Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 > >>

Articles avec #exposition

EXPOSITION STEPHANE LEVALLOIS

EXPOSITION STEPHANE LEVALLOIS

 

Le talent incomparable de Stéphane Levallois l’a déjà imposé comme l’un des plus grands artistes de sa génération, au-delà des continents et sur un champ d’expressions artistiques multiples. Cinéma, film d’animation, bande dessinée, design, illustration ou peinture, Stéphane Levallois confère une touche unique à tous les univers qu’il aborde.

 

Constamment à l’affût de nouveaux terrains d’expression, il publie sa première bande dessinée (Noé) en 2000, puis réalise un peu plus tard son premier court- métrage « Zéro UN » qui collectionnera les récompenses. Il publie ensuite les albums suivants - Le dernier Modèle, La Résistance du Sanglier, Racket et démarre parallèlement une carrière de storyboarder et concept artist pour le cinéma, qui le conduiront à travailler sur de très nombreux films, parmi lesquels Harry Potter 7 & 8, Pirates des Caraïbes 4, Blanche Neige et le Chasseur, Prometheus, Superman/Man of Steel. Il travaille auprès de nombreux réalisateurs dont Wong Kar-Wai. Gore Verbinsky ou encore Ridley Scott.

 

Stéphane Levallois conçoit et réalise parallèlement de nombreux films publicitaires, et expose à la Galerie Arludik en 2011 une série d’huiles sur toiles, gravure à l’eau forte, encre de Chine et aquarelle qui connaitront un immense succès. Son goût pour le design et l’esthétisme l’amènera à dessiner également pour des marques prestigieuses telles Vuitton, Dior, Cartier, Jean-Paul Gaultier, Prada.

 

Son travail d’illustration pour le « Cycle d’Oz » de L. Frank Baum (éditions le cherche midi) reflète la virtuosité de cet artiste pour s’immerger dans un univers, et en faire naître une perfection créative. Cette exposition met en scène plus de soixante œuvres originales, des encres originales sur papier japonais, des aquarelles…

 

 

 

La galerie Arludik est heureuse de vous inviter au vernissage OZ en présence de l’artiste le jeudi 5 avril de 18h30 à 21h00.

 

(Communiqué de presse)

 

Voir les commentaires

L’ART DE NAOKI URASAWA

 L’ART DE NAOKI URASAWA

13 FÉVRIER > 31 MARS 2018

PARIS RENDEZ-VOUS

 

  

 

La Ville de Paris et le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême présentent un événement consacré à l’art du célèbre mangaka Naoki Urasawa, dans le cadre du Tandem Paris – Tokyo 2018. Gratuit et ouvert à tous, aux amateurs de manga comme aux curieux,  L’Art de Noaki Urasawa s'expose du 13 février au 31 mars 2018 à Paris Rendez-vous, le concept-store de l’Hôtel de Ville.

 

Avant de prendre ses quartiers dans la capitale, L’Art de Naoki Urasawa, exposé en France pour la première fois au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême du 25 au 28 janvier, a été un énorme succès.

 

Primé à deux reprises à Angoulême (Prix de la Meilleure série en 2004 pour 20th Century Boys, Prix Intergénérations en 2011 pour Pluto), Naoki Urasawa vient de recevoir, lors de l’édition 2018 du Festival, un Fauve d’honneur d’Angoulême ainsi qu’un Fauve d’honneur Polar SNCF.

 

 

L’ART DE NAOKI URASAWA

 

Né en 1960, Naoki Urasawa est le maître incontestable du manga de genre pour adultes. Les séries 20th Century Boys, Monster, Pluto, Master Keaton ou plus récemment Billy Bat sont régulièrement saluées pour le souffle épique de leur mise en scène, leur sens aiguisé du suspense et leur vaste galerie de personnages aux physiques très singuliers et aux visages très expressifs. Dans ses mangas, Naoki Urasawa installe en effet des atmosphères étouffantes et fascinantes, quelque part entre Alfred Hitchcock et Brian De Palma, entraînant les lecteurs dans des polars labyrinthiques, teintés de SF et habités d’une douce mélancolie.

 

Urasawa s’inspire autant de sa vie que de l’actualité qu’il transfigure, notamment dans sa série la plus fameuse, 20th Century Boys, qui reprend l’histoire de la secte Aum, dont l’influence a profondément marqué les Japonais dans les années 1990, et qui nourrit les angoisses liées à l’Apocalypse et à la rédemption de l’âme humaine.

 

Cet événement rétrospectif présente 500 planches originales, et revient sur les motifs de l’œuvre : l’obsession d’un mal sans visage et sans nom, l’art comme forme supérieure d’aspiration humaine, le dialogue entre l’Orient et l’Occident, ou encore la crainte de la résurgence de dictatures sanguinaires. Urasawa a commencé très jeune dans le manga, sous l’influence du maître Osamu Tezuka, auquel il rend souvent hommage par de nombreux clins d’œil et dont il poursuit l’œuvre avec Pluto, prolongement de l’histoire d’Astro Boy en huit tomes. Malgré son talent inné et une reconnaissance précoce, il débute véritablement sa carrière presque par hasard, grâce à un concours lancé par la maison d’édition Shogakukan, qu’il remporte à l’âge de 22 ans.

 

Naoki Urasawa est aimé des lecteurs comme des créateurs occidentaux. Dans les années 1970, il découvre Métal Hurlant et voue dès lors un culte à Jean Giraud, qu’il considère sans égal. Utilisation du vide, finesse du trait, choix des textures : toute l’originalité graphique de Moebius marque profondément Urasawa. Il devient l’un des premiers auteurs japonais à revendiquer l’influence de la bande dessinée franco-belge.

 

Le mangaka est par ailleurs musicien, mais aussi théoricien de la bande dessinée : il a réalisé pour la chaîne japonaise NHK des entretiens filmés avec différents auteurs, où se révèle son approche particulièrement intuitive du dessin et sa force de travail titanesque. Il continue aujourd’hui à l’employer avec sa nouvelle série, Mujirushi, dont la publication au Japon a commencé en octobre 2017 dans la revue Big Comics Spirit.

 

 

 

160 ANS DE RELATIONS DIPLOMATIQUES  

 

2018 marques le 160 e anniversaire des relations diplomatiques entre le Japon et la France. Cette année commémore également le 150e anniversaire du début de l’ère Meiji, moment où le Japon s’engageait sur la voie de la modernité et s’ouvrait à l’Occident en apprenant de lui. La fascination pour la culture japonaise tient par ailleurs historiquement à la curiosité suscitée par de nouvelles formes qui ont fortement marqué les avant - gardes françaises les plus célèbres du XIXe siècle.

 

 

TANDEM PARIS-TOKYO 2018

 

L’année 2018 est aussi celle du Tandem Paris-Tokyo. Après Buenos Aires, Berlin, Dakar, Rome, Londres, New York et  Madrid, Tokyo est à l’honneur à Paris. Lancé par les villes de Paris et de Tokyo,  le Tandem culturel a pour vocation de faire découvrir aux Parisien.ne.s et Tokyoïtes une programmation culturelle croisée, sur toute l’année 2018. Paris accueille ainsi, dès le mois de février, une quinzaine d’événements (expositions, installations, spectacles, concerts etc.) mettant à l’honneur la vitalité de la scène culturelle Tokyoïte. Le Tandem Paris-Tokyo est mis en œuvre par la ville de Paris, le Gouvernement métropolitain de Tokyo et l’Institut français, en partenariat avec l’ambassade de France au Japon.

 

Pour découvrir le programme des événements du Tandem Paris – Tokyo, rendez-vous sur ici. 

 

 

PARIS RENDEZ-VOUS

 

Paris Rendez-vous, concept-store de la Ville de Paris, présente, plusieurs fois par an, des événements culturels gratuits et ouverts tous. L’espace propose également des gammes de produits pour les amoureux de Paris, allant des objets de décoration à l’épicerie fine, en passant par la papeterie.  La boutique est également accessible en ligne ici. 

 

À l’occasion de l’événement L’Art de Naoki Urasawa, une sélection de bandes dessinées et de produits dérivés de l’auteur (affiches, papeterie, t-shirts, totebags entre autres) seront disponibles à Paris Rendez-vous (exclusivement en boutique).

 

Paris Rendez-vous

Hôtel de Ville

29, rue de Rivoli 75004 Paris

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h

 

Communiqué de presse

L’ART DE NAOKI URASAWA
L’ART DE NAOKI URASAWA

Paris Rendez-vous, le concept-store de l’Hôtel de Ville

Voir les commentaires

HUGO PRATT, LIGNES D'HORIZONS

HUGO PRATT, LIGNES D'HORIZONS

Exposition événement

du 7 avril 2018 au 24 mars 2019

Musée des Confluences – Lyon

 

Voyage immersif, l’exposition propose d’embarquer vers les territoires chers à Pratt, du « Grand Océan » au « Grand Nord ».

 

Pour la première fois, un musée consacre une exposition à Hugo Pratt où sont confrontés ses dessins avec des pièces d’ethnographie, représentatives de l’univers visuel qui l’a tant fasciné.

Lieu de rencontres, dédié à la connaissance et au merveilleux, le musée des Confluences met en évidence ce dialogue, constant et documenté, constitutif de l’imaginaire de l’artiste.

 

Plongez dans l’univers d’Hugo Pratt, cet artiste qui a marqué durablement le paysage de la bande dessinée en donnant naissance à Corto Maltese, le marin romantique ; incarnation parfaite de l’anti héros.

 

À l’image de Corto, Hugo vécut intensément : de voyages, de lectures et de rencontres. Des thèmes qui sont autant d’escales dans un parcours d’exposition au long cours ; immersif, presque initiatique. Du « Grand Nord » au « Grand Océan », cette « littérature dessinée », ouverte sur le monde, dialogue avec les objets de collections présentés dans l’exposition.

 

 

D’après un concept original développé par Cong et le musée des Confluences.

 En partenariat avec Arte, France Culture, Le Figaro magazine et France 3 Auvergne Rhône Alpes.

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

Exposition JE SUIS TON PERE

 

Exposition "Je suis ton père !"

 

L'EXPOSITION

 

Comment donnons-nous du sens à nos actions, à nos jugements et à notre place dans le monde?

 

Les mythes classiques apportaient jadis une réponse à cette question sous la forme de récits symboliques et moraux, partagés par une communauté. Or, si la société postmoderne semble avoir relégué au passé les grandes sagas mythologiques, l’être humain n’est-il pas toujours en quête de sens?

 

C'est pour réfléchir à cet état de fait que "Je suis ton père!" explore les mythes modernes – avatars laïques des mythes d’antan – en se concentrant sur l'un des plus connus d'entre eux, Star Wars. Les œuvres artistiques de Dan Aetherman (CH), Cédric Delsaux (F), Gabriel Dishaw (US), Travis Durden (F), Kyle Hagey (US), Stéphane Halleux (B), Jodi Harvey (US), Hyperactive Studio (I), Anthony Knapik-Bridenne (F), Benoît Lapray (F), Alexandre Nicolas (F), The Sucklord (US), et Superlife (CH), accompagnées d'objets des collections de la Maison d’Ailleurs, plongeront le visiteur dans l'univers de la culture pop devenue mythologie.

 

Du 10 décembre 2017 au 14 octobre 2018, embarquez dans le vaisseau spatial de la Maison d'Ailleurs le temps de ce voyage entre mythologies et galaxies!

 

LE VERNISSAGE

 Ouvert à tous et gratuit, cet événement offre une chance de découvrir l'exposition en avant-première et de profiter des nombreuses activités prévues à cette occasion.

 

 

Vernissage – 09.12.17 

 

 

PROGRAMME DU VERNISSAGE

 

17h | Maison d'Ailleurs

Ouverture officielle des portes

 

18h | Théâtre Benno Besson

Partie officielle

 

19h | Maison d'Ailleurs

Création de masques

 

19h | Théâtre Benno Besson

Studio photo de l'artiste vaudoise Audrey Piguet

En compagnie des membres costumés du fan club officiel de Star Wars, Swiss Garrison

 

19h | Théâtre Benno Besson

Initiation au combat de sabres laser avec la Saber-Force Academy

Pour les gagnants des concours Couleur3 & Maison d'Ailleurs

 

19h | Théâtre Benno Besson

Apéritif

 

19h45 | Maison d'Ailleurs

Dédicace des tirages numérotés de l'artiste Cédric Delsaux

 

21h30 | Maison d'Ailleurs

Fin du vernissage

 

Partenaires du jour : Théâtre Benno Besson, Couleur3, Swiss Garrison, Retraites Populaires, Xtrem Factory, Le Trèfle Gourmand, La Cave des Viticulteurs de Bonvillars, La Semeuse, Boxer SA.

 

(Communiqué de presse)

 

Exposition JE SUIS TON PERE

Maison d'Ailleurs Yverdon Suisse

Voir les commentaires

Entretien Adrien Vinet sculpteur

Entretien

Adrien Vinet

sculpteur

 

Bonjour Adrien,

 

Stéphane Dubois,

Depuis quand êtes-vous sculpteur et pourquoi avoir choisi cet art plastique plutôt qu’un autre ?

 

Adrien Vinet,

En réalité, j’ai commencé à créer des robots avec des petits objets de récup étant enfant. J’avais une « boîte au trésor » contenant tout ce que l’on jette habituellement et j’ai commencé à les assembler pour me fabriquer mes propres robots.

 

Cela n’a pas duré et c’est assez récemment que je m’y suis plongé de nouveau, avec l’envie de pousser le concept plus loin et donner une dimension originale et artistique à ces sculptures. Cet art plastique est fabuleux, il est infini, car les déchets plastiques ou métalliques de toute sorte ne manquent pas et apportent une contrainte très intéressante artistiquement. L’imaginaire est la seule limite !

 

Stéphane Dubois,

Vous créez des sculptures à partir d’objet recyclé en quoi est-ce important pour vous ?

 

Adrien Vinet,

Dans une société de consommation massive, on oublie vite au quotidien tout ce que l’on jette et si ces sculptures peuvent permettre à celui qui les observe de prendre un peu de recul sans être non plus moralisateur, alors tant mieux. De plus, je trouve qu’il y a une vraie poésie à redonner une seconde vie à des objets oubliés et jetés. Détourner ces objets de leur usage habituel stimule beaucoup l’imagination.

 

Stéphane Dubois,

Vous avez toujours utilisé ce genre de « produits » pour vos créations ou cela est venu progressivement cette volonté d’inclure des produits recyclés dans vos œuvres ?

 

Adrien Vinet,

J’ai toujours utilisé des matériaux de récup en effet. Le principe me plaît, les matériaux usés aussi. Cela donne une véritable histoire aux matières premières.

 

Stéphane Dubois,

Vos proches, quand vous avez commencé ce type d’œuvres ont été surpris, comment ont-ils réagit à vous voir ramasser durant vos promenades des « déchets » ou en vous voyants revenir de la déchèterie ?

 

Adrien Vinet,

Tout dépend de qui ! Ma fille de 5 ans était enchantée et participe activement à la récup de petits objets. Pour ma femme, il a fallu une petite période d’adaptation, et passer outre les regards surpris que peuvent parfois avoir les passants… Petit à petit, en découvrant ce que je faisais, mes proches se sont pris au jeu de mettre de côté ce qui pourrait me servir et qu’ils jettent habituellement.

 

Stéphane Dubois,

Comment avez-vous découvert et à quel âge les genres de l’imaginaire ?

 

Adrien Vinet,

Étant un grand rêveur, j’ai toujours été très attiré par le fantastique et la science-fiction. Je crois avoir lu les livres du seigneur des anneaux à 7 ou 8 ans. Ces livres m’ont marqué et aujourd’hui encore je tire de l’imaginaire fantastique (livres, films, manga, BD) une grande partie de mon inspiration.

 

Stéphane Dubois,

Quels autres artistes faisant comme vous des œuvres de science-fiction ou de fantastique vous on influence, soit dans les arts plastiques, soit dans d’autres domaines de la création des genres de l’imaginaire ?

 

Adrien Vinet,

Parmi les plus marquants, il y a bien évidemment les plus connus tels qu’Edgar Allan Poe,  HP Lovecraft, Phillip K Dick, l’univers graphique d’HR Giger, Tsutomu Nihei avec sa série Blame, Robert Kirkman (auteur de la BD The walking Dead). Il y a également de nombreux artistes contemporains un peu moins connus (pas encore 😉), aussi bien peintres que sculpteurs, plasticiens, etc.

 

Stéphane Dubois,

Dans les prochains mois, ou peu-ton voir vos œuvres exposer ?

 

Adrien Vinet,

Une grande partie était visible à la médiathèque de Marlenheim durant le mois de novembre.

 

Certaines sont visibles à l’European Art Museum au Danemark, sinon plus près de nous elles seront en Alsace à Thann en début d’année prochaine et à Mundolsheim tout près de Strasbourg en juin de l’année prochaine. D’autres expositions s’ajouteront probablement bientôt, elles seront annoncées sur mon site et sur Facebook.

 

Stéphane Dubois,

Avez-vous des projets dans un avenir proche ?

 

Adrien Vinet,

Trouver des partenariats avec des lieux d’exposition, développer des ateliers de créations de robots et sculpture en récup pour enfant et/ou adulte m’intéresserait également.

 

Stéphane Dubois,

Et une question vénale pour finir, un amateur d’art, peut espérer avoir une de vos œuvres à partir de quelle somme ?

 

Adrien Vinet,

C’est une excellente question. Hé bien, je ne sais pas encore, car je n’en ai pas encore vendu malgré une demande croissante. Le but n’est pas d’en vivre (j’ai une activité professionnelle en parallèle). Cependant ces sculptures se multipliant, je commencerai très bientôt à en vendre.

 

  

Carte d’identité

Nom et prénom : Adrien Vinet

Pseudo : Vortex / Vortex67

Âge : entre-deux

Sexe : masculin

Lieu : Près de Strasbourg

Matériel favori : métal usagé (fil, vis, clous).

Originalité : ramasse des déchets pendant ses promenades en famille…

Entretien Adrien Vinet sculpteur
Entretien Adrien Vinet sculpteur
Entretien Adrien Vinet sculpteur
Entretien Adrien Vinet sculpteur
Entretien Adrien Vinet sculpteur
Entretien Adrien Vinet sculpteur
Œuvres d’Adrien Vinet
Œuvres d’Adrien Vinet

Œuvres d’Adrien Vinet

Voir les commentaires

Exposition Tony Sandoval  Carine-M

Exposition

Tony Sandoval  Carine-M

 

La galerie ARLUDIK vous invite à pousser la porte des univers fantastiques et poétiques de Carine-M et Tony Sandoval le jeudi 16  novembre à partir de 18h30. Ces deux artistes, réunis pour une  exposition d'exception, ont su imposer un style empreint de poésie  dans  lequel se côtoient l'enfance et la magie, où les morts frôlent les  vivants.

 

Icône de la BD mexicaine, Tony Sandoval présentera une série  d'aquarelles majestueuses, ainsi qu'une sélection des plus belles  planches originales réalisées pour la sortie du livre de « Coco », héros  du film tant attendu signé par les studios Disney/Pixar.

 

Carine-M célèbre la sortie de son troisième album de Spooky, en exposant  ses dessins réalisés à l'encre de chine et à l'aquarelle. Ces œuvres  mettent en scène les dernières aventures de son héroïne Spooky tout  juste sortie du monde des contes de fées. Découvrez l'œuvre picturale de ces deux artistes de talent qui  conjuguent avec excellence l'encre et la plume afin de plonger le public  dans un univers féérique et étonnant.

 

Exposition Tony Sandoval & Carine-M à la galerie Arludik du 16 novembre au 23 décembre 2017.

 

BIOGRAPHIES

 

Tony Sandoval, né le 14 juillet 1973 au Mexique, est un scénariste et un dessinateur de bande dessinée mexicain.

 

Biographie et Bibliographie

 

Tony Sandoval a travaillé dans des agences de graphisme et de design, avant de se tourner vers la bande dessinée, de façon autodidacte3. Il utilise, entre autres techniques, la peinture à l'aquarelle. Plusieurs de ses albums sont traduits de l'espagnol vers le français, et ont été édités en France, pour la plupart aux éditions Paquet.

 

Il est scénariste de plusieurs albums, dont Vieille Amérique, sur des dessins de Wander Antunes en 2005, ou de la série de deux tomes Les Échos invisibles, sur des dessins de Grazia La Padula, entre 2011 et 2014. Il indique : « Au fur et à mesure de l'évolution dans le travail, Les Échos invisibles sont véritablement devenus un projet à quatre mains. C'était un plaisir de découvrir ses dessins. Elle a respecté mon histoire, mon univers, et j'aime beaucoup la manière dont elle l'a porté en images. »

 

Il est également illustrateur de plusieurs albums dont Un regard par-dessus l'épaule en 2010, et À la recherche du Chours en 2015, sur deux scénarios de Pierre Paquet. En 2016, la réédition d' Un regard par-dessus l'épaule est nommée au Prix Eisner.

 

Scénariste et illustrateur

Pour la plupart de ses travaux, il est scénariste et illustrateur. En France, est publié Le Cadavre et le sofa en 2007, et sa série Nocturno de deux tomes, en 2008 et 2009.

 

Son album Doomboy est en Sélection officielle au Festival d'Angoulême 2012. L'album s'intéresse à la musique, et plus particulièrement au heavy métal. L'auteur précise : « Doomboy était pour moi un album très particulier, car je l'ai abordé plus comme une sorte de documentaire sur un jeune musicien imaginaire que comme un récit classique. Ce n'était pas un exercice facile mais c'était très intéressant du côté de la narration. »

 

Il est également l'auteur de l'album jeunesse Jour de vent en 2014.

 

Son album Mille tempêtes est « Coup de coeur 2015 » du Centre national de la littérature pour la jeunesse, de la BNF. La critique mentionne : « Tony Sandoval crée une histoire étrange où s'entremêlent un univers fantastique peuplé de créatures inquiétantes et les premiers émois amoureux de la jeune fille. Le récit intrigue et se prête à plusieurs interprétations, l'univers graphique ne laisse pas indifférent ».

 

En 2016, il entame la série autobiographique4 Rendez-vous à Phoenix, et l'année suivante, en 2017, sont publiés les deux premiers tomes de sa série en cours Futura Nostalgia.

 

Parmi ses thèmes récurrents, on peut noter « le mal être adolescent, la solitude, l’ennui, la mort, les rapports humains, les illusions perdues ». Les périodes autour de l'adolescence sont souvent présentes dans ses œuvres. Il déclare : « ce sont des périodes-charnières de la vie auxquelles correspondent des découvertes et, avant ça une curiosité. À partir de là, on peut imaginer plein de choses, justement, et c'est intéressant de conjuguer ça au fantastique ». Le genre « fantastique caractérise en effet la plupart de [ses] créations ». Il précise : « Au Mexique, [....] tout se mélange plus facilement, et on accorde plus facilement, dans notre culture, une place pour le fantastique dans le quotidien. [...] Le fantastique européen a ses codes, ses sous-genres, et moi je ne l'aborde pas de cette manière, mais plus librement... »

 

Ses récits fantastiques sont entre autres influencés par l'auteur colombien Gabriel Garcia Marquez. Quant à la forme, il indique : « Le choix d'une technique dépend de mon humeur et d'une envie graphique ».

 

Il a vécu durant les années 2010 à Berlin, puis à Genève.

 

Œuvre traduite en français

Bande dessinée

 

Scénariste et illustrateur

Le Cadavre et le sofa, Paquet, collection Discover, 2007 (ISBN 2-88890-180-3)

Sketchbook, Paquet, 2008 (ISBN 978-2-88890-272-0)

Nocturno, Paquet, collection Discover

1.Nocturno, 2008 (ISBN 978-2-88890-191-4)

2.Nocturno 2, 2009 (ISBN 978-2-88890-194-5)

Intégrale, Paquet, collection Calamar, 2012 (ISBN 978-2-88890-513-4) - rééd. 2017 (ISBN 978-2-88890-831-9)

Les Bêtises de Xinophixerox, Paquet, 2010 (ISBN 978-2-88890-369-7)

Doomboy, Paquet, collection Calamar, 2011 (ISBN 978-2-88890-438-0) Sélection officielle Angoulême 2012

Les Monstres de l'ombre, Paquet, 2012 (ISBN 978-2-88890-521-9)

Skeleton, Jarjille éditions, 2013 (ISBN 978-2-918658-35-1)

Le Serpent d'eau, Paquet, 2014 (ISBN 978-2-88890-526-4)

Jour de vent5, éd. Chours, 2014

Mille tempêtes6, Paquet, coll. Calamar, 2015 (ISBN 978-2-88890-711-4)

Rendez-vous à Phoenix, Paquet, coll. Calamar (série en cours)

1.Tome 1, 2016 (ISBN 978-2-88890-768-8)

Futura Nostalgia, Muertito Press (série en cours)

1.Volume 1, 2017 (ISBN 978-2-9559803-0-9)

2.Volume 2, 2017 (ISBN 978-2-9559803-1-6)

 

Scénariste

Vieille Amérique, dessins de Wander Antunes, Paquet, collection Solo, 2005 (ISBN 2-940334-74-9)

Gris, dessins de Patricio Betteo, Paquet, collection Discover, 2008 (ISBN 978-2-88890-193-8)

Les Échos invisibles, dessins de Grazia La Padula, Paquet, collection Calamar

1.Tome 1, 2011 (ISBN 978-2-88890-396-3)

2.Tome 2, 2014 (ISBN 978-2-88890-624-7)

Intégrale, 2017 (ISBN 978-2-88890-833-3)

 

Illustrateur

Paillette à Solliès-Ville, scénario collectif, A.LI.EN., 2009

Un regard par-dessus l'épaule, scénario de Pierre Paquet, Paquet, collection Blandice, 2010 (ISBN 978-2-88890-349-9) - rééd. collection Calamar, 2016 (ISBN 978-2-88890-712-1)

L'Ambassadrice, scénario Pascal Orsini, éd. Alien, 2011

Racines, scénario Fabrice Ravier, dessins Tony Sandoval, Serge Annequin, Samuel Épié, éd. Comicstore, 2015

À la recherche du Chours, scénario Pierre Paquet, éd. Chours, 2015

 

Participations

Interfaces, scénario et dessins collectifs, Paquet, collection Bao

1.#1/4, 2009 (ISBN 978-2-88890-900-2)

2.#2/4, 2009 (ISBN 978-2-88890-906-4)

Axolot T.1, scénario de Patrick Baud, segment Le grand amour du Dr Tanzler, Delcourt, 2014

 

 

Biographie

Carine-M

Carine-M et Élian Black’Mor sont concept-designers, graphistes, auteurs et illustrateurs. Ce duo d’artistes fonctionne en totale osmose et révèle un univers créatif foisonnant dans le domaine du Fantastique et de l’Étrange. Tour à tour chef d’orchestre et instrumentiste, ils se mettent au service de leurs créations. Leur travail hybride mêle la pratique traditionnelle à l’outil numérique. L’identité graphique de chacun se combine, tout en restant visible et accessible.

 

 Chaque artiste est l’auteur d’un univers qui lui est propre : “Les Black’Mor Chronicles” pour Élian, où il relate les pérégrinations fantasmagoriques de son avatar de papier; “L’épouvantable encyclopédie des Fantômes” qui ouvre pour Carine-M une fenêtre sur son imaginaire poétique et surréaliste. Ce travail est réalisé à 4 mains. Leurs sources d’inspirations vont de la période victorienne au Romantisme noir tout en puisant dans notre époque contemporaine.

 

 Parmi leurs références, on trouve : Edward Gorey, John Bauer, Gustav-Adolph Mossa, Charles Addams, Tim Burton, Bill Carman, Dan Hillier ou encore Jimmy Nelson…

 

 

Sa Bibliographie

 

Sur la piste des dragons oubliés en cours  de 2005 à 2007

Guide du Savoir-(sur)vivre en Compagnie des "Monstres" One shot en 2009

 Black'Mor Chronicles  en cours  en 2011

Épouvantable encyclopédie des fantômes (L') One shot en 2012

Effroyable Encyclopédie des Revenants (L') One shot en 2014

Spooky & les contes de travers en cours  de 2015 à 2016

 

Galerie ARLUDIK

Voir les commentaires

Zombillenium, l’exposition.

Zombillenium, l’exposition.

 

Zombies, Vampires et Démons se donnent rendez-vous à la Galerie Arludik pour célébrer la sortie au cinéma le 18 octobre du film d'animation Zombillénium - le Film réalisé par Arthur de Pins et Alexis Ducord, adapté de la bande dessinée culte d'Arthur de Pins.

 

Une série inédite de dessins de production et d'œuvres de recherche sur l'univers graphique du film, réalisés par les réalisateurs et l'équipe artistique du film, y seront dévoilés en avant-première.

 

Arthur de Pins, Alexis Ducord ainsi que les character designers,  animateurs, ou concept artists de Zombillenium ont également  spécialement dessiné, peint, et créé pour cette exposition des œuvres

uniques en hommage à l'univers graphique fantastique, gothique, déjanté  de leur film.

 

On pourra notamment venir y découvrir et admirer de magnifiques aquarelles originales et dessins d'étude de personnages qui dialogueront aux murs avec une quarantaine de tirages issus du travail éblouissant de l'équipe de production.

 

Le vernissage de l'exposition aura lieu à la Galerie Arludik (12/14 rue Saint Louis en l'Ile - 75004 Paris) le 12 octobre 2017 de 18h30 à 21h.

 

(Communiqué de presse)

 

Galerie ARLUDIK

Voir les commentaires

Entretien Laurent Melki

Entretien Laurent Melki

 

La Galerie AEDEN organisait en collaboration avec A l’occasion du 10e Festival du Film Fantastique de Strasbourg, une exposition rétrospective de l’artiste-affichiste Laurent Melki.

 

Il a bien voulu nous accorder un entretien à cette occasion.

Vous trouverez l’entretien en audio, en prise direct, donc avec les qualités et défauts inhérents au live, merci de votre compréhension.

Votre serviteur avec Laurent Melki

Votre serviteur avec Laurent Melki

Entretien Laurent Melki

Biographie officielle

 

Né en 1960 en Avignon, LAURENT MELKI est très vite atteint du virus du dessin. Dès l'âge de 14 ans, il suit assidument des cours de croquis de nu à l'Ecole du Louvre tout en croquant ses profs de classe et en créant plusieurs bandes dessinées dans le style Franquin, Gotlieb, et Loro, ses idoles d'alors.

 

Après le Bacalauréat, MELKI intègre l'ESAG (Ecole Supérieure d'Arts Graphiques) de Paris ou il perfectionne sa technique et son sens de la composition.

 

Diplômé après cinq ans d'études, d'une façon rocambolesque car il choisit comme sujet de thèse "Le cinéma d'épouvante et l'affiche" en présentant l'affiche originale de "La baie sanglante" de Mario Bava qu'il venait de réaliser.

 

Il s'en suivit immédiatement une impressionnante série d'affiches de films fantastiques pour un nouveau support naissant : La vidéo à l'aube des années 80 pour la quasi-totalité des éditeurs du moment.

 

Metropolitan Filmexport offrit vite à Laurent Melki de réaliser ce qui sera l'évènement cinématographique du film fantastique des années 80 : CREEPSHOW de Stephen King. L'affiche reste encore aujourd'hui dans la mémoire des amateurs du genre et est devenue "collector".

 

Après avoir réalisé quelques 200 jaquettes vidéo et une vingtaine d'affiches de cinéma comme FREDDY 3 et 4, VIDEODROME de Cronenberg, SURVIVANCE, LES AVENTURES DE BUCKAROO BANZAI, et même AIR-FORCE ACADEMY et ON SE CALME ET ON BOIT FRAIS de Max Pécas, MELKI réalise plusieurs affiches de festivals : "Festival du film fantastique de Paris" au Grand REX ou il est membre du jury, "Festival UGC du film fantastique", puis au milieu des années 90, le "Festival policier de Cognac" durant cinq années consécutives.

 

 Mais au fil des commandes une grande passion se fait jour : L'amour des comédiens, artistes, personnages publics que MELKI s'entraîne à peindre le plus fidèlement possible sur les jaquettes, affiches puis dans la presse avec de nombreuses couvertures de magazines comme VSD, Mad Movies, Le Point, l'Express,... puis l'affiche qui fera scandale en 1992 : Anne Sinclair dévêtue, en Diane chasseresse en couverture et poster central de LUI puis Vanessa Paradis en couverture de PENTHOUSE et Danièle Gilbert en couverture de LUI.

 

A tous ces trophés, il ne restait à Laurent MELKI qu'à ajouter à son palmarès les affiches de J.P. Belmondo, son idole depuis toujours, ce qui fût fait pour FIL A FILM avec la série des : LE PROFESSIONNEL, LE SOLITAIRE, PEUR SUR LA VILLE puis pour Alain Delon dans LA PISCINE.

 

La rencontre avec ces deux monstres sacrés propulsera Laurent MELKI dans le monde du spectacle et du show-business avec les affiches des FOLIES BERGERE, des HOT D'OR et plus d'une cinquantaine de stars "épinglées" pour le plus grand plaisir de tout le monde : JOHNNY HALLIDAY, GAINSBOURG, BRONSON, BELLEMARE, CHARLES DUMONT, ALEXANDRA LAMY et ce qui sera la plus grande vente du journal TELE LOISIRS, MYLENE FARMER en 2002 avec deux millions d'exemplaires vendus avec pour la première fois une illustration en couverture.

 

En 2005, il réalise l'affiche de LAURENT GERRA en LUCKY LUKE. Dans la foulée, Laurent MELKI travaille avec PAUL LEDERMAN sur l'affiche de sa pièce : "Un jour mon prince viendra" puis il est contacté par l'équipe de SOL EN SI pour l'affiche du spectacle "Sol en cirque" au profit des enfants atteints du Sida et signe l'affiche du CIRQUE D'HIVER BOUGLIONE.

 

Aujourd'hui, Laurent MELKI continue à assouvir sa passion en recherchant des challenges toujours plus relevés pour amener l'Illustration là où il l'a toujours rêvée: En haut de l'affiche.

 

Laurent Melki en dédicace.
Laurent Melki en dédicace.

Laurent Melki en dédicace.

Voir les commentaires

STAR WAR au FEFFS 2017

STAR WAR

au FEFFS 2017

 

Dans le cadre du 10e Festival du Film Fantastique de Strasbourg, l’Univers de Star Ward était à l’honneur, après celui de Star Trek en 2017.

 

Une exposition est présente au CAUE jusqu’à la fin du festival, elle en vaut largement le détour comme ces quelques photos qui vous en donnent un léger et incomplet aperçu.

STAR WAR au FEFFS 2017
STAR WAR au FEFFS 2017
STAR WAR au FEFFS 2017

Mais ce n’est pas tout, la 68E IMPERIAL, association de fan de Star Ward anime le village en y déambulant dans de superbes Cosplay, dignes des professionnelles.

 

Et comme vous le voyez je suis même leur prisonnier, j’espère ne pas finir dans la  Ruche Stalgasin, comme  Obi-Wan Kenobi.

68E IMPERIAL
68E IMPERIAL
68E IMPERIAL
68E IMPERIAL
68E IMPERIAL

68E IMPERIAL

Expo Star Ward Rue Hanong

Voir les commentaires

Exposition Karla Ortiz Iain McCaig

Vernissage de légende

avec Karla Ortiz & Iain McCaig

le 7 septembre

 

La galerie Arludik est particulièrement fière de réunir deux artistes majeurs de l'Art Ludique pour son exposition évènement de la rentrée 2017: Karla Ortiz et Iain McCaig.

 

L'exposition « Amour & Légende » dont ils ont défini le thème et pour laquelle ils ont réalisé une série d'œuvres magnifiques, vient parapher leur complicité, née lorsque le « maître » Iain Mc Caig découvrit le talent hors norme de Karla Ortiz, alors encore étudiante.

 

Karla est depuis devenue une artiste de notoriété internationale, primée notamment aux British Fantasy Awards en 2015, et membre de l'Illustration Academy. Son style réaliste, dense et percutant, allié à sa passion des créatures mythiques lui a rapidement valu d'être sollicitée par les plus grands studios américains pour collaborer à la création des personnages et des univers de leurs productions majeures. 

 

Karla Ortiz contribue ainsi artistiquement au design de blockbusters tels que « Jurassic World », « World of Warcraft », « Rogue One: A Starwars Story », ou encore « Docteur Strange » pour le studio Marvel. Elle signe également pour Marvel le design de Thor 3 - Ragnarok, qui sortira en France le 3 novembre 2017.

 

Iain McCaig, qui expose pour la seconde fois à la galerie Arludik, est l'un des artistes concepteurs les plus marquants de sa génération: on lui doit notamment les designs et costumes de personnages de la prélogie « Star Wars » tels que la princesse Amidala et Darth Maul. Il est également connu pour la couverture de l'album de «Broadsword and the Beast» du groupe Jethro Tull.

 

Il reçoit en 2014 le prestigieux Grand Master Award Spectrum Fantastic Art pour l'intégralité de son travail. Il a récemment signé la direction artistique de « Star Wars: Le Réveil de la Force», ainsi que le design du film « Le Livre de la Jungle » réalisé par Jon Favreau.

 

Les deux artistes cosignent cette exposition d'exception, pour laquelle ils ont tout spécialement réalisé près d'une trentaine de fantastiques dessins au crayon, aquarelles et acryliques, qui émerveilleront aussi bien les fans des grandes productions des studios américains que les amateurs d'art, passionnés de dessin et de peinture.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog