Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>

Articles avec #anticipation

E. C. Tubb/Richard D. Nolane. Dimension E. C. Tubb (Tome 2)

 

E. C. Tubb/

Richard D. Nolane.

Dimension E. C. Tubb (Tome 2)

 

La série DIMENSION de la collection « Fusée » de Rivière Blanche, nous offrent toujours d’excellentes anthologies, soit sur un auteur, un thème voir un pays.

 

Il a fallu attendre longtemps le volume  2 de celle d’E.C.TUBB, présenté par Richard D.NOLANE et traduit par Martine Blond à l’exception de la « Proie » traduite par Richard D.NOLANE.

 

La particularité de cette anthologie est en plus d’un roman publié, sept  nouvelles inédites en français.

 

Il s’agit du  roman « Le Mur » ce roman est l’un des très nombreux  qu’il publia.

Il fut aussi l’auteur du premier film de SF que proposa l’ORTF en 1962 adapté de son roman « Le Navire Étoile ».

 

 

Mais on nous offre un vrai bonus avec le discourt que  E.C. TUBB à prononcer en 1970 à la 28e convention mondiale de la SF à Heidelberg en Allemagne.

 

Cet opus de la série « Dimension » des éditions Rivière Blanche est surement le meilleur depuis longtemps voir le meilleur tout court de la série.

 

Vous prendrez surement un grand plaisir à découvrir les sept nouvelles inédites, et à redécouvrir le roman pour ceux qui l’ont déjà lu, dans une nouvelle traduction. 

 

En fin d’article, vous trouverez le premier chapitre en téléchargement gratuit et légal, remerciement à Philippe Ward et aux Éditions Rivière Blanche.

 

64. E. C. Tubb/Richard D. Nolane. Dimension E. C. Tubb (Tome 2) - - 332 p. - 23 euros.

Edwin Charles Tubb (1919-2010) fut l'une des figures de proue de la SF britannique. Traduit dans le monde entier, auteur de presque 150 romans, il est surtout connu pour les 33 volumes de la saga de Earl Dumarest. Un roman inédit et sept nouvelles, inédites elles aussi, ou reprenant dans de nouvelles traductions bienvenues des textes parus il y a longtemps en français, composent ce recueil jonglant avec de grands thèmes du genre, souvent sur le mode de l’aventure mais toujours avec la forte touche psychologique qui caractérise l’oeuvre de l’auteur...

 

Edwin Charles Tubb

Biographie et bibliographie

Edwin Charles Tubb, né le 15 octobre 1919 à Londres en Angleterre, où il est décédé le 10 septembre 2010 (à 90 ans), est un écrivain britannique de science-fiction et western.

 

Edwin Charles Tubb fut vendeur de machines d'imprimerie, avant de devenir auteur de science-fiction et rédacteur en chef de revue dans les années 1950, sous son nom et plusieurs pseudonymes (Charles Grey, Gregory Kern …), 59 selon la BNF2. Il est considéré comme un des auteurs importants de la science-fiction britannique classique de l'après-guerre et comme un des maîtres de la science-fiction mêlant action et réflexion.

 

Il est surtout connu pour sa saga L'aventurier des étoiles dont les 33 volumes ont été publiés en français (Galaxie-Bis, Plon, Eons).

 

L'adaptation pour l'ORTF en 1962 de son roman Le Navire étoile a constitué le premier programme de science-fiction de l'histoire de la télévision française.

 

Un chapitre entier du livre collectif Space Opera ! (2009, Les Moutons Électriques, France) lui a été consacré, signé par Richard D. Nolane.

 

Œuvres

Les Maîtres du hasard - Le Masque Science-fiction no 17

Le Primitif - Futurama (Presses de la Cité) no 22, 1979

Le Navire étoile (Star Ship puis The Star-Born), trad. Amélie Audiberti, (Fleuve Noir Collection Anticipation no 107), 1958 ou Objectif Pollux, trad. Georges Camici et Michel Averlant, (Éditions Ditis, coll. Science-Fiction no 163), 1960 ou Fils des étoiles Futurama (Presses de la Cité) no 8, 1977

L'Autre Univers (Alien universe), sous le pseudonyme de Volsted Gridban, trad. Igor B. Maslowski, (Fleuve Noir Collection Anticipation no 50), 1955

Série L'Aventurier des étoiles (Earl Dumarest)

(Source Wikipédia)

 

Voir les commentaires

Entretien Dominique Deconinck Editeur

 

Entretien

Dominique Deconinck

Editeur

 

Bonjour Dominique Deconinck,

Nos internautes vous connaissent déjà, pour un entretien sur un de vos précédents livres (voir le lien plus bas) cette fois vous allez nous parler de votre maison d’édition :

 

DDK Anticipation, depuis quand et pourquoi être passé d’auteur à Éditeur ? 

 

Je ne sais pas si la destinée a guidé mes choix dans bien des domaines techniques innovants (météorologie, biométrie, imagerie, etc.) ou si je les ai choisis. La science, qu’elle soit fondamentale ou appliquée me passionne, j’attends toujours avec impatience les revues scientifiques auxquelles je suis abonné. Au fil des années, des discussions, je me suis aperçu que rares étaient les personnes au fait de l’actualité de la recherche. Des exemples :

  • Certains ignorent que des véhicules autonomes sont testés dans Paris, que l’IA Watson analyse plus exhaustivement les radios que les radiologues, détectent des cancers mieux que la plupart des oncologues,
  • La nature des blockchains dont la technologie est utilisée pour le Bitcoin,
  • Que des milliers de vieux Japonais choisissent des robots humanoïdes comme gardes malades. Les cas pourraient être déclinés dans tous les domaines.
  • J’allais oublier que des robots autonomes tirent sur certaines frontières sans ordre préalable
  • Ou encore les étranges propriétés de la matière quantique (deux photons peuvent avoir des paramètres identiques à des années-lumière de distance, si vous touchez à l’un l’état de l’autre est instantanément modifié).

 

Entre ces avancées technologiques extraordinaires et les connaissances du grand public, le gap est immense. Comment le combler ? Les journalistes généralistes ne sont que peu intéressés et écrivent des articles relevant du fantasme (l’ordinateur tout puissant) ou infantilisants (le fameux comment, ça marche de certain m’a toujours exaspéré). Les revues scientifiques sont souvent ardues.

Enfant j’ai lu Jules Vernes, et plus âgés Michel Houellebecq, les deux meilleurs écrivains d’anticipation français. Je ne connaissais aucune maison spécialisée dans ce genre, il ne restait qu’à embarquer quelques amis pour fonder une SARL DDk Éditions qui donne leur chance à des écrivains que le thème intéresse.

Dans ce cadre, chaque année nous organisons un concours d’anticipation sur une thématique précise.

 

Quel est, s’il existe le portrait-robot de vos auteurs ?

Je commence par un point négatif, nous refusons les textes d’anticipation politique. C’est un choix délibéré sur lequel nous ne bougerons pas.

 

Mais oui, nous avons en tête des profils types d’auteurs, je passerai rapidement sur les fondamentaux, un auteur doit savoir :

  • Lire et écrire,
  • Comprendre ce qu’est l’anticipation (un futur possible dans un créneau compris entre maintenant et un siècle grosso modo),
  • Et sans nécessairement être un spécialiste scientifique, avoir une vision du futur extrapolée des résultats de la recherche ou des possibilités qu’elle engendre.

En résumé je cherche des romanciers ou nouvellistes technophiles.

 

Justement en parlant de robots, vous organisez un concours de nouvelles sur le thème : robots domestiques, comment ce choix vous a paru s’imposer ?

Le concours Robots domestiques est le quatrième que nous organisons. Je ferai une rapide auto-critique sur le thème retenu en 2015 : les progrès scientifiques de ce siècle. Les auteurs avaient un choix immense entre les possibilités ce qui a donné un recueil un peu fouillis. Le thème de 2016 Transhumanité(s) est arrivé trop tôt : la plupart des auteurs n’avaient qu’une compréhension approximative du sujet, nous avons cependant reçu des textes magnifiques. Avec Véhicules autonomes (2017) le courant a été pleinement établi avec les auteurs, les textes n’étaient plus disparates, mais visitaient le thème avec des éclairages pertinents, soit d’un point de vue policier, poétique ou celui des sociétés d’assurances qui seront bientôt confrontées au problème des accidents entre véhicules autonomes. Le thème Robots domestiques continue dans cette veine : les robots domestiques existent déjà, ils sont utilisés dans les hôpitaux ou dans les centrales nucléaires, ou tout simplement de façon ludique. Je fais confiance à l’imagination des auteurs pour offrir de bons textes.

 

En quoi le fait d’organiser des concours de nouvelles vous parait-il important ?

 

Deux axes dirigent cette production :

  • Faire connaître DDk Anticipation,
  • Faire réfléchir sur les problématiques des prochaines années, des impacts des recherches sur notre quotidien.

 

Vous avez déjà découvert des auteurs via ce type de concours, et que sont devenus des auteurs maison de livres d’anticipations ?

Oui !

Je vais parler de mon auteur préféré, Yves Cohen-Loro qui a trois fois été primé dont le portrait correspond parfaitement à celui que je décris dans un paragraphe précédent, je le pousse à écrire un roman.

Je pense également à Jean-Baptiste Bing, un géographe reconnut qui, à l’occasion du concours Transhumanité, avait écrit une nouvelle intéressante, il avait réussi en quelques pages à décrire un univers futuriste crédible, à donner de l’épaisseur à ses personnages. Bref, j’étais séduit, je lui ai demandé s’il pensait pouvoir écrire un roman en reprenant l’environnement qu’il avait utilisé et … ça a donné Humains, tellement humains. Je suis très fier de l’avoir déniché.

Je travaille aussi avec une auteure policière qui a connu DDk Anticipation au travers du concours, mais qui n’a pas écrit de nouvelles.

Enfin, je dirais que j’écris lentement un nouveau roman qui portera sur la genèse de Singularité, mon second roman.

 

Un auteur, Mickael Auffray, a pris son envol dans une autre maison d’édition.

 

Mais j’espère signer dans les prochains jours avec l’auteur d’un roman insérant ses personnages dans un futur où la fonction RH sera automatisée… Je reviendrai vers vous lors de sa parution.

  

Pour vous inscrire au concours de nouvelles 2018, suivez le lien ci-dessous

Pour vous inscrire au concours de nouvelles 2018, suivez le lien ci-dessous

Vous trouverez ci-dessous en téléchargement gratuit  le Prix spécial du Jury (extrait) de Valery Bonneau, remerciement à l’auteure et à l’éditeur.

Vous trouverez ci-dessous en téléchargement gratuit également CANCER URBAIN (version PDF) , remerciement à l’auteur et à l’éditeur.

Cancer Urbain vers PDF

Voir les commentaires

CINQ SURVIVANTS  d’Arch Oboler

LES CINQ SURVIVANTS  

Un film d’Arch Oboler

 

Ce film rare, voir inédit en France et qui sortira début décembre, a bénéficié d’une restauration en SD.

 

François Truffaut en personne l’avait défendu dans les Cahiers du Cinéma, preuve supplémentaire que Truffaut appréciait bien plus qu’on l’affirme généralement la Science-fiction.

 

On retrouve  des éléments que l‘on retrouvera dans la nouvelle vague, et une certaine filiation avec Ingmar Bergman.

 

Artus Films, vous permet grâce aux 6 films qu’il sort le 5 décembre, de compléter votre collection de DVD de film de genre, mais aussi de comédie, je vous parlerais dans les semaines qui viennent des 3 autres films, puisque  qu’avec cet article je vous ai déjà recommandé trois films-DVD.

 

Avec moins de 10 euros par films, vous pourrez vous faire plaisir, et faire plaisir à votre famille, sans vous ruiner.

 

Synopsis

Dépeuplée par un holocauste nucléaire, la Terre n’est plus qu’un vaste cimetière. Seules cinq personnes semblent avoir miraculeusement survécu. Se retrouvent dans un site privilégié épargné par les retombées radioactives : une femme enceinte, un homme de couleur, un employé de banque, un philosophe et un alpiniste raciste. Vont–ils, malgré leurs différences, parvenir à coexister face au tragique de la situation ?

 

Tourné en 1951, avec un budget très réduit dans la propriété du producteur–réalisateur Arch Oboler, LES CINQ SURVIVANT est un film d’avant garde, étalon d’un genre appelé à se développer : le survival post apocalyptique (LE MONDE LA CHAIR ET LE DIABLE, PANIQUE ANNEE ZERO, LE DERNIER RIVAGE, etc..). Défendu en son temps par François Truffaut dans « Les Cahiers du Cinéma », LES CINQ SURVIVANTS évoque parfois le cinéma de Bergman et sa conception hors les studios hollywoodiens préfigure la Nouvelle Vague.

 

Un classique de la Science-Fiction américaine

 

-              William Phipps (Les envahisseurs de la planète rouge, La guerre des mondes, La rivière de nos amours)

-              Susan Douglas Rubes (Frontières invisibles, Bel Ami, La cible)

-              Un film de Arch Oboloer (Bewitched, Bwana Devil, The Twonky)

 

Suppléments

-              Diaporama d’affiches et photos

-              Films-annonces de la collection Les Classiques

USA – 1951

Un film de Arch Oboler – Avec William Phipps, Susan Douglas Rubes, James Anderson, Charles Lampkin, Earl Lee

Scénario Barre Lyndon - Musique Hugo Friedhofer – Photographie Leo Tover – Montage Marjorie Fowler - Décors Eli Benneche

Durée : 87 minutes

Versions : anglais

Sous titres : français

Format 1.37 original respecté

16/9ème compatible 4/3

Noir et blanc

Tous publics

Prix TTC public : 9,90 euros

Sortie : 5 DECEMBRE 2017

CINQ SURVIVANTS  d’Arch Oboler
CINQ SURVIVANTS  d’Arch Oboler
CINQ SURVIVANTS  d’Arch Oboler
CINQ SURVIVANTS  d’Arch Oboler

Voir les commentaires

Cnidaria, Reine Méduse.

 

Cnidaria, Reine Méduse.

 

Nicolas Antoniucci, n’est pas un inconnu pour ceux qui sont de fidèle lecteur de notre site. Vous avez déjà eu l’occasion en effet de lire un entretien et une chronique sur deux de ses précédents ouvrages, pour les autres vous trouverez en bas de pages les liens concernés.

 

Rares sont les sites qui suivent les auteurs indépendants, comme nous le faisons, et nous en sommes très fiers.

 

Après avoir dénoncé dans Main basse sur le sixième continent, la pollution des océans, il nous offre un nouveau roman à mi-chemin entre la science-fiction et le fantastique, toujours avec la volonté de dénoncer la pollution de notre monde.

 

La révolte ne vient pas des hommes, mais de la nature elle-même, avec une intrigue policière ou trois inspecteurs (Jules Bavure, La Biche, et Poisson d’Argent à mènent l’enquête sur des meurtres inexpliqués, chacun d’entre eux disposant d’un don.

 

L’intrigue policière permet d’avoir un ouvrage qui n’est pas ennuyeux comme pourraient l’être d’autres romans se voulant écologistes.

 

Cnidaria la reine des Méduses, Reine des océans est la responsable, mais pourquoi, comment et quels sont ses objectifs ?

 

Bien sûr je vous en dirais rien et vous laisserais le découvrir au fil des pages.

 

 

Chaque fois que nous le pouvons, nous vous offrons en téléchargement gratuit et légal, un extrait de l’ouvrage, sait une fois encore le cas, que l’auteur en soit remercié (voir en bas de page). 

 

D’après nos informations, un nouveau roman avec les mêmes personnages est en préparation pour l’automne 2018, nous vous tiendrons bien sûr informer à ce moment-là de sa parution.

Cnidaria, Reine Méduse.

Extrait en téléchargement gratuit et légal, avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Voir les commentaires

1940 Et si la France avait continué la guerre

1940

Et si la France avait continué la guerre

TOME 3/3 : LA RIPOSTE

PAR

JEAN PIERRE PÉCAU

ET

JOVAN UKROPINA

 

Ce troisième et dernier tome de cette Fantasque Time Line (FTL), ou si vous préféré de cette uchronie, basé sur des textes d’historiens, des échanges  d’opinions sur un site spécialisé et trois livres publier cher Tallandier, éditeur bien connu spécialisé dans le domaine de l’histoire.

 

Vous trouverez  ci-dessous l’introduction du site et les explications scientifiques sur cette initiative. Ainsi que le lien avec le site en question.

 

Revenons proprement dit aux albums, la reconstitution des lieux, costumes, armements est très fidèle, voire carrément historique, ce qui vu le contexte de  ces albums était absolument indispensable, les auteurs ne sont pas des inconnus de nos internautes, un coup d’œil sur leurs biographies (voir plus bas),   rappelleront les séries auxquels ils ont déjà participé, seul ou ensemble. À noter les couleurs de Tanja Cinna, également bien connu des internautes qui fréquentent notre site.

 

Mais pour une bonne compréhension de cet album, je pense qu’il est indispensable de vous procurer auprès de votre libraire les deux premiers tomes  et  les lires dans l’ordre de publication qui est aussi l’ordre chronologique des faits.

 

Album cartonné

48 pages

233 x 323

EAN : 978-2-302-06366-2

Prix : 14,50 €

 

Résumé de l’album :

Le récit d’une Seconde Guerre mondiale qui n’a pas été, mais qui aurait pu être. Le dernier volet de la trilogie adaptant le livre éponyme de Sapir et Stora.

 

Derniers mois de l’année 1940, la contre-offensive des Alliés commence enfin.

 

La France prépare le débarquement en Sardaigne. Les trois héros participent aux événements : Jules retrouvant son escadrille, Yvon lors du raid contre Tarente et Marianne organisant la première escadrille de chasse féminine. Décembre 1940, la guerre a séparé les trois amis, seul deux d’entre eux se retrouveront...

 

 

Biographie/bibliographie des auteurs

 

JEAN-PIERRE PÉCAU

EST NÉ À PARIS ET VIT À SAINT-OUEN

Des études d’Histoire le mènent à deux années de professorat. En 1980, il décide de se reconvertir et travaille alors pour une société d’importation de jeux de rôle, Donjons et Dragons. Il fait ses premiers pas dans la bande dessinée avec Zentak. Suivent Little Blade, Nash et son best-seller : L’Histoire secrète.

 

En 2010, il lance avec Fred Blanchard et Fred Duval la série uchronique Jour J. En 2003, il amorce une nouvelle série : Paris Maléfices. Suivront en 2014 Les 30 Deniers, Lignes de Front et Wonderball. (12bis,2011)

 

JOVAN UKROPINA

EST NÉ EN 1980, À BELGRADE (SERBIE), OÙ IL VIT.

Il est un auteur de bande dessinée, diplômé en Beaux-Arts en 2007. Il a été maintes fois récompensé dans son pays. Il est le dessinateur, en France, de Là où vivent les morts, sur un scénario de Jean-Pierre Pécau.

1940 Et si la France avait continué la guerre
1940 Et si la France avait continué la guerre

Introduction du site :

 

Cette page héberge la version française de la Fantasque Time Line (FTL). Comme vous l'aurez compris, il s'agit ici d'une fiction, plus précisément d'une uchronie (histoire alternative). Le terme anglais est FFO (France Fights On – La France continue la guerre).

 

Par opposition, notre réalité historique est appelée OTL (Original Time Line). Tout a commencé le 30 novembre 2004 sur internet, sur le Warship Discussion Forum, où deux intervenants se sont interrogés sur la possibilité pour la France de rester dans la guerre en juin 1940. Jacques Sapir (sous le pseudo de Fantasque) et quelques-uns de ses collègues ont eu l'idée de tester sérieusement ce scénario auprès de leurs étudiants militaires et un groupe de travail s'est constitué avec des chercheurs et des enseignants en stratégie, français mais aussi américains, britanniques, italiens, russes… Leurs étudiants se sont intégrés au groupe et ont « joué » les scénarios tactiques développés à partir des contraintes stratégiques, politiques et logistiques.

 

Le point de divergence (point of divergence ou POD en anglais), situé au tout début au moment de l'éphémère idée de fusion des nations française et britannique (idée portée historiquement, entre autres, par Jean Monnet), a été modifié, pour rendre le scénario plus crédible. En effet, un certain consensus se dégage aujourd'hui pour estimer qu'à ce moment, la situation politique avait déjà évolué de façon irrémédiable.

 

Certes, la bataille de France était militairement perdue à partir de l'encerclement du GA1 à la fin mai. Mais les choses n'étaient pas décidées du point de vue politique jusqu'à la prise de pouvoir par Pétain le 16 juin. Sur ce plan, tout restait donc possible entre le 1er et le 15 juin et c'est à ce moment qu'il fallait envisager la décision de poursuivre le combat à partir des colonies.

 

Début juin, les forces françaises n'étaient pas réduites à néant, même si la Métropole était perdue à court terme – encore ce court terme se mesurait-il en semaines et non en jours. L'Armée de Terre conservait des forces importantes (voir l'ouvrage récent de Gilles Ragache), la Marine Nationale restait la quatrième du monde (après les Anglais, les Américains et les Japonais), l'Armée de l'Air conservait des effectifs nombreux et avait déjà commencé à faire passer ses avions les plus modernes en Afrique.

Par ailleurs, les armées allemandes se heurtaient à des difficultés logistiques qui ne pouvaient aller qu'en s'aggravant.

 

Bien entendu, nombreux sont ceux qui préféreraient (et nous avec !) une hypothèse étudiée par Jacques Belle dans son tome 1 ("Il fallait rester en Belgique le 15 mai 1940"), à savoir la rupture du corridor des panzers par les Alliés et le rétablissement de la liaison avec le GA1. Mais les conséquences sont telles qu'on s'éloigne radicalement de la 2e GM telle qu'on la connaît. Or, pour une simulation de cette ampleur, il faut un référentiel auquel se raccrocher. Un "match nul" en Belgique et dans le nord de la France et une stabilisation du front proche de celle observée en 1914 aurait eu des conséquences qu'il est très difficile d'estimer (quid de l'attitude de Mussolini, de Staline, de Franco ? Hitler est-il renversé par ses généraux ? L'économie allemande s'enraye-telle ?).

 

Par ailleurs, si nos armées avaient réussi à se "rattraper" en mai, ce qui n’était pas inimaginable avec une autre stratégie que celle du plan Dyle-Breda, on se retrouvait dans une situation politico-militaire relativement classique. L'Armée n'ayant pas failli, le pouvoir politique ne faillirait pas plus, « comme en Quatorze ». Or, ce que nous avons souhaité étudier, c'était les conséquences d'une décision purement politique, qui ne dépendait pas d'un "miracle" militaire mais d'un choix moral. Il était probablement plus faisable de prendre les "bonnes" décisions en juin que de réussir à arrêter militairement les Allemands en mai.

 

 

Nous avons donc fixé un premier point de divergence mineur au 6 juin, avec la mort de la maîtresse de Reynaud (Président du Conseil) et la mise hors-jeu de Villelume (directeur  de cabinet du PdC), qui avaient une grande influence sur Reynaud lui-même, ce qui a beaucoup joué dans sa résignation devant l'échec militaire, puis dans sa démission.

 

Le point de divergence majeur est ensuite, le 10 juin, le remplacement de Weygand (principal soutien de Pétain), à l'instigation de De Gaulle, et la décision du repli en Afrique du Nord (ou Grand Déménagement). De Gaulle avait historiquement souhaité le départ de Weygand (qui a passé une bonne partie de son temps à faire le siège du gouvernement pour obtenir un armistice politique) et le repli en Afrique du Nord était envisagé par beaucoup, Reynaud compris. Le clou est enfoncé le 12/13 juin avec l'arrestation de Pétain qui n'est finalement qu'un point final (mais nécessaire) au bouleversement politique.

 

On voit donc qu'il y a un enchaînement de circonstances, ce qui semble raisonnable au regard du cataclysme (du point de vue des Etats-Unis notamment) que fut la sortie de la France du conflit.

 

Jacques Sapir, coordinateur du groupe, explique la méthode de fonctionnement :

 

« Les principales simulations se sont faites à partir d'un réseau d'ordinateurs, utilisant des logiciels de simulation opérationnelle recalibrés autour des performances des matériels de la période 1940/41 et en tenant compte des rythmes d'attrition de l'époque. Certaines batailles ont été jouées en semi-aveugle avec présentation tactique sur écrans séparés des données telles qu'elles seraient vues par chaque commandant.Il y a donc, en résumé : - une équipe de réflexion et de production scénarios (et de vérification de leur crédibilité matérielle et politique), - une (double) équipe de jeu (dont la première équipe est l'arbitre) qui présente deux fois par semaine au debriefing ses résultats et les leçons tirées (il y a quand même un objectif pédagogique dans tout cela…), - une équipe documentaire qui nous alimente en sources d'archives. Certains d'entre nous appartiennent aux trois équipes et assurent une bonne connexion. Par ailleurs, certains intervenants (dont beaucoup sont des militaires en activité ou en retraite) nous écrivent pour nous faire des suggestions, des commentaires et des critiques qui ont été à plusieurs reprises présentés au groupe de travail et discutés dans les debriefings . »

 

Depuis son lancement, la FTL a fait du chemin. Elle dispose de son propre site, dont Loïc Mahé (Loïc) est le webmestre, et d'un “rédac-chef”, Frank Stora (Casus Frankie), qui, après avoir assuré la traduction en français de chapitres rédigés en anglais et leur « mise en couleurs » littéraire (ajout de personnages fictifs, descriptions de type journalistique, narration au style direct, etc.), s'efforce de coordonner le travail d'une douzaine de rédacteurs ayant chacun un ou plusieurs domaines d'élection. En effet, de nombreux contributeurs font travailler leur imagination sous forme de récits, de cartes, d'illustrations… !

 

Après la sortie du tome 1 chez Tallandier en mai 2010, couvrant l’année 1940, un second livre a suivi en avril 2012, couvrant 1941 et la moitié de 1942. Tous deux ont été réédités en édition de poche (Texto). Mais il faut souligner que ces deux ouvrages ne contiennent qu’une petite partie (20 à 25 %) des récits archivés sur notre site.

 

Les premiers chapitres du tome 1940 ont été adaptés en bande dessinée par Jean-Pierre Pécau (Editions du Soleil), deux albums sont parus et un troisième est en préparation.

 

Deux volumes, La Geste des Joyeux et La Petite Guerre, rassemblant des épisodes formant une sorte d'histoire dans l'histoire et rédigés par deux de nos contributeurs les plus talentueux, ont été publiés en auto-édition (Lulu).

 

Nous espérons bien publier un jour un troisième tome évoquant la fin de la guerre et les conséquences sur l'après-guerre. Que cela s'avère possible ou pas, le travail continue sur notre site, avec l'espoir, un jour, de couvrir l'intégralité du conflit.

1940 Et si la France avait continué la guerre
1940 Et si la France avait continué la guerre
1940 Et si la France avait continué la guerre
1940 Et si la France avait continué la guerre

Voir les commentaires

Illustration: Mike Hoffman

Illustration: Mike Hoffman

 

L'Autre Apocalypse

 

Rivière Blanche spécialisée dans les auteurs français des genres de l’imaginaire nous offre une fois n’est pas coutume une traduction, les fidèles de cette maison d’édition souvienne sans doute de  « Le pacte des suicidés » de John Everson en 2016.

 

Entre science-fiction et sacré le lecteur sera surpris, voir carrément choqué par certains propos tenus par l’auteur peuvent allez a l’encontre de croyances, surtout par méconnaissance des textes bibliques, bien plus violentes que le roman et don des versets sont cités.  Comment des personnes qui prétendent être  fidèles à « la lettre » de la Bible peuvent recevoir ce genre de « révélations » alors que 9 sur 10 ne l’on pas lut, pas.

 

Pas plus que certains on lut le Coran d’ailleurs.

 

En plus il devra s’armer de patience, car pour une bonne compréhension de ce texte, il devra le relire plusieurs fois.

.

Dans ce roman l’auteur critique aussi bien les multinationales et leurs nombreux travers que  les religions que donc l’intolérance n’est pas le moindre. Les deux principaux personnages sont des journalistes très différents entre celui qui voit du surnaturel partout et l’autre appartenant à la presse bien plus institutionnelle, ils forment une équipe à la Scully et  Mulder du journalisme.

 

Il prône un changement radical de notre société, tout en étant très pessimiste sur l’âme humaine et sa possibilité de rédemption. L’argent, les dérives religieuses, la traite des êtres humains, la violence que nous connaissons n’encouragent pas à l’optimisme  et l’auteur dénonce ces faits avec force.

 

De trop nombreuses sectes de nos jours prônent une apocalypse sans y avoir l’air et utilisent des méthodes sectaires, je pense particulièrement aux végans. 

 

La couverture de Mike HOFFMAN est un bon reflet de ce que l’auteur décrit comme ambiance.

 

 

Pour les plus jeunes, je conseille une lecture uniquement au plus mature, et pas avant 18 ou 20 ans ou alors dans un cadre éducatif.

Vous trouverez en bas de l’article un fichier PDF, contenant un extrait en téléchargement gratuit et légal, Remerciement à l’éditeur.

 

 

Résumé du livre.

Ceci n'est pas un roman d'apocalypse comme les autres. C'est un brûlot qui empoigne tous les cauchemars de ce monde: avidité, hypocrisie, cruauté, intégrismes de tous poils. Combinant réalisme implacable, horreur, et imagination visionnaire, voici l'une de ces créations noires et lumineuses dont John Shirley a le secret. On retrouve enfin en français l'auteur mythique de La ballade de City, l'un des initiateurs du mouvement cyberpunk, toujours aussi prolifique, furieux et inspiré. Voilà L'AUTRE APOCALYSPE

 

"J’ai été le mentor de John, et j'étais impatient de voir s’épanouir tout son stupéfiant potentiel. Avec ce roman, il pulvérise toutes mes attentes." – Harlan Ellison

 

L'Autre Apocalypse

John Shirley traduit par Marie-Joelle Moll Bouyat

2156. L'Autre Apocalypse

ISBN-13: 978-1-61227-538-3

276 pages - 20 euros

 

Illustration: Mike Hoffman

 

 

Biographies et bibliographie des auteurs :

John Shirley

John Shirley, né le 10 février 1953 à Houston au Texas, est un écrivain américain. Il est connu pour avoir écrit de nombreux romans, de nouvelles ou de scripts pour la télévision, en matière de science-fiction ou de fantasy.

 

Série A Song Called Youth[

(en) Eclipse, 1985

(en) Eclipse Penumbra, 1988

(en) Eclipse Corona, 1990

Univers BioShock

Rapture, Bragelonne, 2016 ((en) Bioshock: Rapture, 2011)

Univers Halo

(en) Broken Circle, 2014

 

Romans indépendants

(en) Transmaniacon, 1979

(en) Dracula in Love, 1979

La Balade de city, Jean-Claude Lattès, coll. Titres/SF, 1982 ((en) City Come A-Walkin, 1980)

(en) Three-Ring Psychus, 1980

(en) The Brigade, 1981

(en) Cellars, 1982

(en) In Darkness Waiting, 1988

(en) Kamus of Kadizar : The Black Hole of Carcosa, 1988

(en) A Splendid Chaos, 1988

(en) Wetbones, 1991

(en) Silicon Embrace, 1996

(en) Demons, 2000

(en) ...And the Angel with Television Eyes, 2001

(en) The View From Hell, 2001

(en) Her Hunger, 2001

(en) Spider Moon, 2002

(en) Demons, 2002

(en) Crawlers, 2003

(en) Doom, 2005  Novélisation du jeu vidéo

(en) Constantine, 2005 Novélisation du film

(en) John Constantine, Hellblazer: War Lord, 2006 Novélisation du comics

Predator : Minuit à jamais, Outworld, 2007 ((en) Predator: Forever Midnight, 2006)

 

Série dérivée des films

(en) Batman: Dead White, 2006  Novélisation du film Batman Begins

(en) John Constantine, Hellblazer: Subterranean, 2006

(en) The Other End, 2007

(en) Alien: Steel Egg, 2007

(en) Black Glass, 2008

(en) Bleak History, 2009

(en) Borderlands: The Fallen, 2011

(en) Everything Is Broken, 2011

(en) Borderlands: Unconquered, 2012

(en) Doyle After Death, 2013

(en) Grimm: The Icy Touch, 2013

Dark Clouds, Lumen, 2015

(en) Dark Clouds, 2014)

 

Roman sur l'univers du jeu Watch Dogs et de son héros Aiden Pierce

 

Recueils et anthologies

(en) Heatseeker, 1989

(en) New Noir, 1993

(en) The Exploded Heart, 1996

(en) Black Butterflies, 1998

(en) Really, Really, Really, Really Weird Stories, 1999

(en) Darkness Divided, 2001

(en) Living Shadows, 2007

(en) In Extremis : The Most Extreme Short Stories of John Shirley, 2011

 

Essai

(en) Gurdjieff - An Introduction to his Life and Ideas, 2004

 

John Shirley a prêté sa plume au groupe de hard rock Blue Öyster Cult, en particulier sur leurs albums Heaven Forbid et Curse of the Hidden Mirror.

Obsession, 1982

 

Hoffman, Mike

Sa biographie

 Artiste américain, il peint, dessine et écrit depuis le début des années 80. Quelque part entre Mort Drucker et Frank Frazetta, son style a traversé les pages de Taboo, Hellraiser, Swamp Thing et Hellblazer. Se consacrant uniquement à ses projets personnels depuis l’an 2000, il a développé un univers au charme rétro indéniable et attachant.  Texte © Wetta

  

Bibliographie

Scénariste

Tombe de la terreur (La) Scénariste en 2014

  

Dessinateur

John Constantine Hellblazer (Vertigo Cult) Dessinateur de 2009 à 2011

Tombe de la terreur (La)  Dessinateur de 2014 à 2016

Batman (TPB) Dessinateur en 1995

Hellblazer (1988) Dessinateur de 2008 à 2013

 

Autres collaborations

John Constantine Hellblazer (Vertigo Cult) Encrage en 2009

Zembla (Spécial) Couverture en 2003

Hellblazer (1988) Encrage de 2008 à 2012

Voir les commentaires

Dimension NEW YORK  Cyberbabel

Dimension NEW YORK

 2 Cyberbabel

 

Apres NEW YORK  1 Rétrobabylon, Philippe Ward, dirige également ce tome 2 de cette anthologie.

 

La préface est de ce deuxième tome est écrits par Didier Forray, auteur du guide New York vu du web et fondateur d’un site  sur New York.

 

Si on trouve dans cet ouvrage des nouvelles de science-fiction, d’anticipation, ce que le lecteur peut ’attendre de cet éditeur. Il y trouvera également des nouvelles de polars, parfois fantaisistes.

 

En cette période de commémoration de l’attaque sur New York du 11 septembre 2001, une très courte nouvelle d’une page et demi, nous en rappelle l’actualité.

 

Philipe Ward et les Éditions Rivière Blanche nous ont toujours offert de très intéressantes anthologies, sur des pays, ou des thèmes.     

 

Nous vous offrons, comme chaque fois que nous en avons l’occasion un extrait, en téléchargement légal, que les éditions Rivière Blanche en soient remerciées.

 

Philippe Ward

Fusée 58. Dimension New York 2

ISBN-13: 978-1-61227-641-0

516 pages - 35 euros

 

Illustration: Jean-Pierre Normand

 

 

Anthologie de nouvelles présentée par Philippe Ward

 

Textes de Paul Art, Jérôme Bertin, Anthony Boulanger & Sandrine Scardigli, Boris Darnaudet, Mathis Descamps, Serguei Dounovetz, P Etris & Sandman, Jean-Pierre Favard, Fabien Fernandez, Arnaud Guittard, Léo Henry, Raymond Iss, Manon Jean, Gulzar Joby, Jessalyn, Jean-Pierre Laigle, Piet Legay, Christian Léourier, Patrick Lorin., AF Lune, Philippe Morin, Micky Papoz, Bruno Pochesci, Barbara Sadoul, Laurent Whale,

Préface de Didier Forray

 

« Je vais à Paris, je vais à Londres, je vais à Rome, et je dis toujours : « il n’y a pas d’autre endroit comme New York ». C’est la ville la plus excitante au monde aujourd’hui. C’est comme ça. C’est tout. »  Robert De Niro

 

Cette deuxième anthologie consacrée à New York vous propose de découvrir  des nouvelles écrites par des auteurs passionnés New York. Chacun à leur manière, ils mettent en scène New York ou racontent leur amour de la Big Apple. Mais tous démontrent que New York est une ville à part, une ville qui marque tous ceux qui la visitent, en un mot le centre du monde.

 

 

Vous ne me croyez pas ? Pour réaliser à quel point le monde tourne autour de New York, je vous invite à mener cette petite expérience : chaque jour, remarquez toutes les références new-yorkaises que vous croiserez autour de vous. Ici, ce sera un t-shirt frappé du logo « I love New York ». Là, ce sera une casquette aux couleurs de l’équipe de baseball des New York Yankees, avec son N et son Y entrelacé.

 

Peut-être tomberez-vous aussi sur un bar reprenant un nom new-yorkais, une affiche publicitaire avec l’effigie de la statue de la Liberté ou la silhouette du pont de Brooklyn. Ouvrez l’œil ! New York est partout. Et à ce petit jeu, la Big Apple arrive largement devant Londres, Paris, Berlin, Sydney ou Tokyo…  

 

TABLE DES MATIÈRES

Préface de Didier Forray

Serguei Dounovetz : Bunny.

Manon Jean : Meurtre au Weaden Palace.

Jean-Pierre Laigle : Le Jardinier de Central Park.

Paul Art : Le Nègre de New York.

Laurent Whale : 5430 mètres et quelques.

Barbara Sadoul : Une Bonne Fille.

Piet Legay : Réplique Mortelle.

Jérôme Bertin : 343.

Boris Darnaudet : Mille Milliards de New Yorks.

Raymond Iss : La Poésie des Ruines.

Mathis Descamps : J’aurais pu...

P Eris & Sandman : Manhattan Project

Fabien Fernandez : Disparition.

AF. Lune : Sidney un soir d’Octobre.

Arnaud Guittard : La Cloacas de Nueva York.

Bruno Pochesci : Le Grand Trognon.

Patrick Lorin : L’Incident Wulf

Gilzar Joby : La Réussite de Kelly Dow.

Jessalyn : Elle ne dort jamais.

Anthony Boulanger & Sandrine Scardigli : Zone de Turbulences Spectrales 

Christian Léourier : Tr. 225/1 NY.

Micky Papoz : Besoin d’ailleurs ?

Leo Henry : Les Femmes-Limites de Terra Prima.

Jean-Pierre Favard : New York, New York.

Philippe Morin : Grand Central Station : Terminus.

Extrait de l'anthologie

Voir les commentaires

COMPANYs

 COMPANYs,

 

Le scénario de Lebra est à la fois complexe et subtil, et posent de vraies questions sur le devenir de l’homme face à la technologie, mais aussi sur ce que le capitalisme outrancier, ultra libéral qui ne peut mener qu’a une volonté hégémonique de quelques « Major’s Compagny » avec une perte totale d’identité des individus, qui ne sont plus des citoyens, non plus de libre arbitre, mais son « membre » d’une entreprise par qui tout passe. Qui délivre une carte d’identité d’entreprise en lieu et place de celles de citoyens. Le côté de la défense écologique de notre planète n’est pas oublié.

 

Les dessins sont quant à eux a la fois superbe et le décalage de graphisme, pour ne pas dire deux graphismes totalement opposés (mais du même dessinateur) entre deux périodes distingués, peu perturbé, mais est une idée que je trouve en l’occurrence  très novatrice.

 

Le découpage des planches est dynamique certaines pages, et très strip pour les pages concernant l’enfance du héros, ce mélange peut également être  perturbateur, mais bien trouvez.

 

Les Éditions Atypique, nous offrent un album de grande qualité, un papier comme on en voit peu de nos jours agréable au toucher, une couverture avec le titre en « creux » et une impression en ton direct rare également de nos jours et surtout à la fin de l’ouvrage, un sublime carnet avec croquis, dessins et peinture de Mankho.

 

Cet ouvrage de science-fiction qui commence le 8 jours du 8e mois de l’an 8888 est un ouvrage que j’ai beaucoup apprécié.

 

Je vous recommande donc vivement de vous le procurer auprès de votre libraire habituel, ou directement auprès de l’éditeur. À noter qu’il a bénéficié d’un financement sur, ULULE.

 

Sortie le 14 septembre

 

Résumé de l’album :

COMPANYs, c’est un Space Opera, une bande dessinée de «grosse SF» au style rétro. Dans cette vision du futur, les nations, les religions n’ont plus de raisons d’être. Les drapeaux sont supplantés par les logos des Companys. COMPANYs, ce sont des anachronismes, des combats dans l’espace, dans les airs et sur terre.

 

Les auteurs :

Dessin : Mankho (Dominique Cèbe)

Biographie et bibliographie:

Dominique Cébé (auteur provençal) est né le 20 septembre 1967. Autodidacte, il fut nominé parmi les 50 premiers au concours Alph'Art graine de Pro à Angoulême 1996. Il est l'auteur de ''Dessine-moi Yerres'' (SECM Editions, 1999), ''Aathon'', sur un scénario de Rocca (Soleil, 2002), 2 épisodes de ''Zembla'' et un de ''Gallix'', sur des scénarios de Corteggiani (Semic, 2002).

 

Edition :

> À athon, Soleil

> L’Homme à la tête de fer , Grand West édition

> Les Grands Peintres – Pieter Bruegel, Glénat

> Cinquième Canope (Le), Comics Factory

> Dessine-moi Yerres, SeCm éditions

> Roi du Monde (Le), Glénat

> Zembla (Les nouvelles aventures de), Comics Factory

 

Presse :

> Forg, Pif-Gadjet – dessin

 

 

Lebra

Biographie et bibliographie.

Né à Nice en 1980, Lebra vit aujourd’hui à Aix-en-Provence et exerce son premier métier de graphiste indépendant.  De formation artistique, il a depuis toujours réalisé des BD et scénarios à titre personnel.

 

 Dans son parcours de graphiste, il a travaillé sur des projets illustrés destinés au jeune public ou autres créations professionnelles.  Passionné du Japon, Nicolas a imaginé pour sa première BD éditée chez Atypique Édition, le super héros qu’il lui manquait.

 

Ce sera Nô, un thriller à l’approche surréaliste teinté de culture nippone.

 

Scénario & Couleur : Lebra

> Nô, Atypique Editions (Tyef, Lebra) - Sénario/Mise en Scène/Couleur

> N’ô - Acte 2, Atypique Editions (Tyef, Lebra) - Sénario/Mise en Scène/Couleur

 

COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs

Voir les commentaires

Sept Macchabées

 

Sept Macchabées

 

7 Macchabées sont le septième et dernier tome de la troisième saison de la célèbre série, certes tous  les tomes ne rentrent pas forcément dans le cadre de ce site, mais cet album, colle entièrement à notre ligne éditoriale. Comme tous les albums de cette collection, il s’agit d’un récit complet.

 

Déjà le titre est de bons augures, pour nos amateurs de Zombies, je ne spolie pas, car rien qu’au titre et à la première page l’on nous parle de ce brave Victor, le père de notre « Frankie » préféré. Je vais vous étonner, mais les plus « horribles » ne sont pas à mon sens ceux que  l’on croit, les gens « bien civilisés » sont les pires. La lutte entre deux empires qui veulent l’hégémonie l’un sur l’autre, dont les souverains régnants étaient cousins.

 

HENRI MEUNIER et  ÉTIENNE LE ROUX nous offrent l’un des meilleurs albums « 7 » des trois saisons, et surement le meilleur de la saison 3. Déjà 21 volumes dans cette collection, on attend de savoir quelles seront les thématiques de la saison 4.

 

 

Je le recommande fortement a tous les amateurs de zombies et autres monstres  type Frankenstein.

 

 

 

RÉCIT COMPLET PAR HENRI MEUNIER – ÉTIENNE LE ROUX

 

 

Résumé de l’album

Les empires germanique et britannique sont en compétition pour atteindre le pôle Sud. Sur la route de cette folle conquête, les échecs et les cadavres s’accumulent… Quand les Anglais ont une idée aussi folle que géniale…

 

Londres, 1909. Dans le plus grand secret, les autorités britanniques réactivent une technique de réanimation des morts héritée de Victor Frankenstein pour tenter de conquérir l’Antarctique au nez et à la barbe de l’empereur Guillaume II. Ils réunissent avec soin une équipe de sept explorateurs polaires, récemment décédés. Mais la première vie du trépassé ne simplifie pas nécessairement la seconde… Et certains n’ont pas demandé à revenir…

 

 

 

Biographies et bibliographie des auteurs.

HENRI MEUNIER EST NÉ LE 23 FÉVRIER 1972 À SURESNES, DANS LES HAUTS DE SEINE.

Avec une exactitude confondante, il suit les déplacements de ses parents, soeurs et frères, se trouvant

toujours, là où ils étaient, même moment, même lieu.

 

À l’âge idoine, il s’est trouvé où il se devait d’être, école, collège, faculté d’arts plastique, pizzeria «el chianti» le 19 juillet 1996, rue des bahutiers à Bordeaux le 25, dans l’école où des enfants l’attendaient pas plus tard qu’hier. Aujourd’hui, il exerce régulièrement son métier d’auteur-illustrateur de livres pour les enfants et pas un autre ! Le matin, ses pas le conduisent immanquablement dans l’atelier où se trouvent ses amis et sa planche à dessin. En somme, une bonne fortune incroyable et une vie peu banale.

 

 Henri Meunier a déjà signé les scénarios de Après la nuit et Le Casse – Le Troisième Jour, tous les deux dessinés par Richard Guérineau.

 

 

 

Scénariste

Après la nuit  Scénariste en 2008

Capitaine  Scénariste de 2008 à 2009

Casse (Le)  Scénariste en 2010

Sept  Scénariste en 2017

 

Dessinateur

Capitaine  Dessinateur de 2008 à 2009

 

Coloriste

Bob Dylan revisited  Coloriste en 2008

Capitaine Coloriste de 2008 à 2009

 Je mourrai pas gibier  Coloriste en 2009

Pourquoi j'ai tué Pierre  Coloriste de 2006 à 2011

 

 

ETIENNE LE ROUX (pseudo Goulven).

EST NÉ EN 1966 À MADAGASCAR.RÉSIDE EN INDRE-ET-LOIRE

En seconde, il quitte le lycée et entre aux Beaux-Arts, mais il se heurte au conformisme des enseignants

et à leur mépris pour la bande dessinée. Il décide donc de se lancer dans la bande dessinée sans diplôme. Influencé à la fois par des dessinateurs américains comme Corben, et franco-belges comme Jijé et Franquin, il voue une grande admiration à Moebius. Depuis quelques années, il a monté un atelier de dessin à Tours où il est également enseignant. Étienne Le Roux dessine actuellement la série de référence sur la Grande Guerre, 14-18, sur un scénario de Corbeyran.

 

Scénariste

Dernier voyage d'Alexandre de Humboldt (Le)  Scénariste de 2010 à 2014

 Éducation des assassins (L')  Scénariste de 2008 à 2010

 

Dessinateur

14-18 (Corbeyran/Le Roux) Dessinateur en 2014

14-18 (Corbeyran/Le Roux)  Dessinateur de 2014 à 2017

Amenophis IV  Dessinateur de 2000 à 2003

Après la guerre  Dessinateur en 2006

Après la guerre Dessinateur en 2007

Découverte du diabète de type 2 Dessinateur en 2009

 Éducation des assassins (L') Dessinateur de 2008 à 2010

 Golden Tiger (Le cycle de) Dessinateur en 1996

 Grimoire du petit peuple (Le) Dessinateur de 2004 à 2005

Jour où... (Le) Dessinateur en 2007

Mémoire dans les poches (La) Dessinateur de 2006 à 2017

Paroles de la guerre d'Algérie 1954-1962 Dessinateur en 2012

Prisoner of ice Dessinateur en 1994

Sept  Dessinateur en 2017

Serment de l'Ambre (Le)  Dessinateur de 1997 à 2004

Temple du passé (Le) Dessinateur de 2014 à 2015

Univers de Stefan Wul (Les) Dessinateur en 2015

WW 2.2 Dessinateur en 2013

Yannick Noah  Dessinateur en 2007

Zodiaque (Delcourt) Dessinateur en 2013

 

Coloriste

Éducation des assassins (L')  Coloriste de 2008 à 2010

Mémoire dans les poches (La) Coloriste de 2006 à 2017

 

Autres collaborations

Marcas, maître franc-maçon  Couverture de 2015 à 2016

PréJugés  Couverture en 2011

Septième Sens  Couverture en 2013

 

Documents, Monographies, Biographies

(AUT) Kirby, Jack    en 2017

(AUT) Le Roux    en 2015

  

Sous le pseudonyme de Goulven.

Frère Pardon  finie en 2001

 

Date de parution : 30/08/2017  /

 ISBN : 978-2-7560-6655-4

Scénariste : MEUNIER Henri

Coloriste : LEPRÉVOST Thierry

Illustrateur : LE ROUX Étienne

Série : 7 MACCHABES

Collection : CONQUISTADOR

 

Sept Macchabées
Sept Macchabées
Sept Macchabées

Voir les commentaires

Couverture Nicolas SINER

Couverture Nicolas SINER

Le Robot de Métropolis

TOME 12 – 1927

PAR JEAN-PIERRE PÉCAU – SENAD MAVRIC – FILIP ANDRONIK

COLLECTION HISTOIRE & HISTOIRES

 

Cet album intéressera divers publics.

 

En effet il raconte l’histoire du plus célèbre film  expressionniste allemand, film muet en noir et blanc de science-fiction. Il explicite les rapports d’entretenais avec  L’UFA Universum Film AG, créer sur la demande du commandement de l’armée allemande en 1917 et sous son contrôle.

 

Dans le contexte de la montée du nazisme qui contrôlait l’UFA, et de leurs volontés de transformé en un film de propagande de Métropolis.

 

Les zones d’ombres de Fritz Lang, ne sont pas occultées, pas plus que de celle de sa compagne Théa.

 

Cet ouvrage  intéressera donc aussi bien les amateurs de films de SF, de ceux qui veulent mieux comprendre cette période, et la montée du nazisme, la prise en compte très tôt de l’importance du cinéma comme outil de propagande pour promouvoir leur idéologie malsaine, de leur volonté de faire du peuple allemand un robot.

 

Senad Mavric et Filip Andronik ont déjà collaboré ensemble au tome 11 de L’Homme de l’année.

 

Vraiment il faut absolument le lire et le relire, à conserver dans sa bibliothèque

 

Résumé de l’album

 

Si le robot de Métropolis est célèbre, qui connaît l’histoire de celle qui lui a donné vie à l’écran ? Au-delà d’un portrait de Brigitte Helm, cet album parle de ce qui est devenu le symbole principal du film de Fritz Lang. 1925, le tournage de Métropolis débute. Le casting a sélectionné nombre de personnes sans aucune expérience du cinéma, comme Brigitte Helm, 19 ans, et l’exigence du réalisateur en a fait une épreuve très éprouvante pour les acteurs… Mais surtout, à l’époque et dans le contexte où il est tourné, ce film annonce l’arrivée des totalitarismes qui vont ravager l’Europe et le monde quelques années plus tard.

 

 

Biographie et Bibliographie des auteurs :

JEAN-PIERRE PÉCAU EST NÉ À PARIS RÉSIDE EN ÎLE-DE-FRANCE. RÉSIDE EN ÎLE-DE-FRANCE. Des études d’Histoire le mènent à deux années de professorat, mais il décide de changer de voie pour le jeu de rôle, en 1980. Il travaille alors pour une société d’importation de jeux de rôles, Donjons et Dragons.

 

Simultanément, il participe à la rédaction des premiers numéros du journal Casus Belli, des récits destinés aux jeunes de 10-15 ans.

 

Il fait ses premiers pas dans la BD avec Zentak. Suivent Little Blade, Nash et son best-seller : L’Histoire secrète.

 

En 2010, il lance avec Fred Blanchard et Fred Duval la série uchronique Jour J. À travers la BD, Pécau renoue avec sa passion pour l’Histoire.

 

En 2013, il participe à l’aventure de L’Homme de l’année et lance une nouvelle  série : Paris Maléfices. En 2014, il crée deux nouvelles séries : Les 30 Deniers et Lignes de Front.

 

 

Scénariste

1940 - Et si la France avait continué la guerre  Scénariste de 2015 à 2016

30 deniers (Les)  Scénariste de 2014 à 2016

Arcane majeur Scénariste de 2003 à 2013

Arcanes  Scénariste de 1998 à 2012

Cette machine tue les fascistes  Scénariste en 2016

City Legends  Scénariste en 2001

Empire (Delcourt)  Scénariste de 2006 à 2016

Fées noires (Les) Scénariste de 1999 à 2001

Golden Cup  Scénariste en 2016

Grand jeu (Le) Scénariste de 2007 à 2013

Histoire secrète (L') Scénariste de 2005 à 2017

Homme de l'année (L')  Scénariste de 2013 à 2017

Jour J Scénariste de 2010 à 2017

Jour J Scénariste de 2010 à 2014

Keltos Scénariste de 2009 à 2010

Là où vivent les morts Scénariste en 2011

Lignes de front (Pécau) Scénariste de 2014 à 2016

Little Blade Scénariste de 2000 à 2002

Luftballons Scénariste en 2017

Moby Dick (Pahek) Scénariste en 2005

Nash Scénariste de 1997 à 2007

Or de France (L') Scénariste en 2011

Paris Maléfices Scénariste de 2013 à 2016

Soleil froid Scénariste de 2016 à 2017

Sonora Scénariste en 2017

Testament du Docteur M (Le) Scénariste de 2008 à 2010

Une brève histoire de l'avenir Scénariste de 2008 à 2012

USA über alles Scénariste de 2015 à 2016

Wonderball Scénariste de 2014 à 2017

Wonderball Scénariste en 2014

Zentak Scénariste de 1997 à 1999

Secret History (The) Scénariste en 2012

 

 

 

FILIP ANDRONIK

EST NÉ EN 1981 À SARAJEVO (BOSNIE-HERZÉGOVINE) OÙ IL RÉSIDE. Diplômé de la Haute École des Arts Appliqués, il est l’organisateur et le président de Drugi Ugao formé dans le but de promouvoir la culture de la bande dessinée en Bosnie-Herzégovine. Il a travaillé sur des bandes dessinées publiées dans tous les journaux et magazines en Bosnie-Herzégovine et à l’étranger. Il est l’auteur de la série comique Amnesia, et Gangs, MS13. Filip a remporté des prix pour le meilleur scénario comique au Festival de la Jeunesse à Leskovac, Serbie, en 2007 et en 2010, meilleur travail créatif sur l’Union européenne et la Bosnie-Herzégovine, de Radio Sarajevo, en 2010 et pour le meilleur arrangement graphique des livres publiés en 2009, pour la bande dessinée Amnesia.

 

Dessinateur

Gangs  Dessinateur en 2012

 Homme de l'année (L')  Dessinateur de 2016 à 2017

 

Coloriste

Homme de l'année (L')  Coloriste

 

Le Robot de Métropolis

TOME 12 – 1927

 240 x 320

64 pages

Album cartonné

EAN : 9782756085456

PRIX : 15,50 €

Le Robot de Métropolis
Le Robot de Métropolis
Le Robot de Métropolis
Le Robot de Métropolis

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog