Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #zombies

Jeu de Rôle  Dimensionautes

Jeu de Rôle Dimensionautes

(En financement participatif)

 

Dimensionautes est un jeu de rôle fantastique contemporain dans lequel les joueurs incarnent des personnages issus de l’une des cinq dimensions qui composent notre Univers. Chacune d’entre elles possède son propre monde peuplé de créatures singulières. Leurs croyances, leur sensibilité à la magie et leur tolérance à la technologie sont intimement liés à leur environnement.

 

Des événements imprévus et incontrôlés ont fait leur apparition depuis que le Créateur a disparu, causant l'apparition de personnes ou de choses insolites entre les dimensions.

 

Formés par un Élu, les joueurs acquerront puissance et connaissances au fil de leurs explorations et investigations sur ces phénomènes extraordinaires. Ils découvriront l’existence de créatures mythiques et visiteront des lieux qu’ils pensaient n’appartenir qu’aux contes et aux légendes.

Dimensionautes est un jeu original proposant de nombreux choix pour la création de votre personnage. Premièrement, vous devrez choisir un monde de naissance parmi les cinq proposés. Je sais que le choix sera difficile mais ce ne sera pas tout car il faudra encore se creuser la tête pour déterminer sa race et sa vocation. Ces dernières sont heureusement classées par domaine, ce qui facilitera le choix des indécis :

 

•Vous êtes du genre à frapper le premier : le domaine du Combat est fait pour vous.

•Si vous préférez repérer vos proies avant d’agir : privilégiez le domaine Survie.

•Si c’est la communication ou la vie en société qui vous plaît : tentez le domaine Infiltration.

•Vous préférez les arts mystiques ? Choisissez le domaine de Magie.

•Enfin, si vous êtes un mécanicien en herbes, je vous conseille le domaine Technique.

 

 

 

Chacune des vocations propose des compétences de domaine pouvant être améliorées jusqu'au rang Maître, et des compétences hors domaine pouvant être améliorées jusqu'au rang Spécialiste.

 

Le rang atteint accorde des bonus, facilitant les jets de compétence et permettant l’acquisition de talents propres à chacune d'elles.

 

De plus, vous aurez aussi le choix entre différents types de pouvoirs afin de finaliser votre personnage et le rendre unique. Que vous soyez magicien ou guerrier, mercenaire ou ingénieur, c'est ce petit plus qui vous différenciera des autres vivants de votre monde, car ne l'oubliez pas, vous êtes un dimensionaute et avez accès grâce à ce titre à de nombreuses connaissances qui ne font pas parties des choses qu'on vous enseigne à l'école !

 

 

 

Percez les mystères sur l'histoire de l'univers et coopérez pour son avenir...

Jeu de Rôle  Dimensionautes
Jeu de Rôle  Dimensionautes

 

Aperçu du jeu

 

Jouer à Dimensionautes nécessite une feuille de personnage, des dés à 10 faces, un crayon et une gomme. Pour commencer, chaque joueur doit utiliser les dés pour déterminer les caractéristiques de son personnage : un dimensionaute parcourant les mondes et explorant les dimensions à la recherche de savoirs oubliés.

 

 

 

Description du jeu : Dimensionautes

 

Les archives de notre lointain passé, dépeintes dans les musées et les livres, retracent notre histoire et nos légendes. On nous a fabriqué des souvenirs à partir de certitudes sur notre évolution, mais ne peuvent-elles pas être remises en question ?

 

Les elfes et les fées, les anges et les démons, les êtres venus de l’espace ou les monstres de nos cauchemars… Toutes ces créatures sont-elles réellement issues de nos contes, ou témoignent-elles d’intrusions dans notre réalité ?

 

Depuis la disparition du Créateur, l’équilibre entre les dimensions est instable.

 

Les Mondes ne sont plus protégés et peuvent se superposer, causant l’apparition de choses ou de personnes là où elles ne devraient pas exister. Ces phénomènes se produisaient rarement autrefois, mais ils se sont multipliés au cours de ces dernières années.

 

Cela n’annonce rien de bon et les Élus en alerte forment de nouveaux éveillés…

Dimensionautes est un jeu de rôle fantastique contemporain dans lequel les joueurs incarnent des personnages issus de l’une des cinq dimensions qui composent notre Univers. Chacune d’entre elles possède son propre monde peuplé de créatures singulières. Leurs croyances, leur sensibilité à la magie et leur tolérance à la technologie sont intimement liés à leur environnement.

 

Formés par un Lu, ils enquêteront pour découvrir les secrets de la création et étudieront l'histoire de notre Terre pour en comprendre les arcanes cachées. Ils auront l’assistance d’étranges créatures et devront parfois s’allier avec leurs ennemis dans le but commun de protéger leurs mondes.

 

Parcourir les dimensions, rencontrer des peuples aussi divers physiquement que technologiquement tout en faisant attention aux nombreux obstacles qui se dresseront sur votre route : monstres légendaires, lieux anciens et oubliés renfermant de terribles pièges, créatures ignorantes et effrayées… Tel sera votre quotidien de Dimensionaute !

 

Un Univers complexe

L'Univers est vaste, certes, mais pas dans le sens où on l'imagine. Le simple fait de se propulser dans l'espace n'aura jamais pour effet de rencontrer des races extraterrestres. Il faudrait pour cela penser et comprendre différemment. Oubliez la notion d’espace-temps et concentrez-vous sur les dimensions

parallèles…

 

Dans Dimensionautes vous n’allez pas explorer un mais cinq mondes différents. Chacun d’eux appartient à une dimension précise, conçue et positionnée dans l’espace par le Créateur et ses Artefacts implantés dans le coeur des planètes. Après sa disparition, ses enfants nommés « Penseurs » constatèrent l’apparition de plus en plus fréquente de singularités dimensionnelles. Pour en trouver la cause, ils engendrèrent des Élus sur chacun des mondes habités.

 

Après des années de recherche, ces derniers firent un rapport à leurs maîtres sur l’origine des singularités. Devant l’urgence, les Penseurs leur accordèrent plus de pouvoir afin qu'ils forment des recrues, les « Éveillés », chargés d'enquêter et d'évaluer les dangers.

 

Les Dimensionautes venaient de naître !

 

Aperçu des règles

Jouer à Dimensionautes nécessite une feuille de personnage, des dés à 10 faces, un crayon et une gomme. Chaque personnage interprète un dimensionaute parcourant les mondes et explorant les dimensions à la recherche de savoirs oubliés.

 

Pour commencer, chaque joueur doit utiliser les dés pour déterminer les caractéristiques de son personnage, puis choisir un Monde et une Race d’origine. De ce choix découlera une liste de Vocations, des Compétences et des Pouvoirs qui finaliseront son Dimensionaute.

 

Dimensionautes est un jeu original ou les joueurs auront un grand choix pour la création et l'évolution de leur personnage. Ils devront en premier choisir leur monde de naissance parmi les cinq proposés.

Je sais que le choix sera difficile mais ce ne sera pas tout car il faudra encore se creuser la tête pour déterminer sa race et sa vocation. Ces dernières sont heureusement classées par domaine, ce qui facilitera le choix des indécis :

Vous êtes du genre à frapper le premier : le domaine du Combat est fait pour vous.

Si vous préférez repérer vos proies avant d’agir : privilégiez le domaine Survie.

Si c’est la communication ou la vie en société qui vous plaît : tentez le domaine Infiltration.

Vous préférez les arts mystiques ? Choisissez le domaine de Magie.

Enfin, si vous êtes un mécanicien en herbes, je vous conseille le domaine Technique.

Chacune des vocations propose des compétences évaluées par un rang : novice, spécialiste, expert et maître.

 

Les compétences de domaine peuvent être améliorées jusqu'au rang Maître, et les autres hors domaine jusqu'au rang Spécialiste.

 

Ce rang atteint accorde des bonus, facilitant les jets de compétence et permettant l’accès soit à :

• des bonus (pour exemple, le niveau de pratique spécialiste de la compétence Armes blanches légères octroie un bonus de +1 aux dommages infligés par ce type d'armes)

• des Talents ou capacités ordinaires pouvant être utilisées sans restriction. (Pour exemple, le niveau de pratique novice de la compétence Arts martiaux octroie le talent Immobiliser)

• des Pouvoirs ou capacités restreintes par leur coût en Divin (pour exemple, le niveau de pratique novice de la compétence Sorcellerie permet d'utiliser tous les sorts de niveau équivalent) Pour réaliser une action il faut effectuer un jet de dé : 2D10 + caractéristique associée à la compétence, le tout devant être supérieur à la difficulté imposée par le MJ. Il en va de même pour les combats sauf qu'à la place d'une difficulté, on utilise la caractéristique Défense du personnage (modifiée par l'éventuelle armure portée).

 

Ces règles simples permettent de fluidifier le jeu afin de se concentrer sur l'ambiance et les scénarios.

 

Des êtres hors du commun

Le Divin est une caractéristique unique qui différencie le Dimensionaute des autres êtres vivants sur toutes les dimensions. Il leur permet d'utiliser leurs capacités spéciales et de se déplacer entre les mondes. Chaque domaine de compétence possède de nombreux pouvoirs qui ne peuvent être utilisés qu'en dépensant des points de cette réserve.

 

Voici des exemples de pouvoirs associés aux compétences :

Cabale : cette magie est axée sur la capacité du magicien à tracer soit des runes soit des glyphes (en fonction de son choix de départ qui peut ensuite évoluer avec les niveaux) sur n'importe quel objet et d'en déclencher les pouvoirs lorsqu'il en a besoin. Il peut aussi confier ces équipements à d'autres personnes à condition de leur dévoiler le mot de pouvoir qui permet leur activation.

 

Enchantement : permet au magicien d'enchanter des objets afin de leur accorder des pouvoirs magiques. Ceux-ci vont de l'amélioration d'une arme ou d'une armure, à l'augmentation des caractéristiques.

 

Occultisme : magie associée aux esprits et aux êtres issus de la dimension Etheros. Elle permet d'invoquer et de se protéger contre ces créatures.

 

Sorcellerie : le magicien utilise l'énergie qui nous entoure afin de façonner des sortilèges pouvant être offensifs ou défensifs en fonction de ses besoins. Une liste de sorts est proposée au joueur qui devra en sélectionner quelques-uns à la création puis en apprendre d'autres au fur et à mesure de son évolution. (un magicien novice ne pourra bien entendu utiliser que les sorts de niveau novice. Un magicien plus expérimenté pourra modifier la puissance des sorts qu'il connaît, et les utiliser comme s'ils étaient du niveau novice jusqu'au niveau qu'il possède.)

 

Voici des exemples de pouvoirs associés aux races :

Rage (Ork – novice) : Permet de retrouver de la force lorsque vous êtes gravement blessé.

Ailes (Ange – novice) : L’Ange peut faire apparaître et disparaître de grandes ailes blanches lui permettant de voler.

Adaptation (Humain – maître) : Vous vous adaptez facilement à votre environnement, simplifiant l’utilisation de votre équipement et/ou de votre magie.

Combat de masse (Kromborien – spécialiste) Lorsque vous êtes sous Sens du Combat vous bénéficiez

en plus d’un bonus aux dommages, uniquement si les adversaires sont en surnombre.

 

Voici des exemples de pouvoirs associés domaines :

Encaissement (Survie - novice) : Permet de réduire les dommages causés par une attaque.

Saut prodigieux (Infiltration - novice) : Permet de sauter de très grandes distances.

Coup Puissant (Combat armes blanches lourde - novice) : bonus aux dommages sur votre prochaine attaque.

 

Tir Instinctif (Combat armes à feu – novice) : bonus sur votre Initiative et première attaque.

 

(Communiqué de presse)

 

Jeu de Rôle  Dimensionautes

Voir les commentaires

Dark Museum 01. American Gothic

Dark Museum 01. American Gothic

Dark Museum 01. American Gothic

 

Les auteurs nous livrent un nouveau concept partir d’un célèbre tableau, ils nous livreront en 4 tomes de récits complets, un musée gothique, gore, sanglant imaginaire.

 

Le premier tome est basé sur « American Gothic » qui est un tableau de Grant Wood faisant partie de la collection de l'Institut d'art de Chicago, cette œuvre mondialement connue est la base d’un album franchement sanglant et gore à souhait.

 

Vraiment bien dessiné, avec de vraies idées de scénarios, il s’agit d’un très bon album, bien sûr il faut être amateur de ce type de BD. Mais si vous l’êtes il faut vraiment que cet ouvrage soit dans votre bibliothèque.

 

Le prochain tome avec Luc Brahy aux crayons, un autre chef d’œuvre picturale « Le CRI » de Munch dont il existe cinq versions réalisées entre 1893 et 1917, à cette heure nous ignorons quelle version a été choisie par DELCOURT, pour ce futur album de bande dessinée.

 

 

Je le déconseille au moins de 18 ans.

 

Date de parution : 15/02/2017 /

ISBN : 978-2-7560-6208-2

Scénariste : ALCANTE, GIHEF

Coloriste : PERGER Stéphane

Illustrateur : PERGER Stéphane

Série : DARK MUSÉUM

Collection : MACHINATION

 

Résumé

Pour entrer au Dark Museum, une toile doit provoquer chez son observateur une impression morbide que seule une origine mystérieuse semble pouvoir expliquer. L’austère American Gothic de Wood y tient une place de choix…

1930, Iowa. Les effets de la crise sont terribles dans cette partie de l’Amérique.

 

Avec la misère, l’égoïsme prévaut. L’installation d’un cirque en pleine sécheresse finit d’échauffer les esprits. Alors que Lazarus Henkel désespère de pouvoir nourrir sa famille, un accident de voiture se produit près de sa ferme. L’odeur du corps du conducteur en train de brûler lui inspire une macabre solution…

 

 

Biographies et bibliographie des auteurs.

ALCANTE est né en 1970 en Belgique et y réside.

Passionné de BD depuis l’enfance, il apprend à lire avec Papyrus de Lucien De Gieter. Il suit des études de sciences économiques, avant de se tourner vers la recherche universitaire. En 1995, il remporte un concours de scénario et voit son premier récit publié dans Spirou, dans lequel il publie régulièrement des histoires courtes à partir de 2002. En 2005, il publie sa première série, Pandora Box, chez Dupuis, qui rencontre un beau succès. Il enchaîne alors les scénarios avec du thriller (Jason Brice, Interpol), le récit intimiste Quelques jours ensemble, des récits historiques (Ars Magna, La Conjuration de Cluny) et ésotériques (Les Gardiens des Enfers) chez Glénat. Remarqué par son idole, Jean Van Hamme, il réalise un album de XIII Mystery (Dargaud) en 2011. Il se charge également de l’adaptation en BD de sa série télé Rani, au Lombard. Parmi ses influences : Jean Van Hamme bien sûr, mais aussi Alan Moore, Makyo, Cothias.

 

Pandora Box finie de 2005 à 2009

•Jason Brice finie de 2008 à 2010

•Quelques jours ensemble One shot en 2008

•Pandora's box (en anglais) en cours de 2009 à 2011

•Rani en cours de 2009 à 2015

•Vampyres - Sable noir finie en 2009

•Conjuration de Cluny (La) One shot en 2010

•Gardiens des enfers (Les) One shot en 2010

•Interpol en cours en 2010

•Re-Mind en cours de 2010 à 2012

•XIII Mystery en cours en 2011

•Ars Magna finie de 2012 à 2017

•Clair-obscur dans la vallée de la lune One shot en 2012

•Complot en cours de 2014 à 2016

•Incroyable Histoire de Benoit-Olivier (L') en cours de 2014 à 2016

•Vie compliquée de Léa Olivier (La) en cours de 2014 à 2016

•Carthago Adventures en cours en 2015

•Chroniques de Braven Oc (Les) en cours en 2015

•Dark Museum en cours en 2017

•Laowai en cours en 2017

•Starfuckers One shot

 

GIHEF est né en Belgique en 1974 et y réside.

Il s’intéresse très vite au dessin et la narration par l’image, et décide de s’y consacrer. Après divers petits boulots et de multiples rencontres avec des dessinateurs, il débute sa carrière en 2001 avec R.I.P Limited (Nuclé). Il collabore ensuite avec Joël Callede sur le premier tome de Enchaînés (Vents d’Ouest) et la série Haute Sécurité (Dupuis). Il se tourne vers le scénario en 2009 avec Mister Hollywood, Renaud, Skipper (Dupuis) et Liverfool (Proust). Ses principales influences viennent du comics (Tom Bradstreet, Michael Lark, Gary Frank) et du cinéma (Tarantino, David Fincher, David Lynch).

 

•Romantiques (Les) en cours en 2001

•R.I.P. Limited en cours en 2003

•Enchaînés en cours de 2004 à 2013

•Haute sécurité finie de 2007 à 2010

•Mister Hollywood abandonnée de 2009 à 2010

•Fonds social européen en cours en 2010

•Skipper en cours en 2011

•Liverfool One shot en 2012

•Contes et légendes des régions de France en cours en 2013

•Destins croisés (Nicaise) One shot en 2013

•Complot en cours de 2014 à 2016

•Crotales en cours en 2014

•D'Encre et de Sang finie de 2014 à 2016

•Greenwich village en cours en 2015

•OSS 117 (Soleil) en cours de 2015 à 2016

•Envers des contes (L') en cours en 2016

•Justices en cours en 2016

•Dark Museum en cours en 2017

•Starfuckers One shot

 

 

Dark Museum 01. American Gothic
Dark Museum 01. American Gothic
Dark Museum 01. American Gothic

Dark Museum 01. American Gothic

Dark Museum 01. American Gothic
Dark Museum 01. American Gothic
Dark Museum 01. American Gothic

Dark Museum 01. American Gothic

Voir les commentaires

Elfes 16 - Rouge comme la lave.

 

Elfes 16 - Rouge comme la lave.

 

Ce dernier volume clos le cycle de lah’ssa, et pour la prochaine saison, on reviendra a des récits complet en un tome, comme cela était lors de la première saison.

 

Ce dernier tome de ce cycle est en tout point fantastique, le scénario est peut-être encore plus riche, plus dense que dans certains épisodes de cette saison, les dessins sont toujours, voir encore plus beaux, voir plus subtil, sait surement dut en partie aux couleurs d’Héban.

 

Bref un album digne de toute bibliothèque Heroic-Fantasy. Je vous en conseille plus que vivement la lecture.

 

Personnellement j’attends avec impatience, le premier tome (17) du nouveau cycle.

 

 

Date de parution : 15/02/2017 / ISBN : 978-2-3020-5585-8

Scénariste : ISTIN Jean-Luc

Coloriste : HÉBAN Olivier

Illustrateur : KYKO DUARTE

Série : ELFES

Collection : Heroic fantasy

 

Résumé

 

L’ultime confrontation entre Lah’saa et les peuples unifiés des Terres d’Arran…

 

Contre toute attente, l’elfe bleu Athé’non a survécu à l’assaut de la forteresse de Kastennroc. Il est aux portes de la mort mais se venger de Lah’saa est une idée qui l’aide à survivre.

 

Lah’saa qui, au pied de la citadelle de Slurce, négocie avec les elfes noirs… Soit ils l’acceptent comme leur souveraine, soit elle les détruit tous. Les elfes Noirs acceptent et laissent Lah’saa atteindre L’objectif qu’elle s’est fixée. L’elfe nécromancienne exerce désormais son pouvoir sur les terres d’Arran à partir de la citadelle…

 

Mais une autre armée approche, dirigée par Tenashep l’elfe blanc, Redwin le guerrier nain, Aamnon le seigneur elfe Bleu, Gal l’Yrlanais, et on raconte même qu’il y aurait un mage parmi eux…

 

 

 

Biographies des auteurs (officielles, sources Editions Soleil)

 

JEAN-LUC ISTIN est né en 1970 à Pontivy dans le Morbihan. Il réside dans les Côtes d'Armor.

 

En 1999, il s’implique en tant qu’auteur et directeur de collection chez Nucléa. C’est à cette époque qu’il crée Merlin, dessiné par Eric Lambert et Aleph avec DIM-D. Il travaille ensuite pour les Éditions Soleil, où il reprend la série Merlin, et écrit alors Le Seigneur d’Ombre que dessine DIM-D. Il dessine également Les Brumes d’Asceltis sur un scénario de Nicolas Jarry. De son intérêt et de son attachement pour la Bretagne, il a l’idée de créer un collectif de contes bretons : Les Contes du Korrigan. Suite au succès de cette série, Jean-Luc Istin va imaginer la collection « Soleil Celtic », qu’il propose à Mourad Boudjellal. Il est, à ce jour, directeur de cinq collections et scénariste de nombreuses séries : « Soleil Celtic » (Le Sang du Dragon, Les Contes de l’Ankou, Les Druides, Le Grimoire de Féérie, Merlin la Quête de l’Epée), « 1800 », « Anticipation » (Nirvana), « Abysses » et « Soleil Ésotérique » (Le Cinquième Évangile, Templier). En 2013, il crée avec Nicolas Jarry la série concept Elfes, 5 races, 5 scénaristes, 5 dessinateurs, 1 seul univers. Viennent ensuite les séries Les Maîtres inquisiteurs et Nains.


 

KYKO DUARTE est né à Malaga en Espagne.

 

Dès ses 19 ans, il signe plusieurs contrats presse pour des journaux et magazines locaux, nationaux et internationaux. Il réalise toujours aujourd'hui des strips quotidiens humoristiques et satiriques, notamment sur l'actualité politique, et s’est vu récompensé en 2007 du Prix Premio Plumilla Andalucía. Parallèlement, il a publié en 2003 sa première bande dessinée, De sang froid (Bamboo). Chez Soleil, il a travaillé sur les séries Elfes et Chroniques de la guerre des fées.

Jean-Luc Istin

Jean-Luc Istin

Elfes 16 - Rouge comme la lave.
Elfes 16 - Rouge comme la lave.
Elfes 16 - Rouge comme la lave.
Elfes 16 - Rouge comme la lave.

Voir les commentaires

Couverture  T3

Couverture T3

Zombies néchronologies

03 - La Peste

 

Vient de paraitre le tome 3 de cette série, cette fois l’on quitte l’Europe, pour l’Asie, mais le fond reste le même.

 

Les amateurs d’histoires de zombies, d’infestations, et autres morts-vivants, devraient être ravis de retrouver cette série, mais aussi Olivier Peru, qu’ils connaissent bien avec les diverses séries qu’il a créée, chez Soleil et d’autres.

 

Vous trouverez la biographie et la bibliographie des auteurs en bas de pages.

 

PROCHAINEMENT des ENTRETIENS AVEC DES AUTEURS DE DELCOURT/SOLEIL sur ce site.

 

Date de parution : 25/01/2017 / ISBN : 978-2-3020-5784-5 Scénariste : PERU Olivier

Illustrateur : BERVAS Stéphane

Série : ZOMBIES NECHRONOLOGIES

Collection : Anticipation

 

Résumé :

“La première espérance suffit à détruire ce que la peur et le désespoir n’avaient pu entamer. ” Albert Camus

 

Les îles japonaises sont ravagées par les zombies. Mais dans un village de montagne, un millier de civils, des militaires et des chercheurs tiennent bon. Ils ont en leur possession une momie plusieurs fois millénaires à partir de laquelle le virus a été créé. En explorant les origines du mal, les scientifiques espèrent lui trouver un remède ; ils ne reculent devant aucun sacrifice, aucune expérience, pour arriver à leurs fins. Le résultat de leurs travaux pourrait aussi bien offrir une deuxième chance à l’humanité que la précipiter vers une extinction plus rapide.

 

Biographies

 

PERU Olivier

 

OLIVIER PERU est né en 1977 à Montpellier. Il réside en Loire-Atlantique.

Auteur de BD et de romans, scénariste, designer, storyboarder et réalisateur pour la télé et le cinéma, Olivier Peru est polyvalent. Après quelques albums BD sortis ces dernières années, notamment la série Shaman (Édition Soleil), et de plus en plus d'illustrations publiées chez différents éditeurs, il trimballe ses pinceaux vers les rivages de la littérature, du petit et du grand écran. En 2009, chez Soleil, il fait la couverture de Ted Bundy. En 2010, toujours pour Soleil, il collabore au scénario de Lancelot tome 2 et écrit le scénario de Zombies avec Cholet au dessin. Son imagination débordante lui permet d’écrire dans des genres complètement différents, Assassin et In Nomine dans la collection « Secrets du Vatican », Nosferatu et La Guerre des Orcs.

 

Bibliographie

Scénariste

Androïdes (Soleil) Scénariste en 2016

Assassin Scénariste en 2011

Elfes Scénariste de 2013 à 2016

Filles de Soleil (Les) Scénariste en 2014

Guerre des Orcs (La) Scénariste de 2011 à 2012

Guerres parallèles Scénariste en 2007

In Nomine Scénariste de 2011 à 2013

Lancelot (Soleil) Scénariste de 2012 à 2014

Lancelot (Soleil) Scénariste en 2010

Maîtres inquisiteurs (Les) Scénariste en 2015

Médicis Scénariste en 2017

Mjöllnir Scénariste de 2013 à 2016

Nosferatu (Soleil) Scénariste de 2011 à 2012

Oracle Scénariste en 2014

Shaman Scénariste de 2003 à 2007

Zombies (Peru/Cholet) Scénariste de 2010 à 2015

Zombies Néchronologies Scénariste de 2014 à 2017

 

Dessinateur

Guerres parallèles Dessinateur en 2007

Guerrières Celtes Dessinateur en 2009

Hexagon universe Dessinateur en 2011

Kookaburra Universe Dessinateur en 2006

Shaman Dessinateur de 2003 à 2007

Zak Blackhole Dessinateur en 2004

Zembla (Spécial) Dessinateur en 2001

 

Coloriste

Arthur le fantôme justicier Coloriste de 2002 à 2006

Collection Image Coloriste en 2004

Hexagon universe Coloriste en 2011

King Kabur Coloriste en 2003

Kookaburra Universe Coloriste en 2006

Mustang (Semic) Coloriste en 2002

Strangers (Hexagon Comics) Coloriste en 2003

 

Autres collaborations

Assassin Couverture en 2011

Carnets secrets du Vatican (Les) Couverture en 2008

Dossier tueurs en série Couverture en 2010

Évangile selon Satan (L') Couverture de 2009 à 2011

Judge Dredd (Soleil) Couverture en 2013

Pandemonium (Bec - Raffaele) Couverture

 

STÉPHANE BERVA EST NÉ EN 1971 À DIÉGO SUAREZ, À MADAGASCAR.

Après des études littéraires à Brest, Stéphane Bervas quitte les bancs de la faculté pour devenir infographiste dans le secteur du jeu vidéo. Il y travaillera durant près de 15 ans. En 2012, il se reconvertit dans la bande dessinée en signant chez Soleil un diptyque d’anticipation, 2021, sur le scénario de Betbeder.

 

Dessinateur

2021 Dessinateur de 2012 à 2013

Filles de Soleil (Les) Dessinateur en 2015

Oracle Dessinateur en 2015

Sherlock Holmes Society Dessinateur en 2015

Zombies Néchronologies Dessinateur en 2017

 

Coloriste

Filles de Soleil (Les) Coloriste

Olivier PERU

Olivier PERU

Planches T3
Planches T3
Planches T3
Planches T3

Planches T3

Couverture T2

Couverture T2

Voir les commentaires

Nuit des zombies

Nuit des zombies

 

Présentée

par Jérémy Cottin

 

Samedi 21 janvier 2017

 

 

Préparez-vous, samedi 21 janvier les zombies envahissent l’écran de l’Institut Lumière pour une Nuit Zombie exceptionnelle !

 

Quatre films-vous sont proposés à partir de 20h et ce jusqu’au bout de la nuit. Quatre films qui se sont fait un nom dans le genre. Quatre films pour survivre :

 

20h L’Armée des morts de Zack Snyder (2004)

22h15 Dernier train pour Busan de Sang-ho Yeon (2013)

00h45 [REC] de Paco Plaza & Jaume Balaguer (2008)

2h30 World War Z de Marc Forster (2016)

 

Bar et restauration légère. Café croissant offerts au petit matin !

Pack 4 films : 17€ tarif normal / 15€ tarif réduit

 

Communiqué de presse

20h L'Armée des morts de Zack Snyder

(2004, 1h40, coul, interdit – de 16 ans)

 

 

Ce matin, le monde n'est plus qu'un immense cauchemar. La population de la planète se résume désormais à une horde de morts-vivants assoiffés de sang et lancés à la poursuite des derniers êtres humains encore en vie...

 

Pour son premier film, Znack Snyder (300, Watchmen) s'attaquait à un monument en la personne de George A. Romero, le père du film de zombie. Ce coup d'essai fut un coup de maître : détournant les conventions rythmiques du genre (chez lui, les revenants courrent !), son remake de Dawn of the Dead a imposé par son efficacité un nouveau standard, non sans conserver la salutaire ironie de son modèle.

 

"'L'Armée des morts invente une nouvelle dimension plastique, la négociation d'un virage du figuratif à l'abstraction grâce aux possibilités de trucage offertes par le numérique." Le Monde

 

"Un remake efficace et réussi, loin des standards hollywoodiens." L'Écran Fantastique

 

"Zack Snyder (...) a noirci le tableau avec soin." Télérama

Nuit des zombies

22h15 Dernier train pour Busan de Sang-ho Yeon

(2016, 1h58, coul, interdit – de 12 ans)

 

Un virus inconnu se répand en Corée du Sud, l'état d'urgence est décrété. Les passagers du train KTX se livrent à une lutte sans merci afin de survivre jusqu'à Busan, l'unique ville où ils seront en sécurité... Au coeur de la tourmente : un père absent et sa fille.

 

 

Du film de monstre (The Host) à l'actioner post-apocalyptique (Snowpiercer) en passant par l'épouvante (The Strangers), la Corée ne cesse de s'affirmer comme le nouvel Eldorado du cinéma de genre. De facture artisanale mais à visée spectaculaire, Dernier train pour Busan enfonce le clou, sous la forme d'un huis-clos en mouvement d'une inventivité et d'une causticité folles.

 

"Le Sud-Coréen Yeon Sang-ho revigore la comédie d’horreur à coup de répliques mordantes." Libération

 

"(...) le film dégage une puissance folle. Hyper inventif dans la gestion de l'espace, le conte politique parvient même à émouvoir(...). Une pépite." Première

 

"Un mix parfait et spectaculaire entre le film catastrophe et le film de zombies." Studio Ciné Live

 

© 2015 splendid film GmbH

© 2015 splendid film GmbH

00h45 [REC] de Paco Plaza, Jaume Balagueró

(2008, 1h20, coul, interdit – de 12 ans)

 

Accompagnée de son caméraman, Angéla, journaliste pour une télévision locale, suit des pompiers de service la nuit. Ils reçoivent l’appel d'une dame qui réclame du secours. Sur place, des voisins très inquiets, alertés par d'horribles cris venant de l'appartement de la vieille dame...

 

À l'époque où le found foutage n'était pas encore un effet de mode, le duo espagnol Paco Plaza / Jaume Balagueró s'emparait du procédé pour adapter officieusement le jeu Resident Evil. Thriller sous quarantaine aussi poisseux que palpitant, [REC] demeure une expérience de terreur unique en son genre, immersive et impitoyable.

 

"Une véritable petite bombe qui vous procurera 80 minutes de stress." Mad Movies

 

"(...) non seulement le film fout une trouille de tous les diables, mais il semble renouveler le genre horrifique dans une de ses résurrections aussi violemment éruptives qu'éphémères." Libération

 

"À savourer comme un tour de montagnes russes." Positif

 

© Wild Side

© Wild Side

World-War-Z

 

2h30 World War Z de Marc Forster

(2013, 1h56, coul, interdit – de 12 ans)

 

Gerry Lane et sa famille sont coincés dans un embouteillage monstre. Ancien enquêteur des Nations Unies, Lane comprend que la situation est inhabituelle. La ville bascule dans le chaos quand les gens s’en prennent violemment les uns aux autres et qu’un virus mortel semble se propager...

 

À l'origine, il y eut World War Z, le livre, une "histoire orale" d'une apocalypse zombie signée Max Brooks et rapidement devenue culte. Délaissant sa structure chorale pour revenir aux bases du genre, Marc Forster en a tiré un blockbuster tout ce qu'il y a de plus trépidant. Fidèle à lui-même, Brad Pitt s'y montre d'une grande justesse de ton.

 

"Le rythme est impeccable, la musique à ne pas rabaisser, l'interprétation sans faille et, surtout, les effets spéciaux en 3D sont saisissants." L'Humanité

 

"Le résultat (...) est plutôt enthousiasmant. Avant tout grâce à son rythme frénétique qui ne mollit pas pendant les trois quarts du film où tout va toujours à toute vitesse." Libération

 

"On est constamment tenu en haleine par cette oeuvre qui retrouve le souffle des premiers zombies pictures en interrogeant le spectateur sur l'état du monde actuel (...)." L'Écran Fantastique

 

Nuit des zombies

Voir les commentaires

Apéro Zombie 2016 FEFFS

 

Nous commençons la publication de photos de l’Apéro Zombie 2016 du FEFFS.

 

D’autres séries seront publiées dans les jours qui viennent, pensez a vous inscrites aux newsletters, pour être sûr de ne pas les manquer, ainsi que les articles et entretiens que nous publions régulièrement tout au long de l’année, sur les genres de l’imaginaire.

 

Nous remercions, pour leur aide le service de presse du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg pour leur aide.

Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1
Série 1

Série 1

Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2
Série 2

Série 2

Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3
Série 3

Série 3

Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4
Série 4

Série 4

Voir les commentaires

Zombie Walk samedi 24 septembre

Zombie Walk

samedi 24 septembre

 

L'événement culte d'AOA Prod est de retour pour sa 10e édition !

 

Le concept : Une Zombie Walk est une manifestation publique et gratuite de type défilé / carnaval, au cours de laquelle les participants sont déguisés et grimés en morts-vivants avant d'aller envahir les rues lyonnaises !

 

Cet événement ultra-festif (et toujours visuellement impressionnant) ne manque pas d'attirer des milliers de personnes depuis la première édition française organisée à Lyon en juin 2008  !

 

L'association AOA Prod vous donne rendez-vous le samedi 24 septembre prochain pour une dixième édition d'anthologie !

 

BRAINSTOCK FEST !

 

Cette année nous vous retrouvons autour du thème Brainstock Festival

 

Avec un petit clin d’œil au festival Woodstock, nous transformerons l'Esplanade du Gros Caillou en installant notre traditionnel village zombie ainsi qu’une scène musicale, permettant de promouvoir des groupes de la région, le temps d’une après-midi, placée sous le signe de la musique et de la fête.

 

 

ATELIER MAQUILLAGE !

 

Votre maquillage de zombie n’est pas convainquant ?

 

Vous ne savez pas comment vous en sortir pour transformer votre visage en un mort vivant sorti d’un film d’horreur ?

 

Qu’à cela ne tienne ! AOA Prod propose un atelier d’initiation de maquillage zombie le samedi  3 septembre 2016.

Zombie Walk samedi 24 septembre

Voir les commentaires

Nicolas Bara © Dargaud / Cécile Gabriel

Nicolas Bara © Dargaud / Cécile Gabriel

Le Concile des Arbres

Pierre Boisserie  Nicolas Bara

Dargaud

 

On lit d’une traite cet album, un univers très Steampunk.

 

Les deux agents du « Ministère public des Affaires privées », m’ont fait pensé à certains épisodes de « Chapeaux melons  et Bottes de cuir » avec Diana Rigg (Emma Peel) et avec le regretter Patrick Macnee (John Steed).

 

De sombres secrets entourent un étrange hôpital pour enfants  la belle et séduisante Artémis d’Harcourt et Casimir Dupré au passé trouble, vont ce retrouvez seuls pour sauver les enfants.

 

Les sauver de quoi, de qui ? Je vous laisse le découvrir en lisant ce passionnant album. Très bien écrit, avec un découpage dynamique du scénario, et un dessin  correspondant tout à fait à l’histoire et au genre.

 

On aimerait avoir de  nouvelles aventures de ces deux agents, si particuliers et attachants.

 

 

Résumé :

Tous les soirs, sur les coups de minuit, sept enfants pensionnaires d’un hôpital installé au beau milieu d’une sombre forêt se livrent à un curieux rituel. Tels des somnambules, ils grimpent sur le toit de l’établissement, se mettent en cercle et chantent des mélopées dans une langue inconnue. La belle Artémis d’Harcourt et Casimir Dupré, deux agents spécialisés dans les phénomènes paranormaux, sont chargés de mener l’enquête. Sur leur chemin, ils vont croiser des arbres qui, « si majestueux et en même temps si oppressants, semblent doués de vie». Et ils découvriront les terribles secrets de druides, capables de convoquer les dieux et de déclencher des forces obscures incontrôlables…

 

On retrouve dans ce Concile des arbres un soupçon de Sleepy Hollow, le film de Tim Burton, pour l’ambiance gothique aussi envoûtante que terrifiante. On peut aussi ajouter une pincée de X-Files, la

série qui met en scène les agents Fox Mulder et Dana Scully bien décidés à traquer la vérité. Comme eux, Artémis et Casimir ne sont pas du genre à s’en laisser conter ! Et ils n’hésitent pas à aller voir ce qui se cache derrière les apparences trompeuses de la réalité. Le dessin de Nicolas Bara, exprime à merveille le climat fantastique dans lequel évoluent les deux personnages. Son trait tout en souplesse se révèle aussi juste pour camper le décor inquiétant d’une bibliothèque ou d’un hôpital que pour mettre en scène la sourde menace contenue dans des arbres plus vrais que nature. Après avoir fermé Le Concile des arbres, on peut parier qu’une innocente balade en forêt prendra une tout autre dimension…

 

Biographie des auteurs

 

Pierre Boisserie est né en 1964. Il exerce paisiblement le métier de kinésithérapeute jusqu’à ce jour de 1995 où, organisateur du festival de BD de Buc, il fait la connaissance d’Éric Stalner. Ensemble, ils réalisent la série La Croix de Cazenac, puis Boisserie décide de se consacrer entièrement à la bande dessinée. Coscénariste de Voyageur, de Dantès et de La Banque, il a aussi écrit, entre autres, Flor de Luna, Patxi Babel et Attoneen.

 

Nicolas Bara est né en 1978. Il obtient un brevet de technicien dessinateur-maquettiste avant d’entrer à l’école Émile-Cohl, où il s’intéresse, entre autres choses, au dessin animé et à l’illustration. Il revient à la bande dessinée quand un scénariste, qui a remarqué ses dessins affichés sur les murs de l’école, lui propose une collaboration. Il décide alors de présenter ses travaux à divers éditeurs lors du festival d’Angoulême. En 2006, il publie son premier album, Le Chant des Malpas d’après un scénario de Pierre Boisserie. La plupart du temps, il travaille dans l’industrie du jeu vidéo internationale en tant que character designer et concept artist en freelance.

 

Titre : Le Concile des Arbres

Scénario : Pierre Boisserie

Dessin : Nicolas Bara

64 pages

Quadrichromie

Couverture cartonnée

Prix : 14,99 € • 22,50 CHF

DARGAUD

Concile des Arbres Pierre Boisserie  Nicolas Bara
Concile des Arbres Pierre Boisserie  Nicolas Bara
Concile des Arbres Pierre Boisserie  Nicolas Bara

Voir les commentaires

Jean Cocteau: La belle et la bête (1946), courtesy: DisCina

Jean Cocteau: La belle et la bête (1946), courtesy: DisCina

Exposition

"Monstres, faites-moi peur"

 

La Maison d’Ailleurs aux Rencontres d’Arles avec une exposition inédite : « Monstres, faites-moi peur ! ».

 

Pour sa 47ème édition des Rencontres d’Arles, le festival a invité la Maison d’Ailleurs à exposer – du 4

juillet au 25 septembre 2016 – une série de photographies provenant de ses collections et expressément rassemblées pour l’occasion autour de la figure du monstre. Explorant la diversité de cette thématique, l’exposition « Monstres, faites-moi peur ! » confronte notre regard à l’idée de la norme, aux fondements relationnels qui nous associent ou nous dissocient d’un groupe. Un regard oblique sur les monstres au cinéma.

 

« Monstres, faites-moi peur ! »

Pour cette 47ème édition des Rencontres d’Arles, la Maison d’Ailleurs a parcouru ses collections et choisi d’exposer 150 photographies de monstres – géants, vampires, mort-vivants, extraterrestres, créatures mythologiques, être anormaux et difformes –, créant ainsi l’exposition « Monstres, faites-moi peur ! ». Cette exposition exprime la valeur singulière de l’être différent au travers de l’imagerie issue des mauvais genres fictionnels ; elle confronte notre regard à l’idée de la norme – en proposant une approche qui ne se limite pas à la contemplation de l’anormalité – et invite à parcourir les marges de ce qui tend à nous rendre plus ou moins humain.

 

La sélection des images se concentre autour de deux axes névralgiques qui développent un réseau visuel différent faisant resurgir en fin de compte les idées du monstre. Plus précisément, l’exposition se compose d’une première série de portraits de monstres en plein cadre et d’une deuxième série où le monstre horschamp se construit par son absence même.

 

Les Rencontres d’Arles Avec une programmation composée essentiellement de productions inédites, les Rencontres d’Arles, festival international de photographie, recourent souvent à des collaborations avec des musées et des institutions françaises et étrangères. A travers plus de soixante expositions installées dans divers lieux patrimoniaux exceptionnels de la ville, le festival contribue chaque été – depuis 1970 – à transmettre le patrimoine photographique mondial. Grâce à une programmation composée essentiellement de productions originales, les Rencontres d’Arles sont devenues le festival de référence d’envergure internationale : être au fait de l’usage des nouvelles techniques, proposer à tous les publics une autre conception de l’exposition photographique et un vrai rapport à l’image, telles sont les missions des Rencontres d’Arles.

 

Communiqué de presse du 27 juin 2016

Jack Arnold: Creature from the Black Lagoon (1954), courtesy: Universal International Pictures

Jack Arnold: Creature from the Black Lagoon (1954), courtesy: Universal International Pictures

John Carpenter: Halloween (1978), courtesy: Compass International Pictures

John Carpenter: Halloween (1978), courtesy: Compass International Pictures

Bernard L. Kowalski: SSSSSSS (1973), courtesy: Universal Pictures

Bernard L. Kowalski: SSSSSSS (1973), courtesy: Universal Pictures

Autre festival culturel de l’été

La Maison d’Ailleurs au NIFFF La Maison d’Ailleurs participe également au NIFFF – Neuchâtel International Fantastic Film Festival – dans le cadre du programme du « NIFFF Extended ».

Le New Worlds of Fantasy est un forum littéraire qui explore les arcanes de la fiction fantastique contemporaine et ceci pour la sixième année consécutive.

Le 7 juillet prochain, l’illustrateur, scénariste et dessinateur de bande dessinée suisse Frederik Peeters donnera une conférence modérée par Marc Atallah, directeur de la Maison d’Ailleurs.

Communiqué de presse du 27 juin 2016

Voir les commentaires

Palmarès BIFFF 2016
Palmarès BIFFF 2016

Palmarès BIFFF 2016

 

Le jury International (Jaume Balaguero, Bai Ling, Marc Caro, Luigi Cozzi et Jasna Kohoutova)

 

a décidé de récompenser les films suivants :

 

-Mention spéciale pour THE ARTI:

THE ADVENTURE BEGINS de Huang Wen Chang

(voir lien ci-dessous)

 

-Corbeau d'Argent : SEOUL STATION de Yeon Sang-ho

 

-Corbeau d'Argent : THE PHONE de Bong-joo Kim

 

-Corbeau d'Or : I AM A HERO de Shinsuke Sato

 

 

Le jury Européen (Olivier Mortagne, Monique Licht, Nancy Ngoma, Freddy Thielemans, Pierre Beaudot, Manu Dacosse, Sacha Feiner) a décidé de remettre le Méliès d'Argent à DEMON de Marcin Wrona.

 

 

  

Le jury Thriller (Ana Garcia, Joëlle Baumerder, Gorian Delpâture, Michel Dufranne) a décidé de récompenser THE PHOTOGRAPHER de Waldemar Krzystek.

  

 

Le jury 7e Parallèle (Georges Lini, Maxime Dieu, Joost Vandecasteele, Geoffrey Claustriaux) a décidé de récompenser TRADERS de Rachael Moriarty et Peter Murphy.

 

 Le prix du Public revient pour la deuxième fois, après GHOST GRADUATION en 2013, à Javier Ruiz Caldera pour SPY TIME.

 

 

 

 

 

 

 

Courts-métrages belges :

 

 -Grand Prix : L'OEIL SILENCIEUX de Karim Ouelhaj

 

-Méliès d'Argent : L'OEIL SILENCIEUX de Karim Ouelhaj

 

-Prix BeTV : XYZ de M. Tikal

 

-Prix SABAM : XYZ de M. Tikal

 

-Prix de la Presse : XYZ de M. Tikal

 

-Prix RTBF (La Trois) : VOLTAIRE de Jan Snoekx

 

-Prix FEDEX : VOLTAIRE de Jan Snoekx

 

-Prix Jeunesse : ICE SCREAM de Vincent Smitz

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog