Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #romans

Couverture : Sébastien Lagarde

Couverture : Sébastien Lagarde

Entretien

Jack Machillot

Mission Thucydide

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Jack,

Tu as commencé à écrire des histoires horrifiques et de Science-fiction quand tu étais adolescent, tu as participé à des fanzines ? Quand pensait ton entourage ? Tu étais dans un milieu littéraire ?

 

Jack Machillot,

Oui, effectivement j’ai commencé à mon adolescence, mais par gêne et timidité j’avais gardé cette passion assez confidentielle. Un petit nombre de mes amis très proches le savaient, c’est tout. Je m’étais plutôt créé une armure qui ne laissait pas suspecter que j’étais capable d’écrire, eh oui, on ne fait pas des choses toujours très intelligentes à l’adolescence (*clin d’œil*).

 

Du coup non, je n’ai jamais participé à un fanzine. Je n’ai jamais été dans un milieu littéraire, j’aurais aimé faire des études d’histoire de l’art, mais la vie en a décidé autrement.

 

Stéphane Dubois,

Comment en es-tu venu à écrire cette nouvelle « Mission Thucydide » et pourquoi cette fois avoir décidé de la publier et d’utilisé le mode participatif pour ton financement, un effet de mode, une nécessité économique, ou une autre raison ton poussez as ça ?

 

Jack Machillot,

Cette nouvelle traînait depuis pas mal d’années dans un coin de ma tête. Les années passantes je me suis décidé à la poser sur le papier, franchir ce pas que j’avais envie de passer depuis 30 ans. Voulant essayer de passer ce pas tout seul j’ai opté pour le financement participatif, car ce modèle économique est du pain béni pour les gens qui n’ont pas d’apport. Ce modèle peut générer, et génèrera toujours un débat sans fin, je pense, mais pour des amateurs, sans expérience ni conseils pros, cette plateforme est un soutien énorme. De plus, connaissant pas mal de monde de par mes différentes expériences professionnelles, j’ai créé une campagne. Mes amis proches et les moins proches m’ont soutenu, certains de leurs amis, et des étrangers également, ma surprise fut énorme. Ma campagne fut un succès. Ma femme, Staifany fut un soutien énorme, déjà pour m’aider à ‘gérer la pression de la campagne, car il y en a vraiment une, puis pour l’éternelle motivation.

 

Stéphane Dubois,

Lovecraft, CL. Moore, Clark Aston Smith ont inspiré ta nouvelle, comment les as-tu découverts ?

 

Jack Machillot,

J’ai découvert l’auteur HP Lovecraft par le Jeu de rôle « L’appel de cthulhu », je devais avoir 13 ans, il y a eu un avant et un après. Mon amour de la SF, de l’horreur et de l’anticipation est né ici. Je dois également rendre à césar ce qui lui appartient, car je dois beaucoup à Mr Sadoul Jacques, un éditeur et écrivain qui a permis à la France de découvrir la SF, et dont j’avais acheté un des livres en me fiant à la couverture très pulp, par hasard. Le choc fut également terrible et j’ai su depuis ce jour que la SF ne me quitterait jamais.

 

 

Stéphane Dubois,

Quelles sont les autres influences littéraires qui t’ont inspiré ?

 

Jack Machillot,

Elles sont nombreuses vous vous en doutez, mon spectre de lecture est assez énorme, cela va d’une de mes œuvres préférées, un roman gothique du début du 19 siècle, « Melmoth ou l’homme errant » de Charles Robert Maturin, à Neil Gaiman et son « American Gods » ou son dernier « Jerusalem » que je viens de commencer, en passant par la philosophie (par exemple à noël ma belle-mère m’a offert du Plutarque), l’histoire (éloignée ou non), des textes politiques, généralement révolutionnaires, car passionnés la plupart du temps, et comme mes réponses le laissent un peu transparaitre je suis quelqu’un de passionné, avec les qualités et les défauts que cela implique.

 

Stéphane Dubois,

À la TV et au Cinéma, quelles sont tes influences en matière de SF ?

 

Jack Machillot,

 

Je fais rire mes amis par mes choix cinématographiques, car je suis particulièrement fan des vieux films en noir et blanc de science-fiction, notamment ceux de série B genre « Them », ou « The creature of the black lagoon », la série des « Godzilla » depuis le début, etc etc. Les films qui passaient en deuxième partie de soirée de la dernière séance (une émission que les moins 30 ans ne peuvent pas connaître ;) ) ou tard le dimanche soir sur FR3.

 

J’ai un amour inconditionnel pour un producteur de film de série B à savoir Roger Corman à qui on doit beaucoup, beaucoup de films.

Mon deuxième amour est David Lynch et son univers, surtout « Twin Peaks » et « Eraserhead ».

 

Je dois également à ma sœur Sylvie mes premiers émois dans le cinéma sans elle je n’aurais jamais découvert « Alien », « Mad Max », « An American werewolf in London » et pour moi ce qui est le meilleur film de tous MES temps « 2001 : A space odissey ». C’est elle également qui m’a traîné le jour de la sortie de Star Wars « The empire strikes back », je suis fan depuis, merci ma sœur !

À la TV elles sont nombreuses, je suis fan de « Doctor Who », « The prisoner », mais il y a bien sûr « Star Trek » pour les plus vieilles influences, ainsi que V. Et pour les plus récentes « The handmaid’s tales », « The OA », «  true detective season one », enfin la liste pourrait être longue, j’ai des gouts très éclectiques.

 

Stéphane Dubois,

Sur ulule, tu laisses entendre, si je ne me trompe pas à une suite possible ?

 

Jack Machillot,

Oui, ce premier livre est un hommage à mon amour de la SF et de l’espace, je peux dire ici que le suivant sera un hommage, en toute humilité, au polar noir et le cyberpunk.

Je table sur une trilogie en hommage à toutes mes influences, pour enchainer ensuite avec des aventures et des mondes plus personnels et avec un univers bien à moi.

Qui plus est, je vais m’associer certainement avec les éditions « Ogmios » et Mr Crouzat Raphaël dans un très court terme j’espère.

 

Stéphane Dubois,

N’oublions pas Sébastien Lagarde, qui à réaliser la couverture de ton ouvrage, tu peux nous dire quelques mots sur lui ?

 

Jack Machillot,

 

C’est un ami à qui je dois beaucoup, pour son aide et sa patience. Un ami de longue date, marseillais, travaillant dans l’infographie. J’ai partagé avec lui de longues parties de jeux de rôles, des Grandeur Nature et autres soirées enquêtes. Il est également créateur d’un univers post-apocalyptique, « Impakt », et est en train de créer un jeu de société avec cet univers-là. Il tient un blog, ou j’ai fait quelques critiques de films, sur son univers, je vous mets ici le lien : http://1mpakt.blogspot.fr/

C’est un ami et un homme d’une richesse énorme, sans qui « Mission Thucydide » n’aurait pas trouvé un si bel emballage, je profite de ces lignes pour le remercier encore et encore.

 

Stéphane Dubois,

Venons-en à ta passion pour les jeux de rôles. Tu es rôliste depuis quand, et que t’apportes de participer à ce type d’activité ? À tu participer à la création de jeux de rôles, si oui lesquels.

 

Jack Machillot,

Ma première boite de jeux de rôles me fut offerte à un de mes noëls, à savoir « Pendragon » un jeu de rôle de chevalerie. Là aussi le choc fut brutal, moi le jeune enfant que j’étais avec mon imagination fertile pouvais enfin incarner ses héros.

Mes années collège, me permirent de rencontrer ce qui deviendra mon socle d’amis indéfectibles, avec qui nous avons partagé moultes aventures et ce jusqu’à présent, car nous continuons, moins fréquemment, mais nous continuons à jouer régulièrement.

Je pratique aussi beaucoup les jeux de société, j’anime fréquemment sur des salons cette passion. Je partage avec ma femme la pratique des Grandeur Nature, weekends où nous nous retrouvons plongés en costumes dans une histoire fantastique, ce qu’on pourrait très, et trop rapidement résumer à du théâtre improvisé.

 

Stéphane Dubois,

Dans les semaines, voir les mois a venir où et quand l’on pourra-t-on te rencontrer pour d’éventuelle dédicace ?

 

Jack Machillot,

Je devrais être présent au Salon de Luchon, le week-end du 29 juin au 1er juillet 2018 ainsi qu’au « Herofestival » le 5-6 mai 2018 à Grenoble.

 

J’attends les confirmations pour d’autres dates.

 

Biographie 

Jack Machillot, 44 ans cette année, Auvergnat de naissance, mais marseillais de cœur et d’adoption, j’ai un amour inconditionnel pour cette ville. Résidant pour des obligations depuis peu à Grenoble, je compte bien rentrer le plus rapidement possible dans mes terres du sud.

Ma maxime est « Ubi bene, ibi patria », « La patrie est là où l'on se sent bien », et c’est dans ma ville d’adoption, mes enfants y sont nés, ma femme et j’y ai beaucoup d’amis fidèles, mais je n’oublie pas mes frères et sœurs auvergnats.

Travailleur en usine pour l’instant, animateur de jeux de plateaux le weekend, éternel enfant…pour toujours.

Voir les commentaires

Entretien avec Michael Roch

Entretien avec Michael Roch

 

Stéphane Dubois :

Bonjour Michael,

Pourquoi avoir repris le chemin vers la deuxième étoile à droite avant de filer tout droit jusqu’au matin, pourquoi avoir repris ce mythe avec « Moi, Peter Pan » ?

 

Michael Roch : C’est un personnage qui a bercé mon enfance comme mon adolescence à travers les créations de Disney, Spielberg ou encore Loisel. Peter Pan est un personnage qui, quoi qu’on en dise, reviendra toujours, du Pays imaginaire jusqu’à nos fenêtres, ouvrir ce chemin. Et je trouve ça cool qu’il puisse être emprunté, encore et encore, par de nouvelles générations.

 

Stéphane Dubois :

Il avait déjà été édité en 2014 à compte d’auteur, cette édition est-elle remaniée, augmentée par rapport à l’originale ?

 

Michael Roch : La version auto-éditée ne contient, en effet, que trois chapitres du roman publié aux Éditions Mü. C’était un premier test, auprès de mes lecteurs – un peu comme les trois premiers doigts de pied que l’on plonge dans un bain chaud. Et ce sont ces premières versions qui ont conquis l’éditeur.

 

Stéphane Dubois :

Tu es en sélection du Grand Prix de l’Imaginaire pour 2018, il sera remis lors des Étonnants Voyageurs à Saint-Malo, es-tu un habitué de ce festival ? Que penses-tu de ce genre de prix ?

 

Michael Roch : Je n’ai jamais eu l’occasion de me promener sur le festival des Étonnants Voyageurs. Je suis de Lyon, j’ai vécu à Avignon, je suis retourné vivre aux Antilles près de mes racines familiales, Saint-Malo, pour moi, ça a toujours été le bout du monde, l’antipode. Et je suis très heureux de faire partie de la première sélection pour le Grand Prix de l’Imaginaire 2018. C’est le témoin, quelque part, que mon travail autour de l’imaginaire est utile et sensé.

 

Stéphane Dubois :

 Tu as une chaine YouTube, parmi les plus suivis dans les littératures de l’imaginaire : La  Brigade du Livre, peux-tu dire comment et pourquoi tu t’es lancé dans cette aventure ?

 

Michael Roch : J’en parlais avec des amis, déjà dans le « Youtube Game ». Ils appréciaient ma manière de parler de la littérature, et m’ont conseillé de les rejoindre sur ce media. L’idée est de partager les découvertes littéraires qui me touchent, et d’en faire profiter le plus grand nombre.

 

Stéphane Dubois :

Justement à ce propos certains jugent les blogs dépassés par rapport à ce genre de chaine vidéo quel est ton opinion de youtubeur sur cette question ?

 

Michael Roch : Ce n’est pas une opinion de youtuber, mais une opinion d’usager des moyens de communication. Le message passe plus directement par la vidéo. Les informations sont plus facilement assimilées par notre cerveau. L’image est déjà plus percutante qu’un texte. La vidéo, c’est l’avenir de la communication.

 

Stéphane Dubois :

Tu peux nous parler de tes projets?

Dans les mois qui viennent où pourra-t-on te rencontrer pour d’éventuelles signatures de tes ouvrages ?

 

Michael Roch : Je termine actuellement la rédaction d’un nouveau roman, pour Mü Éditions, Le Livre jaune, dont le lien avec le recueil de Chambers, Le Roi en jaune, est sans équivoque. Le Livre jaune de Chambers est un livre mythique, à l’instar du Nécronomicon de Lovecraft ; je lui donne une nouvelle réalité. Je travaille aussi sur l’ébauche du roman suivant qui sera un retour vers la science-fiction, dans un univers antillais.

 

Stéphane Dubois,

Redonne-nous le lien avec ta chaine YouTube afin que nos amis puissent te suivre.

 

 Michael Roch : Toutes les aventures de la Brigade du Livre, les chroniques et d’autres petites émissions sont là :

https://www.youtube.com/c/labrigadedulivre !

 

 

 

Biographie et bibliographie :

Michael Roch a vu ses premières œuvres publiées dans divers fanzines fantastiques et horrifiques avant d’intégrer les éditions Walrus, célèbres sur Internet pour leurs romans Pulp.  En 2016, il publie Les Vicariants, avec, entre autres, Alfred Boudry, avec qui il a souvent collaboré. Il a publié en 2017, Moi, Peter Pan en sélection officielle du GPI 2018 et prépare son nouveau roman, Le livre jaune, toujours chez Mü éditions.

Michael Roch est également chroniqueur et l’un des prescripteurs les plus suivis des littératures de l’imaginaire via la chaine YouTube qu’il a co-créée : La Brigade du Livre.

 

Autres textes de l’auteur :

La Boîte de Schrödinger Expérience 1 (Walrus, 2012)

Trois coups contre ma porte (Walrus, 2013)

Le lapin in Walrus Institute : l’anthologie interdite (Walrus, 2013)

Je ne suis pas linéaire in La nuit promet d’être belle (Le Peuple de Mü, 2013)

Les aventures dialographiques de Sherlock Holmes et du Docteur Watson, avec Alfred Boudry (autoédition, 2014)

Moi, Peter Pan - Livre 1 (autoédition, 2014)

Twelve (Walrus, 2014)

Cathie, les nuits chaudes (autoédition, 2015)

Mortal Derby X (Walrus, 2015)

Les Vicariants, Tomes 1&2 (Le peuple de Mü, 2016)

Moi, Peter Pan de Michael Roch (en première sélection pour le GPI 2018) (Mü éditions)

 

Nouvelles :

Deux francs in Banzaï #4, 2011 ; Judith in Banzaï #4, 2011 ; L’homme dont la tartine ne tombait jamais du côté beurré in Banzaï #5, 2012 ; Du sang, et de la salive in Banzaï #5, 2012 ;

 

Voir les commentaires

Piet Legay. Requiem pour un Monde Hanté

Piet Legay.

Requiem pour un Monde Hanté

Editions Rivière Blanche

 

 

Dans cette collection nous vous avions déjà parlé de cet auteur  avec « Énigme du Rorkal » N° 2091, vous pouvez lire ou relire cet article en suivant le lien ci-dessous.

 

Chez cet éditeur  Piet Legay a déjà publié 12 romans : Ultime frontière - Radiations - Enigma - Le silence des abysses - La Loi de la Horde - L'Énigme du Rorkal - La Malédiction du Rorkal - Mortels Délices - Hankh - Exfiltration - Dimension New York 2 (nouvelle) - La Race Première  - Requiem pour un Monde Hanté.

 

C’est bien sur une petite partie des œuvres de ce prolixe auteur, dont vous trouverez ci-dessous la biographie et la bibliographie.

 

En fin d’article, vous trouverez également, en téléchargement gratuit et légal, le premier chapitre de Requiem pour un Monde Hanté.

 

 

 

2161. Piet Legay. Requiem pour un Monde Hanté - - 260 p. - 20 euros.

Roy Hameur ferma les yeux. La vision de cet être qui n’existait pas, le hantait jour et nuit. Mais pourquoi les menaçait-elle de mort ? Pourquoi leur désignait-elle le vide absolu du cosmos où nulle vie n’était possible ? Et d’ailleurs était-ce un homme ou une femme ? Mais pourquoi son sourire se faisait rictus et éclatait-elle d’un rire étrange et sinistre. Pourquoi, lorsqu’il s’était enfui, n’avait-il conservé que le souvenir d’un hideux faciès de cadavre décharné ? L’apparition voulait-elle leur mort à tous, ou était-elle seulement un REQUIEM POUR UN MONDE HANTÉ...

 

 

 

 

Biographie et bibliographie

 

Piet LEGAY

Baudouin Chailley est un auteur français de romans d'aventure et de romans de science-fiction, né en 1939. Il publie son premier roman en 1965 dans la collection Espionnage des Éditions de l'Arabesque. Il a publié ses romans, notamment, aux éditions Rivière Blanche et chez Fleuve Noir Anticipation.

 

Il est connu du public par les nombreux pseudonymes qu'il a utilisés : H. B. Treilley, Piet Legay, Guy Lespig, ainsi que par d'autres pseudonymes moins connus : Baldwin Wolf, Igor Ivanov, Guy Jacquelin, B. Hilley, Pat Marcy et Pierre Lucas.

 

Anticorps 107 (1983)

Aqualud ! (1988)

Au nom de l'espèce (1981)

L'Autre race... (1984)

Ce cœur dans la glace... (1983)

Cette vérité qui tue (1987)

Les Décervelés (1984)

Le Défi génétique (1980)

Démonia, planète maudite (1977)

Le Dernier témoin (1987)

Dernière chance : humanité (1989)

Dimension quatre ! (La loi du temps)  (1983)

Échec aux Ro'has (1981)

Égrégore (1989)

Elle s'appelait Loan (1982)

Emergency ! (1990)

L'Enfer des homosimiens (1988)

Enigma (2009)

L'Énigme du Rorkal (2012)

L'Énigme du squalus (1992)

L'Étrange maléfice (1981)

Exfiltration (2016)

L'Exilé de l'infini (1979)

Génération Satan (1984)

Genesis II (1989)

Hankh (2015)

Hypothèse "gamma" (1982)

La Loi de la Horde (2011)

Le Maître des cerveaux (1980)

La Malédiction du Rorkal (2013)

La Mandragore (1992)

Mortel contact (1987)

Mortels Délices (2014)

Le Mystère Varga (1981)

O Gamesh, prince des ténèbres (1989)

Obsession temporelle (1981)

Les Passagers du temps (1978)

Perpetuum... (1983)

Les Pétrifiés d'Altaïr (1978)

Les Portes de l'enfer (1987)

Le Profanateur (1990)

Projet phoenix (1979)

Psy-connection (1984)

La Race Première (2017)

Radiations (2007)

Rawâhlpurgis (1993)

Révélations interdites (1992)

Le Rire du clone (1989)

Shaan ! (1994)

Shândoah ! (1989)

Le Silence des abysses (2010)

Les Sphères de l'oubli (1978)

Le Sursis d'Hypnos (1977)

Survival (1988)

Le Temps de l'effroi (1991)

Le Temps des lumières (1991)

Le Temps des révélations (1991)

Transfert Psi ! (1980)

Ultime Frontière (2006)

Ultime solution... (1986)

L'Ultime test (1980)

Un monde si noir (1982)

Une peau si... bleue ! (1982)

Véga IV (1978)

Viol génétique (1985)

Vous avez dit "humain" ! (1990)

premier chapitre de Requiem pour un Monde Hanté.

Voir les commentaires

E. C. Tubb/Richard D. Nolane. Dimension E. C. Tubb (Tome 2)

 

E. C. Tubb/

Richard D. Nolane.

Dimension E. C. Tubb (Tome 2)

 

La série DIMENSION de la collection « Fusée » de Rivière Blanche, nous offrent toujours d’excellentes anthologies, soit sur un auteur, un thème voir un pays.

 

Il a fallu attendre longtemps le volume  2 de celle d’E.C.TUBB, présenté par Richard D.NOLANE et traduit par Martine Blond à l’exception de la « Proie » traduite par Richard D.NOLANE.

 

La particularité de cette anthologie est en plus d’un roman publié, sept  nouvelles inédites en français.

 

Il s’agit du  roman « Le Mur » ce roman est l’un des très nombreux  qu’il publia.

Il fut aussi l’auteur du premier film de SF que proposa l’ORTF en 1962 adapté de son roman « Le Navire Étoile ».

 

 

Mais on nous offre un vrai bonus avec le discourt que  E.C. TUBB à prononcer en 1970 à la 28e convention mondiale de la SF à Heidelberg en Allemagne.

 

Cet opus de la série « Dimension » des éditions Rivière Blanche est surement le meilleur depuis longtemps voir le meilleur tout court de la série.

 

Vous prendrez surement un grand plaisir à découvrir les sept nouvelles inédites, et à redécouvrir le roman pour ceux qui l’ont déjà lu, dans une nouvelle traduction. 

 

En fin d’article, vous trouverez le premier chapitre en téléchargement gratuit et légal, remerciement à Philippe Ward et aux Éditions Rivière Blanche.

 

64. E. C. Tubb/Richard D. Nolane. Dimension E. C. Tubb (Tome 2) - - 332 p. - 23 euros.

Edwin Charles Tubb (1919-2010) fut l'une des figures de proue de la SF britannique. Traduit dans le monde entier, auteur de presque 150 romans, il est surtout connu pour les 33 volumes de la saga de Earl Dumarest. Un roman inédit et sept nouvelles, inédites elles aussi, ou reprenant dans de nouvelles traductions bienvenues des textes parus il y a longtemps en français, composent ce recueil jonglant avec de grands thèmes du genre, souvent sur le mode de l’aventure mais toujours avec la forte touche psychologique qui caractérise l’oeuvre de l’auteur...

 

Edwin Charles Tubb

Biographie et bibliographie

Edwin Charles Tubb, né le 15 octobre 1919 à Londres en Angleterre, où il est décédé le 10 septembre 2010 (à 90 ans), est un écrivain britannique de science-fiction et western.

 

Edwin Charles Tubb fut vendeur de machines d'imprimerie, avant de devenir auteur de science-fiction et rédacteur en chef de revue dans les années 1950, sous son nom et plusieurs pseudonymes (Charles Grey, Gregory Kern …), 59 selon la BNF2. Il est considéré comme un des auteurs importants de la science-fiction britannique classique de l'après-guerre et comme un des maîtres de la science-fiction mêlant action et réflexion.

 

Il est surtout connu pour sa saga L'aventurier des étoiles dont les 33 volumes ont été publiés en français (Galaxie-Bis, Plon, Eons).

 

L'adaptation pour l'ORTF en 1962 de son roman Le Navire étoile a constitué le premier programme de science-fiction de l'histoire de la télévision française.

 

Un chapitre entier du livre collectif Space Opera ! (2009, Les Moutons Électriques, France) lui a été consacré, signé par Richard D. Nolane.

 

Œuvres

Les Maîtres du hasard - Le Masque Science-fiction no 17

Le Primitif - Futurama (Presses de la Cité) no 22, 1979

Le Navire étoile (Star Ship puis The Star-Born), trad. Amélie Audiberti, (Fleuve Noir Collection Anticipation no 107), 1958 ou Objectif Pollux, trad. Georges Camici et Michel Averlant, (Éditions Ditis, coll. Science-Fiction no 163), 1960 ou Fils des étoiles Futurama (Presses de la Cité) no 8, 1977

L'Autre Univers (Alien universe), sous le pseudonyme de Volsted Gridban, trad. Igor B. Maslowski, (Fleuve Noir Collection Anticipation no 50), 1955

Série L'Aventurier des étoiles (Earl Dumarest)

(Source Wikipédia)

 

Voir les commentaires

Le Silence Céleste

 Le Silence Céleste

- Tome 1 -

Vers L’inconnu

Sébastien Jacquot

Editions les 3 Colonnes

 

Ce nouveau auteur, nous propose un nouvel univers de Science-fiction, ce premier tome qui pour ce cycle  en comptera deux autres l’auteur prévoit  un autre livre par la suite. Et si le premier cycle rencontre son public un cycle préquelle du Silence Céleste, suivant le succès rencontrer.

 

Si cet ouvrage est un ouvrage de science-fiction, on y trouve aussi une enquête que l’on peut qualité de policière menée par un garçon et sa jumelle. Une prophétie va-t-elle mener leur monde-t-elle qu’ils le connaissent à sa perte ? Et que va devenir le lien si unique qui les unit comme jumeaux ?

 

Un utile et pratique glossaire ce trouve en fin d’ouvrage.

 

Vous trouverez en téléchargement gratuit et légal, le premier chapitre (en PDF) à la fin de cet article, que l’auteur et l’éditeur en soit remercier.

 

Science-fiction

ISBN : 978-2-37480-045-5

Format : 15 x 21 cm - 370 pages

Prix de vente : 21,90 €

 

 

 

Résumé du livre:

C’est un monde enveloppé d’un ciel constellé d’astres lumineux et obscurs. Un monde, appelé Khôme, où les humains ont assimilé les astres à des dieux inaccessibles et silencieux. Et comme à chacune de ses inexorables apparitions dans le ciel, une divinité va provoquer des cataclysmes à la surface de Khôme. Mais cette fois, une prophétie va embraser les humains, tandis que les zulites se préparent à reconquérir leurs territoires d’antan. À l’aube d’une invasion, le petit garçon Amphibe et sa soeur jumelle Faëly s’efforceront de préserver leur lien inné. 

 

Lorsque l'éternel trahit son frère, l'ombre de la matière surgit au milieu d'innombrables étoiles. Un conflit légendaire éclate alors au sein du système planétaire de Khôme. Un récit exaltant où les personnages n’hésitent pas à risquer leur vie afin d’échapper aux nombreux changements climatiques dont ils sont victimes. entre fantasy et science-fiction, Sébastien Jacquot nous transporte dans son univers aux paysages féériques. 

 

biographie de l’auteur.

Sébastien JACQUOT

Auteur résidant à : Vieux-Boucau, Nouvelle Aquitaine.

Ce passionné de fantasy s’est créé un univers propre en puisant dans les jeux vidéo, le cinéma, les mangas mais aussi la physique et l’astronomie. Les textes religieux et la mythologie l’ont également beaucoup inspiré. Si le français n’était pas son fort durant sa scolarité, il faisait tout de même l’effort de noter les idées qui lui venaient à l’esprit. C’est à la fin de ses études pharmaceutiques qu’il les a mises en forme, donnant vie à l’univers de son livre. C’est la rencontre d’un ami musicien qui l’a poussé à franchir le pas pour faire publier son texte.

Premier chapitre en téléchargement gratuit et légal

Voir les commentaires

L’Employé du Diable par Guillaume Nicolleau.

L’Employé du Diable

par Guillaume Nicolleau.

 

Guillaume Nicolleau, nous offre son premier roman, un roman fantastique, dans lequel on voie l’influence sur son œuvre du cinéma de genre.

 

Ce mêle à la fois le fantastique avec cet « employez »  du   diable, le roman qui commence comme un roman de cape et d’épée, devient plus romanesque certains  pourrait presque dirent à « l’eau de rose », tout en étant un thriller fantastique.

 

On peut regretter pour cet ouvrage de moins de cent pages, le manque de développement de certaines scènes et un plus long texte aurait permis d’approfondir les caractères et les   situations qui sont pour beaucoup juste survolés.

 

Défaut inverse de beaucoup d’auteurs de premier roman, qui ont tendance à tout « vouloir mettre » dans leurs premiers livres.

 

Frais et léger, il reste agréable à lire et peu faire un cadeau en vue des fêtes de fin d’années.

  

Dès les premières pages, comme vous le verrez en lisant l’extrait proposé, on a une écriture assez vive, rapide et en même temps assez classique dans sa forme. Vous passerez un bon moment en lisant cet ouvrage à l’écriture rapide et fluide, un conte moderne avec la forme d’une histoire à la Grimm à la fois sombre et qui redonne du moral en cette période difficile.

 

Comme de plus en plus d’auteurs qui débutent, il a choisi EdiLivre pour publier, son ouvrage est disponible sur les principales plates formes, soit en version numérique, soit en version papier.

 

Vous trouverez à la fin de cet article un extrait gratuit (et légal) que vous pourrez lire et téléchargez librement.

 

Disponible en version papier et numérique (voir lien en fin d’article)

 

Résumé

 

Edward est un des nombreux employés du diable, un démon. Depuis plus de trois cents ans, il parcourt le monde et pousse les humains à commettre des péchés, en échange d’immortalité et d’argent. Pourtant, sa rencontre avec la jeune humaine Abigail va remettre en cause sa propre existence. Par amour pour elle, le démon va braver tous les interdits. Quitte à s’attirer la colère de son terrible patron.

 

 

Biographie de Guillaume Nicolleau

« Jeune père de 32 ans, passionné de cinéma fantastique. L'Employé du diable est ma première œuvre littéraire. J'aime les films d'aventures et de magie, et je commence à ressentir depuis peu le besoin d'écrire mes propres histoires. Mais j'ai besoin d'apporter quelque chose de sombre dans mes récits pour pouvoir révéler les vrais sentiments des personnages. Ce que je désire le plus, c'est mélanger les genres, afin que le lecteur apprécie un maximum le voyage. »

 

Avis de lecteurs

 

Un thriller fantastique original et captivant - 03/11/2017

J'ai adoré ce roman. L'écriture est fluide et dynamique, l'histoire est géniale, les personnages attachants. Beaucoup d'action et de violence, comme j'aime. Moi qui adore le fantastique, c'est une vraie bonne surprise !

 

Original et captivant - 01/11/2017

Un thriller fantastique original et captivant. Un savoureux mélange de genres qui saura à coup sûr envoûter le public.

 

De nombreux rebondissements pour une histoire captivante - 29/10/2017

Je vous recommande de lire ce livre, car c'est une histoire avec beaucoup de suspens. Guillaume Nicolleau sait nous surprendre là où on ne s'y attend pas. Les actions s’enchaînent à un rythme soutenu ce qui permet à l'auteur de nous embarquer dans l'univers d'un employé du diable. Félicitation à Guillaume Nicolleau pour la publication de son premier livre.

 

Très bon pour un premier roman - 28/10/2017

J'ai ressenti en lisant ce roman une grande passion chez l'auteur pour l'univers fantastique. Une écriture simple, mais efficace, des personnages torturés, mais attachants. Tous les atouts d'un bon scénario de cinéma. Un auteur à suivre...

extrait gratuit (et légal) que vous pourrez lire et téléchargez librement.

Voir les commentaires

Entretien Yann-Cédric Agbodan-Aolio

Entretien

Yann-Cédric

Agbodan-Aolio.

 

Vous venez de publier le premier tome de la « Conspiration des Colombes : Le fanal des mondes » un roman de Science-fiction et plus particulièrement un Space-opéra, pourquoi avoir choisi ce genre en particulier ?

 

En dehors du fait que je suis un fan inconditionnel de Star Wars, Star Trek, Dune et autres références sacrés de la SF, je voulais écrire une histoire qui s’inscrit dans des mondes imaginaires et imaginés qui pour autant puisse potentiellement exister réellement quelque part dans l’univers. Je suis fasciné par la recherche des exoplanètes et par la théorie des mondes parallèles. C’est ma manière à moi d’apporter mon petit caillou à l’immense édifice. 

 

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur vos deux autres ouvrages : LA NOUVELLE HUMANITÉ : Hercolabe le Destructeur & la Planète Sanctuaire et AURI SACRA FAMES (l'exécrable faim de l'or) ?

 

La Nouvelle Humanité est un roman court de hard science-fiction ou deux nouvelles qui se succèdent sur la même frise chronologique à quelques centaines d’années d’intervalle. J’ai essayé d’imaginer ce que pourrait être un monde qui se relève d’une apocalypse et qui doit faire face à une autre catastrophe globale et les conséquences inattendues. Dans ce type de roman, le plus dur mais aussi le plus amusant, c’est d’imaginer ce que pourrait être les technologies du futur mais aussi la sociologie, la place des religions, de l’économie, l’écologie, comment les gens se nourrissent... J’ai essayé d’aborder tous ces sujets en étant le plus plausible possible. Dans Hercolabe le destructeur, on a affaire à une comète géante qui va donc bouleverser une humanité qui s’est reconstruite et qui était de nouveau dans une période relativement faste.  Dans la Planète sanctuaire, le lecteur va visiter trois civilisations totalement différentes et sur trois planètes différentes : Vénus, la Terre et Mars.

 

Comment avez-vous découvert les genres de l’imaginaire, et lequel ou lesquelles vous on donner l’envie de passer à l’écriture de ce type d’ouvrage ?

 

Je pense comme beaucoup de personnes de ma génération avoir été émerveillé par les films et séries SFFF (science-fiction fantastique fantasy) comme Star Wars, Star Trek, le Seigneur des anneaux, pour ne citer que ceux qui ne me viennent à l’esprit que maintenant. Mais j’ai été aussi plongé dans ces univers grâce à des auteurs aux plumes magiques qui ont su me transporter en dehors de mon quotidien et me faire voyager plus loin qu’un avion ne pourrait le faire. C’est cela qui m’a donné vraiment l’envie de faire pareil. Je pense à JK Rowling d’Harry Potter, Herbert et son inimitable Dune, Dan Simmons, le grand Asimov. Ils nous font rêver mais aussi réfléchir sur la société, un peu comme les fables de la fontaine.

 

Vous êtes ivoirien, quelle place à la Science-fiction et plus généralement les genres de l’imaginaire, chez les auteurs de Côte-d’Ivoire ?

 

Malheureusement, autant les auteurs anglophones dominent la littérature de l’imaginaire, autant les auteurs africains et plus particulièrement ivoiriens, francophones sont sous-représentés. Néanmoins, il y a une forte tradition du conte initiatique et de la littérature du merveilleux. L’un de mes auteurs préférés n’est pas ivoirien mais sénégalais : c’est Amadou Hampâté Ba. Je lui rends d’ailleurs hommage dans La Conspiration des Colombes puisque certains personnages clés sont fortement inspirés de certaines de ses œuvres.

 

Pouvez-vous recommander des auteurs africains contemporains des genres de l’imaginaire à nos internautes, afin qu’ils puissent les découvrir ?

 

Mike Resnik qui n’est pas africain mais qui s’inspire largement de ce continent et le fait découvrir aussi habilement qu’un natif. Je vous conseille Ivoire pour commencer.

 

Biographie   

Yann-Cédric Agbodan-Aolio

 

Yann-Cédric est né en 1983 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Dès sa plus tendre enfance, il est déjà attiré par les sciences (en particulier la biologie et l’astrophysique) et développe déjà un goût immodéré pour le fantastique, la fantasy et la science-fiction.

 

 Il vit depuis l’âge de 5 ans à Paris où après avoir entamé des études de chirurgie dentaire et de recherche biomédicale, il se lance dans une carrière dans l’industrie pharmaceutique. Amoureux de lecture SFFF, imprégné de cette culture qu’il entretient depuis longtemps, il a fini par tomber, lui-même, dans l’écriture avec la signature de ce premier roman : la Conspiration des Colombes.

Entretien Yann-Cédric Agbodan-Aolio
Entretien Yann-Cédric Agbodan-Aolio

Voir les commentaires

Cnidaria, Reine Méduse.

 

Cnidaria, Reine Méduse.

 

Nicolas Antoniucci, n’est pas un inconnu pour ceux qui sont de fidèle lecteur de notre site. Vous avez déjà eu l’occasion en effet de lire un entretien et une chronique sur deux de ses précédents ouvrages, pour les autres vous trouverez en bas de pages les liens concernés.

 

Rares sont les sites qui suivent les auteurs indépendants, comme nous le faisons, et nous en sommes très fiers.

 

Après avoir dénoncé dans Main basse sur le sixième continent, la pollution des océans, il nous offre un nouveau roman à mi-chemin entre la science-fiction et le fantastique, toujours avec la volonté de dénoncer la pollution de notre monde.

 

La révolte ne vient pas des hommes, mais de la nature elle-même, avec une intrigue policière ou trois inspecteurs (Jules Bavure, La Biche, et Poisson d’Argent à mènent l’enquête sur des meurtres inexpliqués, chacun d’entre eux disposant d’un don.

 

L’intrigue policière permet d’avoir un ouvrage qui n’est pas ennuyeux comme pourraient l’être d’autres romans se voulant écologistes.

 

Cnidaria la reine des Méduses, Reine des océans est la responsable, mais pourquoi, comment et quels sont ses objectifs ?

 

Bien sûr je vous en dirais rien et vous laisserais le découvrir au fil des pages.

 

 

Chaque fois que nous le pouvons, nous vous offrons en téléchargement gratuit et légal, un extrait de l’ouvrage, sait une fois encore le cas, que l’auteur en soit remercié (voir en bas de page). 

 

D’après nos informations, un nouveau roman avec les mêmes personnages est en préparation pour l’automne 2018, nous vous tiendrons bien sûr informer à ce moment-là de sa parution.

Cnidaria, Reine Méduse.

Extrait en téléchargement gratuit et légal, avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Voir les commentaires

ENTRETIEN AUDREY C. Jeune Auteure

ENTRETIEN AUDREY C.

Jeune auteure de 15 ans

 

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Audrey,

À Peine, à quinze ans tu vas publier aux éditions LouD ton premier roman.

J’ose à peine te demander depuis quand tu écris, avant ce roman tu avais déjà écrit d’autres textes. Ont-ils été publié, par exemple dans des Fanzines ?

 

Audrey,

Bonjour Stéphane.

J’écris depuis tant d’années que je ne me souviens plus depuis quand j’ai commencé. Au début, j’écrivais de simples chansons ou poèmes, dans le seul but de m’amuser, puis mon imagination est peu à peu devenue débordante. Des histoires se sont formées dans mon esprit, ne demandant qu’à être couchées sur le papier. J’ai donc commencé à écrire des petites histoires pour enfants, avant de grandir et d’améliorer mes écrits qui sont vite devenues de vraies histoires, complètes, et avec des idées bien ficelées. Avant d’avoir écrit « Le portail des mondes 1 », j’ai écrit, en effet, un autre livre. Cependant, il n’est pas encore publié, et je ne sais pas encore s’il le sera un jour. Avant, je dois le retravailler afin de le rendre plus présentable, car je l’ai écrit il y a plus de deux ans déjà, et depuis, ma plume a grandement évoluée grâce à mon éditeur et à ses conseils très pertinents.

 

Stéphane Dubois,

Tu es d’un milieu littéraire ou artistique ?

 

Audrey,

Pas vraiment. Ma mère et ma grand-mère aiment lire et m’ont vite données envie de faire de même, mais sinon, je me suis forgée ma propre passion, si je puis dire. C’est en écrivant que j’ai découvert ma passion pour la lecture, et c’est en lisant que je me passionne pour l’écriture. J’avoue que pour moi, l’un ne va pas sans l’autre. Je ne pourrais ni arrêter de lire, ni arrêter d’écrire.

 

Stéphane Dubois,

Tu es l’auteure de « Le Portail des Mondes » et à 15 ans comment as-tu trouvé cet éditeur pour ce roman ?

 

Audrey,

Avant d’être une auteure, je suis une bloggeuse littéraire depuis maintenant deux ans. Par conséquent, j’ai plusieurs maisons d’éditions et d’auteurs partenaires, dont les Editions LouD font partie. C’est ainsi que nous nous sommes connus. Après avoir écrit plusieurs chroniques pour les livres de mon éditeur, celui-ci m’a contacté en me demandant si j’écrivais, car il trouvait ma plume très jolie, surtout pour mon âge. Je lui ai dit que oui et lui ai envoyé plusieurs écrits, dont le début de « Le portail des mondes 1 », qu’il a beaucoup aimé. Après, nous avons travaillé ensemble sur la suite, tout en l’améliorant. De là est né « Le portail des mondes » tel que vous le connaissez.  

 

Stéphane Dubois,

Tu peux nous décrire sans spolier, l’univers de ton roman.

 

Audrey,

Cela va être assez difficile… L’univers de mon roman tourne autour du fantastique et de la science-fiction, pour commencer dans lequel la Terre n’est pas le seul monde existant. En effet, trois autres ont été découverts en l’an 2023 : Fiore, Mörkera ainsi que Coedena. Chaque monde est différent, mais je ne vais pas vous les décrire, je préfère que vous les découvriez par vous-même, à travers les yeux de Cassie. L’histoire se passe en l’an 2045. Ces mondes vivent en paix depuis toujours, mais des choses mystérieuses commencent à se produire dans ceux-ci. Le personnage principal Cassie, mène une vie paisible en tant que militaire, mais une fois revenue de son voyage visant à faire découvrir les mondes à un groupe de lycéens, dont sa sœur fait partie, c’est le cauchemar. Beaucoup de ses proches meurent, sa sœur se fait kidnapper et beaucoup veulent sa mort, sans qu’elle sache pourquoi.

 

Stéphane Dubois,

Tu penses à une suite, voire carrément une saga ou plus à un one-shot ?

 

Audrey,

Il est prévu que cela soit une saga, mais je ne sais pas encore en combien de tomes. Je verrai bien jusqu’où mon imagination me mènera !

 

Stéphane Dubois,

Quels sont tes projets, littéraires ou autres ?

 

Audrey,

Je n’ai pas réellement de projets. Tout ce que je souhaite, c’est continuer à vivre mes passions, c’est-à-dire la lecture et l’écriture. Après, je vous avoue que mon rêve est de vivre de ma plume, mais je ne pense pas que cela soit possible, alors je préfère profiter de ces moments, comme des instants de pur plaisir.

 

 

 

Résumé officiel:

Je m’appelle Cassie. Pour la première fois, j’accompagne un groupe d’élèves, celui de ma petite sœur Amy, dans les autres mondes afin de leur faire découvrir ces endroits merveilleux, empreints de paix et de bonheur.

 

Mais notre retour sur Terre est digne d’un cauchemar. Douleur et mort y règnent en maître.

Et ce n’est rien comparé au moment où ma petite sœur se fait kidnapper par l’un des habitants de ces mondes et que j’apprends que l’on veut ma peau à tout prix.

Mais pourquoi ?

 

Première pages du livre

 

Après avoir empoigné nos bagages, nous nous dirigeons vers la salle où se trouve le portail fixe nous permettant de nous téléporter dans les mondes. Cette grande pièce toute blanche est surveillée et protégée par une dizaine de militaires. Elle est meublée d’armoires, de chaises et de tables autour desquels des techniciens s’activent. Au centre, se trouve le portail qui ressemble à une énorme bulle de savon de couleur bleue, mais celle-ci ne s’éclate pas. Elle ondule en permanence et on ne voit rien au travers.

 

Nous avons pu créer ce portail lorsque les habitants de Fiore, les Fées, nous ont transmis leur technologie.             Ils sont arrivés sur Terre en 2023, deux mois après ma naissance, et ont chamboulé tous les repères des Terriens. Alors que nous étions persuadés d’être les seuls êtres vivants de l'univers, voilà que nous découvrions que nous avions tort.

 

Mes parents m’ont raconté qu’au début, les Terriens étaient méfiants, mais qu’ils ont fini par comprendre qu’ils ne leur voulaient aucun mal.

 

Ces êtres sont restés sur Terre pendant une année entière, le temps d’apprendre nos coutumes, la langue anglaise pour pouvoir communiquer avec nous, mais aussi pour nous faire profiter de leurs connaissances scientifiques.

 

Et, contre toute attente, ils nous ont informés qu’ils n’étaient pas les seuls êtres vivants de l’univers, qu’ils étaient en contact constant avec deux autres planètes habitées : Mörkera et Coedena, venant de deux galaxies différentes de la leur.

 

Leur technologie nous a aussi permis de construire un portail afin que nous puissions nous téléporter dans chaque monde.

 

Les années suivantes, à l’aide des Fées, nous avons aussi créé des portails portables qui ont été remis à certaines personnes haut placées.   

 

Ce sont des petits appareils ressemblant à des téléphones, mais qui permettent de se téléporter entre les mondes. Il suffit d’appuyer sur le bouton de la planète choisie pour s’y rendre en quelques secondes.

 

Personnellement, je n’en ai jamais vu en vrai. On m’a dit que les voyages avec ces appareils étaient fort cahoteux, même dangereux, comparés aux véritables portails.

 

Je regarde intensément la troupe afin de capter toute leur attention.

 

─ Maintenant, vous allez tous traverser rapidement le portail. Il est interdit et très dangereux de n’y mettre qu’une partie de votre corps. Vous risqueriez de vous retrouver sans cette partie à vie.

  

─ Il est également possible que vous ne vous sentiez pas bien à l’arrivée. Ce sera tout à fait normal. Vous allez aussi vous sentir comme hors de votre corps durant le trajet entre nos deux mondes. Mais ne vous en faites pas, cela ne durera pas longtemps.

 

 ─ Cassie ? Je me tourne vers Amy et lui intime de me poser sa question.

 

 ─ Dans quel monde allons-nous en premier ? Je demeure bouche bée un instant avant de comprendre le problème. Notre commandant ne leur a donc pas transmis l’itinéraire… Pour une question de sécurité ? Peut-être est-ce mieux ainsi.

 

─ Nous débuterons par Mörkera. Ensuite, nous irons à Fiore et nous terminerons par Coedena.

 

Ma réponse ne semble pas les enchanter. Il est vrai que notre premier arrêt est le monde le plus sombre et le moins accueillant de tous, mais cela ne veut pas dire qu’il n’en est pas moins intéressant. Et il est impératif qu’ils les connaissent tous. Je me dirige vers les techniciens et scientifiques qui se trouvent dans la salle et leur demande si nous pouvons traverser. Ils terminent de vérifier que tout est en ordre avant de nous donner leur accord en nous souhaitant un agréable voyage. Je les remercie en me retournant vers notre groupe.

  

─ J’y vais en premier et vous me suivrez à intervalles d’une minute.

Avec mon sac à l’épaule, j’avance d’un pas assuré vers le portail, sans m’arrêter.Lorsque j’entre en contact avec cette sorte de bulle de… savon, j’ai l’impression d’être en apesanteur, que plus aucune force n’agit sur moi.Mon corps tout entier est soumis à une vibration devenant de plus en plus puissante, profonde en moi, tout en s’accompagnant d’un son strident.

 

Brusquement, je sens toutes les particules de mon corps quitter celui-ci. Je me sens défaite en mille miettes, comme si j’étais toutes ces parcelles en même temps, comme si j’étais devenue la bulle d’énergie elle-même, à la fois hors de mon corps et à l’intérieur.

  

Un instant plus tard, je sens le sol sous mes pieds et m’effondre, étourdie, épuisée.

 

Voir les commentaires

PRIX LITTÉRAIRE du NET

 Quinzième édition en 2017

du PRIX LITTÉRAIRE du NET

 

 

Quinzième édition en 2017 du PRIX LITTÉRAIRE du NET, ouvert à l'ensemble des œuvres publiées en langue francophone durant l'année 2017. Publication PAPIER et/ou NUMÉRIQUE.

 

 Introduction de présentation :

 Le premier prix littéraire de l’année, attribué pour la première fois le 1er janvier 2004 à la première seconde sur le site salondulivre.net (décerné à une oeuvre francophone publiée en 2003), récompense chaque année une oeuvre publiée l'année précédente, ancrée dans l’époque actuelle (forme au choix : roman, essai, nouvelle, poésie, théâtre... )

 

Le PRIX www.salondulivre.net 2014 avait marqué une évolution logique : les oeuvres 100% numériques étaient acceptées. Le livre lauréat fut pourtant 100% papier ! Que votre oeuvre soit publiée en papier et/ou numérique, elle peut prétendre à ce prix littéraire.

 

 

Règlement

 

 

1) Le PRIX http://www.salondulivre.net 2018 est attribué par l’association ternoise.com pour le compte du site http://www.salondulivre.net à une oeuvre francophone publiée en 2017.

 

2) Le PRIX http://www.salondulivre.net sera décerné le 1er janvier 2018 à la première seconde (faisant de lui le premier prix littéraire de l’année).

 

3) Pour participer, envoyez :

 

Pour les oeuvres publiées exclusivement en papier : - 2 exemplaires du livre.

 

Pour les oeuvres publiées en papier et en numérique : - 2 exemplaires du livre en papier.

 

Pour les oeuvres publiées exclusivement en numérique : - 2 CDs. Sur chaque CD devront figurer 3 fichiers : le livre au format PDF, le livre au format ePub, le livre au format Mobipocket (Kindle). Aucun DRM (ni autre système de verrouillage) ne devra entraver la lecture de ces fichiers. Les tatouages sont autorisés.

 

 4) Pour participer, envoyez également :

 - une biographie (ou / et dossier de presse)

 - une lettre datée et signée de l’auteur « je nom / prénom / adresse / téléphone / mail... souhaite participer au PRIX http://www.salondulivre.net attribué par l’association ternoise.com »

 

avant 1er décembre 2017

à Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 MONTCUQ en QUERCY BLANC

 

Si la sortie du livre PAPIER est prévue en décembre 2017, vous pouvez envoyer 2 CD de la maquette (avec les formats définis au point 3 pour les livres 100% numériques) en vous engageant à fournir les 2 livres à l’adresse ci-dessus avant le 25 décembre 2017.

 

 5) Le jury sera présidé par Stéphane TERDREAM, sa décision sera sans appel. Aucun membre du jury ne peut naturellement proposer une oeuvre à ce prix littéraire. Aucun membre de l'association organisatrice ou de toute structure partenaire ne peut naturellement proposer une oeuvre à ce prix littéraire.

 

6) Premier prix : 200 euros et une promotion sur l'ensemble du réseau ternoise.net dont une interview pour Le webzine Gratuit.

 

7) Aucun document envoyé ne sera retourné.

 

8) En cas de participations inférieures à 50 livres, le jury se réserve le droit de ne pas attribuer le prix pour l'année.

 

9) Tout cas non traité sera tranché sans possibilité d’appel par l’association ternoise.com

 

10) La participation à ce prix nécessite l’acceptation du règlement.

 

(Communiqué de presse) 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog