Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>

Articles avec #auteur

A.O.C 55 PRESENCES D'ESPRITS 99
A.O.C 55 PRESENCES D'ESPRITS 99

Présences d’Esprits #99, hiver 2020.

56 pages N & B + 4 pages couleurs.

5 euros

 

Couverture : Cassandre de Delphes

 

Un dossier Philip k Dick pour ce numéro concocté par Christian Vilà, ainsi qu’un hommage à Ayerdhal.

 

Ne ratez pas:

 

En complément du dossier, un entretien avec Hélène Collon traductrice de l’Exégèse de K Dick et un focus sur la série The Man in the High Castle.

 

Un entretien avec Cyril Sche Sulken,

Un burger et sushi sur les Avengers.

Et une nouvelle, Palméride de Diorite.

Et bien sûr toutes nos rubriques habituelles.

 

*****

A.O.C.

Ce numéro 55 sorti pendant l’hiver 2020 comporte trois nouvelles soumises à l’appel à texte permanent, (L’Autre Fille de Marjorie Wirzbicki, Avec un homme de la Lune de Phil Becker, Jusqu’as la source de Pascal Malasse).

 

Ainsi que les textes vainqueurs des matchs d’écriture des Imaginales 2019 (Camille Morvilliers, Jérôme Coussanes, Fabien Nicolas).

 

La couverture est signée Marion Bouzir alias Yenka.

 

 

(Communiqué de Presse)

Voir les commentaires

Sardonica

Sardonica

Et vous que faites-vous ?

 

En ces temps difficiles, vous privilégié les plates-formes cinéma en Streaming, en téléchargement, la lecture via les liseuses et autres E-médias où le bon vieux livres en papier ?

 

Enrichissez-vous les plates-formes types Amazon, Cdiscount ou autre pour vous les faire livrer ainsi que des BD, et DVD ?

 

Quel est votre fantastique / SF liste de bon vieux « classique » ou essayez-vous de découvrir de nouveaux auteur, réalisateur profitant de votre « temps libre » pour réviser vos connaissances.

 

Vous pouvez aussi lire ou relire les nouvelles publiez que notre site comme SARDONICA.

Pour les nouvelles que nous avons publié vous devez vous rendre dans la rubrique « PAGES » et non « ARTICLES ».

Un petit jeu avec:

C O R O N A V I R U S et C O N F I NE M E N T

(L’un ou l’autre ou les deux)

Formez des mots de plus de trois lettres, conjugaison acceptez, non propre refusé.

Pour les plus jeunes je donne le lien avec la Maison Lumni pour qu’ils puissent  réviser.

Voir les commentaires

Astérix t son satellite

Astérix t son satellite

R.I.P UDERZO

 

Uderzo l’un des pères d’Astérix et Obélix, ainsi que  de la potion magique, viens de disparaitre.

 

Je tenais à lui rendre hommage.

 

Après tout la potion magique n’est-elle pas dans le registre du fantastique ?

 

 Et le  satellite ASTÉRIX propulser par une fusée Diamant depuis le désert  algérien, y compris après l’indépendance le site fut fonctionnel.                 

 

À l’époque puis pour le 50e anniversaire de l’évènement, de nombreux objets et une exposition rendaient hommage à cet événement.

Voir les commentaires

Couverture Elie Rigaut

Couverture Elie Rigaut

AOC 53

Aventures Oniriques et Compagnie

Nouvelles – Articles sur l’écriture – Bandes dessinées –

Science-fiction – Fantasy - Fantastique 

 

Et oui déjà 53 numéros de votre revue des genres de l’imaginaire préférée.

Déjà je veux rendre hommage a ceux et celles qui anime la revue et plus largement le Club Présences d’Esprits dont sait une des deux publications avec le fanzine « Présences d’Esprits ».

 

Une nouvelle fois cinq nouvelles vous sont offertes pour votre plus grand plaisir.

Vous passerez d’une émotion à l’autre avec cette sélection : cynisme, frissons terrifiques, rêve et indignation.

 

La couverture de ce numéro a été réalisée par Elie Rigaut .

 

Comme toujours, je ne serais que vous recommander de rejoindre notre club et de vous abonnez à AOC et Présences d’Esprits.

 

Laissez vos commentaires, vos impressions dans les commentaires de ce site.

Abonnez-vous à la newsletter, via le bouton « abonnez-vous »

 

Précipitez-vous sur ce n° d’AOC, revue indépendante. Merci de partager.

 

Illustration d’Elie RIGAUT

              

Dépôt légal : 2019

88 pages, prix : 3,50 €

Format : 13,0 x 19,8 Genre : Imaginaire

 

Numéro d'été.

AOC 53

Voir les commentaires

Illustration: Jean-Félix Lyon

Illustration: Jean-Félix Lyon

Le Tombeau des Patriarches

Muriel Carchon

 

Le changement climatique, la physique quantique, l’intelligence artificielle et la biotechnologie sont au cœur de cet ouvrage.  Ce Récit d'événements fictifs à partir d'un point de départ historique, en l’occurrence la dégradation de notre environnement, et la développent de plus en plus important de l’intelligence artificielle.

 

Dans un univers ou les machines règnes sur la « cité », les humains rejeter dans les sous-sols avec l’armée de l’ombre une sorte de Lumpenprolétariat de 2188. 

 

XXL est l’intelligence qui régente désormais toute la planète, les humains non plus d’avenir, mais ce n’est pas ce que pense quatre d’entre eux : Mnémosyne, Xyan, Siloé et Rahm parvenir à sauver l’humanité, peut-être même d’elle-même est leur   leitmotiv.

 

Les éditions « Rivière Banche » nous permettent de découvrir ou redécouvrir des auteurs rares, au côté des « stars » de la Science-fiction.

 

Je vous recommande fortement de lire cet œuvre.

 

Pensez à laisser des commentaires.

Inscrivez-vous pour être sûr de ne rien manquer

abonnez-vous  à notre newsletter,

via le bouton « Abonnez-vous »

 

À la fin de cet article vous trouverez un extrait de cet ouvrage en téléchargement gratuit et légal.

Remerciement à Philippe Ward.

 

Hors-Collection 61.

Le Tombeau des Patriarches

ISBN-13: 978-1-61227-866-7

232 pages - 20 euros

Editions Riviere blanche

Couverture: Jean-Félix Lyon

 

Ils avaient pris pour habitude de se retrouver dans les entrepôts frigorifiques des Abattoirs de la ville. Chacun partait de chez lui, et après de multiples détours, arrivait dans ce quartier déserté depuis fort longtemps. A dire vrai, ils étaient de moins en moins nombreux à s'éloigner autant du cœur de La Cité. Ils y accédaient par d'anciens tunnels abandonnés, qui n'étaient plus utilisés pour le transport depuis plusieurs décennies.

 

 

 

En 2188, XXL domine la planète. La Terre appartient désormais aux Machines. Rares sont les hommes libres. Dans La Cité règne un ordre parfait. Le Centre de Remise en Forme, le Réservoir et le Tombeau des Patriarches rythment l'existence. En bas, dans les entrailles de la Terre, l’Armée de l’Ombre survit au pire… Dans ce monde déshumanisé, des résistants : Mnémosyne, Rahmi, Silhoé et Xyan portent en secret un rêve fou. Héritiers du Savoir, gardiens de la Sagesse et de l’antique Tradition, ces survivants encore humains parviendront-ils à vaincre la barbarie ?

 

 Biographie de l’auteure :

Muriel Carchon est née en Algérie en 1953. Pour échapper à la cruelle réalité de son exil, elle se réfugie dans le monde des livres.

 

Quand elle perd son frère, son mari (auteur de polars) Yves Carchon lui propose de coécrire un roman historique sur le peuplement de l'Algérie en 1848.

 

C'est le déclic, elle relève le défi : se lancer dans l'écriture sur la distance d'un roman.

 

Ils écrivent Les Volontaires de la Nouvelle France en 2013 et une suite, réclamée par les lecteurs, Les Moissons de l'Exil en 2014 couronné par le Prix du roman de Mazamet 2015.

 

Elle se lance enfin en solitaire dans un roman d'initiation d'un jeune garçon sur fond d'aventures au 19ème siècle : Croire en son destin et oser le vivre en décembre 2015 qui obtient le 1er Prix Littéraire de la ville de Figeac 2017.

 

CHAPITRE PREMIER 2188 — La Cité

Voir les commentaires

A la tombée du ciel

A la tombée du ciel

Par Sophie Cameron

(Traduction Anne Guitton)

 

Le personnage Jaya n’arrive pas a faire son deuil de sa mère, ma rencontre avec un ange, comme le titre l’indique tombé du ciel vas la changer. 

 

Cette anomalie ce propage dans le monde entier, et le père de Jaya deviens obsédée de ces ange qui tombe sur Terre pour s’y écrasé, quand ils ne sont pas tuer par la foule.

 

Dans le genre fantasy-urban, nous avons une bonne surprise dans une écriture agréable à lire.

 

L’auteure commença l’écriture de cet ouvrage lors d’une masterclass de Juno Dawson, elle reçut ses encouragements et il fut une sorte de mentor pour Sophie Cameron.

 

 

A partir de 14 ans.

Remerciement au service de presse de Nathan.

Article basé sur des épreuves non corrigés.

 

Dans un monde devenu fou, chaque choix compte.

 

Résumé du livre :

Cela aurait pu être une météorite, ou une éruption solaire annonçant la fin du monde. Mais ce sont des créatures ailées qui ont commencé à tomber du ciel.

 

Pour Jaya, 16 ans, c’est une anomalie de plus dans un monde qu’elle ne comprend pas. Comment vivre alors qu’elle a vu sa mère mourir ? Que son père est obsédé par l’idée de prévoir la prochaine chute ? Jaya n’a qu’une envie : rester loin de tous ces problèmes.

 

Mais quand un ange atterrit à ses pieds, elle va devoir faire des choix. Et réapprendre à vivre, pour l’aider à repartir.

 

Un roman réaliste avec une touche de fantastique qui lui donne toute sa force et son originalité.

Le portrait poignant d'une jeune fille en deuil qui tente de se reconstruire dans un monde en déroute.

Une quête palpitante, loin des romans psychologiques contemplatifs, qui parle d'acceptation et de justice.

 

 

Kirkus « best books of 2018 »

sélection du Carnegie Medal 2019.

 

Dès 14 ans

Collection : GRAND FORMAT

Langue : Français

ISBN-10: 2092577573

ISBN-13: 978-2092577578

15,4 x 22,5 cm

312 pages

16,95 €

Parution : 11 juillet 2019

 

 

 

L’AUTRICE : Sophie Cameron est née dans les Highlands écossais, là où se déroule son roman. Elle a vécu en Allemagne et au Canada avant de s'installer à Barcelone avec sa compagne.

 

Elle aime écrire de la « fantasy réaliste » (comme elle l’appelle), des histoires d’adolescents réels avec une touche de magie.

 

À la tombée du ciel est son premier roman et a déjà reçu plusieurs prix prestigieux (Kirkus best books of 2018, sélection du Carnegie Medal 2019).

Entretien en anglais

Voir les commentaires

Alain Damasio

Alain Damasio

ALAIN DAMASIO

 

À l’occasion de la sortie de son dernier roman, Les Furtifs, l’écrivain Alain Damasio vient passer un week-end à la Maison d’Ailleurs; l’occasion de parler littérature, science-fiction, écriture, société du contrôle et révolte!

 

Profitez du programme exceptionnel qui vous a été concocté par la Maison d’Ailleurs, en collaboration avec les éditions de La Volte.

 

Vendredi 14 juin 2019

18h30: Conférence « Apprivoiser le vivant: Les Furtifs ».

19h30: Apéritif dînatoire.

20h: Projection du film Strange Days (Kathryn Bigelow, 1995).

22h: Discussion entre Alain Damasio et le public.

 

Samedi 15 juin 2019

11h-13h: Séance de dédicaces du roman Les Furtifs, ainsi que de ses ouvrages précédents, à la boutique "Pop Invaders" (rue de la Plaine 13, à Yverdon-les-Bains); tous les ouvrages du romancier français seront en vente.

 

 16h30-18h30: Masterclass avec Alain Damasio sur la thématique « Écrire la révolte ».

 

Maison d’Ailleurs  ALAIN DAMASIO   Juin 2019

Voir les commentaires

© Couverture Holy Mane

© Couverture Holy Mane

Présences d’Esprits

N° 96

Printemps 2019

Le zine des mondes de l’imaginaire.

Littérature – BD –

Cinéma -TV –

Jeu – Illustration

 

Reflétant tous les aspects sont abordés, avec des entretiens des responsables de divers festivals et auteurs y participants. Si vous souhaitez un jour organiser une convention, festival  ou  salon, vous y trouverez de nombreuses informations qui pourraient vous être utiles.

 

Une liste de festival clôture ce dossier, il n’est pas  bien sûr exhaustifs (par exemple le Bloody Week-end ne si trouve pas), mais cela est surement une mission impossible, au vu du nombre d’initiatives existantes dans le genre de l’imaginaire. J’ai entendu dire un jour que la France (dans tous les domaines de la culture et pas seulement de l’imaginaire) était au le pays au monde avec le plus des festivals et autres salon au monde, information a vérifié bien sûr.

 

Laissez en utilisant les commentaires du site, les initiatives que vous connaissez dans les genres de l’imaginaire, même et surtout les plus petites qui non pas forcément un grand écho dans les médias.

 

Dans quelque temps nous publierons une liste  à partir de vos commentaires et de diverses sources.

 

Limitez-vous aux initiatives françaises, sinon le site n’y suffira pas.

 

Un article publié dans la rubrique « BURGER et SHUSI » sur les dragons dans les comics, vous donneront surement envie de lire ou relire le N° 83 de « Présences d’esprit » que vous pouvez commander sur le site de l’association et qui publiez tout un dossier sur le sujet.

 

Un entretien avec Raptor Jésus, vous  dévoileras ce personnage haut en couleur, un label encore méconnu et que jugement cet entretien « avec le mec qui est derrière l’ordinateur »

 

L’auteure Nathalie Vidalinc sur les flancs du Machu Picchu au Pérou  y publie une nouvelle inédite « Un commerce éternel, histoire d’une dynastie inaltérable», je ne vous en dirais pas plus, parler d’une nouvelle de trois pages et demie, même peu serait spolier.

 

Un entretien avec la dessinatrice de la couverture Holy Mane est publié en 2 et 3 pages de couvertures.

Voir les commentaires

CaCesthesia de Guy Kermen,

CaCesthesia

de Guy Kermen,

aux éditions

« Les Ombres d'Élyranthe »

 

Présentation de l'éditeur :

 

"Températures idéales pour déterrer un cadavre. En tout cas, ce sera plus facile que la dernière fois. Se laver les mains lui repose l'esprit. Frotte les paumes et la tranche de bas en haut, le contour des poignets. Contemple la mousse savonneuse avec béatitude. Puis rince ses mains trapues d'homme rustre dans une bassine d'eau brûlante." Des récipients du péché, extrait. Trente-et-un récits pour découvrir toute l'horreur cachée derrière nos façades.

Qu'elle soit fantastique, futuriste ou bien ancrée dans nos réalités, elle se niche partout, prête à surgir et à nous happer. Trente-et-une façons de côtoyer la mort en compagnie de monstres de légendes, de personnalités illustres, ou de quidams banals. Trente-et-une visions sans aucune illusion. Des années de lecture et de cinéma de genre ont profondément marqué le style de Guy Kermen, le poussant au fil du temps vers une écriture sèche, directe, qui frappe en plein coeur et vous emporte avec elle dans les tréfonds de l'âme humaine.

 
Cacesthesia : sensation morbide. Et vous ? Comment vous sentirez-vous au bout de cette descente en enfer ?

Article :

Troisième parution pour la jeune maison d'édition franco-belge, avec le second membre fondateur du forum « L'Écritoire des Ombres », Guy Kermen. Sous divers pseudonymes, Guy Kermen a publié trois romans, «Bayou » et « Night Stalker » aux défuntes mais déjà mythiques éditions « Trash », puis « Héca-Tomb » chez Zone 52, ce qui signifie que le monsieur n'en est pas à son coup d'essai, ni qu'il fait dans la dentelle !

 

Derrière ce titre intrigant se cache un recueil de  trente-et-un courts récits, qui résument la carrière littéraire d'un auteur aux multiples visages. Nous découvrons donc un grand nombre de nouvelles qui touchent un petit peu tous les genres, à condition qu'ils soient « mauvais » : le fantastique, la science-fiction, l'horreur le thriller ou l'épouvante. Il s'agit d'une promenade – éprouvante parfois – à travers des thématiques variées : un soupçon de science-fiction, une touche de Gore, une grosse louche d'épouvante et de terreur, le tout macéré dans un fantastique de bon goût. Mais on sent que les petits préférés de Guy Kermen restent les tueurs en séries, qui a déjà évoqués dans « Night Stalker », et dont il ne semble pas se lasser.

 

Cet auteur n'a pas son pareil pour se glisser dans l'esprit malade des assassins compulsifs, et je gage que, dans sa bibliothèque, les biographies de John Wayne Gacy, de l'étrangleur de Boston ou de Edward Gein sont plus consultées que celles de Gandhi ou de mère Thérésa... Fasciné par les États-Unis et admirateur de Stephen King, Guy Kermen explore souvent les aspects les moins reluisants de ce pays, et nous propose des rencontres avec des spécimens d'humanité peu fréquentables. Mais là où l'auteur à succès du Maine tartine des centaines de pages parfois inutiles, parfois étouffantes, souvent bourratives, Kermen brosse des instantanés rapides, des « flashes » brefs et percutants, aptes à créer le malaise chez le lecteur. Ces petits portraits de tueurs, ces courtes incursions sur les « territoires de l'inquiétude » du fantastique sont autant de coups de projecteur sur une autre face de la réalité, et l'accumulation de ces éclairages  suffit à créer un style propre.

 

Le style, parlons-en. Guy Kermen sait raconter une histoire, et en peu de mot, ce qui se révèle bien plus difficile, en définitive, que de s'étaler dans de longues descriptions introspectives. En quelques phrases sobres et rythmées, il parvient souvent à installer une atmosphère trouble, malsaine. Ces ambiances, cette ambiguïté entre réalisme et surnaturel sont l'essence du fantastique, loin de certains effets grand-guignolesques à la mode de nos jours.

 

C'est donc une bonne initiative des « Ombres d'Élyranthe » d'avoir œuvré pour que ces nouvelles sortent des forums Internet où elles étaient archivées pour être diffusées plus largement, en espérant qu'elles trouvent un public avide de vrai fantastique. 

 

Serge Rollet

Voir les commentaires

Ronan Seure-Le Bihan

Ronan Seure-Le Bihan

« Cuchulainn, Trois Corneilles »

par Ronan Seure-Le Bihan

 

D'habitude, je ne critique pas les auto-édités, question de principe. Ensuite, ceux qui me suivent savent que j'ai beaucoup de mal avec l'héroïc-fantasy et toute cette sorte de choses : le genre a le vent en poupe, et les librairies grouillent de récits inspirés de Tolkien (en moins talentueux !). La littérature de l'imaginaire foisonne de nains bougons, d'elfes écolos et de simili-hobbits plus ou moins poilus, et, en attendant que la mode change, j'évite comme la peste ce style de pensum, le plus souvent déclinés sous forme de « sagas » interminables.

 

Mais les règles sont faites pour se voir transgressées, une fois de temps en temps, et parfois il suffit d'un hasard pour découvrir une BD sympathique et originale. Ce fut le cas quand j'ai rencontré au détour des fêtes médiévales de Locronan, Ronan Seure-Le Bihan, qui dédicaçait son « Cuchulainn » dans la librairie locale. Et puis, cet album n'est pas exactement auto-édité, mais si j'ai bien compris, l'éditeur a fait faux-bond à notre auteur, qui n'a pas eu d'autre solution que de se charger en personne de sa diffusion. Et, enfin, « Cuchulainn, Trois Corneilles » ressortit davantage de la BD mythologique que de l'heroïc-Fantasy, car elle relate, de façon fidèle et érudite, la jeunesse et les premières aventures d'un des plus grands héros des cultures celtiques et irlandaises.

 

Guerrier suprême, équivalent celte de Achille ou Hercule, Cuchulainn est certes moins connu du grand public, mais Ronan Seure-Le Bihan, à travers ce premier album, livre un bon travail pour le populariser. Je ne résumerai pas la BD ici, il existe assez de sources sérieuses pour se renseigner sur le mythe irlandais du « Chien de Culainn ». Mais j'insisterai sur les qualités graphiques de la BD, dignes des meilleurs comics de Bisley – d'ailleurs, sur certaines planches, « Slaine » n'est pas loin –. Non content de relater les aventures de son héros, Ronan réussit la performance de nous immerger dans l'univers singulier des mythes celtes, où l'onirisme n'est jamais loin, grâce à un dessin coloré, vif et délibérément moderne. À l'instar d'un Druillet, le dessinateur joue avec les cases, déstructure la page, de même qu'il déforme les traits de ses personnages, et parvient ainsi à rendre dynamique un récit déjà haletant. Nous sommes loin ici de la sage rigueur de la ligne claire, et c'est tant mieux, car chaque planche devient ainsi un petit tableau qu'il faut prendre le temps d'analyser afin d'en découvrir la profondeur graphique, et d'y déceler plusieurs clins d’œil et détails qui dénotent la grande connaissance du sujet  de l'auteur.

 

« Cuchulainn, Trois Corneilles » se révèle donc une belle découverte, qui m'a permis de rencontrer un auteur enthousiaste et sympathique, et de découvrir une BD qui mérite une place à part sur les étagères de tout vrai amateur, celtisant ou non.

Serge Rollet

 

Biographie:

Seure-Le Bihan, Ronan

Illustrateur, Ronan Seure-Le Bihan a collaboré à plusieurs reprises sur différents projets avec les éditions Ouest-France dont L'Histoire illustrée de la Bretagne, L'histoire de France en 110 dates, L'épopée des Cathares et Vivre en ville au Moyen Âge. Dessinateur pour la presse, la jeunesse et les musées, passionné par la mythologie irlandaise, Ronan s’est longuement documenté sur l’histoire, reprenant les écrits du IXe siècle d’un moine irlandais, se rendant dans des musées…

« Cuchulainn, Trois Corneilles » par Ronan Seure-Le Bihan
« Cuchulainn, Trois Corneilles » par Ronan Seure-Le Bihan

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog