Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 > >>

Ari le film

 

Ce court-métrage de Science-fiction réalisé par Arthur Choupin est sorti en avant-première au Cinéma Cyrano de Versailles devant plus de 250 personnes, qui lui firent un bon accueil.

Il fut ensuite diffusé dans le même cinéma avant des longs-métrages. Usage pratiquement disparu, particulièrement des mégas complexes et qui donnaient leurs chances à de jeunes réalisateurs.

Ce film de science-fiction est plus proche des films d’anticipation vu le développement actuel de la domotique.

David fera les frais de cet extrémisme technologique en prenant un loft expérimental en IA : Intelligence Artificielle. On voit l’influence et les références a de nombreux films, voir de jeux vidéos, comme c’est souvent le cas avec les réalisateurs de la nouvelle génération qui s’inspire de plus en plus de jeux vidéos, ce qui est logique et normal, on sait toujours inspirer de la culture de ça génération dans le cinéma, comme dans les autres arts.  

Pour son financement, trois modes furent utilisées : le crowdfunding (financement participatif d’internautes) avec la plateforme Ulule, le placement de produit et la coproduction.

La production française de SF est trop rare, court-métrage ou long métrage, et souvent de qualité moyenne.

ARI est de bonne facture, on peut peut-être regretter quelques longueurs entre les scènes, le « fond noir » aurait mérité un étalonnage plus serré, plus court entre les scènes, mais cela n’est qu’un détail.

Pour rester sur un plan technique le film a été tourné dans un loft en deux jours, avec une caméra Red Epic, les nombreux effets spéciaux imposèrent une longue postproduction de 6 mois.

La saison des Festivals va commencer (mais de nos jours y a-t-il encore une saison des festivals ?), je pense qu’il mériterait d’être sélectionné soit dans les Festivals de film de genres, soit dans ceux spécialisés dans les courts-métrages.

*****

Le synopsis : La vie de David, jeune trader ambitieux, prend une nouvelle tournure lorsqu’il emménage dans un appartement auto-régulé par une intelligence artificielle du nom d’ARI. Initialement conçu pour le confort intérieur et la gestion domestique, ARI s’immisce subrepticement dans la vie professionnelle et l’intimité de David, sous le regard suspicieux de Gump, son attachant robot de compagnie.

 

Casting

Réalisateurs : Arthur Choupin

Scénariste : Arthur Choupin

Acteurs et actrices

Frédéric Jeannot  Rôle : David

Ivan Le Goff  Rôle : Frank

Valérie Gounod  Rôle : Sarah

Acteurs de doublage (Voix originales) : Laurent Blanpain  Rôle : ARI

avant-première au Cinéma Cyrano de Versailles
avant-première au Cinéma Cyrano de Versailles avant-première au Cinéma Cyrano de Versailles

avant-première au Cinéma Cyrano de Versailles

ARI le Film réalisé par Arthur Choupin

Voir les commentaires

Entretien avec KARINKA

Bonjour Karinka,

Nous sommes au 14eme festival de la BD de Décines, vous êtes une habituée du festival ?

 Effectivement, je suis déjà venu plusieurs fois.

Vous publiez à la fourmilièreBD une série intitulée « Z1 » pouvez-vous nous en dire un mot ?

C’est le tome 2 d’une série "Z1" le premier s’intitulait « C’est la zone », le second tome « zone qui peut », c’est l’histoire sur le mode humoristique de la zone 51.

C’est une histoire entièrement écrite en strip (3 cases par histoire), c’est peu pratiqué en France, mais j’affectionne particulièrement ce genre, la particularité de cet album c’est que la première partie est entièrement racontée en strip.

Le premier tome raconte l’arrivée d’un extraterrestre sur Terre, dans la Zone 51, le second tome raconte l’enfance de l’un des personnages, qui est l’un des trois extraterrestres qui sont dans la même cellule dans la Zone 51.

On suit le périple des trois personnages dans la série.

C’est une série pour enfant ou pour toute la famille ?

 C’est une série pour petit et grand pas que pour enfant, il y a beaucoup de référence aux séries de SF, par exemple « X-Files », c’est vraiment pour toute la famille, enfant et adulte.

Vous êtes dans la bande dessinée depuis quand ?

Je travail dans la BD de façon professionnelle depuis à peut prêt 8 ans, j’ais une autre série « Chloé » qui es passionné de science, elle essaie de construire des fusées.

Pour ce qui est de la « ZONE 51 » je travail dessus depuis 3 ans, c’est une série que j’essaie de développer sur 3 à 5 tomes. Je fais le scénario et je suis aussi coloriste, c’es Pékélé qui fait les dessins.

Je crois que vous intervenez beaucoup en milieu scolaire ?

J’interviens effectivement, « ZONE 51 » c’est une BD qui est très appréciée par les enfants, quand je leur apprends a dessiné, dessiné des monstres des extraterrestres leurs enlèvent toute la pression de la ressemblance. Cela les décomplexe.

Hormis « Z1 » et « Chloé », vous avez des projets ?

Suivant les rencontres avec d’autres dessinateurs, mais toujours dans l’humour, par contre j’aime varier les univers, découvrir de nouveaux horizons.

 

Site auteur :

http://chez.chloe.free.fr/Chloe/index.php

Site de l’éditeur : 

http://www.lafourmilierebd.org/lafourmiliere/auteurs.php?nom=karinka

 

Bibliographie

Scénariste

Chloé Scénariste de 2007 à 2012

Z51 Scénariste de 2011 à 2012

 Dessinateur

Chloé Dessinateur de 2007 à 2012

 Coloriste

Chloé Coloriste de 2007 à 2012

Cortex Coloriste en 2007

Z51 Coloriste

Entretien avec KARINKA
Entretien avec KARINKA
Entretien avec KARINKA

Voir les commentaires

Entretien avec TOTA Ciro

Bonjour,

La dernière série sur laquelle vous travaillez c’est « Les Conquérants de Troy » avec Scotch Arleston, comment êtes vous arrivez dans cet univers ?

C’est au cours d’une rencontre sur un festival de Bande Dessiné, qui ce déroulait sur la Côte d’Azur, a un moment Arleston m’as dit : « il faudrait que l’on travail ensemble, a un moment ou a un autre ».

J’ai dit que dès que je serais libre, j’étais d’accord, pour travailler avec lui. On a attendu 3 ou 4 ans avant de pouvoir travailler sur « Les Conquérants de Troy ». La seule chose que l’on m’a demandée était de respecter la cité d’Eckmül et ses quartiers. Arleston réalise le scénario et me laisse libre pour le visuel.

Vous laisse-t-il plus de liberté que d’autres auteurs ?

J’ai juste travaillé avec Scotch Arleston et Thierry Cailleteau (les aventures de Fuzz et Fizzbi, chez Glénat), il est vrai que ce dernier était plus dirigiste, je ne regrette rien, c’était une autre façon de travailler que j’ai aimée aussi alors que je travaillais avec Thierry Cailleteau.

« Les Conquerants de Troy » en sont à leur troisième tome, combien la série en comptera telle ?

Il y a encore 2 albums a paraitre, celle feras au total 5 volumes, avec un rythme de parution de 12/18 mois entre.

Vous avez 37 ans de carrière, vous êtes arrivé en France jeune.

Je suis né en Italie en octobre 1954 et je suis arrivé en France dans la région de Lyon à l’âge de 6 ans. J’ai appris à lire et écrire le français avec les bandes dessinées. En partit-elle participer à mon éducation.

Vous lisiez quoi comme BD, enfant ?

Je lisais des « KIWI », des « RODEO »...

Et vous les avez pour la plupart de ces BD et de leurs personnes dessinées et cela vous faisait quoi de les dessinés ?

Oui soit en couverture au début je devais gommer tout ce que la commission de censure interdisait, soit en bande dessinée. Cela fait comme un petit retour en arrière, avec une passion et une tendresse pour le personnage.

Dans l’univers LUG quel fut votre personnage préféré ?

C’est « Blek le Rock », certains super héros comme « DarDevil » « L’Araigné ».

Comment êtes-vous venus aux dessins ?

Quand on ne sait pas parler ou écrire une langue, le dessin est le langage universel, j’étais assez renfermé, je restais dans mon coin. Cela ma permis a lire et écrire et bien sûr à dessiné. C’est comme ça que j’ai acquis la passion de la BD.

Comment êtes-vous devenu dessinateur ?

J’ai commencé a dessine des BD juste pour mon plaisir, à force d’en faire, on arrive a avoir un travail plus affiné, plus durable dans le temps.

Vous pouvez nous parlez de « Photonik » le célèbre super héros que vous avez créé ?

Une intégrale des 50 épisodes doit sortir à la fin de l’année dans une maison d’édition strasbourgeoise, elle sera en deux volumes

Vos fans seront heureux de l’apprendre à mon avis.

 

Bibliographie

Scénariste

Photonik Scénariste de 1999 à 2000

Photonik  (Semic) Scénariste en 2001

Dessinateur

Aquablue Dessinateur de 1994 à 2004

Aquablue Dessinateur en 2012

Blek (Les albums du Grand) Dessinateur en 1990

Conquérants de Troy (Les) Dessinateur de 2005 à 2013

Cuisine de Bertheline (La) Dessinateur en 2005

Eaux en couleurs Dessinateur en 1992

Filles de Soleil (Les) Dessinateur en 2013

Fuzz et Fizzbi Dessinateur de 1990 à 1999

Kiwi Dessinateur en 1979

Nous construisons - l'enfance handicapée dans la citée Dessinateur en 1991

Nouvelles aventures de Dupa Grave et de la petite chatte Mimine (Les) Dessinateur en 2010

Photonik Dessinateur  de 1999 à 2000

Photonik (Semic) Dessinateur en 2001

Tintouin au Tibet Dessinateur en 2004

Tutti Frutti (Stakhano) Dessinateur en 1997

Autres collaborations

Araignée (Une aventure de l') Couverture en 1987

Blek (Les albums du Grand) Couverture en 1989

Yuma (1re série)

Divers

En 2000, il participe à l'album L'or des fous (album de Lavilliers).

Tota Ciro en dédicasse
Tota Ciro en dédicasse
Tota Ciro en dédicasse

Tota Ciro en dédicasse

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat - - photonik, Tota Ciro, troy, LUG, KIWI, RODEO, Dardevil, Blek le Rock, Spiderman

NIFFF // COMMUNIQUE DE PRESSE //  MAI 2013

 

La Confédération augmente son soutien au NIFFF

 

A l’issue du processus d’attribution de ses soutiens aux festivals suisses de cinéma, l’Office fédéral de la culture a décidé d’augmenter la subvention annuelle accordée au Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (NIFFF). Le NIFFF recevra CHF 150'000 par an pour la période 2014-2016 au lieu des CHF 120'000 dont il a bénéficié entre 2011 et 2013. Cette augmentation apparaît comme une juste reconnaissance de la place prépondérante qu’occupe aujourd’hui le NIFFF sur la scène cinématographique nationale et internationale grâce à son profil unique et novateur.

 

L'’évaluation des experts de l’Office fédéral de la culture ( Patrick Ferla, ancien adjoint à la direction des programmes de la RTS / Madeleine Hirsiger, ancienne rédactrice cinéma à la SRF / Anne Walser, productrice chez C-Films) était notamment basée sur la qualité de la programmation et de l’organisation des festivals ainsi que sur leur impact en Suisse et à l’étranger. Grâce au travail accompli et aux restructurations entreprises ces dernières années, le NIFFF a su prouver sa capacité de progression et son excellence dans chacun de ces domaines.

 

Les organisateurs du NIFFF sont satisfaits de cette décision qui récompense un investissement considérable. Ils estiment que cette augmentation contribuera à la pérennisation du festival, dont l’'existence même est encore menacée par des moyens financiers limités. Ils espèrent enfin que les autorités neuchâteloises, tant communales que cantonales, sauront reconnaître la chance unique qu’a Neuchâtel d’accueillir un événement d’une telle envergure et suivront ainsi l’élan positif instigué par la Confédération.

 

La Confédération augmente son soutien au NIFFF

Voir les commentaires

Fermé pour cause d’Apocalypse

Jean Claude Bologne

Pascal Galopé Éditeurs (collection le « K »)

 

Léon-joseph Massoulat, était-il prédestiné par ses prénoms à devenir un membre du Parti et un syndicaliste droit dans ses bottes, nul ne peu le dire. En fait ça destiné vas être toute autre.

Son arrivée en Enfer, ne lui enlève rien de son côté revendicatif, bien au contraire : pas d’extincteur ? Pas d’accès pour les handicapés ?

Il remet en cause un monde, l’Enfer qui n’est pas celui de Dante ou des religions du Livre, mais plus proche de celui du quotidien de bien des gens : friches industrielles, quartier de zone de non-droit, patrons voyous… c’est Son Enfer a Léon Joseph.

Jean Claude Bologne, publie un récit alliant le burlesque, les références a de grandes œuvres littéraires, sans pédanterie, a une réflexion plus profonde qui apparait de moins en moins en filagramme au fur et à mesure de la lecture du livre pour aboutir à un questionnement sur notre avenir, sur l’avenir de l’Humanité.

J’oubliai en lisant bien, vous trouverez une allusion a l’auteur dans le texte, je vous laisse le soin de la trouvez, désolé de pas vous en dire plus J

En résumé je ne serais que trop vous recommander la lecture de ce récit.

 

 

Biographie :

Né à Liège en 1956, philologue de formation (Université de Liège, 1978), Jean Claude Bologne est fixé à Paris depuis 1982. Il a été pendant douze ans critiques littéraires, et se consacre essentiellement à l'écriture. Depuis 1986, il a publié une trentaine de livres : romans (La faute des femmes, le Frère à la bague, L’ange des larmes...), essais (Histoire de la Pudeur, Histoire de la conquête amoureuse, Pudeurs féminines... ), dictionnaires d’allusions... Il enseigne l'iconologie médiévale à l'ICART (Paris) et est président de la Société des Gens de Lettres depuis 2010. Il participe aux activités de la Nouvelle Fiction, de l’Atelier imaginaire, de l’atelier d’écriture du PJE (Prix du Jeune Ecrivain).

 

 

Site de l’auteur : http://jean-claude.bologne.pagesperso-orange.fr/

Site de l’Editeur : http://pascalgalodeediteurs.com/index.php

 

 

Prix :

Prix Victor Rossel, pour son roman La Faute des femmes, les Eperonniers, 1989

Prix Marcel Lobet, 1991, pour Le Troisième testament, les Éperonniers, 1990

 

Bibliographie

Contes et légendes du Val de Loire, avec Hervé Bienvault, La Nouvelle République, 1984, (ISBN 978-2868810007)

Guide des châteaux et des cités du Val de Loire, avec Philippe Camby, La Nouvelle République, 1985, (ISBN 978-2868810052)

La Faute des femmes, les Eperonniers, 1989, (ISBN 978-2871322061) - Rééd. La Renaissance du Livre, 2008, (ISBN 978-2507001223)

Le Troisième testament, les Éperonniers, 1990, (ISBN 978-2871322177)

Les Allusions bibliques, Larousse, 1991, (ISBN 978-2033300142)

Le Dit des béguines, Denoël, 1993, (ISBN 978-2207241523)

Histoire du mariage en Occident, Hachette Littératures, 1995, (ISBN 978-2012792371)

Le Mysticisme athée, Éditions du Rocher, 1995, (ISBN 978-2268021416)

Les Sept merveilles, Larousse, 1996, (ISBN 978-2033300326)

Le Secret de la sibylle, Éditions du Rocher, 1996, (ISBN 978-2268023380)

Histoire des cafés et des cafetiers, Larousse, 1996, (ISBN 978-2035232014)

Histoire de la pudeur, Paris, Pluriel, 1986, (ISBN 978-2012788800)

Histoire du sentiment amoureux, Flammarion, , 1998, (ISBN 978-2080101556)

Sans témoins : roman érotico-théologique, Zulma, 1998, (ISBN 978-2909031682)

Dictionnaire commenté des expressions d'origine littéraire, les allusions littéraires, Larousse, 1999, (ISBN 978-2035330390)

Voyage autour de ma langue, Les Belles Lettres, 2001, (ISBN 978-2251441825)

Le Roi rebelle, Michel de Maule, 2001, (ISBN 978-2876231016)

Requiem pour un ange tombé du nid, Calmann-Lévy, 2001, (ISBN 978-2213608129)

Le Testament de sable, Éditions du Rocher, 2001, (ISBN 978-2268040400)

L'Arpenteur de mémoire, Fayard,, 2002, (ISBN 978-2213611945)

Sherlock Holmes et le secret des lettres, Éditions du Rocher, 2003, (ISBN 978-2268045139)

Une de perdue, dix de retrouvées : Chiffres et nombres dans les expressions de la langue française, Larousse, 2004, (ISBN 978-2035322777)

Histoire du célibat et des célibataires, Fayard, 2004, (ISBN 978-2213621371)

Le Frère à la bague, Labor, 2006, (ISBN 978-2804022020)

Histoire de la conquête amoureuse : De l'Antiquité à nos jours, Le Seuil, 2007, (ISBN 978-2020848374)

Qui m'aime me suive, ill. de Emmanuel Pierre, Larousse, 2007, (ISBN 978-2035826916)

Amour, avec Elisa du Halleux, Flammarion, 2008, (ISBN 978-2081208957)

Le Marchand d'anges, Le grand miroir, 2008, (ISBN 978-2874158834)

L'Ange des larmes, Calmann-Lévy, 2010, (ISBN 978-2702140925)

 

couverture du livre

couverture du livre

Voir les commentaires

Festival de Cannes :

Rencontre avec Lisbeth Kaufman

(Associates Producer of OCCUPY CANNES, TROMA)

 

Bonjour Lisbeth,

TROMA présente au Festival de Cannes un film (voir article précédent) « RETURN NUKE ‘EM HIGH », mais aussi même le projet « Occupy Cannes », pouvez-vous nous en parler ?

 

Nous sommes là pour TROMA et « Occupy Cannes Movement » qui a pour but de défendre les artistes et le cinéma indépendant. 

Il faut ce rappelé que TROMA qui fêtes ces quarante ans est la plus ancienne compagnie de production de film indépendante des USA.

Comment TROMA a pu rester une compagnie indépendante durant 40 ans face aux Majors Compagnie ?

C’est très difficile, mais nous utilisons des méthodes de propagandes comme les démonstrations de rue, les carnavals durant des festivals comme ici à Cannes, pour attirer l’attention des passants, des festivaliers, des médias. L’occupation des manifestations Cannes et le documentaire à venir du même nom se penchera sur le film d’entreprise contrôlée et marché des médias.

 

Nous n’avons que peu de moyens financiers, donc nous attirons de cette manière l’attention du public.

Nous utilisons des méthodes créatives pour populariser nos films, TROMA a produit en 40 ans plus de 800 films, sans grands moyens financiers.

Pour « Movement Occupy Cannes », TROMA Entertainment, va utiliser le Festival de Cannes, pour tourner un documentaire alternatif explorer le Festival de Cannes de l’intérieur, Occupy Cannes va etre utiliser pour une prochaine production de TROMA.

Festival de Cannes :Rencontre avec Lisbeth Kaufman (TROMA)
Festival de Cannes :Rencontre avec Lisbeth Kaufman (TROMA)

Voir les commentaires

Return of NUKE ’EM HIGH volume 1 (première Mondiale)

FESTIVAL DE CANNES

première mondiale de Return of NUKE ’EM HIGH volume 1

le mardi 21 mai à 15h30 dans Arcades 3 .

 

Synopsies :

Retour à Nuke 'Em High: Volume One & Volume Two , réalisé par Lloyd Kaufman, est un film de science fiction de l'événement de la comédie satirique avec des thèmes arraché directement à partir des titres d'aujourd'hui: la contamination et la dégradation de l'approvisionnement alimentaire du monde, l'intimidation sévit, l'amour triomphent sur les préjugés et les droits des LGBT.

Le film, un redux de 1986 de Troma Class of Nuke Em High est dans la même veine que d'autres classiques tels que Class of 1984 , Rock 'n' Roll lycée , et Carrie , mais vu à travers la vision unique de Lloyd Kaufman et le Troma équipe.

Bienvenue à Tromaville High School où, malheureusement, le glee club a muté en un gang vicieux de crétins. Chrissy et Lauren, deux innocents Lovers-blogueurs, doivent se battre non seulement les crétins, les mutants et de monstres, mais aussi le mal Denrées alimentaires Tromorganic conglomérat. Vont-ils sauver Tromaville lycée et dans le monde?

 

 

 

CASTING

 

Directed by Lloyd Kaufman

Writing credits  (in alphabetical order)  

Travis Campbell Casey Clapp

 additional material Derek Dressler Lloyd Kaufman

 Cast (in credits order)

Asta Paredes  ... Chrissy

Catherine Corcoran  ... Lauren

Zac Amico  ...  Zack

Vito Trigo  ... Leonardo

Babette Bombshell  ... Principal Westly

Adam P. Murphy  ... Mr. Chips

Tara E. Miller ...  Rachel (as Tara Miller)

Mark Quinnette  ...  Michaelangelo

Stefan Dezil ... Slater

Lloyd Kaufman

Brenda Rickert  ... Aunt Bee

William Dreyer ... Arnold

Mike Baez ... Donatello

Gabriela Fuhr  ... Kelly

Josh Potter  ...  Kevin the Duck Monster / The Toxic Avenger

Debbie Rochon  ... Coach Kotter

Reiki Tsuno

Clay von Carlowitz ... Eugene

Sam Awry  ... Loincloth Cretin

Robert Bozek  ... Reporter #2

Brick Bronsky

Jennifer Brown  ...  Student

Rachel Castelonia  ... Student

Brian Cheverie  ... Father O'Houlihan

Ken Cosentino  ...  Ricky Retardo

Caleb Emerson  ... Peanutch

Joe Fleishaker

Erika Frase  ... The Cheerleader

Ed Gage  ... Student with 'Vagina' shirt (as Chris Ed Gage Montante)

Lisa Gaye

Alex Gordon  ... Terence

Jamie Greco

Kalba  ...  Scooter the Dog

Scud Lightning  ... The Toxic Avenger / Herzkauf Monster / Himself

Sherri Lyn Litz  ... Nurse Nasty / Mrs. Grey- Teacher

Ron Mackay  ... Mr. Sandusky

David Marancik  ... Bisexual Jock

Paul McGinnis  ... Teacher

Collette Mclafferty ... Wheels

Kevin J. Medlin  ... Student

Joseph Mellesh  ... Factory worker

Dominic Mendez  ... Boombox Boy

Mark Mendola  ... Screaming student

Joe Narode  ... Joey Muscles

Sarah Nowak ... Student Harassed by Blind Security Guard

Michael O'Hear  ... Teacher

Mick O'Keefe  ... Teacher / Parent

Enya Patterson  ... Baby Gonzo / Delinquent

Matt Patterson  ... Teacher

Kellen Pembleton  ... Flannel Student

Lisa Peterson ... Miss Crabtree

Robert Prichard

Sam Qualiana  ... Bully

Kyle Rappaport  ... Student

Colin Reboy  ... Colin

Joseph Reboy  ... Teacher

Ashley Roachclip  ... Patrick

Leesa Rowland

Doug Sakmann ...  Flag Cretin / Vomiting Tromavillian

Michael C. Schmahl  ... Mike the Factory Worker

T.J. Smith  ... Cretin

Julian Walker  ... Vicious thug

rest of cast listed alphabetically:

Andreas Bischoff  ... Herzkauf-Monster Victim #2

Blade Braxton  ... Chain Wielding Cretin

Lori Brown  ... Reporter

Rick Collins  ... Ron Simms

Gabriel Friedman

Bjarni Gautur

Heather Grimmer

Aaron Hamel ... Naked Shower Boy #4

Annie Haselswerdt  ... student / Ork faced Cretin

Samantha Hoy ... Student

Ron Jeremy  ... God

Stuart Kiczek  ... Hurley

René Krzok ... Herzkauf-Monster Victim #1

Callie Leffler

Emily Leffler

Scott Leffler

Lemmy  ... The President

Michelle Meer  ... Student / Black Widow Cretin

Nick Mendola  ... Student

Smokey Miles  ... Count Smokula

Karl Myles  ... Teacher, Reporter

Shinji Nishimura

Natalie Hope R.  ... Student #1

Liam Regan ... Student

Marcus Rotella  ... Bear Shirt Student / Coconut Bra Party Goer / Factory Worker

Nicholas Ruggiero  ... Cretin

Josiah Schultz  ... Cretin with cone cap

Jacob Smaczniak  ... Student

Dylin Smyers  ... Awesome Student

William Smyers  ... Security Guard

Leanne Smyers-Downey  ... Teacher, Reporter

Dan Snow ... Cigar Face

Jeff Soster ... Student

Nicole Uhle ... Student

Clayvon Carlowitz,Asta Maria Paredes et Catherine Corcoran: acteurs principaux du film

Clayvon Carlowitz,Asta Maria Paredes et Catherine Corcoran: acteurs principaux du film

Voir les commentaires

NIFFF - COMMUNIQUE DE PRESSE – 14 MAI 2013

LE NIFFF 2013 DEPLOIE SES PREMIERS ATOUTS

 

Après avoir dévoilé en avril les nouveautés de sa 13ème édition, le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel (5-13 juillet 2013) déploie quelques uns des atouts de l’aventure 2013 :

 

un hommage à Larry Cohen, réalisateur et scénariste américain de génie qui mêle adroitement au film d’horreur et de science-fiction,

une forte critique sociale et les tout premiers titres des sections ULTRA MOVIES et FILMS OF THE THIRD KIND.

 

En parallèle, le forum littéraire New Worlds of Fantasy prendra forme autour de l’écrivain de SF Orson Scott Card, membre du Jury International du NIFFF cette année et auteur de l’oeuvre emblématique LaStratégie Ender, dont l’adaptation sortira dans les salles suisses cet hiver.

 

Hommage à LARRY COHEN

Larry Cohen, réalisateur américain de génie connu pour ses films d’horreurs très inventifs et à petit budget viendra présenter en personne une dizaine de ses films dont la fameuse trilogie de It’s Alive qu’il a scénarisée, ainsi qu’un programme composé d’un florilège de ses meilleurs épisodes TV dont Les Envahisseurs, la mythique série des années 1960 dans laquelle l’architecte David Vincent est témoin de l’arrivée sur terre d’extraterrestres fuyant leur planète à l’agonie. Après avoir commencé sa carrière à la télévision et scénarisé des séries comme Columbo, il devient l’un des précurseurs des films de la Blaxpoitation, avec les bluffants Hell Up in Harlem (USA, 1973) et Black Caesar (USA, 1973), qui seront projetés durant le festival.

 

Seront également présentés au NIFFF cette année : Bone (USA, 1972) son premier film, Special Effects (USA, 1984) un pamphlet érotico-satirique sur l’industrie du cinéma et l’explosif Original Gangstas (USA, 1996), qui réunit trois des idoles de série B américaine des années 1970, Fred Williamson, Jim Brown et Pam Grier. La sélection sera complétée par des oeuvres plus provocatrices comme les films d’horreur God Told Me To (USA, 1976), A Return to Salem’s Lot (USA, 1987), The Stuff (USA, 1985) ou encore Q (The Winged Serpent) (USA, 1982), interprété par le légendaire David Carradine.

 

Films of the Third Kind et Ultra Movies

La section FILMS OF THE THIRD KIND proposera les meilleures avant-premières de la saison. A ne pas manquer

 

Cette année : la première suisse de Simon Killer (USA/FR, 2012), dernier opus d’Antonio Campos (Afterschool, 2008), une fable sombre et érotique d’une rare puissance, ainsi que Dark Skies (USA, 2013) de Scott Stewart, un film de science-fiction sensationnel produit par Jason Blum, le créateur de la franchise Paranormal Activity.

 

Le NIFFF proposera aussi, dans son incontournable section ULTRA MOVIES, la production la plus extravagante ou extrême du cinéma de genre avec le film Tulpa (IT, 2012) de Federico Zampaglione, qui ravivera la flamme du célèbre giallo transalpin, et V/H/S 2 (USA, 2013), la suite très attendue de V/H/S (NIFFF 2012), fruit de la collaboration de huit réalisateurs, dont le fameux Eduardo Sánchez (The Blair Witch Project, Lovely Molly).

 

Forum littéraire New Worlds of Fantasy – 11 juillet 2013 – Théâtre du Passage

 

La journée du 11 juillet offrira au public l’occasion exceptionnelle de rencontrer une des légendes du roman de science-fiction : Orson Scott Card, écrivain de renom ayant reçu de nombreuses distinctions. Il est l’auteur notamment de la saga des Ombres (2001-2013) et de La Stratégie de Ender (1985), adapté au cinéma par Gavin Hood (Mon nom est Tsotsi, Xmen Origins : Wolverine). Le film homonyme, co-produit par Scott Card lui-même, sortira en novembre 2013 dans les salles suisses, avec en tête d’affiche Harrison Ford et Ben Kingsley.  L’après-midi permettra également de se pencher sur le thème de l’adaptation, en présence notamment des cinéastes helvétiques Samuel et Frédéric Guillaume, et de faire le point sur l’actualité littéraire suisse et internationale.

 

Pour le programme complet: rendez-vous le 19 juin 2013

NIFFF / 13e édition : 5-13 juillet 2013

LE NIFFF 2013 DEPLOIE SES PREMIERS ATOUTS
LE NIFFF 2013 DEPLOIE SES PREMIERS ATOUTS
LE NIFFF 2013 DEPLOIE SES PREMIERS ATOUTS
LE NIFFF 2013 DEPLOIE SES PREMIERS ATOUTS

Voir les commentaires

Exposition Le Roi des mouches

 

Mercredi 15 MAI / 14 JUIN 

 

 

Le Roi des mouches de Mezzo & Pirus

 

Le troisième et dernier tome d’une œuvre majeure vient de paraître, il était temps d’offrir au Roi des mouches une place privilégiée en lui consacrant une exposition originale où la scénographie immersive invite à un voyage graphique et sensoriel dans l’ambiance psychédélique et exploratoire d’un monde vaporeux...

 

 

La lecture du Roi des mouches révèle un plaisir addictif qui mène à pousser un peu plus loin l’expérience.

 

 

Espace Cardin – Mercredi 15 mai > vendredi 14 juin

À l’Espace Pierre Cardin

(33 boulevard Victor-Hugo)

 93400 SAINT OUEN

Le Roi des Mouches

Le Roi des Mouches

Voir les commentaires

Appel à courts-métrages pour festival de Science-Fiction

Les Intergalactiques de Lyon

Les Intergalactiques, le festival de Science-Fiction de Lyon qui se déroule du 25 au 31 octobre prochain, lance la première édition de sa compétition de courts métrages de science-fiction.

En attendant de vous dévoiler le jury, vous pouvez nous envoyer vos propositions de film en suivant les indications ci-dessous.

Format du court métrage:

  • Durée : 25 minutes maximum.
  • Thème : Etre inscrit dans le genre de la science-fiction, et plus particulièrement le Cyberpunk (hybridation/homme augmenté, intelligence artificielle, robots, steampunk, méga-corporation, réalité virtuelle, nouvelles technologies,
  • Genre : fiction, documentaire, clip, expérimental, animation.
  • La date de clôture pour l’envoi des inscriptions est fixée au 15 juillet 2013 à minuit.
  • Inscription obligatoire via le formulaire d’inscription du site web des Intergalactiques.
  • Contact & Informations : contact@intergalactiques.net

Comment nous faire parvenir votre film :

  • par la poste, sur une clé USB ou un CD / DVD
  • en ligne, à l’aide de plateforme streaming : VIMEO | Youtube | Dailymotion…
  • en ligne, à l’aide de plateforme de stockage en ligne Dropbox | iCloud | GoogleDrive | SkyDrive…

Vous pouvez adresser vos films sur support physique à :
AOA PRODUCTION
CONCOURS LES INTERGALACTIQUES
A l’attention de M. Julien POUGET
23 AVENUE JEAN JAURES
69007 LYON

Autres conditions :

  • Les courts métrages soumis sur un support de données doivent être nommés avec le titre du film et le nom du réalisateur.
  • Le film soumis ne doit pas être une prévisualisation, mais bien une version de démonstration (durée et qualité originale). Prière de ne pas envoyer de version originale irremplaçable.
  • Le candidat qui soumet un court métrage, doit en posséder les droits d’auteur.
  • Le court métrage soumis pourra être utilisé par les organisateurs dans d’éventuels reportages TV ou reportages vidéos. Les droits d’auteur restent entièrement au producteur.
  • Le film doit être au format codec H.262, en .mov ou en .mp4 (dans la meilleure qualité possible). La résolution maximale du film est de 1920x1080p.

Lien de référence : www.intergalactiques.net/courts-metrages-2013

LES INTERGALACTIQUES


Festival de Science-Fiction de Lyon
2ème édition – du 25 au 31 octobre 2013

 

(Communiqué de presse)

 

l

l

Voir les commentaires

Published by Michel Dubat -

1 2 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog