Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Articles avec #fantastique

NIFFF 2014: La rétrospective dévoilée!NIFFF 2014: La rétrospective dévoilée!

 

 

NIFFF 2014: La rétrospective dévoilée!

 

La Suisse commémore cette année le 150e anniversaire de la signature d’un traité d’échanges avec le Japon. Vitrine phare des cinématographies d’Asie, le NIFFF apporte sa pierre de touche à cette célébration en proposant à l’occasion de sa 14e édition une rétrospective spéciale intitulée Le Japon Imaginaire. Ce programme, articulé en deux volets, constituera un contrepoint filmique à l’exposition Imagine Japan proposée au Musée d’ethnographie de Neuchâtel (MEN).

 

Neuchâtel, le Japon, le cinéma et le NIFFF

Le 6 février 1864, le Neuchâtelois Aimé Humbert signait le premier traité d’échanges entre la Suisse et le Japon. De son séjour en terre nippone, le diplomate ramènera dans ses bagages une abondante documentation iconographique réunie par la suite dans un ouvrage, Le Japon Illustré. Ce matériel sera présenté au public par le Musée d’ethnographie en juin 2014, sous la forme d’une exposition proposant une réflexion sur l’élaboration des représentations européennes du Japon. Constituant une vitrine emblématique du cinéma asiatique, le NIFFF est heureux de se joindre au MEN afin de célébrer cet anniversaire par le biais du cinéma.

 

Rétrospective Le Japon Imaginaire

 Composée d’une vingtaine de films, la rétrospective Le Japon Imaginaire présentée dans le cadre du NIFFF 2014 se répartira en deux volets. Le premier fera écho à l’exposition organisée par le MEN autour du livre d’Aimé Humbert et questionnera les représentations des relations Orient/Occident dans le cinéma de genre japonais contemporain. Le second volet du programme prendra la forme d’une carte blanche et d’une monographie dédiées à un réalisateur proéminent du cinéma de genre japonais dont la filmographie reflète la culture nippone actuelle. Le nom de cet invité sera dévoilé au printemps 2014 !

 

A découvrir en avant-première

 En attendant le NIFFF 2014, le public pourra découvrir prochainement 2 avant-premières de la rétrospective. Dans le cadre des festivités liées à la commémoration officielle des 6 et 7 février, le NIFFF et le MEN présentent le samedi 8 février deux films sous l’appellation Le Japon fait son cinéma : 

 

Les enfants loups, Ame & Yuky de Mamoru Hosoda, 2012, 117’, vf

 Samedi 8 février, 10.00, cinéma Rex,

 à voir en famille

  

Hana et ses deux enfants, Ame et Yuki, mènent une vie  simple et joyeuse, mais ils cachent un secret: leur père est un homme-loup. Quand celui-ci disparaît, Hana décide de quitter la ville pour élever ses enfants à l'abri des regards. Ils emménagent dans un village proche d'une forêt luxuriante…

 

 Saya-Zamurai de Hitoshi Matsumoto, 2010, 103’, vo st fr

 Samedi 8 février, 23.15, cinéma Rex

  

Kanjuro Nomi est un samouraï sans sabre, répudié par tous et errant avec sa fille depuis qu’il a refusé de combattre. Tombé entre les mains d’un seigneur excentrique, il est condamné à mort, à moins de relever un ultime défi : faire sourire le triste prince. Chaque matin, il met donc en scène un nouveau spectacle.

 

Communiqué de presse

 

 

 

Voir les commentaires

Entretien : Jean Marc Krings « Agence Quanta »  Vents d’Ouest

 

Entretien : Jean Marc Krings « Agence Quanta »  Vents d’Ouest 

 

Bonjour Jean-Marc Krings,

Vous êtes l’auteur de « Agence Quanta » dont vous avez fait à la fois le dessin et le scénario.

Jean-Marc Krings

Oui c’est la première fois que je me lance dans un scénario, j’ai toujours aimé la science-fiction, le fantastique que ce soit en BD, en littérature ou dans les séries TV et le cinéma. Cela faisait longtemps que je voulais créer ma propre série et je me suis naturellement tournée vers ce genre.

S .D :

Propre série cela veut dire combien de tomes ?, de Cycle ?

Jean-Marc Krings

Pour « Agence Quanta », il s’agit d’une tétralogie avec une réelle fin, je sais exactement ou je vais, ce qui va ce déroulé tout le cycle a été écrit. Je ne voulais pas de cycle allant au-delà de 4 tomes. On travaille désormais beaucoup par tétralogie, c’est la nouvelle tendance après celle des trilogies. C’est aussi plus facile à l’éditeur à défendre comme projet, on peut faire des coffrets, des intégrales plus facilement aussi.

C’est également moins lourd à suivre pour les lecteurs comme série.

J’ai fait en sorte que cela soit une histoire courte, je ne voulais pas partir sur un nombre de tomes considérables, dont je ne voyais pas l’intérêt. Cela s’épuise à la fin et on ne voit plus l’intérêt du récit initial. Les 4 tomes formerons une histoire finie, puis un second cycle de 4 tomes également est prévu, le premier cycle explique d’où viens Iona, comment elle a acquis ce pouvoir qui est en elle de faire voyages les gens dans le temps. J’ai voulu éviter le concept de grosse mécanique, de machine à remonter le temps, de base, elle personnifie la machine a remonté le temps, elle « est la machine », c’est un pouvoir qu’elle a acquis à sa naissance en absorbant le pouvoir d’un vortex. Ce pouvoir est canalisé par l’équipe Quanta, qui est autour d’elle. C’est pour elle une vraie malédiction de voyager ainsi.

Les voyageurs polluent et provoques des paradoxes temporels en toute inconscience et dans l’égoïsme, et en toute impunité et la section de la C.I.A enquêté sur ces voyages dont elle a connaissance et veut s’emparer de la technologie. Iona est le vecteur de ces voyages. Avec beaucoup d’actions de personnages qui interviennent, j’ai déjà bien avancé sur le cycle 2. Tout en étant très fidèle a la trame que j’ai tracée afin de ne pas me disperser.

S.D :

Vous qualifieriez comment le genre de « Agence Quanta » ?

Jean-Marc Krings :

C’est du thriller fantastique

S.D :

Comment vous est venue l’idée de ce thriller fantastique ?

Jean-Marc Krings :

C’est en lisant un article que j’ai lu sur l’industrie du tourisme, j’avais vraiment été surpris de voir que l’industrie du tourisme est la première industrie au monde. Et que, quelle que soit la couche sociale tout le monde part en vacances, quitte à s’endetter, à prendre des crédits. Plus l’on va haut dans la société, plus cela devient excentrique et excessif, certains s’offrent des vacances dans l’ISS à 38 millions de dollars, d’autre réserve dans la fusée stratosphérique de Virgin Space, souvent au détriment des travailleurs de l’hôtellerie ou du tourisme et des populations locales avec le choc des cultures, de l’écosystème, de l’écologie.

Iona qui personnifie les gens qui sont victimes de l’industrie du loisir, et qui est utilisée que cela soit le personnel hôtelier, qui sont brimées, maltraitées dans certaines régions. Les peuplades qui en souffrent, chez qui les gens viennent passer leurs vacances.   Iona personnifie cela, en plus par ça couleur de peau.

est basé sur des théories scientifiques plausibles, je me suis beaucoup documenté sur le sujet.

S.D :

« Quanta » cela vient, je présume, de la théorie quantique ?

Jean-Marc Krings :

Effectivement, Stephen Hawking disait que la meilleure probabilité de voyage dans le temps, passe par la physique quantique. Notamment par le pont d’Enstein-Rosen ou les fameux  trous de ver de Wheeler-Misner, les univers miroirs et toutes les théories de ce type, qui sont de plus en plus répandus.

S.D :

Comment travaillé vous ?

Jean-Marc Krings :

Je travaille de façon traditionnelle, au pinceau à l’encre de chine, donc à l’ancienne, pour la couleur je fais appel à un coloriste qui eux utilisent 9 fois sur 10 l’informatique donc Photoshop. Je suis très mauvais dans la couleur, j’estime donc qu’il faut y confier à des gens plus compétents que moi.

S.D :

Comment êtes-vous venu à la BD ?

Ma mère avait une malle pleine de vieux Spirou, avant de passer à « Strange », les comics américains, j’ai également été très influencé par les mangas, les dessins animés comme « Goldorak », « Albator »…

 

S.D :

Vous travaillez parallèlement à d’autres séries ?

Jean-Marc Krings :

Le tome 2 de « Agence Quanta » sortira rapidement en avril-mai 2014 chez Glénat. Le tome 3 est déjà à l’écriture.

Et je viens de signé aux Éditions Paquet, un projet radicalement différent dans la collection « Calandres », c’est une série sur des voitures mythiques, j’avais envie de dessinés de belles voitures, car j’aime beaucoup cela, il s’agira de la « AC COBRA Shelby 427 »  qui sortira en novembre 2014.

 

Biographie

 

Né en 1965 à Anderlecht, Bruxelles. Accomplit des études à l'Académie des Beaux Arts de Bruxelles et à celle de Woluwe-Saint-Lambert, chez Guy Brasseur. Il entrera ensuite comme assistant de Dupa et décoriste de Walli. Il a réaliser des illustrations pour des articles medicaux. En 2003, il est engagé par Vents d'Ouest pour dessiner "Le guide junior des filles", sur un scénario de Goupil et Douyé. Fin 2003, publication d'une dizaine de gags dans Lanfeust Mag, nommé Inquisitor sur un scénario de Pierre Veys. Fin 2004, pour Noël, il apprend qu'il dessinera la suite des aventures de Violine. Aujourd'hui, il termine l'album T4 et compte poursuivre un bon bout de temps avec cette série passionnante à dessiner et à lire !

 

Bibliographie

Scénariste et dessinateur :

Agence Quanta  2014

 Dessinateur

Guides Junior (Les) 2004

 

Informaticiens (Les) de 2008 à 2013

 Livraison express en 2009

 Ribambelle (La)  2011 à 2012

 Violine 2006 à 2013

 WWW.OPALEBD.COM

Voir les commentaires

Festival de la BD Angouleme 2014

Festival de la BD Angouleme 2014

Entretien : François Plisson

« Les Korrigans d’Elidwenn »

Bonjour François Plisson,

Vous en êtes au tome 6 comment vous est venue l’idée de cette série ?

François Plisson

Elle a commencé il y a très longtemps dans la mesure où je faisais des spectacles de marionnettes avec ma femme. Elle a fait le scénario de la collection, cela se passe en Bretagne dans l’univers des Korrigans. Breton j’ais depuis mon enfance été influencé par les contes et légendes, ainsi que par la musique celtique.

S.D

Il s’agit d’une collection pour les 6/11 ans

François Plisson

Ou c’est le début de la lecture, après ça peut aller jusqu’à 13 ans, et bien sûr ensuite il y a les amateurs de féerique.

Je travaille avec de l’acrylique, je termine avec de l’huile ce qui permet des tas d’effets, des dégradés infinis, les fonds étant crayonnés.

S.D

Commence passe ton de la marionnette à la BD ?

François Plisson :

En  fait ma femme était surtout marionnettiste et nous avons sortie en même temps la série « Tristan » Chez Dargaud, donc nous avons menez les deux de fronts. Nous le ressortons en grand format avec toutes les couleurs à l’aquarelle, là nous sommes dans la BD alors que avec la série des Korrigans nous somme dans des livres illustrées pour la jeunesse.

AKARAD, le « western gaulois » que j’avais fait avec Franz, je travaille à la suite, cela ce passé en méditerranée, avec des assyriens, des gaulois…

 

Biographie (Officielle)

FRANCOIS PLISSON

François Plisson, né en 1961. Dès l'école maternelle, il est séduit par la gouache et le dessin et en fera son activité principale.

Il arrive à Brest à l'âge de 9 ans jusqu'à ses 24 ans. C'est pour lui une fabuleuse découverte : la mer, la pratique de la voile, les bateaux, la musique celtique. Dès l'âge de 10 ans, il se mettra à la bombarde puis le hautbois au Conservatoire National de Région de Brest et les flutes irlanaises.

 

 

 En complément, il est peintre, dessinateur et sculpteur dans l’âme.

 L'influence de cette Bretagne mystérieuse, riche et fortement marquée par sa culture, a forgé son immaginaire, ses envies graphiques et ses bases artistiques :  Le Fantastique, la peinture animalière, la peinture “Custom”sur les voiles de planches, sur motos et vans, Matte-paintings pour le cinéma publicitaire, notamment pour les Librairies Dialogues de Brest et Rennes.

 

Avec Hélène Cornen, il conçoit, réalise et produit LA POMPOUNELLE, compagnie de spectacles de marionnettes de 1983 à 2003.

Après, l’Ecole Nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, c’est en 1987 qu’il fait une entrée remarquée dans monde de la B.D. avec TRISTAN (7 albums) pour DARGAUD Bénélux, puis DARGAUD France sur les scénarios d’Hélène CORNEN.

 1987, ils sont nominés cette même année avec le premier TRISTAN pour le meilleur premier album à Angoulême.

1988 Prix de “La Nuit des Jeunes Créateurs” de la Ville de Brest.

La collaboration entre les deux auteurs se poursuit avec LA TARTARE pour MC P.

De 1993 à 1998, il participe à plusieurs collectifs dont “Pour un monde meilleur”, dédié aux victimes de l’ex-Yougoslavie aux Édition AGORMA / Genève.“ Animaux sous bulles” édité par le

 festival de BD de Solliès-Ville pour reboiser les forêts victimes d’incendies. “Uderzo croqué par ses amis”, chez Soleil. “Chirac dans tous ses états”,“Le Père Noël dans tous ses états”. “c’est

 fou le foot sans les règles” aux Édition Ifrane/Pictoris Studio.

 En 1994, avec Alain Duverne, le sculpteur marionnettiste des “Marionnettes de l’Info”, il participe à la réalisation d’un film marionnettes.

François Plisson se fait remarquer à cette époque par ses talents de sculpteur puisqu’en 1997, il réalise pour la ville de Mériel le modelage du visage de Jean Gabin en plâtre, puis en résine et bronze pour le Musée JEAN GABIN.

En outre, il crée les trophées 3D en bronze et résine des prix remis aux auteurs de plusieurs festivals de BD : Les TRISTAN D’OR réalisés d’après un dessin de Mohamed Aouamri. Le «  BONONIA D’OR”, trophée du festival BD de Boulogne-sur-mer sur un dessin de Caza.

“Les LOANES SLOANES D’OR” d’après le dessin de Philippe Druillet pour le Salon BD de Cagnes-sur Mer.

La sculpture du prix “RENE GOSCINNY”, bronze commandé par Anne Goscinny, remis tous les ans lors du Salon International d’Angoulème pour le meilleur premier scénario. Enfin, “LES MUSES D’OR”, création originale pour le Salon de BD d’Antibe-Juan-Les-Pins.

En 2000, Pour les Editions Casterman, c’est la naissance de TAANOKI, histoire écrite par Jéromine Pasteur.

En 2002, François Plisson a reçu le Prix coup de cœur au festival International de BD d'Ajaccio le 7/12/02. Salon BD organisé par Frédéric Bertocchini président de "Case et Bulles" et toute son équipe à Ajaccio.

 Puis, le dessinateur Franz, véritable pilier de la bande dessinée franco-belge, qu’il admire depuis toujours comme maître et ami, lui propose un scénario sur mesure, le “western gaulois”, AKARAD, publié aux Editions NUCLEA, en 2003.

 

Franz Drappier nous a quitté le 8 janvier 2003 au Mans. Franz demeure dans nos coeurs. Il est un merveilleux guide dans l'univers du neuvième art, pour les générations futures.

2005  Création des Editions de La Fibule

La série jeunesse Les korrigans d'Elidwenn, avec le premier tome “ La porte des légendes“, le tome 2 " Le mystère des hommes-crabes", le tome 3 " Les Korils des bois", le tome 4 "Les poulpikans d'Ouessant; le tome 5 "La licorne de Brocéliande", aux Editions de La Fibule, lui donne l’occasion de renouer avec l’illustration et la peinture à l’huile. Le réalisme de son dessin riche et détaillé, allié à son expérience de peintre et de dessinateur de B.D., nous offre ici la palette de son parcours graphique.

 

Septembre 2010 Réédition du premier tome d'Akarad "L'homme qui devînt loup" Scénario : FRANZ Dessins/Couleurs : F.Plisson version tous publics

En préparation le tome n°2 d'AKARAD 2013/2014 : "CHASSE AUX LIONS"

Le sortilège des viltansous, tome n°6 de la collection en romans-graphiques "Les Korrigans d'Elidwenn pour les 6/11 ans.

Nouveauté printemps 2013

Réédition de la série BD médiévale fantastique TRISTAN par le premier tome de la collection : "Le sortilège d'Ysandrelle" avec de nouvelles mises en couleur façon "AKARAD" et en grand format, pour mieux révéler de nombreux détails dans le graphisme des planches originales traitées à l'encre de chine.

Voir les commentaires

Talulla Glen Duncan (  Talulla Rising), Editions Denoël

Talulla Glen Duncan (  Talulla Rising), Editions Denoël

Trad. de l'anglais par Michelle Charrier

 

 Contrairement à nombre de romans sur les Loup-Garou, Vampires, nous ne sommes pas dans la bit-lit, ou le romantisme a l’eau de rose empreint de mièvrerie.  La suite de « Le Dernier des Loups Garous », nous démontre qu’il en est justement rien, puisque un fils est né. Que Talulla vas défendre comme …une louve.

Personnellement à lire la fin que je ne dévoilerais bien sûr pas, j’ais comme un doute quant à la fin de l’histoire ? L’auteur va-t-il nous offrir une trilogie ? Bien des lecteurs le souhaiteraient.

 

Pour sa biographie et bibliographie suivre le lien en bas de page.

 

Résumé du livre :

Après la mort violente de son amant Jacob Marlowe, qui se considérait comme le dernier loup-garou, Talulla, enceinte, s’est réfugiée en Alaska. Où elle vit loin de tout, sous la protection de son familier, Cloquet.

 

Attaquée par un petit groupe de vampires alors même qu’elle est en train d’accoucher, Talulla, grièvement blessée pendant l’assaut, voit son fils lui être enlevé.

 

Quelques jours plus tard, de nouveau sur pied, elle se renseigne sur ses agresseurs : les disciples de Remshi, une secte vampirique qui attend le retour de son messie, le plus vieux et le plus puissant de tous les vampires.

 

Ce que la mère veut – retrouver son fils –, c’est la louve en elle qui va s’en charger.

 

 

480 pages, 140 x 205 mm

ISBN : 9782207110478 / Gencode : 9782207110478

Code distributeur : B26280 Collection Lunes d'encre

Voir les commentaires

Huit honorables magiciens      Barry Hughart Folio SF

Huit honorables magiciens     

Barry Hughart Folio SF

 

L’on retrouve pour la dernière fois nos héros : Maître Li et Bœuf Numéro Dix dans leurs enquêtes délirantes, cette   trilogie : « la magnificence des oiseaux, la légende de la pierre, et enfin huit honorables magiciens ».  Trilogie écrite suite à un voyage qu’il effectua en Asie, ayant particulièrement marqué l’auteur , s’inspirât largement des mythes et légendes.

 

Les deux compares peuvent être classé dans les « détectives de l’étrange » tel Auguste Dupin, Joseph Rouletabille, Sherlock Holmes qui aurait été revisité par Terry Pratchett, pour le coté humoristique et fantasy.

Résumé du livre

Alors que Main du Diable, le bourreau, est sur le point de battre le record de décollations successives réussies – mille soixante-dix, excusez du peu! –, et qu'il s'en vient sur le marché aux Primeurs de Pékin pour trancher le cou de Tou l'Hôtelier de Sixième Rang (condamné pour hérésie culinaire, mais ceci est une autre histoire), voilà que l'irruption d'un tch'i-mei – comprenez une goule vampire – le déconcentre.

 

À la suite de cette catastrophe capitale, Maître Li et Bœuf Numéro Dix découvrent que le tch'i-mei venait de s'offrir un haut dignitaire chinois comme ultime repas.

 

Les voilà, tous deux, lancés dans une enquête insensée et ô combien dangereuse, à la poursuite d'un tueur en série d’un genre très particulier.

 

Folio SF N°469

Traduit de l'anglais par Patrick Marcel

384 pages - 7,90 €

A45097 - ISBN 9782070450978

Voir les commentaires

 Le Baiser du Rasoir,Daniel Polansky SF Folio Fantasy

 Le Baiser du Rasoir,Daniel Polansky

Editions Folio SF-Fantasy (n°470, ISBN : 978-235294544-4  )

Tome 1 du cycle : Basse-Fosse

Traduit de l’américain par Patrick Marcel

Dans cet ouvrage Daniel Polansky, à l’instar de Glen Cook ou Anaïs Cros, mélange habillement la fantasy et le polar.  Il à reçut pour cet ouvrage le Prix Imaginales 2012 du meilleur roman étranger.

 

Prévôt être assez cynique, à pour principal but dans la vie de survivre dans un monde particulièrement glauque, anti héros au départ, dealant   autant que consommateur de drogue, bagarreur invétéré, ce retrouve pris dans un engrenage, et amené a recherché un assassin.

 

On vous laisse le plaisir de lire ou de relire l’ouvrage, sans vous en dévoilé ni l’intrigue principale, ni  la fin.

 

Résumé du livre 

Le baiser du rasoir    

 

Il y a eu la vie dans la rue. Il y a eu la peste. Il y a eu la guerre. Il y a eu la magie…

 

Prévôt a survécu.

 

Il règne désormais sur le quartier de Basse-Fosse, dealant pour les faibles comme pour les puissants, rappelant à l’ordre de manière définitive les inconscients qui viendraient empiéter sur son territoire.

Pourtant, plusieurs enfants sont retrouvés morts. Pas question pour Prévôt de laisser ces crimes impunis, d’autant que les agents de la Couronne ne semblent pas pressés de résoudre l’affaire.

 

Mais qui, du meurtrier ou de Prévôt, connaîtra le baiser du rasoir?

 

 

Biographie sommaire

Daniel Polansky est un jeune écrivain né à Baltimore (États-Unis). Le Baiser du rasoir est un premier roman percutant. Cet habile mélange de Fantasy et de polar noir vous entraîne dans un univers sombre et violent. Ce livre publié aux Éditions Bragelonne,  est le lauréat du Prix Imaginales 2012 du meilleur roman étranger.

Voir les commentaires

Moi, Lucifer (I,Lucifer) de Glen DUNCAN

Moi, Lucifer (I,Lucifer) de Glen DUNCAN

 

Folio SF publie en poche : « Moi Lucifer » roman jubilatoire de Glen DUNCAN, publie en 2011 chez Denoël, ce dont on ne peut que ce félicité. Une bande son a été réalisé par le groupe « the Real Theasday Weld » sous le titre original du livre « I,Lucifer »

Un film avec Daniel Craig réalisé par Dan Harris va prochainement sortir en France. Les frères Tony et Ridley Scott ont acquis les droits de la trilogie du « Dernier Loup-garou ».

 

 

Résumé du livre :

«Prisonnier (par la volonté de Dieu) du corps d'un écrivain fraîchement suicidé et chichement membré, moi, Lucifer, Ange Déchu, Porteur de Lumière, Prince des Ténèbres, de l'Enfer et de ce Monde, Seigneur des Mouches, Père du Mensonge, Suprême Apostat, Tentateur, Antique Serpent, Séducteur, Accusateur, Tourmenteur, Blasphémateur et, sans contestation possible, Meilleur Coup de l'Univers Visible et Invisible (demandez donc à Ève, cette petite garce), j'ai décidé – ta-daaah ! – de tout dire.

 

Tout? Presque. Le funk. Le swing. Le boogie. Le rock…

 

C'est moi qui ai inventé le rock. Si vous saviez tout ce que j'ai inventé : la sodomie, bien sûr, la fumette, l'astrologie, l'argent... Bon, on va gagner du temps : tout, absolument tout ce qui vous empêche de penser à Dieu. C'est-à-dire à peu près tout ce qui existe.»

 

Folio SF, n° 468  368 pages - Prix : 7.9 €,ISBN : 9782070456208  Code Sodis : A45620

 

 

Biographie

Glen Duncan est un auteur britannique né en 1965 à Bolton , Lancashire, en Angleterre [1] dans une famille anglo-indienne.  Il a étudié la philosophie et de la littérature dans les universités de Lancaster et Exeter.

 En 1990, Duncan s'installe à Londres, où il a travaillé comme libraire pendant quatre ans, écrit dans son temps libre.  En 1994, il a visité l'Inde avec son père  avant de continuer vers les États-Unis, où il a passé plusieurs mois à parcourir le pays en train Amtrak, il écrit beaucoup sur ce qui allait devenir son premier roman, Hope, publié acclamé par la critique des deux côtés de l'Atlantique en 1997.

Glen Duncan est l’auteur de huit romans. Trois ont connu un succès considérable en Angleterre : Moi Lucifer, Death of a ordinary man et The Last Werewolf.

 

 

Bibliographie

1.Hope (1997)

2.Love Remains (2000)

3.I, Lucifer (2002) (Denoël 2011, SF FOLIO 2014)

4.Weathercock (2003) Le Dernier loup-garou (Denoël, 2012 )

5.Death of an Ordinary Man (2004)

6.The Bloodstone Papers (2006)

7.A Day And A Night And A Day (2009)

8.The Last Werewolf (April 2011) Le Dernier loup-garou (Denoel,2012)

9.Talulla Rising (June 2012) Talulla (Denoël 2014)

10.By Blood We Live (expected 2014)

Bande Son (extrait)

Voir les commentaires

NIFFF 2014: DÉCOUVREZ LA NOUVELLE AFFICHE!

 

NIFFF 2014: DÉCOUVREZ LA NOUVELLE AFFICHE !

 

 L’équipe du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF) a le plaisir de dévoiler le visuel de la 14ème édition : une affiche qui, dans la continuité des éditions précédentes, recrée à sa manière l’atmosphère du film de genre. Cette année, le NIFFF se déroulera du 4 au 12 juillet. A vos agendas !

Pour la 4ème année consécutive, le NIFFF a confié la conception de l’identité visuelle du festival à l’agence chaux-de-fonnière SUPERO. Dans la continuité de l’affiche de la 13ème édition (Grand Prix Romand de la Création 2013, 1er prix affiche culturel), c’est dans la pénombre d’un intérieur indéfini que se dressent, énigmatiques, les contours de l’acronyme du festival.

Reposant à nouveau sur un jeu subtil de contrastes, le dispositif d’éclairage au néon plonge le spectateur dans un univers singulier qui suggère, de par ses multiples références, l’univers des films de genre.

 

SAVE THE DATE!

 

C’est cette année entre le 4 et le 12 juillet que le festival investira les salles obscures de Neuchâtel.

 Pour sa 14ème édition, le NIFFF proposera à nouveau neuf jours de projections et autres événements destinés à présenter au public un panorama de la production fantastique. Au total, le public aura le loisir de découvrir plus de 100 films dont les maîtres-mots restent – du film grand public aux productions plus confidentielles - la qualité et la diversité.

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

« Le Visiteur du Futur, saison 4 : Neo-Versailles »

« Le Visiteur du Futur, saison 4 : Neo-Versailles »

 

                                                                                            

 

Francetv nouvelles écritures et Ankama Animations présentent :

« Le Visiteur du Futur, saison 4 : Neo-Versailles »

La série phénomène alliant humour et science-fiction.

 

Le Visiteur du Futur, la série de François Descraques, a débuté sur le web en 2009. Fin 2013, en 3 saisons , elle avait généré plus de 20 millions de vues sur la Toile. Websérie numéro 1 sur Dailymotion, Le Visiteur du Futur est également regardé dans plus de 20 pays grâce au sous-titrage en anglais.

 

La saison 4:

La série se déroule principalement dans un futur post-apocalyptique.

 

Une ville entière et  une dizaine de nouveaux personnages et de nouveaux costumes ont été créés pour l’occasion.

 

Pour la première fois, François Descraques a tourné l’intégralité de la saison sur cinq semaines consécutives, à la manière d’un long métrage.

 

Le synopsis:

Le  Visiteur s’est mis à l’écart de ses compagnons dans une lointaine époque.

Abandonné et en quête de réponses, Raph tente de le joindre et se retrouve coincé avec Stella en 2550. Ils y découvrent Le Visiteur et une ville dans laquelle les survivants ont instauré une monarchie : Neo-Versailles. A sa tête, la prétendue vénérée Reine Clothilde IV, une jeune monarque extravagante, capricieuse et surtout dangereuse.

 

Série de 10 x 13 minutes

Auteur/réalisateur : François Descraques

 

Coproduction :                

La série sera diffusée prochainement sur France 4.

Voir les commentaires

21e festival du film fantastique de Gérardmer

21e festival du film fantastique de Gérardmer

 

Le 21e festival du film fantastique de Gérardmer qui se tiendra du 29 janvier au 02 février sera présidé par Jan Kounen qui succédera à Christophe Lambert, 8 films seront en compétition officielle cette année.

 

Entouré d’un jury composé de Kim Chapiron, Béatrice Dalle, Alain Damasio, Vahina Giocante , Tania Raymonde et de Juan Solanas, Jan Kounen, le président du festival, à qui l’on doit, entre autre Dobermann et 99 francs, aura la lourde tâche de choisir la perle rare parmi une sélection de huit longs métrages en compétition, dont trois premiers films.

 

Bien représentés, la France et les USA compteront chacun deux films en lice. Côté français Ablations d’Arnold de Parscau et Dark Touch de Marina De Van devraient piquer la curiosité des festivaliers.  Outre-atlantique, ce sont The Sacrament de Ti West et We Are What We Are de Jim Mickle qui tenteront de succéder à Mamá, le Grand Prix de l’an dernier.

Les amateurs du cinéma d’horreur asiatique ne devraient pas être en reste avec Miss Zombie de Sabu et Rigor Mortis de Juno Mak.  Enfin le thriller spatial The Last Days on Mars de Ruairi Robinson ne manquera pas de réveiller les sens de ceux qui se seraient laissé engourdir par le froid hivernal.

 

HOMMAGE A KIM JEE-WOON

 

En parallèle, le festival rendra un hommage au réalisateur et scénariste sud-coréen Kim Jee-woon auteur notamment de J'ai rencontré le Diable et Le Bon, la brute et le cinglé. A noter également qu’une sélection de films hors compétition sera présentée.

Parmi eux, All Cheerleaders Die le nouveau film de Lucky McKee, L' étrange couleur des larmes de ton corps, d’Hélène Cantet & Bruno Forzani, Deep Sleep de Luciano Onetti ou encore The Machine de Caradog W. James. Expos, rencontres, nuit du fantastique, lectures et compétition de courts seront aussi au menu des réjouissances.

 

(communiqué de presse)

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog