Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Articles avec #fantastique

Entretien Thomas CLEARLAKE Auteur

Entretien

Thomas CLEARLAKE

Auteur

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Thomas,

Nous allons inverser la forme de cet entretien, on finit habituellement par la biographie de l’Auteur, mais j’aimerais déjà que tu dises à nos internautes, d’où tu viens, ta formation initiale, ton itinéraire professionnel et personnel ?

 

Thomas CLEARLAKE,

Bonjour Stéphane,

Je suis né au Canada (Colombie Britannique). Je n’ai pas reçu de formation littéraire particulière, j’ai simplement lu beaucoup de livres. Il faut savoir que la lecture est indispensable pour se lancer dans l’écriture. Le premier livre que j’ai lu a été les « Histoires extraordinaires » d’Edgar Allan Poe.

 

Stéphane Dubois,

« Les forêts d’Acora » est ton premier roman, tu avais déjà écrit d’autres textes avant ? De quels genres littéraires s’agissait-il ?

 

Thomas CLEARLAKE,

Oui, J’ai écrit quelques nouvelles dans le genre Thriller, Terreur, SF, dystopie dont certaines que j’ai publiées sur monbestseller.com (une plateforme d’autopublication).

 

 

 

Stéphane Dubois,

Pourquoi avoir ressenti le besoin de prendre un pseudo, de nos jours cela devient de moins en moins fréquent ?

 

Thomas CLEARLAKE,

Je ne sais pas, peut être que le jour où je vendrai des millions de livres, je pourrai être tranquille dans l’anonymat, lol !

 

Stéphane Dubois,

« Au-delà des Étoiles » est le premier volume de cette saga, elle en comptera combien ? Dès l’origine tu avais prévu une suite ?

 

Thomas CLEARLAKE,

Oui, j’ai voulu créer un univers entier, au sein duquel se déroulera une quête intergalactique sur quatre ou cinq tomes, environ…

 

Stéphane Dubois,

Nos internautes pourraient-ils avoir une version papier dédicacée de ta petite main ?

 

Thomas Clearlake,

Bien sûr, il leur suffit de se rendre sur mon site et ils pourront commande, une version papier, mais aussi s’ils le préfèrent une version e-book  (voir lien à la fin de cet article, et pensez à citer « science-fiction fantastique » lors de votre commande, NDLR).  Pour ce faire une idée, ils peuvent lires les 3 extraits que tu présentes en bas de page en téléchargement.

 

Stéphane Dubois,

Que penses-tu des genres de l’imaginaire dans la littérature française actuelle ?

 

Thomas Clearlake,

La littérature française de l’imaginaire a de beaux jours devant elle. Le français est une langue très riche ; certaines couleurs, ambiances, tensions… prennent en français des nuances qu’elles ne peuvent trouver dans d’autres langues.

 

Je pense que l’on doit promouvoir fortement le genre imaginaire afin que de nombreux jeunes (ou moins jeunes) auteurs s’y intéressent et s’y essayent.

Le terrain littéraire de l’imaginaire est très fertile en France. Il ne demande qu’à être nourri de jeunes pousses !

 

Stéphane Dubois,

D’autres formes de créations t’attirent ?

 

Thomas Clearlake,

Pour ne rien te cacher je suis fan de cinéma. Mon rêve serait de pouvoir participer un jour à la réalisation d’une adaptation d’un de mes romans à l’écran.

 

J’aime aussi beaucoup le Jazz et plus particulièrement le Blues, qu’il m’arrive de pratiquer (guitare) à mes heures perdues.

 

Stéphane Dubois,

Tu as d’autres projets en vue en dehors des « Forets d’Acora » ?

 

Thomas CLEARLAKE,

Oui, je travaille actuellement sur l’écriture d’un Thriller/Fantastique/Terreur qui s’intitulera « L’essence des ténèbres », et qui paraîtra aux environs de décembre 2017.

 

Merci à Thomas CLEARLAKE, de nous avoir accordé cet entretien.

 

Vous pouvez aller visiter le site de l’auteur (le livre au format broché et ebook y est en vente. Les exemplaires brochés peuvent être dédicacés par l’auteur, suivre le lien ci-dessous)

 

Résumé du livre

Les forêts d'Acora (Au-delà des étoiles t. 1)

Les faits qui vont être évoqués à travers les lignes de ce manuscrit prennent place dans les galaxies de notre nouveau cosmos, situé à des milliards de cycles-lumière de la Voie lactée… et de la Terre, qui vit l’ Homme naître, grandir, et partir coloniser les confins…

 

Les fils de l’ Homme ont porté la semence de l’ humanité sur des planètes fertiles, dans des systèmes planétaires où ils évoluent à présent parmi de nombreuses autres espèces. Dans ces régions cosmiques où la vie tente de trouver une harmonie commune, l’éternelle de pouvoir a érigé des empires intergalactiques, bâtis sur une technologie sur-développée, et menacés par le chaos des guerres qu’ ils se livrent entre eux.

 

Sous d’ autres étoiles, des ententes pacifiques se forment entre certains systèmes qui ont choisi la voie de la raison. Ailleurs, des populations s’ organisent pour leur survie sur des planètes sauvages. À travers l’ espace, depuis la nuit des temps, un ordre oeuvre dans le plus grand secret au maintien de l’ équilibre et à l’ unification de l’ Univers.

Mon nom est Jaadhur, je suis un descendant humain et suis devenu un Ujhaï, une Sentinelle au service de l’Alliance universelle. Ceci est l’ histoire de ma vie, mais c’ est aussi et surtout celle d’ une quête dont dépendra l’ avenir de notre univers.

Extrait 1 en téléchargement gratuit, remerciement à l'auteur.

Extrait 2 en téléchargement gratuit, remerciement à l'auteur.

Extrait 3 en téléchargement gratuit, remerciement à l'auteur.

Voir les commentaires

WILLIAM FRIEDKIN – INVITE D’HONNEUR DE LA 10è EDITION DU FEFFS

WILLIAM FRIEDKIN –

INVITE D’HONNEUR DE LA 10è EDITION DU FEFFS

 

Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg est très heureux d’annoncer l’invité d’honneur de sa 10è édition, le réalisateur emblématique du Nouvel Hollywood, William Friedkin, connu de tous pour avoir mis en scène en 1973 L’Exorciste (The Exorcist), l’un des films les plus effrayants de tous les temps.

 

Le Festival lui remettra un Prix d’honneur pour sa carrière et sa contribution au patrimoine cinématographique lors de la cérémonie de clôture, le samedi 23 septembre.

 

William Friedkin se prêtera également à une Master class, permettant de revenir sur sa carrière prolifique, de French Connection (The French Connection), réalisé en 1971 et qui révolutionna les codes du polar, à Killer Joe, sorti en 2012 pour lequel il travaille actuellement à une adaptation en série TV.

  

Et pour compléter cet hommage, le Festival proposera une rétrospective sélective de son œuvre, composée de titres tels que French Connection,  le director’s cut de L’Exorciste, La Chasse (Cruising), Police Fédérale : Los Angeles (To Live and Die in L.A.), Bug, ou encore Killer Joe.

  

La Master class sera suivie de la projection du Convoi de la peur (Sorcerer), célébrant également le 40è anniversaire de la sortie de ce film, resté longtemps invisible. Cette nouvelle adaptation du roman Le Salaire de la peur de Georges Arnaud,  qu’Henri-Georges Clouzot avait déjà adapté en 1952, sera diffusée dans sa version récemment remasterisée.

 

 Le programme complet de la rétrospective et les horaires seront dévoilés mi-août.

 

(Communiqué de Presse)

Voir les commentaires

SUPER DARK TIMES
SUPER DARK TIMES

SUPER DARK TIMES

PALMARÈS NIFFF 2017 :

SUPER DARK TIMES

gagne le Narcisse du meilleur film

 

La 17e édition du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) s’est achevée samedi soir avec la cérémonie de remise des prix, suivie de la projection de Baby Driver (Edgar Wright, US). La présidente du Jury International Jessica Hausner, talentueuse cinéaste autrichienne, a remis le « Narcisse » du meilleur film à Super Dark Times de Kevin Phillips (US). Pendant 9 jours, le NIFFF aura vécu au rythme du fantastique, attirant à Neuchâtel des festivaliers plus nombreux avec 37’000 entrées recensées (36’000 en 2016). Ce résultat très positif prouve encore une fois que le concept englobant sur lequel repose la programmation, de même que les espaces pluridisciplinaires proposés, permettent au NIFFF d’attirer un public diversifié composé de cinéphiles et de professionnels aussi fidèles que passionnés. La structure du gradin couvert du NIFFF Open Air a donné l’occasion aux organisateurs d’assurer des projections magiques dans une ambiance estivale et festive, une opération entièrement réussie malgré les conditions météorologiques mitigées du 1er week-end.

(Communiqué de presse)

 

 PALMARÈS NIFFF 2017

Prix H.R. Giger « Narcisse » du meilleur film (Compétition Internationale)   

CHF 10’000.- offerts par la Ville de Neuchâtel   

   

SUPER DARK TIMES – Kevin Phillips, United States

World sales: Ways & Means (US)

 

Décerné par le Jury International

Domenico La Porta, Chief Editor Cineuropa, Head of Wallimage Creative, Director of R/O Institute, Belgium

Eric Valette, Director, France

Jehanne Rousseau, CEO Spiders Games, France 

Jessica Hausner, Director, Austria

Myriam Sassine, Producer, Festival director, Lebanon

 

Le prix du meilleur film est octroyé à une oeuvre qui nous a marqués par son approche psychologique complexe. Bien que démarrant comme une histoire de coming-of-age typique, le film évolue en troublante remise en cause de l’identité humaine. Particulièrement subtile, ce récit s’intéresse à la transformation d’un ami en monstre. Le prix est décerné à Super Dark Times de Kevin Philips. - Jury International

 

 

 

 

Méliès d’argent du meilleur long métrage fantastique européen

Nomination

   

EL BAR - Álex de la Iglesia, Spain

World sales: Film Factory (ES)

 

Décerné par le Jury Méliès

Julien Sévéon, Journalist, France

Markus Keuschnigg, Festival director, Austria

Peter Ricq, Director, Canada

 

Le film est ainsi nominé pour le Méliès d’or qui sera décerné en novembre 2017 à Trieste Science+Fiction.

 

Un tour de force magnifiquement réalisé, s’inscrivant dans l’air du temps, et qui plonge le spectateur dans les entrailles du climat de paranoïa et des peurs européennes portant sur l’Autre, mais aussi un huis clos à trois niveaux éreintant, rempli de personnages grotesques et d’une folie qui ne faiblit jamais. Style irréprochable et beauté frénétique : la marque de fabrique du toujours très provocateur Alèx de la Iglesia. - Jury Méliès

 

 

 

 

Mention spéciale du jury :

MON ANGE - Harry Cleven, Belgium

World sales: Elle Driver (FR)

 

Mention honorable pour MON ANGE, un exemple incroyablement sublime de romantisme à l’européenne qui se présente comme une ode au féérique dans le quotidien, spirituellement en accord avec un âge de l’innocence oublié. - Jury International

 

 

 

 

Prix NIFFF de la critique internationale (Compétition Internationale)

Promotion

 

THE ENDLESS – Justin Benson & Aaron Moorhead, United States

World sales: Alliance Media Partners International (UK), amp-film.com

 

Décerné par le Jury NIFFF de la critique internationale

Claudio Bartolini, Journalist, Nocturno, Italy

James Marsh, Journalist, ScreenAnarchy, United Kingdom

Laurent Duroche, Journalist, Mad Movies, France

Leo Lemke, Journalist, Deadline, Deutschland

Raul Gil, Journalist, Scifiworld, Spain

 

 

 

 

Prix Imaging The Future du meilleur production design (Compétition Internationale)

CHF 5’000.- offerts par le Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique (CSEM)

 

THE ENDLESS – Justin Benson & Aaron Moorhead, United States

World sales: Alliance Media Partners International (UK), amp-film.com

 

Décerné par le Jury International

Domenico La Porta, Chief Editor Cineuropa, Head of Wallimage Creative, Director of R/O Institute, Belgium

Eric Valette, Director, France

Jehanne Rousseau, CEO Spiders Games, France 

Jessica Hausner, Director, Austria

Myriam Sassine, Producer, Festival director, Lebanon

 

Nous avons choisi d’octroyer le prix du meilleur production design à un film qui nous a transporté vers un monde lovecraftien, à la fois poétique et perturbant. La photographie, alliée à la direction artistique et aux effets visuels (tous pris en charge par les réalisateurs eux-mêmes), contribuent à créer un style visuel admirable, original et impressionnant. Le prix est décerné à The Endless de Justin Benson & Aaron Moorhead. - Jury International

 Prix de la Jeunesse Denis-De-Rougemont (Compétition Internationale)

Une montre Hamilton

 

HOSTILE - Mathieu Turi, France

Distributor: Splendid Film (DE)

 

Décerné par le Jury du Lycée Denis-de-Rougemont

Coralie Fayolle, Océane Jeanneret-Gris, Colin Moschard, Noémie Schlüssel

 

À l’unanimité et au premier tour, notre choix s’est porté sur HOSTILE du réalisateur Mathieu Turi pour son film mariant de manière audacieuse drame romantique et monde post-apocalyptique. Selon nous, ce film s’est clairement démarqué des autres longs métrages de la compétition internationale de par son côté total : rythmique, symbolique, contrasté, esthétique et... madmaxien pour le début. - Jury du Lycée Denis-de-Rougemont

 

 

Prix du meilleur film asiatique (Compétition Asiatique)

Honorifique

 

TRAPPED – Vikramaditya Motwane, India

Festival contact: Basil Content Media (IN)

 

Décerné par le public

 

 

 

 

Prix RTS du Public (Compétition Internationale et Compétition Asiatique)

Diffusion

 

JOJO’S BIZARRE ADVENTURE: DIAMOND IS UNBREAKABLE - Miike Takashi, Japan

World sales: Tokyo Broadcasting System (JP)

 

Décerné par le public

 

 

 

Prix H.R. Giger « Narcisse » du meilleur court métrage suisse   

CHF 10’000.- offerts par la SSA et Suissimage

 

Méliès d’argent du meilleur court métrage fantastique européen

Nomination

 

DIE BRÜCKE ÜBER DEN FLUSS - Jadwiga Kowalska, Switzerland

Prod: Schweizer Radio und Fernsehen (CH) - huhu@jadwiga.ch

 

Décernés par le Jury SSA/Suissimage

Eva Vitija, SSA/SUISSIMAGE delegate, Switzerland

Francesca Reverdito, Director, Switzerland

Raphaël Chevalley, Journalist, Switzerland

 

Le film est ainsi nominé pour le Méliès d’or qui sera décerné en novembre 2017 à Trieste Science+Fiction.

 

 Prix Taurus Studio à l’innovation (compétition de courts métrages suisses)

Bon de CHF 2000.- de post-production sonore

 

SONS OF BITCHES - Arnaud Baur, Switzerland

Prod: Nitrium Films (CH), Chaoticlock Productions (CH), Tschudi Brothers Production (CH) - ol@chaoticlock.com

 

Décerné par le Jury Taurus Studio

Claude Lander, Taurus Studio founder, Switzerland

Nicolas Burlet, Producer, Switzerland

Nicolas Feuz, Writer, Switzerland

 

 

PALMARÈS NIFFF 2017

FANTASTIC WEB CONTEST II

 

À l’issue de la séance de pitching organisée le mercredi 5 juillet dans le cadre de STORYWORLDS, le jury composé de membres de la RTS, du NIFFF et d’une personnalité externe, a désigné le projet de websérie fantastique suisse prêt à partir en production et qui sera présenté en première mondiale lors de la 18e édition du festival en 2018. Le vainqueur a été annoncé à la cérémonie de clôture :

 

LE 5ÈME CAVALIER - Julien Dumont, Kennocha Baud, J.D. Schneider, DBFX Workshop, Switzerland

 

LE 5ÈME CAVALIER traite le genre fantastique avec beaucoup d’ambition. C’est un vrai pari narratif et esthétique et la RTS se réjouit de relever ce défi avec des auteurs pleins de fraîcheur et d’enthousiasme. - Patrick Suhner, RTS, Unité Fiction, Editorial Producer, Switzerland

 

LE 5ÈME CAVALIER est un projet d’un type nouveau en Suisse. Une websérie visuellement ambitieuse qui plonge au cœur de la culture fantastique. L’encouragement de la relève est un objectif essentiel du NIFFF et nous sommes heureux de voir émerger des nouvelles sensibilités qui apportent de la diversité. - Anaïs Emery, NIFFF, Artistic Director, Switzerland

Voir les commentaires

COLOSSAL

COLOSSAL

 

SORTIE

LE 27 JUILLET 2017

EXCLUSIVEMENT 

SUR TOUTES LES PLATEFORMES VOD

 

Une fois n’est pas coutume, nous parlerons d’E-Cinéma, en fait sait même la première fois, mais on doit bien vivre avec les nouveaux moyens de diffusions du 7e art, ceux du 21e siècle. À ce propos vous trouverez en bas de l’article les divers modes d’emploi suivant la box, tablette ou autre que vous disposez pour vous connecter.

 

Mais les sorties de films indépendants américains ou pas sont  toujours a encouragé, cela toujours été la ligne de notre politique éditoriale, et ce   dans tous les domaines de la culture des genres de l’imaginaire.

 

Colossal, est un film indépendant qui a sa sortie en salle en Amérique a surpris aussi bien le public que les critiques et a réussi le tour de force de faire 3 millions d’entrées. Vu le budget le réalisateur pensait au départ tournée en Espagne, les choses ont changé lorsque Anne Hathaway découvrit par hasard le scénario et fit part de son intérêt pour celui-ci et de son désir d’interprète le rôle de Gloria.

 

Le réalisateur a fait en moins de 10 ans déjà 5 films de genre, dont un des segments de THE ABC OF DEATH (segment : A is for Apocalypse), il n’est donc pas un inconnu pour les amateurs de films de genre. Anne Hathaway on ne la présente plus elle a joué dans de  très nombreux films et série TV.

 

Un propos original avec cette histoire qui lie deux personnages Gloria est le Monstre qui sévit à Séoul, mais qui des deux est le monstre ? Par certains côtés le réalisateur reprend le mythe de DR JEKYLL & Mr HYDE.

  

Synopsis et détails

 

Gloria est une jeune new-yorkaise sans histoire. Mais lorsqu’elle perd son travail et que son fiancé la quitte, elle est forcée de retourner dans sa ville natale où elle retrouve Oscar, un ami d’enfance. Au même moment, à Séoul, une créature gigantesque détruit la ville, Gloria découvre que ses actes sont étrangement connectés à cette créature. Tout devient hors de contrôle, et Gloria va devoir comprendre comment sa petite existence peut avoir un effet si colossal à l’autre bout du monde…

 

Une femme ordinaire découvre qu'elle est mentalement liée à un lézard géant qui menace de détruire Séoul.

 

Avec Anne Hathaway, Jason Sudeikis, Dan Stevens Réalisé par Nacho Vigalondo

Acteurs et actrices

Anne Hathaway   Rôle : Gloria

Jason Sudeikis Rôle : Oscar

Dan Stevens Rôle : Tim

Tim Blake Nelson   Rôle : Garth

Austin Stowell  

Rukiya Bernard   Rôle : Maggie

Christine Lee X   Rôle : Serveuse Séoul

Agam Darshi Rôle : Ash

Gloria jeune Hannah Cheramy

Reporter Mihoko Suzuki

Mère Sarah Surh

Patron Bar Andrew Tait

 

Scénario

Scénariste

Nacho Vigalondo

Sur une idée de Nacho Vigalondo

 

Soundtrack

Compositeur

Bear McCreary

 

Production

Producteur

Nahikari Ipiña

Zev Foreman

Russell Levine

Dominic Rustam

Shawn Williamson

 

Coproducteur

Arielle Boisvert

Producteur délégué

Garrett Basch

Justin Bursch

Jonathan Deckter

Christopher Lytton

Nacho Vigalondo

 

Producteur associé

Michael Tennant (I)

Coproducteur délégué

Garrett Basch

 

Equipe technique

Directeur de la photographie

Eric Kress

 

Chef monteur

Luke Doolan

 

Directeur artistique

Roger Fires

 

Chef décorateur

Josh Plaw

 

Directrice du casting

Maureen Webb

Sue Chan

 

Directeur de production

Brian Dickman

 

1er assistant réalisateur

Tim Sereda

 

Chef costumier

Antoinette Messam

 

Ingénieur du son

Adam Stein (II)

 

Superviseur des effets spéciaux

Jak Osmond

 

Superviseur des effets visuels

Phil Jones

 

Coordinateur des cascades

Scott J. Ateah

 

Coordinateur des cascades

Paul Wu

 

Chef coiffeur

Fiona Bobowski

 

Chef maquilleur

Dana Hamel

 

Sociétés

Production

Brightlight Pictures

Toy Fight Productions

Sayaka Producciones

 

Distributeur France

TF1 Vidéos

NACHO VIGALONDO

FILMOGRAPHIE

 

2014 - OPEN WINDOWS avec Elijah Wood

2014 - VHS VIRAL (Segment : Parallel Monsters)

2012 - THE ABC OF DEATH (segment : A is for Apocalypse)

2011 - EXTRATERRESTRE

2007 - TIMECRIMES

 

Anne Hathaway

 

Biographie/ Filmographie

Nationalité  Américaine

Naissance   12 novembre 1982   (Brooklyn, New-York - Etats-Unis)

 

Biographie

 

Membre du prestigieux Barrow Group new-yorkais, section cinéma, la jeune Anne Hathaway a 17 ans lorsqu'elle fait ses grands débuts à l'écran, en 1999, dans la série télévisée La Famille Green. Mais c'est deux ans plus tard que l'adolescente se révèle au grand public avec son incarnation de la Princesse Thermopolis dans la production Disney Princesse malgré elle. Ce rôle de figure royale empruntée, gaffeuse et d'une naïveté confondante remporte un joli succès public qui appellera une suite en 2004, intitulée Un mariage de princesse.

 

Entre ses deux rôles de Princesse, Anne Hathaway se forge un chemin sans encombres en se construisant, film par film, une image de jeune fille modèle. Elle joue ainsi uniquement dans des productions destinées au jeune public telles Nicholas Nickleby et Ella au pays enchanté, ou prête sa voix à des films d'animation comme Le Royaume des chats (voix de Haru) et le déjanté La Véritable histoire du petit chaperon rouge (voix du rôle-titre). Anne Hathaway noircit légèrement le trait à partir de Secret de Brokeback Mountain, où elle incarne la compagne délaissée de Jake Gyllenhaal. En 2006, elle est à l'affiche de la comédie dramatique Le Diable s'habille en Prada, en tant qu'assistante d'une tyrannique rédactrice en chef incarnée par Meryl Streep.

 

Avec Jane, où elle  interprète la célèbre écrivain Jane Austen, l'actrice semble dorénavant prête à assumer des rôles plus complexes. Elle ne renonce pas pour autant aux films légers, puisqu'après avoir partagé l'affiche de Max la menace avec Steve Carell, elle devient la Meilleure ennemie de Kate Hudson. Avec Passengers, elle rejoint un univers très différent de ceux auxquels elle était habituée : le film est un drame qui flirte avec le surnaturel. Mais, c'est avec Rachel se marie, où elle incarne une ex-mannequin qui sort d'une cure de désintoxication pour se rendre au mariage de sa sœur, qu'elle obtient sa toute première consécration : une nomination à l'Oscar de la meilleure actrice.

 

Après la comédie romantique Valentine's Day (2010), Anne Hathaway retrouve une nouvelle fois les studios Disney, non plus en tant que princesse mais sous les traits de la Reine Blanche, dans le fantasmagorique Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton (id.). La même année, la comédie Love, et autres drogues marque sa deuxième collaboration avec l'acteur Jake Gyllenhaal. Elle interprète pour l'occasion une jeune artiste atteinte de la maladie de Parkinson. L'année suivante, elle s'adonne une nouvelle fois au doublage de film d'animation pour les besoins de Rio, avant de se voir proposer par Christopher Nolan le rôle de Catwoman dans le troisième opus de la franchise Batman.

 

On l'aperçoit plus tard dans Les Misérables, une adaptation américaine du classique de Victor Hugo, elle-même inspirée d'une comédie musicale de Broadway où, métamorphosée, elle campe Fantine, la mère de la petite Cosette. En 2014, Anne Hathaway prête de nouveau sa voix à la pétillante Jewel, dans Rio 2, avant de retrouver Christopher Nolan dans le sublime Interstellar.

 

FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE

2001 – PRINCESSE MALGRÉ ELLE de Garry Marshall

2004 – UN MARIAGE DE PRINCESSE de Garry Marshall

2005 – LE SECRET DE BROKE BACK MOUNTAIN de Ang Lee

2006 – LE DIABLE S’HABILLE EN PRADA de David Frankel

2007 – JANE de Julian Jarrold

2008 – RACHEL SE MARIE de Jonathan Demme

2009 – MEILLEURES ENNEMIES de Gary Winick

2010 – VALENTINE’S DAY de Garry Marshall

2010 – ALICE AU PAYS DES MERVEILLES de Tim Burton

2010 – LOVE, ET AUTRES DROGUES de Edward Zwick

2011 – UN JOUR de Lone Scherfig

2012 – THE DARK KNIGHT RISES de Christopher Nolan

2012 – LES MISERABLES de Tom Hooper

2014 – INTERSTELLAR de Christopher Nolan

2015 – LE NOUVEAU STAGIAIRE de Nancy Meyers

2016 – ALICE DE L’AUTRE COTE DU MIROIR de James Bobin

2016 – COLOSSAL de Nacho Vigalondo

2018 – OCEAN’S EIGHT de Gary Ross

 

 

JASON SUDEIKIS - OSCAR

FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE

2007 / 2010 – 30 ROCK (TV)

2003 / 2016 – SATURDAY NIGHT LIVE (TV)

2008 – JACKPOT de Tom Vaughan

2010 – LE CHASSEUR DE PRIME de Andy Tennant

2010 – TROP LOIN POUR TOI de Nanette Brustein

2011 – B.A.T (BON A TIRER) de Peter et Bobby Farelly

2011 – COMMENT TUER SON BOSS ? de Seth Gordon

2013 – LES MILLER, UNE FAMILLE EN HERBE de Rawson Marshal Thurber

2014 – COMMENT TUER SON BOSS 2 de Sean Anders

2015 – JAMAIS ENTRE AMIS de Leslye Headland

2015 / 2016 – THE LAST MAN ON EARTH (TV)

2016 – COLOSSAL de Nacho Vigalondo

2016 – LES CERVEAUX de Jared Hess

2017 – DOWNSIZING d’Alexander Payne

2017 – PERMISSION de Brian Crano

 

 

DAN STEVENS - TIM

FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE

2010 / 2012 - DOWNTON ABBEY (TV)

2013 – LE CINQUIEME POUVOIR de Bill Condon

2014 – BALADE ENTRE LES TOMBES de Scott Frank

2014 – LA NUIT AU MUSEE : LE SECRET DES PHARAONS de Shawn Levy

2016 – COLOSSAL de Nacho Vigalondo

2017 – LA BELLE ET LA BETE de Bill Condon

2017 – REDIVIDER de Tim Smit

2017 – PERMISSION de Brian Crano

 

 

Pour voir le film :

BBox, Orange et Numéricâble : appuyer sur la touche VOD de la télécommande.

 

Free : appuyer sur la touche Free de votre télécommande puis rendez-vous dans votre Vidéo Club.

 

SFR : rendez-vous dans votre menu « vidéos à la demande » rubrique « à la carte ». Vous pouvez également accéder au e-CINEMA grâce aux TV connectées LG et SAMSUNG en vous rendant sur le Smart Hub / pour télécharger l’application MYTF1 VOD.

 

Connectez-vous via votre ordinateur :

Rendez-vous sur MYTF1VOD.fr (compatible Internet Explorer, Google Chrome, Mozilla Firefox, Opera et Safari) ou sur iTunes dans la rubrique FILMS.

 

Que vous soyez équipé d’une tablette ou d’un téléphone Android ou iOS, il vous suffit de télécharger l’application MYTF1VOD depuis votre store.

 

XBOX 360 : Téléchargez l’application MYTF1VOD gratuitement depuis la rubrique « Apps » ou rendez-vous dans la rubrique films.

 

COLOSSAL
COLOSSAL
COLOSSAL
COLOSSAL

© 2017 - Metropole Films

Voir les commentaires

Couverture: AGILL

Couverture: AGILL

Présences d’Esprits

Été 2017  N°89

Le zine des mondes de l’imaginaire

Littérature-BD-Cinéma-TV-Jeu-Illustration

 

Nouvel arrivage de l’un des meilleurs fanzines sur les genres de l’imaginaire.

On relèvera plus particulièrement dans cette livraison, la nouvelle de Bernard Amade « Ce Matin le soleil ne s’est pas levé »

 

À noter également un article sur le Mook Breeks et la rubrique ANSIBLE (la SF dans le monde) dans laquelle  vous trouverez, comme toujours une masse d’information sur les conventions, en France et surtout à l’étranger.

 

Pas de dossier cette fois-ci, mais ce numéro reste aussi passionnant et source  d’information importante, pour tous les amateurs des genres de l’imaginaire.

 

N’hésitez pas à proposer: articles, dossiers et nouvelles à la rédaction.

 

 

Sommaire

Sommaire

Voir les commentaires

Hommage : George Romero

Hommage :

George Romero

 

On vient d’apprendre que le père des zombies est décédé à Toronto où il résidait, il fut l’un des réalisateurs les plus prolifiques des films de genres depuis 1968 et la sortit de son film culte « La nuit des morts-vivants ».

 

Ses films sont des critiques de ce que l’Amérique a produit de pire : racisme, société de consommation poussée à l’excès, mais également dans « Chronique des morts vivants » il critique la médiatisation à outrance.

 

Plus que des films gore ou sanglants, il fit des films présentant des contenus  sociaux politiques.

 

Il avait présidé le jury du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg en 2011, à cette occasion, il avait été très attentif à être proche de ses nombreux fans présents. Au Festival Lumière (Lyon)  de 2015  lors de la : LA NUIT DE LA PEUR.  La Nuit des morts-vivants de George A.Romero (1970, 1h36) –y avait été présenté dans une version restaurée.

 

Dans « Super 8 » Steven Spielberg qui le réalise y inclus plus clins d’œil  de films de zombies son ami George A. Romero.

 

Tous les amateurs de films de genre sont un peu orphelins.

Décidément après l’annonce du décès de Martin Landau, la journée n’est pas de celle qui l’on voudrait ce souvenir.

 

 

Biographie

Romero naît le 4 février 1940 et grandit dans la ville de New York1. Il tourne ses premiers films à l'âge de 14 ans et connait d'ailleurs quelques déboires avec la police après la chute depuis une fenêtre d'un mannequin en feu. Il s'inscrit à l'université Carnegie-Mellon de Pittsburgh2. Après son diplôme, il commence à tourner, principalement des courts métrages et des publicités. À la fin des années soixante, il fonde avec des amis la société de production Image Ten Productions. Ils regroupent 114 000 $, dont 60 000 de leurs poches, pour produire en 1968 la Nuit des morts-vivants. Écrit en collaboration avec John A. Russo, le film deviendra culte les années suivantes et rapportera entre quatre et cinq millions de dollars.

 

Ses films suivants sont moins populaires : There's Always Vanilla (1971), La Nuit des fous vivants (1973), Season of the Witch (1973) et Martin (1976). Bien que n'étant pas aussi acclamés que la Nuit des morts-vivants ou d'autres films plus récents, ceux-ci portent sa marque : un commentaire social généralement sur fond de terreur. Comme la plupart de ses films, ceux-ci furent tournés dans sa ville favorite, Pittsburgh, ou dans ses environs.

 

En 1978, Romero revint au film de zombies avec Dawn of the Dead. Sorti sous ce titre aux États-Unis, il est remonté par Dario Argento et sorti sous le titre Zombie en Europe. Tourné avec un budget de 1,5 million de dollars, le film en rapporte 40 millions et Entertainment Weekly le choisit pour sa liste des plus grands films cultes en 2003.

 

À la fin des années 1970, Romero est pressenti pour réaliser Les Vampires de Salem, d'après le roman de Stephen King. Il finit par abandonner le projet quand celui-ci passe du statut de film à celui de mini-série, mais sympathise à cette occasion avec l'écrivain3. Les deux hommes bâtissent ensemble le projet du film à sketches Creepshow (1982), qui connaît un certain succès. Par la suite, Romero passe un an à travailler sur l'adaptation de Simetierre (1989) mais quitte le film quand les producteurs décident d'en modifier la fin. Il réalise ensuite une autre adaptation d'un roman de King, La Part des ténèbres (1992), mais le film est un échec.

 

Parallèlement, Romero continue sa saga des zombies avec Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead) en 1985, avec Le Territoire des morts (Land of the Dead) en 2005, avec Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead) en 2008 et avec Survival of the Dead en 2010.

 

Il entreprend ensuite de mettre en scène un remake de l'un des meilleurs films de son ami Dario Argento, Les Frissons de l'angoisse. Prévu en 3D, le film n'est finalement pas tourné à cause du mécontentement d'Argento.

 

Romero est pressenti pour écrire et réaliser le film Resident Evil, mais il quitte le projet en 1999 à la suite de divergences artistiques avec la production car Capcom avait refusé le scénario de Romero. Le script est néanmoins disponible sur le net, on constate que le film reprenait le scénario des 2 premiers jeux Resident Evil. En effet, Romero avait demandé à un de ses assistants de jouer aux deux premiers Resident Evil et d'enregistrer ses parties sur cassette pour qu'il puisse écrire le scénario4. Néanmoins, Romero a réalisé deux spots télévisés pour la télévision japonaise pour la publicité de Resident Evil 2.

 

Du 11 au 18 septembre 2011, George A. Romero préside le Festival européen du film fantastique de Strasbourg.

 

En 2014, il sort directement en bande-dessinée le nouvel opus de sa saga zombiesque. Paru à un rythme régulier depuis janvier 2014 aux États-Unis, Empire of the Dead se déroule à New York et met en scène pour la première fois dans la saga de Romero des vampires en plus des zombies.

 

George A. Romero meurt le 16 juillet 2017 à l'âge de 77 ans dans son sommeil après une courte lutte contre un cancer du poumon.

 

Publications

Roman jeunesse Le Petit Monde d'Humongo Dongo / George A. Romero ; trad. Laurent Buscaglia et Betty Short. Paris : Seuil jeunesse-Nemo, avril 1996, 96 p. (ISBN 2-02-029382-X)

Bandes dessinées Empire of the dead (Volume 1) / scénario George A. Romero ; dessin Dalibor Talajic ; couleurs Rain Beredo ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, mai 2015, (ISBN 978-2-8094-4911-2)

Empire of the dead (Volume 2) / scénario George A. Romero ; dessin Alex Maleev ; couleurs Matt Hollingsworth ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, sept. 2014, (ISBN 978-2-8094-4249-6)

Empire of the dead (Volume 3) / scénario George A. Romero ; dessin Andrea Mutti ; couleurs Rain Beredo ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, janv. 2016, (ISBN 978-2-8094-5317-1)

 

Scénario de film

George A. Romero, La Nuit des morts vivants : découpage intégral, dialogues bilingues et dossier, in L'Avant-scène cinéma n° 619, janvier 2015, 147 p. (ISBN 978-2-84725-114-2)

 

Filmographie

Réalisateur

1968 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead)

1971 : There's Always Vanilla

1972 : Season of the Witch

1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies)

1977 : Martin

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead)

1981 : Knightriders

1982 : Creepshow

1985 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead)

1988 : Incidents de parcours (Monkey Shines)

1990 : Deux yeux maléfiques - segment La Vérité sur le cas de Monsieur Valdemar (Due occhi diabolici)

1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half)

2000 : Bruiser

2005 : Le Territoire des morts (Land of the Dead)

2008 : Chronique des morts-vivants (George A. Romero's Diary of the Dead)

2009 : Le Vestige des morts-vivants (George A. Romero's Survival of the Dead)

 

Scénariste

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

1972 : Season of the Witch, de George A. Romero

1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies), de George A. Romero

1977 : Martin, de George A. Romero

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero

1981 : Knightriders, de George A. Romero

1986 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead), de George A. Romero

1987 : Creepshow 2, de Michael Gornick

1988 : Incidents de parcours (Monkey Shines), de George A. Romero

1989 : Darkside, les contes de la nuit noire (Tales from the Darkside), de John Harrison

1990 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de Tom Savini

1990 : Deux yeux maléfiques (Due occhi diabolici), de George A. Romero et Dario Argento

1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half), de George A. Romero

2000 : Bruiser, de George A. Romero

2003 : L'Armée des morts (Dawn of the Dead, L'Aube des morts au Québec), de Zack Snyder (scénario original de Zombie)

2005 : Le Territoire des morts (Land of the Dead), de George A. Romero

2008 : Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead), de George A. Romero

2009 : Le Vestige des morts-vivants (Survival of the Dead), de George A. Romero

 

Acteur

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

1977 : Martin, de George A. Romero

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero

1986 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead), de George A. Romero

1990 : Le Silence des agneaux (The Silence of the Lambs), de Jonathan Demme

2008 : Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead), de George A. Romero

2011 : Deadtime Stories, de Jeff Monahan, Matt Walsh et Tom Savini

 

Monteur

1968 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de George A. Romero

1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies), de George A. Romero

1977 : Martin, de George A. Romero

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero

1981 : Knightriders, de George A. Romero

 

Producteur

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

1990 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de Tom Savini

1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half), de George A. Romero

2009 : Scream Show (Deadtime Stories)

2010 : The Crazies (Remake de La Nuit des fous vivants (The Crazies)), de Breck Eisner

2011 : Scream Show 2 (Deadtime Stories 2)

 

Directeur de la photographie

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

 

Hommages

Dans Grand Theft Auto: Vice City et Grand Theft Auto V, le corbillard porte le nom de "Corbillard Romero".

 

Romero fait une apparition dans un des modes de jeu du jeu vidéo Call of Duty: Black Ops dans lequel le joueur est confronté à des morts-vivants ; dans la carte "Call of the Dead", compris dans l'add-on Escalation sorti le 3 mai 20115, il tourne un film de zombie avec quatre acteurs, (de véritables stars de cinéma : Danny Trejo, Sarah Michelle Gellar, Robert Englund, Michael Rooker). Mais en plein tournage, parmi les acteurs et les figurants maquillés en zombie, un vrai mort-vivant arrive par surprise et enlève Romero, bientôt suivi d'innombrables autres zombies. Une fois que le joueur commence la partie (en incarnant un des quatre acteurs cités plus haut), Romero réapparait sous forme zombifiée, suivant les joueurs à travers toute la carte et les attaquants s'ils le touchent ou lui tirent dessus. Il est immortel, sa disparition – temporaire – de la carte n'étant possible qu'au moyen d'un grand nombre de munitions d'armes spéciales.

 

Dans Saints Row: The Third dans le mode "Horde" une manche est appelée "la Vengeance de Romero", manche constituée de zombies.

 

Dans le quatrième épisode de la série d'animation japonaise Space Dandy, il s'affiche à la fin de l'épisode (donc avant le générique de fin) le nom de George A. Romero en tant que scénariste de l'histoire qui tourne à ce moment-là sur les zombies.

 

Dans Dead Island, premier du nom, à la mort du "chaman" dans la quête "Sang Pur" le personnage Sam B. fait illusion au film de George Romero : La nuit des mort-vivant.

 

Dans la trilogie de romans Feed, dont l'action se déroule dans un monde hyper-sécuritaire à la suite de l'émergence d'un virus transformant la population en zombies, l'héroïne du livre se prénomme Georgia, comme beaucoup d'autres enfants (d'ailleurs, un membre de son équipe s'appelle Georgette), en hommage à George Romero. Grâce à ses films, il a préparé l'humanité à se défendre.

 

Dans le jeu Dead Nation sur Playstation 3,4 et vita, le trophée platine se nomme "Romero serait très fier". (Source Wikipédia)

Voir les commentaires

FEFFS 2017

FEFFS 2017

 

Nous vous présentons les premiers films annoncés pour le 10e Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg.

 

Nous croyons savoir que les amateurs de science-fiction pourraient avoir une bonne surprise cette année lors du festival. Dès que nous en serons plus, nous vous en tiendrons informé.

 

Au cours du mois d’aout, une deuxième série de films et d’animations devrait être annoncée, bien sûr nous vous tiendrons également informer dès que nous le serons.

 

 Film d'ouverture :

 

- Ça d'Andy Muschietti (États-Unis) adaptation cinématographique du best-seller éponyme de Stephen King qui terrorise les lecteurs depuis des décennies.

 

RÉTROSPECTIVE HUMANS 2.0

 

Le Festival aura aussi le plaisir de présenter la version en 3D de Terminator 2. Mètre étalon des films sur le post-humain, cette remasterisation supervisée par le réalisateur, donne un nouvel éclat au chef d'œuvre de James Cameron.

 

 

Nous aurons également le plaisir de redécouvrir les films suivants :

 

Tetsuo de Shinya Tsukamoto, le fétichisme absolu du metal body

                                                                                                

Bienvenue à Gattaca d’Andrew Niccol ou le monde privilégié d’une élite modifiée par le génie génétique

 

 Saturn 3 de Stanley Donen et son robot renégat Hector, convoitant la belle Frah Fawcett

 

 Ghost in the Shell de Mamoru Oshii, quand l’animation japonaise questionne la nature humaine tout en célébrant le cyberpunk

 

Vous les attendiez avec impatience… Voici les premiers films sélectionnés, toutes sections confondues, ainsi que ceux de la rétro principale, Humans 2.0.

 

 

Compétition internationale fantastique :

 

- La Lune de Jupiter de Kornél Mundruczó (Hongrie) qui marquera le retour du réalisateur hongrois Kornél Mundruczó au festival, après avoir été récompensé de l’Octopus d’or en 2014 pour White God.

 

- Mise à mort du cerf sacré de Yorgos Lanthimos (Grèce / Royaume-Uni) nouveau film de Yórgos Lánthimos, qui avait également  été récompensé du prix du public au FEFFS en 2015 avec The Lobster, sera à nouveau en sélection

 

 - Kaleidoscope de Rupert Jones (Royaume-Uni)

 - Double Date de Benjamin Barfoot (Royaume-Uni)

 - The Endless de Justin Benson & Aaron Moorhead (États-Unis)

 

Compétition Crossovers :

 

- Bitch de Marianna Palka (États-Unis)

- Super Dark Times de Kevin Phillips (États-Unis)

 - Laissez bronzer les cadavres de Hélène Cattet et Bruno Forzani (France, Belgique)

- The Little Hours de Jeff Baena (États-Unis / Canada)

- Fashionista de Simon Rumley (États-Unis)

 

Midnight Movies :

 

- Lowlife de Ryan Prows (États-Unis)

 - 68 Kill de Trent Haaga (États-Unis)

 - Kodoku Meatball Machine de Yoshihiro Nishimura (Japon)

 - Kuso de Flying Lotus (États-Unis)

 

Rétrospective Humans 2.0 :

 

- Terminator 2 : Le Jugement dernier 3D de James Cameron

 - Tetsuo de Shinya Tsukamoto

- Bienvenue à Gattaca d’ Andrew Niccol

 - Saturn 3 de Stanley Donen

 - Ghost in the Shell de Mamoru Oshii

 

 

Voir les commentaires

Maison bleu horizon Jean-Marc Dhainaut

 

 La Maison bleu horizon

Jean-Marc Dhainaut

Collection « l’ombre des mots »

Editions Taurnada

 

Nous avions déjà eu l’occasion de vous parler de cet auteur, grâce à un entretien qu’il nous avait accordé (suivre le lien en bas de page) .

 

Il sort un nouveau roman fantastique « La Maison Bleu Horizon ». Cette  fois le    Personnage central est un enquêteur Alan Lambin, un chasseur de fantômes breton ce rend dans la Somme a la demande de la famille Anneraux  qui y possède une maison du 19e siècle à Villers-Bretonneux, célèbre pour son mémorial au soldat australien de 14/18 est le lieu où se déroule principalement l’action.

 

Projeté en 1915,  à travers un rêve qu’il ne prend pas au sérieux en quoi, a tort.

 

Il y aborde un thème encore tabou en France : les fusillés pour l’exemple de la Première Guerre mondiale.  D’ailleurs « Bleu Horizon » fait référence à la couleur de la vareuse des poilus.  

 

Mieux construit que son précèdent et premier roman « Au-delà d’un destin », « Maison Bleu Horizon » est une intrigue bien construire, ou vous y trouverez des intrigues bien mené et avec des rebondissements et du suspense, mais également parfois des touches d’humour  qui vous tiendra en haleine, jusqu’à la fin.

 

Mais quoi de mieux pour vous faire une idée que de lire les premières pages de ce roman, c’est pourquoi, avec l’aimable autorisation de l’éditeur, vous trouverez ci-dessous un fichier téléchargeable des premières pages du roman ?

 

 

 

4e de couverture : « Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d'Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l'enquête bouleversante qui l'attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d'un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ? »

 

 

Biographie de l'auteur

Né dans le Nord de la France en août 1973, au cœur du bassin minier, Jean-Marc Dhainaut est avant tout quelqu'un de curieux et très passionné. Tant par les contextes médiévaux, l'histoire, le voyage dans le temps, que par les légendes de Bretagne qu'il affectionne tout particulièrement. Le plaisir de l'écriture, d'abord de nouvelles, lui est venu naturellement, comme un déclic. Selon lui, rien n'est jamais le fruit du hasard, mais du destin. Fier de ses racines du Nord, des valeurs et de l'âme de sa région qui lui ont été transmises par sa famille, modeste et ouvrière, il aime retranscrire ces valeurs et son univers au travers de ses écrits, souvent chargés d'émotions, de mystères insolites et surnaturels.

retrouvez l'auteur en dédicace

11 août 2017 :

Espace Culturel E.Leclerc de Guingamp (22) 

de 15 h à 19h

 

26 août 2017 :

Cultura de Hénin-Beaumont (62) 

de 10 h à 18h.

 

9 septembre 2017 :

Espace Culturel E.Leclerc de Bellaing (69)

de 13 h à 19h.

 

30 septembre 2017 :

Espace Culturel E.Leclerc de Bailleul (62)

de 10 h à 18h

Espace Culturel E.Leclerc de Guingamp (22)

Maison bleu horizon Jean-Marc Dhainaut

Voir les commentaires

Ordre Terne La prophétie des sables

Ordre Terne

La prophétie des sables

I. M. Nancy

 

 Réédition de la saga publiée en 2015, ce premier volume vous permettra de découvrir un univers étrange, curieux, et fantastique pour un prix relativement modique. Il s’agit d’une version entièrement revisité, donc les personnes ayant  lu la saga à sa sortie originelle, seront peut-être également intéressez par lire ce volume et les suivants.

 

A avoir dans sa bibliothèque.

 

ISBN : 1095352016

Éditeur : AFNIL

 

 Résumé :

Berendor Cairn est un Da¨mon, un sorcier de l'ancien temps, un survivant de l'époque où la magie et les hommes coexistaient en paix. Mais c'est surtout par sa faute qu'est arrivé le Grand Ravage, un désastre dont les habitants du Monde Connu payent encore le prix. Rongé par la culpabilité, le vieillard cherche à se racheter en éliminant, l'un après l'autre, les envoyés des Lunes. Pour la énième fois de sa longue vie, il se met en quête du Mok'zir. Mais cette fois-ci, il semble bien que la tâche soit plus ardue que prévue. Peut-être même impossible à accomplir. Ce premier volet de la saga de l'Ordre Terne ouvre les portes d'un monde dans lequel une magie agonisante brouille les cartes du destin pour le pire et... pour bien pire encore... Berendor Cairn le sorcier parviendra t-il à déjouer la vengeance des Lunes avant que la mort ne le rattrape ? Qui est Bethsahire, cette enfant aux yeux jaunes qui porte en elle les réponses de la prophétie ? L'envoyé est-il prêt à se sacrifier pour sauver l'humanité ? Et surtout, quel est le secret de cet Ordre Terne que tous craignent mais que nul ne connaît ? Voilà une épopée passionnante dans laquelle cinq royaumes vont affronter le plus grand péril auquel on puisse être confronté : la fin de tout espoir.

 

 

CA Y EST !!!!! Le nouvel Ordre est en place.

 La version remasterisée de La Prophétie des Sables est enfin disponible sur Amazon :

1/3 de racine souche, 1/3 d’hybride et 1/3 de pure nouveauté. Le cocktail fantasy de l’été qui va vous faire voyager.

 

Dans une nouvelle mise en page, éclairé de nombreux nouveaux chapitres, ce premier opus de la saga de l’Ordre Terne se fait fort de remonter plus avant aux origines pour explorer les racines de la tragédie qui guette les Cinq Royaumes. Ainsi s’éclaire l’inquiète obsession de Berendor Cairn pour cet enfant qu’il appelle le Mok’zir, et le bras de fer qu’il entame avec les trois Lunes pour mettre la main sur cet élu qu’il lui faut éliminer, sur cette jeune fille aux yeux jaunes qu’on appelle ‘la Carte’, mais aussi cette mystérieuse gemme Noire dont les pouvoirs terrifiants sont réveillés après des siècles de silence.

 

 

ECRITURE

C’est en Ecosse, plus précisément au château d’Inverlochy, entre deux averses (accompagnées d’un peu de panse de brebis) qu’est né L’Ordre Terne.

 

Sous l’impulsion d’un binôme fan de fantasy, l’idée prend forme. C’est Reza Ghaem-Maghami qui en aura l’idée et Isabelle Nancy qui s’attelle à l’écriture du récit. L’idée est simple et se résume à deux questions : qu’arriverait-il si le destin de tous les hommes tenait au choix d’un seul d’entre eux ?

 Et si pour sauver le monde celui-ci devait mourir mais qu’en dépit de cela il survivait ?

 

Nourri par l’imaginaire de David Eddings, de Dan Simmons, Stephen King et de J.R Tolkien, les auteurs plongent aux racines de la pure fantasy, explorant son côté sombre. Leur univers mêle magie, quêtes, compagnonnage, et puise à la source de la fatalité des destinées humaines.

 

Plus de deux ans seront nécessaires à la rédaction du « corpus » principal et la finalisation du premier livre du premier tome de la saga : La Prophétie des Sables. Un an plus tard sortira le second opus : La Colère du Magicien.

 

INSPIRATIONS

Star Trek. J.J.Abrams – film

Hyperion. Dan Simmons – livre

Blade Runner. Ridley Scott – film

Le Moine. C.S. Lewis – livre

Là-bas. C.J. Huysmans – livre

La Tour Sombre. Stephen King – livre

La Belgariade. David Eddings – livre

Le Seigneur des Anneaux. Peter Jackson – film

 La stratégie Ender. Orson Scott Card – livre

Les Carnets du sous-sol. Fedor Dostoïevski – livre (traduction André Markowicz)

H2G2, le guide du voyageur intergalactique. Douglas Adams – livre

L’homme démoli. Robert Silberberg – livre

Des fleurs pour Algernon. Albert Reyes – livre

Conan le Barbare. Marcus Nispel – filmAmerican Horror Story. Ryan Murphy & Brad Falchuk – série

Battlestar Galactica. Ronal D. Moore – série

Harry Potter. J.K. Rowling – livre

Stalker. Arcadi & Boris Strougaski – livre

Rashomon. Akira Kurosawa – film

Le bon, la brute et le truand. Sergio Leone – film

 

 

Auteurs :

Née en 1975 à Avignon, I.M. Nancy a passé la majeure partie de son enfance à Arles et aux Antilles dont elle est en partie originaire.

 

Après une école préparatoire littéraire, elle étudie la philosophie pendant huit ans tout en travaillant avec Hubert Nyssen, le fondateur des éditions Actes Sud. Ce dernier lui confiera notamment la publication de plusieurs ouvrages dans la collection Un Endroit où Aller. Elle rédige aussi pour Rivages des notes de lecture avant de se tourner vers un univers où le story telling occupe une place prépondérante : la publicité.

 

Pendant onze ans, elle travaille  pour de grands groupes publicitaires internationaux avant de commencer à écrire.

 

L’Ordre Terne est son premier roman, une saga d’heroic fantasy dans laquelle les hommes s’affrontent aux impératifs du destin.

 

 

Idée originale de :

Reza Ghaem-Maghami est né en 1970 à Téhéran, en Iran. Après des études de droit, il se tourne vers le monde de la communication et des nouvelles technologies. Il est aujourd’hui président d’Ogilvy One, une des plus grandes agences françaises de communication digitale.

Illustration Zegrean.Sergiu
Illustration Zegrean.Sergiu

Illustration Zegrean.Sergiu

Voir les commentaires

NIFFF 2017 NEW CINEMA FROM ASIA

NIFFF 2017

NEW CINEMA FROM ASIA

 

BLADE OF THE IMMORTAL

Miike Takashi, Japan, 2017, 140’, Chambara Bloodbath

Cast: Kimura Takuya, Sugisaki Hana, Sōta Fukushi

Producers: Maeda Shigeji, Saka Misako, Jeremy Thomas

Distributor: Ascot Elite (CH)

SWISS PREMIERE

Après avoir vu sa famille se faire tuer, une jeune fille engage un guerrier pour se venger. Malpoli et violent, cet anti-héros est également immortel. En adaptant le manga L’Habitant de l’infini, Miike signe un retour en grâce au film de samouraïs. Après 13 Assassins, le réalisateur pulvérise les codes du chambara dans un torrent de violence inouïe. Absolument dément, le film vous embarque dans une déferlante graphique complètement jubilatoire.

 

HAVE A NICE DAY

Liu Jian, China, 2017, 77’, Pulp Film Noir

Cast: Yang Siming, Cao Kou , Ma Xiaofeng

Producers: Liu Jian, Yang Cheng

Distributor: Outside the Box (CH)

SWISS PREMIERE

En dérobant un sac qui contient un million de yen, un jeune homme met en marche une série d’événements violents qui changeront à jamais la vie de nombreuses personnes. Pour son second film d’animation, le Chinois Liu Jian nous plonge dans une histoire criminelle retorse qui entremêle le destin d’individus variés en usant habilement des codes du film noir et de la satire. Univers oppressant et personnages désespérés caractérisent ce film singulier et bouleversant.

 

JAILBREAK

Jimmy Henderson, Cambodia, 2017, 92’, Jaw-Breaking Action Mayhem

Cast: Jean-Paul Ly, Dara Our, Céline Tran

Producer: Loy Te World sales: Kongchat Pictures (KH)

SWISS PREMIERE

Un criminel fraîchement coffré promet à la police de révéler l’identité de son leader. Lorsqu’une gigantesque émeute transforme la prison en terrain de chasse, quelques policiers vont suer pour le maintenir en vie... Le Cambodge frappe très fort avec ce film d’action sans temps mort qui met en avant le bokator, art martial khmer donnant lieu à des bastons ultra-nerveuses. Le plus gros succès au box-office local marche sur les traces de ses voisins Ong Bak et The Raid.

KUNG FU YOGA

Stanley Tong, China/India, 2017, 107’, Indiana Jones On Acid – Blockbuster Massala

Cast: Jackie Chan, Zhang Lay, Aarif Rahman

Producers: Barbie Tung, Jackie Chan, Wang Wei

Distributor: AAA Group (FR)

SWISS PREMIERE

Un professeur d’archéologie adepte du kung-fu et ses jeunes assistants partent en Inde à la recherche d’une ancienne cité renfermant mille richesses. L’ennui ? Un groupe de mercenaires convoite également le trésor perdu. Dans la lignée des Opération Condor, Jackie Chan revient avec un nouveau film d’aventures déjanté qui mêle mano a mano virevoltants et courses-poursuites complètement improbables. Accrochez-vous à votre siège, ça va secouer !

 

MARLINA THE MURDERER IN FOUR ACTS

Mouly Surya, Indonesia, 2017, 93’, Rape & Revenge – Feminist Western

Cast: Marsha Timothy, Dea Panendra, Yoga Pratama

Producers: Rama Adi, Fauzan Zidni

World sales: Asian Shadows - Chinese Shadows (FR)

SWISS PREMIERE

Une jeune veuve vit seule dans un coin reculé d’une île indonésienne. Un jour, elle est attaquée par un gang venu la violer et la dépouiller de son bétail. Déterminée à obtenir justice, elle s’engage dans un voyage vers sa propre émancipation. Mais le chemin est long, surtout quand un fantôme sans tête vous poursuit. Doté d’une bande originale remarquable et d’une photographie somptueuse, ce western hautement engagé est une fable universelle sur la liberté. Envoûtant !

 

PWERA USOG

Jason Paul Laxamana, The Philippines, 2017, 94’, Paranormal Pop-Folk Horror

Cast: Joseph Marco, Sofia Andres, Albie Casiño

Producer: Melvin Lacerna

World sales: Regal Films (PH)

INTERNATIONAL PREMIERE

Parmi les superstitions philippines, on vous présente le « usog », sorte de malédiction transmise par un étranger qui rend la victime aveugle tout en lui refilant fièvre, diarrhée et vomissements. Un fléau auquel va être confronté un groupe de fils à papa après avoir accidentellement blessé une sans-abri. Aussi généreux que divertissant, ce mélange des genres et des moeurs offre des séries d’affrontements surnaturels et dantesques.

TRAPPED

Vikramaditya Motwane, India, 2017, 105’, Nerve-Racking Huis Clos

Cast: Rajkumar Rao, Geetanjali Thapa

Producers: Madhu Mantena, Vikas Bahl, Anurag Kashyap

World sales: Basil Content Media (IN)

EUROPEAN PREMIERE

Animé par un béguin pour sa collègue, un homme se retrouve enfermé dans un appartement d’un gratte-ciel à l’abandon, sans nourriture, eau, ou électricité. Porté par la performance habitée de Rajkummar Rao, qui traduit la lente agonie de son personnage avec un dévouement hors du commun, ce huis clos anxiogène s’inscrit dans le dynamique nouveau cinéma indépendant indien. Un thriller intériorisé qui dépeint une Mumbai distante et étouffante, loin des envolées bollywoodiennes.

 

ZOMBIOLOGY: ENJOY YOURSELF TONIGHT

Alan Lo, Hong Kong, 2017, 106’, Heroic Zombie Stand-Off

Cast: Michael Ning, Louis Cheung, Carrie Ng

Producer: Clement Cheung

World sales: Young Live Entertainment (HK)

INTERNATIONAL PREMIERE

Lorsque des mangeurs de chaire humaine envahissent soudainement Hong Kong, Lung doit vaincre un poulet satanique aux oeufs mortels afin de rétablir le calme dans sa ville... et au sein de sa famille ! En s’attaquant de manière novatrice au film de zombies, Alan Lo signe un premier long métrage au récit bourré de rebondissements et ponctué d’étonnantes séquences animées. Une preuve de plus – s’il en est ! – que le cinéma hongkongais sait manier les genres comme nul autre.

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog