Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 40 > >>

Articles avec #cinema

Entretien Laurent Melki

Entretien Laurent Melki

 

La Galerie AEDEN organisait en collaboration avec A l’occasion du 10e Festival du Film Fantastique de Strasbourg, une exposition rétrospective de l’artiste-affichiste Laurent Melki.

 

Il a bien voulu nous accorder un entretien à cette occasion.

Vous trouverez l’entretien en audio, en prise direct, donc avec les qualités et défauts inhérents au live, merci de votre compréhension.

Votre serviteur avec Laurent Melki

Votre serviteur avec Laurent Melki

Entretien Laurent Melki

Biographie officielle

 

Né en 1960 en Avignon, LAURENT MELKI est très vite atteint du virus du dessin. Dès l'âge de 14 ans, il suit assidument des cours de croquis de nu à l'Ecole du Louvre tout en croquant ses profs de classe et en créant plusieurs bandes dessinées dans le style Franquin, Gotlieb, et Loro, ses idoles d'alors.

 

Après le Bacalauréat, MELKI intègre l'ESAG (Ecole Supérieure d'Arts Graphiques) de Paris ou il perfectionne sa technique et son sens de la composition.

 

Diplômé après cinq ans d'études, d'une façon rocambolesque car il choisit comme sujet de thèse "Le cinéma d'épouvante et l'affiche" en présentant l'affiche originale de "La baie sanglante" de Mario Bava qu'il venait de réaliser.

 

Il s'en suivit immédiatement une impressionnante série d'affiches de films fantastiques pour un nouveau support naissant : La vidéo à l'aube des années 80 pour la quasi-totalité des éditeurs du moment.

 

Metropolitan Filmexport offrit vite à Laurent Melki de réaliser ce qui sera l'évènement cinématographique du film fantastique des années 80 : CREEPSHOW de Stephen King. L'affiche reste encore aujourd'hui dans la mémoire des amateurs du genre et est devenue "collector".

 

Après avoir réalisé quelques 200 jaquettes vidéo et une vingtaine d'affiches de cinéma comme FREDDY 3 et 4, VIDEODROME de Cronenberg, SURVIVANCE, LES AVENTURES DE BUCKAROO BANZAI, et même AIR-FORCE ACADEMY et ON SE CALME ET ON BOIT FRAIS de Max Pécas, MELKI réalise plusieurs affiches de festivals : "Festival du film fantastique de Paris" au Grand REX ou il est membre du jury, "Festival UGC du film fantastique", puis au milieu des années 90, le "Festival policier de Cognac" durant cinq années consécutives.

 

 Mais au fil des commandes une grande passion se fait jour : L'amour des comédiens, artistes, personnages publics que MELKI s'entraîne à peindre le plus fidèlement possible sur les jaquettes, affiches puis dans la presse avec de nombreuses couvertures de magazines comme VSD, Mad Movies, Le Point, l'Express,... puis l'affiche qui fera scandale en 1992 : Anne Sinclair dévêtue, en Diane chasseresse en couverture et poster central de LUI puis Vanessa Paradis en couverture de PENTHOUSE et Danièle Gilbert en couverture de LUI.

 

A tous ces trophés, il ne restait à Laurent MELKI qu'à ajouter à son palmarès les affiches de J.P. Belmondo, son idole depuis toujours, ce qui fût fait pour FIL A FILM avec la série des : LE PROFESSIONNEL, LE SOLITAIRE, PEUR SUR LA VILLE puis pour Alain Delon dans LA PISCINE.

 

La rencontre avec ces deux monstres sacrés propulsera Laurent MELKI dans le monde du spectacle et du show-business avec les affiches des FOLIES BERGERE, des HOT D'OR et plus d'une cinquantaine de stars "épinglées" pour le plus grand plaisir de tout le monde : JOHNNY HALLIDAY, GAINSBOURG, BRONSON, BELLEMARE, CHARLES DUMONT, ALEXANDRA LAMY et ce qui sera la plus grande vente du journal TELE LOISIRS, MYLENE FARMER en 2002 avec deux millions d'exemplaires vendus avec pour la première fois une illustration en couverture.

 

En 2005, il réalise l'affiche de LAURENT GERRA en LUCKY LUKE. Dans la foulée, Laurent MELKI travaille avec PAUL LEDERMAN sur l'affiche de sa pièce : "Un jour mon prince viendra" puis il est contacté par l'équipe de SOL EN SI pour l'affiche du spectacle "Sol en cirque" au profit des enfants atteints du Sida et signe l'affiche du CIRQUE D'HIVER BOUGLIONE.

 

Aujourd'hui, Laurent MELKI continue à assouvir sa passion en recherchant des challenges toujours plus relevés pour amener l'Illustration là où il l'a toujours rêvée: En haut de l'affiche.

 

Laurent Melki en dédicace.
Laurent Melki en dédicace.

Laurent Melki en dédicace.

Voir les commentaires

STAR WAR au FEFFS 2017

STAR WAR

au FEFFS 2017

 

Dans le cadre du 10e Festival du Film Fantastique de Strasbourg, l’Univers de Star Ward était à l’honneur, après celui de Star Trek en 2017.

 

Une exposition est présente au CAUE jusqu’à la fin du festival, elle en vaut largement le détour comme ces quelques photos qui vous en donnent un léger et incomplet aperçu.

STAR WAR au FEFFS 2017
STAR WAR au FEFFS 2017
STAR WAR au FEFFS 2017

Mais ce n’est pas tout, la 68E IMPERIAL, association de fan de Star Ward anime le village en y déambulant dans de superbes Cosplay, dignes des professionnelles.

 

Et comme vous le voyez je suis même leur prisonnier, j’espère ne pas finir dans la  Ruche Stalgasin, comme  Obi-Wan Kenobi.

68E IMPERIAL
68E IMPERIAL
68E IMPERIAL
68E IMPERIAL
68E IMPERIAL

68E IMPERIAL

Expo Star Ward Rue Hanong

Voir les commentaires

It –Ca

It –Ca

 

Film d’ouverture du 10e Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg,  cette première partie sur l’enfance des personnages, que nous retrouverons l’année prochaine sur nos écrans pour la suite, avait on sans doute attiré un large public.

 

Toutes les personnes avec qui j’ais parler sons unanime le film à 25 à 40 minutes de trop et ce n’est pas la seule critique ; les scènes sont trop sélectives, soit nous avant les jeunes entre eux qui il faut le dire ce chamailles surtout durant ces scènes, soit ils combattent « CA », pas de scènes appondissent les caractères de divers personnages

 

 

Par contre la photographie et les effets spéciaux sont tares bon.

 

Attendons-la sortie de la deuxième partie pour juger l’ensemble.

 

Résumé du film (officiel FEFFS).

La première adaptation du roman-fleuve de Stephen King a contribué à développer la coulrophobie, cette peur massive du clown. Le personnage de Grippe-Sou y est un symbole, une manifestation grotesque des terreurs enfantines. Et cette fois, c’est le cinéaste argentin Andy Muschietti, auteur de l’excellent Mama, qui se saisit de l’ouvrage culte avec pour objectif de raviver nos souvenirs d’adolescents. Dans ce premier segment (le film est en deux parties), le « club des paumés », groupe de gamins impopulaires, lutte contre l’entité maléfique qui sévit dans la ville de Derry depuis plusieurs centaines d’années.

 

Le Festival s’ouvrira avec ce qui est indéniablement le film d’horreur le plus attendu de 2017.

 

Infos

Pays : USA

 

Année : 2017

 

Durée : 2h15

 

Version : Anglais / VOSTFR

 

Avertissement : Interdit aux moins de 12 ans

 

Réalisation :  Andy Muschietti

 

Production : Roy Lee, Dan Lin, Seth Grahame-Smith

 

Scénario :  Chase Palmer, Cary Fukunaga, Gary Dauberman

 

Photographie :  Chase Palmer, Cary Fukunaga, Gary Dauberman

 

Montage :  Jason Ballantine

 

Musique :  Benjamin Wallfisch

 

Interprétation :  Bill Skarsgard, Jaeden Lieberher, Jeremy Ray Taylor

 

Voir les commentaires

© Nicolas Guérin

© Nicolas Guérin

Wong Kar-wai

王家衛

Prix Lumière 2017

 

C’est le cinéaste chinois Wong Kar-wai qui recevra le prochain Prix Lumière, succédant à Martin Scorsese et à Catherine Deneuve. Il lui sera remis lors de la 9e édition du festival Lumière qui se tiendra à Lyon et dans la Métropole du samedi 14 au dimanche 22 octobre 2017.

 

Décerné par l’Institut Lumière, le Prix Lumière est attribué à Wong Kar-wai pour ses films inclassables qui sont autant d’éclats de beauté, pour la trace qu’il laisse déjà dans l’histoire du cinéma, pour ce que son oeuvre a de splendide et d’inachevé, pour les néons de Hong Kong et les neiges de Mandchourie, et parce que les lunettes noires, c’est quand même très classe.

 

« C’est un grand honneur pour moi d’être le récipiendaire de ce prix et une grande fierté de rejoindre ceux qu’il a déjà distingués, a déclaré Wong Kar-wai. D’appartenir, d’une certaine manière, à cet Institut inspiré par les fondateurs du cinéma, me rend extrêmement humble. Je suis déjà impatient d’être en octobre, à Lyon. »

 

Wong Kar-wai est né en 1958 à Shanghai. A l’âge de 5 ans, il émigre à Hong Kong avec sa mère. C’est en sa compagnie que Wong Kar-wai passe de nombreux après-midis dans les salles de cinéma, absorbant parfois 2 à 3 classiques hollywoodiens par jour, ainsi que des westerns, que sa mère affectionnait particulièrement. C’est lors de ses études d’arts graphiques à l’Ecole polytechnique de Hong Kong que Wong Kar-wai découvre le cinéma européen, la Nouvelle Vague, Bertolucci, Bresson, Godard…

 

Pendant ses études, il intègre le Production Training Course de la chaine TVB des frères Shaw, et devient assistant de production sur des séries et soap opera à succès. Quittant la télévision pour le cinéma, il entre à Cinema City comme scénariste et, en sept ans, signe de son nom une dizaine de scénarios – au total, il écrira une cinquantaine de scripts.

 

En 1988, Wong Kar-wai passe à la réalisation avec As Tears Go By, puis Nos années sauvages (1990), Chungking Express (1994), Les Cendres du temps (1994) et Les Anges déchus (1995). Depuis devenus cultes, ses films posent les bases de l’oeuvre de Wong Kar-wai : le temps, l’errance, la mémoire, les blessures de l’amour. Et sa ville : Hong Kong, personnage de ses films. Son cinéma est celui d’une génération, chroniquant une jeunesse perdue et des personnages marginaux. En développant ses propres codes narratifs, il impose un cinéma d’auteur dans le paysage hongkongais jusque-là internationalement connu pour ses films d’arts martiaux ou ses films policiers.

 

La reconnaissance internationale arrive réellement avec Happy Together (1997), Prix de la mise en scène au Festival de Cannes, et surtout avec In the Mood for Love (2000), formidable succès public et critique. Puis Wong Kar-wai signe 2046 (2004), My Blueberry Nights (2007) et enfin The Grandmaster (2013), à ce jour le plus grand succès de son auteur dans un pays, la Chine, auquel Hong Kong appartient désormais.

 

Chez lui, Wong Kar-wai est une icône mystérieuse, un artisan apportant un soin infini à créer chaque plan, écrin parfait pour ses acteurs tels Tony Leung, Maggie Cheung, Andy Lau, Zhang Ziyi, Gong Li, Leslie Cheung, Faye Wong, mais aussi Norah Jones, Jude Law, Natalie Portman... Impénétrable derrière ses lunettes noires et ses volutes de fumée, Wong Kar-wai est un cinéaste perfectionniste, obsessionnel, repoussant la fin de ses tournages, rallongeant les mois de montage, comme pour retarder le moment où son film ne lui appartiendra plus complètement. À propos de The Grandmaster, il avoue « À vrai dire, j’aurais aimé que l’expérience de ce film ne s’arrête jamais. »

 

Mélancolique, visuel, contemplatif, musical, le cinéma de Wong Kar-wai a su rassembler au-delà d’un cercle de cinéphiles et de critiques, un public séduit par cette recherche esthétique et poétique, menée en compagnie de son chef-opérateur Christopher Doyle et son directeur artistique William Chang. « Il est le peintre de la ville et du coeur humain, de nos désirs, de nos secrets et de nos frustrations, écrivent Michel Ciment et Hubert Niogret dans Positif. Ses rapports avec Hong Kong, de même que sa fascination pour les femmes, sont au centre de sa création. Ce par quoi le plus grand metteur en scène de Hong Kong s’apparente aux artistes du romantisme finissant, un Baudelaire ou un Gustave Moreau. Chez eux aussi, au coeur de la beauté exquise se cache une souffrance indicible. »

 

En plus de 25 ans, Wong Kar-wai a réalisé 10 longs métrages, ainsi que de nombreux courts métrages et clips pour le cinéma, la télévision et la musique. Une oeuvre récompensée par de nombreux prix, en Asie comme dans le monde entier.

  

Le Prix Lumière sera remis à Wong Kar-wai le vendredi 20 octobre au Centre de Congrès de Lyon, en présence du public français et de nombreux invités venus du monde entier.

  

Le Prix Lumière a été créé par Thierry Frémaux et Bertrand Tavernier afin de célébrer à Lyon une personnalité du septième art, à l’endroit même où le Cinématographe a été inventé par Louis et Auguste Lumière et où ils ont tourné leur premier film, Sortie d’Usine, en 1895. Parce qu’il faut savoir exprimer notre gratitude envers les artistes qui habitent nos vies, le Prix Lumière est une distinction qui repose sur le temps, la reconnaissance et l’admiration.

 

Filmographie

 

Réalisateur

 

Longs métrages

1988 : As Tears Go By (旺角卡門)

1990 : Nos années sauvages (阿飛正傳, Days of Being Wild)

1994 : Les Cendres du temps (東邪西毒, Ashes of Time)

1994 : Chungking Express (重慶森林)

1995 : Les Anges déchus (墮落天使, Fallen Angels)

1997 : Happy Together (春光乍洩)

2000 : In the Mood for Love (花樣年華)

2004 : 2046

2007 : My Blueberry Nights (藍莓之夜)

2013 : The Grandmaster (一代宗, Yut doi jung si)

Projets 20xx : The Lady from Shanghai

2016 : Blossoms

 

Autres

1995 : wkw/tk/1996@7'55"hk.net

2000 : Hua Yang De Nian Hua (en) (花樣的年華) (court métrage)

2001 : The Hire: The Follow

2002 : Six Days - clip pour DJ Shadow (album The Private Press)

2004 : Eros - segment La Main

2007 : Chacun son cinéma - segment I Travelled 9 000 km To Give It To You

2007 : There's Only One Sun

 

Scénariste

Wong Kar-wai a écrit de nombreux scénarios avant de venir à la réalisation.

1982 : Once Upon a Rainbow

1983 : Just for Fun

1984 : Silent Romance

1985 : Chase a Fortune

1985 : Intellectual Trio

1985 : Unforgettable Fantasy

1986 : Sweet Surrender

1986 : Rosa

1986 : Goodbye My Hero

1987 : The Final Test

1987 : Final Victory

1987 : Goodbye My Hero

1987 : Flaming Brothers aka Dragon and Tiger Fight

1987 : The Haunted Cop Shop of Horrors

1988 : The Haunted Cop Shop of Horrors 2

1988 : Walk On Fire

1990 : Return Engagement

1992 : Saviour of the Soul

1992 : 92 Legendary La Rose Noire (co-scénariste non crédité).

 

Producteur

Wong Kar-wai a également produit tous ses films à travers la société Jet Tone depuis 1993 à l’exception de Les Cendres du temps, un projet commencé des années auparavant. Il a aussi produit par Jet Tone d’autres films dont certains réalisés par Jeffrey Lau.

 

1987 : Flaming Brothers aka Dragon and Tiger Fight

1993 : The Eagle Shooting Heroes

1997 : First Love: the Litter on the Breeze

2002 : Chinese Odyssey 2002

2003 : Sound of Colors

 

 

Distinctions honorifiques

2013 : Commandeur des Arts et Lettres

2017 : Prix Lumière pour l'ensemble de sa carrière

 

Récompenses

Sélectionné près d'une trentaine de fois dans différents festivals internationaux, il y a remporté de nombreux prix.

Prix du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleure direction artistique lors des Hong Kong Film Awards 1991, pour Nos années sauvages

 

Prix du meilleur film et meilleur réalisateur lors des Hong Kong Film Awards 1995, pour Chungking Express

 

Prix du meilleur réalisateur et meilleur scénario lors des Hong Kong Film Critics Society Awards 1995, pour Les Cendres du temps

 

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes 1997, pour Happy Together

 

Prix du meilleur film étranger lors de l'Arizona International Film Festival 1998, pour Happy Together

 

Prix du meilleur film étranger lors des Prix du cinéma européen 2000, pour In the Mood for Love

 

César du meilleur film étranger en 2001, pour In the Mood for Love

 

Prix du meilleur film étranger lors des German Film Awards 2001, pour In the Mood for Love

 

Prix du meilleur réalisateur lors des Hong Kong Film Critics Society Awards 2001, pour In the Mood for Love

 

Prix du meilleur film lors du Valdivia International Film Festival 2001, pour In the Mood for Love

 

Prix du meilleur film étranger lors des Argentinean Film Critics Association Awards 2002, pour In the Mood for Love

 

Prix du meilleur film étranger lors des Fotogramas de Plata 2002, pour In the Mood for Love

Prix du meilleur film étranger lors des Prix du cinéma européen 2004, pour 2046

 

Prix du meilleur film étranger lors du Mainichi Film Concours 2005, pour 2046

 

Prix du meilleur film étranger lors des Sant Jordi Awards 2005, pour 2046

 

Prix du meilleur film, meilleur réalisateur et neuf autres prix lors des Hong Kong Film Awards 2013, pour The Grandmaster

 

Prix du meilleur réalisateur aux Asian Film Awards en 2014 pour The Grandmaster

(Source Wikipédia)

Voir les commentaires

Nous vous y donnons rendez-vous

comme chaque année.

 

Illustration de l'affiche: Melvin Zed

Illustration de l'affiche: Melvin Zed

9 ème Festival bloody week-end

Voir les commentaires

Agenda Septembre Maison d’Ailleurs

Conférence « Super les héros »

 

14 septembre 2017

 

Activités adultes

 

 D’où viennent les capacités des super-héros? Peut-on rationaliser leurs pouvoirs? L’expert Roland Lehoucq répond!

 

Astrophysicien français, Roland Lehoucq publie des livres de vulgarisation scientifique en partant d’ouvrages de fiction. Il est président des Utopiales depuis 2012.

 

Un apéritif est inclus dans l’activité.

 La conférence sera suivie d’un repas « Super-héros » à l’Hôtel La Prairie pour ceux qui le souhaitent. Les participants à la conférence bénéficient de 20% de réduction. Participation à confirmer lors de l’inscription.

 

 

Jeudi 14 septembre 2017

Dès 16 ans

18h15 – 20h

 

20.- / pers. | Places limitées

 Inscription obligatoire (jusqu’au 6.9.) : maison@ailleurs.ch | 024 425 64 38

 

En collaboration avec L’Hôtel La Prairie

 

 

 

SOIRÉE

CIN&BLABLA

 

Assistez à la projection de The Zero Theorem réalisé en 2014 par Terry Gilliam, film sélectionné pour illustrer le grand thème des amours impossibles, ici traité dans l'univers de la science-fiction. Un intervenant vous invitera ensuite à prendre part à une discussion en lien avec les thèmes abordés dans le film.

 

VE 22.9.17 | 19.30 - 22.15

Entrée libre

 

Voir les commentaires

Hommage Tobe Hooper

Hommage

Tobe Hooper

 

En 2014, il présida le jury du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg. Ce fut un grand moment pour tous ceux/celles qui le rencontrèrent à cette occasion. Empreint d’humour le maitre de l’horreur ravi tous ses  fans.

 

Maitre de l’horreur, ce film le plus culte fut interdit dans plusieurs pays à sa sortie, nos amis anglais durant attendre…25 ans pour le voir.

 

Le monde du cinéma de genre perd l’un de ces plus prestigieux représentants.

 

Le prochain FEFFS, devrait lui rendre hommage lors de  la cérémonie d’ouverture, les délais ne permettant pas d’intégrer une programmation.

 

Biographie/ filmographie

 

En 1962, Tobe Hooper entre au département Radio-Television-Film de l'université du Texas. Il travaille également en tant que caméraman pour la station de télévision KLRN. Il est engagé afin de filmer un documentaire consacré au groupe folk Peter, Paul and Mary. En 1970, Hooper réalise Eggshells (en), un long métrage à petit budget. À cette occasion il fait la connaissance de Kim Henkel3.

 

Tobe Hooper organise un casting qui réunit professeurs et élèves de son école. Avec Kim Henkel, il réalise Massacre à la tronçonneuse, film qui influence l'industrie du film d'horreur et reste aujourd'hui un classique du genre4. Hooper s'inspire pour ce film de la vie d'Ed Gein, tueur nécrophile responsable du meurtre de plusieurs personnes dans les années 1950. En 1976, Tobe Hooper reforme l'équipe de ce film pour réaliser Le Crocodile de la mort (Eaten Alive en version originale), film d'horreur gore avec Mel Ferrer, William Finley et Marilyn Burns (l'actrice principale de Massacre à la tronçonneuse). Ce film conte l'histoire d'un gardien de motel donnant ses clients en pâture à son alligator. Dans ce même film, un rôle principal aida la carrière de Robert Englund à décoller et il retravailla avec Tobe Hooper à plusieurs reprises. Le Crocodile de la mort reçut de nombreux prix dans des festivals de films d'horreur.

 

En 1979, Tobe Hooper est choisi par les productions Film Ventures International pour réaliser The Dark, un thriller de science-fiction mais est remercié trois jours après le début du tournage et remplacé par John Cardos. Il a plus de chance la même année avec l'adaptation en feuilleton de Salem, le roman de Stephen King. En 1981, il réalise, pour Universal Pictures, Massacres dans le train fantôme. En 1982, il rencontre le succès quand Steven Spielberg le choisit pour réaliser une de ses productions, Poltergeist, qui devient rapidement un succès au box-office. Des rumeurs persistantes affirment que Steven Spielberg aurait réalisé une grande partie du film. Il est vrai que ce dernier monta et contrôla la plupart des éléments du film.

 

Poltergeist a peut-être plus de succès que Massacre à la tronçonneuse mais trois ans s'écoulent avant que Tobe Hooper ne retrouve enfin du travail. Il signe un contrat de trois ans avec Menahem Golan et Cannon Films, et réalise de nombreux films dont l'apocalyptique Lifeforce en 1985, un remake de Les Envahisseurs de la planète rouge en 1986, et une suite à son premier film, Massacre à la tronçonneuse 2. Il réalise également deux films avec Robert Englund, Nuit de la Terreur en 1993 et The Mangler en 1995, ainsi que de nombreux épisodes pour des séries télévisées d'horreur comme Les Contes de la crypte. Il réalise aussi l'épisode pilote de Freddy, le cauchemar de vos nuits (Freddy's Nightmares), préquelle télévisée du film de Wes Craven, Les Griffes de la nuit. Malgré des critiques très favorables, son remake d'un classique du film d'horreur The Toolbox Murders sort directement en vidéo. Son film suivant, Mortuary a, en revanche, les honneurs d'une exploitation en salles dans l'Hexagone en 2005. Sa dernière réalisation, Djinn, a connu une post-production houleuse et ne sera distribuée qu'en 2016 (soit 3 ans après la fin de son tournage) en DVD et Blu-ray en Allemagne puis aux États-Unis.

 

En 2017, il apparait dans le film documentaire de Jean-Baptiste Thoret, We Blew It.

 

Filmographie]

 

Cinéma

1970 : Eggshells (en)

1974 : Massacre à la tronçonneuse (The Texas Chain Saw Massacre)

1977 : Le Crocodile de la mort (Eaten Alive)

1981 : Massacres dans le train fantôme (The Funhouse)

1982 : Poltergeist

1985 : Lifeforce

1986 : L'Invasion vient de Mars (Invaders from Mars)

1986 : Massacre à la tronçonneuse 2 (The Texas Chainsaw Massacre 2)

1990 : Spontaneous Combustion

1993 : Nuit de la Terreur (Night Terrors)

1995 : The Mangler

2000 : Crocodile

2004 : Toolbox Murders

2005 : Mortuary

2013 : Djinn

 

Télévision

1979 : Les Vampires de Salem (Salem's Lot)

1988 : Freddy's Nightmares - épisode C'était un tendre (No More Mr. Nice Guy)

1990 : Les Contes de la crypte - épisode La Perle noire

1990 : Red Evil Terror ou Robe de sang (I'm Dangerous Tonight)

1991 : Haunted Lives: True Ghost Stories

1993 : Petits cauchemars avant la nuit - segment Œil pour œil (Body Bags)

1999 : The Apartment Complex

2002 : Shadow Realm

2002 : Disparition (Taken) - épisode Beyond the sky

2005 : Les Maîtres de l'horreur, épisode Dance of the Dead

2006 : Les Maîtres de l'horreur, épisode The Damned Thing

 

Clips musicaux

1983 : Dancing with Myself (Billy Idol)

 

(Source Wikipédia)

Voir les commentaires

Exposition Star Wars 1977-2017 –

Exposition Star Wars 1977-2017 –

Exposition Star Wars

1977-2017 –

FEFFS 2017 - Caue Du Bas-Rhin

 

Après une exposition sur Star Trek en 2016, le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg et le CAUE du Bas-Rhin, nous fait redécouvrir, la Force qui à envahi la terre en 1977.

 

Du vendredi 15 septembre 2017 au samedi 23 septembre 2017 - De 09h00 à 17h00

 

De 1977 à 2017, Star Wars déborde largement de l'univers de la science-fiction, pour envahir toutes les couches sociales, réunir toutes les tranches d'âges et réconcilier tous les côtés de la  Force. Cette année, le CAUE accueillera une exposition, qui si elle reste modeste, n'en est pas moins un réel hommage à cette icône de la culture populaire qui célèbre ses 40 ans.

 

 Des maquettes, bien sûr, des affiches, mais aussi des goodies, des objets, des costumes, et un photo call très spécial. Alors, Star Wars geeks, fan freaks, ou même wookies, venez fêter avec nous l’anniversaire de cette belle saga universelle !

 

 Du 15 au 23 sept.

 

 Entrée libre

 

 De 09h à 17h

 

Caue Du Bas-Rhin 

 5 Rue Hannong

67000   Strasbourg

Voir les commentaires

Couverture Nicolas SINER

Couverture Nicolas SINER

Le Robot de Métropolis

TOME 12 – 1927

PAR JEAN-PIERRE PÉCAU – SENAD MAVRIC – FILIP ANDRONIK

COLLECTION HISTOIRE & HISTOIRES

 

Cet album intéressera divers publics.

 

En effet il raconte l’histoire du plus célèbre film  expressionniste allemand, film muet en noir et blanc de science-fiction. Il explicite les rapports d’entretenais avec  L’UFA Universum Film AG, créer sur la demande du commandement de l’armée allemande en 1917 et sous son contrôle.

 

Dans le contexte de la montée du nazisme qui contrôlait l’UFA, et de leurs volontés de transformé en un film de propagande de Métropolis.

 

Les zones d’ombres de Fritz Lang, ne sont pas occultées, pas plus que de celle de sa compagne Théa.

 

Cet ouvrage  intéressera donc aussi bien les amateurs de films de SF, de ceux qui veulent mieux comprendre cette période, et la montée du nazisme, la prise en compte très tôt de l’importance du cinéma comme outil de propagande pour promouvoir leur idéologie malsaine, de leur volonté de faire du peuple allemand un robot.

 

Senad Mavric et Filip Andronik ont déjà collaboré ensemble au tome 11 de L’Homme de l’année.

 

Vraiment il faut absolument le lire et le relire, à conserver dans sa bibliothèque

 

Résumé de l’album

 

Si le robot de Métropolis est célèbre, qui connaît l’histoire de celle qui lui a donné vie à l’écran ? Au-delà d’un portrait de Brigitte Helm, cet album parle de ce qui est devenu le symbole principal du film de Fritz Lang. 1925, le tournage de Métropolis débute. Le casting a sélectionné nombre de personnes sans aucune expérience du cinéma, comme Brigitte Helm, 19 ans, et l’exigence du réalisateur en a fait une épreuve très éprouvante pour les acteurs… Mais surtout, à l’époque et dans le contexte où il est tourné, ce film annonce l’arrivée des totalitarismes qui vont ravager l’Europe et le monde quelques années plus tard.

 

 

Biographie et Bibliographie des auteurs :

JEAN-PIERRE PÉCAU EST NÉ À PARIS RÉSIDE EN ÎLE-DE-FRANCE. RÉSIDE EN ÎLE-DE-FRANCE. Des études d’Histoire le mènent à deux années de professorat, mais il décide de changer de voie pour le jeu de rôle, en 1980. Il travaille alors pour une société d’importation de jeux de rôles, Donjons et Dragons.

 

Simultanément, il participe à la rédaction des premiers numéros du journal Casus Belli, des récits destinés aux jeunes de 10-15 ans.

 

Il fait ses premiers pas dans la BD avec Zentak. Suivent Little Blade, Nash et son best-seller : L’Histoire secrète.

 

En 2010, il lance avec Fred Blanchard et Fred Duval la série uchronique Jour J. À travers la BD, Pécau renoue avec sa passion pour l’Histoire.

 

En 2013, il participe à l’aventure de L’Homme de l’année et lance une nouvelle  série : Paris Maléfices. En 2014, il crée deux nouvelles séries : Les 30 Deniers et Lignes de Front.

 

 

Scénariste

1940 - Et si la France avait continué la guerre  Scénariste de 2015 à 2016

30 deniers (Les)  Scénariste de 2014 à 2016

Arcane majeur Scénariste de 2003 à 2013

Arcanes  Scénariste de 1998 à 2012

Cette machine tue les fascistes  Scénariste en 2016

City Legends  Scénariste en 2001

Empire (Delcourt)  Scénariste de 2006 à 2016

Fées noires (Les) Scénariste de 1999 à 2001

Golden Cup  Scénariste en 2016

Grand jeu (Le) Scénariste de 2007 à 2013

Histoire secrète (L') Scénariste de 2005 à 2017

Homme de l'année (L')  Scénariste de 2013 à 2017

Jour J Scénariste de 2010 à 2017

Jour J Scénariste de 2010 à 2014

Keltos Scénariste de 2009 à 2010

Là où vivent les morts Scénariste en 2011

Lignes de front (Pécau) Scénariste de 2014 à 2016

Little Blade Scénariste de 2000 à 2002

Luftballons Scénariste en 2017

Moby Dick (Pahek) Scénariste en 2005

Nash Scénariste de 1997 à 2007

Or de France (L') Scénariste en 2011

Paris Maléfices Scénariste de 2013 à 2016

Soleil froid Scénariste de 2016 à 2017

Sonora Scénariste en 2017

Testament du Docteur M (Le) Scénariste de 2008 à 2010

Une brève histoire de l'avenir Scénariste de 2008 à 2012

USA über alles Scénariste de 2015 à 2016

Wonderball Scénariste de 2014 à 2017

Wonderball Scénariste en 2014

Zentak Scénariste de 1997 à 1999

Secret History (The) Scénariste en 2012

 

 

 

FILIP ANDRONIK

EST NÉ EN 1981 À SARAJEVO (BOSNIE-HERZÉGOVINE) OÙ IL RÉSIDE. Diplômé de la Haute École des Arts Appliqués, il est l’organisateur et le président de Drugi Ugao formé dans le but de promouvoir la culture de la bande dessinée en Bosnie-Herzégovine. Il a travaillé sur des bandes dessinées publiées dans tous les journaux et magazines en Bosnie-Herzégovine et à l’étranger. Il est l’auteur de la série comique Amnesia, et Gangs, MS13. Filip a remporté des prix pour le meilleur scénario comique au Festival de la Jeunesse à Leskovac, Serbie, en 2007 et en 2010, meilleur travail créatif sur l’Union européenne et la Bosnie-Herzégovine, de Radio Sarajevo, en 2010 et pour le meilleur arrangement graphique des livres publiés en 2009, pour la bande dessinée Amnesia.

 

Dessinateur

Gangs  Dessinateur en 2012

 Homme de l'année (L')  Dessinateur de 2016 à 2017

 

Coloriste

Homme de l'année (L')  Coloriste

 

Le Robot de Métropolis

TOME 12 – 1927

 240 x 320

64 pages

Album cartonné

EAN : 9782756085456

PRIX : 15,50 €

Le Robot de Métropolis
Le Robot de Métropolis
Le Robot de Métropolis
Le Robot de Métropolis

Voir les commentaires

Jann Halexander

  Jann Halexander

 

Mise en ligne intégrale des films de Jann Halexander [2007-2011]

 

Les films 'J'Aimerais J'Aimerais', 'Occident', 'Une dernière nuit au Mans', 'La Bête Immonde' de et avec Jann Halexander* sont disponibles intégralement et gratuitement sur les plates-formes Youtube et Dailymotion.

 

De 2006 à 2011, le chanteur a réalisé des films pour le marché DVD, écoulés à des milliers d'exemplaires en France et à l'étranger. Certains de ses films ont fait l'objet de diffusions dans des festivals.

 

Le chanteur, influencé aussi bien par le fantastique que l'animation ou les comédies musicales, lointain héritier de Jean Rollin, a mis en images et musiques son univers trouble, diffus, où la thématique de l'Autre, que ce soit sous le registre de l'horreur ('La Bête Immonde'), le dramatique ('J'Aimerais J'Aimerais') ou la comédie ('Une dernière nuit au Mans') est omniprésente.

 

Une thématique que l'on retrouve par ailleurs, déclinée sur différents tons dans ses chansons, y compris le dernier album paru en juin 2017, 'A Vous Dirais-Je'* (distribution Lalouline Editions). (Communiqué de presse)

 

 

 

Biographie de

Jann Halexander

 

Jann Halexander, de son vrai nom Aurélien Makosso-Akendengué (né le 13 septembre 1982 à Libreville, Gabon) est un auteur-compositeur-interprète, acteur et réalisateur franco-gabonais.

 

Son premier album 'Halexander Songs' est sorti en 2003.

La Bête immonde

Jann Halexander
Jann Halexander
Jann Halexander
Jann Halexander
Jann Halexander
Jann Halexander

En tournée en France

 

03/11 – THÉÂTRE DU GOUVERNAIL - PARIS [75]

 

04/11- THÉÂTRE DU GOUVERNAIL- PARIS [75]

 

24/11 – THÉÂTRE DE L'ALMENDRA – ROUEN [76]

 

10/11 LES MOTS A LA BOUCHE – SAINT-SYLVESTRE-CAPPEL [59]

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog