Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 10 20 30 31 32 33 34 > >>

Articles avec #auteur

Pierre Gaulon

Pierre Gaulon

Entretien Pierre Gaulon Blizzard

 

Bonjour Pierre Gaulon ;

Vous êtes un jeune auteur de 31 ans, qui vient de faire paraitre chez Mnémos « Blizzard », mais avant de parler de cet ouvrage, pouvez-vous nous dire  comment vous êtes venu à l’écriture avec  « Tendres Tortures »  et en quoi cela fut une thérapie pour vous comme vous l’écrivez sur votre site ?

Pierre Gaulon,

Les livres ont toujours fait partie intégrante de ma vie. J’écris depuis mes dix ans. Au début je m’essayais à l’écriture de scénarios de jeu de rôle et de « livre-jeu » puis petit à petit, j’ai décidé de m’attaquer à d’autres genres. Mon premier roman « Tendres tortures », a été écrit à une période où je me posais toutes sortes de questions sur la vie en général. Il m’a permis de passer l’étape de la vingtaine. Ce n’est qu’avec mes thrillers « La mort en rouge » et « Noir ego » publiés chez City éditions ( Hachette) que j’ai réellement commencé à faire des salons littéraires et rencontrer les lecteurs.

 

 

Stéphane Dubois,

Venons en as votre actualité, vous publiez donc « Blizzard » votre 4eme roman d’où vous es venu l’idée de cet univers et a quelle époque la situez-vous?

 

Pierre Gaulon,

« Blizzard » est à la base issu d’un scénario de jeu de rôle  dans lequel une pluie d’origine magique coulait en continue. L’intrigue se situe dans un univers imaginaire appelé le «  Genolain », qui possède ses propres règles et ses propres lois, un monde gouverné par le froid et la neige. La période est délicate à définir puisqu’elle ne suit pas la progression temporelle classique. Disons que certains éléments indiquent que les protagonistes évoluent à une époque proche du moyen-âge mais que d’autres en font une période plus « évoluée ».

 

Stéphane Dubois,

Vous définiriez comment cette saga : fantastique, heroic-fantasy…

 

Pierre Gaulon,

La base de cette saga est l’héroïc-fantasy, les combats, les voyages dans de beaux paysages… mais le livre emprunte également à d’autres genres. Les Esthètes, une peuplade souterraine qui magnifie tout ce qu’elle touche, pourrait évoquer les fremens de « Dune », « les mangeurs de lumière » ont quelques points communs avec les « aliens »… Avec un peu de recul, je me rends compte que ce livre est un clin d’œil à toutes mes lectures de jeunesse, Gemmel, Herbert, Tolkien, Brooks, Toriyama, Lovecraft et j’en passe ! Venant du milieu du thriller, je présume que « Blizzard » garde également la tension et le rythme propres à ce genre littéraire.

 

Stéphane Dubois,

Il s’agit d’un premier tome, combien de volumes sont prévus pour cette saga,  et quand paraitra le tome 2 ?

 

Pierre Gaulon,

Il est prévu 3 tomes. Normalement, le second devrait paraître entre aout et novembre 2015, disons en fin d’année.

 

Stéphane Dubois,

D’autres livres sont en cours de publications "L'ange noir" / Thriller (titre provisoire) et  Enragés (horreur / fantastique)  pouvez-vous nous en dire plus ?

 

Pierre Gaulon,

Oui. « Enragés », un roman post-apocalyptique devrait être publié entre avril et juin dans une nouvelle maison d’édition. En ce qui concerne «  La brûlure des anges », un polar, il est actuellement en cours de lecture chez City éditions, mon éditeur de thrillers. J’aime bien jouer avec tous les genres littéraires et j’espère que les lecteurs éprouveront autant de plaisir à les lire que j’en eu à les écrire !

 

Blizzard

Premier tome de la saga à paraître dès janvier 2015 dans toutes les bonnes librairies

 

Résumé du livre

 Dans le lointain nord, tout autour d’une cahute, s’étendent à perte de vue forêts enneigées et pics glacés. Blizzard, l’un des rares magiciens survivant d’une guerre encore fraîche et son protégé Chasseur y vivent entre retraite et exil loin d’un royaume maintenant pacifié d’une main de fer par l’Inquisiteur. Jusqu’au jour où une redoutable phalange les attaque sans raison. Jusqu’au jour où la même troupe ravage entièrement le village de Iak, dresseur de tigre des glaces. Les voilà jetés sur les routes, consumés par le désir de vengeance et la volonté de comprendre. Leur périple les confrontera à des secrets qui ébranleront tout ce qu’ils croyaient savoir.

 

La fantasy recèle de nombreux trésors dont l’un est d’être la littérature de la belle aventure, celle qui nous emporte dans un récit puissant et échevelé, entre grande saga et paysages à couper le souffle.

 

Avec Blizzard, Pierre Gaulon signe un roman de cette trempe. Écrivain talentueux de thriller, il a tissé une histoire trépidante, plus grande que nature. Doué d’un sens du merveilleux digne des meilleurs, il nous emmène sur les pentes montagneuses balayées par les vents glacés, au sein de cavernes où gronde la révolte, dans des cités décadentes, aux venelles hantées, ou à la rencontre des étranges Esthètes, ce peuple qui magnifie tout ce qu’il touche. Un régal !

 

 

Biographie de l'auteur (officielle)

Pierre Gaulon a 30 ans.  Après des études de lettres modernes spécialisées dans la littérature fantastique et un an  en tant que professeur de français, il partage désormais son temps entre son travail dans l'univers du jouet et l'écriture.

 

 En 2006 il publie son premier roman: "Tendres tortures",   un écrit dérangeant sous fond de crise existentielle.

 

 La mort en rouge constitue son deuxième roman, une histoire mêlant l'Art, la folie et la passion, dans laquelle les hommes portent leur passé comme un fardeau trop lourd qui finira par ronger leur vie, leur amour.

 

Prix et concours

 

 

La mort en rouge:

 - 2eme note du Grand prix " ça 'intéresse du polar historique 2012" et 3eme note du grand prix VSD du polar 2012 avec 8,11 de moyenne.

 

- Actuellement finaliste du prix des "balais d'or de la découverte"

 

Blizzard:

 - Finaliste du grand prix géo du voyage de l'ailleurs 2012 (pas de lauréat cette année-là)

Couverture : Michal Karcz

Couverture : Michal Karcz

Michal Karcz est né en 1977 à Varsovie en Pologne. En 1997, il obtient son diplôme de l’Ecole des Beaux-Arts de Varsovie et un diplôme dans le domaine de la publicité. C’est à ce moment que son intérêt pour la photographie grandit. Il étudie alors toutes les techniques: traditionnels, chambre noire, développement des négatifs, impression analogique…

La majeure partie de son travail est un voyage imaginaire dans des lieux qui n’existent pas, des endroits figurants dans ses rêves, ses désirs et son imagination, des mondes qu’il a envie d’explorer mais qui sont loin d’ici.

Il s’inspire de nombreux artistes à travers la musique et la littérature qui sont pour lui, les deux moyens d’expressions les plus fidèles pour ce qu’il crée. Actuellement il travaille avec succès comme photographe freelance et concepteur graphiste dans son propre atelier.

« Tant que le monde existera, je ne cesserai de le rêver dans mes images. Ne fermez jamais les yeux face à la beauté du monde » MK

Voir les commentaires

Couverture Bastien Lecouffe Deharme

Couverture Bastien Lecouffe Deharme

Franck Ferric

Trois oboles pour Charon

Denoël

 

La publication chez Denoël est déjà en soit un début de reconnaissance de ce jeune auteur découvert par L'Oxymore puis  Riez.

 

L’auteur rejette dans cet ouvrage les horreurs de la guerre, sans tombé dans le piège du lyrisme, au contraire apprêté, dureté voir réalisme remplissent l’ouvrage.

 

Mêlant comme souvent dans son œuvre histoire et mythologie, on voyage dans le temps de guerres en conflits armées, se rapprochant petit à petit de notre époque soi-disant plus « civilisée » à voir…

 

 

L’absurdité des guerres en cette période de commémoration de 14/18 est d’autant plus utile. Il nous fait autant souffrir que son héros tellement on plonge dedans dès les premières pages.  Par certains côtés sa forme d’écriture n’est pas sans rappeler celle de Justine Niogret.

 

D’une très belle écriture, qui pourrait vite devenir le « style » de cet auteur, s’il ne l’es déjà.

 

La France toujours en recherche d’auteur de genre et depuis déjà pas mal d’années, viens peut-être de trouver son nouvel auteur. En espérant qu’il ne sera pas « pris » par Hollywood et que les réalisateurs et  producteurs français seront l’adapter.

 

Je vous le recommande vivement

 

 

Biographie –bibliographe sommaire

Né en 1979 à Bourges, Franck Ferric est l'auteur de deux romans : La Loi du désert, Les Tangences divines, et de deux recueils de nouvelles : Marches nocturnes, Dernière semaine du reptile.

 

Résumé du livre et fiche technique

Franck Ferric

 

Trois oboles pour Charon

 

Pour avoir offensé les dieux et refusé d'endurer sa simple vie de mortel, Sisyphe est condamné à perpétuellement subir ce qu'il a cherché à fuir : l'absurdité de l'existence et les vicissitudes de l'Humanité. Rendu amnésique par les mauvais tours de Charon – le Passeur des Enfers qui lui refuse le repos –, Sisyphe traverse les âges du monde, auquel il ne comprend rien, fuyant la guerre qui finit toujours par le rattraper, tandis que les dieux s'effacent du ciel et que le sens même de sa malédiction disparaît avec eux.

 

Dans une ambiance proche du premier Highlander de Russell Mulcahy, Trois oboles pour Charon nous fait traverser l'Histoire, des racines mythologiques de l'Europe jusqu'à la fin du monde, en compagnie du seul mortel qui ait jamais dupé les dieux.

 

 

320 pages, 140 x 205 mm

ISBN : 9782207117316 / Gencode : 9782207117316

Code distributeur : B26461

Catégorie > Sous-catégorie : SF > Science-fiction

Collection Lunes d'encre

 Parution : 16-10-2014

Voir les commentaires

couverture Tony Szabo

couverture Tony Szabo

AOC N° 34 SPECIAL

CONCOURS VISION DU FUTUR 2014

Aventures Oniriques et Compagnie

 

Comme une fois par an le Club Présences d’Esprits publie les nouvelles des vainqueurs du concours annuel « Vision du Futur ».

4 nouvelles sont donc publiées :

 

Les deux ex aequo arrivés en 3 eme position :

-« Une grande artiste » de Marthe Machorowski (illustration : Éric Faure-Broc).

 

-« Famille Waldeck, cité tomate » de Julie Conseil (illustration : Radjas)

 

- en deuxième position :

-« Le Dernier Croyant » d’Étienne Girard (illustration : Jean-Michel Prats)

 

Et honneur au gagnant 2014 :

-« in vinylo ventas » de Bruno Pochesci (illustration : Virgilles)

 

Je vous conseille de vous abonner aux revues de ce club.

D’autres par l’appel à texte pour le concours «  Vision du Futur 2015 » est déjà lancé.

Pour l’abonnement comme pour les propositions de textes, suivez le lien ci-dessous.

Voir les commentaires

A.O.C. Aventures Onirique et Compagnie N° 33

SF-FANTASY-FANTASTIQUE

Nouvelles-BD sont au sommaire de ce numéro.

 

Le Club Présence d’Esprit nous offres un panel de nouvelles dans sa nouvelle livraison toujours aussi diversifier y compris avec une Bande dessinée toujours recherchée par le Club pour sa revue, pensez a envoyé vos planches pour les prochains numéros, quelques que soit le genre  (franco-belge, comics, mangas).

 

Vous pourrez plus particulièrement y lire le texte ayant gagné le « Grand Prix Geekopolis » de la nouvelle 2014 sur le thème : « Je n’ai pas de bouche et il faut que je crie »

 

Achetez, abonnez-vous à cette revue via le site.

Couverture Fols
Couverture Fols

Couverture Fols

Voir les commentaires

1) La couverture française provisoire, 2) La couverture de l’édition espagnole. .3) Couverture Definitive
1) La couverture française provisoire, 2) La couverture de l’édition espagnole. .3) Couverture Definitive
1) La couverture française provisoire, 2) La couverture de l’édition espagnole. .3) Couverture Definitive

1) La couverture française provisoire, 2) La couverture de l’édition espagnole. .3) Couverture Definitive

La Chica zombie

Laura Fernández

Collection Y,

Edition Denoël.

 

 

Résumé du Livre

Bienvenue dans le monde jubilatoire et déjanté de Laura Fernández, ou l’art de reprendre les codes du film d’horreur et de la comédie romantique pour mieux les détourner.

 

C’est dans la ville fictive d’Elron, à la fin des années quatre-vingtdix, que l’auteur situe les aventures d’une poignée d’élèves et de professeurs à l’approche du célèbre bal des Monstres du lycée Robert Mitchum.

 

L’action se cristallise autour d’Erin, seize ans, qui se réveille un matin et découvre avec surprise que ses cheveux sont pleins de vers, que ses doigts tombent les uns après les autres… Tout semble indiquer qu’elle est morte. Pourtant, malgré son odeur pestilentielle et son corps en lambeaux, Erin doit quand même aller en cours.

 

Elle cache son corps putréfié de zombie derrière des vêtements informes, du maquillage, et personne ne semble s’apercevoir de son état.

 

Derrière un récit survolté et gorgé de références à la Pop culture se dessine une description juste de l’adolescence, entre exploration de soi et besoin de ressembler aux autres. Un style vif et original, un ton irrévérencieux, des rebondissements totalement extravagants.

 

Biographie officielle

Laura Fernández est née à Barcelone en 1981.

 

Elle est journaliste culturelle et littéraire pour différents journaux et magazines.

 

Elle est considérée comme l’une des révélations littéraires espagnoles.

 

La Chica zombie est son premier roman publié en France.

 

 

Parution : 06/11/14

Traduit de l’espagnol par Isabelle Gugnon

Format : 140 x 205 mm

Prix : 16 euros

Nombre de pages : 320

ISBN : 978-2-207-11668-5

 

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

Marc Agapit «  Guignol tragique », collection « Angoisse » Éditions « Fleuve Noir » N° 105

En cette fin de mois d’aout, j’ai décidé de parler de quelques  ouvrages anciens sortis de ma collection personnelle.

 

Marc Agapit

«  Guignol tragique »,

collection « Angoisse »

Éditions « Fleuve Noir »

N° 105

 

L’humour particulier et l’univers  fantasmagorique de l’auteur sont plus que jamais présents  dans cet ouvrage. Que veut cette femme et qui est le mystérieux mari de cette dernière, cherche-t-il le « valet parfait » ou tel un nouveau docteur Moreau des surhommes ?

 

Un docteur moreau de la robotisation, correspondant bien à cette période ou tout semblait possible avec la science, même le pire, n’oublions pas que nous sommes en pleine guerre froide, et que le souvenir des atrocités des savants fous nazis hante beaucoup les esprits.

 

Quels intérêts poursuit la femme de cet homme ? À qui est-elle fidèle ?

 

Moins auteur d’épouvante que d’angoisse Marc Agapit, trouvais toute sa place dans cette collection.

 

Bien plus que ce roman sait l’ensemble de l’œuvre de cet auteur français d’anticipation qu’était Marc Agapit qui est à redécouvrir dans son ensemble.

 

Vous avez lu ce livre dit ce que vous en pensez.

Vous avez lu d’autres livres de cet auteur, que pensez-vous de son œuvre

Utiliser les commentaires pour vous exprimer.

 

 

 

Accroche du Livre :

« Approchez, mesdames et messieurs. Le théâtre est ouvert. Le spectacle va commencer. Asseyez-vous sur les bancs, là devant. Et soyez bien sages. (...) Aujourd'hui, les petits enfants ne sont pas admis. C'est un spectacle pour grandes personnes. Attention ! Je passe de l'autre côté. Je vais dire à mes marionnettes d'entrer en scène. N'ayez pas peur quand vous entendrez un coup de revolver. C'est pour éveiller quelqu'un qui dort. »

 

Biographie et bibliographie sommaire :

 

Adrien Sobra, né à Perpignan le 12 octobre 1897 et mort le 21 septembre 1985, est un écrivain de langue française, auteur de romans fantastiques et policiers. Il est professeur d'anglais et il utilise les pseudonymes Marc Agapit, Ange Arbos ou "Nini".

 

Œuvres

 

Sous son nom : Adrien Sobra

 

Le Valet, Paris, Éditions Bordas, 1949, 307 p.

Portes sur l'inconnu, Paris, Éditions Métal, 1956, 191 p.

Morts sans fleurs, Paris, Éditions Métal, 1956, 191 p.

 

Sous le pseudonyme de Marc Agapit

 

Puzzle macabre, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Piège infernal, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Le Visage du spectre, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Nuits rouges, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Opéra de la mort, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Complexes, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Ténèbres, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Phantasmes, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

École des monstres, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Guignol tragique, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse » N° 105 ,1964 

Le Voyage en rond, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Nuit du minotaure, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Les Yeux braqués, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Le Fluide magique, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

L’Appel de l'abîme, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Guivre, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Ville hallucinante, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Monsieur Personne, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

L’Île magique, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Les Santons du diable, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Parade des morts-vivants, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Goule, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Dame à l'os, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

La Poursuite infernale, Paris, Éditions Fleuve Noir, coll. « Angoisse »

Agence tous crimes, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1958, 223 p.

Greffe mortelle, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1958, 223 p.

La Bête immonde…, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1959, 222 p.

Le Doigt de l'ombre…, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1959, 223 p.

Le Chasseur d'âmes, Paris, Éditions Fleuve Noir, 1974, 218 p.

 

Sous le pseudonyme d’Ange Arbos

La Juive d’Oran, Paris, Éditions La Pensée latine, 1925

L’Épouvantable piège, Paris, Ferenczi & fils Éditeurs, coll. « Police », 1935

L’Esprit de la boîte aux lettres, Paris, Ferenczi & fils Éditeurs, coll. « Police et Mystère »,1935

Le Robot fantôme, Paris, Ferenczi & fils Éditeurs, coll. « Police »,1935

La Tour du silence, Paris, Ferenczi & fils Éditeurs, coll. « Police »,1935.

 

Inédit en France :

LES CUISINES DE SIRIUS. (Publié en Italie, Date inconnue)

Voir les commentaires

JAMES HERBERT « Le Sombre » Collection « Épouvante », « J’ai lu » aout 1986.N° 2056

En cette fin de mois d’aout, j’ai décidé de parler de quelques  ouvrages anciens sortis de ma collection personnelle.

 

JAMES HERBERT

« Le Sombre »

Collection « Épouvante »,

« J’ai lu » aout 1986

N° 2056

 

James Herbert, nous entraine dans cet ouvrage aux confins du Mal, cette masse ténébreuse  qui envahi la banlieue sud de Londres  est-elle responsable de crimes, suicides plus atroces les uns que les autres, qui est responsables de cette folie meurtrière ?

 

Qui vaincront cette malédiction : L’Église, les parapsychiques et médiums ou les scientifiques ? 

 

Œuvre profondément horrifique, rien ne nous est épargné, y compris des scènes que l’on peut considérer comme zombiesques, qui raviront les amateurs du genre. Mais sait aussi un livre où l’atmosphère est très présente, lourde et oppressante tout à  la fois.

 

 

L’on peut s’étonner vu la matière de l’œuvre qu’à ma connaissance, personne n’est adapté au cinéma « Le Sombre » alors que 4 autres ouvrages (voir bibliographie plus bas) le furent, ainsi qu’une autre œuvre à la télévision avec une mini-série en 3 volets.

 

 

 

BIOGRAPHIE

 

James Herbert, décoré de l’ordre de l’Empire britannique, est un auteur anglais spécialisé dans le genre de l’horreur. Il est né dans le quartier d’East End à Londres le 8 avril 1943 et mort le 20 mars 2013 (à 69 ans) dans le Sussex.

 

 Auteur assez prolixe avec 24 romans et 6 nouvelles publiés entre 1974 et 2012 malgré qu’il n’est commencé à publier qu’à l’âge de 31 ans

 

Œuvres

 

Romans

1974 : Les Rats (The Rats) ;

1975 : Fog (The Fog) ;

1976 : Survivant (The Survivor) ;

1977 : Fluke ;

1978 : La Lance (The Spear) ;

1979 : Le Repaire des rats (Lair) ;

1980 : Le Sombre (The Dark) ;

1981 : (The Jonah) ;

1983 : Sanctuaire (Shrine) ;

1984 : L'Empire des rats (Domain) ;

1985 : Pierre de lune (Moon) ;

1986 : Magic Cottage (The Magic Cottage) ;

1987 : Sépulcre (Sepulchre) ;

1988 : Hanté (Haunted) ;

1990 : Ballade pour un ange déchu (Creed) ;

1992 : Présages (Portent) ;

1994 : (The City) ;

1994 : La Conspiration des fantômes (The Ghosts of Sleath) ;

1996 : 48 (48) ;

1999 : Les Autres (Others) ;

2001 : (Once) ;

2003 : Le Jour où je suis mort (Nobody True) ;

2006 : Le Secret de Crickley Hall (The Secret of Crickley Hall) ;

2012 : (Ash).

 

Nouvelles

1987 : (Maurice and Mog) ;

1989 : (Breakfast) ;

1990 : (Halloween's Child) ;

1997 : (They Don't Like Us) ;

2003 : (Extinct) ;

2003 : (Cora's Needs).

 

Éditions françaises

 

Les livres de James Herbert ont été publiés par de nombreux éditeurs:

 

En grands formats

 

Le Masque – 2 livres (Les Rats en 1976 et Celui qui survit en 1978) ;

 

Albin Michel – 2 livres (Pierre de lune en 1987 et L’Empire des rats en 1991) ;

 

Presses de la cité – 4 livres (Dis-moi qui tu hantes en 1990, Présages en 1994, La Conspiration des fantômes en 1998 et 48 en 1999) ;

 

France Loisirs – 4 livres (Dis-moi qui tu hantes en 1991, Présages en 1996, La Conspiration des fantômes en 1999 et 48 en 2000) ;

 

Fleuve Noir – 6 livres (Les Rats en 2003, Le Repaire des rats en 2003, Le Survivant en 2003, L’Empire des rats en 2003, Présages en 2004 et Le Jour où je suis mort en 2005)

 

Bragelonne – 4 livres (Les Rats, l’intégrale de la trilogie en 2008, Le Secret de Crickley Hall en 2008, Les Autres en 2009 et Magic Cottage en 2010).

 

En poche

Le Livre de poche – 1 livre (Celui qui survit en 1979) ;

 

J’ai Lu – 2 livres (Le Sombre en 1986 et Pierre de lune en 1988) ;

 

Pocket – 13 livres (Les Rats en 1989, Le Repaire des rats en 1989, Fog en 1990, Le Survivant en 1990, L’Empire des rats en 1992, La Lance en 1992, Fluke en 1992, Dis-moi qui tu hantes en 1992, Sanctuaire en 1993, Sépulcre en 1995, Présages en 1996, Ballade pour un ange déchu en 2000 et La Conspiration des fantômes en 2000) ;

 

Milady – 6 livres (Survivant en 2008, Fog en 2009, Sanctuaire en 2009, Hanté en 2010, La Conspiration des fantômes en 2010 et Le Secret de Crickley Hall en 2011).

Voir les commentaires

X.B. LEPRINCE «  Le Crapaud d’ambre jaune »,

En cette fin de mois d’aout, j’ais décider de parler de quelques  ouvrages anciens sortie de ma collection personnelle.

 

 

X.B. LEPRINCE

«  Le Crapaud d’ambre jaune »,

collection «  Rubans Noirs » E

ditions ALSATIA.1965.

 

Ce roman était plus destiné par son écriture et la collection étant destinée à la jeunesse.

 

Reprenant à son compte l’histoire de : « L’Enigme de Eishausen » qui ce déroula entre 1830 et 1837 en Allemagne, tout en l’adaptant à l’après-guerre (l’action ce déroule durant la période 1945-1956 dans une Irlande encore grandement traditionnaliste, superstitieuse mais où commence à arriver la modernité, et après la lutte d’indépendance contre les anglais et la guerre civile qui s’ensuivit (le film « Stella Days » de Thaddeus O’Sulivan , 2011, avec Martin Sheen, nous en montre un autre versant).

 

Mêlant habilement   fantastique, folklore irlandais et ces  connaissances en histoire militaire contemporaine, sans oublier bien sûr une dose de romantisme, cet ouvrage reflète aussi ce qu’est l’auteur, un breton, un catholique, un humaniste…

 

Si vous en disposez dans votre bibliothèque  ou que vous le trouviez chez un bouquiniste lisez le ou relisez le et faite le lire aux jeunes de votre entourage.

 

 

Biographie

X.B. Leprince, Jim Cobbler, Eric Muraise (Maurice Suire de son vrai nom)

 

Leprince XB fait référence d'abord à son activité de romancier et de conteur, les initiales se référant à l'Offlag XB où il fut enfermé pendant la guerre

 

Biboliographie

 

Dans les collections Signe de Piste (SDP) et Rubans Noirs (RN)  SSDP = Safari Signe de Piste, NSDP = Nouveau Signe de Piste SDPF = Signe de Piste Fleurus CA = Coureurs d'Aventures

 

Le raid des quatre châteaux, SDP 83 (1955), NSDP 99 (1979)

La neuvième croisade, SDP 84 (1955), NSDP 112 (1981), SDPF (1995)

Le Tesbi de nacre, SDP 95 (1956), CA 6 (2000)

Les signes de l'Empire, SDP 115 (1958), NSDP 122 (1982)

La Table de Tacfarinas, RN 2 (1957)

Le chant des abîmes, RN 20 (1961)

La croix d'Agadès, RN 27 (1962)

Le crapaud d'ambre jaune, RN 35 (1965)

Guillery de Saint Grill, RN 43 (1966)

 

Sous le pseudonyme de Jim Cobbler

Au vent des Caraïbes (Boishardy, 1), éd. G.P. (1963), SSDP 29 (1972)

Arizona story (Boishardy, 2), SDP 174 (1965),

réédition sous le titre Le Pays des Géants couchés, SSDP 51 (1973)

La Bête sans nom (Boishardy, 3), SSDP 59 (1973)

 

Sous le pseudonyme d'Eric Muraise

Cavaliers des ténèbres, SDP 122 (1958)

Karakoulé, RN 16 (1960)

 

Chez d'autres éditeurs

 

L'Epée de Malte, Téqui (2001) (avec Michel de Peyret)

Dans le sillage de l'Altaïr, éd. G.P. (1972)

Les treize portes du Temple et les six morts de Louis XVII (avec Maurice

Etienne), éd. de la Maisnie (1980)

 

Voir les commentaires

92 bulles Ganesha fanzine

92 bulles « Ganescha » Fanzine

 

Bonjour Alveen Art,

 

Vous représentez l’association 92 Bulles, pouvez-vous nous en dire plus.

Alveen Art.

 

Oui, l’association est née dans  les Hauts-de-Seine, nous sommes trois auteurs lyonnais, qui travaillent et qui publient pour cette association au Festival de la BD de Lyon, bien que Lyonnais tous les trois (Alveen Art, Blast Alx et Cyom An ) nous nous connaissions pas en réel, jusqu’à ce jour.

C’est la première fois que l’association 92 Bulles y est présente.

 

Historiquement nous sommes surtout sur la région parisienne, on a utilisé l’opportunité d’être trois anciens Lyonnais, pour faire connaitre l’association plus largement. Et présenter notre fanzine.

 

Stéphane Dubois,

Justement, présente-nous ce fanzine.

 

Alveen Art,

« Ganescha » est le fanzine de l’association, nous sommes sur un rythme de 4 fanzines par an, globalement chaque fanzine à un thème bien précis. Tous les membres de l’association définissent ensemble les thèmes des trois prochains numéros.

 

Le premier thème de l’année 2014 est l’érotisme.

 

Un en préparation sur le thème de la mythologie, le troisième sera sur le thème des superhéros.

 

Chaque auteur selon son temps, selon ces idées, va proposer des histoires qui seront publiées dans le fanzine.

 

Stéphane Dubois,

C’est une périodicité rare, pourquoi ce choix ?

 

Alveen Art,

Cela nous va bien, car nous sommes pour la plupart soit des amateurs, soit des semi-amateurs, et on des activités en parallèle, donc nous avons besoin de temps entre chaque histoire, bien souvent ont utilisé l’opportunité des thèmes pour créer de nouveaux binômes entre auteur et dessinateur, voir coloriste.

 

Stéphane Dubois,

Combien êtes-vous dans l’association ?

 

 Alveen Art,

Nous nous développons pas mal, nous sommes actuellement une cinquantaine de membres dans l’association, cela fait un « pool » important de créateurs.  

92 bulles Ganesha fanzine
dessin Cyom AN

dessin Cyom AN

Voir les commentaires

Alex Porker « Les Demoiselles » Éditions Alexipharmaque

 

Alex Porker

« Les Demoiselles »

Éditions Alexipharmaque

 

Roman d’anticipation sociétal prenant comme parti pris que des « hyperenfants » peuvent être plus perturbé, plus pervers que les adultes.

 

L’histoire commence avec la découverte de « squelette vivant » d’enfants, de nombreuses enfants y sont impliquées.  On étouffe l’affaire, mais des années plus tard une des victimes cherche a faire connaitre la vérité.

 

Noir et pervers, glaçant et terrifiant ce roman d’anticipation se déroulant en 2035,  elle pose l’émancipation future des enfants.

 

L’auteur est un progressiste .

 

L’enfance et la pureté est un mythe, le procès d’Outreau nous en apporter un exemple flagrant.

Ce roman est très dérangeant à lire,  parfois un peu trop à utiliser des artifices littéraires, mais rien de rédhibitoire.

 

 

Résumé du Livre :

 

Sep­tembre 2025, en France, un fait di­vers dé­f­raie la ch­ro­nique. Aler­tée par l’odeur pes­ti­len­tielle, la po­lice re­t­rouve dans un ap­par­te­ment du 16ème ar­ron­dis­se­ment pa­ri­sien une fil­lette dans un état in­des­c­rip­tible. Ce sque­lette vi­vant, c’est la pe­tite Ju­lie Dar­rieux. C’est cette pe­tite fille qui, lors d’une vi­site au Louvre, a éc­hap­pée à la vi­gi­lance de ses pa­rents et s’est vo­la­ti­li­sée sans lais­ser la moindre trace. Dans cet ap­par­te­ment, à la porte con­dam­née de l’in­té­rieur et aux fe­nêtres mu­rées, la po­lice dé­couvre éga­le­ment les ca­davres de trois autres en­fants et ce­lui d’un adulte, à de­mi dé­vo­ré. Char­gé de l’af­faire, son enquête s’en­li­sant gra­duel­le­ment, l’of­fi­cier de po­lice Mi­c­hel Jam­bart a bien du mal à com­p­rendre ce qui s’est réel­le­ment pas­sé au 5 de la rue Charles Di­c­kens, jusqu’à ce qu’il soit con­tac­té par Ju­lien De Win­ter, un agent du ser­vice an­ti-cy­ber­pé­do­c­ri­mi­na­li­té de la Bri­gade de Pro­tec­tion des Mi­neurs, qui lui fe­ra alors de bien ef­f­rayantes ré­vé­la­tions sur un grou­pus­cule clan­des­tin d’en­fants aux théo­ries po­li­ti­co-sexuelles aus­si ef­f­rayantes que ré­vo­lu­tion­naires. Y a-t-il un lien entre ce grou­pus­cule d’en­fants et l’af­faire du 5 rue Di­c­kens ? Fi­na­le­ment, ap­rès une enquête ét­ran­ge­ment bâ­c­lée, les au­to­ri­tés clas­se­ront of­fi­ciel­le­ment l’af­faire, dite des « De­moi­sel­les », par un sui­cide col­lec­tif d’en­fants dé­viants. Quelques an­nées plus tard, Ju­lie Dar­rieux, la seule res­ca­pée, a gran­di. Elle pu­b­lie avec l’aide d’une jour­na­liste 5 rue Di­c­kens, livre-té­moi­g­nage à suc­cès re­la­tant son en­lè­ve­ment au Louvre, son em­p­ri­son­ne­ment dans l’ap­par­te­ment et le cal­vaire que lui firent su­bir ses geô­lières, trois fil­lettes, Ni­ki, Blon­dine et Cyl.

 

Biographie

 

Alex Porker

Né le 23 mai 1972, di­p­lô­mé de l’Ecole Na­tio­nale Su­pé­rieure des Beaux-Arts de Nan­cy, Alex Por­ker vit et éc­rit à Pa­ris. Il a no­tam­ment pu­b­lié Fer­mons les yeux, fai­sons un vœu (Her­ma­ph­ro­dite 2008) et Makeup Ar­tist (Alexi­p­har­maque 2010 ; eBook, ver­sion re­vue et cor­ri­gée, Alexi­p­har­maque 2012).

 

 

 

Bibliographie

 

 

Fermons les yeux, faisons un vœu, Alex Porker, Les Éd. Hermaphrodite.

 

Les demoiselles, roman, Alex Porker, Les Ed Alexipharmaque.

 

Makeup artist, roman, Alex Porker, les Ed Alexipharmaque

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 31 32 33 34 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog