Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 > >>

Articles avec #auteur

Palmarès UTOPIALES 2017

 

Palmarès UTOPIALES 2017

 

Prix littéraires

 

PRIX JOEL-CHAMPETIER

 

Feldrik Rivat pour sa nouvelle Le Contrat Antonov-201

 

PRIX JULIA VERLANGER

 

Voyageurs, L’Espace d’un an (T1) et Librations (T2), Becky Chambers, Éditions L’Atalante, 2016

 

PRIX UTOPIALES JEUNESSE

 

Le Jardin des Épitaphes, T1 : Celui qui est resté debout, Taï-Marc Le Thanh, Éditions Didier Jeunesse, 2016

 

PRIX UTOPIALES

 

L’installation de la Peur, Rui Zink, Éditions Agullo, 2016

 

PRIX EXTRAORDINAIRE DES UTOPIALES 2017

 

Pierre Bordage

 

COSPLAY

 

PRIX SOLO // CONCOURS DE COSPLAY

 Premier Prix : Ezio de Assassin’s Creed

Deuxième Prix : Le Héros de Fallout 4

Troisième Prix : La reine Cymoril de Elric

  

PRIX COUP DE COEUR // CONCOURS DE COSPLAY

Timbré de Terry Pratchett

 

PRIX MEILLEUR ALBUM DE BANDE-DESSINEE

La Terre des fils, Gipi, Éditions Futuropolis, 2017

 

PRIX CINEMA

PRIX DU JURY // COMPETITION INTERNATIONALE DE COURTS-METRAGES

Ex-Aequo

Hybrids de Florian Brauch, Matthieu Pujol, Kim Tailhades, Yohan Thireau, Romain Thirion  et Metube 2 : August sings Carmina Burana de Daniel Moshel

 

PRIX DU JURY CANAL + // Compétition INTERNATIONALE DE COURTS-METRAGES

The Last Schnitzel, de Ismet Kurtulus

 

PRIX DU PUBLIC // Compétition INTERNATIONALE DE COURTS-METRAGES

Einstein-Rosen, de Olga Osorio

 

GRAND PRIX DU JURY // COMPETITION INTERNATIONALE DE LONGS-METRAGES

Salyut 7, de Dmytri Kiselev et Klim Shipenko

 

MENTION SPECIALE DU JURY // Compétition INTERNATIONALE DE LONGS-METRAGES

Cold Skin, de Xavier Gens

 

PRIX DU PUBLIC // COMPETITION INTERNATIONALE DE LONGS-METRAGES

Salyut 7, de Dmytri Kiselev et Klim Shipenko

 

Autres prix

 

PRIX DU MEILLEUR SCENARIO DE JEU DE ROLE

La Main Ouverte de Tristan Verot pour le jeu Delta Green dans l’univers de L’Appel de Cthulhu

 

PRIX DU MEILLEUR JEU VIDEO REALISE A LA GAME JAM

Canola Wars, développé par Rémi Gourrierec (Game design et programmation), Michel Belleperche (Graphisme), Raphaël Beuchot (Graphisme) et Louis Godart (Sound design)

CONCOURS DE NOUVELLES

CATÉGORIE PRIMAIRE

 

Premier prix : Areski Daoulas-Etourneau (école Ragon, Rezé)

 

Lauréats par ordre alphabétique :

Nina Blondeau (école Ledru-Rollin, Nantes), Thimothée Chalopin (école La Source, Rocheservière), François David (école Fellonneau, Nantes), Marius Helbert (école Condorcet, Rezé), Elsa Lambelet (école Ragon, Rezé), Philémon Lambert (école Ledru-Rollin, Nantes), Jeanne Oudit (école Ledru-Rollin, Nantes), Gaspard Patoux  (école Fellonneau, Nantes), Tess Pinel (école Ragon, Rezé).

 

CONCOURS DE NOUVELLES // CATÉGORIE COLLÈGE

Premier prix : Louane Roland (collège Le Haut Gesvres, Treillières)

 

Lauréats par ordre alphabétique : Louri Aubert (collège La Colinière, Nantes), Yaël Bourdoiseau (collège Notre Dame de la Clarté, Baud), Raphaëlle Christmann (collège Pont-Rousseau, Rezé), Océane Giraudet (collège Le Haut Gesvres, Treillières), Ester Le Floc’h (collège Guist’hau, Nantes), Lila Ramage (collège Le Haut Gesvres, Treillières), Juliette Richard (collège Saint Gabriel Saint Michel, Saint-Laurent-sur-Sèvre), Killian Robart (collège Le Hauts Gesvres, Treillières), Emie Robin (collège Le Hauts Gesvres, Treillières).

 

CONCOURS DE NOUVELLES // CATÉGORIE LYCÉE

Premier prix : Nils Bouchet (lycée Rosa Parks, La Roche-sur-Yon)

 

Lauréats par ordre alphabétique : Alicia Bureau (lycée Nicolas Appert, Orvault), Daryl Caruso (lycée Nicolas Appert, Orvault), Yssa-Maël Minot (lycée Rosa Parks, La Roche-sur-Yon), Arthur Mongodin (lycée Jean de Lattre de Tassigny, La Roche-sur-Yon), Pierre Mongodin (lycée Jean de Lattre de Tassigny, La Roche-sur- Yon), Thomas Olivry (lycée Nicolas Appert, Orvault), Louise Pinard (lycée Nicolas Appert, Orvault), Shirley Trichet (lycée Rosa Parks, La Roche-sur-Yon), Alicia Vincent (lycée Nicolas Appert, Orvault).

Voir les commentaires

AOC 46 SPECIAL CONCOURS VISION DU FUTUR

AOC 46

SPECIAL CONCOURS

VISION DU FUTUR

 

Enfin ! La tant attendue publication du résultat du concours annuel d’AOC publication du Club Présence d’esprit vient de paraitre.

 

Toujours avec un niveau excellent dans le choix des textes primé, vous y découvrirez de vraies pépites.

D’ores et déjà le concours VISION DU FUTUR 2018 est lancé, en bas de page vous y trouverez thème et règlement à vos plumes !

 

Un lien avec le site de l’association vous permettra d’avoir plus d’informations sur le club et ses publications et de vous y abonnez, vous y trouverez également divers appels a texte.

  

AOC n°46, automne 2017.

 96 pages, 3 euros 50

 

 

Disponible en papier et en numérique.

 

Avec des illustrations intérieures de Jean-Michel Prats, Thibault Lehuédé, Holy Mane, Eric Faure Brac et Stéphanie Peltier.

 

Les lauréats du concours 2017 de Visions du futur!

 

Premier prix: Comme un têtard dans l’eau, d’Andrea Deslacs

 

Dans une ville marquée par un désastre écologique et social, les enfants n’ont pas perdu le sourire, ni leurs rêves. Petit protégé d’un jeune garçon, Napoléon, le têtard bicéphale connaîtra-t-il un jour la nature ?

 

 

Deuxième prix: Le miroir d’Hécate, de Sylwen Norden

 

Le Consortium a bien l’intention d’exploiter jusqu’à la moelle les ressources d’Hécate, planète inhospitalière ravagée par les tempêtes et la fonte des glaces. Même si pour cela, ses membres doivent supporter l’encombrante apparition des doppelgangers, ces doubles fantomatiques qui révèlent au grand jour leurs plus obscurs fantasmes.

 

 

Troisième prix: Ø Ensemble vide, d’Alexandre Garcia

 

Usé par un travail difficile, Arthur démissionne pour intégrer un centre de recherche où il pourra lever le pied. À son nouveau poste, il doit scruter chaque jour le néant et noter tout événement singulier. Rien à signaler. Rien à signaler. Rien à signaler… Vraiment ?

 

Accessit: Silence et la Verte, de Lilie Bagage

 

Un petit groupe de survivants déambule dans un monde dévasté, balayé par des vents puissants. Dans leur recherche d’un lieu épargné par la catastrophe, ils sont guidés par un colosse presque muet, qui veille jalousement sur une mystérieuse plante verte.

 

Accessit: La retraite d’Eugénie, de Bernard Henninger

 

Jeune retraitée, Eugénie emménage dans un petit patelin, loin de Paris. L’installation d’un camp de réfugiés pour extra-terrestres à quelques pas de chez elle va bouleverser son quotidien…

AOC 46 SPECIAL CONCOURS VISION DU FUTUR
AOC 46 SPECIAL CONCOURS VISION DU FUTUR

Voir les commentaires

Copyright : 7thGARDEN © 2014 by Mitsu Izumi/ SHUEISHA Inc.

Copyright : 7thGARDEN © 2014 by Mitsu Izumi/ SHUEISHA Inc.

7TH GARDEN

VOLUME 03

PAR MITSU IZUMI

 

Déjà comme beaucoup de mangas, il est dans le sens de lecture japonais, ce qui devrait ravir les vrais fans de mangas.

 

Avec cette jeune auteure, on a un coup de fraicheur dans la Dark Fantasy japonaise, Dark Fantasy pas si courante que ça dans le pays du soleil levant, bien plus de comics ou de franco-belge en fin de compte dans ce genre bien particulier.

 

On y trouve, peut-être à cause de sa jeunesse, plutôt moins de violence et de sang que dans la moyenne des mangas japonais, ou je suis régulièrement obligé de les déconseiller en dessous d’un certain âge. Certes les premières pages sont très violentes, mais on est bien loin de certaines séries.          

 

Sept volumes sont déjà sortis au Japon, avec ce troisième tome, nous ne sommes pas trop en retard sur la publication originale, bien sur le fait d’avoir en aout sortie 2 volumes simultanément aide beaucoup.

 

A quand même réservé aux amateurs du genre.

 

Résumé de la série :

À une époque où les humains célèbrent Dieu et craignent les démons, des anges en profitent pour imposer leur suprématie sur Terre…

 

Un récit flamboyant de Dark Fantasy mêlant amour, trahison et vengeance.

 

Depuis qu’Awyn, jardinier dans un petit village, a libéré Vyrde qui prétend être une démone, cette dernière ne cesse de lui proposer de signer un pacte faustien avec elle... Le jour où une purge est ordonnée et son petit village attaqué, Mary, la bien-aimée d’Awyn, se retrouve en danger. Il accepte alors de vendre son âme et de déchaîner la colère qu’il gardait enfouie jusqu’alors.

 

Vyrde confère ainsi à Awyn la force de lacérer le lierre, de couper les branches et de défricher le monde... à la seule condition qu’il soit son serviteur !

 

« Dieu a abandonné cet endroit. Il va donc envoyer ses apôtres pour qu’ils le détruisent. Ici-bas, il y a six anges qui dirigent les humains ! Nous allons leur arracher les ailes, les jeter au sol et leur voler Leur monde ! »

 

Selon leur bon vouloir, parfois même pour tromper l’ennui, six anges se partagent le pouvoir et le destin des humains. Leurs talents d’orateurs et leur esprit retors en font d’excellents manipulateurs. Ils choisissent ainsi leurs

 

« Élus » parmi des personnalités haut placées dans la société pour en faire des pantins à leur solde. Ces anges ont ainsi marqué de leurs caprices l’Histoire de cette civilisation. La paix actuelle n’est qu’illusion et son effondrement est imminent, car déjà la Révolution du peuple gronde contre la monarchie absolue, celle-là même que les anges ont incité à vivre dans le luxe et le faste, afin de provoquer la colère du peuple...

 

« Ce sont des jardiniers eux aussi. Ils plantent des graines où ils veulent, ils coupent ce qui les dérange, élaguent ce qui dépasse... Et tout ça pour créer... leur jardin idéal ! »

 

C’était sans compter le désir de vengeance de Vyrde, ange déchu devenu démone, qui tentera par tous les moyens de déjouer les desseins de ses anciens compagnons, qu’elle considère désormais comme des traîtres. Awyn est perdu, il ne sait pas à qui faire confiance, qui croire... Vyrde, qui lui assure qu’il faut tuer les anges pour protéger la Terre, ou les anges, qui prétendent que s’il aide la démone, le monde sera détruit ?

 

 

Biographie et Bibliographie

Nationalité : Japonaise

Né(e) à : Préfecture de Kanagawa, le  7/02/1989

Mangaka japonaise ayant débutée en 2012. Auteur de "Ano Hana" et  "7thGarden".

 

Après avoir fait un premier essai réussi dans l’adaptation en manga de l’anime et du jeu vidéo Ano Hanna, Mitsu Izumi a pu créer sa propre série dans le Jump Square aux côtés de Blue Exorcist, To love-Ru Darkness et Seraph of the End. Le genre Dark fantasy étant très rare au Japon, ce titre plaira à coup sûr aux lecteurs de séries cultes telles que Berserk ou Ubel Blat.

 

 

Sa Bibliographie

Ano Hana  finie en 2016

 7th Garden  en cours

Copyright : 7thGARDEN © 2014 by Mitsu Izumi/ SHUEISHA Inc.
Copyright : 7thGARDEN © 2014 by Mitsu Izumi/ SHUEISHA Inc.

Copyright : 7thGARDEN © 2014 by Mitsu Izumi/ SHUEISHA Inc.

Voir les commentaires

Cnidaria, Reine Méduse.

 

Cnidaria, Reine Méduse.

 

Nicolas Antoniucci, n’est pas un inconnu pour ceux qui sont de fidèle lecteur de notre site. Vous avez déjà eu l’occasion en effet de lire un entretien et une chronique sur deux de ses précédents ouvrages, pour les autres vous trouverez en bas de pages les liens concernés.

 

Rares sont les sites qui suivent les auteurs indépendants, comme nous le faisons, et nous en sommes très fiers.

 

Après avoir dénoncé dans Main basse sur le sixième continent, la pollution des océans, il nous offre un nouveau roman à mi-chemin entre la science-fiction et le fantastique, toujours avec la volonté de dénoncer la pollution de notre monde.

 

La révolte ne vient pas des hommes, mais de la nature elle-même, avec une intrigue policière ou trois inspecteurs (Jules Bavure, La Biche, et Poisson d’Argent à mènent l’enquête sur des meurtres inexpliqués, chacun d’entre eux disposant d’un don.

 

L’intrigue policière permet d’avoir un ouvrage qui n’est pas ennuyeux comme pourraient l’être d’autres romans se voulant écologistes.

 

Cnidaria la reine des Méduses, Reine des océans est la responsable, mais pourquoi, comment et quels sont ses objectifs ?

 

Bien sûr je vous en dirais rien et vous laisserais le découvrir au fil des pages.

 

 

Chaque fois que nous le pouvons, nous vous offrons en téléchargement gratuit et légal, un extrait de l’ouvrage, sait une fois encore le cas, que l’auteur en soit remercié (voir en bas de page). 

 

D’après nos informations, un nouveau roman avec les mêmes personnages est en préparation pour l’automne 2018, nous vous tiendrons bien sûr informer à ce moment-là de sa parution.

Cnidaria, Reine Méduse.

Extrait en téléchargement gratuit et légal, avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Voir les commentaires

TRAQUEMAGE

TRAQUEMAGE

Traquemage 02. Le chant vaseux de la sirène

Par Lupano, Relom

 

Un joyeux mélange entre fantasy, humour et fromage « qui pue ». L’éditeur parle de rural fantasy, surement, mais pas que ça on est dans une forme d’antimondialisation écologique aussi.

 

Lisible par toute la famille, en effet on peut appréhender l’album à divers niveaux, les adultes seront surement plus intéresser par le cote antimondialisation, alors que les plus jeunes y verront une aventure humoristique et un peu caca-boudin, ce  qui n’est pas souvent  pour leur déplaire.

 

Il vaut bien sûr mieux avoir déjà lu le tome 1, pour mieux apprécier le tome 2. On attend la suite avec impatience.

 

Présentation de l’éditeur.

Après l’aventure, l’Histoire, le polar, la comédie et le western, Lupano invente un nouveau genre : la rural fantasy. Cette nouvelle série d’humour et d’aventure est aussi l’occasion de redécouvrir l’impressionnante  maîtrise du dessin de Relom.

  

Résumé du Tome 01

Le pécadou, étonnant fromage de cornebique, fait la fierté de Pistolin. Mais, avec la guerre que se livrent les mages, la vie dans la montagne est devenue impossible. Après avoir été le témoin de l’extermination de son troupeau, notre héros fait le serment de traquer les mages et de tous les tuer. Accompagné par Myrtille, unique survivante de son troupeau, Pistolin part accomplir sa vengeance.

 

Résumé du Tome 02

Tremblez, mages despotes ! Car en détruisant son cheptel, vous avez suscité la colère du plus investi des producteurs de pécadou. Et il l’a vraiment mauvaise. La suite attendue de la plus improbable des quêtes. L’odyssée vengeresse du Serment des pécadous mène Pistolin à Saint-Azur-en-Lagune, village lacustre dominé par le château de Kobéron, premier des mages sur sa liste funèbre. Mais notre héros doit d’abord convaincre les sirènes de l’aider à récupérer l’épée légendaire du Traquemage. Déjà qu’avec elle, c’est pas gagné ! Sans compter les rencontres imprévues. Comme avec Merdin l’Enchianteur par exemple…

 

Lupano

est né en 1971 à Nantes. Il réside à Pau.

 

Titulaire d’un licence d’anglais, Wilfrid Lupano exerce le métier de barman avant de devenir gérant de son propre établissement qu’il anime avec des soirées jeux de rôles. Il signe sont premier album en 2000 chez Delcourt et développe d’année en année ses qualités de scénariste de BD, délaissant peu à peu son premier métier. En 2012, il publie son premier roman graphique, Le Singe de Hartlepool (Delcourt), dessiné par Jérémie Moreau, qui obtient le Prix des Libraires de Bande Dessinée et le Prix du Château de Cheverny de la Bande Dessinée historique.

 

C’est avec un polar, Ma Révérence (Delcourt), dessiné par Rodguen, qu’il remporte en 2014 le Fauve Polar-SNCF au Festival d’Angoulême. Il obtient à nouveau le Prix des Libraires de Bande Dessinée en 2014 pour Les Vieux Fourneaux (Dargaud) puis le Prix Fnac de la Meilleure Bande Dessinée 2015 pour Un océan d'amour (Delcourt). La qualité du travail de Wilfrid Lupano ne cesse de s’imposer dans le monde de la bande dessinée et chacune de ses histoires est attendue avec impatience par les lecteurs.

 

Scénariste

Alim le tanneur  Scénariste de 2004 à 2012

Assassin qu'elle mérite (L')  Scénariste de 2010 à 2016

Aventures de Sarkozix (Les)  Scénariste de 2010 à 2012

Azimut Scénariste de 2012 à 2017

Célestin Gobe-la-Lune Scénariste de 2007 à 2015

Communardes ! Scénariste de 2015 à 2016

Corpus crispies Scénariste en 2007

Droit chemin (Le) Scénariste en 2011

Homme de l'année (L') Scénariste en 2013

Homme qui n'aimait pas les armes à feu (L') Scénariste de 2011 à 2017

Honneur des Tzarom (L') Scénariste de 2010 à 2011

Ivresse des fantômes (L') Scénariste de 2007 à 2009

Little Big Joe Scénariste de 2001 à 2002

Loup en slip (Le) Scénariste de 2016 à 2017

Ma révérence Scénariste en 2013

Pilote (Le journal qui s'amuse à revenir) Scénariste en 2017

Quand le cirque est venu Scénariste en 2017

Sept Scénariste en 2015

Singe de Hartlepool (Le) Scénariste de 2012 à 2014

Traquemage  Scénariste de 2015 à 2017

Un océan d'amour Scénariste en 2014

Valérian par... Scénariste en 2017

Vieux fourneaux (Les) Scénariste de 2014 à 2017

Hombre Al Que No Le Gustaban Las Armas De Fuego (El)  Scénariste en 2014

   

Relom

Est né en 1973 à Tours, où il réside.

il  publie Les Contre-experts à Brooklyn. Relom, Olivier Morel de son vrai nom, est né à Tours le 7 avril 1973. Considérant que le relais est enfin assuré, Picasso meurt le lendemain. Relom quitte le lycée avant les épreuves du Bac pour devenir animateur radio, l’espace de quelques mois. S’ensuit un blanc cosmique de six années, durant lesquelles… Mais vous ne saurez absolument pas ce qui s’est passé ! À 24 ans, Relom décide de faire de la bande dessinée. Le mensuel Psikopat publie ses premières planches en 1999 (Dirty Karl), Fluide Glacial le contacte en 2000 et c’est parti pour deux tomes de “Andy et Gina”, frère et sœur et pourtant si différents…

 

L’humour de Relom est sans pitié, comme le regard que les enfants portent sur les adultes, et en particulier sur leurs parents ! L’innocence de l’un (Andy) et le cynisme de l’autre (Gina) s’entremêlent pour composer un monde aussi effrayant qu’attachant. Ainsi, le chemin qui mène à l’école peut se révéler merveilleux… ou cauchemardesque ! Oscillant entre poésie et roman noir, “Andy et Gina” suit pourtant une constante : ils nous font mourir de rire.

 

  

Sa Bibliographie

Dirty Karl  One shot en 2001

Andy & Gina en cours  de 2002 à 2016

Contre-experts à Brooklyn (Les) One shot en 2007

Cité d'la balle One shot en 2009

Cité d'la balle One shot de 2009 à 2011

Dingo Jack One shot en 2010

Fabuleuses aventures autobiographiques de John Relom dans le monde sans pitié de l'édition (Les)  One shot en 2012

 Traquemage  en cours  de 2015 à 2017 en cours.

 

(Sources Delcourt et Bédéthèque)

TRAQUEMAGE
TRAQUEMAGE
TRAQUEMAGE
TRAQUEMAGE

Voir les commentaires

Orcs et Gobelins

Orcs et Gobelins

 

Istin et les Éditions Soleil nous offrent une nouvelle saga issue de l’univers des terres d’ARRAN, vous connaissez les cycles des Nains et des Elfes, avec déjà Istin aux commandes de ces sagas.

 

Contrairement aux autres séries des Terres d’Arran, la série « Orcs et Gobelins » nous offrira des histoires dont chaque titre serait indépendant les uns des autres.

 

L’on devrait retrouvez néanmoins nos amis elfiques et nains, dans certains albums.

 

 

A la fin du premier tome, vous trouverez une postface J.L Istin et Nicolas Jarry, suivi de quelques pages avec des croquis pour nous présenter les 6 premiers tomes. Les tomes 2 à 5 sont en Sorties prévues en 2018, avec un rythme régulier, il semble que soit prévu 10 albums au total.

 

 

01 – Turuk

Concernant plus particulièrement le premier album il faut avouer, mais si je vous l’assure, que Turuk est un Orc qui ne manque pas d’humour, je sais un Orc qui a le sens de l’humour ça peu choqué des puristes.

 

Mais, son humour acerbe, voir ironique met dans cette son histoire, la légèreté nécessaire.

Vraiment le scénario d’Istin est excellent, les dessins de DIOGO SAÏTO m’ont vraiment ravi.

 

À lire absolument, en espérant que les albums suivants seront aussi réussis.

 

 

 

Résumé 

 

Arran accueille une nouvelle saga Fantasy après Elfes et Nains.

 

Découvrez Orcs et Gobelins !

 

L’orc Turuk se réveille, sonné, blessé et amnésique. Il arpente les rues d’une cité abandonnée. A l’exception d’un mystérieux archer cherchant à l’épingler et de créatures craignant la lumière qui veulent le dévorer.

 

Qui sont-elles ? Pourquoi cherche-t-on à le tuer ? Qu’est-il arrivé dans cette ville ? Et que fait-il ici ? Pourtant, Il ne faudrait pas s’éterniser, la nuit arrive et la mort avec…

 

Date de parution : 25/10/2017  /

 EAN : 978-2-302-06383-9

ISBN : 978-2-302-06383-9

 Scénariste : ISTIN Jean-Luc

Coloriste : SAITO Diogo

Illustrateur : SAITO Diogo

Série : ORCS ET GOBELINS

Collection : Heroic fantasy

Album cartonné

48 pages

233 x 323 mm

Prix : 14,50 €

 

 

JEAN-LUC ISTIN

EST NÉ EN 1970 À PONTIVY, DANS LE MORBIHAN.

IL RÉSIDE EN CÔTES D’ARMOR

 

En 1999, il s’implique en tant qu’auteur et directeur de collection chez Nucléa. C’est à cette époque qu’il crée Merlin, dessiné par Eric Lambert et Aleph avec DIM-D. Il travaille ensuite pour les Éditions Soleil, où il reprend la série Merlin, et écrit alors Le Seigneur d’Ombre que dessine DIM-D.

 

Il dessine également Les Brumes d’Asceltis sur un scénario de Nicolas Jarry. De son intérêt et de son attachement pour la Bretagne, il a l’idée de créer un collectif de contes bretons : Les Contes du Korrigan. Suite au succès de cette série, Jean-Luc Istin va imaginer la collection « Soleil Celtic », qu’il propose à Mourad Boudjellal. Il est, à ce jour, directeur de cinq collections et scénariste de nombreuses séries : « Soleil Celtic » (Le Sang du Dragon, Les Contes de l’Ankou, Les Druides, Le Grimoire de Féérie, Merlin la Quête de l’Epée), « 1800 », « Anticipation » (Nirvana), « Abysses » et « Soleil Ésotérique » (Le Cinquième Évangile, Templier).

 

En 2013, il crée avec Nicolas Jarry la série concept Elfes. Viennent ensuite les séries Maîtres inquisiteurs, Nains.

 

En 2017, Arran accueille une nouvelle saga : Orcs et Gobelins.

 

DIOGO SAÏTO

EST NÉ AU BRÉSIL.

OÙ IL RÉSIDE.

Il est illustrateur, dessinateur et professeur. Il a commencé sa carrière artistique en 1999 par l'enseignement de la peinture sur toile. Aujourd'hui, il vit à Sao Paulo, travaille comme illustrateur indépendant et professeur de dessin. Il a illustré plusieurs campagnes publicitaires, couvertures de livres, des jeux, des livres et des bandes dessinées. Aux Éditions Soleil, il a travaillé sur diverses séries : L’Aéropostale – Des pilotes de légende, Elfes, Nains.

Orcs et Gobelins
Orcs et Gobelins
Orcs et Gobelins
Orcs et Gobelins
Orcs et Gobelins

Voir les commentaires

1940 Et si la France avait continué la guerre

1940

Et si la France avait continué la guerre

TOME 3/3 : LA RIPOSTE

PAR

JEAN PIERRE PÉCAU

ET

JOVAN UKROPINA

 

Ce troisième et dernier tome de cette Fantasque Time Line (FTL), ou si vous préféré de cette uchronie, basé sur des textes d’historiens, des échanges  d’opinions sur un site spécialisé et trois livres publier cher Tallandier, éditeur bien connu spécialisé dans le domaine de l’histoire.

 

Vous trouverez  ci-dessous l’introduction du site et les explications scientifiques sur cette initiative. Ainsi que le lien avec le site en question.

 

Revenons proprement dit aux albums, la reconstitution des lieux, costumes, armements est très fidèle, voire carrément historique, ce qui vu le contexte de  ces albums était absolument indispensable, les auteurs ne sont pas des inconnus de nos internautes, un coup d’œil sur leurs biographies (voir plus bas),   rappelleront les séries auxquels ils ont déjà participé, seul ou ensemble. À noter les couleurs de Tanja Cinna, également bien connu des internautes qui fréquentent notre site.

 

Mais pour une bonne compréhension de cet album, je pense qu’il est indispensable de vous procurer auprès de votre libraire les deux premiers tomes  et  les lires dans l’ordre de publication qui est aussi l’ordre chronologique des faits.

 

Album cartonné

48 pages

233 x 323

EAN : 978-2-302-06366-2

Prix : 14,50 €

 

Résumé de l’album :

Le récit d’une Seconde Guerre mondiale qui n’a pas été, mais qui aurait pu être. Le dernier volet de la trilogie adaptant le livre éponyme de Sapir et Stora.

 

Derniers mois de l’année 1940, la contre-offensive des Alliés commence enfin.

 

La France prépare le débarquement en Sardaigne. Les trois héros participent aux événements : Jules retrouvant son escadrille, Yvon lors du raid contre Tarente et Marianne organisant la première escadrille de chasse féminine. Décembre 1940, la guerre a séparé les trois amis, seul deux d’entre eux se retrouveront...

 

 

Biographie/bibliographie des auteurs

 

JEAN-PIERRE PÉCAU

EST NÉ À PARIS ET VIT À SAINT-OUEN

Des études d’Histoire le mènent à deux années de professorat. En 1980, il décide de se reconvertir et travaille alors pour une société d’importation de jeux de rôle, Donjons et Dragons. Il fait ses premiers pas dans la bande dessinée avec Zentak. Suivent Little Blade, Nash et son best-seller : L’Histoire secrète.

 

En 2010, il lance avec Fred Blanchard et Fred Duval la série uchronique Jour J. En 2003, il amorce une nouvelle série : Paris Maléfices. Suivront en 2014 Les 30 Deniers, Lignes de Front et Wonderball. (12bis,2011)

 

JOVAN UKROPINA

EST NÉ EN 1980, À BELGRADE (SERBIE), OÙ IL VIT.

Il est un auteur de bande dessinée, diplômé en Beaux-Arts en 2007. Il a été maintes fois récompensé dans son pays. Il est le dessinateur, en France, de Là où vivent les morts, sur un scénario de Jean-Pierre Pécau.

1940 Et si la France avait continué la guerre
1940 Et si la France avait continué la guerre

Introduction du site :

 

Cette page héberge la version française de la Fantasque Time Line (FTL). Comme vous l'aurez compris, il s'agit ici d'une fiction, plus précisément d'une uchronie (histoire alternative). Le terme anglais est FFO (France Fights On – La France continue la guerre).

 

Par opposition, notre réalité historique est appelée OTL (Original Time Line). Tout a commencé le 30 novembre 2004 sur internet, sur le Warship Discussion Forum, où deux intervenants se sont interrogés sur la possibilité pour la France de rester dans la guerre en juin 1940. Jacques Sapir (sous le pseudo de Fantasque) et quelques-uns de ses collègues ont eu l'idée de tester sérieusement ce scénario auprès de leurs étudiants militaires et un groupe de travail s'est constitué avec des chercheurs et des enseignants en stratégie, français mais aussi américains, britanniques, italiens, russes… Leurs étudiants se sont intégrés au groupe et ont « joué » les scénarios tactiques développés à partir des contraintes stratégiques, politiques et logistiques.

 

Le point de divergence (point of divergence ou POD en anglais), situé au tout début au moment de l'éphémère idée de fusion des nations française et britannique (idée portée historiquement, entre autres, par Jean Monnet), a été modifié, pour rendre le scénario plus crédible. En effet, un certain consensus se dégage aujourd'hui pour estimer qu'à ce moment, la situation politique avait déjà évolué de façon irrémédiable.

 

Certes, la bataille de France était militairement perdue à partir de l'encerclement du GA1 à la fin mai. Mais les choses n'étaient pas décidées du point de vue politique jusqu'à la prise de pouvoir par Pétain le 16 juin. Sur ce plan, tout restait donc possible entre le 1er et le 15 juin et c'est à ce moment qu'il fallait envisager la décision de poursuivre le combat à partir des colonies.

 

Début juin, les forces françaises n'étaient pas réduites à néant, même si la Métropole était perdue à court terme – encore ce court terme se mesurait-il en semaines et non en jours. L'Armée de Terre conservait des forces importantes (voir l'ouvrage récent de Gilles Ragache), la Marine Nationale restait la quatrième du monde (après les Anglais, les Américains et les Japonais), l'Armée de l'Air conservait des effectifs nombreux et avait déjà commencé à faire passer ses avions les plus modernes en Afrique.

Par ailleurs, les armées allemandes se heurtaient à des difficultés logistiques qui ne pouvaient aller qu'en s'aggravant.

 

Bien entendu, nombreux sont ceux qui préféreraient (et nous avec !) une hypothèse étudiée par Jacques Belle dans son tome 1 ("Il fallait rester en Belgique le 15 mai 1940"), à savoir la rupture du corridor des panzers par les Alliés et le rétablissement de la liaison avec le GA1. Mais les conséquences sont telles qu'on s'éloigne radicalement de la 2e GM telle qu'on la connaît. Or, pour une simulation de cette ampleur, il faut un référentiel auquel se raccrocher. Un "match nul" en Belgique et dans le nord de la France et une stabilisation du front proche de celle observée en 1914 aurait eu des conséquences qu'il est très difficile d'estimer (quid de l'attitude de Mussolini, de Staline, de Franco ? Hitler est-il renversé par ses généraux ? L'économie allemande s'enraye-telle ?).

 

Par ailleurs, si nos armées avaient réussi à se "rattraper" en mai, ce qui n’était pas inimaginable avec une autre stratégie que celle du plan Dyle-Breda, on se retrouvait dans une situation politico-militaire relativement classique. L'Armée n'ayant pas failli, le pouvoir politique ne faillirait pas plus, « comme en Quatorze ». Or, ce que nous avons souhaité étudier, c'était les conséquences d'une décision purement politique, qui ne dépendait pas d'un "miracle" militaire mais d'un choix moral. Il était probablement plus faisable de prendre les "bonnes" décisions en juin que de réussir à arrêter militairement les Allemands en mai.

 

 

Nous avons donc fixé un premier point de divergence mineur au 6 juin, avec la mort de la maîtresse de Reynaud (Président du Conseil) et la mise hors-jeu de Villelume (directeur  de cabinet du PdC), qui avaient une grande influence sur Reynaud lui-même, ce qui a beaucoup joué dans sa résignation devant l'échec militaire, puis dans sa démission.

 

Le point de divergence majeur est ensuite, le 10 juin, le remplacement de Weygand (principal soutien de Pétain), à l'instigation de De Gaulle, et la décision du repli en Afrique du Nord (ou Grand Déménagement). De Gaulle avait historiquement souhaité le départ de Weygand (qui a passé une bonne partie de son temps à faire le siège du gouvernement pour obtenir un armistice politique) et le repli en Afrique du Nord était envisagé par beaucoup, Reynaud compris. Le clou est enfoncé le 12/13 juin avec l'arrestation de Pétain qui n'est finalement qu'un point final (mais nécessaire) au bouleversement politique.

 

On voit donc qu'il y a un enchaînement de circonstances, ce qui semble raisonnable au regard du cataclysme (du point de vue des Etats-Unis notamment) que fut la sortie de la France du conflit.

 

Jacques Sapir, coordinateur du groupe, explique la méthode de fonctionnement :

 

« Les principales simulations se sont faites à partir d'un réseau d'ordinateurs, utilisant des logiciels de simulation opérationnelle recalibrés autour des performances des matériels de la période 1940/41 et en tenant compte des rythmes d'attrition de l'époque. Certaines batailles ont été jouées en semi-aveugle avec présentation tactique sur écrans séparés des données telles qu'elles seraient vues par chaque commandant.Il y a donc, en résumé : - une équipe de réflexion et de production scénarios (et de vérification de leur crédibilité matérielle et politique), - une (double) équipe de jeu (dont la première équipe est l'arbitre) qui présente deux fois par semaine au debriefing ses résultats et les leçons tirées (il y a quand même un objectif pédagogique dans tout cela…), - une équipe documentaire qui nous alimente en sources d'archives. Certains d'entre nous appartiennent aux trois équipes et assurent une bonne connexion. Par ailleurs, certains intervenants (dont beaucoup sont des militaires en activité ou en retraite) nous écrivent pour nous faire des suggestions, des commentaires et des critiques qui ont été à plusieurs reprises présentés au groupe de travail et discutés dans les debriefings . »

 

Depuis son lancement, la FTL a fait du chemin. Elle dispose de son propre site, dont Loïc Mahé (Loïc) est le webmestre, et d'un “rédac-chef”, Frank Stora (Casus Frankie), qui, après avoir assuré la traduction en français de chapitres rédigés en anglais et leur « mise en couleurs » littéraire (ajout de personnages fictifs, descriptions de type journalistique, narration au style direct, etc.), s'efforce de coordonner le travail d'une douzaine de rédacteurs ayant chacun un ou plusieurs domaines d'élection. En effet, de nombreux contributeurs font travailler leur imagination sous forme de récits, de cartes, d'illustrations… !

 

Après la sortie du tome 1 chez Tallandier en mai 2010, couvrant l’année 1940, un second livre a suivi en avril 2012, couvrant 1941 et la moitié de 1942. Tous deux ont été réédités en édition de poche (Texto). Mais il faut souligner que ces deux ouvrages ne contiennent qu’une petite partie (20 à 25 %) des récits archivés sur notre site.

 

Les premiers chapitres du tome 1940 ont été adaptés en bande dessinée par Jean-Pierre Pécau (Editions du Soleil), deux albums sont parus et un troisième est en préparation.

 

Deux volumes, La Geste des Joyeux et La Petite Guerre, rassemblant des épisodes formant une sorte d'histoire dans l'histoire et rédigés par deux de nos contributeurs les plus talentueux, ont été publiés en auto-édition (Lulu).

 

Nous espérons bien publier un jour un troisième tome évoquant la fin de la guerre et les conséquences sur l'après-guerre. Que cela s'avère possible ou pas, le travail continue sur notre site, avec l'espoir, un jour, de couvrir l'intégralité du conflit.

1940 Et si la France avait continué la guerre
1940 Et si la France avait continué la guerre
1940 Et si la France avait continué la guerre
1940 Et si la France avait continué la guerre

Voir les commentaires

ENTRETIEN AUDREY C. Jeune Auteure

ENTRETIEN AUDREY C.

Jeune auteure de 15 ans

 

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Audrey,

À Peine, à quinze ans tu vas publier aux éditions LouD ton premier roman.

J’ose à peine te demander depuis quand tu écris, avant ce roman tu avais déjà écrit d’autres textes. Ont-ils été publié, par exemple dans des Fanzines ?

 

Audrey,

Bonjour Stéphane.

J’écris depuis tant d’années que je ne me souviens plus depuis quand j’ai commencé. Au début, j’écrivais de simples chansons ou poèmes, dans le seul but de m’amuser, puis mon imagination est peu à peu devenue débordante. Des histoires se sont formées dans mon esprit, ne demandant qu’à être couchées sur le papier. J’ai donc commencé à écrire des petites histoires pour enfants, avant de grandir et d’améliorer mes écrits qui sont vite devenues de vraies histoires, complètes, et avec des idées bien ficelées. Avant d’avoir écrit « Le portail des mondes 1 », j’ai écrit, en effet, un autre livre. Cependant, il n’est pas encore publié, et je ne sais pas encore s’il le sera un jour. Avant, je dois le retravailler afin de le rendre plus présentable, car je l’ai écrit il y a plus de deux ans déjà, et depuis, ma plume a grandement évoluée grâce à mon éditeur et à ses conseils très pertinents.

 

Stéphane Dubois,

Tu es d’un milieu littéraire ou artistique ?

 

Audrey,

Pas vraiment. Ma mère et ma grand-mère aiment lire et m’ont vite données envie de faire de même, mais sinon, je me suis forgée ma propre passion, si je puis dire. C’est en écrivant que j’ai découvert ma passion pour la lecture, et c’est en lisant que je me passionne pour l’écriture. J’avoue que pour moi, l’un ne va pas sans l’autre. Je ne pourrais ni arrêter de lire, ni arrêter d’écrire.

 

Stéphane Dubois,

Tu es l’auteure de « Le Portail des Mondes » et à 15 ans comment as-tu trouvé cet éditeur pour ce roman ?

 

Audrey,

Avant d’être une auteure, je suis une bloggeuse littéraire depuis maintenant deux ans. Par conséquent, j’ai plusieurs maisons d’éditions et d’auteurs partenaires, dont les Editions LouD font partie. C’est ainsi que nous nous sommes connus. Après avoir écrit plusieurs chroniques pour les livres de mon éditeur, celui-ci m’a contacté en me demandant si j’écrivais, car il trouvait ma plume très jolie, surtout pour mon âge. Je lui ai dit que oui et lui ai envoyé plusieurs écrits, dont le début de « Le portail des mondes 1 », qu’il a beaucoup aimé. Après, nous avons travaillé ensemble sur la suite, tout en l’améliorant. De là est né « Le portail des mondes » tel que vous le connaissez.  

 

Stéphane Dubois,

Tu peux nous décrire sans spolier, l’univers de ton roman.

 

Audrey,

Cela va être assez difficile… L’univers de mon roman tourne autour du fantastique et de la science-fiction, pour commencer dans lequel la Terre n’est pas le seul monde existant. En effet, trois autres ont été découverts en l’an 2023 : Fiore, Mörkera ainsi que Coedena. Chaque monde est différent, mais je ne vais pas vous les décrire, je préfère que vous les découvriez par vous-même, à travers les yeux de Cassie. L’histoire se passe en l’an 2045. Ces mondes vivent en paix depuis toujours, mais des choses mystérieuses commencent à se produire dans ceux-ci. Le personnage principal Cassie, mène une vie paisible en tant que militaire, mais une fois revenue de son voyage visant à faire découvrir les mondes à un groupe de lycéens, dont sa sœur fait partie, c’est le cauchemar. Beaucoup de ses proches meurent, sa sœur se fait kidnapper et beaucoup veulent sa mort, sans qu’elle sache pourquoi.

 

Stéphane Dubois,

Tu penses à une suite, voire carrément une saga ou plus à un one-shot ?

 

Audrey,

Il est prévu que cela soit une saga, mais je ne sais pas encore en combien de tomes. Je verrai bien jusqu’où mon imagination me mènera !

 

Stéphane Dubois,

Quels sont tes projets, littéraires ou autres ?

 

Audrey,

Je n’ai pas réellement de projets. Tout ce que je souhaite, c’est continuer à vivre mes passions, c’est-à-dire la lecture et l’écriture. Après, je vous avoue que mon rêve est de vivre de ma plume, mais je ne pense pas que cela soit possible, alors je préfère profiter de ces moments, comme des instants de pur plaisir.

 

 

 

Résumé officiel:

Je m’appelle Cassie. Pour la première fois, j’accompagne un groupe d’élèves, celui de ma petite sœur Amy, dans les autres mondes afin de leur faire découvrir ces endroits merveilleux, empreints de paix et de bonheur.

 

Mais notre retour sur Terre est digne d’un cauchemar. Douleur et mort y règnent en maître.

Et ce n’est rien comparé au moment où ma petite sœur se fait kidnapper par l’un des habitants de ces mondes et que j’apprends que l’on veut ma peau à tout prix.

Mais pourquoi ?

 

Première pages du livre

 

Après avoir empoigné nos bagages, nous nous dirigeons vers la salle où se trouve le portail fixe nous permettant de nous téléporter dans les mondes. Cette grande pièce toute blanche est surveillée et protégée par une dizaine de militaires. Elle est meublée d’armoires, de chaises et de tables autour desquels des techniciens s’activent. Au centre, se trouve le portail qui ressemble à une énorme bulle de savon de couleur bleue, mais celle-ci ne s’éclate pas. Elle ondule en permanence et on ne voit rien au travers.

 

Nous avons pu créer ce portail lorsque les habitants de Fiore, les Fées, nous ont transmis leur technologie.             Ils sont arrivés sur Terre en 2023, deux mois après ma naissance, et ont chamboulé tous les repères des Terriens. Alors que nous étions persuadés d’être les seuls êtres vivants de l'univers, voilà que nous découvrions que nous avions tort.

 

Mes parents m’ont raconté qu’au début, les Terriens étaient méfiants, mais qu’ils ont fini par comprendre qu’ils ne leur voulaient aucun mal.

 

Ces êtres sont restés sur Terre pendant une année entière, le temps d’apprendre nos coutumes, la langue anglaise pour pouvoir communiquer avec nous, mais aussi pour nous faire profiter de leurs connaissances scientifiques.

 

Et, contre toute attente, ils nous ont informés qu’ils n’étaient pas les seuls êtres vivants de l’univers, qu’ils étaient en contact constant avec deux autres planètes habitées : Mörkera et Coedena, venant de deux galaxies différentes de la leur.

 

Leur technologie nous a aussi permis de construire un portail afin que nous puissions nous téléporter dans chaque monde.

 

Les années suivantes, à l’aide des Fées, nous avons aussi créé des portails portables qui ont été remis à certaines personnes haut placées.   

 

Ce sont des petits appareils ressemblant à des téléphones, mais qui permettent de se téléporter entre les mondes. Il suffit d’appuyer sur le bouton de la planète choisie pour s’y rendre en quelques secondes.

 

Personnellement, je n’en ai jamais vu en vrai. On m’a dit que les voyages avec ces appareils étaient fort cahoteux, même dangereux, comparés aux véritables portails.

 

Je regarde intensément la troupe afin de capter toute leur attention.

 

─ Maintenant, vous allez tous traverser rapidement le portail. Il est interdit et très dangereux de n’y mettre qu’une partie de votre corps. Vous risqueriez de vous retrouver sans cette partie à vie.

  

─ Il est également possible que vous ne vous sentiez pas bien à l’arrivée. Ce sera tout à fait normal. Vous allez aussi vous sentir comme hors de votre corps durant le trajet entre nos deux mondes. Mais ne vous en faites pas, cela ne durera pas longtemps.

 

 ─ Cassie ? Je me tourne vers Amy et lui intime de me poser sa question.

 

 ─ Dans quel monde allons-nous en premier ? Je demeure bouche bée un instant avant de comprendre le problème. Notre commandant ne leur a donc pas transmis l’itinéraire… Pour une question de sécurité ? Peut-être est-ce mieux ainsi.

 

─ Nous débuterons par Mörkera. Ensuite, nous irons à Fiore et nous terminerons par Coedena.

 

Ma réponse ne semble pas les enchanter. Il est vrai que notre premier arrêt est le monde le plus sombre et le moins accueillant de tous, mais cela ne veut pas dire qu’il n’en est pas moins intéressant. Et il est impératif qu’ils les connaissent tous. Je me dirige vers les techniciens et scientifiques qui se trouvent dans la salle et leur demande si nous pouvons traverser. Ils terminent de vérifier que tout est en ordre avant de nous donner leur accord en nous souhaitant un agréable voyage. Je les remercie en me retournant vers notre groupe.

  

─ J’y vais en premier et vous me suivrez à intervalles d’une minute.

Avec mon sac à l’épaule, j’avance d’un pas assuré vers le portail, sans m’arrêter.Lorsque j’entre en contact avec cette sorte de bulle de… savon, j’ai l’impression d’être en apesanteur, que plus aucune force n’agit sur moi.Mon corps tout entier est soumis à une vibration devenant de plus en plus puissante, profonde en moi, tout en s’accompagnant d’un son strident.

 

Brusquement, je sens toutes les particules de mon corps quitter celui-ci. Je me sens défaite en mille miettes, comme si j’étais toutes ces parcelles en même temps, comme si j’étais devenue la bulle d’énergie elle-même, à la fois hors de mon corps et à l’intérieur.

  

Un instant plus tard, je sens le sol sous mes pieds et m’effondre, étourdie, épuisée.

 

Voir les commentaires

Sangre  FESOLGGIO L'INEXORABLE FÂCHEUX
Sangre  FESOLGGIO L'INEXORABLE FÂCHEUX

Sangre 02

FESOLGGIO L'INEXORABLE FÂCHEUX

 

La sortie du tome 2 de cette saga prévue en 8 albums était attendue par tous les fans d’Arleston et de Floch ; comme pour le premier volume, et l’on peut supposer qu’il en sera de même pour les 6 prochains, une version noire et blanc est proposée en plus de la « classique » couleur. Il est toujours agréable de nos jours d’avoir les deux versions, cela permet d’apprécier mieux certains détails.

 

Si ce volume est moins sanglant que le premier, il en est pas moins violent, mais une violence plus sournoise, plus cachée que simplement le sang qui gicle, la vengeance prend un tour un peu différent, surement qu’ils nous ont prévu une vengeance chaque fois liée aux caractères de l’assassin concernez par l’album

 

Et ma foi j’aime assez, cette idée.

Vivement le volume 3

 

Pensez à le réserver a votre libraire préférée, mais si cela existe encore je vous le jure, il n’y a pas que des « plateformes internet » pour ce procurez des livres, mais des personnes en chair et os.

 

 

 

SANGRE

Au fil des albums, Sangre va retrouver chacun des criminels. Aujourd’hui dispersés, ils vivent dans des mondes et civilisations différentes. Chaque album sera consacré à un « méchant », à son monde, et à la façon dont Sangre se vengera.

 

TOME 2/8 : FESOLGGIO L'INEXORABLE FÂCHEUX

PAR CHRISTOPHE ARLESTON ET ADRIEN FLOCH

 

Sangre poursuit sa vengeance et part à la recherche de Fesolggio, l’un des Sombres écumeurs responsables de son malheur. Cette quête l’amène sur Tarasque, un monde où l’art est le seul rempart contre la mort. Sangre pourchasse Fesolggio sur Tarasque, où les plus talentueux artistes protègent la population. Jadis, le jeune Fesolggio était de ceux-là, un peintre et un sculpteur de génie, dont le charme et le talent en avaient fait la coqueluche de la noblesse. Aujourd’hui, c’est un raté oublié de tous que Sangre va retrouver. Mais quel intérêt de lui donner la mort s’il l’attend avec impatience ?

 

Version Couleur

Album cartonné

48 pages

233 x 323

EAN : 978-2-302-06284-9

Prix : 14,95 €

 

 

Sangre 02 Tirage spécial NB

 ISBN : 978-2-302-06443-0

Scénariste : ARLESTON Christophe

Illustrateur : FLOCH Adrien

Série : SANGRE

Collection : Heroic fantasy

 

 

 

CHRISTOPHE ARLESTON

EST NÉ À AIX-EN-PROVENCE EN 1963.

IL RÉSIDE DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

Il a été journaliste, rédacteur publicitaire, puis auteur dramatique. C’est à la fin des années 80 qu’il se tourne vers le scénario de BD. Il travaille pour le magazines Circus et Spirou et crée des séries dans des styles très différents : du polar humoristique avec Léo Loden, de la parodie historique avec Tandori, et de l’aventure médiévale fantastique avec Les Maîtres cartographes puis Les Feux d’Askell.

 

En 1994, il créé Lanfeust de Troy avec Didier Tarquin, série qui mêle aventure-fantasy et humour, et remporte un succès immédiat. Dans la foulée suivent Trolls de Troy puis Le Chant d’Excalibur, Les Forêts d’Opale, Morea, Les Conquérants de Troy, Elixirs, Les Naufragés d’Ythaq, etc. En 2009, il développe encore le monde de Troy avec une première Légende de Troy. Enfin, depuis 1998, il est aussi rédacteur en chef du Lanfeust Mag.

 

ADRIEN FLOCH

EST NÉ EN 1977 À PARIS.

 

Il dessine depuis sa toute jeune enfance et passe par un CAP en publicité avant de se lancer dans la bande dessinée. C'est à la suite d'un concours amateur de BD organisé par le festival de Perros - Guirec qu'il rencontre Jean-Blaise Mitildjian qui lui propose le scénario de Fatal Jack dont le premier tome sort en 1998 .En 2001, sur un scénario de Ulrig Godderidge, Adrien dessine Slhoka. En 2002 , il travaille avec Guillaume Bianco, Olivier Dutto et Didier Tarquin sur l'album Les Krashmonsters. Vient ensuite, à partir de 2005, la série Les Naufragés d'Ythaq avec Christophe Arleston au scénario. Le même tandem réitère leur collaboration en 2016 avec leur nouvelle série Sangre.

 

Sangre  FESOLGGIO L'INEXORABLE FÂCHEUX
Sangre  FESOLGGIO L'INEXORABLE FÂCHEUX
Sangre  FESOLGGIO L'INEXORABLE FÂCHEUX
Sangre  FESOLGGIO L'INEXORABLE FÂCHEUX
Sangre  FESOLGGIO L'INEXORABLE FÂCHEUX
Sangre  FESOLGGIO L'INEXORABLE FÂCHEUX
Sangre  FESOLGGIO L'INEXORABLE FÂCHEUX
Sangre  FESOLGGIO L'INEXORABLE FÂCHEUX

Voir les commentaires

PRIX LITTÉRAIRE du NET

 Quinzième édition en 2017

du PRIX LITTÉRAIRE du NET

 

 

Quinzième édition en 2017 du PRIX LITTÉRAIRE du NET, ouvert à l'ensemble des œuvres publiées en langue francophone durant l'année 2017. Publication PAPIER et/ou NUMÉRIQUE.

 

 Introduction de présentation :

 Le premier prix littéraire de l’année, attribué pour la première fois le 1er janvier 2004 à la première seconde sur le site salondulivre.net (décerné à une oeuvre francophone publiée en 2003), récompense chaque année une oeuvre publiée l'année précédente, ancrée dans l’époque actuelle (forme au choix : roman, essai, nouvelle, poésie, théâtre... )

 

Le PRIX www.salondulivre.net 2014 avait marqué une évolution logique : les oeuvres 100% numériques étaient acceptées. Le livre lauréat fut pourtant 100% papier ! Que votre oeuvre soit publiée en papier et/ou numérique, elle peut prétendre à ce prix littéraire.

 

 

Règlement

 

 

1) Le PRIX http://www.salondulivre.net 2018 est attribué par l’association ternoise.com pour le compte du site http://www.salondulivre.net à une oeuvre francophone publiée en 2017.

 

2) Le PRIX http://www.salondulivre.net sera décerné le 1er janvier 2018 à la première seconde (faisant de lui le premier prix littéraire de l’année).

 

3) Pour participer, envoyez :

 

Pour les oeuvres publiées exclusivement en papier : - 2 exemplaires du livre.

 

Pour les oeuvres publiées en papier et en numérique : - 2 exemplaires du livre en papier.

 

Pour les oeuvres publiées exclusivement en numérique : - 2 CDs. Sur chaque CD devront figurer 3 fichiers : le livre au format PDF, le livre au format ePub, le livre au format Mobipocket (Kindle). Aucun DRM (ni autre système de verrouillage) ne devra entraver la lecture de ces fichiers. Les tatouages sont autorisés.

 

 4) Pour participer, envoyez également :

 - une biographie (ou / et dossier de presse)

 - une lettre datée et signée de l’auteur « je nom / prénom / adresse / téléphone / mail... souhaite participer au PRIX http://www.salondulivre.net attribué par l’association ternoise.com »

 

avant 1er décembre 2017

à Jean-Luc Petit - BP 17 - 46800 MONTCUQ en QUERCY BLANC

 

Si la sortie du livre PAPIER est prévue en décembre 2017, vous pouvez envoyer 2 CD de la maquette (avec les formats définis au point 3 pour les livres 100% numériques) en vous engageant à fournir les 2 livres à l’adresse ci-dessus avant le 25 décembre 2017.

 

 5) Le jury sera présidé par Stéphane TERDREAM, sa décision sera sans appel. Aucun membre du jury ne peut naturellement proposer une oeuvre à ce prix littéraire. Aucun membre de l'association organisatrice ou de toute structure partenaire ne peut naturellement proposer une oeuvre à ce prix littéraire.

 

6) Premier prix : 200 euros et une promotion sur l'ensemble du réseau ternoise.net dont une interview pour Le webzine Gratuit.

 

7) Aucun document envoyé ne sera retourné.

 

8) En cas de participations inférieures à 50 livres, le jury se réserve le droit de ne pas attribuer le prix pour l'année.

 

9) Tout cas non traité sera tranché sans possibilité d’appel par l’association ternoise.com

 

10) La participation à ce prix nécessite l’acceptation du règlement.

 

(Communiqué de presse) 

 

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog