Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Articles avec #fantastique

Festival Lumière 2014 Ma Sélection

Festival Lumière 2014 Ma Sélection

 

SAMEDI 11

 

12 HEURES 30 INAUGAURATION VILLAGE

 

 

LUNDI 14

GRANDE MURAILLE CNP Terreaux 114H30 En présence de Philippe Garnier

 

HORIZON PERDU CNP Terreaux 17H45

 

MARDI 14

 

Rebecca Zlotowski Présentera S.O.S. Fantômes  le mardi 14 octobre au Pathé Cordeliers à 20h30

 

 

MERCREDI 15 OCTOBRE

 

Pepi, Luci,… 11 heures Cinéma COMEDIA

 

CHIHIRO 14 HEURE 30 (Halle Tony Garnier)

 

MASSACRE A LA TRONCONNEUSE UGC CITE INTERNATIONALE 20H30

 

 

JEUDI 16 OCTOBRE

 

Embrujo de Carlos Serrano de Osma (1h11) précédé de Un chien andalou de Luis Buñuel (21min), En présence de Chema Prado (Institut Lumière)

 

YEUX SANS VISAGE 17H30 CNP Terreaux. En présence d’Aurélien Ferenczi

 

 

VENDREDI 17 OCTOBRE

 

VOYAGE DE LA PEUR 21h30 Institut Lumière

 

Samedi 18 OCTOBRE

 

HOMME QUI RETRECIT 16 H 30 CNP Terreaux

 

Master Class 18h Jean-Pierre Jeunet  autour de Alien. (à la villa Lumière, salle du musée)

 

21  HEURE NUIT ALIENS (Halle Tony Garnier)

 

BROCANTE Cinéma de 11h à 19h (Rue du Premier Film)

 

Dimanche 19 OCTOBRE

Voleur de Bagdad 11 H 30  Institut LUMIERE  En présence de Tim Lanza, Accompagnement au piano par Romain Camiolo.

 

BROCANTE  de 9h à 18h (Rue du Premier Film)

 

La pluparts de ces films sont multi-diffuser dans divers lieux, voir sur le site du festival.

Toute la journée le « Village du Festival » accueil festivalier et invités dans le parc de l’institut Lumière.

Tous les soirs (et nuits) rencontres sur « La Plateforme » sur les quais de Saône, avec les Invitées et personnalité présentes.  

Voir les commentaires

R.T.S « Respect Ton Six » Octogones 2014

R.T.S « Respect Ton Six »

Octogones 2014

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Thomas,

Tu es l’un des responsables de l’Association R.T.S, que signifient ce sigle et pourquoi ce choix ?

 

Thomas,

R.T.S signifie « Respect Ton Six », sait tirer d’une vieille légende du monde des jeux, ou le 6 était sensée portée malchance au joueur. Il s’agit donc d’un clin d’œil à cette superstition.  Suis les règles et assume tout ce qui se passe.

 

Stéphane,

Depuis quand existe l’association R.T.S « Respect Ton Six ».

 

Thomas,

Les origines de R.T.S « Respect Ton Six », remonte à très loin, les membres on changer, sait une confrérie ancienne qui évolue au fil du temps avec des membres qui partent d’autres qui arrivent.

 

Le relais se passe de membre en membre, les membres fondateurs ont plus ou moins vaqué à d’autres occupations.

 

Un noyau dur des origines qui survit de quelques passionnés.

 

Nous sommes essentiellement sur Lyon et numériquement autour d’une vingtaine. Notre siège est à la Mairie du 7eme arrondissement ou une salle nous est prêtée par la municipalité.

 

Nous avons des contacts avec des associations similaires sur la région et au-delà.

 

Nous organisons un grand nombre de tournois de figurines, nous sommes l’organisateur principal de la communauté Ward machines dans nos effectifs, nous faisons surtout de jeux de figurines, mais pas historique.

 

Stéphane,

Comment définirais-tu le jeu de stratégie par rapport à celui de « figurines » ?

 

Thomas,

Le  jeu est stratégique, mais la figurine apporte une autre dimension, un peu plus visuel, mais aussi un peu plus stratégique par le placement, car le placement est libre, car on n’a pas de cases dans le plus grand des cas.

 

La stratégie a donc une dimension et chaque figure étant différentes, à son propre profil, ça donne un visuel également plus intéressant, on peut composer son armée et cela vas revenir un des aspects importants du jeu, de la partie.

 

Stéphane,

Vous êtes présent aux « Octogones » depuis le début ?

 

Thomas,

Oui, nous faisons partie des associations qui font partie depuis le début du pôle « Figurine », TAZE est à la fois membre de notre association et responsable de TROLLUNES qui gèrent l’espace figurine au sein des OCTOGONES. Nous gérons en partie le pôle figurine.

 

Nous disposons d’une bonne communauté « Infinity ».

 

Stéphane,

Vos activités dans l’avenir ?

 

Thomas,

Nous organisons des tournois autour des figurines à notre local, avec des jeux de figurines plus confidentielles que les plus célèbres. Ce n’est pas de gros évènements, mais cela nous permet de promouvoir les jeux de figurines plus confidentiels.

 

L’on devrait organiser un tournoi de « Buschido » dans un avenir, plus ou moins proche.

 

 Nous avons une bonne communauté qui émerge, avec des participants venant d’assez loin et plus particulièrement de Grenoble, de Lyon…

Voir les commentaires

Raphaël Del Rosario Octogones 2014

Raphaël Del Rosario

Octogones 2014

Stéphane,

Bonjour,

Tu es présent aux Octogones 2014 avec tes œuvres, tu peux nous dire ce que tu fais ?

 

 Raphaël,

Je suis illustrateur, peintre et graveur, d’inspiration fantasy, médiéval-fantastique, science-fiction.

 

Stéphane,

Tu as suivi des cours d’école des beaux-arts,  d’une école de dessins ? 

 

Raphaël,

J’ai suivi les cours d’une école d’art à appliquer à Chambéry. Une formation de bande dessinée, illustration à  l’ENAAI.

 

Stéphane,

Tu vis et tu travail à Lyon.

 

Raphaël,

Je vis depuis deux ans à Lyon, j’ai mon atelier-galerie dans le quartier Saint-Just sur la colline de Fourvière .

 

Stéphane,

Tu dessines depuis quand ?

 

Raphaël,

Je dessine depuis très longtemps, mais en professionnel depuis 3 ans.

 

Stéphane,

Tu peux nous parlez du recueil que tu présenté, ici aux Octogones ?

 

Raphaël,

Il s’agit du catalogue de l’exposition que j’ai fait dans mon atelier-galerie, il s’agit de gravure sur cuivre, donc une technique ancienne avec de petites scènes, de personnages assez diversifier dans les genres.

 

Stéphane,

Tu as des projets, qu’envisages-tu pour les mois à venir ?

 

Raphaël, 

En novembre je vais réexposer cette exposition, toujours dans mon atelier-galerie.

Je prévois d’autres expositions   de peintures et dessins pour 2015.

Raphaël Del Rosario Octogones 2014

Atelier-Galerie de Raphael Del Rosario

Voir les commentaires

Swiss Fantasy Show - II // 11-12 octobre 2014

Traversez la porte des étoiles avec un Tardis

pour atterrir en Terre du Milieu…

 

 

Swiss Fantasy Show - II 

 

11-12 octobre 2014

 

Inauguré pour la première fois – et avec succès – en 2012, le Swiss Fantasy Show (unique convention suisse liée aux imaginaires de la science-fiction et du fantastique) se tiendra les 11 et 12 octobre 2014 sur le site de Beausobre, à Morges. C’est l’occasion de voir des acteurs, de découvrir des stands, de participer à des concours et de contempler les cosplayers (personnes déguisées) – sans oublier de profiter d’une exposition exclusive de la Maison d’Ailleurs (partenaire de la convention) présentant des oeuvres de Mathias Schmied non exposées dans « Superman, Batman & Co… mics ! », ’exposition actuelle du musée yverdonnois.

 

Alors que la première édition du Swiss Fantasy Show à convaincu plus de 3'500 visiteurs sur deux jours, les organisateurs de cette convention, l’association SwissCollectors, ont vu grand et espèrent faire encore plus fort : cette deuxième édition se tiendra sur une surface multipliée par quatre pour atteindre 4'500m2.

 

Plusieurs acteurs américains seront également présents, dont John Rhys Davies alias le nain Gimli dans Le Seigneur des Anneaux (mais aussi dans Indiana Jones et Sliders), Adam Brown alias Ori dans la trilogie Le Hobbit (le dernier opus est prévu pour mi-décembre), Christopher Judge alias Teal'c dans la série StarGate et Colin Backer, le 6ème docteur Who !

 

De plus sont prévus plus de septante stands tenus par des passionnés, des artistes travaillant dans le cinéma, des magasins spécialisés, des expositions et de nombreuses animations pour tous.

 

Au programme…

 

… les visiteurs pourront s’amuser sur des jeux vidéo ou des jeux de rôle, écouter des contes et se plonger dans des web séries, voter pour leur favori lors du concours de cosplay et répondre au quizz, se passionner pour des cascades et faire jouer leurs enfants à l’Académie Jedi ! Et ceci n’est qu’un début !

 

(comuniqué de presse)

Voir les commentaires

A.O.C. Aventures Onirique et Compagnie N° 33

SF-FANTASY-FANTASTIQUE

Nouvelles-BD sont au sommaire de ce numéro.

 

Le Club Présence d’Esprit nous offres un panel de nouvelles dans sa nouvelle livraison toujours aussi diversifier y compris avec une Bande dessinée toujours recherchée par le Club pour sa revue, pensez a envoyé vos planches pour les prochains numéros, quelques que soit le genre  (franco-belge, comics, mangas).

 

Vous pourrez plus particulièrement y lire le texte ayant gagné le « Grand Prix Geekopolis » de la nouvelle 2014 sur le thème : « Je n’ai pas de bouche et il faut que je crie »

 

Achetez, abonnez-vous à cette revue via le site.

Couverture Fols
Couverture Fols

Couverture Fols

Voir les commentaires

Longs-Métrages

Octopus d'Or —

White God de Kornél Mundruczó

Palmarès 7eme FEFFS 2014

Méliès d'Argent

Amours Cannibales

de Manuel Martin Cuenca

 

 

 Mention Spéciale du Jury 

 

Alleluia de Fabrice du Welz

 

Prix du Public 

Housebound de Gerard Johnstone

Courts-Métrages

Octopus d'Or

 The Landing de Josh Tanner

 

Méliès d'Argent 

Robotics de Jasper Bazuin

 

Prix du Jury dans la catégorie Animation 

Imposteur de Elie Chapuis

 

Prix du Jury dans la catégorie Made in France

Shadow de Lorenzo Recio

 

Mention Spéciale du Jury

Ceremony for a Friend de Kaveh Ebrahimpour

 

Mention Spéciale dans la catégorie Animation

La Bête de Vladimir Mavounia-Kouka

 

Prix du Jury Jeune 

Ceremony for a Friend de Kaveh Ebrahimpour

 

Prix du Public

Robotics de Jasper Bazuin

Indie Game Contest

 

Octopix 

The Coral Cave

 

Mention Spéciale du Jury

Savage - The Shard of Gozen

Voir les commentaires

Alleluïa Compétition internationale / Méliès d’Argent FEFFS 2014
Alleluïa Compétition internationale / Méliès d’Argent FEFFS 2014

Alleluïa

Compétition internationale /

Méliès d’Argent

FEFFS 2014

 

Ce film fut sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2014, basé sur une histoire vraie qui sait dérouler de 1947 à 1949. Comme toutes les histoires vraies transposées au cinéma, cela finira mal, très mal.

 

Cette œuvre franco-belge ce présente sous la forme de plusieurs « actes »  cela donne au film une forme particulière qui évite comme sait trop souvent le cas, des scènes de « coupes » pas toujours très bonne et souvent confiez a l’équipe « B » du film.

 

Si au début le manipulateur est Michel, rapidement s’établit un basculement, on va vers des travers de paranoïa conduisant à l’horreur.

 

Bien mise en scène, avec une bonne photo, et des interprètes qui jouent justes, mais plus que cela en qui l’on croit.

 

L’un des tout meilleurs films de ce 7eme Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, devrait logiquement être récompensé par l’un des deux pris auxquels il peut prétendre « L’Octopus d’Or » pour la Compétition Internationale  ou le Méliès d’Argent (nomination au Méliès d’Or) auquel il eut prétendre en tant que film européen.

 

 

 Equipe et Casting du Film :

Réalisateur(s) :

Fabrice du Welz

Producteur(s) :

Vincent Tavier, Clément Miserez, Matthieu Warter

Scénariste(s) :

Fabrice du Welz, Vincent Tavier

Photographie :

Manu Dacosse

Montage :

Anne-Laure Guégan

 Musique :

Vincent Cahay

Interprète(s) :

Laurent Lucas, Lola Dueñas, Helena Noguerra

Belgique, France • 2014 •

1h35 • VO Fr. / ST Eng

 

Résumé du film :

Manipulée par un mari jaloux, Gloria s’est sauvée avec sa fille et a refait sa vie loin des hommes et du monde. Poussée par une amie, Gloria accepte de rencontrer Michel via un site de rencontre.

 

Michel, petit escroc bas de gamme, est troublé par Gloria, et Gloria tombe éperdument amoureuse.

 

Par peur, Michel se sauve, mais Gloria va le retrouver et lui faire promettre de ne plus jamais la quitter.

 

Prête à tout pour sauvegarder cet amour, elle se fera passer pour la soeur de Michel afin que celui-ci puisse continuer à séduire des femmes pour de l’argent. Mais la jalousie gangrène peu à peu Gloria.

 

 Après Vinyan (Octopus d’Or à Strasbourg en 2008) et Colt 45, Fabrice du Welz réalise cette nouvelle version des tueurs de la lune de miel, qui forme avec son très perturbant Calvaire les deux premiers opus d’une trilogie ardennaise.

Dimanche 21 septembre à 16h00 Star Saint Ex

Voir les commentaires

White God Compétition International FEFFS 2014
White God Compétition International FEFFS 2014

White God

Compétition International

FEFFS 2014

 

Ce film a déjà obtenu le Prix un Certain Regard au Festival de Cannes 2014. Ce film est le 8ème long métrage pour lequel il travaille avec Viktoria Petranyi sur le scénario.

 

Le titre est sans doute un hommage au film de   « Dressé pour tuer » (White Dog )  de Samuel Fuller sorti le 7 juillet 1982 en France, et inspiré par le livre de Romain Gary, Chien Blanc.

 

Le film utilise la légende du joueur de flute d’Hamelin  (Der Ratefänger von Hameln) de manière récurrente et assez fine.

 

Film profondément antiraciste, mêlant l’aspect social, politique aux films de genre que cela soit au niveau des films utilisant des animaux et plus particulièrement des chiens comme vecteurs dramatiques et horrifiques.

 

Il faut savoir que le film fait référence à une proposition de loi de l’extrême droite hongroise visant à taxer les chiens qui ne serait pas de « pure race hongroise ».

 

Il faut noté que la dresseuse hongroise a accompli une sorte de prouesse même si les chiens sont par nature des animaux sociables , pouvant parfois vivre en meutes comme d’autres canidés, il n’en reste pas moins que faire travailler ensemble 200 chiens pour un tournage de film, ne doit pas être de tout repos.

 

L’un des meilleurs films présentés au 7 eme Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg.

 

Résumé du film :

Un père contraint sa fille à abandonner son chien, Hagen, dans les rues de Budapest. Très vite, les pérégrinations aventureuses de Hagen se transforment en une odyssée de cruauté humaine quasi insoutenable.

 White God est un film qui surprend. Ce qui démarre comme un mélodrame sur un chien livré à lui-même vire soudain au conte hallucinant mettant en scène un véritable héros épique canin et ses congénères doués de télépathie. Si Mundruczo en profite pour donner quelques coups de griffe aux rêves extrémistes de pureté ethnique, la beauté lumineuse et la résonance mythique du film lui confèrent une dimension bien plus ample, l’élevant au rang de puissante parabole sur les rapports de pouvoir, l’oppression et la liberté, délivrée par les chiens sans doute les plus attachants jamais filmés.

Sortie salle : 3 décembre 2014

 

Equipe et casting du film :

 

Réalisateurs Kornel Mundruczo 

 Acteurs et actrices

Zsófia Psotta  Rôle : Lili

Sándor Zsótér  Rôle : Le père

Lili Horváth  Rôle : Elza

Szabolcs Thuróczy  Rôle : Vieil homme

Lili Monori  Rôle : Bev

Gergely Bánki  Rôle : Promeneur de chien

Tamas Polgar  Rôle : Promeneur de chien

Orsolya Toth  Rôle : Fille au chenil

Un Afghan   Kornel Mundruczo 

La fille avec le vélo  Alexandra Gallusz 

Femme au chenil  Natasa Stork 

Le sans-abri  Janos Derzsi 

Le chauffeur  Peter Gothar 

Le professeur de musique  Laszlo Galffi 

Le boucher  Ervin Nagy 

L'homme en costume   Gábor Téni 

La policière  Edit Frajt 

La fille sur le vélo Ilona Nagy

 Trixi  Vanda Verle 

 Travailleur de l'assainissement  András Réthelyi 

Le voisin  Erika Bodnar 

Le preneur de paris  László Melis 

Le présentateur TV  Csaba Faix 

Diamond  Bence Csepeli 

Ivan  Hans van Vliet 

La femme avec le sac  Virág Marjai 

L'homme à Lumberyard  András Hídvégi 

L'homme dans le métro  Ferenc Takács 

Péter  Károly Ascher 

Dick  Ferenc Lakatos 

L'assistant du boucher  Krisztián Vranik 

Scénario

 Scénariste  Kornel Mundruczo  

Scénariste  Viktória Petrányi  

Scénariste  Kata Wéber  

Soundtrack

Compositeur  Asher Goldschmidt  

Production

Productrice  Eszter Gyárfás  

Productrice  Viktória Petrányi  

Coproducteur  Gábor Kovács  

Coproducteur  Viola Fügen  

Coproducteur  Fredrik Zander  

Producteur associé  Malte Forsell  

Equipe technique

 Directeur de la photographie  Marcell Rév  

Chef monteur  Dávid Jancsó  

Chef décorateur  Panni Lutter  

Directrice du casting  Lili Horváth  

Coordinateur des cascades  Gáspár Szabó  

Sociétés

Production Proton Cinema 

Production Pola Pandora Filmproduktion 

Production Filmpartners 

Production The Chimney Pot 

Production ZDF/Arte 

Coproduction Film i Väst 

Distributeur France (Sortie en salle) Pyramide Distribution

Hongrie, Allemagne, Suède

• 2014 • 1h59 •

VO Hong. / ST. Ang et Fr.

Dimanche 21 septembre à 13h45 Star St-Ex

Voir les commentaires

Late Phases FEFFS 2014

Late Phases FEFFS 2014

Compétition Internationale

 

 

Avec « Housebound »et « Wihte Dog »,  il est à mon avis l’un des films en lice pour une récompense.

 

Nick Damici, n’y est pas étranger (« stake land », « We Are What We Are » été présenté dans plusieurs festivals, voir lien ci-dessous avec notre article de l’époque), on sait que cet acteur s’incarne dans ces rôles, au point que physiquement on a du mal d’un film à l’autre à le reconnaitre.

 

Quelques scènes où il est question de la guerre du VIETNAM, prouve que le traumatisme de cette guerre est encore vif en 2014 pour une bonne partie des américains, et pas seulement des vétérans qui sont encore de ce monde.

 

Les maquillages FX, participe également beaucoup au succès du film, les transmutations homme/garou sont remarquables.

 

C’est l’un des trois films de la compétition internationale qui devrais être primé à mon sens, vous le vérifiez (ou pas) par vous-même quand nous publierons le palmarès.

 

Casting et équipe du film :

Réalisateur(s) : Adrian García Bogliano

Producteur(s) : Zak Zeman

 Scénariste(s) : Eric Stolze

Photographie : Ernesto Herrera

Montage : Aaron Crozier

Musique : Wojciech Golczewski

Interprète(s) : Nick Damici, Ethan Embry, Lance Guest

 

• Etats-Unis • 2014 • 1h35 • VO Ang. / ST Fr. •

Première française 

 

Résumé du film :

Ambrose, vétéran aveugle du Vietnam, est doté d’un esprit délicieusement sarcastique qui en offusque plus d’un. Son arrivée se passe mal dans sa nouvelle maison, au milieu de retraités suffisants et moralisateurs : il insulte le comité d’accueil, puis son chien et sa voisine sont sauvagement tués durant la nuit.

 

La police parle d’une attaque de chiens sauvages ; Ambrose, quant à lui, pressent qu’il a affaire à une bête bien plus féroce et se prépare, avec une rigueur militaire implacable, pour la prochaine pleine lune.

 

 La tranquillité de seniors a déjà été sérieusement entamée dans des comédies comme Bubba Ho-tep et Cockneys vs. Zombies.

Bogliano, lui, choisit un registre plus sombre dans ce film de loup-garou à l’ancienne, où il introduit des créatures pourvues de prothèses impressionnantes et des scènes de métamorphose terrifiantes.

Dimanche 21 septembre à 16h00 Cinéma Vox

Late Phases FEFFS 2014

Voir les commentaires

Courts-métrages internationaux   FEFFS 2014

Courts-métrages internationaux  

FEFFS 2014

 

Deux films sont à retenir dans cette sélection : l’excellent  « Gost Train » (voir en bas de page), et le curieux « Ceremony for a Friend » de l’iranien : Kaveh Ebrahimpour, une sorte d’OFNI (Objet filmé Non Identifié), entièrement tourné dans un appartement ce huis-clos forcé, on imagine mal un tournage en extérieur dans ce pays très enclin à la censure, il y est d’ailleurs fait allusions à peine (sans jeu de mot) voilés. 

 

Le thème est aussi un OFNI, des amis, ses meilleurs amis, décide que Mansour a vraiment dépassé les limites et que la seule chose que de vrais amis peuvent faire …le pendre !!!

 

Personnellement au vu des limites que j’ai déjà dépassé, voir que j’espère encore dépasser, je me priverais volontiers de « très bon amis », il en reste pas moins que le thème est original, bien traité, avec bien sur le plan technique les limites (encore des limites) que les moyens léger pour ce premier film qui avait été présenté au festival de cannes 2014 en avant-première mondiale.

 

Avec une équipe réduite, Kaveh Ebrahimpour réussi pour son premier film un coup de maitre.

 

Ceremony for a Friend

Réalisateur(s) : Kaveh Ebrahimpour

• Iran • 2014 • 14 minutes •

Equipe de tournage et Casting

Scénariste Mihankhah Simin

Directeur de la photographie Jalili Hossein

Montage manesh Mehrdad

Son  Shahin Hesam

 

Interprète

 Iran manesh Mehrdad , Nouri Mohsen , Yadollahi Parham , Ghazanfarian Mehrad , Bigdeli shamlou Sara

 

Résumé du film :

Mansour a dépassé les limites si bien que ses amis décident de le pendre… Ils se réunissent alors afin de discuter des détails de la cérémonie.

 

 

Autres films de la compétition :

The Landing

Réalisateur(s) : Josh Tanner

• Australie • 2013 • 18 minutes •

Résumé du film

Un homme retourne sur les terres de la ferme de son enfance afin de découvrir la vérité sur « la chose » qui a atterri cet été de 1960 quand il n’était qu’un petit garçon.

 

Nectar

Réalisateur(s) : Lucile Hadzihalilovic

France • 2013 • 18 minutes •

Résumé du film

Dans un parc, une chambre ronde. A l’intérieur, des femmes se livrent un rituel parfaitement rodé. La reine livre son nectar. Mais un nouveau cycle se prépare déjà.

 

Rien ne peut t'arrêter

Réalisateur(s) : David Hourrègue

• France • 2014 • 13 minutes •

Résumé du film

Certaines réalités sont inacceptables. Apprendre la mort de l’être aimé dans un couloir d’hôpital en est une. Certains murs sont infranchissables, mais que faire lorsque celui de la fatalité rejoint celui du temps ?

 

Robotics

Réalisateur(s) : Jasper Bazuin

Pays-Bas • 2013 • 18 minutes •

Résumé du film

John construit son double en espérant obtenir une vie meilleure… mais son robot sera bien plus performant que ce à quoi il s’attendait !

 

Safari

Réalisateur(s) : Gerardo Herrero

• Espagne • 2014 • 15 minutes •

 

Résumé du film

Ce qui aurait pu être une journée ordinaire dans ce lycée des États-Unis sera tout sauf ça.

 

Shelved

Réalisateur(s) : James Cunningham

 

• Nouvelle-Zélande • 2013 • 6 minutes •

Résumé du film

Même les robots peuvent s’ennuyer dans un emploi sans avenir, jusqu’à ce qu’ils découvrent qu’ils peuvent être remplacés par des humains !

 

Gost Train

Réalisateur(s) : Lee Cronin

• Irlande / Finlande • 2013 • 16 minutes •

Résumé du film

Michael et Peter, deux frères, retournent comme tous les ans sur le site de l’ancienne fête foraine où un drame est survenu quand ils étaient enfants. Mais, cette année, Michael revient sur un détail de l’incident qui pourrait bien tout changer.

 

Ghost train Film déjà chroniqué suivre le lien

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog