Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Articles avec #fantastique

FANTASIA 2013

CHEAP THRILLS - Gagnant du Prix New Flesh

 

 

Ce dimanche 4 août au Théâtre Impérial à 21h35, vous ne voudrez absolument pas manquer la projection de la première Canadienne de CHEAP THRILLS en présence du réalisateur E.L. Katz et du producteur Travis Stevens. Le film vient de gagner notre Prix New Flesh pour la meilleure première oeuvre, prix décerné au premier film d’un réalisateur qui se démarque immensément parmi ses remarquables semblables. Il s'agit d'une oeuvre magnifique qui révèle un jeune talent que le jury de Fantasia voit comme un leader dans le cinéma de genre pour des années à venir.

 

Egalement gagnant du Prix du public Midnighter 2013 de SXSW, le jury de Fantasia affirme que: “Le public se tortillera de joie en voyant CHEAP THRILLS, un film sombrement comique, intelligent et sanglant. Cette première oeuvre abondamment confiante offre une aperçu extrêmement divertissant du désespoir prolétaire moderne dans un monde obsédé par l’argent facile et l’amusement enfantin”. En tant qu’excitante virée follement divertissante et pleine d’humour noir, c’est de l’or en barre maculé de sang. Pensez à un croisement entre le Larry Cohen des années 70 et Chuck Palahniuk.

 

(communiqué de presse)

FANTASIA 2013  CHEAP THRILLS - Gagnant du Prix New Flesh

Voir les commentaires

La Nuit Monty Python

 

Samedi 19 octobre dès 21h à la Halle Tony Garnier

Déjà en vente !

 

 

La Nuit Cinéma aura lieu cette année du samedi 19 à 21h au dimanche 20 octobre à 6h ! Un dortoir sera installé derrière l'écran pour reprendre des forces et rester jusqu'au petit matin. Pour les plus vaillants, rendez-vous aux aurores, après les projections autour d'un petit déjeuner, offert par la maison.

 

La Nuit est cette année consacrée aux plus désopilants comiques britanniques de tous les temps (ou presque), les Monty Python ! Révisez votre silly walk, vos répliques cultes, sortez votre cotte de maille et Prenez toujours la vie du bon côté (Always Look on the Bright Side of Life) !

 

Les précédentes Nuits

 

Première Nuit Cinéma du festival Lumière en 2010 spéciale Comédie américaine ! Au programme : The Big Lebowski de Joel et Ethan Coen, Un jour sans fin de Harold Ramis, Elle de Blake Edwards, Tonnerre sous les tropiques de Ben Stiller.

 

En 2011, le festival proposait une Nuit de la Science-fiction avec Le Voyage dans la Lune de Georges Méliès, Soleil vert de Richard Fleischer, District 9 de Neill Blomkamp, La Machine à explorer le temps de George Pal, 2001, l'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick.

 

Et en 2012, ambiance rock avec une Nuit Musique et cinéma  : American Graffiti de George Lucas, Quatre garçons dans le vent de Richard Lester, Spinal Tap de Rob Reiner, Walk the Line de James Mangold.

 

(Communiqué de Presse)

La Nuit Monty Python

Voir les commentaires

Entretien avec Jean-Pierre Andrevon

Bonjour Jean-Pierre Andrevon, vous venez de sortir un ouvrage intitulé : « 66 synopsis et autant d’histoires à écrire », comment vous est venue cette idée ?

 

L’idée met venue du fait que j’ai beaucoup d’idées, elles me viennent comme cela, toute la journée, toutes les semaines, tous les mois, et à force d’écrire des idées d’histoires à écrire, j’en ai beaucoup plus que je ne peux en écrire. C’est une idée qui me tournait dans la tête depuis pas mal de temps, je me suis dit même si je n’arrive pas à les écrire, il y a des idées intéressantes, tout à fait immodestement, je me suis décidé à les retravailler un peu, pour que cela soit lisible, à la façon de petites nouvelles qui ne sont pas toutes achevées d’ailleurs.

C’est le but de ces idées jetées sur le papier, comme je me suis lié à un éditeur « La Clé d’Argent »  qui est un éditeur jurassien. Il publie des nouvelles courtes, je lui ai proposé et il a été d’accord pour les éditer, et j’en suis très heureux. C’est 66 sûrs plus de 100, voir plus de 200 synopsis qui dorment dans mes tiroirs.

Combien d’ouvrages avez-vous déjà publiés ?

 En tout c’est le 160e, c’est beaucoup cela surprend toujours, mais c’est pourtant vrai.

Il y a eu des adaptations, vous pouvez nous en parler ?

J’ai une adaptation au cinéma de Gandahar, sous forme de dessin animé par René Lanoux, et deux autres adaptations télévisuelles dont je suis un peu moins heureux, dont  « Le Travail du Furet » (Le Travail du furet à l’intérieur du poulailler, J’ai lu no 1549, 1983 [ISBN 978-2277215493] qui l’un de mes préférés, l’adaptation n’est pas terrible, et une troisième dont je ne veux même pas parler.

Vous avez écrit des textes encore plus courts ?

J’ai écrit dans « nouvelles de poche », des nouvelles d’une seule phrase, une vraie phrase sans point au milieu, elle peut faire une ligne et demie ou 5 lignes. Mais c’est vraiment des phrases, là aussi l’idée m’est venue.

C’est un exercice de style, que vous avez voulu faire ?

Pas vraiment, un peu quand même, mais c’est des récits, de vraies histoires pour presque toutes. Elles auraient pu être traitées en une ou deux pages, mais qui sont traitées dans ce cas précis, en une phrase. Je me suis amusé à faire ça. C’est également à Philippe Gindre qui dirige « La Clé d’Argent » que je l’ai proposé.

Vous dessinez également.

Oui, je dessine, il se trouve que pour les trois éditons de la « Clé d’Argent », j’ai fait la couverture. Les arts plastiques, c’est ma formation à la base, j’ai fait les Beaux-Arts, j’ai été professeur de dessin, et l’écriture est venue non pas par hasard, j’aimais cela aussi, mais ma vraie formation c’est la peinture et le dessin. Je peins toujours, j’ai une exposition de mes peintures en ce moment à Grenoble, ce n’est pas une galerie c’est un notaire qui dispose d’un espace galerie, il m’a proposé d’exposer mes œuvres, j’en suis très content.

Vos projets ?

Je prépare une encyclopédie des films fantastiques et de science-fiction, qui va paraitre en octobre 2013, un ouvrage très important que j’ai mis 10 ans à écrire, dont le titre est : « 100 ans et plus de cinéma fantastique et de science-fiction » avec des critiques de films, des entrés sur les principaux acteurs, réalisateurs…

Cela sera édité chez « Rouge Profond » qui est près d’Aix-en-Provence, il est spécialisé dans le cinéma.

Remerciement à Jean-Pierre Andrevon, pour nous avoir accordé cet entretien.

 

 

 Œuvres

Les Hommes-machines contre Gandahar, 1969

Aujourd’hui, demain et après, 1970, nouvelles [ISBN 978-2207301241], réédition 1982

Un froid mortel, 1971

Régression, 1972, nouvelle [ISBN 978-2-7544-0646-8], réédition chez Eons

Le Temps des grandes chasses, 1973 [ISBN 978-2207301623]

Le Temps cyclothymique, 1974 [ISBN 978-2265040601]

Une lumière entre les arbres, 1974 [ISBN 978-2265029613]

Retour à la Terre, 1975, anthologie de science-fiction française [ISBN 978-2207301890]

Le Monde enfin, 1975, nouvelle

Retour à la Terre 2, 1976, anthologie de science-fiction française

Le Désert du monde, 1977

Le petit chat est mort, 1977, nouvelle [ISBN 978-2-7544-0480-8], réédition chez Eons

Le Reflux de la nuit [ISBN 978-2702410653]

Un Nouveau départ, 1978, nouvelle [ISBN 978-2-7544-0480-8], réédition chez Eons

Avenirs en dérive, 1979

Les Revenants de l’ombre, 1979 [ISBN 978-2207245613]

Cent monstres du cinéma fantastique, 1979 [ISBN 978-2723400787], coécrivent avec Alain Schlockoff.

Le Livre d’or d’Alain Dorémieux, 1980, anthologie présentée par Jean-Pierre Andrevon

Le Vent, 1980, nouvelle [ISBN 978-2-7544-0480-8], réédition chez Eons

La Fée et le géomètre, 1981 [ISBN 978-2092046418]

Cauchemar... Cauchemars !, J’ai lu no 1281, 1982 [ISBN 978-2277212812]

Le Travail du furet à l’intérieur du poulailler, J’ai lu no 1549, 1983 [ISBN 978-2277215493]

Tout à la main, 1983 [ISBN 978-2-7544-0483-9], réédition chez Eons en 2008

Hydra, 1984 [ISBN 2-7544-0324-8], réédition chez Eons en 2006

La Trace des rêves, J’ai lu no 2372, 1988 [ISBN 978-2253071730]

Six étages à monter, 1990

Sukran, 1990 [ISBN 978-2207304938]

Tout va mal !, 1991 [ISBN 978-2877950138]

L’Homme aux dinosaures, 1994 [ISBN 978-2020209502]

Coécrit avec Silvio Cadelo et Stephen Jay Gould.

L’Arche, 1995 [ISBN 978-2840990406]

Le Masque au sourire de crocodile, 1995 [ISBN 978-2265051393]

Huit Morts dans l’eau froide, 1995 [ISBN 978-2265051331]

Le Dernier Dimanche de Monsieur le chancelier Hitler, 1995 [ISBN 978-2909659145]

Chasse à Mort, 1996 [ISBN 978-2265053458]

Manuscrit d’un roman de SF trouvé dans une poubelle, 1996 [ISBN 978-2911576041], CHAPO, 1996

Le Jour du grand saut, 1996 [ISBN 978-2013213936]

Gandahar et l’oiseau-monde, 1997 [ISBN 978-2012096349]

Le Parking mystérieux, 1997 [ISBN 978-2210977488]

La Nuit des bêtes, 1997 [ISBN 978-2013215824]

Kofi et les buveurs de vie, 1998 [ISBN 978-2210977631]

Cinq anguilles dans une botte d’humains, Éditions Baleine, 1998 [ISBN 978-2842190934]

Les Crocs de l’enfance, 1999 [ISBN 978-2207248003]

Les Portes de Gandahar, 1999 [ISBN 978-2012000315]

Cap sur Gandahar, 1999 [ISBN 978-2207248409]

Requiem pour dix cerveaux en Fugue, 1999 [ISBN 978-2080676535]

Le petit garçon qui voulait être mort, Manitoba — les belles lettres, 2000

L’Œil derrière l’épaule, 2001

Les Rebelles de Gandahar, 2002

La Dernière Pluie, 2003

Parue dans Demain la Terre, Mango, collection Autres Mondes no 17

Marée descendante, 2003

Parue dans Demain la Terre, Mango, collection Autres Mondes no 17

Zombies : Un horizon de cendres, Pocket, 2004 [ISBN 978-2266177221]

Le Passager de la maison du temps, 2005

L’Exilé de Gandahar, 2005

Le Météore de Sibérie, 2005

Le Monde enfin, 2006

Prix Julia-Verlanger 2006

Tous ces pas vers l’Enfer, Éditions Glyphe, 2008

Guerre des mondes !, Les Moutons électriques, 2009

Très loin de la terre, Bragelonne, 2009

C’est un peu la paix, c’est un peu la guerre, La Clef d’Argent, 2009

La Maison qui glissait, Le Bélial', 2010

Nouvelles de poche, La Clef d’Argent, 2012

 

Livre audio

Jean-Pierre Andrevon [auteur et narrateur], Quelques pas vers l’enfer, Saint-Jean-de-Moirans, Livrior, 2 septembre 2009 [ISBN 978-2-915629-37-8] [notice BnF no FRBNF42068167g].

Support : 1 disque compact audio MP3 ; durée : 1 h 44 min environ ; référence éditeur : 42 068 167 g. Ce livre audio regroupe des nouvelles issues des recueils Tous ces pas vers l’enfer [2008, pistes 2, 4 et 5] et C’est un peu la paix, c’est un peu la guerre [2009, pistes 1, 3 et 6]. Liste des nouvelles : 1, Le Combattant [4 min 10 s] ; 2, Le Sacrifice (54 min 7 s ; 3, Le Facteur (3 min 24 s) ; 4, Le Cimetière de Rocheberne (9 min 34 s) ; 5, Tu n’as pas fini d’en baver (30 min 16 s) ; 6, La Bête (2 min 47 s).

 

 

Prix

Prix du Roman d’Aventures 2001 pour L’Œil derrière l’épaule

Entretien avec Jean-Pierre Andrevon

Voir les commentaires

Fantasia 2013 – ANDRZEJ ZULAWSKI :

Prix d’excellence pour l’ensemble de carrière /

 

Pour sa vision singulière, sa passion et son courage, Fantasia décerne son Prix d'excellence pour l'ensemble de sa carrière 2013 au grand maître polonais Andrzej Zulawski. Spectaculaire dans son utilisation du langage cinématographique et souvent controversée (le réalisateur a quitté la Pologne durant plusieurs années après qu'on y ait banni sont deuxième long métrage DIABEL), sa filmographie regorge d'images superbement évocatrices, de performances brutes, voire bestiales, et expose la sexualité et les émotions sans ménagement. Nous vous invitons à vous joindre à nous pour célébrer l'œuvre stupéfiante d'Andrzej Zulawski le 25 juillet au Théâtre Impérial à 22h, où le cinéaste sera présent pour recevoir son prix avant la projection spéciale de SZAMANKA.

 

De plus, ne manquez pas l’un des films le plus extrême de Zulawksi, L'AMOUR BRAQUE, qui sera présenté à la Cinémathèque québécoise le 28 juillet à 19h. Il s’agit d’une œuvre complètement sans compromis qui joue non seulement avec les clichés des films de genre, mais qui pousse aussi ses acteurs jusqu’à leurs limites tout en exigeant un niveau sans parallèle d’investissement à la fois émotionnel et intellectuel de la part du spectateur.

Fantasia 2013 – ANDRZEJ ZULAWSKI : Prix d’excellence pour l’ensemble de carrière /

Voir les commentaires

Beurk, la cruelle histoire de l’humanité, par DavidP

 

DavidP, nous  offres 3 nouveau opus de sa série « Beurk », comme les précédents opus, ils sont jubilatoires, éducatif (mais si, mais si) avec comme titre : « ca vas ch... grave !» et « A Table ».

 

DavidP fait aussi bien la conception graphique, la maquette, la mise en page que les textes et les dessins, certains ne comprennent pas le coté pédagogique de cette collection, DavidP s’en était expliqué dans un précèdent entretien pour ce site, pour la sortie des premiers tomes de cette collection (oui on est toujours à la pointe sur ce site, voir lien en dessous).    

 

Les enfants adorent « l’horreur » je le constate dans les festivals et autres conventions que je couvre pour ce site, les ateliers enfants sont pleins de tête blondes radieuses de dessinés monstres, vampires et autres aliens (On se gardent  Sigourney Weaver les vieux, ok) ,  bien sûr pas ceux d’adultes, mais de gentils monstres qui « font pas peur en vrai ».

 

Et puis après enquête d’investigations dignes de CCN, des parents vraiment indignes prendraient en cachette les « BEURK ! » de leurs enfants pour les « protéger » et ohh vilénies, iraient les lires en cachettes dans les toilettes.

 

Plus sérieusement, je pense que les parents, devraient faire lire ou lires à leurs enfants cette excellente collection.

Beurk, la cruelle histoire de l’humanité, par DavidP

Voir les commentaires

NIFFF - COMMUNIQUE DE PRESSE – 13 JUILLET 2013

 

NIFFF 2013 :

Narcisse du meilleur film pour DARK TOUCH

de Marina de Van
et nouveau record d’affluence !


La 13ème édition du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) s’est achevée samedi soir avec la cérémonie de remise des prix, suivie de la projection de Byzantium de Neil Jordan (Entretien avec un vampire). Le président du Jury international François Cognard a remis le «Narcisse» du meilleur film à DARK TOUCH de Marina de Van (FR/IR/SE, 2013). Pendant 9 jours, Neuchâtel aura vibré au rythme du fantastique, permettant au festival d’atteindre un nouveau record d’affluence : 31.000 entrées ont en effet été recensées par les organisateurs.

Fidèle à sa tradition, le NIFFF a proposé des regards originaux sur l’histoire et l’actualité du cinéma de genre et réuni à Neuchâtel une palette d’invités prestigieux tels que Larry Cohen, Renny Harlin, Marina de Van, Cliff Martinez, Jeff Grace, Roland Click ou encore Orson Scott Card. Au total, le public aura pu assister à 136 projections, découvrir 97 films (80 longs métrages et 17 courts métrages) produits pas une trentaine de pays différents et aller à la rencontre de plus de 100 invités.

Les organisateurs se montrent satisfaits de ce nouveau record d’affluence qui confirme l’intérêt croissant pour le genre fantastique auprès du public et la place prépondérante qu’occupe désormais le NIFFF dans le panorama des festivals suisses et étrangers. Au-delà des spectateurs qui ont afflué durant plus d’une semaine les 4 salles de projections, le public a largement plébiscité les événements connexes mis sur pied par le festival tels que les conférences, masterclasses, débats ou encore les différentes expositions présentées. Traditionnellement prisés des festivaliers pour leur aspect convivial, les espaces off de la manifestation auront accueilli de nombreux visiteurs venus découvrir les DJ sets et performances concoctés par le NIFFF.

Les quatorze titres de la Compétition Internationale ont attiré de nombreux festivaliers et donné lieu à de multiples échanges grâce aux 12 invités venus défendre leur film. Parmi les autres points forts de cette édition: NIFFF INVASION 2013 et, en particulier, le ciné-concert Nosferatu VS Turzi qui mêlait habilement standard du cinéma muet et musique actuelle; la rétrospective When Music Scores ! qui offrait au public l’occasion de (re)découvrir quelques-uns des plus grands classiques du fantastique et a donné lieu à de passionnantes masterclasses sur la création de musique de films; la rétrospective consacrée à l’auteur américain Larry Cohen, présent toute la semaine pour introduire ses films et répondre aux questions du public ; la forte affluence du forum littéraire New Worlds of Fantasy qui proposait notamment une conférence animée par Orson Scott Card, auteur de Ender’s game; la masterclass très suivie de Scott Ross (fondateur, directeur, président Digital Domain , directeur général ILM , Vice-président Lucas Film) consacrée aux enjeux de ‘industrie des effets visuels organisée dans le cadre du symposium Imaging The Future’.

Enfin, relevons la présence importante d’événements destinés à saluer la création suisse : le bon accueil réservé aux 2 réalisateurs suisses sélectionnés en compétition internationale (Mathieu Seiler avec Der Ausflug et Olivier Beguin avec Chimères) ; le succès remporté par le programme de courts métrages suisses et la rencontre du public avec les 11 invités présents ; la discussion sur l’adaptation littéraire animée par l’auteur Vincent Gessler et les cinéastes Samuel et Frédéric Guillaume qui a permis de mettre en lumière les synergies actuelles entre littérature et cinéma ; la cérémonie de remise des prix du « Call for Projects : Swissgames 2012/2013 » qui a réuni des spécialistes suisses et internationaux du jeu vidéo. 

Bilan du 13e NIFFF

Voir les commentaires

PALMARES NIFFF 2013



JURY INTERNATIONAL
François Cognard – président du jury - producteur, FR
Frederike Dellert - responsable programmation Fantasy Film Fest, DE
Kim Newman - critique et écrivain, UK
Orson Scott Card - écrivain, US
Jean-François Rauger - directeur programmation cinémathèque française, FR


 

Prix H.R. Giger «Narcisse» du meilleur film (comp. intern.)    10'000 CHF

DARK TOUCH de Marina de Van, FR/IR/SE    

 

 
Verdict du jury: «Le JURY INTERNATIONAL a apprécié la combinaison originale entre genre horrifique et conte moral. La réalisatrice a réussi à utiliser le surnaturel pour atteindre une vérité et capter un aspect invisible de la réalité.»


Mention spéciale du JURY INTERNATIONAL   
 


CHIMERES de Olivier Beguin, CH
 

 



JURY MELIES
Pilar Anguita-MacKay, scénariste, CH
Anita Egger - journaliste, CH
Yamine Guettari - journaliste, CH

Méliès d’argent du meilleur long métrage européen     NOMINATION

 


AU NOM DU FILS de Vincent Lannoo, BE/FR
 

 

Le film est ainsi nominé pour le Méliès d’or, qui sera décerné lors de la 46e édition du Festival Internacional de Cinema Fantàstic de Catalunya à Sitges en octobre 2013.




JURY IMAGING THE FUTURE
Scott Ross - Digital Media Executive, US
Laurent Brett - Designer de génériques de films, FR
Pascal Montjovent - Chef opérateur, CH
   

Prix Imaging The Future du meilleur production design (comp. intern.)    5’000 CHF
 


GHOST GRADUATION de Javier Ruiz Caldera, SP
 

 


Mention spéciale du JURY IMAGING THE FUTURE
 


MARS ET AVRIL de Martin Villeneuve, CA
 

 



JURY DU LYCEE DENIS-DE-ROUGEMONT
Emilie Pellissier, Loïc Hobi, Fabrice Graber, Alessio Comi

Prix de la Jeunesse Denis-De-Rougemont (comp. intern.)    UNE MONTRE
 


DARK TOUCH de Marina de Van, FR/IR/SE
 

 



JURY DU LYCEE BLAISE CENDRARS
Cassandra Jennings, Cynthia Bilat, Amanda Jennings

Prix de la Jeunesse Blaise Cendrars (comp. intern.)    HONORIFIQUE

 


THE CRACK de Alfonso Acosta, CO/AR
 

 



JURY MAD
Julien Sévéon - journaliste, Mad Movies, FR
Alexandre Poncet - journaliste, Mad Movies, FR
Miranda Larrosa - lectrice Mad Movies, CH


Prix Mad Movies du film le plus «Mad» (comp. intern. et comp. asiat.)    PROMOTION
 


DARK TOUCH de Marina de Van, FR/IR/SE
 

 


Mention spéciale du JURY MAD
 


EEGA de S.S Rajamouli et J.V.V Sathyanarayana, Inde
 

 



PRIX DECERNES PAR LE PUBLIC :

Prix du meilleur film asiatique (comp. asiat.)    HONORIFIQUE

 


EEGA de S.S Rajamouli et J.V.V Sathyanarayana, Inde
 

 



Prix RTS du Public (comp. intern. et comp. asiat.)    DIFFUSION
 


YOU’RE NEXT de Adam Wingard, USA
 

 



PRIX TITRA FILM (comp. intern. et comp. asiat.)    BON DE 1000 CHF
 


THE DYATLOV PASS INCIDENT de Renny Harlin, USA/RU/UK
 

 



JURY SSA/SUISSIMAGE
Carola Stern - déléguée SSA et Suissimage, CH
John Canciani - directeur artistique Festival de Winterthur, CH
Pierre Monnard - réalisateur, CH


Prix H.R. Giger «Narcisse» du meilleur court métrage suisse

(comp. de courts suisses)    10'000 CHF
 


PALIM PALIM de Marina Klauser et Pia Hellenthal, CH   
 

 


Mention spéciale du JURY SSA/SUISSIMAGE
 


POCKET ROCKET de Walter Feistle


Prix Taurus Studio du meilleur court métrage suisse (comp. de courts suisses)    BON DE 3000 CHF
 


PALIM PALIM de Marina Klauser et Pia Hellenthal, CHk


Prix Taurus Studio à l’innovation (comp. de courts suisses)    BON DE 3000 CHF
 


EFFORT de Eleonora Berra, CH


Méliès d’argent du meilleur court métrage européen (comp. de courts suisses)    NOMINATION
 


ENTRE ANGE ET DEMON de Pascal Forney, CH

 

Le film est ainsi nominé pour le Méliès d’or, qui sera décerné lors de la 46e édition du Festival Internacional de Cinema Fantàstic de Catalunya à Sitges en octobre 2013.

Voir les commentaires

Dark Touch

Compétition internationale

 

 

La réalisatrice française Marina De van, nous offres un film avec un côté fantastique plus évident, plus forte que dans ses précédentes réalisations : « Dans ma peau » et « Ne te retourne pas ».

 Dans « Dark Touch », elle reprend le thème classique dans le fantastique de poltergeist, comme dans de précédents films, le côté fantastique, lui permet de nous montrer le côté obscur de l’âme humaine.

Plus le film avance, plus le coté horrifique se développe, pour franchement devenir un film d’horreur, Marina De Van ne tourne plus autour, mais plonge carrément les mains dans le « cambouis » horrifique.

On reste curieusement attaché à cette petite fille qui veut se venger, et l’on comprend de ce que lui on fait subir des adultes, même quand sa vengeance devient de plus en plus dure, cruelle, voire sadique.

Marina De Van, nous offre l’un des meilleurs de films de la sélection pour la compétition internationale de ce 13e  NIFFF.

 

Résumé :

Seule rescapée du massacre de sa famille, causé par leur maison qui s'est mise à vivre et a lancé son contenu sur ses occupants, Niamh, 11 ans, est recueillie par des amis de ses parents. Mais les évènements étranges ne s'arrêtent pas pour autant.

 

Fiche technique

Réalisateurs : Marina De Van

Acteurs et actrices

 Miss Keating  Rôle : Niamh

Marcella Plunkett : Richard Dormer

Art Parkinson 

Production

Producteur 

Patrick Sobelman : Scénario

Scénariste : Marina De Van 

Equipe technique

Directeur de la photographie : John Conroy 

Monteur : Mike Fromentin 

Compositeur : Christophe Chassol 

Sociétés

Production :Agat Films & Cie

Coproduction : Element Pictures

Pays de production : France

Année de production : 2013

Durée : 90

Version : Anglais

ST : français

Âge minimum : 16

Genre : thriller,supernatural

Le tournage s’est déroulé en Irlande et en Suède et le film est en langue anglaise.

 

 

 Filmographie de Marina de Van

Récompense :

Festival International de Films de Femmes de Créteil (édition n°29) 2007

 Prix du Public - Meilleur court métrage français dans : La Promenade 

 

Réalisation

2012   Dark Touch  Réalisatrice 

 2010   Le Petit Poucet (TV)  Réalisatrice 

 2007   Ne te retourne pas  Réalisatrice 

 2006   La Promenade (moyen-métrage)  Réalisatrice 

 2001   Dans ma peau  Réalisatrice 

1999   Psy show (court-métrage)  Réalisatrice 

1998   Alias (court-métrage)  Réalisatrice 

1997   Rétention (court-métrage)  Réalisatrice 

1996   Bien sous tous rapports (court-métrage)  Réalisatrice 

1995   Luce Ternier (court-métrage)  Réalisatrice 

 Actrice

2006   Je pense à vous Rôle : Anne 

2006   La Clef  Rôle : Sophie 

2001   Dans ma peau  Rôle : Esther 

1998   Sitcom  Rôle : Sophie 

1998   Un Peu de temps réel (court-métrage)  - 

1997   Regarde la mer (moyen-métrage)  Rôle : Tatiana   

1997   Rétention (court-métrage)  - 

1996   Bien sous tous rapports (court-métrage)  La fille 

 

Scénario

2012   Dark Touch  Scénariste 

 2010   Le Petit Poucet (TV) : Scénariste 

2007   Ne te retourne pas : Auteur 

2007   Ne te retourne pas : Dialoguiste 

2007   Ne te retourne pas : Scénariste 

2006   Je pense à vous : Adaptatrice

2006   Je pense à vous : Dialoguiste 

2006   Je pense à vous : Scénariste 

2001   8 femmes : Scénariste 

2001   Dans ma peau : Scénariste 

2000   Sous le sable : Scénariste 

1999   Psy show (court-métrage) : Scénariste 

1998   Alias (court-métrage) : Scénariste 

1998   Les amants criminels : Scénariste 

1997   Rétention (court-métrage)  Scénariste 

1996   Bien sous tous rapports (court-métrage) : Scénariste 

 

Equipe Technique

1997   Rétention (court-métrage)  Monteuse 

 

Dark Touch

Dark Touch

Voir les commentaires

We Are What We Are

Compétition Internationale

 

(NIFFF 2013)

 

Ce film à eu 3 nominations à la Quinzaine des Réalisateurs 2013 (édition n° 45) : Prix SACD   Jim Mickle, Art Cinema Award Jim Mickle, Label Europa Cinéma.

Précédemment Jim Mickle avec réalisé et scénarisé : Mulberry Street  en 2006 et Stake Land en 2010.

Il est le remake de : «  Ne nous jugez pas » (Somos Lo Que Hay) de 2010  de Jorge Michel Grau, qui réalisait son premier long-métrage avec dans les rôles principaux Francisco Barreiro, Alan Chávez qui a obtenu le grand prix au Fantastic'Arts — Festival du Film Fantastique de Gérardmer 2011 (édition n° 18)

Jim Mickle reprend, l’histoire de base en la situant dans un autre lieu, une autre époque, avec d’autres personnages et d’autres circonstances, il en demeurera pas moins dérangeant pour beaucoup. Apres la réalisation

Ils sont cannibales par la volonté de Dieu ! Mais après tout (cette fois c’est moi qui vais choquer) les pratiques de l’eucharistie dans les Églises d’Orient et d’Occident : « Bois ceci est mon sang, mange ceci est mon corps », n’est rien d’autre qu’une forme de cannibalisme mystique.

« L’eucharistie culmine avec la communion, c’est-à-dire le partage des éléments eucharistiques — le pain et le vin — qui sont, pour les Chrétiens, le corps et le sang du Christ, offert en sacrifice sur la croix et ressuscité. Les catholiques décrivent en outre l’Eucharistie comme une véritable actualisation, non sanglante, de l’unique sacrifice du Christ en vue du Salut, par le ministère du prêtre, configuré au Christ (alter Christus). Les protestants s’y refusent, considérant que cela diminue la dignité du sacrifice de la Croix ». : Wikipédia)

Le comportement du père très mystique pratiquant et une forme extrême de cette communion, avec un dieu, que cette famille au court des décennies s’est construits, avec leur propre « bible ».

Très bien interpréter et mise en scène, on peut quand même regretter entre la sortie du film original et le remake une aussi courte période (2 ans), le premier avait fait scandale a sa sortie au Festival de Cannes en 2011, je doute que ce second « Opus » fasse le même effet.

 

 

Résumé :

Les Parker sont connus dans le village pour leur grande discrétion. Derrière les portes closes de leur maison, le patriarche, Franck, dirige sa famille avec rigueur et fermeté. Après le décès brutal de leur mère, Iris et Rose, les deux adolescentes Parker, vont devoir s'occuper de leur jeune frère Rory. Elles se retrouvent avec de nouvelles responsabilités et n'ont d'autre choix que de s'y soumettre, sous l'autorité écrasante de leur père, déterminé à perpétuer une coutume ancestrale à tout prix. Une tempête torrentielle s'abat sur la région, les fleuves débordent. Les autorités locales commencent à découvrir des indices qui les rapprochent du terrible secret des Parker…

 

Fiche technique et casting

Réalisateurs :Jim Mickle

 Acteurs et actrices

 

Rôles principaux

Kelly McGillis  Rôle : Marge

Ambyr Childers  Rôle : Iris Parker

Odeya Rush  Rôle : Alyce Parker

Michael Parks (II)  Rôle : Doc Barrow

Wyatt Russell  Rôle : Agent de police Anders

Julia Garner  Rôle : Rose Parker

Bill Sage  Rôle : Frank Parker

Nick Damici  Rôle : Shérif Meeks

 

Autres rôles 

Mathias Parker : Joel Nagle 

Emilie :  Vonia Arslanian 

Arlene Stratton : Annemarie Lawless 

Monsieur Kimble : Nat DeWolf 

La mère d'Alyce   Reagan Leonard 

 

Production

Producteur   Rodrigo Bellott 

Producteur exécutif   Brett Fitzgerald

Coproducteur : Nicholas Kaiser 

Producteur exécutif : Emilie Georges 

Producteur : Andrew Corkin 

Producteur : Nicholas Shumaker 

Producteur exécutif : Tanja Meissner 

Producteur exécutif : Linda Moran 

Producteur  Jack Turner 

 Producteur exécutif : Mo Noorali 

Producteur exécutif : Jacob Pechenik 

 

Scénario

Scénariste : Nick Damici 

Scénariste : Jim Mickle 

 

Equipe technique

Coordinatrice de production : Cynthia Chou 

Effets spéciaux : Pete Gerner 

Coordinateur des cascades : Anthony Vincent 

Assistant monteur : Aaron Crozier 

Scripte : Zorinah Juan 

 Assistant de production : Stephan Prevost 

Compositeur : Phil Mossman 

 Directeur de la photographie : Ryan Samul 

Directeur du casting : Sig De Miguel 

 Chef décorateur : Russell Barnes 

 Directeur artistique : Ada Smith 

 1er assistant réalisateur : Joseph Ciccarella 

Réalisateur de 2nd équipe : Eric Stanze 

Chef accessoiriste : Jessie Katz 

Monteur son : Linzy Elliot 

 Chef monteur : Jim Mickle 

Monteur son : Jerrell Suelto 

Directeur du casting : Stephen Vincent 

 Assistant de production : Brandon Regina 

 

Sociétés

Distributeur France :Wild Side Films / Le Pacte

 Production :Memento Films International

  Production :Uncorked Productions 

Pays de production : USA

Année de production : 2013

Durée : 100

Version : english

ST : français

Âge minimum : 16

Genre : horreur, drame

We Are What We Are Compétition Internationale (NIFFF 2013)

Voir les commentaires

Au Nom du Fils

de Vincent Lannoo

 

Ultra Movies

 

NIFFF 2013

 

 

Vous cherchez le film le plus déjanté du NIFFF 2013, ne cherchez plus, comme souvent pour ne pas dire toujours, il nous vient de Belgique.

 

Vincent Lannoo, nous reviens après « Vampires » dont nous avions parlé à l’époque (voir ci-dessous) on retrouve au côté de  Philippe Nahon et Jacky Nercessian , Astrid  Whettnall qui y  interprète une mère de famille et animatrice  d’une émission catholique sur une radio sur la radio de l’évêché , plus que un peu « blonde » confronté à la dure réalité de la pédophilie des prêtes, elle vas ce révéler, et vas leurs faire passez le gout du pain béni.

 

Tout est la bien en place, pour autour d’une comédie surréaliste comme le cinéma belge c’est si bien le faire, avec des moments de grandes émotions, de rires, l’utilisation de cet humour belge si particulier leurs permets dans le cinéma, et particulièrement le cinéma de genre, de dénoncer les pires atrocités.

 

Dans le cas présent, c’est le long, très long silence de la hiérarchie catholique aussi bien en Europe que dans le reste  du monde, sur les prêtres pédophiles, la protection aussi bien active que passive des évêques, déplaçant de diocèses en diocèse les prêtres concerné, qui est dénoncer dans ce film.

 

C’est parait-il fini …

 

En bref, un  film avec une bonne mise en scène et  de très bons acteurs et peu de moyens.

   

 

Résumé :

"Au Nom du Fils" -

Quand une femme de foi, animatrice d'une tribune sur une station de radio catholique, dévouée à sa famille et a la souffrance du monde, est confrontée à la pédophilie des prêtres et au suicide de son fils, la croyance fait place à la rage et à la violence quand le silence de l'église crée le chaos et la désespérance de ses brebis.

 

 

Casting et équipe technique

Réalisateur

Vincent Lannoo

 

Scénario

Vincent Lannoo

Albert Charles

   Philippe Falardeau

 

Actrice et acteurs :

Astrid Whettnall : La Mère

Philippe Nahon : Prêtre et Parrain  de la Mère

Achille Ridolfi : Le Prêtre Achille

Jacky Nercessian : L’Evêque

 

Pays de production : Belgique

Année de production : 2012

Durée : 80

Version : français

ST : Anglais

Âge minimum : 16

Genre : comédie, surréaliste

 

Filmographie de Vincent Lannoo

2012 :  Six pieds sur terre 

 2011 :   Little Glory 

2010 :  Vampires  (voir lien ci-dessous)

2005 :  Ordinary man 

 2001 : Strass 

  1997 : J'adore le cinéma (court-métrage) 

Affiche du Film

Affiche du Film

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog