Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #romans

Christine Barsi – La Passion de l’Arachnee  : Thanäos

Christine Barsi – La Passion de l’Arachnee

Tome 2 : Thanäos

 

Présentez-nous votre ouvrage

La Passion de l’Arachnee est une trilogie de science-fiction passionnelle faisant partie de ma saga des Mondes Unifiés. Une déclinaison de la Belle et la Bête sur le registre de la science-fiction et des mutations.

Voici le pitch du tome 2 :

« Au cœur de l’enfer végétal de Thanäos, accompagnée d’une équipe composée de Terriens et de Colons, et s’interrogeant sur les objectifs qu’on leur a attribués, une éthologue étudie le peuple des Hommes-Arachnees et leur potentiel d’humanité. Piégée par ses propres rêves d’une existence divergente et d’une reconnaissance des races mutantes au sein de la colonie terrienne, en lutte contre l’hégémonie des gouvernements du Berceau, elle deviendra, entre les pattes du plus grand des Arachnees, le jouet involontaire de sa passion exclusive. »

Le tome 2 s’intitule : « Thanäos »

« Elle est enfin là ! » pense avec une satisfaction morbide le monstre arachnee qui guette dans la nuit, au sein de la jungle obscure et bruyante. « Là et à ma merci. Elle est enfin venue, et le miracle auquel je ne croyais pas s’est accompli. »

Ainsi, pense Aydaãnh, sous sa forme mutante, à scruter d’un air mauvais les misérables chalets de bois qui enclosent les Humains dans la fausse sécurité de leur campement.

Il les observe, elle et ses comparses, mais n’interviendra pas. Pas encore.

 

-------------------------------------------------------

 

Quels sont les thèmes abordés dans ce roman ?

Thanäos est la suite directe de L’Odyssée. Vous y trouverez donc un univers de science-fiction traitant de déviances, de mutations et de la folie des Terriens dans la recherche de leur Graal, le génome parfait selon leur regard dévoyé. Mais au-delà, c’est une magnifique histoire d’amour entre deux êtres que tout sépare, leurs races comme leurs idéaux. Sauront-ils dépasser leurs divergences ? Certaines scènes sont très belles, très esthétiques, d’autres douloureuses et difficiles à affronter. Entre romantisme et conflits, ainsi en va cette odyssée dans l’univers bouleversant de Thanäos.

La trilogie s’achèvera avec le troisième tome en phase de réécriture actuellement. Mais La Passion de l’Arachnee ne fait qu’amorcer un univers beaucoup plus vaste, celui des mondes unifiés, celui des mondes déviants qui intègrent un certain nombre de livres en devenir. Préparez-vous !

 

Pourquoi cette illustration de couverture ?

Je suis tombée sous le charme de ce visage féminin qui symbolise à mon regard, la pureté de l’héroïne. Ses yeux fermés révèlent son aptitude à la télépathie, à la communication avec les êtres quel que soit leur degré d’humanité. Son front ceint de fleurs évoque les fleurs sauvages de Thanäos. Le fait que ce visage soit encadré des deux crânes figure la dangerosité de la jungle de Thanäos au sein de laquelle la mission de l’héroïne l’entraîne à côtoyer des peuples déviants et mutants parmi les plus redoutables. La béance des orbites du crâne suggère, quant à elle, la caverne dans laquelle le Démiurge arachnee emportera la scientifique dans le cadre d’une scène que vous découvrirez en lisant le livre. Enfin, la forêt en arrière-plan rappelle l’immanence de cette jungle mystique.

 

Pourriez-vous nous citer quelques passages du tome 2 de la Passion de l’Arachnee ?

1er extrait - Prologue :

Tout n’est qu’apparence, tandis que dans le cœur des hommes se terrent quelques-unes des roueries les plus maléfiques et les plus malsaines. Comment identifier l’ami qui ne vous trahira pas ni ne trahira tout ce en quoi vous croyez jusque-là ?

« La jungle omniprésente et sa faune déviante, vibrante de cette énergie animale que ne maîtrisait aucun des grands décisionnaires de Terra et de ses succursales.

C’est dans cet enfer qu’ils s’étaient embarqués en dépit des dangers, en dépit des avertissements multiples, poussés de l’avant par cette mission furtive autant que suicidaire dont ils ne comprenaient que ce que l’on avait bien voulu leur en révéler.

Ils avaient enregistré des pertes dans leur équipe, récemment, et le camp qu’ils venaient d’investir, heureux d’avoir désormais un toit au-dessus de leurs têtes, n’était pas ce qu’il y avait de plus sécuritaire ni de plus rassurant ; mais c’était ce qu’ils avaient connu de mieux, depuis leur départ de Ranat la ville-garnison aux portes de Thanäos. »

 

 

2nd extrait - La Fhyenetëan, Wokuntz :

Aimer un Déviant qui ne vous considère que comme un être dégradé apporte son lot de souffrances inéluctables, et vous pousse à vous considérer comme dépravée alors même que vous ne ressentez que cet invariable sentiment d’amour à son encontre. Comment sortir de l’impasse ?

« En cette fin de matinée, Wanisha frottait des pagnes de tissus au lavoir près de la hutte qu’elle partageait avec Tôenino, dans la partie sud du camp des femmes. Ce dernier était parti aider les hommes aux champs. Il faisait beau ; aujourd’hui, la brume n’avait stagné qu’un bref laps de temps avant de se désagréger progressivement. L’esclave prisait les paysages qui se déployaient, alors, dans leur simplicité sans artifice. Depuis l’aube, elle travaillait à la tâche ingrate de nettoyer les pagnes des guerriers arachnees. Tâche qu’elle partageait avec les Humaines et les Humanoïdes, esclaves tout comme elle. »

 

 

3ème extrait - Remise en état du gîte : 

Me perdre dans la jungle était ma façon de me désassocier du genre humain, de remonter à mon enfance et de m’y réancrer à l’instar d’une gamine insouciante qui ne rêvait que de gentils monstres.

« L’aube naissante jetait sur les Hauts-Plateaux d’extraordinaires lueurs incandescentes qui inondaient la mansarde d’une lumière mouvante ; les ombres incertaines se densifiaient par endroits, s’amenuisaient à d’autres en créant une danse photophorique fascinante. Baignée dans cette atmosphère chargée de mystère, depuis son nid douillet, Isys fixait la clarté au-dehors par la lucarne étroite. Un merveilleux sentiment de bien-être l’emplissait tout entière. Elle aurait aimé garder la tiédeur de son lit tant elle s’y trouvait bien, mais un décichrone[1] plus tard elle descendait de son coin paisible pour s’affairer dans le chalet.

Le battant de la porte d’entrée frappait contre le mur extérieur. Attirée par les heurts agressifs, Isys sortit au-dehors. La brume noyait le paysage d’un halo cotonneux, le recouvrait d’un manteau bleuté opalescent, mais ne dépassait pas plus d’un mètre quarante au-dessus du sol ; sous les yeux de l’éthologue se révélait un monde enchanteur et champêtre. On se serait cru dans un tout autre lieu où la paix aurait régné sans équivoque et sans aucune trace du mal qui rongeait Xaltaïr et l’ancienne Terre. »

 

 

Comment se déroule pour vous cette fin d’année 2020, alors que l’épidémie de COVID 19 a entraîné un confinement et un contexte extrêmement difficile au niveau planétaire ?

Tout d’abord, je ne pensais pas avoir le temps nécessaire à la parution du second opus de cette trilogie ni même du précédent d’ailleurs. Le miracle est survenu, puisque les deux premiers tomes de la Passion de l’Arachnee seront sortis au cours de cette année 2020.

En ce moment même, je travaille le tome 3 et j’ai bon espoir de le soumettre à mon éditeur, suffisamment tôt pour qu’il ait une chance d’être publié d’ici à l’été 2021. La situation bien que déroutante n’aura pas eu d’impact négatif dans ma production littéraire, dans la mesure où j’ai dû trouver des solutions qui me permettent de progresser envers et contre tout dans mes objectifs et de nourrir toujours plus avant cette passion pour l’écriture.

En effet, les salons et diverses manifestations ne s’étant pas tenus dans le contexte de confinement, j’ai programmé dès que cela a été possible des séances de dédicaces dans mon jardin de Bellême dans le Parc Régional du Perche en prenant bien entendu en compte les éléments protecteurs de la distanciation. La planification de ces moments privilégiés m’a ainsi permis de me créer des contacts dans le milieu littéraire et de rencontrer des journalistes. Ceux-là sont venus nous interviewer, mes lecteurs et moi, dans le cadre de ces événements. Je me suis également rapprochée de ma mairie de Nogent-sur-Marne très volontaire pour développer les actions culturelles pour ses artistes et ses Nogentais. Nous allons organiser, de concert, une soirée Dédicace en même temps qu’un spectacle sur la Cyberculture. Lors de cette soirée de début novembre, l’artiste Yann Minh m’accompagnera en tant que conteur du cyberespace. Je suis très heureuse de cette opportunité.

Dans les autres événements prévus pour cette fin d’année, si le contexte s’y prête, je serais présente à des séances de dédicaces lors du Salon des Éditeurs Indépendants promu par L’Autre Livre qui doit se tenir mi-novembre.

En novembre, j’aurais également une réponse concernant ma participation à l’appel à texte du Prix Mille Saisons 2022. Leur toute dernière anthologie du merveilleux et de la SF sur le thème : « Des Astres humains » devrait paraître en 2021 pour le Salon du Livre de Paris. La nouvelle que je leur ai proposée, L’Éveil Quantique, y sera-t-elle ? Une affaire à suivre…

Enfin pour clore le chapitre de l’année 2020, j’ai été invitée cet été à intégrer le Conseil d’administration de la Mairie de Nogent-sur-Marne afin d’y développer l’univers du Livre de notre ville. J’apprécie énormément cette opportunité que le Maire et la Direction de la Culture à Nogent m’a offert tout dernièrement.

Dans le cadre de l’année 2021 sont d’ores et déjà au programme le Salon du Livre et de la BD d’IDF sur Mennecy courant février, le Salon International du Livre et du Film de Saint-Malo en mai ainsi que le Salon Fantastique du Parc floral de Vincennes qui s’organise pour la fin aout, en espérant que ces diverses actions puissent se tenir.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

Je l’ai déjà exprimé dans les précédents interviews, mais je le réaffirme ici : la persévérance est le maître mot de l’existence dans la poursuite de ses rêves de quelque ordre qu’il soit. Soyez fidèle à ces rêves qui vous emporteront bien plus loin que ce que vous l’escomptiez à l’origine.

Et pour finir, je répèterais encore et encore, la phrase que j’ai découverte il y a quelque temps, celle de George Bernard Shaw qui disait : « Vous voyez des choses et vous dites : « pourquoi ? » Mais moi je rêve de choses qui n’ont jamais existé, et je dis : « pourquoi pas ? » 


 

Christine Barsi

L’auteure est une scientifique qui puise son inspiration dans ses études en biologie et science de la nature et de la vie, ainsi que dans son métier dans les ressources humaines et l’ingénierie. L’auteure écrit en parallèle depuis 1998 des romans de science-fiction et de fantastique, avec à son actif neuf romans publiés à compte d’éditeur. Elle est membre du Conseil d'administration de sa ville afin de promouvoir la littérature.

 

Auteur  

Déviance (2017, roman)

Déviance - tome II (2019, roman)

Déviance - tome III (2019, roman)

L'Éveil du Dieu Serpent (2018, roman)

Mutagenèse (2018, roman)

L'Odyssée (2020, roman)

SolAs (2019, roman)

Teralhen (2017, roman)

 

[1] Unité de mesure du temps équivalant à quinze à vingt minutes, soit environ un quart d’heure temporel.

Voir les commentaires

e-Rivière Blanche

e-Rivière Blanche

e-Rivière Blanche

Avec la situation actuelle, les petites maisons d’édition et particulièrement celles des genres de l’imaginaire sont en grandes difficultés.

Rivière Blanche a  toujours soutenu notre initiative, à nous de lui rendent la pareille. Vous trouverez donc ci-dessous des informations sur la vente d’occasion de certains ouvrages, mais aussi des nouveautés.

Bonne lecture a tous

 

Nous vous offrons le 1er chapitre de 94. Gwen Geddes. Dimension Rock - 1er chapitre - 336 p. - 25 euros.

Vous  trouverez plus bas le fichier.

Rivière Blanche publie des manuscrits dans l'optique résolument nostalgique des années 1970. Les maquettes de couverture de nos collections ont été d'ailleurs volontairement conçues en tant qu'hommages aux anciennes collections "blanche" et "bleue" d'Anticipation et "noire" d'Angoisse du Fleuve Noir, indiquant par là même nos préférences éditoriales.

Nos Livres d'Occasion ! Nos e-books!

DERNIERE MISE À JOUR: 1 SEPTEMBRE 2020!

 

OCCASIONS: Il s'agit d'exemplaires quasi-neufs retournés par des libraires ou des excédents de stock que nous cherchons à monétiser, donc en quantités limitées. Ils sont vendus à 50% du PVP, sans droits et pratiquement sans marge, pour rentrer dans nos frais. Ils sont expédiés par lettre suivie (4,50 e ou 7 e selon le poids) et le montant du port est inclus dans le prix. Consultez la liste des titres disponibles en cliquant sur ce lien.

OFFRE VALABLE EN FRANCE METROPOLITAINE SEULEMENT (les frais de port sont trop élevés en dehors).

Et également une  Promotion Spéciale Livres Papier continue !

Remise de 40% sur tout achat de CINQ (ou plus) titres RIVIERE BLANCHE... Toutes collections confondues, sauf BD... Envois par UPS, assurés & suivis (10 euros). Envoyez-nous un e-mail avec la liste des cinq ou plus titres que vous désirez acheter, et nous vous enverrons en retour une facture paypal par e-mail. (Règlement par chèque possible.) Ecrire à :   info@riviereblanche.com

 

Voir les commentaires

L’Hôtel des frissons – Les dents de la mort - Tome 7 –

L’Hôtel des frissons –

Les dents de la mort - Tome 7 –

Roman format poche –

Dès 8 ans (7) (Français) Broché –

 

 

Une série pour les 8-11 ans qui aiment avoir peur !

 

L'histoire : Margot et son père sont en vacances au bord de la mer. Ils séjournent à l'Hôtel de la Plage, et Margot s'y ennuie terriblement : aucun drame ni client bizarre, c'est l'enfer !

 

Jusqu'au jour où d'inquiétantes disparitions de baigneurs ont lieu... Y aurait-il un monstre dans les parages ?

 

Un livre format poche pour les enfants de 8 à 11 ans.

 

 

Biographie

Vincent Villeminot

 

Vincent Villeminot est diplômé de sciences politiques (Paris). En 1994, il étudie également au Centre de formation des journalistes (CFJ). À l'âge de 22 ans il part en Égypte avec son épouse où il participe à la création d'une université d'enseignement du journalisme français. Après avoir collaboré à plusieurs publications, dont le journal d'insertion La Rue, il se tourne vers l'écriture romanesque : il est désormais auteur à temps plein, pour les adultes comme les plus jeunes. Il compte à son actif une trentaine d'ouvrages pour les enfants, et explore aujourd'hui dans ses romans pour les adolescents plusieurs facettes du fantastique et de l'anticipation.

 

Son roman jeunesse Samedi 14 novembre, publié en 2016, s'articule autour des Attentats du 13 novembre 2015 en France.

 

Le Copain de la fille du tueur, est également publié en 2016. Michel Abescat, dans son avis critique de Télérama, écrit : « cette hybridation des genres qui fait le sel de ce roman funambule, en équilibre subtil sur de multiples émotions que l’auteur traite à vif, réussissant un texte à la fois profond et à fleur de peau. »

 

En 2019, Nous sommes l'étincelle, toujours selon le journaliste de Télérama, est « l’histoire d’une formidable utopie », et l'auteur « donne à son récit une voix superbement énergique, âpre, lyrique, bombardant le lecteur de mille émotions. Sans doute est-ce là son plus beau roman, ambitieux et engagé. »

 

 

 

Illustratrice

Joëlle Dreidemy

À 24 ans, après des études d’Arts Plastiques à Strasbourg et un diplôme d’illustratrice à l’École Émile Cohl, Joëlle Dreidemy est illustratrice et prof à Émile Coh. Chez Pépix, elle a illustré Popy la Tornade, La Sorcitresse, L’ogre à poil(s), Le génie de la lampe de poche et Ma vie moisie, Dieu et moi, Shirley Banana.

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

Antigone la révoltée

Antigone la révoltée

Antigone la Révoltée,

Ulysse contre le cyclope.

 

Avec Orphée, Pégase et d’autres personnages mythologiques, les Éditions Nathan nous offrent une collection à partir de  7-8  ans.

 

Que cela n’empêche pas les plus âgés de relire des auteurs plus destinés aux adultes, je pense, plus particulièrement à Antigone pièce en un acte de Jean Anouilh.

 

Des textes adaptés aux jeunes lecteurs, avec de superbes illustrations.

 

Je recommande particulièrement aux parents de faire lire cette collection qui leurs donneras une première approche de la mythologie gréco-romaine.

 

Antigone, la révoltée.

L'histoire : Les frères d’Antigone, Étéocle et Polynice, se sont entretués pour le trône de Thèbes. Leur oncle Créon décide que seul Étéocle aura le droit à une sépulture. Quiconque ira contre sa volonté sera puni de mort. Antigone se rebelle contre l’autorité de son oncle et enterre elle-même Polynice. Perdra-t-elle la vie pour avoir voulu honorer son frère ?

DÈS 8 ANS CYCLE 2 NOUVEAUTÉ Antigone la révoltée - Roman mythologie - Dès 8 ans

 

Collection : Mythologie & compagnie

Auteur : C. Beauvais

Illustrateur : A. Bureau Les plus grands récits de mythologie pour les 7-9 ans !

 

L'histoire : Les frères d’Antigone, Étéocle et Polynice, se sont entretués pour le trône de Thèbes. Leur oncle Créon décide que seul Étéocle aura le droit à une sépulture. Quiconque ira contre sa volonté sera puni de mort. Antigone se rebelle contre l’autorité de son oncle et enterre elle-même Polynice. Perdra-t-elle la vie pour avoir voulu honorer son frère ?

 

6,20 €

48 Pages

Disponible

Parution : juin 2020

ISBN : 978-2-09-259251-9

  

Disponible également en numérique

4,99 €

 

La collection Mythologie et compagnie : des histoires intemporelles adaptées aux plus jeunes lecteurs : le souffle de l’aventure et des personnages forts pour faciliter l’entrée dans le récit. Les plus grands récits de mythologie pour les enfants de 7 à 9 ans.

 

Les auteurs :

Clémentine Beauvais

Née en 1989, Clémentine Beauvais est autrice, traductrice, chercheuse en sociologie et philosophie de l’enfance à l’université de York et tient un blog sur la littérature jeunesse. Elle écrit des albums, des romans juniors et des romans ados-jeunes adultes. Ses deux derniers romans ados, Les petites reines et Songe à la douceur, ont reçu un incroyable accueil critique et public, ainsi que de nombreux prix littéraires.

 

Ulysse contre le cyclope

- Roman mythologie - Dès 7 ans

 

DÈS 8 ANS CYCLE 2 NOUVEAUTÉ

 

Collection : Mythologie & compagnie

 

Auteur : H. Montarde

Illustrateur : R. MennetrierLes plus grands récits de mythologie pour les 7-9 ans !

 

L'histoire : La guerre de Troie est terminée, Ulysse et ses hommes rentrent chez eux, à Ithaque. Malheureusement, suite à une tempête, les voilà perdus. Ils débarquent sur une île inconnue dans l’espoir de se ravitailler. Mais le danger rôde… Ulysse et ses marins sont faits prisonniers par un géant avec un œil unique au milieu du front. Ulysse le rusé pourra-t-il vaincre le cyclope et sauver ses hommes ?

 

La collection Mythologie et compagnie : des histoires intemporelles adaptées aux plus jeunes lecteurs : le souffle de l’aventure et des personnages forts pour faciliter l’entrée dans le récit. Les plus grands récits de mythologie pour les enfants de 7 à 9 ans.

 

4,99 €

48 Pages

Parution : juin 2020

Format : numérique

(Configuration requise)

ISBN : 978-2-09-259250-

Antigone la Révoltée,

Ulysse contre le cyclope.

 

Avec Orphée, Pégase et d’autres personnages mythologiques, les Éditions Nathan nous offrent une collection à partir de  7-8  ans.

 

Que cela n’empêche pas les plus âgés de relire des auteurs plus destinés aux adultes, je pense, plus particulièrement à Antigone pièce en un acte de Jean Anouilh.

 

Des textes adaptés aux jeunes lecteurs, avec de superbes illustrations.

 

Je recommande particulièrement aux parents de faire lire cette collection à leurs enfants qui leurs donneras une première approche de la mythologie gréco-romaine.

 

Antigone, la révoltée.

L'histoire : Les frères d’Antigone, Étéocle et Polynice, se sont entretués pour le trône de Thèbes. Leur oncle Créon décide que seul Étéocle aura le droit à une sépulture. Quiconque ira contre sa volonté sera puni de mort. Antigone se rebelle contre l’autorité de son oncle et enterre elle-même Polynice. Perdra-t-elle la vie pour avoir voulu honorer son frère ?

DÈS 8 ANS CYCLE 2 NOUVEAUTÉ Antigone la révoltée - Roman mythologie - Dès 8 ans

 

Collection : Mythologie & compagnie

Auteur : C. Beauvais

Illustrateur : A. Bureau Les plus grands récits de mythologie pour les 7-9 ans !

 

L'histoire : Les frères d’Antigone, Étéocle et Polynice, se sont entretués pour le trône de Thèbes. Leur oncle Créon décide que seul Étéocle aura le droit à une sépulture. Quiconque ira contre sa volonté sera puni de mort. Antigone se rebelle contre l’autorité de son oncle et enterre elle-même Polynice. Perdra-t-elle la vie pour avoir voulu honorer son frère ?

 

6,20 €

48 Pages

Disponible

Parution : juin 2020

ISBN : 978-2-09-259251-9

  

Disponible également en numérique

4,99 €

 

La collection Mythologie et compagnie : des histoires intemporelles adaptées aux plus jeunes lecteurs : le souffle de l’aventure et des personnages forts pour faciliter l’entrée dans le récit. Les plus grands récits de mythologie pour les enfants de 7 à 9 ans.

 

Les auteurs :

Clémentine Beauvais

Née en 1989, Clémentine Beauvais est autrice, traductrice, chercheuse en sociologie et philosophie de l’enfance à l’université de York et tient un blog sur la littérature jeunesse. Elle écrit des albums, des romans juniors et des romans ados-jeunes adultes. Ses deux derniers romans ados, Les petites reines et Songe à la douceur, ont reçu un incroyable accueil critique et public, ainsi que de nombreux prix littéraires.

 

Ulysse contre le cyclope

- Roman mythologie - Dès 7 ans

 

DÈS 8 ANS CYCLE 2 NOUVEAUTÉ

 

Collection : Mythologie & compagnie

 

Auteur : H. Montarde

Illustrateur : R. MennetrierLes plus grands récits de mythologie pour les 7-9 ans !

 

L'histoire : La guerre de Troie est terminée, Ulysse et ses hommes rentrent chez eux, à Ithaque. Malheureusement, suite à une tempête, les voilà perdus. Ils débarquent sur une île inconnue dans l’espoir de se ravitailler. Mais le danger rôde… Ulysse et ses marins sont faits prisonniers par un géant avec un œil unique au milieu du front. Ulysse le rusé pourra-t-il vaincre le cyclope et sauver ses hommes ?

La collection Mythologie et compagnie : des histoires intemporelles adaptées aux plus jeunes lecteurs : le souffle de l’aventure et des personnages forts pour faciliter l’entrée dans le récit. Les plus grands récits de mythologie pour les enfants de 7 à 9 ans.

4,99 €

48 Pages

Parution : juin 2020

Format : numérique

(Configuration requise)

ISBN : 978-2-09-259250-2

 

Ulysse contre le cyclope

Ulysse contre le cyclope

Voir les commentaires

La forêt sortilège Les aventures d'Alduin et Léna !

La forêt sortilège Les aventures d'Alduin et Léna !

 

La forêt sortilège

Les aventures d'Alduin et Léna !

 

Dans cette nouvelle série l’éditeur et les autrices offre une saga fantastique et merveilleuse destiné aux 9-12 ans. Cette série a été saluée par plusieurs prix et nomination.

 

D’ores et déjà le tome trois «  Le Château Nocturne » pour cet été, un retard semble ce dessiné étant donné la situation actuelle.

               

Résumé du livre :

Le tome 2 des aventures d'Alduin et Léna ! Malgré la fin de la guerre, Sigmund, le soldat qu'Alduin a fait passer pour son frère, n'est pas revenu au village. Alors, quand Alduin fait un rêve dans lequel Sigmund l'appelle à l'aide, il part à sa recherche dans la vallée, accompagné de Léna. Mais de nombreux dangers attendent les deux amis : des brigands, des créatures fantastiques, des sources maudites et surtout, une mystérieuse forêt sur laquelle règne un terrifiant Roi Vert...

 

Une nouvelle série pour les 9-12 ans.

 

Date de parution   09/07/2020

Editeur Nathan

Collection            Romans Junior GF

Format 14cm x 21cm

Nombre de pages            120

 

CARACTÉRISTIQUES DÉTAILLÉES

Auteur

Estelle Faye

 

Illustration

Nancy Peña

 

Date de parution

09/07/2020

 

Collection

Romans Junior GF

 

Format

14cm x 21cm

 

EAN

978-2092592953

 

ISBN

2092592955

 

Illustration

Illustrations couleur

 

Format

14,10 x 21,10 x 1,60 cm

 

Age minimum

9 ans

 

Estelle Faye

Estelle Faye a été comédienne, brièvement scénariste, et elle a dirigé sa propre troupe de théâtre. Aujourd'hui elle écrit des romans et des nouvelles, pour adolescents et adultes, dans divers genres de l'Imaginaire, fantasy, science-fiction, fantastique historique, post-apocalyptique mâtiné de roman noir... Elle a reçu près d'une dizaine de prix littéraires, dont deux Prix Elbakin, deux prix Imaginales, un Prix Rosny Ainé et un Prix de l'Uchronie. En 2018, elle se lance avec Les Guerriers de Glace chez Nathandans la littérature pour un plus jeune public, tout en restant dans la fantasy.

 

Nancy Pena

 

Nancy Peña née le 13 août 1979 à Toulouse, France, est une auteure de bande dessinée française et illustratrice pour la jeunesse.

 

Originaire de Toulouse, elle y a étudié le dessin notamment au cours de Catherine Escudié. Elle a intégré l'École normale supérieure de Cachan où elle a obtenu une agrégation en arts appliqués en 2003. Elle a enseigné quelques années avant de se consacrer uniquement au dessin. Ses influences viennent de différents arts, dont en matière de bande-dessinée Will Eisner ou en gravure Rembrandt ou Calot.

 

Installée à Besançon depuis 2004, elle est auteure de plusieurs séries bande-dessinée, dont le Le Chat du kimono chez La boîte à bulles, distinguée par une sélection au festival d'Angoulême4 ou encore sa série dédiée à une relecture profonde du personnage mythologique de Médée avec la latiniste Blandine Le Callet au scénario. La série en 4 tomes rencontre un succès critique, notamment citée comme l'une des 100 BD du siècle.

 

Dans les nombreuses publications jeunesse illustrées par elle, "Les Guerriers de glace" (Nathan) d’Estelle Faye reçoit le Prix Imaginales au festival du livre d'Epinal 2019.

 

Publications

Bande-dessinée

Le Cabinet chinois, La boîte à bulles, coll. « Contre-jour », 2003

La Guilde de la mer, La boîte à bulles, coll. « Clef des Champs »

Au point de devant, avec Gally et Jean-Marie Jourdane à la couleur, 2006

Au point d'entre-deux, avec Maëla Cosson à la couleur, 2007

Mamohtobo (scénario), avec Gabriel Schemoul (dessins et couleurs), Gallimard, coll. « Bayou », 2009

Nancy Peña, art-book, Éditions Charrette, coll. « 12 x 16 », 2011

Les Nouvelles aventures du chat botté, 6 pieds sous terre, coll. « Lépidoptère »

La montagne en marche, 2006

Le Basilic, 2007

Mortefauche, 2012

Intégrale, 2015

Le Chat du kimono, La boîte à bulles, coll. « Contre-jour »

Le Chat du kimono, 2007

Tea Party, avec Drac (couleurs), 2008

It is not a piece of cake, 2011

Les Carnets du kimono - recueil de dessins, 2011

Médée, (avec Blandine Le Callet au scénario), Casterman

L'Ombre d'Hécate, 2013

Le Couteau dans la plaie, 2015

L'épouse barbare, 2016

La Chair et le Sang, 2019

Madame, La boîte à bulles

L'Année du chat, 2015

Un temps de chien, 2016

Grand Reporter, 2018

Livres jeunesse (illustration)

Jimbal des îles, de Klaus Kordon, Bayard Jeunesse, coll. « Estampillette », 2009

The And, de Angil and the hiddentracks, We are unique records, livret réalisé avec Guillaume Long, 2010.

La princesse Cornélia veut aller à l'école, de Nathalie Dargent, Milan Jeunesse, coll. « Albums Milan », 2010

Un cirque dans une petite boîte, de Dina Sabitova, Bayard Jeunesse, coll. « Estampillette », 2010

Le Bestiaire de l'Olympe de Anne Jonas, éditions Milan, 2011

Wilma Tenderfoot de Emma Kennedy, quatre tomes, éditions Casterman, 2012 à 2014

Les Saisons du Japon, coloriages zen et haïkus, Éditions Issekinicho, 2015

Oh Pénélope de Moka, huit tomes, éditions Playbac, 2015 à 2019

La barbe de mer, éditions Scutella, 2017

Les Guerriers de glace, éditions (Nathan), avec Estelle Faye, 2017

 

Participations

Tribute to Popeye, Éditions Charrette, coll. « 12 x 16 », 2010

Axolot T.1, scénario de Patrick Baud, segment Le faiseur de chimères et le vrai Frankenstein avec Yannick Lejeune, Delcourt, 2014

 

Distinctions

2008 : Prix lycéen de la BD de Midi-Pyrénées : prix du scénario pour Le Chat du kimono.

2019 : Prix Imaginales du livre jeunesse au festival du livre d'Epinal 2019 pour "Les Guerriers de Glace"

 

tome 1 des avantures d'Alduin et Léna

tome 1 des avantures d'Alduin et Léna

Voir les commentaires

La porte des ténèbres par Alan Haigh,

La porte des ténèbres par Alan Haigh,

La porte des ténèbres

par Alan Haigh,

 aux éditions

« Le Masque fantastique »

 

 

Il s'agit d'un roman assez ancien, paru en 1977, et dix-huitième et dernier titre de la courte première série « fantastique » chez Le Masque, ceux avec les couvertures rouges, pour les collectionneurs.

 

Assez difficiles à trouver, ces petits livres de poche présentent des textes inédits à l'époque, et rarement repris ensuite. L'auteur qui se cache sous le pseudonyme de Alan Haigh est en réalité un critique et anthologiste belge bien connu, Jacques van Herp, qui publia quelques romans et nouvelles sous divers noms d'emprunt.

 

« La porte des ténèbres » est un roman court (220 pages) qui conte l'arrivée d'un jeune professeur de français dans une province reculée d'un pays indéfini. Dès les premières lignes, le lecteur comprend que le personnage est ambigu, que ses interrogations concernant son poste rejoignent celles qu'il se pose sur son identité.

 

Parvenu à destination, le récit (à la première personne et au présent) devient celui d'une découverte hallucinée, celle d'une enclave hors du temps peuplée d'autochtones cachant des secrets inquiétants.

 

La lecture de « La porte des ténèbres » se révèle assez addictive : le style en est simple, mais pourvu d'un vocabulaire riche et précis, et l'accumulation des mystères et des situations paradoxales pousse à tourner les pages jusqu'à une révélation à la hauteur des enjeux posés au départ.

 

Ce final mettant en scène un culte à des entités dignes de Lovecraft donne une dimension mythique à une histoire qui, autrement, aurait pu passer pour assez anecdotique.

 

Ce qui différencie ce récit de ceux proposés par Lovecraft et ses adeptes, c'est la sensualité torride qui habite les protagonistes : le jeune héros manifeste une sexualité exigeante mais contrariée, et il trouvera une partenaire idéale en la personne d'une manipulatrice désignée pour le conduire à accomplir son destin.

 

Enfin, des scènes d'un culte exotique et malsain, à la limite du sadomasochisme apportent un piment sulfureux à la lecture.

 

En conclusion, il s'agit d'un petit roman agréable à lire, d'un auteur à découvrir, qui aurait pu, à la grande époque, trouver sa place parmi l'équipe de la mythique collection « Angoisse » au Fleuve Noir.

 

Serge ROLLET

 

Informations d'édition

Format: Poche

Langue: Français

Genre: S.F., Fantasy & Terreur > Fantastique

Editeur: Librairie des Champs-Elysées

Collection: Collection fantastique rouge

N° dans la collection: 18

Date parution: 1977

Nb pages: 222

ISBN: 2702406165

 

Biographie et bibliographie sommaire :

Naissance : Bruxelles, Bruxelles-Capitale, Belgique, 26 novembre 1923.

Décès : Etterbeek, Bruxelles-Capitale, Belgique, 30 décembre 2004.

 

Autres noms connus  

Vrai nom / nom complet : VAN HERP Jacques

Pseudonyme(s) :

ARVEL Alain

BERCHMANS Michel

CÉTESKI Ladislas

JOULY André

KENKÖNNERY Illy

LEBLOND Willy

MONNIER Marc

NADA Carlo

PROVIST Alain

VÉDÉWÉ Michel

 

Pseudonyme(s) collectif(s) :

GOISSERT Michel

JANSEN Michel

 

Bibliographie :

La Nef ensorcelée  (En coll. avec Paul HANOST) , 1977  (Nouvelle)

La Porte des ténèbres (1977)

Le Blackjoke , 1978  (Nouvelle)

4e de couverture

4e de couverture

Première série « fantastique » chez Le Masque

Première série « fantastique » chez Le Masque

Voir les commentaires

Couverture: The golden Age, Arnaud Martin

Couverture: The golden Age, Arnaud Martin

Les Démoniaques

&

autres textes de

Christophe Lartas

 

Nous avions déjà eu l’occasion de déjà eu l’occasion de chroniquer les livres de Christophe Lartas, les œuvres de Christophe LARTAS (voir lien ci-dessous). Son dernier ouvrage son dernier recueil de nouveaux fantastiques intitulés Les Démoniaques & autres textes.

 

Plus accessible que les précédents sans doute, il réunit 22 textes noirs et singuliers, mêlant contes étranges ou horrifiques, nouvelle dystopique et récits philosophiques.

 

Régnant sur une société à l’agonie où prédominent l’injustice et la destruction, les Démoniaques sont les incontestables Seigneurs de ce monde — mais à quel prix ? Cette nouvelle dystopique saisissante nous plonge dans une métropole infernale, en tout point étouffante, où la survie même constitue un acte de résistance. 

 

Autour de ce texte d’une force certaine s’agencent deux livres : le premier, « Chimères et cauchemars », renferme des contes dédiés à l’étrange et au fantastique, tandis que le second, « Chemins vers rien », propose plusieurs courts récits philosophiques au ton volontiers acerbe.

 

Réunissant 22 textes noirs et singuliers, Les Démoniaques & autres textes est un recueil à dominante fantastique qui témoigne une nouvelle fois de l’originalité et du style de Christophe Lartas.

 

Un extrait de la nouvelle principale du recueil est disponible ci-dessous en PDF.

 

Les Démoniaques & autres textes de Christophe Lartas

Publié par les  Editions de l'Abat-Jour

Nouvelles fantastiques.

212 pages

ISBN : 979-10-90106-59-8

 Format 20 x 13 cm

papier bouffant ivoire

Editions l’abat-jour

15 euros.

 

(Communiqué de presse)

Les Démoniaques &amp; autres textes de Christophe Lartas

Extrait en téléchargement légal et gratuit

Voir les commentaires

Illustration: Jean-Félix Lyon

Illustration: Jean-Félix Lyon

Le Tombeau des Patriarches

Muriel Carchon

 

Le changement climatique, la physique quantique, l’intelligence artificielle et la biotechnologie sont au cœur de cet ouvrage.  Ce Récit d'événements fictifs à partir d'un point de départ historique, en l’occurrence la dégradation de notre environnement, et la développent de plus en plus important de l’intelligence artificielle.

 

Dans un univers ou les machines règnes sur la « cité », les humains rejeter dans les sous-sols avec l’armée de l’ombre une sorte de Lumpenprolétariat de 2188. 

 

XXL est l’intelligence qui régente désormais toute la planète, les humains non plus d’avenir, mais ce n’est pas ce que pense quatre d’entre eux : Mnémosyne, Xyan, Siloé et Rahm parvenir à sauver l’humanité, peut-être même d’elle-même est leur   leitmotiv.

 

Les éditions « Rivière Banche » nous permettent de découvrir ou redécouvrir des auteurs rares, au côté des « stars » de la Science-fiction.

 

Je vous recommande fortement de lire cet œuvre.

 

Pensez à laisser des commentaires.

Inscrivez-vous pour être sûr de ne rien manquer

abonnez-vous  à notre newsletter,

via le bouton « Abonnez-vous »

 

À la fin de cet article vous trouverez un extrait de cet ouvrage en téléchargement gratuit et légal.

Remerciement à Philippe Ward.

 

Hors-Collection 61.

Le Tombeau des Patriarches

ISBN-13: 978-1-61227-866-7

232 pages - 20 euros

Editions Riviere blanche

Couverture: Jean-Félix Lyon

 

Ils avaient pris pour habitude de se retrouver dans les entrepôts frigorifiques des Abattoirs de la ville. Chacun partait de chez lui, et après de multiples détours, arrivait dans ce quartier déserté depuis fort longtemps. A dire vrai, ils étaient de moins en moins nombreux à s'éloigner autant du cœur de La Cité. Ils y accédaient par d'anciens tunnels abandonnés, qui n'étaient plus utilisés pour le transport depuis plusieurs décennies.

 

 

 

En 2188, XXL domine la planète. La Terre appartient désormais aux Machines. Rares sont les hommes libres. Dans La Cité règne un ordre parfait. Le Centre de Remise en Forme, le Réservoir et le Tombeau des Patriarches rythment l'existence. En bas, dans les entrailles de la Terre, l’Armée de l’Ombre survit au pire… Dans ce monde déshumanisé, des résistants : Mnémosyne, Rahmi, Silhoé et Xyan portent en secret un rêve fou. Héritiers du Savoir, gardiens de la Sagesse et de l’antique Tradition, ces survivants encore humains parviendront-ils à vaincre la barbarie ?

 

 Biographie de l’auteure :

Muriel Carchon est née en Algérie en 1953. Pour échapper à la cruelle réalité de son exil, elle se réfugie dans le monde des livres.

 

Quand elle perd son frère, son mari (auteur de polars) Yves Carchon lui propose de coécrire un roman historique sur le peuplement de l'Algérie en 1848.

 

C'est le déclic, elle relève le défi : se lancer dans l'écriture sur la distance d'un roman.

 

Ils écrivent Les Volontaires de la Nouvelle France en 2013 et une suite, réclamée par les lecteurs, Les Moissons de l'Exil en 2014 couronné par le Prix du roman de Mazamet 2015.

 

Elle se lance enfin en solitaire dans un roman d'initiation d'un jeune garçon sur fond d'aventures au 19ème siècle : Croire en son destin et oser le vivre en décembre 2015 qui obtient le 1er Prix Littéraire de la ville de Figeac 2017.

 

CHAPITRE PREMIER 2188 — La Cité

Voir les commentaires

Le marchand de sable Gaia ALEXIA

Le marchand de sable

Gaia ALEXIA

LA ROMANCE FANTASTIQUE

LA PLUS ATTENDUE DE L’ÉTÉ !

 

DÉJÀ 2 MILLIONS DE LECTEURS CONQUIS ! sur Wattpad.

 

Nola Nott a tellement dû croire à la légende du Marchand de sable lorsqu’elle était enfant que des années plus tard, il hante ses cauchemars. Précédé de papillons rouge sang et semant du sable derrière lui, Nola le sent, il n’attend qu’une chose : s’en prendre à elle.

 

Pour l’éviter, elle se plonge dans ses cours jusque tard dans la nuit, notamment dans ceux de mythologie nordique, cette matière qui lui donne tant de fil à retordre.

 

Tant qu’elle est réveillée, tout va bien pour Nola, mais que se passerait-il si rêve et réalité se confondaient et que l’homme de ses cauchemars apparaissait au détour d’une rue ?

 

Peut-on tomber amoureuse de son pire cauchemar ?

Aux heures les plus sombres, se joue une course poursuite digne de la  cavalcade de la lune en pleine nuit.

 

17 euros

130 x 205 mm

TOME 1 : déjà parut.

 

 

TOME 2 : parution le  27 JUIN

 

Le marchand de sable – tome 2

Alexia Gaia

 

DÉTAILS

Mane, alias le Marchand de sable, a fait voler en éclats toutes les certitudes de Nola. Passant des rêves à la réalité, l’homme qui hantait ses cauchemars lui a révélé l’existence d’un monde peuplé de dieux aux pouvoirs incroyables. Un monde dans lequel elle aurait été la déesse de la nuit et lui celui de la lune. Un monde où ils se seraient aimés avant qu’elle ne le trahisse…

 

Alors qu’ils succombent de nouveau et que Mane choisit d’oublier sa haine, il pourrait voir ses espoirs se briser et son coeur avec. Sera-t-il suffisamment fort pour supporter les nouvelles épreuves ou laissera-t-il son âme s’obscurcir davantage ?

 

Et si derrière l’histoire d’amour de Mane et Nola se cachait des enjeux qui les dépassent ?

 

Après les succès d’Adopted Love et de Baby Random, Gaïa Alexia revient avec une série transcendant les codes de la New Romance. Elle y embarque ses lecteurs dans un territoire où mystère et attirance ne font qu’un, au coeur des mythes nordiques.

 

La success-story de la GAIA ALEXIA.

Adopted Love : meilleure vente de la collection Hugo Poche.

* Lauréate du concours « Au masculin » sur Fyctia pour Adopted Love avec plus d’1,8 million de lectures.

 

+ 100 000 ventes de ses séries précédentes (Adopted Love et Baby Random).

 

L’auteure :

À l’instar de sa génération, Gaïa Alexia est ultra connectée à sa communauté qui la porte vers la victoire lors d’un concours d’écriture sur Fyctia, puis vers sa première publication en librairie.

 

Le Marchand de sable est un défi qu’elle se lance : créer un univers fantastique tout en gardant l’authenticité des codes de la romance qui a fait son succès.

 

Communiqué de presse

Le marchand de sable Gaia ALEXIA

Voir les commentaires

Christine Barsi – SolAs
L'auteure

L'auteure

Christine Barsi – SolAs

 

 

Présentez-nous votre ouvrage

 

SolAs est un roman de science-fiction, mon cinquième roman publié par 5 Sens Éditions à ce jour.

Une mission sur un astéroïde, porteur des précieux champs de plasma, amène une astrophysicienne à découvrir les particularités intrinsèques de l’essence plasmatique stellaire et à y appréhender les signes d’une humanité que personne ne soupçonne. Lorsque la relation singulière qui la lie à l’un des membres de son équipe s’engage dans une direction inattendue, elle devra assumer ses choix et oublier ce qu’elle est pour l’accueillir.

C'est au cœur de l'astéroïde SolAs, ainsi que sur Origine, que se jouera le final alors que les grandes variations climatiques ont bouleversé l'équilibre des puissances en place et fait des terres canadaskiennes ainsi qu'étatsuniennes, une sorte de mausolée vivant, et que l'Eurafrique connaît dorénavant le froid et la glace.  Le périple qui entraînera Maylis jusqu'au bout du monde l'entraînera également au-delà d'une position sans retour, où elle devra choisir entre une humanité en perdition et un nouvel horizon plus périlleux encore. Mais qu'a-t-elle concouru à amener sur Origine ?

 

Avez-vous un sujet de prédilection ?

 

Sous couvert d’une passion qui va à l’encontre de toute éthique apparente, l’histoire traite des flux de conscience énergétique, de l’énergie pensante et de la création de la vie sous forme d’entités…  notamment dans le creuset d'un bâtiment d'astrophysique.

Dans ce livre, ce qui m’a importé, c’est aborder des sujets d’actualités scientifiques et techniques tels l’astrophysique et l’énergie plasma, cette fameuse essence plasmatique, l’exobiologie, les astéroïdes et leur gestion, les entités aliens, les techniques de laser et de générateurs de particules, la génétique mais également l’extraction minière. Comme généralement chez moi, je confronte ces thèmes à la nuisance, cette fois, non plus des grands lobbies pharmaceutiques ou des laboratoires ayant pignon sur rue mais de celle de l’industrie minière et astéroïdique.

 

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers ce livre ?

 

L’amour franchit toutes les barrières, transcende les êtres au-delà de ce qu’ils peuvent appréhender.

Les voies de la création sont infinies, tant dans le domaine des arts que dans celui des sciences et de la spiritualité. Dans leur plénitude, elles enfantent d’innombrables formes dont l’émergence amène autant d’êtres à notre image… ou pas.

 

Pourriez-vous nous citer quelques passages de SolAs ?

 

En voici un premier :

 « Le chant du Métal : « Le métal qui draine toute l’attention des grands lobbies n’incarne déjà  plus qu’un matériau sur le déclin. Il maintient son illusion tel un magicien ou un automate, mais à terme, sa source se tarit tandis que sa déchéance n’est plus qu’une notion de temps ultime. »

…Khal Sihlen évaluait d’un air méfiant le métal qui se convulsait derrière la paroi de bioverre épais qui assurait leur sécurité. Sans qu’il comprenne comment c’était arrivé, ils avaient perdu le contrôle de ce secteur. À l’une des étapes du processus, mais laquelle ? Il pouvait voir le roboïde, en charge des opérations, figé le long de la citerne d’acier trempé, sa coque à l’épreuve des miasmes acides et des explosifs à forte charge avait été démantelée ; une lèpre inconnue le rongeait à un rythme déroutant. Près de lui, au sol, Warrhaen était tombé. Au travers de la visière du casque, il avait l’air mal en point et le métal paraissait attiré par son immobilité ; un métal si particulier. Depuis son axe d’observation, Khal jeta un coup d’œil derrière lui, au-delà du périmètre sécuritaire ; comme lui, les scientifiques ne comprenaient pas. Affolés, ils tentaient d’isoler la zone afin de la placer en quarantaine…

 

En voici un second :

…Si l’année de sa mise en orbite, l’ancrage satellitaire du corps spatial avait causé beaucoup de bruits et amené un développement accru de l’intérêt général pour tout ce qui touchait de près ou de loin à l’astrophysique et l’astronomie, les deux années suivantes avaient vu étouffer dans l’œuf les discours plus ou moins cohérents des experts. À croire que l’on voulait que les foules oublient l’évènement, pour mieux inciter le corps scientifique à œuvrer dans les coulisses, comme à son habitude. Aujourd’hui, alors que Maylis allait sur ses vingt-trois ans, la presse à sensation ne laissait filer que quelques bribes à intervalles irréguliers, alors même que PlasmAtal, l’une des plus grosses entreprises industrielles implantées en Eurafrique et en Ruschin, avait investi le corps stellaire et installé son site d’exploitation après en avoir obtenu la licence adéquate, auprès des autorités compétentes. Dans les revues scientifiques et dans les quelques rares articles qui abordaient le sujet de l’astéroïde et du type de production que l’on y effectuait, il était question d’un plasma métalloïdique aux propriétés fascinantes, mais les précisions s’arrêtaient là. Pourtant, la jeune femme devinait qu’il y avait davantage que ce que les infos distillaient par doses infinitésimales…

 

À quels lecteurs s’adresse votre ouvrage ?

 

Mon ouvrage s’adresse à tous ceux qui s’intéressent aux mystères occultes, aux problématiques actuelles de l’éthique de la manipulation du génome, de la préservation des ressources naturelles, à ceux qui aiment ce monde et ces composantes, les grandes forêts, tout en étant amateurs de belles lignes et de réflexions sur l’existence que je glisse régulièrement dans mes romans. Ce livre mêle de manière équilibrée la science, la technique, les conflits entre races et la passion irrépressible d’un être pour un autre. Il s’adresse aux amoureux de la science comme aux amoureux des belles histoires d’amour.

 

Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

 

En ce milieu d’année 2019, je suis sur la rédaction du tome 3 de Déviance, ma romance vampirique. Dans le même temps, j’attends les résultats de la soumission du tome 2. Je nourris également un autre gros projet de SF pesant plus de mille cinq cents pages qu’il va falloir retravailler et réécrire — un très long travail en perspective.

Il va me falloir intensifier ma présence sur les salons du livre et cafés littéraires. En 2019, j’ai participé au salon du Livre et de la Bd sur Mennecy, organisé quelques séances de dédicaces au sein de mon centre commercial Auchan de Fontenay-sous-bois. Je cherche aussi à faire traduire l’un de mes livres, et j’aspire à ce que l’un de mes romans passe à la télé ou au ciné « Le grand cinéma » comme le clame Jacques Villeret dans « le Diner de Cons ». Toutes sortes d’idées me trottent dans la tête, et il faudra bien qu’elles trouvent un exutoire.

 

Avez-vous le sentiment d’avoir progresser dans votre univers de romancière ?

 

Eh bien oui ! Écrire ne suffit cependant pas, bien que je m’y adonne de manière de plus en plus intense au fil des années.

Alors je me suis confrontée à l’univers réel afin de réaliser ma première vidéo de présentation de l’auteure ainsi que de ses œuvres ; Gérard Confino au moyen du média « Planète Gaïa TV » m’en a donné l’opportunité et je l’en remercie.

De même, je sonde le Net à la recherche de groupes de science-fiction et de fantastique qui m’impliqueraient dans le domaine afin de me faire connaître et de connaître mieux les rouages de cet univers de la création et de l’édition. Dans ce cadre, j’ai intégré le cercle des passionnés de SF par le biais de leur réseau Facebook « Les Mercredis de la SF ». Ils m’ont ouverts d’autres horizons technologiques, à moi qui en suis fan. Ainsi la réalité augmentée, ainsi la Noosfère et le NooMuseum de Yann Minh, un vrai trésor de créativité dans lequel tout artiste aspire à s’immerger. Merci à toi Yann, pour ce précieux cadeau que tu nous fais.

 

Un dernier mot pour les lecteurs ?

 

J’aime écrire, une passion nécessaire pour un écrivain sans laquelle celui-ci n’irait pas au bout de son tout premier manuscrit. L’écriture se définit par la persévérance essentielle et la volonté tout aussi essentielle de parvenir à l’achèvement qui consacrera l’œuvre de l’artiste. L’existence d’un écrivain s’avère solitaire dans sa phase cruciale de l’écriture ; il lui faut l’affronter au quotidien ainsi qu’un ascète en quête de sagesse. Mais se rajoutant à ces performances, se tient celle d’amener à la vie ses personnages, de les faire évoluer au sein d’une histoire qui ne s’appréciera jamais que par la richesse du vécu de ces derniers.

Il m’arrive souvent de les trouver exigeants alors qu’ils m’entraînent dans leurs tribulations dont j’ai le sentiment de ne rien maîtriser, en dehors d’une certaine architecture dans le cadre du scénario.

Pour finir et comme chaque fois, je répèterais encore et encore la phrase que j’ai découverte il y a quelque temps, celle de George Bernard Shaw qui disait : « Vous voyez des choses et vous dites : « pourquoi ? » Mais moi je rêve de choses qui n’ont jamais existé, et je dis : « pourquoi pas ? » »

 

Vous trouverez ci-dessous le prologue et un extrait du roman en téléchargement gratuit et légal, remerciement  à l’auteure.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog