Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Articles avec #festival

THE LITTLE HOURS / LES BONNES SŒURS FEFFS

 

 

THE LITTLE HOURS

/ LES BONNES SŒURS

Compétition Crossover

FEFFS

 

Un film léger, même bucolique par moment, mais qui a un fond  historique, les jeunes filles étant envoyées dans des couvents, sans convictions religieuses, mais pour satisfaire les familles. Certaines avaient « fauté », d’autres auraient dû être dotés et ils revenaient bien moins cher de   les casées au couvent.

 

Alors oui, et on le sait d’après des écrits de l’époque, dans les couvents et les monastères on ne ce privait pas d’avoir une sexualité débridée.

 

On exagère je trouve le côté érotique du film, parfois presque présenté comme limite pornographique. Il est, disons plus conte malicieux que pornographique.

 

Le scénario est travaillé, et la photographie tout à fait correct, même plus un seul regret je ne suis pas sûr que dans ‘Italie de 1347 ont parlais comme au 21e siècle, on aurait pu faire un peu attention à certains dialogues.

 

Un bon film dans l’ensemble, mais je ne pense pas qu’il gagne cette   compétition, d’autres films lui sont à mon sens supérieur.

 

 

Résumé du film

 

Italie, 1347. En fuite après avoir fauté avec la femme de son maître, un serviteur trouve refuge dans un couvent, à condition qu’il feigne d’être sourd et muet pour éviter toute tentation aux bonnes sœurs. Chaud devant : The Little Hours, c’est « Sexe, drogue et rock’n roll » chez les bonnes sœurs – au Moyen-Âge, qui plus est !

 

Toutefois, si extravagante soit-elle, cette comédie emmenée par des nonnes couguars n’est pas sans lien avec l’Histoire. Le réalisateur nous donne ici à voir la réalité moins souriante d’une époque où les femmes entraient rarement au couvent par choix. La transgression des interdits sexuels était donc monnaie courante dans ce que Baena appelle les « hauts lieux du pêché ». Si ce film s’inspire librement du Décaméron de Boccace, il rappelle aussi, de par sa thématique, Les Diables de Ken Russell.

  

Infos

Pays : USA

Année : 2016

Durée : 1h30

Version : Anglais / VOSTFR

Avertissement : Tout public

 

Réalisateurs

Jeff Baena  

 

Acteurs et actrices

Alison Brie   Rôle : Alessandra

Aubrey Plaza   Rôle : Fernanda

Dave Franco Rôle : Massetto

John C. Reilly   Rôle : Le père Tommasso

Kate Micucci   Rôle : Ginevra

Molly Shannon   Rôle : Mère supérieure

Fred Armisen   Rôle : Bishop Bartolomeo

Jon Gabrus   Rôle : Guard Gregorio

 

Scénario

Scénariste

Jeff Baena

 

Production : Carlos Cusco, Emerson Machtus, Fernando Loureiro

 

Photographie : Quyen Tran

Montage : Ryan Brown

Musique : Dan Romer

Interprétation : John C . Reilly, Alison Brie, Dave Franco, Aubrey Plaza

Titre original  The Little Hours

Distributeur  Pretty Pictures 

Diffusion : Pretty Pictures

Ventes Internationales : Gunpowder and Sky

 

Année de production 2017

Type de film Long-métrage

Langues Anglais

The Little Hours Trailer - FEFFS 2017

Voir les commentaires

COURTS METRAGE FRANÇAIS

COURTS METRAGE FRANÇAIS

10e Festival Européen

du Film Fantastique

de Strasbourg

 

Fox-terrier, n’est pas un film fantastique, plus un crossover, voir un thriller. Mais je vous rassure ca vas déménager quand même, ou quand le niveau intellectuel de certains des personnages avoisine le zéro  absolu.

 

Et c’est bien là que se situe le problème pour Daniel et son Chien Cajou, les personnes avec qui Daniel doit chassez, et Cajou le Chien le sait bien il y as laissez une patte et il aimerais surement garder les trois autres, mais avec le retour du responsable de son état, il risque d’y avoir un souci.

 

Si vous devez aller chasser avec des chasseurs de votre commune, veillez donc à être ami avec eux, mais aussi que leur Q.I soit suffisant, et si vous êtes pas chasseur, attendez la fin de la période de la chasse.

 

FOX-TERRIER

Daniel et Cajou, son fox-terrier à trois pattes, retrouvent Hervé à la chasse. Cajou, il a trois pattes à cause de Francis, le fils de Gilles.

Fiches thecnique :

 

Scénaristes :

Hubert Charuel, Claude Le Pape

 

Ingénieur du son :

Marc-Olivier Brullé

 

Cadreur :

Sébastien Goepfert

 

Monteuse :

Julie Lena

 

Scripte :

Mélanie Parent-Chauveau

 

Producteur délégué :

Pierre-Louis Garnon

 

Directeur de la photo :

Sébastien Goepfert

 

Assistant son :

Pierre Leblanc

 

Directrice de production :

Sarah Coutausse

 

Monteur son :

Marc-Olivier Brullé

 

Mixeur :

Matthieu Langlet

 

Genre(s) : Fiction

Sous-genres : Humour noir

Thèmes : Meurtre, Monde rural

Langue de tournage : Français

Autre pays coproducteur : France

Nationalité : 100% français (France)

Année de production : 2016

Durée : 14 min 10 secondes

 

QUAND LES POULES ONT EU DES DENTS

Je trouve que ce film nous avertis du danger d’une véritable dictature des écologistes, avec les sectes de végans qui se développent doit nous alerter plus sur le danger de la disparition de l’Humanité et de la nourriture carné, alors que nous sommes depuis toujours omnivores. Ce film est aussi une histoire  sue a censure, les autodafés que l’on as connu tout au long de l’histoire.

 

Film en fait plus engager qu’il n’yu parait du moins a mon sens.

 

SYNOPSIS :

An 2137, Les animaux ont disparu depuis tellement d’années que les jeunes générations ne s’en souviennent plus. Alors que la dictature écologiste au pouvoir tente de réintroduire dans la forêt une poule, les éco-citoyens ont l’interdiction formelle de s’en approcher. Mais Oscar, conservant illégalement un vieux livre de cuisine chez lui, n’a qu’une idée en tête : la manger !

 

ANNÉE : 2017

DURÉE : 24 min

FORMAT : 2k –Scope – DCP

SCÉNARIO : Camille François & David Braun en collaboration avec Mathieu Z’graggen

RÉALISATION : David Braun

PRODUCTION : ALPAGA FILMS / Innervision / Alsace 20

DIFFUSION : Alsace 20

PRODUCTEUR : David Braun

IMAGE : Hervé Roesch

SON : Jérémie Vernerey

MUSIQUE : Julien Hermann

POST-PRODUCTION : KARHU STUDIO

 

 Autres films en compétition:

 LA PEUR DU VIDE

Simone est une vieille dame isolée dont le quotidien est rythmé par un étrange tas de détritus, si imposant dans son petit appartement qu’il l’empêche de vivre normalement. Un jour, Simone se risque à y toucher…

 Infos

Pays : France

Année : 2017

Durée : 15′

Réalisation : Thomas Soulignac

 

MON PÈRE LE POISSON / MY FATHER THE FISH

Dans le chaos d’une ferme du Morvan, Esteban, 7 ans, vit seul avec son père turc. Rentrant de la rivière avec une truite, Esteban trouve celui-ci suffoquant tel un poisson hors de l’eau. Dans l’imaginaire magique de l’enfant tout se mêle : sauver le poisson pour sauver son père…

 Infos

Pays : France, Allemagne

Année : 2017

Durée : 15′

Réalisation : Britta Potthoff, Adrien Pavie

 

Infos

Pays : France

Année : 2017

Durée : 24′

 Réalisation : David Braun

 

ANIMAL

Dans un futur proche, Jawak vit reclus avec un étrange animal dont il prend soin. La nuit, hanté par un grave accident d’enfance, il prépare sa vengeance.

Infos

Pays : France

Année : 2017

Durée : 17′

Réalisation : Jules Janaud, Fabrice Le Nézet

 

 

EVENT HORIZON

Été 1997, dans un petit village d’Écosse, où chaque jour se ressemble et jamais rien ne se passe, un étrange événement cosmique vient perturber le quotidien monotone de Julianne. 

Infos

Pays : France, UK

Année : 2016

Durée : 11′

Réalisation : Joséfa Celestin

Mardi 19 septembre à 20h Star

Mercredi 20 et Vendredi 22 septembre à 14h Star St-Ex

Voir les commentaires

© Nicolas Guérin

© Nicolas Guérin

Wong Kar-wai

王家衛

Prix Lumière 2017

 

C’est le cinéaste chinois Wong Kar-wai qui recevra le prochain Prix Lumière, succédant à Martin Scorsese et à Catherine Deneuve. Il lui sera remis lors de la 9e édition du festival Lumière qui se tiendra à Lyon et dans la Métropole du samedi 14 au dimanche 22 octobre 2017.

 

Décerné par l’Institut Lumière, le Prix Lumière est attribué à Wong Kar-wai pour ses films inclassables qui sont autant d’éclats de beauté, pour la trace qu’il laisse déjà dans l’histoire du cinéma, pour ce que son oeuvre a de splendide et d’inachevé, pour les néons de Hong Kong et les neiges de Mandchourie, et parce que les lunettes noires, c’est quand même très classe.

 

« C’est un grand honneur pour moi d’être le récipiendaire de ce prix et une grande fierté de rejoindre ceux qu’il a déjà distingués, a déclaré Wong Kar-wai. D’appartenir, d’une certaine manière, à cet Institut inspiré par les fondateurs du cinéma, me rend extrêmement humble. Je suis déjà impatient d’être en octobre, à Lyon. »

 

Wong Kar-wai est né en 1958 à Shanghai. A l’âge de 5 ans, il émigre à Hong Kong avec sa mère. C’est en sa compagnie que Wong Kar-wai passe de nombreux après-midis dans les salles de cinéma, absorbant parfois 2 à 3 classiques hollywoodiens par jour, ainsi que des westerns, que sa mère affectionnait particulièrement. C’est lors de ses études d’arts graphiques à l’Ecole polytechnique de Hong Kong que Wong Kar-wai découvre le cinéma européen, la Nouvelle Vague, Bertolucci, Bresson, Godard…

 

Pendant ses études, il intègre le Production Training Course de la chaine TVB des frères Shaw, et devient assistant de production sur des séries et soap opera à succès. Quittant la télévision pour le cinéma, il entre à Cinema City comme scénariste et, en sept ans, signe de son nom une dizaine de scénarios – au total, il écrira une cinquantaine de scripts.

 

En 1988, Wong Kar-wai passe à la réalisation avec As Tears Go By, puis Nos années sauvages (1990), Chungking Express (1994), Les Cendres du temps (1994) et Les Anges déchus (1995). Depuis devenus cultes, ses films posent les bases de l’oeuvre de Wong Kar-wai : le temps, l’errance, la mémoire, les blessures de l’amour. Et sa ville : Hong Kong, personnage de ses films. Son cinéma est celui d’une génération, chroniquant une jeunesse perdue et des personnages marginaux. En développant ses propres codes narratifs, il impose un cinéma d’auteur dans le paysage hongkongais jusque-là internationalement connu pour ses films d’arts martiaux ou ses films policiers.

 

La reconnaissance internationale arrive réellement avec Happy Together (1997), Prix de la mise en scène au Festival de Cannes, et surtout avec In the Mood for Love (2000), formidable succès public et critique. Puis Wong Kar-wai signe 2046 (2004), My Blueberry Nights (2007) et enfin The Grandmaster (2013), à ce jour le plus grand succès de son auteur dans un pays, la Chine, auquel Hong Kong appartient désormais.

 

Chez lui, Wong Kar-wai est une icône mystérieuse, un artisan apportant un soin infini à créer chaque plan, écrin parfait pour ses acteurs tels Tony Leung, Maggie Cheung, Andy Lau, Zhang Ziyi, Gong Li, Leslie Cheung, Faye Wong, mais aussi Norah Jones, Jude Law, Natalie Portman... Impénétrable derrière ses lunettes noires et ses volutes de fumée, Wong Kar-wai est un cinéaste perfectionniste, obsessionnel, repoussant la fin de ses tournages, rallongeant les mois de montage, comme pour retarder le moment où son film ne lui appartiendra plus complètement. À propos de The Grandmaster, il avoue « À vrai dire, j’aurais aimé que l’expérience de ce film ne s’arrête jamais. »

 

Mélancolique, visuel, contemplatif, musical, le cinéma de Wong Kar-wai a su rassembler au-delà d’un cercle de cinéphiles et de critiques, un public séduit par cette recherche esthétique et poétique, menée en compagnie de son chef-opérateur Christopher Doyle et son directeur artistique William Chang. « Il est le peintre de la ville et du coeur humain, de nos désirs, de nos secrets et de nos frustrations, écrivent Michel Ciment et Hubert Niogret dans Positif. Ses rapports avec Hong Kong, de même que sa fascination pour les femmes, sont au centre de sa création. Ce par quoi le plus grand metteur en scène de Hong Kong s’apparente aux artistes du romantisme finissant, un Baudelaire ou un Gustave Moreau. Chez eux aussi, au coeur de la beauté exquise se cache une souffrance indicible. »

 

En plus de 25 ans, Wong Kar-wai a réalisé 10 longs métrages, ainsi que de nombreux courts métrages et clips pour le cinéma, la télévision et la musique. Une oeuvre récompensée par de nombreux prix, en Asie comme dans le monde entier.

  

Le Prix Lumière sera remis à Wong Kar-wai le vendredi 20 octobre au Centre de Congrès de Lyon, en présence du public français et de nombreux invités venus du monde entier.

  

Le Prix Lumière a été créé par Thierry Frémaux et Bertrand Tavernier afin de célébrer à Lyon une personnalité du septième art, à l’endroit même où le Cinématographe a été inventé par Louis et Auguste Lumière et où ils ont tourné leur premier film, Sortie d’Usine, en 1895. Parce qu’il faut savoir exprimer notre gratitude envers les artistes qui habitent nos vies, le Prix Lumière est une distinction qui repose sur le temps, la reconnaissance et l’admiration.

 

Filmographie

 

Réalisateur

 

Longs métrages

1988 : As Tears Go By (旺角卡門)

1990 : Nos années sauvages (阿飛正傳, Days of Being Wild)

1994 : Les Cendres du temps (東邪西毒, Ashes of Time)

1994 : Chungking Express (重慶森林)

1995 : Les Anges déchus (墮落天使, Fallen Angels)

1997 : Happy Together (春光乍洩)

2000 : In the Mood for Love (花樣年華)

2004 : 2046

2007 : My Blueberry Nights (藍莓之夜)

2013 : The Grandmaster (一代宗, Yut doi jung si)

Projets 20xx : The Lady from Shanghai

2016 : Blossoms

 

Autres

1995 : wkw/tk/1996@7'55"hk.net

2000 : Hua Yang De Nian Hua (en) (花樣的年華) (court métrage)

2001 : The Hire: The Follow

2002 : Six Days - clip pour DJ Shadow (album The Private Press)

2004 : Eros - segment La Main

2007 : Chacun son cinéma - segment I Travelled 9 000 km To Give It To You

2007 : There's Only One Sun

 

Scénariste

Wong Kar-wai a écrit de nombreux scénarios avant de venir à la réalisation.

1982 : Once Upon a Rainbow

1983 : Just for Fun

1984 : Silent Romance

1985 : Chase a Fortune

1985 : Intellectual Trio

1985 : Unforgettable Fantasy

1986 : Sweet Surrender

1986 : Rosa

1986 : Goodbye My Hero

1987 : The Final Test

1987 : Final Victory

1987 : Goodbye My Hero

1987 : Flaming Brothers aka Dragon and Tiger Fight

1987 : The Haunted Cop Shop of Horrors

1988 : The Haunted Cop Shop of Horrors 2

1988 : Walk On Fire

1990 : Return Engagement

1992 : Saviour of the Soul

1992 : 92 Legendary La Rose Noire (co-scénariste non crédité).

 

Producteur

Wong Kar-wai a également produit tous ses films à travers la société Jet Tone depuis 1993 à l’exception de Les Cendres du temps, un projet commencé des années auparavant. Il a aussi produit par Jet Tone d’autres films dont certains réalisés par Jeffrey Lau.

 

1987 : Flaming Brothers aka Dragon and Tiger Fight

1993 : The Eagle Shooting Heroes

1997 : First Love: the Litter on the Breeze

2002 : Chinese Odyssey 2002

2003 : Sound of Colors

 

 

Distinctions honorifiques

2013 : Commandeur des Arts et Lettres

2017 : Prix Lumière pour l'ensemble de sa carrière

 

Récompenses

Sélectionné près d'une trentaine de fois dans différents festivals internationaux, il y a remporté de nombreux prix.

Prix du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleure direction artistique lors des Hong Kong Film Awards 1991, pour Nos années sauvages

 

Prix du meilleur film et meilleur réalisateur lors des Hong Kong Film Awards 1995, pour Chungking Express

 

Prix du meilleur réalisateur et meilleur scénario lors des Hong Kong Film Critics Society Awards 1995, pour Les Cendres du temps

 

Prix de la mise en scène au Festival de Cannes 1997, pour Happy Together

 

Prix du meilleur film étranger lors de l'Arizona International Film Festival 1998, pour Happy Together

 

Prix du meilleur film étranger lors des Prix du cinéma européen 2000, pour In the Mood for Love

 

César du meilleur film étranger en 2001, pour In the Mood for Love

 

Prix du meilleur film étranger lors des German Film Awards 2001, pour In the Mood for Love

 

Prix du meilleur réalisateur lors des Hong Kong Film Critics Society Awards 2001, pour In the Mood for Love

 

Prix du meilleur film lors du Valdivia International Film Festival 2001, pour In the Mood for Love

 

Prix du meilleur film étranger lors des Argentinean Film Critics Association Awards 2002, pour In the Mood for Love

 

Prix du meilleur film étranger lors des Fotogramas de Plata 2002, pour In the Mood for Love

Prix du meilleur film étranger lors des Prix du cinéma européen 2004, pour 2046

 

Prix du meilleur film étranger lors du Mainichi Film Concours 2005, pour 2046

 

Prix du meilleur film étranger lors des Sant Jordi Awards 2005, pour 2046

 

Prix du meilleur film, meilleur réalisateur et neuf autres prix lors des Hong Kong Film Awards 2013, pour The Grandmaster

 

Prix du meilleur réalisateur aux Asian Film Awards en 2014 pour The Grandmaster

(Source Wikipédia)

Voir les commentaires

Nous vous y donnons rendez-vous

comme chaque année.

 

Illustration de l'affiche: Melvin Zed

Illustration de l'affiche: Melvin Zed

9 ème Festival bloody week-end

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Festival, Fantastique, Horreur, Cinéma, Cosplay, Films

Hommage Tobe Hooper

Hommage

Tobe Hooper

 

En 2014, il présida le jury du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg. Ce fut un grand moment pour tous ceux/celles qui le rencontrèrent à cette occasion. Empreint d’humour le maitre de l’horreur ravi tous ses  fans.

 

Maitre de l’horreur, ce film le plus culte fut interdit dans plusieurs pays à sa sortie, nos amis anglais durant attendre…25 ans pour le voir.

 

Le monde du cinéma de genre perd l’un de ces plus prestigieux représentants.

 

Le prochain FEFFS, devrait lui rendre hommage lors de  la cérémonie d’ouverture, les délais ne permettant pas d’intégrer une programmation.

 

Biographie/ filmographie

 

En 1962, Tobe Hooper entre au département Radio-Television-Film de l'université du Texas. Il travaille également en tant que caméraman pour la station de télévision KLRN. Il est engagé afin de filmer un documentaire consacré au groupe folk Peter, Paul and Mary. En 1970, Hooper réalise Eggshells (en), un long métrage à petit budget. À cette occasion il fait la connaissance de Kim Henkel3.

 

Tobe Hooper organise un casting qui réunit professeurs et élèves de son école. Avec Kim Henkel, il réalise Massacre à la tronçonneuse, film qui influence l'industrie du film d'horreur et reste aujourd'hui un classique du genre4. Hooper s'inspire pour ce film de la vie d'Ed Gein, tueur nécrophile responsable du meurtre de plusieurs personnes dans les années 1950. En 1976, Tobe Hooper reforme l'équipe de ce film pour réaliser Le Crocodile de la mort (Eaten Alive en version originale), film d'horreur gore avec Mel Ferrer, William Finley et Marilyn Burns (l'actrice principale de Massacre à la tronçonneuse). Ce film conte l'histoire d'un gardien de motel donnant ses clients en pâture à son alligator. Dans ce même film, un rôle principal aida la carrière de Robert Englund à décoller et il retravailla avec Tobe Hooper à plusieurs reprises. Le Crocodile de la mort reçut de nombreux prix dans des festivals de films d'horreur.

 

En 1979, Tobe Hooper est choisi par les productions Film Ventures International pour réaliser The Dark, un thriller de science-fiction mais est remercié trois jours après le début du tournage et remplacé par John Cardos. Il a plus de chance la même année avec l'adaptation en feuilleton de Salem, le roman de Stephen King. En 1981, il réalise, pour Universal Pictures, Massacres dans le train fantôme. En 1982, il rencontre le succès quand Steven Spielberg le choisit pour réaliser une de ses productions, Poltergeist, qui devient rapidement un succès au box-office. Des rumeurs persistantes affirment que Steven Spielberg aurait réalisé une grande partie du film. Il est vrai que ce dernier monta et contrôla la plupart des éléments du film.

 

Poltergeist a peut-être plus de succès que Massacre à la tronçonneuse mais trois ans s'écoulent avant que Tobe Hooper ne retrouve enfin du travail. Il signe un contrat de trois ans avec Menahem Golan et Cannon Films, et réalise de nombreux films dont l'apocalyptique Lifeforce en 1985, un remake de Les Envahisseurs de la planète rouge en 1986, et une suite à son premier film, Massacre à la tronçonneuse 2. Il réalise également deux films avec Robert Englund, Nuit de la Terreur en 1993 et The Mangler en 1995, ainsi que de nombreux épisodes pour des séries télévisées d'horreur comme Les Contes de la crypte. Il réalise aussi l'épisode pilote de Freddy, le cauchemar de vos nuits (Freddy's Nightmares), préquelle télévisée du film de Wes Craven, Les Griffes de la nuit. Malgré des critiques très favorables, son remake d'un classique du film d'horreur The Toolbox Murders sort directement en vidéo. Son film suivant, Mortuary a, en revanche, les honneurs d'une exploitation en salles dans l'Hexagone en 2005. Sa dernière réalisation, Djinn, a connu une post-production houleuse et ne sera distribuée qu'en 2016 (soit 3 ans après la fin de son tournage) en DVD et Blu-ray en Allemagne puis aux États-Unis.

 

En 2017, il apparait dans le film documentaire de Jean-Baptiste Thoret, We Blew It.

 

Filmographie]

 

Cinéma

1970 : Eggshells (en)

1974 : Massacre à la tronçonneuse (The Texas Chain Saw Massacre)

1977 : Le Crocodile de la mort (Eaten Alive)

1981 : Massacres dans le train fantôme (The Funhouse)

1982 : Poltergeist

1985 : Lifeforce

1986 : L'Invasion vient de Mars (Invaders from Mars)

1986 : Massacre à la tronçonneuse 2 (The Texas Chainsaw Massacre 2)

1990 : Spontaneous Combustion

1993 : Nuit de la Terreur (Night Terrors)

1995 : The Mangler

2000 : Crocodile

2004 : Toolbox Murders

2005 : Mortuary

2013 : Djinn

 

Télévision

1979 : Les Vampires de Salem (Salem's Lot)

1988 : Freddy's Nightmares - épisode C'était un tendre (No More Mr. Nice Guy)

1990 : Les Contes de la crypte - épisode La Perle noire

1990 : Red Evil Terror ou Robe de sang (I'm Dangerous Tonight)

1991 : Haunted Lives: True Ghost Stories

1993 : Petits cauchemars avant la nuit - segment Œil pour œil (Body Bags)

1999 : The Apartment Complex

2002 : Shadow Realm

2002 : Disparition (Taken) - épisode Beyond the sky

2005 : Les Maîtres de l'horreur, épisode Dance of the Dead

2006 : Les Maîtres de l'horreur, épisode The Damned Thing

 

Clips musicaux

1983 : Dancing with Myself (Billy Idol)

 

(Source Wikipédia)

Voir les commentaires

Exposition Star Wars 1977-2017 –

Exposition Star Wars 1977-2017 –

Exposition Star Wars

1977-2017 –

FEFFS 2017 - Caue Du Bas-Rhin

 

Après une exposition sur Star Trek en 2016, le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg et le CAUE du Bas-Rhin, nous fait redécouvrir, la Force qui à envahi la terre en 1977.

 

Du vendredi 15 septembre 2017 au samedi 23 septembre 2017 - De 09h00 à 17h00

 

De 1977 à 2017, Star Wars déborde largement de l'univers de la science-fiction, pour envahir toutes les couches sociales, réunir toutes les tranches d'âges et réconcilier tous les côtés de la  Force. Cette année, le CAUE accueillera une exposition, qui si elle reste modeste, n'en est pas moins un réel hommage à cette icône de la culture populaire qui célèbre ses 40 ans.

 

 Des maquettes, bien sûr, des affiches, mais aussi des goodies, des objets, des costumes, et un photo call très spécial. Alors, Star Wars geeks, fan freaks, ou même wookies, venez fêter avec nous l’anniversaire de cette belle saga universelle !

 

 Du 15 au 23 sept.

 

 Entrée libre

 

 De 09h à 17h

 

Caue Du Bas-Rhin 

 5 Rue Hannong

67000   Strasbourg

Voir les commentaires

Festival Numerik Games, édition 2017

Festival Numerik Games,

édition 2017 

 PROGRAMME DU 25 AOÛT 2017

 

15h00 | Place Pestalozzi

Ouverture officielle de la partie "off"

 

 

16h00 | Y-Parc

Ouverture officielle du festival

 

 

18h30-19h15 | Y-Parc

Partie officielle

Ouvert à tous

 

 

17h00 | Y-Parc

Tour guidé du festival

Gratuit

 

 

21h00 | Y-Parc

Tour guidé du festival

Gratuit

 

LE FESTIVAL

 

Yverdon-les-Bains accueillera du 25 au 27 août 2017 le Numerik Games Festival, dédié à l’exploration des différentes facettes de la culture numérique. Jeux vidéo, projets artistiques, dispositifs de réalité virtuelle, concerts, cosplay show, conférences et ateliers sont au programme pour vous en mettre plein les yeux !

 

Du 25 août au 27 août 2017, voyagez au-delà du numérique entre le centre-ville d'Yverdon-les-Bains et le site d'Y-Parc au moyen de navettes gratuites qui assureront la liaison entre les deux emplacements du festival. Vous y découvrirez également l'exposition "La mobilité du futur... vue du passé" issue du partenariat entre la Maison d'Ailleurs, Travys, la Direction générale de la mobilité et des routes, et Couleur3.

 

TOUR GUIDÉ

Un tour d'horizon de la programmation en compagnie d'un guide pour prendre le pouls du festival, des différentes scènes et activités.

 

PROJET COLLABORATIF

 

Durant toute la durée du festival, et afin que vous puissiez contribuer à documenter cette manifestation, nous vous invitons à nous envoyer vos vidéos à communication@numerik-games.ch . Vous aurez ensuite la possibilité de les retrouver, pour votre plus grand plaisir, sur la chaine YouTube de Numerik Games !

 

 

PRÉLOCATIONS

 

Vous avez encore la possibilité de réserver vos billets en ligne jusqu'au jeudi 24.8.17, à 18h00, sur le site : https://www.numerik-games.ch/

 

 

 

Voir les commentaires

WILLIAM FRIEDKIN – INVITE D’HONNEUR DE LA 10è EDITION DU FEFFS

WILLIAM FRIEDKIN –

INVITE D’HONNEUR DE LA 10è EDITION DU FEFFS

 

Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg est très heureux d’annoncer l’invité d’honneur de sa 10è édition, le réalisateur emblématique du Nouvel Hollywood, William Friedkin, connu de tous pour avoir mis en scène en 1973 L’Exorciste (The Exorcist), l’un des films les plus effrayants de tous les temps.

 

Le Festival lui remettra un Prix d’honneur pour sa carrière et sa contribution au patrimoine cinématographique lors de la cérémonie de clôture, le samedi 23 septembre.

 

William Friedkin se prêtera également à une Master class, permettant de revenir sur sa carrière prolifique, de French Connection (The French Connection), réalisé en 1971 et qui révolutionna les codes du polar, à Killer Joe, sorti en 2012 pour lequel il travaille actuellement à une adaptation en série TV.

  

Et pour compléter cet hommage, le Festival proposera une rétrospective sélective de son œuvre, composée de titres tels que French Connection,  le director’s cut de L’Exorciste, La Chasse (Cruising), Police Fédérale : Los Angeles (To Live and Die in L.A.), Bug, ou encore Killer Joe.

  

La Master class sera suivie de la projection du Convoi de la peur (Sorcerer), célébrant également le 40è anniversaire de la sortie de ce film, resté longtemps invisible. Cette nouvelle adaptation du roman Le Salaire de la peur de Georges Arnaud,  qu’Henri-Georges Clouzot avait déjà adapté en 1952, sera diffusée dans sa version récemment remasterisée.

 

 Le programme complet de la rétrospective et les horaires seront dévoilés mi-août.

 

(Communiqué de Presse)

Voir les commentaires

Numérik Games Festival

Numérik Games Festival

 

 

 

Numerik Games Festival

 

Numerik Games Festival est un festival tout public dédié à l’art numérique, qui se tiendra les 25, 26 et 27 août 2017 à Yverdon-les-Bains.

 

Résolu à vous en mettre plein les yeux, Numerik Games Festival aspire à valoriser le digital à travers les différents champs qu’il peut couvrir: économique, musical, culturel, artistique, patrimonial, académique et associatif.

 

Que vous soyez petits ou grands, geeks ou pas geeks, passionnés ou simplement curieux, le festival vous réserve un programme débordant d’originalité. Entre spectacles et ateliers, vous allez vous régaler.

 

 

En partenariat avec Travys, la Direction générale de la mobilité et des routes, et Couleur3, la Maison d'Ailleurs présentera l'exposition "La mobilité du futur... vue du passé"  dans les bus-navettes qui assureront  la liaison entre le Centre-Ville et Y-Parc tout au long du festival.

 

 

 

Numerik Cosplay Show

 

Le samedi 26 août 2017, de 21h à 22h30, venez contempler sur la grande scène du festival à Y-Parc une partie des meilleurs cosplayers suisses ainsi que deux guests internationales à l’occasion du premier «Numerik Cosplay Show»!

 

Le principe est simple: Numerik Games Festival – manifestation dédiée à la créativité – vous propose un spectacle-performance inédit qui, d’une part, fait la part belle aux prestations des cosplayers et, d’autre part, intègre ces prestations dans un dispositif plus large articulé autour de la passion du cosplayer, de son savoir-faire créatif et de l’univers-source qu’il valorise à travers son costume.

 

Un spectacle à ne manquer sous aucun prétexte!

Animateurs:

Marc Atallah, Directeur artistique du Numerik Games Festival

Stéphane Laurenceau, animateur radio «Point Barre» sur RTS Couleur3

 

Y-Parc | VE - SA 16.00 - 06.00 | DI 11.00 - 18.00

Centre-ville | VE - SA 15.00 - 00.00 | DI 10.00 - 16.00

(Communiqué de presse)

 

Voir les commentaires

Hommage Martin Landau

Hommage Martin Landau

 

Il commença sa carrière internationale dans « La Mort aux trousses » d’Alfred Hitchcock qui était son 3e film. Il tourna dans de nombreux films et série TV de genre. Il reçut de nombreuses récompenses internationales pour le film « Ed Wood » dont l’Oscar.

 

Dans les série TV, les plus connus du public français sont « Mission Impossible » ou il interprète le rôle de Martin Hand, spécialiste du déguisement, a noté que dans le remake de la série on retrouve le fils d’un des autres acteurs de la série originelle, qui reprend le même poste que son père et dans certains épisodes le père et le fils a la vie et dans la série son ensemble, je ne vous dis pas qui , petite taquinerie de ma part, laisser  donc dans les commentaires du site les noms en question.

 

Par contrat Martin Landau avait par épisode avec 3 minutes à l’écran et sa femme Barbera Brain deux minutes.  Encore une devinette le rapport entre la série Cosmos 1999 et  le 21 juillet 1969, laissez une fois encore vos réponses via les commentaires du site.

 

Martin Landau regretta que le producteur de Star Trek Fred Freiberger (19 février 1915 - 2 mars 2003) prît le contrôle de Cosmo 1999 (dans lequel le producteur apparut dans 3 épisodes). La série originelle avait été créée par le producteur Gerry Anderson et sa femme Sylvia qui produisait également  « les Sentinelles de l’air ».

 

Le monde a perdu en deux jours, deux grands des genres de l’imaginaire avec Georges Romero et Martin Landau. À ma connaissance ils ne collaborent ensemble jamais à un film ou une série.

 

 

Biographie/Filmographie :

 

Biographie et carrière :

Martin Landau est né le 20 juin 1928 dans une famille juive américaine du quartier de Brooklyn à New York, mort le 15 juillet 2017 à Los Angeles.  . Il est le fils de Morris Landau et de Selma Buchanan. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Morris, un machiniste d'origine autrichienne, se démena pour sauver sa famille des nazis.

 

À l'âge de 17 ans, Martin travaille comme dessinateur pour le Daily News, assistant Gus Edson pendant les années 1940 et 1950.

 

Influencé par Charles Chaplin, et le sentiment d'évasion que l'on trouve dans le cinéma, il mène une carrière d'acteur. Après deux sélections aux Oscars pour ses rôles dans les films Tucker et Crimes et délits, il obtient en 1994 un Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation de Bela Lugosi dans le film Ed Wood de Tim Burton.

 

Martin Landau en Rollin Hand dans Mission impossible.

Il est surtout connu pour son interprétation de Rollin Hand (le maître des déguisements) dans la série Mission impossible (1966-1969) aux côtés de sa femme, qu'il retrouvera quelques années plus tard dans la série britannique de science-fiction Cosmos 1999 (1975-1978) où il joue le commandant Koenig ("Roi").

 

Au cinéma, il s'impose d'emblée comme un brillant second rôle, derrière Elizabeth Taylor dans Cléopâtre, Steve McQueen dans Nevada Smith, et surtout en secrétaire du personnage de Philip Vandamm (joué par James Mason) dans La Mort aux trousses de Hitchcock. À l'époque, il apparaît dans nombre de séries cultes. Il marque ensuite en assassin face à Peter Falk dans Columbo et tourne avec Bain la même année (1973) le téléfilm Chantage à Washington réalisé par le jeune Steven Spielberg.

 

Durant la seconde partie de sa carrière, après une transition qui comprend des films de Robert Parrish et Raoul Ruiz et des apparitions dans Arabesque et Matt Houston, des rencontres professionnelles avec Jack Palance et Sean Connery notamment, il brille de nouveau chez Francis Ford Coppola, Woody Allen, Tim Burton, plus tard Ron Howard ou Mark Rydell, donnant la réplique à Robert De Niro, Sharon Stone, Halle Berry, Ellen Burstyn, David Duchovny dans The X Files, le film, Michael Caine, incarnant Bela Lugosi, Gepetto, et pour la télévision Woodrow Wilson, Abraham et Jacob. En 2011, il prête sa voix à un épisode des Simpson. Martin Landau meurt à l'âge de 89 ans à l'hôpital Ronald Reagan UCLA Medical Center à Los Angeles le 15 juillet 2017 suite à des complications.

 

Vie privée

Martin Landau a été marié, de 1957 à 1993, avec l'actrice Barbara Bain. Ils ont eu deux filles, l'actrice Juliet Landau et la productrice de films Susan Bain Landau Finch (en).

 

Filmographie sélective

Cinéma

1959 : La Gloire et la Peur (Pork Chop Hill) de Lewis Milestone

1959 : Un mort récalcitrant (The Gazebo) de George Marshall : A. Wellington Broos « The Duke »

1959 : La Mort aux trousses (North by Northwest) d'Alfred Hitchcock : Leonard

1963 : Cléopâtre (Cleopatra) de Joseph L. Mankiewicz : Rufio

1965 : Sur la piste de la grande caravane (The Hallelujah Trail) de John Sturges : le chef « l'homme qui marche le dos Courbé »

1966 : Nevada Smith de Henry Hathaway : Jesse Coe

1970 : Appelez-moi Monsieur Tibbs (They Call me M. Tibbs) de Gordon Douglas : Le révérend Logan Sharpe.

1971 : Les Aventuriers de l'ouest sauvage (Les Aventuriers de l'Ouest sauvage ou Les Brutes dans la ville), film de Robert Parrish

1979 : Meteor de Ronald Neame : le major général Adlon

1980 : Terreur extraterrestre (Without Warning) de Greydon Clark : Fred "Sarge" Dobbs

1985 : L'Île aux trésors de Raoul Ruiz : le vieux capitaine

1988 : Tucker (Tucker: The Man and His Dream) de Francis Ford Coppola : Abe Karatz / la voix de Walter Winchell à la radio

1990 : Crimes et délits de Woody Allen : Judah Rosenthal

1993 : Sliver de Phillip Noyce : Alex Parsons

1994 : Ed Wood, de Tim Burton : Bela Lugosi

1995 : Joseph, de Robert Malcolm Young : Jacob (TV)

1996 : Pinocchio (The Adventures of Pinocchio) de Steve Barron : Gepetto

1996 : City Hall de Harold Becker: le juge

1998 : The X Files de Rob Bowman : Dr. Alvin Kurtzweil

1998 : Les Joueurs de John Dahl : Abe Petrovsky

1999 : Sleepy Hollow (Sleepy Hollow), de Tim Burton : Peter Van Garrett

1999 : En direct sur Edtv, de Ron Howard : Al

1999 : Pinocchio et Gepetto (The New Adventures of Pinocchio) de Michael Anderson : Gepetto

2000 : Au commencement... la terre promise : Abraham

2000 : Coup pour coup (Shiner) de John Irvin : Frank Spedding

2001 : The Majestic : Harry Trimble

2003 : Hollywood Homicide : Jerry Duran

2008 : La Cité de l'ombre : Sul

2009 : Numéro 9 : 2 (voix)

2010 : Ivory : Leon Spencer

2011 : Mysteria : maître d'hôtel

2012 : Frankenweenie : M. Rzykruski (voix)

2015 : Entourage de Doug Ellin : Bob Ryan

2016 : Remember d'Atom Egoyan : Max Rosenbaum

 

Télévision

1959 : La Quatrième Dimension (The Twilight Zone) (série télévisée) : Dan Hotaling (saison 1, épisode 3 : La Seconde Chance)

1959 : Les Incorruptibles, Pas de cadavre au Mexique, un avocat.

1960 : Au nom de la loi (Wanted dead or alive) (série télévisée) - Saison 2, épisode 19 : le monstre

1963 : Au-delà du réel (The Outer Limits) (série télévisée) - Saison 1 : Épisode 6 et Épisode 20

1965 : Les Mystères de l'Ouest (The Wild Wild West) (série télévisée) - Saison 1, épisode 11 : Général Grimm

1965 : Des agents très spéciaux (The Man from UNCLE) - Saison 2, épisode 28 : Opération chauve-souris (The Bat Cave Affair)

1965 : La grande vallée (The Big Valley) - épisode 11 : La Prairie maudite (The Way to Kill a Killer) : Mariano

1966-1968 : Mission impossible (Mission: Impossible) (série TV) - Saisons 1 à 3 : Rollin Hand

1973 : Columbo - Saison 2, épisode 8 : Dexter et Norman Paris

1973 : Chantage à Washington (Savage), téléfilm de Steven Spielberg : Paul Savage

1975-1976 : Cosmos 1999 (Space: 1999) (série TV) - Saisons 1 et 2 : commandant John Koenig

1981 : The Harlem Globetrotters on Gilligan's Island (en) : J.J. Pierson

1985 : La Cinquième Dimension Saison 1 épisode 11a (Le phare) : James Copper - Gardien du Phare

1993 : 12 h 01, prisonnier du temps (12:01), de Jack Sholder (TV) : DR. Thadius Moxley

2000 : Au commencement... (In the beginning) de Kevin Connor : Abraham

2004-2009 : FBI : Portés disparus (série TV) : Frank Malone (le père de Jack Malone)

2006 : The Evidence : Les Preuves du crime (TV) : Dr Sol Goldman

2006 : Entourage - Saison 3, épisodes 10 à 12 : Bob Ryan

2008 : Entourage - Saison 5, épisode 6 : Bob Ryan

2009 : US Marshals : Protection de témoins (In Plain Sight) - Saison 2, épisode 12 : Joseph l'ex mafieux

2011 : Have a Little Faith de Jon Avnet avec Laurence Fishburne : Albert Lewis

2013 : Anna Nicole : Star déchue (Anna Nicole) (téléfilm) : J. Howard Marshall

2014 : Warren Jeffs : Le Gourou polygame (Outlaw Prophet: Warren Jeffs) (téléfilm) : Rulon Jeffs

 

Récompenses

Le 17 décembre 2001 il obtient son étoile sur le Hollywood Walk of Fame (2 187e étoile).

 

Distinctions et nominations

1967 : nommé au Primetime Emmy Awards du meilleur acteur dans une série télévisée Mission: Impossible (1966)

1968 : lauréat du Golden Globes du meilleur acteur dans une série télévisée Mission: Impossible (1966)

1968 : nommé au Primetime Emmy Awards du meilleur acteur dans une série télévisée Mission: Impossible (1966)

1969 : nommé au Primetime Emmy Awards du meilleur acteur dans une série télévisée Mission: Impossible (1966)

1988 : nommé au New York Film Critics Circle Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Tucker (Tucker: The Man and His Dream, 1989)

1988 : nommé au Los Angeles Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Tucker (Tucker: The Man and His Dream, 1989)

1989 : lauréat du Golden Globes du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Tucker (Tucker: The Man and His Dream, 1989)

1989 : lauréat du Kansas City Film Critics Circle Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Tucker (Tucker: The Man and His Dream, 1989)

1989 : lauréat du Chicago Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Tucker (Tucker: The Man and His Dream, 1989)

1989 : nommé à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Tucker (Tucker: The Man and His Dream, 1989)

1989 : nommé au Los Angeles Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Crimes et délits(1988)

1990 : nommé au Chicago Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Crimes et délits(1988)

1990 : nommé à l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Crimes et délits(1988)

1991 : nommé au CableACE Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans un téléfilm où une mini-série pour L'aube de l'apocalypse (1990)

1991 : nommé au CableACE Awards du meilleur acteur dans un téléfilm où une mini-série pour Max et Hélène (1990)

1991 : lauréat du CableACE Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans un téléfilm où une mini-série pour Legacy of Lies (1992)

1994 : lauréat de New York Film Critics Circle Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1994 : lauréat de Los Angeles Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1994 : lauréat de Boston Society of Film Critics Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1994 : lauréat de National Society of Film Critics Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1994 : lauréat de Society of Texas Film Critics Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Southeastern Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Screen Actors Guild Awards du meilleur acteur dans un second rôle dans Ed Wood (1994)

1995 : lauréat de l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour le rôle de Bela Lugosi dans Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Golden Globes du meilleur acteur dans un second rôle dans Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Saturn Award du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1995 : lauréat de l'American Comedy Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Chicago Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Dallas-Fort Worth Film Critics Association Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1995 : lauréat du Kansas City Film Critics Circle Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

1996 : nommé au BAFTA Awards du meilleur acteur dans un second rôle pour le film Ed Wood (1994)

2004 : nommé au Primetime Emmy Awards du meilleur acteur en tant que Guest dans une série télévisée FBI : Portés disparus (2002–2009)

2005 : nommé au Primetime Emmy Awards du meilleur acteur en tant que Guest dans une série télévisée FBI : Portés disparus (2002–2009)

2007 : nommé au Primetime Emmy Awards du meilleur acteur en tant que Guest dans une série dramatique Entourage (2004–2011)

Hommage Martin Landau
Hommage Martin Landau
Hommage Martin Landau

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog