Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>

Articles avec #horreur

Hommage Tobe Hooper

Hommage

Tobe Hooper

 

En 2014, il présida le jury du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg. Ce fut un grand moment pour tous ceux/celles qui le rencontrèrent à cette occasion. Empreint d’humour le maitre de l’horreur ravi tous ses  fans.

 

Maitre de l’horreur, ce film le plus culte fut interdit dans plusieurs pays à sa sortie, nos amis anglais durant attendre…25 ans pour le voir.

 

Le monde du cinéma de genre perd l’un de ces plus prestigieux représentants.

 

Le prochain FEFFS, devrait lui rendre hommage lors de  la cérémonie d’ouverture, les délais ne permettant pas d’intégrer une programmation.

 

Biographie/ filmographie

 

En 1962, Tobe Hooper entre au département Radio-Television-Film de l'université du Texas. Il travaille également en tant que caméraman pour la station de télévision KLRN. Il est engagé afin de filmer un documentaire consacré au groupe folk Peter, Paul and Mary. En 1970, Hooper réalise Eggshells (en), un long métrage à petit budget. À cette occasion il fait la connaissance de Kim Henkel3.

 

Tobe Hooper organise un casting qui réunit professeurs et élèves de son école. Avec Kim Henkel, il réalise Massacre à la tronçonneuse, film qui influence l'industrie du film d'horreur et reste aujourd'hui un classique du genre4. Hooper s'inspire pour ce film de la vie d'Ed Gein, tueur nécrophile responsable du meurtre de plusieurs personnes dans les années 1950. En 1976, Tobe Hooper reforme l'équipe de ce film pour réaliser Le Crocodile de la mort (Eaten Alive en version originale), film d'horreur gore avec Mel Ferrer, William Finley et Marilyn Burns (l'actrice principale de Massacre à la tronçonneuse). Ce film conte l'histoire d'un gardien de motel donnant ses clients en pâture à son alligator. Dans ce même film, un rôle principal aida la carrière de Robert Englund à décoller et il retravailla avec Tobe Hooper à plusieurs reprises. Le Crocodile de la mort reçut de nombreux prix dans des festivals de films d'horreur.

 

En 1979, Tobe Hooper est choisi par les productions Film Ventures International pour réaliser The Dark, un thriller de science-fiction mais est remercié trois jours après le début du tournage et remplacé par John Cardos. Il a plus de chance la même année avec l'adaptation en feuilleton de Salem, le roman de Stephen King. En 1981, il réalise, pour Universal Pictures, Massacres dans le train fantôme. En 1982, il rencontre le succès quand Steven Spielberg le choisit pour réaliser une de ses productions, Poltergeist, qui devient rapidement un succès au box-office. Des rumeurs persistantes affirment que Steven Spielberg aurait réalisé une grande partie du film. Il est vrai que ce dernier monta et contrôla la plupart des éléments du film.

 

Poltergeist a peut-être plus de succès que Massacre à la tronçonneuse mais trois ans s'écoulent avant que Tobe Hooper ne retrouve enfin du travail. Il signe un contrat de trois ans avec Menahem Golan et Cannon Films, et réalise de nombreux films dont l'apocalyptique Lifeforce en 1985, un remake de Les Envahisseurs de la planète rouge en 1986, et une suite à son premier film, Massacre à la tronçonneuse 2. Il réalise également deux films avec Robert Englund, Nuit de la Terreur en 1993 et The Mangler en 1995, ainsi que de nombreux épisodes pour des séries télévisées d'horreur comme Les Contes de la crypte. Il réalise aussi l'épisode pilote de Freddy, le cauchemar de vos nuits (Freddy's Nightmares), préquelle télévisée du film de Wes Craven, Les Griffes de la nuit. Malgré des critiques très favorables, son remake d'un classique du film d'horreur The Toolbox Murders sort directement en vidéo. Son film suivant, Mortuary a, en revanche, les honneurs d'une exploitation en salles dans l'Hexagone en 2005. Sa dernière réalisation, Djinn, a connu une post-production houleuse et ne sera distribuée qu'en 2016 (soit 3 ans après la fin de son tournage) en DVD et Blu-ray en Allemagne puis aux États-Unis.

 

En 2017, il apparait dans le film documentaire de Jean-Baptiste Thoret, We Blew It.

 

Filmographie]

 

Cinéma

1970 : Eggshells (en)

1974 : Massacre à la tronçonneuse (The Texas Chain Saw Massacre)

1977 : Le Crocodile de la mort (Eaten Alive)

1981 : Massacres dans le train fantôme (The Funhouse)

1982 : Poltergeist

1985 : Lifeforce

1986 : L'Invasion vient de Mars (Invaders from Mars)

1986 : Massacre à la tronçonneuse 2 (The Texas Chainsaw Massacre 2)

1990 : Spontaneous Combustion

1993 : Nuit de la Terreur (Night Terrors)

1995 : The Mangler

2000 : Crocodile

2004 : Toolbox Murders

2005 : Mortuary

2013 : Djinn

 

Télévision

1979 : Les Vampires de Salem (Salem's Lot)

1988 : Freddy's Nightmares - épisode C'était un tendre (No More Mr. Nice Guy)

1990 : Les Contes de la crypte - épisode La Perle noire

1990 : Red Evil Terror ou Robe de sang (I'm Dangerous Tonight)

1991 : Haunted Lives: True Ghost Stories

1993 : Petits cauchemars avant la nuit - segment Œil pour œil (Body Bags)

1999 : The Apartment Complex

2002 : Shadow Realm

2002 : Disparition (Taken) - épisode Beyond the sky

2005 : Les Maîtres de l'horreur, épisode Dance of the Dead

2006 : Les Maîtres de l'horreur, épisode The Damned Thing

 

Clips musicaux

1983 : Dancing with Myself (Billy Idol)

 

(Source Wikipédia)

Voir les commentaires

Sept Macchabées

 

Sept Macchabées

 

7 Macchabées sont le septième et dernier tome de la troisième saison de la célèbre série, certes tous  les tomes ne rentrent pas forcément dans le cadre de ce site, mais cet album, colle entièrement à notre ligne éditoriale. Comme tous les albums de cette collection, il s’agit d’un récit complet.

 

Déjà le titre est de bons augures, pour nos amateurs de Zombies, je ne spolie pas, car rien qu’au titre et à la première page l’on nous parle de ce brave Victor, le père de notre « Frankie » préféré. Je vais vous étonner, mais les plus « horribles » ne sont pas à mon sens ceux que  l’on croit, les gens « bien civilisés » sont les pires. La lutte entre deux empires qui veulent l’hégémonie l’un sur l’autre, dont les souverains régnants étaient cousins.

 

HENRI MEUNIER et  ÉTIENNE LE ROUX nous offrent l’un des meilleurs albums « 7 » des trois saisons, et surement le meilleur de la saison 3. Déjà 21 volumes dans cette collection, on attend de savoir quelles seront les thématiques de la saison 4.

 

 

Je le recommande fortement a tous les amateurs de zombies et autres monstres  type Frankenstein.

 

 

 

RÉCIT COMPLET PAR HENRI MEUNIER – ÉTIENNE LE ROUX

 

 

Résumé de l’album

Les empires germanique et britannique sont en compétition pour atteindre le pôle Sud. Sur la route de cette folle conquête, les échecs et les cadavres s’accumulent… Quand les Anglais ont une idée aussi folle que géniale…

 

Londres, 1909. Dans le plus grand secret, les autorités britanniques réactivent une technique de réanimation des morts héritée de Victor Frankenstein pour tenter de conquérir l’Antarctique au nez et à la barbe de l’empereur Guillaume II. Ils réunissent avec soin une équipe de sept explorateurs polaires, récemment décédés. Mais la première vie du trépassé ne simplifie pas nécessairement la seconde… Et certains n’ont pas demandé à revenir…

 

 

 

Biographies et bibliographie des auteurs.

HENRI MEUNIER EST NÉ LE 23 FÉVRIER 1972 À SURESNES, DANS LES HAUTS DE SEINE.

Avec une exactitude confondante, il suit les déplacements de ses parents, soeurs et frères, se trouvant

toujours, là où ils étaient, même moment, même lieu.

 

À l’âge idoine, il s’est trouvé où il se devait d’être, école, collège, faculté d’arts plastique, pizzeria «el chianti» le 19 juillet 1996, rue des bahutiers à Bordeaux le 25, dans l’école où des enfants l’attendaient pas plus tard qu’hier. Aujourd’hui, il exerce régulièrement son métier d’auteur-illustrateur de livres pour les enfants et pas un autre ! Le matin, ses pas le conduisent immanquablement dans l’atelier où se trouvent ses amis et sa planche à dessin. En somme, une bonne fortune incroyable et une vie peu banale.

 

 Henri Meunier a déjà signé les scénarios de Après la nuit et Le Casse – Le Troisième Jour, tous les deux dessinés par Richard Guérineau.

 

 

 

Scénariste

Après la nuit  Scénariste en 2008

Capitaine  Scénariste de 2008 à 2009

Casse (Le)  Scénariste en 2010

Sept  Scénariste en 2017

 

Dessinateur

Capitaine  Dessinateur de 2008 à 2009

 

Coloriste

Bob Dylan revisited  Coloriste en 2008

Capitaine Coloriste de 2008 à 2009

 Je mourrai pas gibier  Coloriste en 2009

Pourquoi j'ai tué Pierre  Coloriste de 2006 à 2011

 

 

ETIENNE LE ROUX (pseudo Goulven).

EST NÉ EN 1966 À MADAGASCAR.RÉSIDE EN INDRE-ET-LOIRE

En seconde, il quitte le lycée et entre aux Beaux-Arts, mais il se heurte au conformisme des enseignants

et à leur mépris pour la bande dessinée. Il décide donc de se lancer dans la bande dessinée sans diplôme. Influencé à la fois par des dessinateurs américains comme Corben, et franco-belges comme Jijé et Franquin, il voue une grande admiration à Moebius. Depuis quelques années, il a monté un atelier de dessin à Tours où il est également enseignant. Étienne Le Roux dessine actuellement la série de référence sur la Grande Guerre, 14-18, sur un scénario de Corbeyran.

 

Scénariste

Dernier voyage d'Alexandre de Humboldt (Le)  Scénariste de 2010 à 2014

 Éducation des assassins (L')  Scénariste de 2008 à 2010

 

Dessinateur

14-18 (Corbeyran/Le Roux) Dessinateur en 2014

14-18 (Corbeyran/Le Roux)  Dessinateur de 2014 à 2017

Amenophis IV  Dessinateur de 2000 à 2003

Après la guerre  Dessinateur en 2006

Après la guerre Dessinateur en 2007

Découverte du diabète de type 2 Dessinateur en 2009

 Éducation des assassins (L') Dessinateur de 2008 à 2010

 Golden Tiger (Le cycle de) Dessinateur en 1996

 Grimoire du petit peuple (Le) Dessinateur de 2004 à 2005

Jour où... (Le) Dessinateur en 2007

Mémoire dans les poches (La) Dessinateur de 2006 à 2017

Paroles de la guerre d'Algérie 1954-1962 Dessinateur en 2012

Prisoner of ice Dessinateur en 1994

Sept  Dessinateur en 2017

Serment de l'Ambre (Le)  Dessinateur de 1997 à 2004

Temple du passé (Le) Dessinateur de 2014 à 2015

Univers de Stefan Wul (Les) Dessinateur en 2015

WW 2.2 Dessinateur en 2013

Yannick Noah  Dessinateur en 2007

Zodiaque (Delcourt) Dessinateur en 2013

 

Coloriste

Éducation des assassins (L')  Coloriste de 2008 à 2010

Mémoire dans les poches (La) Coloriste de 2006 à 2017

 

Autres collaborations

Marcas, maître franc-maçon  Couverture de 2015 à 2016

PréJugés  Couverture en 2011

Septième Sens  Couverture en 2013

 

Documents, Monographies, Biographies

(AUT) Kirby, Jack    en 2017

(AUT) Le Roux    en 2015

  

Sous le pseudonyme de Goulven.

Frère Pardon  finie en 2001

 

Date de parution : 30/08/2017  /

 ISBN : 978-2-7560-6655-4

Scénariste : MEUNIER Henri

Coloriste : LEPRÉVOST Thierry

Illustrateur : LE ROUX Étienne

Série : 7 MACCHABES

Collection : CONQUISTADOR

 

Sept Macchabées
Sept Macchabées
Sept Macchabées

Voir les commentaires

Figurines Assassin's Creed

Figurines Assassin's Creed

 

Hachette lance une collection de figurines Assassin's Creed, j’ai acheté dans une maison de la presse le N°1, je l’ai pris au hasard dans la pile, sans choisir.

 

Mal m’en as pris, sur disons la dizaine d’exemplaires exposés, j’ai une figurine d’Ataïr IBN-LA’AHAD avec un défaut sur le socle le nom étant plus entièrement lisible (voir photo ci-dessous)

 

 

Si vous êtes fan des jeux vidéo, voir du film, et que vous désireriez l’acquérir, d’après nos informations compter plus de 100 figurines, soit entre 1300 et 1500 (version prémium) euros au final.

 

Reste au final qu’ Assassin's Creed reste le grand succès  d’un studio français : Ubisoft, succès mondial, le « french touch » dans le monde des jeux vidéo et des JDR, démontre une grande créativité dans ce domaine.

 

 Figurine pour les plus de 14 ans,

ce ne sont pas des jouets,

mais des objets de collection.  

 

Numéro déjà annoncé :

•Altaïr.

•Ezio.

•Haytham Kenway.

•Jacob Frye.

•Cesare Borgia.

•Shay Cormac.

•Aveline de Grandpré.

•Edward Kenway.

•Connor Kenway.

•Evie Frye.

Voir les commentaires

Livre des miracles

Livre des miracles

 

Livre des miracles a refait surface il y a quelques années et constitue l’une des découvertes les plus spectaculaires dans le domaine de l’art de la Renaissance. Le manuscrit illustré quasi complet, produit à Augsburg vers 1550, est composé de 169 pages d’illustrations grand format à la gouache et à l’aquarelle, qui dépeignent des phénomènes extraordinaires et souvent inquiétants.

 

 Les images, fascinantes, mêlent histoires bibliques et contes populaires, et puisent dans l’Ancien Testament et dans le livre des Révélations autant que dans les événements de l’époque contemporaine de l’auteur du manuscrit. Étoiles filantes et invasions de sauterelles, monstres terrifiants et déluges meurtriers, chaque page nous hypnotise avec des visions tantôt terrifiantes, tantôt spectaculaires, parfois même apocalyptiques.

 

 Cet ouvrage présente le fascinant Livre des Miracles dans un nouveau format plus compact qui rend ce document extraordinaire accessible à tous. Le texte du manuscrit est accompagné de sa traduction et de deux essais présentant le contexte culturel et historique dans lequel est née cette œuvre unique de la Renaissance.

 

 

Collaborateurs  

 

À propos des auteurs

 

Till-Holger Borchert a étudié l’histoire de l’art, la musicologie et la littérature allemande à l’université de Bonn et de Bloomington (IN). Expert reconnu des primitifs néerlandais, il fut conservateur en chef du Groeningemuseum de Bruges dès 2002 et est, depuis 2014, le directeur des musées de Bruges. Borchert enseigne l’histoire de l’art dans les universités d’Aix-la-Chapelle, de Memphis (TN) et de Middlebury (VT), et a organisé de nombreuses expositions à Bruxelles, Rome, Madrid et New York. Il dirige le Centre de recherche flamand pour les arts dans les Pays-Bas bourguignons.

 

Joshua P. Waterman a étudié l’histoire de l’art à l’Oregon State University et obtenu un doctorat à Princeton pour son mémoire sur les interactions entre littérature et art visuel dans le Baroque silésien. Expert reconnu en art germanique de la fin du Moyen Âge et du début de l’ère moderne, il a travaillé au Metropolitan Museum of Art de New York et obtenu la bourse de recherche postdoctorale Andrew W. Mellon pour œuvrer au Museum of Art de Philadelphie. Il est actuellement chercheur associé au Germanisches Nationalmuseum de Nuremberg. Il a collaboré à des expositions à New York, Philadelphie, Cologne et Bruges.

 

 

 Nouvelle édition, seulement € 39,99

Édition originale € 99,99

 

Détail des produits  

Le Livre des miracles

    Till-Holger Borchert, Joshua P. Waterman

 Relié, 30 x 25 cm, 292 pages

 

 ISBN 978-3-8365-6414-4

Édition multilingue: Allemand, Anglais, Français

 

ISBN 978-3-8365-6549-3

Édition multilingue: Anglais, Espagnol, Italien

 

(Communiqué de presse)

 

Livre des miracles
Livre des miracles
Livre des miracles
Livre des miracles
Livre des miracles
Livre des miracles

Voir les commentaires

Jann Halexander

  Jann Halexander

 

Mise en ligne intégrale des films de Jann Halexander [2007-2011]

 

Les films 'J'Aimerais J'Aimerais', 'Occident', 'Une dernière nuit au Mans', 'La Bête Immonde' de et avec Jann Halexander* sont disponibles intégralement et gratuitement sur les plates-formes Youtube et Dailymotion.

 

De 2006 à 2011, le chanteur a réalisé des films pour le marché DVD, écoulés à des milliers d'exemplaires en France et à l'étranger. Certains de ses films ont fait l'objet de diffusions dans des festivals.

 

Le chanteur, influencé aussi bien par le fantastique que l'animation ou les comédies musicales, lointain héritier de Jean Rollin, a mis en images et musiques son univers trouble, diffus, où la thématique de l'Autre, que ce soit sous le registre de l'horreur ('La Bête Immonde'), le dramatique ('J'Aimerais J'Aimerais') ou la comédie ('Une dernière nuit au Mans') est omniprésente.

 

Une thématique que l'on retrouve par ailleurs, déclinée sur différents tons dans ses chansons, y compris le dernier album paru en juin 2017, 'A Vous Dirais-Je'* (distribution Lalouline Editions). (Communiqué de presse)

 

 

 

Biographie de

Jann Halexander

 

Jann Halexander, de son vrai nom Aurélien Makosso-Akendengué (né le 13 septembre 1982 à Libreville, Gabon) est un auteur-compositeur-interprète, acteur et réalisateur franco-gabonais.

 

Son premier album 'Halexander Songs' est sorti en 2003.

La Bête immonde

Jann Halexander
Jann Halexander
Jann Halexander
Jann Halexander
Jann Halexander
Jann Halexander

En tournée en France

 

03/11 – THÉÂTRE DU GOUVERNAIL - PARIS [75]

 

04/11- THÉÂTRE DU GOUVERNAIL- PARIS [75]

 

24/11 – THÉÂTRE DE L'ALMENDRA – ROUEN [76]

 

10/11 LES MOTS A LA BOUCHE – SAINT-SYLVESTRE-CAPPEL [59]

Voir les commentaires

Entretien Thomas CLEARLAKE Auteur

Entretien

Thomas CLEARLAKE

Auteur

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Thomas,

Nous allons inverser la forme de cet entretien, on finit habituellement par la biographie de l’Auteur, mais j’aimerais déjà que tu dises à nos internautes, d’où tu viens, ta formation initiale, ton itinéraire professionnel et personnel ?

 

Thomas CLEARLAKE,

Bonjour Stéphane,

Je suis né au Canada (Colombie Britannique). Je n’ai pas reçu de formation littéraire particulière, j’ai simplement lu beaucoup de livres. Il faut savoir que la lecture est indispensable pour se lancer dans l’écriture. Le premier livre que j’ai lu a été les « Histoires extraordinaires » d’Edgar Allan Poe.

 

Stéphane Dubois,

« Les forêts d’Acora » est ton premier roman, tu avais déjà écrit d’autres textes avant ? De quels genres littéraires s’agissait-il ?

 

Thomas CLEARLAKE,

Oui, J’ai écrit quelques nouvelles dans le genre Thriller, Terreur, SF, dystopie dont certaines que j’ai publiées sur monbestseller.com (une plateforme d’autopublication).

 

 

 

Stéphane Dubois,

Pourquoi avoir ressenti le besoin de prendre un pseudo, de nos jours cela devient de moins en moins fréquent ?

 

Thomas CLEARLAKE,

Je ne sais pas, peut être que le jour où je vendrai des millions de livres, je pourrai être tranquille dans l’anonymat, lol !

 

Stéphane Dubois,

« Au-delà des Étoiles » est le premier volume de cette saga, elle en comptera combien ? Dès l’origine tu avais prévu une suite ?

 

Thomas CLEARLAKE,

Oui, j’ai voulu créer un univers entier, au sein duquel se déroulera une quête intergalactique sur quatre ou cinq tomes, environ…

 

Stéphane Dubois,

Nos internautes pourraient-ils avoir une version papier dédicacée de ta petite main ?

 

Thomas Clearlake,

Bien sûr, il leur suffit de se rendre sur mon site et ils pourront commande, une version papier, mais aussi s’ils le préfèrent une version e-book  (voir lien à la fin de cet article, et pensez à citer « science-fiction fantastique » lors de votre commande, NDLR).  Pour ce faire une idée, ils peuvent lires les 3 extraits que tu présentes en bas de page en téléchargement.

 

Stéphane Dubois,

Que penses-tu des genres de l’imaginaire dans la littérature française actuelle ?

 

Thomas Clearlake,

La littérature française de l’imaginaire a de beaux jours devant elle. Le français est une langue très riche ; certaines couleurs, ambiances, tensions… prennent en français des nuances qu’elles ne peuvent trouver dans d’autres langues.

 

Je pense que l’on doit promouvoir fortement le genre imaginaire afin que de nombreux jeunes (ou moins jeunes) auteurs s’y intéressent et s’y essayent.

Le terrain littéraire de l’imaginaire est très fertile en France. Il ne demande qu’à être nourri de jeunes pousses !

 

Stéphane Dubois,

D’autres formes de créations t’attirent ?

 

Thomas Clearlake,

Pour ne rien te cacher je suis fan de cinéma. Mon rêve serait de pouvoir participer un jour à la réalisation d’une adaptation d’un de mes romans à l’écran.

 

J’aime aussi beaucoup le Jazz et plus particulièrement le Blues, qu’il m’arrive de pratiquer (guitare) à mes heures perdues.

 

Stéphane Dubois,

Tu as d’autres projets en vue en dehors des « Forets d’Acora » ?

 

Thomas CLEARLAKE,

Oui, je travaille actuellement sur l’écriture d’un Thriller/Fantastique/Terreur qui s’intitulera « L’essence des ténèbres », et qui paraîtra aux environs de décembre 2017.

 

Merci à Thomas CLEARLAKE, de nous avoir accordé cet entretien.

 

Vous pouvez aller visiter le site de l’auteur (le livre au format broché et ebook y est en vente. Les exemplaires brochés peuvent être dédicacés par l’auteur, suivre le lien ci-dessous)

 

Résumé du livre

Les forêts d'Acora (Au-delà des étoiles t. 1)

Les faits qui vont être évoqués à travers les lignes de ce manuscrit prennent place dans les galaxies de notre nouveau cosmos, situé à des milliards de cycles-lumière de la Voie lactée… et de la Terre, qui vit l’ Homme naître, grandir, et partir coloniser les confins…

 

Les fils de l’ Homme ont porté la semence de l’ humanité sur des planètes fertiles, dans des systèmes planétaires où ils évoluent à présent parmi de nombreuses autres espèces. Dans ces régions cosmiques où la vie tente de trouver une harmonie commune, l’éternelle de pouvoir a érigé des empires intergalactiques, bâtis sur une technologie sur-développée, et menacés par le chaos des guerres qu’ ils se livrent entre eux.

 

Sous d’ autres étoiles, des ententes pacifiques se forment entre certains systèmes qui ont choisi la voie de la raison. Ailleurs, des populations s’ organisent pour leur survie sur des planètes sauvages. À travers l’ espace, depuis la nuit des temps, un ordre oeuvre dans le plus grand secret au maintien de l’ équilibre et à l’ unification de l’ Univers.

Mon nom est Jaadhur, je suis un descendant humain et suis devenu un Ujhaï, une Sentinelle au service de l’Alliance universelle. Ceci est l’ histoire de ma vie, mais c’ est aussi et surtout celle d’ une quête dont dépendra l’ avenir de notre univers.

Extrait 1 en téléchargement gratuit, remerciement à l'auteur.

Extrait 2 en téléchargement gratuit, remerciement à l'auteur.

Extrait 3 en téléchargement gratuit, remerciement à l'auteur.

Voir les commentaires

WILLIAM FRIEDKIN – INVITE D’HONNEUR DE LA 10è EDITION DU FEFFS

WILLIAM FRIEDKIN –

INVITE D’HONNEUR DE LA 10è EDITION DU FEFFS

 

Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg est très heureux d’annoncer l’invité d’honneur de sa 10è édition, le réalisateur emblématique du Nouvel Hollywood, William Friedkin, connu de tous pour avoir mis en scène en 1973 L’Exorciste (The Exorcist), l’un des films les plus effrayants de tous les temps.

 

Le Festival lui remettra un Prix d’honneur pour sa carrière et sa contribution au patrimoine cinématographique lors de la cérémonie de clôture, le samedi 23 septembre.

 

William Friedkin se prêtera également à une Master class, permettant de revenir sur sa carrière prolifique, de French Connection (The French Connection), réalisé en 1971 et qui révolutionna les codes du polar, à Killer Joe, sorti en 2012 pour lequel il travaille actuellement à une adaptation en série TV.

  

Et pour compléter cet hommage, le Festival proposera une rétrospective sélective de son œuvre, composée de titres tels que French Connection,  le director’s cut de L’Exorciste, La Chasse (Cruising), Police Fédérale : Los Angeles (To Live and Die in L.A.), Bug, ou encore Killer Joe.

  

La Master class sera suivie de la projection du Convoi de la peur (Sorcerer), célébrant également le 40è anniversaire de la sortie de ce film, resté longtemps invisible. Cette nouvelle adaptation du roman Le Salaire de la peur de Georges Arnaud,  qu’Henri-Georges Clouzot avait déjà adapté en 1952, sera diffusée dans sa version récemment remasterisée.

 

 Le programme complet de la rétrospective et les horaires seront dévoilés mi-août.

 

(Communiqué de Presse)

Voir les commentaires

Hommage : George Romero

Hommage :

George Romero

 

On vient d’apprendre que le père des zombies est décédé à Toronto où il résidait, il fut l’un des réalisateurs les plus prolifiques des films de genres depuis 1968 et la sortit de son film culte « La nuit des morts-vivants ».

 

Ses films sont des critiques de ce que l’Amérique a produit de pire : racisme, société de consommation poussée à l’excès, mais également dans « Chronique des morts vivants » il critique la médiatisation à outrance.

 

Plus que des films gore ou sanglants, il fit des films présentant des contenus  sociaux politiques.

 

Il avait présidé le jury du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg en 2011, à cette occasion, il avait été très attentif à être proche de ses nombreux fans présents. Au Festival Lumière (Lyon)  de 2015  lors de la : LA NUIT DE LA PEUR.  La Nuit des morts-vivants de George A.Romero (1970, 1h36) –y avait été présenté dans une version restaurée.

 

Dans « Super 8 » Steven Spielberg qui le réalise y inclus plus clins d’œil  de films de zombies son ami George A. Romero.

 

Tous les amateurs de films de genre sont un peu orphelins.

Décidément après l’annonce du décès de Martin Landau, la journée n’est pas de celle qui l’on voudrait ce souvenir.

 

 

Biographie

Romero naît le 4 février 1940 et grandit dans la ville de New York1. Il tourne ses premiers films à l'âge de 14 ans et connait d'ailleurs quelques déboires avec la police après la chute depuis une fenêtre d'un mannequin en feu. Il s'inscrit à l'université Carnegie-Mellon de Pittsburgh2. Après son diplôme, il commence à tourner, principalement des courts métrages et des publicités. À la fin des années soixante, il fonde avec des amis la société de production Image Ten Productions. Ils regroupent 114 000 $, dont 60 000 de leurs poches, pour produire en 1968 la Nuit des morts-vivants. Écrit en collaboration avec John A. Russo, le film deviendra culte les années suivantes et rapportera entre quatre et cinq millions de dollars.

 

Ses films suivants sont moins populaires : There's Always Vanilla (1971), La Nuit des fous vivants (1973), Season of the Witch (1973) et Martin (1976). Bien que n'étant pas aussi acclamés que la Nuit des morts-vivants ou d'autres films plus récents, ceux-ci portent sa marque : un commentaire social généralement sur fond de terreur. Comme la plupart de ses films, ceux-ci furent tournés dans sa ville favorite, Pittsburgh, ou dans ses environs.

 

En 1978, Romero revint au film de zombies avec Dawn of the Dead. Sorti sous ce titre aux États-Unis, il est remonté par Dario Argento et sorti sous le titre Zombie en Europe. Tourné avec un budget de 1,5 million de dollars, le film en rapporte 40 millions et Entertainment Weekly le choisit pour sa liste des plus grands films cultes en 2003.

 

À la fin des années 1970, Romero est pressenti pour réaliser Les Vampires de Salem, d'après le roman de Stephen King. Il finit par abandonner le projet quand celui-ci passe du statut de film à celui de mini-série, mais sympathise à cette occasion avec l'écrivain3. Les deux hommes bâtissent ensemble le projet du film à sketches Creepshow (1982), qui connaît un certain succès. Par la suite, Romero passe un an à travailler sur l'adaptation de Simetierre (1989) mais quitte le film quand les producteurs décident d'en modifier la fin. Il réalise ensuite une autre adaptation d'un roman de King, La Part des ténèbres (1992), mais le film est un échec.

 

Parallèlement, Romero continue sa saga des zombies avec Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead) en 1985, avec Le Territoire des morts (Land of the Dead) en 2005, avec Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead) en 2008 et avec Survival of the Dead en 2010.

 

Il entreprend ensuite de mettre en scène un remake de l'un des meilleurs films de son ami Dario Argento, Les Frissons de l'angoisse. Prévu en 3D, le film n'est finalement pas tourné à cause du mécontentement d'Argento.

 

Romero est pressenti pour écrire et réaliser le film Resident Evil, mais il quitte le projet en 1999 à la suite de divergences artistiques avec la production car Capcom avait refusé le scénario de Romero. Le script est néanmoins disponible sur le net, on constate que le film reprenait le scénario des 2 premiers jeux Resident Evil. En effet, Romero avait demandé à un de ses assistants de jouer aux deux premiers Resident Evil et d'enregistrer ses parties sur cassette pour qu'il puisse écrire le scénario4. Néanmoins, Romero a réalisé deux spots télévisés pour la télévision japonaise pour la publicité de Resident Evil 2.

 

Du 11 au 18 septembre 2011, George A. Romero préside le Festival européen du film fantastique de Strasbourg.

 

En 2014, il sort directement en bande-dessinée le nouvel opus de sa saga zombiesque. Paru à un rythme régulier depuis janvier 2014 aux États-Unis, Empire of the Dead se déroule à New York et met en scène pour la première fois dans la saga de Romero des vampires en plus des zombies.

 

George A. Romero meurt le 16 juillet 2017 à l'âge de 77 ans dans son sommeil après une courte lutte contre un cancer du poumon.

 

Publications

Roman jeunesse Le Petit Monde d'Humongo Dongo / George A. Romero ; trad. Laurent Buscaglia et Betty Short. Paris : Seuil jeunesse-Nemo, avril 1996, 96 p. (ISBN 2-02-029382-X)

Bandes dessinées Empire of the dead (Volume 1) / scénario George A. Romero ; dessin Dalibor Talajic ; couleurs Rain Beredo ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, mai 2015, (ISBN 978-2-8094-4911-2)

Empire of the dead (Volume 2) / scénario George A. Romero ; dessin Alex Maleev ; couleurs Matt Hollingsworth ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, sept. 2014, (ISBN 978-2-8094-4249-6)

Empire of the dead (Volume 3) / scénario George A. Romero ; dessin Andrea Mutti ; couleurs Rain Beredo ; traduction Makma, Mathieu Auverdin. Nice : Panini comics, janv. 2016, (ISBN 978-2-8094-5317-1)

 

Scénario de film

George A. Romero, La Nuit des morts vivants : découpage intégral, dialogues bilingues et dossier, in L'Avant-scène cinéma n° 619, janvier 2015, 147 p. (ISBN 978-2-84725-114-2)

 

Filmographie

Réalisateur

1968 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead)

1971 : There's Always Vanilla

1972 : Season of the Witch

1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies)

1977 : Martin

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead)

1981 : Knightriders

1982 : Creepshow

1985 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead)

1988 : Incidents de parcours (Monkey Shines)

1990 : Deux yeux maléfiques - segment La Vérité sur le cas de Monsieur Valdemar (Due occhi diabolici)

1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half)

2000 : Bruiser

2005 : Le Territoire des morts (Land of the Dead)

2008 : Chronique des morts-vivants (George A. Romero's Diary of the Dead)

2009 : Le Vestige des morts-vivants (George A. Romero's Survival of the Dead)

 

Scénariste

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

1972 : Season of the Witch, de George A. Romero

1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies), de George A. Romero

1977 : Martin, de George A. Romero

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero

1981 : Knightriders, de George A. Romero

1986 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead), de George A. Romero

1987 : Creepshow 2, de Michael Gornick

1988 : Incidents de parcours (Monkey Shines), de George A. Romero

1989 : Darkside, les contes de la nuit noire (Tales from the Darkside), de John Harrison

1990 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de Tom Savini

1990 : Deux yeux maléfiques (Due occhi diabolici), de George A. Romero et Dario Argento

1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half), de George A. Romero

2000 : Bruiser, de George A. Romero

2003 : L'Armée des morts (Dawn of the Dead, L'Aube des morts au Québec), de Zack Snyder (scénario original de Zombie)

2005 : Le Territoire des morts (Land of the Dead), de George A. Romero

2008 : Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead), de George A. Romero

2009 : Le Vestige des morts-vivants (Survival of the Dead), de George A. Romero

 

Acteur

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

1977 : Martin, de George A. Romero

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero

1986 : Le Jour des morts-vivants (Day of the Dead), de George A. Romero

1990 : Le Silence des agneaux (The Silence of the Lambs), de Jonathan Demme

2008 : Chronique des morts-vivants (Diary of the Dead), de George A. Romero

2011 : Deadtime Stories, de Jeff Monahan, Matt Walsh et Tom Savini

 

Monteur

1968 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de George A. Romero

1973 : La Nuit des fous vivants (The Crazies), de George A. Romero

1977 : Martin, de George A. Romero

1978 : Zombie (Zombi / Dawn of the Dead), de George A. Romero

1981 : Knightriders, de George A. Romero

 

Producteur

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

1990 : La Nuit des morts-vivants (The Night of the Living Dead), de Tom Savini

1992 : La Part des ténèbres (The Dark Half), de George A. Romero

2009 : Scream Show (Deadtime Stories)

2010 : The Crazies (Remake de La Nuit des fous vivants (The Crazies)), de Breck Eisner

2011 : Scream Show 2 (Deadtime Stories 2)

 

Directeur de la photographie

1968 : La Nuit des morts-vivants (Night of the Living Dead), de George A. Romero

 

Hommages

Dans Grand Theft Auto: Vice City et Grand Theft Auto V, le corbillard porte le nom de "Corbillard Romero".

 

Romero fait une apparition dans un des modes de jeu du jeu vidéo Call of Duty: Black Ops dans lequel le joueur est confronté à des morts-vivants ; dans la carte "Call of the Dead", compris dans l'add-on Escalation sorti le 3 mai 20115, il tourne un film de zombie avec quatre acteurs, (de véritables stars de cinéma : Danny Trejo, Sarah Michelle Gellar, Robert Englund, Michael Rooker). Mais en plein tournage, parmi les acteurs et les figurants maquillés en zombie, un vrai mort-vivant arrive par surprise et enlève Romero, bientôt suivi d'innombrables autres zombies. Une fois que le joueur commence la partie (en incarnant un des quatre acteurs cités plus haut), Romero réapparait sous forme zombifiée, suivant les joueurs à travers toute la carte et les attaquants s'ils le touchent ou lui tirent dessus. Il est immortel, sa disparition – temporaire – de la carte n'étant possible qu'au moyen d'un grand nombre de munitions d'armes spéciales.

 

Dans Saints Row: The Third dans le mode "Horde" une manche est appelée "la Vengeance de Romero", manche constituée de zombies.

 

Dans le quatrième épisode de la série d'animation japonaise Space Dandy, il s'affiche à la fin de l'épisode (donc avant le générique de fin) le nom de George A. Romero en tant que scénariste de l'histoire qui tourne à ce moment-là sur les zombies.

 

Dans Dead Island, premier du nom, à la mort du "chaman" dans la quête "Sang Pur" le personnage Sam B. fait illusion au film de George Romero : La nuit des mort-vivant.

 

Dans la trilogie de romans Feed, dont l'action se déroule dans un monde hyper-sécuritaire à la suite de l'émergence d'un virus transformant la population en zombies, l'héroïne du livre se prénomme Georgia, comme beaucoup d'autres enfants (d'ailleurs, un membre de son équipe s'appelle Georgette), en hommage à George Romero. Grâce à ses films, il a préparé l'humanité à se défendre.

 

Dans le jeu Dead Nation sur Playstation 3,4 et vita, le trophée platine se nomme "Romero serait très fier". (Source Wikipédia)

Voir les commentaires

FEFFS 2017

FEFFS 2017

 

Nous vous présentons les premiers films annoncés pour le 10e Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg.

 

Nous croyons savoir que les amateurs de science-fiction pourraient avoir une bonne surprise cette année lors du festival. Dès que nous en serons plus, nous vous en tiendrons informé.

 

Au cours du mois d’aout, une deuxième série de films et d’animations devrait être annoncée, bien sûr nous vous tiendrons également informer dès que nous le serons.

 

 Film d'ouverture :

 

- Ça d'Andy Muschietti (États-Unis) adaptation cinématographique du best-seller éponyme de Stephen King qui terrorise les lecteurs depuis des décennies.

 

RÉTROSPECTIVE HUMANS 2.0

 

Le Festival aura aussi le plaisir de présenter la version en 3D de Terminator 2. Mètre étalon des films sur le post-humain, cette remasterisation supervisée par le réalisateur, donne un nouvel éclat au chef d'œuvre de James Cameron.

 

 

Nous aurons également le plaisir de redécouvrir les films suivants :

 

Tetsuo de Shinya Tsukamoto, le fétichisme absolu du metal body

                                                                                                

Bienvenue à Gattaca d’Andrew Niccol ou le monde privilégié d’une élite modifiée par le génie génétique

 

 Saturn 3 de Stanley Donen et son robot renégat Hector, convoitant la belle Frah Fawcett

 

 Ghost in the Shell de Mamoru Oshii, quand l’animation japonaise questionne la nature humaine tout en célébrant le cyberpunk

 

Vous les attendiez avec impatience… Voici les premiers films sélectionnés, toutes sections confondues, ainsi que ceux de la rétro principale, Humans 2.0.

 

 

Compétition internationale fantastique :

 

- La Lune de Jupiter de Kornél Mundruczó (Hongrie) qui marquera le retour du réalisateur hongrois Kornél Mundruczó au festival, après avoir été récompensé de l’Octopus d’or en 2014 pour White God.

 

- Mise à mort du cerf sacré de Yorgos Lanthimos (Grèce / Royaume-Uni) nouveau film de Yórgos Lánthimos, qui avait également  été récompensé du prix du public au FEFFS en 2015 avec The Lobster, sera à nouveau en sélection

 

 - Kaleidoscope de Rupert Jones (Royaume-Uni)

 - Double Date de Benjamin Barfoot (Royaume-Uni)

 - The Endless de Justin Benson & Aaron Moorhead (États-Unis)

 

Compétition Crossovers :

 

- Bitch de Marianna Palka (États-Unis)

- Super Dark Times de Kevin Phillips (États-Unis)

 - Laissez bronzer les cadavres de Hélène Cattet et Bruno Forzani (France, Belgique)

- The Little Hours de Jeff Baena (États-Unis / Canada)

- Fashionista de Simon Rumley (États-Unis)

 

Midnight Movies :

 

- Lowlife de Ryan Prows (États-Unis)

 - 68 Kill de Trent Haaga (États-Unis)

 - Kodoku Meatball Machine de Yoshihiro Nishimura (Japon)

 - Kuso de Flying Lotus (États-Unis)

 

Rétrospective Humans 2.0 :

 

- Terminator 2 : Le Jugement dernier 3D de James Cameron

 - Tetsuo de Shinya Tsukamoto

- Bienvenue à Gattaca d’ Andrew Niccol

 - Saturn 3 de Stanley Donen

 - Ghost in the Shell de Mamoru Oshii

 

 

Voir les commentaires

Bloody Week-end 2017 PALMARES

Compétition internationale

de courts-métrages 2017.

 

 

 

GRAND PRIX:

SIYAH CEMBER (BLACK RING)

de :

Hasan Can Dagli

(Turquie).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DU PUBLIC 

et

PRIX DU JURY JEUNES:

SPOOKED

de Spook & Gloom

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DES MEILLEURS EFFETS SPÉCIAUX:

ANIMAL

de Jules Janaud & Fabrice Le Nézet

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DU MEILLEUR SCÉNARIO :

GEORGE

de David Coudyser

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

PRIX DU MEILLEUR FILM D'ANIMATION:

BEYOND THE BOOKS.

École MoPA 3D Animation

(France).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

MENTION SPÉCIALE DU JURY:

LA NUIT JE DANSE AVEC LA MORT

de Vincent Gibaud (France)

et CRIATURITAS de Ignasi lopez fabregas (Espagne).

Bloody Week-end 2017 PALMARES

Au

Voir les commentaires

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Archives

Hébergé par Overblog