Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Museum Naïa entretient avec Patrice Hubert

Museum Naïa

entretient

avec Patrice Hubert

 

Bonjour patrice,

 

Stéphane Dubois,

Tu es le fondateur du Naïa Museum, comment  as-tu eu l’idée de créer un musée des arts de l'imaginaire et du fantastique?

 

Patrice Hubert,

Nous sommes deux à l'origine du projet ma Femme, Emmanuelle, et moi. L'idée du musée est venue des suites d'une rencontre avec le maire du village de Rochefort en Terre. Il avait un lieu, le parc du château et son petit musée, fermé depuis 5 ans, et moi j'avais des sculptures, un réseau d'artistes et ce manque criant de lieux dédiés à l'art fantastique et visionnaire.

 

 

Stéphane Dubois,

Quelles sont les principales difficultés que tu as rencontrées pour mener à bien ce projet?

Et combien de temps as-tu mis pour le mener à bien ?

 

Patrice Hubert,

Tout s'est fait très vite! Trois mois pour concevoir, convaincre, rassembler et installer toutes les œuvres. Tous les artistes se sont vite fédérés autour du projet et du potentiel attractif extraordinaire.

 

C'est un vrai partenariat avec la commune et le maire qui a une réelle volonté d'ouverture culturelle dans ce village de Rochefort-en-Terre.

 

Quelques travaux de rafraichissement et de mise en ordre effectué par les services techniques et l'aventure pouvaient commencer.

 

 

Stéphane Dubois,

Votre fond est-il important et combien d’œuvres et d’artistes y sont présentés en exposition permanente ?

 

Patrice Hubert,

Le fond fixe contient environs 50 de mes Œuvres, sculptures en acier cinétique et lumineuse allant de 1 à 6 mètres de haut et quelques dessins de Manu Van.H. Ma compagne. Nous nous sommes entourés d’artistes internationaux représentatifs de la scène fantastique et visionnaire. Qui expose pour la saison (d'avril à décembre) dans le musée et que j'aime présenter et représenter aux divers publics qui passe visiter les lieux.

 

Nous présentons également une partie des oeuvres du château qui ancre aussi le musée dans son patrimoine.

 

 

Stéphane Dubois,

Des expositions temporaires sont prévues, j’imagine, sur quelles bases ?

Quels sont vos projets à moyens et longs termes ?

 

Patrice Hubert,

Nous avons la volonté de défendre les courants actuels de l'art fantastique présent partout dans le monde, issus de cette génération postmoderne riche et de qualité, et trop souvent sous représentée dans les différents milieux plus institutionnels. La saison des expositions, cours d'avril à décembre afin de permettre aux différents visiteurs de découvrir le musée, mais aussi pour partager avec les plus jeunes, lors de visites scolaires ou de centres de loisirs, cet univers à mi-chemin entre plusieurs générations.

 

Nous espérons devenir rapidement un nouvel outil culturel de la région.

 

Chaque œuvre tisse un lien avec les autres, elles se parlent et se répondent brouillant les pistes temporelles pour ne garder que l'émotion et l'esthétique de l'instant.

 

Nous comptons renouveler une partie de ces expositions, créant un nouvel espace et une nouvelle atmosphère aux lieux, chaque année. Le Musée avec ses 250 m2 est résolument trop petit pour accueillir des expositions temporaires, mais une autre structure se mettra en place bientôt...

 

Des projets vont avoir lieu tout au long de la saison avec des rencontres avec les artistes, des sorties de livres, des ateliers, du live painting,...

 

L'idée d'un « Naïa mobile » fait son chemin, et nous permettrait de présenter l'art fantastique et ses artistes sur festivals et autres évènements ponctuels.

 

 

Stéphane Dubois,

Pourquoi le choix du parc du château et de ses dépendances   de Rochefort en terre et de sa forteresse médiévale du 12e siècle pour y exposé les œuvres du Muséum Naia.

 

Patrice Hubert,

C'est d'une rencontre que le projet est né. La rencontre humaine, mais aussi celle avec le lieu, le site du parc du château. Ce petit musée nous permettait d'exposer le passé, le présent et le futur. Combinaison parfaite pour l'imaginaire fantastique qui guide toujours les artistes dans leurs univers quantiques.

 

 

Stéphane Dubois,

Quel type de scénographie avez-vous choisi pour cette exposition ?

Les lieux et son histoire ont-ils influé sur celle-ci et comment ?

 

Patrice Hubert,

Nous avons pensé la déambulation afin d'emmener les visiteurs dans un univers irréel propice aux rêves et à la contemplation.

 

Naïa est un nom que nous avons tiré des légendes et rumeurs locales, il traine avec lui son lot de fantaisie et de mystère. Naïa était une sorcière, femme cultivée et mystérieuse, qui vivait près des ruines du vieux château médiéval au début du Xxeme siècle, lisant la bonne aventure et capable du guérir avec les plantes.

 

De plus Alfred Klots qui acheta le site et y construit le petit château était peintre américain. Ce site est donc depuis longtemps un lieu de création artistique où les résidences se sont succédé  jusque dans les années 2000.

 

Rochefort-en-Terre est donc une petite citée de « Caractère » et le restera encore longtemps.

 

 

 

Stéphane Dubois,

De combien de personnes se compose, l’équipe du Muséum Naia, et de quels moyens disposez-vous.

De quels soutiens avez-vous bénéficié pour ce projet ?

 

Patrice Hubert,

Nous sommes actuellement deux, c'est un Musée privé qui fonctionne essentiellement avec le soutien des artistes, les dons, les entrées et la boutique.

 

Nous avons un réel soutien logistique de la mairie et le lieu en prêt.

 

Les commerçants qui croient au projet nous aident également beaucoup pour la promotion  avec la diffusion des flyers et des affiches.

 

Nous avons fait appel à l'économie participative pour le lancement du projet, et nous avons réussi à fédérer assez de personnes pour atteindre notre objectif.

 

On peut donc dire que c'est grâce à la volonté et au partage que ce lieu existe.

Voir les commentaires

Prix Imaginales des lycéens 2015

Prix Imaginales

des lycéens

2015

 

 

 

Le Prix Imaginales des lycéens est attribué pour cette année 2015 à Fabien Cerutti pour Le Bâtard de Kosigan, l’ombre du pouvoiraux Éditions Mnémos .

 

 

Un prix en partenariat avec le festival des Imaginales de la ville d’Épinal.

 

Depuis 2005, les élèves sont de plus en plus nombreux à prendre part au Prix. 21 établissements, répartis sur la région Lorraine y participent avec environ 600 élèves et 26 professeurs de lettres et de documentation.

 

Les élèves sont exigeants sur la qualité (de la langue, de l'inventivité, de la narration, de la réflexion…); les débats sont très animés et les échanges entre élèves, entre classes, entre élèves et auteurs sont riches et passionnés.

 

 

 

Un roman de bruit et de fureur, de panache et de mystère…

La fantasy historique à son meilleur !

 

 

Le chevalier assassin, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d’élite triés sur le volet. Surnommé le « Bâtard », exilé d’une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses pouvoirs et son art de la manipulation au service des plus grandes maisons d’Europe...

 

Le Bâtard de Kosigan mélange avec brio la fantasy anglo-saxonne et l’histoire de France. Fabien Cerutti nous conte, dans ce roman qui se lit avec beaucoup de plaisir, une aventure pleine d’humour, de panache et de surprises…

 

 

Fabien Cerutti est agrégé d’histoire et enseigne en région parisienne.

Il commence par inventer des scénarios pour le jeu en ligne Neverwinter Nights se déroulant dans l’univers du Bâtard de Kosigan. Il se crée alors autour de son personnage une belle communauté d’aficionados. Encouragé par ce premier succès, Fabien Cerutti se lance dans son aventure personnelle : écrire un roman foisonnant et surprenant dans lequel il conjugue à la fois sa connaissance des genres et son habileté de conteur.

 

Le résultat : on dévore les aventures épiques et rocambolesques d’un héros attachant comme seules les littératures de l’imaginaire savent nous en faire aimer.

 

 

Mnémos, éditeur d’imaginaire depuis 1996 et membre fondateur des Indés de l’imaginaire.

 

ISBN: 978-2-35408-172-0 / février 2014

Grand format à rabats / 336 page

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 5 MAI 2015 ÉDITIONS MNÉMOS

Voir les commentaires

Carine Laure Desguins

Carine Laure Desguins

Samedi 9 mai 2015

à 19 heures

 

 Lecture (extraits)

de la pièce de

Carine-Laure Desguin

 

 

" Rue Baraka"

Carine Laure Desguins

par le Box Théâtre

 

 

 

Où ? Au musée régional des Sciences naturelles

 

Rue des Gaillers, 7,

 

7000 Mons

Belgique

 

Parce que tout le monde veut connaître le secret du vieux peintre, le secret pour réaliser ses rêves...

 

(Pas de réservation/ PAF 5euros)

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

Entretien avec Michel Stéphan

 

 

Entretien avec Michel Stéphan

pour

MADAME ATOMOS

 

Bonjour Michel,

 

Stéphane DUBOIS,

Tu reprends la Saga culte de « Madame Atomos » d’André Caroff, édité en son temps au fleuve noir et également dans la revue de BD « Atomos », quand et comment a tu découvert cet auteur et son œuvre et plus particulièrement « Madame Atomos » ?

 

 

Michel Stéphan,

Je me souviens bien, c'était en 1974 dans un supermarché de Lannion (Côtes d'Armor). La collection Angoisse du Fleuve Noir vivait ses derniers instants mais j'ai réussi à acheter les derniers titres parus, dont un Madame Atomos. J'étais encore adolescent, je ne connaissais rien de cette littérature et le choc fut rude. Je ne m'en suis d'ailleurs jamais vraiment remis !

 

 

Stéphane Dubois,

Comment en es-tu arrivé à écrire la suite de cette œuvre ?

 

Michel Stéphan,

J'ai appris que Rivière Blanche avait acquis les droits et envisageait de donner une suite aux aventures du personnage. J'ai donc envoyé un synopsis à Philippe Ward et Jean-Marc Lofficier, en proposant quelque chose de différent, sans trahir l'œuvre originale. Ce que j'ai voulu apporter au personnage de Madame Atomos, c'est de replacer ses aventures dans le contexte de l'époque. Les années 60, c'était aussi la contre-culture, la musique et les mouvements de jeunes qui ont éclos du côté de San Francisco et de la Californie. C'est pour cela, par exemple, que, dans "Madame Atomos sème la tempête", Charles Manson interfère avec la Japonaise, tout comme les Hell's Angels et tout un tas d'autres références qui ont marqué la culture des années 60 et 70.

 

Stéphane DUBOIS

La saga originale comprenait 17 romans, sans parler de l’adaptation BD chez Aredit. Tu penses écrire combien de tomes ?

 

Michel Stéphan,

J'en ai déjà écrit 3. Je fais une pause pour l'instant. Mais si les critiques de "Madame Atomos joue sur les maux", qui est paru en mars, sont aussi bonnes que celles des deux précédents, je continuerai tant que j'aurai des idées et que Rivière Blanche acceptera mes textes.

 

Stéphane Dubois,

A ce propos, connais-tu l’adaptation BD et si oui tu en pense quoi ?

 

Michel Stéphan

Oui je connais un peu l'adaptation BD mais je n'en pense pas grand bien. Quand je l'ai lue, j'étais plutôt branché sur les EC-Comics (Creepy, Frazetta, Strange et Marvel pour ne citer que ceux-là) et je pense franchement que les dessins d'Atomos ne tenaient pas la distance.

 

 

Stéphane Dubois,

Quels sont tes autres auteurs de prédilections en SF ou pas ?

 

Michel Stéphan,

Ils sont nombreux. Je dirais que Bradbury est un choix évident pour moi, ainsi que certains qui ne relèvent pas forcément  de la SF ou du fantastique mais qui n'en sont jamais très loin. "Satan dans le désert" de Boston Teran est l'un de mes livres préférés et il n'a, à mon avis, rien à envier aux meilleurs Stephen King. A part ça, je suis fan de la science-fiction française d'avant-guerre. Jean de la Hire, Rosny Ainé... sont des auteurs que je n'arrête pas de re-découvrir.

 

 

Stéphane Dubois,

Que conseillerais-tu comme auteur à un jeune qui voudrait découvrir les genres de l’imaginaire ?

 

Michel Stéphan,

Je pourrais lui conseiller des auteurs parmi ceux que j'ai cités plus haut. Mais, comme je n'aime pas donner des conseils, je lui dirais plutôt de se fier à son instinct, d'aller traîner chez les bouquinistes, de tomber amoureux des vieilles couvertures colorées et de se laisser emporter par son instinct, le voyage n'en sera que plus passionnant...

 

Stéphane Dubois,

Tu as débuté dans l’écriture, tu as tout de suite écris dans les genres de l’imaginaires, l’anticipation, de la SF ?

 

Michel Stephan,

Oui. J'ai essayé, un jour, d'écrire un truc plus classique. C'était l'histoire d'un jeune Normand qui s'engageait au Parti Communiste parce que sa fiancée était militante. L'histoire démarrait bien. Mais, au bout du 3ème chapitre, je n'ai pas pu m'empêcher de faire enlever la fille par des extra-terrestres ! Alors j'ai laissé tomber et je me suis remis à faire uniquement ce que j'aime faire.

 

 

 

 

Biographie :

 (né le 12/05/1959 à Lannion, Côtes-d'Armor)

 

Originaire de Bretagne, après avoir exercé de nombreux métiers différents (enrouleur de tapis indiens à Londres, monteur-projectionniste à l’INA de Bry sur Marne, déménageur à Thessalonique, chanteur de rock au sein du groupe rennais Bond Mister Bond ), il écrit des nouvelles et romans fantastiques depuis 2009.

 

 

Bibliographie :

Romans

 

Mme Atomos sème la tempète [Mme Atomos] (2013)

in La saga de Mme Atomos - 7, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 54, 2013.

 

Madame Atomos parie sur la mort [Mme Atomos] (2014) (avec STEPHAN Sylvie)

in La saga de Mme Atomos - 8, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 63, 2014.

 

La saga de Mme Atomos - 9 - Madame Atomos joue sur les maux [Mme Atomos] (2015) (avec STEPHAN Sylvie),Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 73, 2015.

 

 

Nouvelles :

Les trois vies de Maddalena (2009)

in Les compagnons de l'ombre - 6, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 20, 2010.

 

Une écharpe de soie rouge [Mme Atomos] (2009)

in Les compagnons de l'ombre - 5, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 17, 2009.

 

in La saga de Mme Atomos - 7, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 54, 2013.

 

Soleil Andalou (2011)

in Dimension Jimmy Guieu, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Fusée n° 13, 2011.

 

Avec les compliments de Nestor ! [Mme Atomos] (2011)

in Les compagnons de l'ombre - 8, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 29, 2011.

in La saga de Mme Atomos - 7, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 54, 2013.

 

L'odeur de l'innommable (2012)

in Les compagnons de l'ombre - 11, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 47, 2012.

 

Vampire au poing (2012)

in Les compagnons de l'ombre - 9, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 36, 2012.

 

La maîtresse du Haut-Château [Mme Atomos] (2012)

in Les compagnons de l'ombre - 10, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 44, 2012.

in La saga de Mme Atomos - 7, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 54, 2013.

 

La Dame Blanche de Pourville (2013)

in Les compagnons de l'ombre - 10, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 44, 2012.

 

Le Sous-marin Le Rouge (2013)

in Les compagnons de l'ombre - 12, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 53, 2013.

 

Les trois vies de Maddalena (2014)

in L'almanach des vampires, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 68, 2014.

 

Moreau est vivant ! (2014)

in Les compagnons de l'ombre - 13, Black Coat Press, Rivière Blanche, Coll. Noire n° 60, 2014

Entretien avec Michel Stéphan

Voir les commentaires

Festival BD Le Rayon Vert,

Festival BD

Le Rayon Vert,

 

Thionville/Volkrange les 9 et 10 Mai 2015.

 

 En plein cœur du Domaine de Volkrange, aux portes de la Belgique et du Luxembourg, la ville de Thionville accueille cette année plus d'une trentaine d'auteurs, dessinateurs, coloristes, illustrateurs... pour vous offrir un large panorama du 9e art.

 

Autour des séances de dédicaces et de nombreuses animations sont associés à l'événement : expositions, conférences, cosplay, battle de dessinateurs, ateliers pour les enfants... Et l'entrée est GRATUITE!!!!!!

 

La Bande Dessinée est à l'honneur mais les livres jeunesses, les livres illustrés, la BD numérique ne sont pas en reste. Tous les styles sont représentés : franco-belge, comics, manga, roman graphique...

 

Quelques invités : Stéphane Créty, Julien Telo, Stéphane Perger, Stéphane Roux, Benoît Dahan, Jean Depelley, Johann Bodin (Yoz), Olivier Weinberg, Cyril Ceyles, Xavier Fournier, Michel Borderie, Maxime Peroz, Nicolas Garlandier, Nicolas Castello, Romain Mobias, Josselin Billard, Chandre... au total une quarantaine d'auteurs.

Voir les commentaires

Petit Prince Festival  Cannes

Le Petit Prince

au Festival de Cannes

 

Nous apprenons que le « Petit Prince » de Mark Osborne, serat presenté Hors compétition au prochaine Festival de Cannes, nous en reparlerons à ce moment la et lors de sa sortie en salle.

 

L’adaptation du chef-d’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince va être présenté en sélection Hors compétition à Cannes.

 

Réalisé par Mark Osborne (Kung Fu Panda) en images de synthèse et animation image par image, ce film a demandé 10 ans de travail et sera sur les écrans le 29 juillet.

 

Du côté des voix, que ce soit la VO ou le VF il y a du monde :

 

•Rachel McAdams-Florence Foresti (la mère),

•James Franco-Vincent Cassel (le renard),

•Benicio del Toro-Guillaume Gallienne (le serpent),

•Jeff Bridges-André Dussollier (l’aviateur),

•Riley Osborne (le petit prince),

•Bud Cort (le roi),

•Marion Cotillard (la rose),

•Mackenzie Foy (la petite fille),

•Albert Brooks-Vincent Lindon (le businessman),

•Ricky Gervais-Laurent Lafitte (l’homme vaniteux).

 

(Source : Club Présences d’Esprits)

Bande-annonce japonaise (je sais je vous gâte trop)

Voir les commentaires

Match d’écriture Pros vs Amateurs

Match d’écriture Pros vs Amateurs

 

– les inscriptions sont ouvertes pour les Imaginales

 

Oyez, Oyez,

 Pour la quatrième fois, dans le cadre des Imaginales, le Club Présences d’Esprits organise un Match d’Ecriture* dans lequel vous pourrez confronter votre plume à celle d’auteurs professionnels. Et nous ouvrons dès à présent les inscriptions.**

 

Les noms des auteurs pros qui ont accepté de participer en 2015 seront révélés très bientôt. Mais déjà une info exclusive : une majorité d’entre eux se sont déjà prêtés à l’exercice les années précédentes, et savent désormais à quoi s’attendre. !***

 

Le match se déroulera à la BMI d’Epinal, le vendredi 29 mai après-midi (14h ou 14h30, à confirmer).

 

Vous pouvez vous inscrire ou poser vos questions en envoyant un mail à matchs@presences-d-esprits.com.

 

Lors de votre inscription, merci de préciser si vous vous inscrivez seul ou par équipe, et si vous disposerez d’un ordinateur – il n’y aura pas d’ordinateur de prêt pour tous le monde, et il ne sera pas possible de participer en manuscrit.

 

 

 

 * Oui, les majuscules s’imposent, ici! C’est le match à ne pas manquer.

 ** parce que sinon, ça va être plein avant que je l’annonce. Sérieusement.

 *** Ils reviennent pour les fraises tagada****, parait-il.

 **** Nous ne voyons pas d’autre explication. On ne va quand même pas faire croire aux gens qu’écrire, c’est fun. Si ?

 

(Communiqué de presse : Club Présences d’Esprits)

Voir les commentaires

Couverture :Alexander Preuss

Couverture :Alexander Preuss

A.O.C N° 36

Aventures Oniriques et Compagnie

Nouvelles, BD, illustrations

 

 

Viens de sortir le numéro de printemps de ce fanzine, que vous commencez à bien connaitre désormais.

 

Dans ce nouvel opus, vous trouverez 4 nouvelles allant de la SF au fantastique (voir les résumés sur la 4e de couverture).

 

Mais également, un comic strip d’une page, à ce propos, AOC recherche certes  des nouvelles, mais également des BD, de 8 pages maximum en JPG, au format 12,9 x 19,8 cm, contactez le club si vous êtes intéressé, de même pour des illustrations.

 

Pour que ce club et ses revues vivent rejoignez-le en adhérant et abonnez-vous, vous le regretterez vraiment pas.

A.O.C N° 36

Voir les commentaires

NIFFF 2015

LE NIFFF VOUS EN DIT PLUS SUR LES PLAISIRS COUPABLES DE SA 15e EDITION!

 

Le NIFFF dévoile les premiers titres de sa rétrospective Guilty Pleasures ainsi que la teneur du programme gratuit NIFFF INVASION, intimement lié à la rétrospective. Le Festival a également le plaisir de présenter le premier invité de l’édition 2015 : l’écrivain de SF et de Fantasy Michael Moorcock, hôte du forum littéraire New Worlds of Fantasy. A découvrir du 3 au 11 juillet 2015 !

 

GUILTY PLEASURES

 Constituée de 40 films environ, la rétrospective 2015 explore les sous-genres les plus extravagants du fantastique (blaxploitation, giallo, ecovengeance,…) mais aussi leurs occurrences dans le cinéma populaire des années 1980. Les projections seront présentées par des spécialistes ainsi que des invités du festival. Nouveauté cette année, les titres les plus populaires seront projetés en open air gratuit et convivial ! Voici les premiers titres :

BLACULA, William Crain, 1972, USA - SCHOOL OF THE HOLY BEAST, Noribumi Suzuki, 1974, Japan - THRILLER — A CRUEL PICTURE, Bo Arne Vibenius, 1974, Sweden - THE WARRIORS, Walter Hill, 1979, USA
BLACULA, William Crain, 1972, USA - SCHOOL OF THE HOLY BEAST, Noribumi Suzuki, 1974, Japan - THRILLER — A CRUEL PICTURE, Bo Arne Vibenius, 1974, Sweden - THE WARRIORS, Walter Hill, 1979, USA
BLACULA, William Crain, 1972, USA - SCHOOL OF THE HOLY BEAST, Noribumi Suzuki, 1974, Japan - THRILLER — A CRUEL PICTURE, Bo Arne Vibenius, 1974, Sweden - THE WARRIORS, Walter Hill, 1979, USA
BLACULA, William Crain, 1972, USA - SCHOOL OF THE HOLY BEAST, Noribumi Suzuki, 1974, Japan - THRILLER — A CRUEL PICTURE, Bo Arne Vibenius, 1974, Sweden - THE WARRIORS, Walter Hill, 1979, USA

BLACULA, William Crain, 1972, USA - SCHOOL OF THE HOLY BEAST, Noribumi Suzuki, 1974, Japan - THRILLER — A CRUEL PICTURE, Bo Arne Vibenius, 1974, Sweden - THE WARRIORS, Walter Hill, 1979, USA

NIFFF INVASION Intimement connecté à la rétrospective Guilty Pleasures, l’événement NIFFF INVASION, gratuit et destiné à tous, explore des éléments connexes au cinéma propres à ces 15 ans d’âge d’or du fantastique que furent les années 1970 à 1985. Il propose ainsi: Une exposition consacrée à Drew Struzan: Ce peintre et illustrateur américain est connu pour avoir illustré les visuels de films tels que Star Wars, Indiana Jones ou encore E.T. Son influence sur l’esthétique des affiches de cinéma dans les années 80 est immense et elle se prolonge jusqu’à aujourd’hui. On lui doit notamment celles des films Hellboy et Harry Potter. Une programmation musicale 70’s et 80’s: Suivant la structure du volet cinéma, la programmation musicale du NIFFF 2015 se développe sur deux axes : la composition destinée au cinéma d’exploitation des années 1970 et ses sous-genres aux tonalités funk, easy-listening et disco feront l’objet de sets musicaux qui animeront toute la semaine le festival off ; une soirée purement 80’s, en collaboration avec Couleur 3, sera quant à elle dédiée à un concours de karaoké délirant et.. déguisé ! Un parcours ludique: Le NIFFF joue la carte nostalgie en mettant à disposition du public un parc de jeux vintage où les incontournables des jeux d’arcades tels que Pac Man ou Space Invaders côtoient des flippers à thème cinéma ; le festival propose également cette année aux festivaliers de vivre l’expérience d’une Panic Room, sous forme d’un huis clos dont ils pourront (peut-être !) se libérer grâce aux indices distillés durant le jeu.

NIFFF 2015
NIFFF 2015

L'ECRIVAIN INVITE: MICHAEL MOORCOCK Auteur de l’incontournable Cycle d’Elric, Michael Moorcock sera présent en tant qu’invité d’honneur du forum littéraire New Worlds of Fantasy pour une rencontre publique ainsi qu’une séance de dédicace exceptionnelle. Mêlant tout au long d’une oeuvre dense et fiévreuse des figures historiques aux personnages littéraires, mais aussi la SF d'inspiration historique à sa propre biographie, l’écrivain britannique n’hésite pas à se mettre en scène, comme dans son prochain roman, The Whispering Swarm, à paraître en juillet prochain.

NIFFF 2015

Voir les commentaires

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg

 

Tu as un groupe, tu es d’Alsace et tu aimes les Zombies… cette annonce est pour toi !

 

 Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg lance un appel à groupes de la scène locale pour donner un concert à l’arrivée de la Zombie Walk le samedi 19 septembre, Place de la Bourse.

 

 Tous les styles de musique sont acceptés. 2 groupes seront sélectionnés. Les concerts auront lieu en plein air entre 16h et 19h.

 

 Alors si tu souhaites tenter ta chance et peut-être jouer lors de la plus grande Zombie Walk de France, envoie-nous ton CD avant le 21 juin 2015 à l’adresse suivante :

 

 Les Films du Spectre

 9 rue du Vieil Hôpital

 67000 Strasbourg

 

 Ça va être mortel !

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog