Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 > >>

Articles avec #aoc

AOC 52

AOC 52

Aventures Oniriques et Compagnie

Nouvelles – Articles sur l’écriture –

Bandes dessinées –

Science-fiction – Fantasy - Fantastique 

 

Et oui déjà 52 numéros de votre revue des genres de l’imaginaire préférée.

Déjà je veux rendre hommage a ceux et celles qui anime la revue et plus largement le Club Présences d’Esprits dont sait une des deux publications avec le fanzine « Présences d’Esprits ».

 

Une nouvelle fois cinq nouvelles vous sont offertes pour votre plus grand plaisir.

 

Vous passerez d’une émotion à l’autre avec cette sélection : cynisme, frissons terrifiques, rêve et indignation.

 

La couverture de ce numéro a été réalisée par l’artiste portugais Andréas Rocha.

 

Habituer des illustrations de fantasy dans un format panoramique, pour AOC 52 il réalise une de ses incursions dans la science-fiction a notre grand bonheur je dois dire.

 

Comme toujours, je ne serais que vous recommander de rejoindre notre club et de vous abonnez à AOC et Présences d’Esprits.

 

Laissez vos commentaires,

vos impressions dans les commentaires de ce site.

 

Abonnez-vous à la newsletter,

via le bouton « abonnez-vous »

 

 

AOC 52

Voir les commentaires

Arnauld Pontier cliché : Roberto Battistini.

Arnauld Pontier cliché : Roberto Battistini.

Entretien avec

Arnauld Pontier.

 

Stéphane Dubois,

Vous sortez, aux éditions Rivière Blanche, le tome 3 de F.E.L.I.N.E. – LE VAISSEAU NOIR - Révélation, pouvez-vous nous parler de la genèse de cette série ?

Arnauld Pontier,

J’ai toujours aimé le « Pulp », notamment en BD (je ne citerai que la géniale série Cobra, de Buichi Terasawa), et plus largement les héroïnes féminines : que ce soit les super-héroïnes des revues Strange et Marvel ou, dans les films et les jeux vidéo, la ribambelle de « Barbarella » et autres Lara Croft, toutes aussi sexy les unes que les autres. Elles représentent à mes yeux la beauté, la grâce, l’intelligence, la séduction : en bref, la Femme idéalisée. Fantasme adolescent que j’ai osé, enfin, coucher… sur papier.

Par ailleurs, le film 2001 Odyssée de l’espace, de Stanley Kubrik, m’a marqué. J’avais 12 ou 13 ans lorsque je l’ai vu. Le personnage du supercalculateur C 500, «Carl » (HAL 9000 dans la v.o.) m’a quasiment paniqué. J’ai immédiatement voué une passion pour ce que l’on nomme depuis l’IA – l’Intelligence Artificielle. Je crois que j’ai lu un maximum d’ouvrages scientifiques et de SF mettant en scène des Répliquants et autres androïdes. La question fondamentale posée par ces œuvres est : Qu’est-ce qui différencie l’Homme de la machine ? Et qu’est-ce qui empêchera, demain, la machine, d’égaler, voire de surpasser l’Homme ? – NB : il faut m’arrêter sur le sujet, car sinon on en a pour des heures ! Alors, je pose au lecteur de F.E.L.I.N.E. la question suivante : qu’est-ce qui différencie ma F.E.L.I.N.E. d’une véritable femme ? Voilà. Et c’est une question essentielle. Existentielle.

Stéphane Dubois,

Justement au sujet de l’IA, vous citez à la fin de l’ouvrage plusieurs auteurs. Vous semblez penser que les IA sont un vrai danger pour l’homme, pour l’humanité ? Pour vous, c’est irréversible ?

Arnauld Pontier,

Je crois que le vrai danger pour l’Homme, c’est l’Homme lui-même. C’est une réponse convenue. S’agissant de l’IA, je ne sais pas si ce sera un danger immédiat. Ce qui est certain, c’est que cela se développe et qu’on ne pourra pas l’arrêter, et que ça modifie déjà notre « humanité », notre société.

Après la sphère strictement informatique, l’IA va changer de visage, s’intégrer à l’humain : pour réparer des handicaps physiques et mentaux par exemple. Ensuite, des robots autonomes accompliront des tâches qu’on ne pourra pas ou qu’on ne voudra plus faire. Dans l’armée, le maintien de l’ordre, l’exploration spatiale ou l’exploitation minière extraterrestre, par exemple, leur prédominance – quelle que soit leur forme – sera inévitable. On peut penser, même, que dans les hôpitaux ou les EHPAD, entre autres lieux médicalisés, des androïdes (hyperréalistes) pourraient être de formidables auxiliaires de vie. Et pourquoi pas ? Mais il faudra cadrer cette « vie synthétique », prévoir qu’elle évoluera (voire auto-évoluera). Immanquablement. Les « Lois de la robotique » d’Isaac Asimov sont une piste intéressante pour un tel contrôle. Car, à n’en pas douter, la création s’émancipera un jour son créateur, et alors…  le Terminator pourrait bien nous donner du fil à retordre.

Stéphane Dubois,

Vous pensez que cette F.E.L.I.N.E. aura combien de volumes ? Avez-vous prévu une suite ou des dérivés à celle-là ? 

Il s’agit d’une trilogie ; elle est donc achevée. Mais il est fort probable que j’utilise prochainement un personnage secondaire qui m’a passionné,  l’homme-chat, le Lyxien Noor-Jaan, pour rajouter à l’aventure – mais en marge – un quatrième volume... Ensuite, on verra où l’envie me conduira. Car je me suis attaché à l’univers et aux personnages de ma F.E.L.I.N.E….

Stéphane Dubois,

En quoi, les nombreux voyages que vous avez faits ont-ils influencé vos écrits ? Et votre connaissance des arts asiatiques ?

Arnauld Pontier,

Tout d’abord, la pratique des arts de combat asiatiques a été essentielle dans mon éducation -  j’ai commencé à l’âge de quatre ans (au Laos), et je n’ai jamais cessé de m’entraîner, tout au long de ma vie. A présent, j’enseigne des formes de « combat » plus douces comme le Tai Chi – qui est plus une méditation en mouvements mais qui demeure un art martial – et des arts de défenses plus techniques, qui font appel à l’intelligence du geste plus qu’à la force (comme le Hoshin Mo osool coréen ou le Dim-Mak chinois). L’Asie m’a également fait découvrir des odeurs et des couleurs spécifiques. Un exotisme qui représente pour moi ce qui est vivant, qui s’oppose au « terne » de nos sociétés occidentales standardisées. Une femme n’est pas seulement belle par son corps, elle l’est également par ses mouvements, ses vêtements, son odeur, ses couleurs, sa voix… Sa félinité me subjugue. Vous ne trouvez pas que « félinité » est bien plus parlant que « féminité » ? Les premières femmes que j’ai vues, enfant, se baigner nue dans la rivière ou puisant dans une jarre un peu d’eau avec une demi noix de coco pour se laver, étaient asiatiques. Félines.

Stéphane Dubois,

Vous avez également publié des romans, nouvelles, récits, poésie et contes, quelle forme de création littéraire est pour vous la plus complète, voir la plus complexe à appréhender ?

Arnauld Pontier,

Pour un lecteur d’aujourd’hui, à l’évidence, c’est la poésie qui « ne passe plus ». D’ailleurs, pour en trouver en librairies… Malheureusement. Sans doute parce qu’un poème, aussi court soit-il, synthétise finalement quelque chose d’assez long à « lire », qui vous demande du temps et de la réflexion. Qui nécessite votre implication. Et l’homme d’aujourd’hui  réclame du rapide, du « fast-food », du pré-mâché. Bien entendu, je fais ici une généralité.

En tant qu’auteur, c’est également la poésie qui me demande le plus de travail, de remise en cause.

Stéphane Dubois,

Avez-vous d’autres projets en prévision ?

Arnauld Pontier,

Une nouvelle édition de mon récit de voyage Sur Mars, paraît ce mois-ci aux éditions 1115. Une version révisée et augmentée (un premier texte avait paru en 2009). Je prépare également un nouveau roman, un post-apo, que je souhaite écrire de manière « blanche », littéraire. Privilégier l’histoire, certes, mais également l’atmosphère, en soignant la musique des mots, la scansion des phrases (comme j’ai pu le faire dans mes romans chez Actes Sud,notamment Le Cimetière des anges, ou dans ce Sur Mars sus évoqué). Enfin, je participe régulièrement à des AT de nouvelles, car j’adore écrire et lire des nouvelles. En 2019, quatre de mes textes sont d’ores et déjà retenus, chez Arkuiris et Rivière Blanche notamment. Pourvu qu’il y en ait d’autres !

Stéphane Dubois,

Quand et où nos internautes peuvent-ils espérer vous rencontrer pour des séances de dédicaces dans les semaines et mois à venir ?

Arnauld Pontier,

Je serai présent, en compagnie de Pierre Thomas, planétologue, professeur émérite à l'ENS de Lyon, à la Librairie de Paris de Saint-Etienne, le 26 mars, dans le cadre d’une soirée organisée par l’association Astronef. Il sera question de Mars. Ensuite, on pourra me retrouver à Livres en scène, à Ceyzeriat, les 04 et 05 mai ; aux Imaginales d’Epinal, du 23 au 26 mai ; aux Imagin’ères d’Angers, les 8 et 9 juin ; au Salon du livre de Pusignan, les 14 et 15 septembre, et enfin aux Aventuriales de Ménétrol, les 28 et 29 septembre. Du moins, c’est l’état de mon planning de dédicaces à ce jour.

Stéphane Dubois,

Merci d’avoir bien voulu nous accorder cet entretien.

 

Biographie et bibliographie de l’auteur :

Je suis né en septembre 1957, à Valenciennes. J'ai passé une grande partie de mon enfance à l’étranger (principalement au Laos et en Algérie) et j'ai ensuite voyagé, dans une quarantaine de pays. Depuis 2014, je vis dans un petit village de Haute-Savoie.

J'ai exercé différents métiers (disquaire, anténiste, serveur, publicitaire, testeur informatique, cadre administratif…), dont celui d’éditeur (j'ai longtemps dirigé les éditions Paris Musées, que j'ai contribuer à créer).

Depuis 2012, j'enseigne les arts chinois (Qi Gong, Tai Chi, Do In…) et  je poursuis mon travail d’écriture et de direction d’ouvrages

Depuis 2002, j'ai publié de nombreux textes : romans, nouvelles, récits, poésie et contes, en littérature générale comme en littérature de l’imaginaire.

Voici quelques points de repère :

 

1957, le 30 septembre : naissance à Valenciennes (59)

1961, départ pour Paksé (Laos)

1962, départ pour Vientiane (Laos)

1967, départ pour Béchar (Algérie)

1969, départ pour Aïn Témouchent (Algérie)

1971, retour en France, à Embrun (05) - élève au lycée Honoré Romane

1976, décembre, service militaire à Hauteville (21)

1977, mars, fin du service à Besançon -  au 27° RI

1979, faculté de Lettres modernes d'Aix-en-Provence

1981, arrivée en région parisienne...

2002, premier roman : La Fête impériale

2003, deuxième roman : La Treizième Cible et premier livre pour enfants : La Légende du jardin japonais

2004, prix Marguerite Yourcenar pour La Treizième Cible, et premier recueil collectif : Linea n° 3

2005, troisième roman : Le Cimetière des anges et deuxième livre pour enfants : Les Petits Vers

2006, quatrième roman : Equinoxe et réédition en collection Babel (poche) de La Fête impériale

2007, premier recueil de poésie : Marbre et traduction en portugais de mon premier roman, La Fête impériale : Festa Imperial - Memórias De Um Libertino

2008, cinquième roman : Le Fruit du silence

2009, premier récit de voyage : Sur Mars, récit de voyage en terre rouge, 3 recueils de nouvelles collectifs : Si elles savaient..., Codex Atlanticus n° 18 et Au nom de la fragilité

2010, 2 recueils de nouvelles collectifs : Histoires cueillies pour Haïti et Histoires d'eau.

2012, second recueil de poésie : Le monde entrebâillé

2013, sixième roman : Agharta - Le temps des Selkies (de la SF)

2014, 3 recueils de nouvelles collectifs : Le Réchauffement climatique et après..., Dimension Système solaire et Histoires de Folie.

2015, premier recueil de nouvelles personnel : Dimension Arnauld Pontier (SF et Fantastique) et 2 recueils de nouvelles collectif : Dimension New York 1 et D'écriture en écriture

2016, nouveau lieu de résidence : Thollon-les-Mémises (74), 1 recueil de nouvelles collectif : L'Art de séduire

2017, septième roman : F.E.L.I.N.E. (de la SF) et 1 recueil de nouvelles collectif : Entre rêves et irréalité

2018, huitième roman : L'Equilibre de l'extinction (FELINE 02),1 recueil de nouvelles collectif : Musiques d'outre-mondes, première publication en revue (Galaxies n°52), second recueil de nouvelles personnel : The Avenue in the Rain, deuxième publication en revue (GandahaR n°15)

A VENIR... Provisoirement

2019, neuvième roman : Le Vaisseau noir (FELINE 03), 3 recueils de nouvelles collectifs : Migrations du futur, Le Temps revisité et Etranges détectives, troisième livre pour enfants : Nicolas contre la reine de Serkle, second récit de voyage : Sur Mars - voyage en terre rouge.

Illustration Mike Hoffman

Illustration Mike Hoffman

2174. Le Vaisseau Noir

Lars Hamilton, alias Lothar Milton, ex-Conseiller général de la Fédération, Maître de l’organisation déviante Arach, responsable de trois génocides planétaires, reste insaisissable…

Mais si, grâce à ses multiples avatars, il a pu jusqu’à présent échapper à la F.E.L.I.N.E. : la Force d’Elimination, de Libération et d’Intervention Nano-Equipée, échappera-t-il au capitaine Saronis et à son extraordinaire VAISSEAU NOIR ?

Prix

18,00 € 

Référence

BL2174

ISBN-13: 978-1-61227-840-7

172 pages - 18 euros

Extrait en téléchargement légal et gratuit

Voir les commentaires

Couverture : Anato Finnstark

Couverture : Anato Finnstark

A.O.C N°51

Aventures Oniriques et Compagnie

Nouvelles –  Bandes dessinées articles sur l’écriture –

Science-fiction – Fantasy – Fantastique

 

Vous connaissez désormais très bien ce fanzine basé sur les genres de l’imaginaire.

 

Je vous en parle à chaque nouvelle parution, et cela depuis plusieurs années déjà.

 

En plus des cinq nouvelles qui y sont publiées, vous y trouverez les 4 vainqueurs des matchs d’écritures qui ont eu lieu aux Imaginales 2018.

 

 Ce fanzine au fur et à mesure des publications, devient de plus en plus reconnu des auteurs et illustrateurs des genres de l’imaginaire.

 

On peut aussi à peu de frais se constituer une anthologie digne des plus grandes maisons d’édition.

 

Je vous conseille donc de vous abonner, mais également d’acquérir les anciens numéros tant qu’ils sont encore disponibles.

 

Mais aussi de rejoindre le Club Présences d’Esprit et de vous abonner en plus à la revue du club.

 

De long et agréables moment vous attendent à la lecture de ce tome.   

A.O.C N°51

Voir les commentaires

Couverture: Anthony Avon

Couverture: Anthony Avon

A.O.C N° 50

Aventures Oniriques et Compagnie

Nouvelles – Articles d’Ecriture – Bande dessinés

Science-fiction – Fantasy -Fantastique

Spécial Visions du futur

 

Comme chaque année beaucoup d’entre vous attendait ce numéro spécial pour y découvrir ceux et celles qui seraient primés et mis dans la lumière de la galaxie SF.

 

Voilà qui est fait.

 

Le numéro spécial VISION DU FUTUR est désormais disponible, et cela fait 21 ans que cela dure. D’ailleurs le Club Présences du  Futur à publier un recueil de nouvelles primé ces 20 ans dernières années, vous trouverez en bas de cet article un lien avec la page du site du club qui vous permettra de l’acquérir.

 

Vous trouverez également à la fin de cet article le règlement pour 2019.

 

Je ne serais que trop vous conseiller de commander très rapidement ce numéro qui est très demander.

 

Bien entendu le mieux serait encore de vous abonnez à AOC et Présences d’esprits, voire de rejoindre le club.  

 

Enfin une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, dès maintenant le concours VISION DU FUTUR  2019 est lancé, et vous trouverez ci-dessous le règlement et les informations pour vous y inscrire.

 

******

 

 

 

 

CONCOURS VISION DU FUTUR 2019

 

Les textes soumis devront donc s’inspirer d’un (et seulement d’un) des thèmes ou citations suivants :

 

 

a.   « Si vous trouvez ce monde mauvais, vous devriez en voir quelques autres… » Philip K. Dick

 

b.   « La terre frémit, le sol fume,

         Au milieu de la grande nuit. » Louise Michel

 

c.   « On avait surpris le garçon à commettre un acte répugnant […]. Âgé de huit ans, il faisait ça depuis déjà plusieurs années. »  

Théodore Sturgeon

 

 d.   Le vent se lève

 

Affûtez votre esprit, cajolez votre imagination, soyez drôle, émouvant, inventif, bref, faites-vous (et faites-nous) plaisir! Prenez le temps de laisser votre texte reposer, relisez-le, il n’en sera que meilleur!

 

Enfin,

Utilisez quelques minutes de votre temps pour prendre connaissance du règlement complet, ci-dessous :

 

Article 1.

La nouvelle devra appartenir au genre des littératures de l’Imaginaire (science-fiction, fantastique, fantasy, merveilleux).

 

Article 2.

La nouvelle devra comporter un maximum de 40000 signes, espaces comprises. Le texte devra être totalement inédit, sur tous supports.

 

Article 3.

Le texte devra être envoyé en pièce jointe exclusivement en format .rtf ou .doc à : visionsdufutur@presences-d-esprits.com.

L’auteur devra préciser dans le corps du mail ses noms, prénoms, âge, adresse postale et adresse mail valide, ainsi que le titre de sa nouvelle et le sujet choisi pour élaborer son texte. Il précisera en outre par quel moyen il a pris connaissance de ce concours. Merci de veiller à fournir tous ces renseignements !

 

Les textes ne se conformant pas à ces règles ne seront pas retenus. En participant à ce concours, l’auteur s’engage à présenter un texte dont il est l’auteur. Il s’assurera qu’il reçoit bien un « accusé de réception » électronique de son texte. La participation est limitée à un texte par personne.

 

Article 4.

La date limite d’envoi est le Dimanche 7 avril, minuit.

 

Article 5.

Les décisions du jury seront promulguées lors de l’assemblée générale 2019 du Club Présences d’esprits (au mois de juin 2019). Elles sont sans appel. Le jury se réserve le droit de décerner jusqu’à trois prix au plus et de n’en attribuer aucun si la qualité globale des textes reçus était insuffisante. Le jury peut également accorder des accessits ou distinguer des textes.

 

Article 6.

Les textes ayant obtenu un prix seront publiés dans un numéro spécial d’AOC consacré au concours « Visions du Futur ». En participant à ce concours, les auteurs s’engagent à accepter la publication du texte présenté et primé. Les gagnants recevront en outre un abonnement d’un an à Présences d’Esprits AOC pour le premier prix, d’un an à AOC pour les deuxième et troisième prix.

Spécial Visions du futur

Voir les commentaires

Couverture Éric Henninot

Couverture Éric Henninot

Présences d’Esprits N° 94

Le zine des mondes de l’imaginaire.

Littérature bd tv jeu illustration

 

Eh oui, comme les saisons reviennent 4 fois par an, votre fanzine préféré est de retour une nouvelle fois.

 

Cette fois-ci, vous y trouverez un dossier  complet sur Alain Damasio, les interviews d’Aurélie Wellenstein e de Jo Walton.

 

En plus  on aura plaisir à lire la synthèse de la table ronde : Sombres Horizons.

 

Avec bien sûr les rubriques habituelles.

 

Vous pouvez télécharger  bon d’abonnement/adhésion (voir fichier ci-dessous) afin de vous permettre de rejoindre notre club, plus nous sommes nombreux, plus nous pouvons diffusez largement nos publications, mieux sait pour l’association et … pour les genres de l’imaginaire.

 

 

Bon d'abonnement / adhésion

Voir les commentaires

Couverture : Wysoka

Couverture : Wysoka

A.O.C N° 49

Aventures Oniriques et Compagnie

Nouvelles – articles sur l’écriture-bande dessinées

Science-fiction – Fantasy - Fantastique

Eté 2018

 

Nos fidèles internautes connaissent désormais très bien cette revue.

 

Pour ce numéro quarante textes furent soumis, avec toute la bonne volonté du monde, il est bien sûr impossible de tous les publier, même si une grande partie l’avait mérité. Ce genre de choix a toujours un côté injuste, mais la vie…

 

En attendant, ceux publiés dans ce numéro méritent largement de se trouver dans cette livraison. Cinq textes très différents les uns des autres, mais c’est justement ce qui fait l’un des charmes de cette revue.

 

Vous trouverez le menu de ce numéro, ainsi qu’un bulletin d’adhésion/abonnement, vraiment soutenez nous et rejoignez nos rangs, vous ne le regretterez vraiment pas promis.

A.O.C N° 49
A.O.C N° 49

Bulletin d'abonnement /adhésion à télécharger.

Voir les commentaires

Couverture Elodie Dumoulin

Couverture Elodie Dumoulin

Présences d’Esprits 93

Le zine de des mondes de l’imaginaire

Littérature BD Cinéma TV Jeu Illustration

N° 93 Eté 2018

 

Désormais vous êtes habitué à ce que sur ce site, nous vous parlions de ce fanzine.

 

Alors quoi de neuf dans cette livraison ?

 

Pour commencer, si vous n’êtes pas polonais ou ne lisez pas le polonais couramment, vous ne devez pas connaitre « Stara Bash» de Jôzef Ignacy Krasewki. Cette œuvre est l’une des plus connues de Pologne dans les genres de l’imaginaire.

 

Jôzef Ignacy Krasewki est un auteur prolifique, malheureusement « Stara Bash » n’a jamais été traduit en français. Mais votre fanzine préféré vous offre après une analyse de cette œuvre, la biographie et biographie de cet auteur polonais du 19e siècle, le chapitre 4 du tome 2.  Une vraie rareté que je vous laisse découvrir par vous-même. Nous devons la présentation, ainsi que la traduction de cette œuvre à Anita Chaillou.

 

Concernant le dossier, il est consacré cette fois à l’un des plus étranges créatures des genres de l’imaginaire, qui existe depuis le moyen-âge : Le Golem.    Plusieurs des chroniqueurs de Présences d’Esprits se sont attelés à la tâche. Christophe ‘1416’ Colin, Vincent ‘1379’ Delrue et Marthe ‘1389’  Machorowski.

 

Le dossier aborde aussi bien le mythe que plus ou moins nus connaissons tous avec le « Golem de Prague », puis est aborder les divers aspects fictionnels dans la  littérature le cinéma et les comics, chaque auteur fait p Jôzef Ignacy Krasewki preuve d’une grande érudition sur ton domaine de compétence.

 

 

Les amateurs de Marvel liront la présentation faite de THANOS dans la rubrique Sushi et Burger.

 

Élodie Dumoulin, qui a fait la couverture de ce numéro, donne un entretien sur son parcours et ses techniques de création.

 

Bien sûr vous retrouverez  les rubriques habituelles :

Ceci n’est pas de la SF.

Lectures (Livres)

Bande dessinée / Manga

Jeux

Vision (ciné, DVD)

Numéros anciens

 

  

À la fin ce cet article vous trouverez l’agenda du club afin que vous puissiez nous rencontrer durant ces diverses manifestations. 

 

Une fois de plus, je vous conseille fortement de rejoindre notre club et simultanément de vus abonné au fanzine et à la revue de nouvelles A.O.C .

AGENDA

AGENDA

Voir les commentaires

Couverture : Mathieu Decok

Couverture : Mathieu Decok

A O C N°48

Aventures Oniriques et Compagnie

Printemps 2018

Nouvelles-Articles sur l’écriture- Bande dessinée

Science-fiction – Fantasy-Fantastique

 

Cette revue que nos fidèles internautes connaissent désormais bien, vient de sortir avec déjà son 48e numéro.

 

Vous y retrouverez 6 nouvelles, suivi d’un article sur l’écriture signé par Muriel Georges, a signalé également l’entretien avec Mathieu Decok, qui a réalisé la  couverture de ce numéro.

 

Vous désirez y publier une nouvelle ou en illustrer, n’hésitez pas à les contacter.

 

 

Adhérez et/ ou  abonnez-vous en suivant le lien ci-dessous.

A O C N°48

Voir les commentaires

AOC N° 47

AOC N° 47

Aventures Oniriques et Compagnie

Nouvelles-Articles sur l’écriture- Bandes dessinées

Hiver 2018

Science-fiction, Fantasy, Fantastique  

 

Comment faire pour parler de nouvelles de 50.000 signes, soit environs 18 pages sans tout spolier.

Le travail de sélection du comité de lecture vitale pour ce genre de revue, c’est pourquoi je souhaite leur rendre hommage dans cet article.

 

Les trois nouvelles publiées (voir sommaire plus bas) et le reflet d’une diversité dans les genres de l’imaginaire. Au fil du temps, nous en sommes à la 47e  livraison de cette revue de nouvelles, une telle longévité dans les revues, et particulièrement celles de l’imaginaire sont rares.

 

De plus en plus les revues sont exclusivement numériques. C’est l’un des autres mérites de celle-ci que d’être encore sous une forme papier.

 

Nous devons, vous devez soutenir les revues et le club, si l’on veut qu’il continue et développe son action en direction de la découverte de nouveaux talents.

 

Pour cela deux solutions complémentaires s’abonnez a la revue et au fanzine, adhérez au club, afin de vous le permettre vous trouverez en bas de l’article un fichier a téléchargé et à imprimé pour vous abonnez et adhérez au club.

 

 

De plus le Club Présences d’Esprits, qui publie le fanzine éponyme, organise depuis cinq ans en collaboration avec les Imaginales, des matches d’écriture. Dans cette livraison vous y trouverez les textes qui ont gagné ceux des Imaginales 2017.

 

Enfin pour finir, vous y trouverez un entretien de Sandara, qui réalise la couverture de ce numéro.

Bulletin d’Abonnements/Adhésion à télécharger.

AOC N° 47

Voir les commentaires

AOC 46 SPECIAL CONCOURS VISION DU FUTUR

AOC 46

SPECIAL CONCOURS

VISION DU FUTUR

 

Enfin ! La tant attendue publication du résultat du concours annuel d’AOC publication du Club Présence d’esprit vient de paraitre.

 

Toujours avec un niveau excellent dans le choix des textes primé, vous y découvrirez de vraies pépites.

D’ores et déjà le concours VISION DU FUTUR 2018 est lancé, en bas de page vous y trouverez thème et règlement à vos plumes !

 

Un lien avec le site de l’association vous permettra d’avoir plus d’informations sur le club et ses publications et de vous y abonnez, vous y trouverez également divers appels a texte.

  

AOC n°46, automne 2017.

 96 pages, 3 euros 50

 

 

Disponible en papier et en numérique.

 

Avec des illustrations intérieures de Jean-Michel Prats, Thibault Lehuédé, Holy Mane, Eric Faure Brac et Stéphanie Peltier.

 

Les lauréats du concours 2017 de Visions du futur!

 

Premier prix: Comme un têtard dans l’eau, d’Andrea Deslacs

 

Dans une ville marquée par un désastre écologique et social, les enfants n’ont pas perdu le sourire, ni leurs rêves. Petit protégé d’un jeune garçon, Napoléon, le têtard bicéphale connaîtra-t-il un jour la nature ?

 

 

Deuxième prix: Le miroir d’Hécate, de Sylwen Norden

 

Le Consortium a bien l’intention d’exploiter jusqu’à la moelle les ressources d’Hécate, planète inhospitalière ravagée par les tempêtes et la fonte des glaces. Même si pour cela, ses membres doivent supporter l’encombrante apparition des doppelgangers, ces doubles fantomatiques qui révèlent au grand jour leurs plus obscurs fantasmes.

 

 

Troisième prix: Ø Ensemble vide, d’Alexandre Garcia

 

Usé par un travail difficile, Arthur démissionne pour intégrer un centre de recherche où il pourra lever le pied. À son nouveau poste, il doit scruter chaque jour le néant et noter tout événement singulier. Rien à signaler. Rien à signaler. Rien à signaler… Vraiment ?

 

Accessit: Silence et la Verte, de Lilie Bagage

 

Un petit groupe de survivants déambule dans un monde dévasté, balayé par des vents puissants. Dans leur recherche d’un lieu épargné par la catastrophe, ils sont guidés par un colosse presque muet, qui veille jalousement sur une mystérieuse plante verte.

 

Accessit: La retraite d’Eugénie, de Bernard Henninger

 

Jeune retraitée, Eugénie emménage dans un petit patelin, loin de Paris. L’installation d’un camp de réfugiés pour extra-terrestres à quelques pas de chez elle va bouleverser son quotidien…

AOC 46 SPECIAL CONCOURS VISION DU FUTUR
AOC 46 SPECIAL CONCOURS VISION DU FUTUR

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog