Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 > >>
Couverture BOULET

Couverture BOULET

 

Neil Gaiman Boulet

Par bonheur le lait…

 

Au diable vauvert

 

Neil Gaiman, nous offre un ouvrage pour la jeunesse, merveilleusement illustré pour la version française par Boulet.

 

Frais, gaie, humoristique, que les jeunes liront (mais si les jeunes lisent encore) avec plaisir cet opuscule et les moins jeunes se rappellerons les livres de leurs enfances, qui les ont émerveiller .

    

 

Il serait question  que le studio hollywoodien 20th Century Fox  produise une version ciné du roman, avec Johnny Depp (Pirates des Caraïbes) dans le rôle principal et Edgar Wright (Scott Pilgrim) à la réalisation.

 

 

L’auteur :

Né en 1960 en Angleterre, Neil Gaiman vit aux États-Unis. Salué comme un surdoué par Stephen King, lu dans le monde entier, il est l’auteur d’un chef-d’oeuvred’humour anglais co-écrit avec la star anglaise Terry Pratchett, De bons présages, de BD devenues cultes (The Sandman, Violent Cases, Signal/Bruit), de livres pour la jeunesse (et de nombreux romans et nouvelles dont son best-seller American Gods

(prix Hugo, Nébula, Bram Stoker et Locus) parus Au diable vauvert.

 

L’illustrateur :

Auteur de bande dessinée, Gilles Roussel alias Boulet a fait ses études aux Arts Décoratifs de Strasbourg. Il publie dans le magazine Tchô ! de Glénat ses quatre séries principales : Raghnarok, La Rubrique scientifique, Womoks et La Miya. Il participe à de nombreuses bandes dessinées, en tant que scénariste ou dessinateur. Il tient un blog BD (www.bouletcorp.)

 

Bibliographe de Boulet (pour celle de Neil Gaiman suivre le lien plus bas)

 

 

Roman illustré

126 pages – 15 €

ISBN 978-2-84626-968-1

VAU 4350

Diffusion CDE-SODIS

Voir les commentaires

RévélatiONLine !

La révélation blog, c'est mort

Vive la RévélatiONLine !

 

 

Chaque année, le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême s'associe aux éditions VRAOUM pour organiser le concours Révélation Blog

Ce concours récompense un auteur encore non édité sur papier dont le travail est publié en ligne.

 

Cet année, le concours va changer, comme annoncé lors du festival WeDoBD, par Wandrille, Aujurd'hui, c'est le lancement.

Les inscriptions restent ouvertes jusqu'en décembre, et, chaque année ce sont entre 300 et 400 inscrits qui tentent leur chance.

 

Rappelons que le concours est ouvert à tout blogueur bd de plus de 17 ans n'ayant jamais publié et résidant en France et dans les environs (Suisse, Belgique), le gagnant ayant la possibilité de faire un livre chez VRAOUM!

 

 

Et voilà la très très belle affiche de Mademoiselle KARENSAC, lauréate de l'an dernier pour lancer la nouvelle mouture de ce concours...

 

La revelationBlog c'est mort, vive la RevelatiONLine !

 

Voilà, comme chaque année, on commence à la bourre, mais cette année, on change entièrement le concept, donc tout ça prend un peu de temps à mettre en forme, mais on y est (mais oui)...

 

C'est donc une nouvelle révélation Blog qui sort, et qui change de nom pour l'occasion, le concours devient donc RevelatiONline.

 

Pourquoi un changement de nom ?

Parce que le blog... D'une part, c'est un support qui a un peu vécu... D'autre part, on ne va pas récompenser des gens pour avoir un support, ce qui nous intéresse, c'est la publication en ligne, quel que soit le support.

 

 

 

Pourquoi un nom en anglais ?

Parce que l'idée c'est aussi de sortir le concours de son côté un peu franco-français (Dire qu'il va falloir traduire tout ça...) donc un nom qui fonctionne en anglais, c'est quand même plus facile pour recruter hors de nos frontières.

 

 

La BD Suédée, c'est quoi ce concept ?

Il s'agit de reprendre une page de bande dessinée avec votre style. Pas de la décalquer, mais de la réinterpréter : vous pouvez changer le découpage, ou le garder tel quel, vous pouvez modifier les textes, tant que ça raconte la même chose.

 

(vous pouvez voir de chouettes exemple sur la page facebook de La soirée de la BD suédée)

 

On peut donc raconter la même planche en animalier, en minimal ou en roman-photo, en changeant les points de vue, en couleur directe... : tant qu'il s'agit d'une réinvention de la même page, c'est parfait (si c'est autre chose que de scanner la page et de refaire la même).

 

Imaginez que la page originale que vous allez suéder, c'est juste le crobard du scénariste (un scénariste qui serait un très très bon dessinateur), à vous de réinventer la chose.

 

Je peux suéder n'importe quelle BD ?

Pour vous, oui, mais NON pour ce concours. Il a été décidé de faire porter le choix sur une sélection réduites de bandes dessinées qui ont gagné le prix du meilleur album d'Angoulême, dans des genres très différents : humour, aventure, autobio, roman graphique... Ce sera plus facile de départager ainsi les candidats. L'an prochain, ce seront d'autres œuvres.

 

Quels sont les albums que je puis suéder ?

Gai-Luron, T2 : Gai-Luron en écrase méchamment, Gotlib, Fluide Flacial (1976 : prix de la meilleure oeuvre comique)

 

Boule et Bill, T14 : , Jean Roba, Dupuis (1978 Meilleure œuvre comique étrangère)

 

L’histoire du corbac aux baskets, Fred, Dargaud (1994 Alph-Art du meilleur album français)

 

Isaac le Pirate T1 : Les Amériques, Christophe Blain, Dargaud (2002 Alph-Art du meilleur album )

 

Poulet aux Prunes, Marjane Satrapi, L’Association (2005 Prix du meilleur album)

 

Que dois-je faire quoi alors ?

Une page (précisez laquelle) et la couverture de l'album réinterprétée aussi et votre avatar.

 

 

Et c'est réservé aux gens qui n'ont pas été déjà édités ?

Dans un premier temps, tout le monde peut participer, débutant, vieux routier ou bédéiste du dimanche, chacun peut poster ses planches, donc, même si vous êtes un auteur chevronné, on les postera aussi.

Cependant le but du concours étant de mettre en valeur des talents encore inédits, dans une deuxième partie, on se cantonnera quand même à des auteurs non publiés.

 

Je peux m'inscrire combien de fois ?

Si vous souhaitez suéder tous les albums sélectionnés, rien ne vous en empêche. Cependant, si vous êtes sélectionnés, ce sera juste une fois, afin de laisser sa chance à un maximum de candidats (pour rappel on sélectionnera trente personnes).

 

Et si j'ai pas de blog ou de site, c'est grave ?

Non. Si vous n'avez rien en ligne, ce n'est pas discriminant. En revanche, si vous avez des choses à montrer, n'hésitez pas : on publiera vos planches avec le lien pour que les gens curieux aillent voir plus loin plus de choses de vous.

 

 

Je peux aussi faire d'autres planches du même album ?

Si l'exercice vous plait, ce serait dommage de vous priver, il est évident que si plus de pages arrivent, il en sera tenu compte, surtout quand il s'agira, dans la deuxième partie, de recueillir les suffrages du public.

 

En revanche, en ce qui concerne la pré-sélection par le jury, seule la qualité entrera en compte, et on saura bien la jauger sur une page.

 

Je gagne quoi ?

Pour le 1er lauréat, la possibilité de réaliser le visuel de l’affiche pour la prochaine édition du concours (contre rémunération)

 

Si je fais partie des 3 auteurs lauréats, le droit d’être invité à Angoulême vip (trajet logement) et à participer à la soirée sous le Pavillon Jeunes Talents pour me voir remettre mon prix.

 

Si je fais partie des 30 auteurs sélectionnés, une invitation pour la soirée.

 

Pour les autres, le droit de montrer au monde ma vision incroyable et magistrale de l’un des chefs-d’œuvre de la bande dessinée.

 

D'autres questions

 

Non ?

 

Rappelons enfin que la RévélatiONline se finit par une immense soirée déguisée (dont l'entrée sera strictement limitée aux gens costumée, THEME : Cosplay BD-Suédée Une soirée qui a la réputation, à juste titre, d'être la meilleure soirée du festival d'Angoulême...

 

 

 

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

CONCOURS DE NOUVELLES « VISIONS DU FUTUR » 2016

CONCOURS DE NOUVELLES

« VISIONS DU FUTUR »

2016

 

 

Le Club Présences d’esprits lance son concours annuel de nouvelles. Cette année, les textes soumis devront s’inspirer d’un (et seulement d’un) des thèmes ou citations suivants :

 

a.  « Les larmes sont une rivière qui conduit quelque part. » Clarissa Pinkola Estés

 

b.  Singularité

 

c.  « Pour être hanté, nul besoin de chambre, nul besoin de maison, le cerveau regorge de corridors plus tortueux les uns que les autres. » Émily Dickinson

 

Et cette année, un sujet Bonus :

 

d.  « C’est une erreur de croire qu’on peut résoudre n’importe quel problème majeur rien qu’avec des pommes de terre. » Douglas Adams

 

 

La nouvelle devra être conforme au règlement ci-dessous :

 

Article 1.

 

La nouvelle devra appartenir au genre des littératures de l’Imaginaire (science-fiction, fantastique, fantasy, merveilleux).

 

 

Article 2.

 

La nouvelle devra comporter un maximum de 40000 signes, espaces comprises. Le texte devra être totalement inédit, sur tous supports.

 

 

Article 3.

 

Le texte devra être envoyé en pièce jointe exclusivement en format .rtf ou .doc à : visionsdufutur@presences-d-esprits.com.  L’auteur devra préciser dans le corps du mail ses noms, prénoms, âge, adresse postale et adresse mail valide, ainsi que le titre de sa nouvelle et le sujet choisi pour élaborer son texte. Il précisera en outre par quel moyen il a pris connaissance de ce concours.

 

Les textes ne se conformant pas à ces règles ne seront pas retenus. En participant à ce concours, l’auteur s’engage à présenter un texte dont il est l’auteur. Il s’assurera qu’il reçoit bien un « accusé de réception » électronique de son texte. La participation est limitée à un texte par personne.

 

 

Article 4.

 

La date limite d’envoi est le Dimanche 24 avril 2016, minuit.

 

 

Article 5.

 

Les décisions du jury seront promulguées lors de l’assemblée générale 2016 du Club Présences d’esprits. Elles sont sans appel. Le jury se réserve le droit de décerner jusqu’à trois prix au plus et de n’en attribuer aucun si la qualité globale des textes reçus était insuffisante. Le jury peut également accorder des accessits ou distinguer des textes.

 

 

Article 6.

 

Les textes ayant obtenu un prix seront publiés dans un numéro spécial d’AOC consacré au concours « Visions du Futur ». En participant à ce concours, les auteurs s’engagent à accepter la publication du texte présenté et primé. Les gagnants recevront en outre un abonnement d’un an à Présences d’Esprits et AOC pour le premier prix, d’un an à AOC pour les deuxième et troisième prix.

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

Jaouen entretien

Jaouen entretien

 

Stéphane Dubois,

Vous avez avec Christopher Bec entamé une trilogie dont le premier volume « Le Sarcophage » a déjà fait l’objet d’un article sur ce site (voir plus pas le lien), comment ce projet à vue le jour ?  

 

Jaouen,

Christophe Bec voulait que l’on retravaille ensemble, mais il n’avait pas d’idée précise. J’avais mis la bande dessinée de côté pour un moment, mais n’excluait pas de retravailler avec lui.  En discutant, nous nous sommes rendu compte que nous avions les mêmes gouts pour la science-fiction  et les mêmes films références.

 

Christopher Bec à écris un scénario, qui est très inspiré de ces films-là. : Aliens, Live Force, Outland, qui était plus ses références, moi Live Force et Outland ce n’est pas des films que vraiment vu, je les ai vus par la suite, mais pas à leurs sorties, personnellement j’aime bien les films de Carpenter : Aliens, Blade Runner, ce qui n’a rien d’original, ainsi que 2001 l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick, c’est un film monument.

 

Chez Carpenter, ce que j’aime, c’est les gens, il est assez intimiste, on est assez proche du huis clos   même dans New York 1987, c’est oppressant.

 

Stéphane Dubois,

En dessinateur de BD ou en illustrateur quels sont ceux qui t’ont marqué ?

 

Jaouen,  

Des livres trouvez dans le grenier de mon beau-père : le tome 1 de « L’Inca » de Moebius , le tome 6 des « Naufragés du temps » de  Paul Gillon et Jean-Claude Forest,  Gimenez  Carlos ... plus tard il y a eu des dessinateurs de comic’s américaine.

 

Stéphane Dubois,

Le premier album était très noir, le second sera moins noir, moins dark ?

 

Jaouen,

Mon ambition, mon moteur est de est celui-là, j’essaye de de faire un album un peu différent sait même salvateur pour moi. Pour ne pas me répéter, l’histoire le demande sans changer le scénario, il reste des actions étranges,  de la violence, une autre énergie plus positive.  Avec quelque chose de plus mystique, de plus éthéré.

 

Stéphane Dubois,

Les scénaristes ont plus de marges de manœuvre que les dessinateurs, pour faire d’autres choses en parallèle quand est-il pour vous?

 

Jaouen,

J’ai un autre projet en cours que j’élabore depuis longtemps, comme auteur complet, en restant dans la SF, cela avance bien, assez épique, d’après le découpage actuel, il s’agirait d’un  diptyque. Voir si un éditeur suit pour 4 tomes.

 

Je suis assez rapide, mais je fais des story-boards, surtout pour des questions alimentaires, j’ai une famille à faire vivre.  

 

 

Réalisé lors des Utopiales 2015 à Nantes.

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - dessinateur, Casterman, BD, Bande dessiné, science-fiction, SF, Jaouen, Illustration

Doctor Who Day Lyon

Doctor Who Day Lyon

Doctor Who Day Lyon

 

La 5ème édition du Doctor Who Day Lyon c'est pour le dimanche 22 novembre !

 

Une nouvelle année, pour une nouvelle régénération du Doctor Who Day !

 

Plusieurs nouveautés sont prévues pour cette édition consacrée tout spécialement aux Compagnons du Docteur.

 

L’équipe d’AOA vous propose en particulier un DoctorWhomaton qui vous permettra de vous faire prendre en photo avec des éléments les plus emblématiques de la série, mais également un concours de fan-fictions !

 

(Communiqué de presse)

Doctor Who Day Lyon

Doctor Who Day Lyon

Voir les commentaires

Méliès d’or 2015

 

Méliès d’or 2015

 

Le film d’horreur autrichien Goodnight Mommy gagne le Méliès d’or 2015

 

La Fédération Européenne des Festivals du Film Fantastique (EFFFF) est ravie d’annoncer les lauréats de la 19ème compétition du Méliès d’or du film fantastique européen. Le Méliès d’or du meilleur long métrage a été attribué à Severin Fiala et Veronika Franz pour Goodnight Mommy (Autriche). Le Méliès d’or des courts métrages est quant à lui revenu à Supervenus de Frédéric Doazan (France). Le jury était composé de Claudio Simonetti (président), Iris Martin-Peralta et Francisco Villa-Lobos.

 

La cérémonie du Méliès d’or a eu lieu le 6 novembre à Trieste dans le cadre du festival ScienceplusFiction. Elle marque le point culminant d’un cycle unique de compétitions actuelles accueillies par 16 membres de la EFFFF dans 11 pays européens durant 2014 et 2015. Les lauréats (cf. ci-dessous) ont reçu un Méliès d’argent ainsi qu’une nomination pour la 19ème compétition du Méliès d’or.

 

Fondée en 1987, la EFFFF constitue un réseau dynamique de 22 festivals issus de 15 pays différents. Cumulant plus de 450'000 spectateurs, la EFFFF joue un rôle économique et culturel prépondérant sur la scène du film fantastique. Sa mission est de promouvoir la production européenne de films fantastiques à travers le continent mais également au-delà, en lui offrant une visibilité accrue au sein du public et de l’industrie, tout en encourageant la circulation des films. La compétition du Méliès d’or a été lancée en 1996, elle est restée l’une des principales activités de la fédération depuis cette date.

 

 

Les 8 nominés pour le Méliès d’or étaient :

 

Goodnight Mommy (Ich seh ich seh)

Veronika Franz, Severin Fiala / Autriche

Lauréat du Méliès d'argent à Sitges – Festival Internacional de Cinema de Catalunya, 2014

 

Index Zero

Lorenzo Sportiello / United Kingdom, Italie

Lauréat du Méliès d'argent à ScienceplusFiction – Trieste International Science Fiction Film Festival, 2014

 

Another Frontier (L’atra fontera)

André Cruz Shiraiwa / Espagne

Lauréat du Méliès d'argent à Brussels International Fantastic Film Festival, 2015

 

Liza, the Fox-Fairy (Liza, a rokatünder)

Károly Ujj Mészáros / Hongrie

Lauréat du Méliès d'argent à Imagine Film Festival, 2015

 

Men and Chicken (Maend of Hons)

Anders Thomas Jensen / Allemagne, Danemark

Lauréat du Méliès d'argent à Neuchâtel International Fantastic Film Festival, 2015

 

The Hallow

Corin Hardy / Royaume-Uni, Irlande

Lauréat du Méliès d'argent à Strasbourg European Fantastic Film Festival, 2015

 

Nina Forever

Blaine Brothers (Ben and Chris) / Royaume-Uni

Lauréat du Méliès d'argent à Lund Fantastik Film Festival, 2015

 

The Brand New Testament (Le tout nouveau testament)

Jaco Van Dormael / Belgique, France, Luxembourg

Lauréat du Méliès d'argent à Sitges – Festival Internacional de Cinema de Catalunya, 2015

 

Les 17 courts métrages nominés étaient :

 

Autumn Harvest

Fredrik S. Hana / Norvège

Lauréat du Méliès d'argent à Sitges – Festival Internacional de Cinema de Catalunya, 2014

 

The Nostalgist

Giacomo Cimini / Royaume-Uni

Lauréat du Méliès d'argent à ScienceplusFiction – Trieste International Science Fiction Film Festival, 2014

 

Wind

Robert Löbel / Allemagne

Lauréat du Méliès d'argent à Fanomenon – Leeds International Film Festival, 2014

 

Supervenus

Frédéric Doazan / France

Lauréat du Méliès d'argent à Court Metrange Festival, 2014

 

La maison de Poussière

Jean-Claude Rozec / France

Lauréat du Méliès d'argent à FanCine Málaga – Festival de Cine Fantástico, 2014

 

Ghost Train

Lee Cronin / Irlande, Finlande

Lauréat du Méliès d'argent à Molins de Rei Horror Film Festival, 2014

 

My Past Life

Sebastian Lindblad / Suède

Lauréat du Méliès d'argent à San Sebastian Horror & Fantasy Film Festival, 2014

 

Sinnside

Miguel Ángel Font Bisier / Espagne

Lauréat du Méliès d'argent à Razor Reel Flanders Film Festival, 2014

 

The Stomach

Ben Steiner / Royaume-Uni

Lauréat du Méliès d'argent à Abertoir Horror Festival, 2014

 

Dernière porte au sud

Sacha Feiner / France, Belgique

Lauréat du Méliès d'argent à Brussels International Fantastic Film Festival, 2015

 

A Blue Room

Tomasz Siwiński / France, Pologne

Lauréat du Méliès d'argent à Imagine Film Festival, 2015

 

The Salt of the Earth

Jonathan Desoindre / France

Lauréat du Méliès d'argent à Haapsalu Horror & Fantasy Film Festival, 2015

 

Es War Finster Und Merkwürdig Still

Mirella Brunold and Nina Calderone / Suisse

Lauréat du Méliès d'argent à Neuchâtel International Fantastic Film Festival, 2015

 

Detector

Floris Kingma / Pays-Bas

Lauréat du Méliès d'argent à Strasbourg European Fantastic Film Festival, 2015

 

Miami

Simão Cayatte / Portugal

Lauréat du Méliès d'argent à MOTELx – the Lisbon International Horror Film Festival, 2015

 

Loose Ends

Stéphane Everaert / Belgique

Lauréat du Méliès d'argent à Grossmann Fantastic Film & Wine Festival, 2015

 

The Sinner

Gerlando Infuso / Belgique

Lauréat du Méliès d'argent à Lund Fantastik Film Festival, 2015

 

 

La 20ème cérémonie du Méliès d’or aura lieu en 2017 au Brussels International Fantastic Film Festival.

 

Communiqué de presse

 

Voir les commentaires

Solaris 195

Solaris 195

L’Anthologie permanente

des littératures de l’imaginaire

 

Dans sa dernière livraison, la célèbre revue Solaris, présente aux dernières Utopiales, publie le Prix Solaris 2015 remis à Jean-Louis Trudel pour « Garder un phénix en cage ».

 

Sur le même thème de l’enfermement, on notera l’excellente nouvelle écrite par Martyne Pigeon «  Testament d’une encloustrée », originale et très bien écrite.

 

Les autres nouvelles ne manquent également pas d’intérêts pas  comme toujours, dans le cas de nouvelles, il est quasi impossible dans dire beaucoup plus.

Pensez également à l’appel à textes fait par « Solaris » et les éditions « ALIRE » publiées sur ce site.

 

 

Solaris 195

Voir les commentaires

Concours de nouvelles Prix Joël Champetier

 

Concours de nouvelles

Prix Joël Champetier

 

 

Prix Joël-Champetier, Première édition

 

Le nouveau Prix Joël-Champetier est un prix qui s’adresse aux auteurs de nouvelles non canadiens qui écrivent en français, dans les domaines de la science-fiction, du fantastique et de la fantasy

 

 

 

 

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

 

Règlement 1. Les textes doivent être inédits et avoir un maximum de 10 000 mots (60 000 caractères). Afin d’éliminer les frais de poste, seuls les fichiers numériques .doc, .docx et .pdf seront admissibles.

 

Règlement 2. Afin de préserver l’anonymat du processus de sélection, les fichiers numériques ne doivent pas être signés, mais le courriel d’envoi doit indiquer clairement le titre du texte et le nom et l’adresse postale complète de l’auteur.

 

Règlement 3. La rédaction n’acceptera qu’un seul texte par auteur.

 

Les textes doivent être acheminés à la rédaction par le courriel suivant :

 

prixjoelchampetier@revue-solaris.com

 

Règlement 4. Aucun frais d’inscription n’est exigé pour les abonnés de la revue. Les non-abonnés devront cependant payer au minimum 20 $can (13 à 15 €, en fonction du taux de change) afin de pouvoir participer. Ce montant équivaut à l’abonnement annuel (quatre numéros) le plus avantageux, soit celui pour le format numérique (pdf ou epub). Le statut d’abonné du participant devra être officialisé via le site transactionnel de la revue avant la soumission du texte au prix Joël-Champetier. Le coordonnateur de la revue (la seule personne à connaître l’identité véritable des soumissionnaires), rejettera de plein droit tous les textes ne satisfaisant pas cette condition de participation.

 

La date limite pour la réception des textes est le mercredi 31 août 2016, à 23 h 59, UTC-4 : 00.

 

Le lauréat ou la lauréate recevra une bourse en argent de 1000 €. L’œuvre primée sera publiée dans le numéro d’hiver 2017 de Solaris.

 

Le jury, formé de spécialistes des littératures de l’imaginaire, sera réuni par la rédaction de Solaris. Il aura le droit de ne pas accorder le prix si la participation est trop faible ou si aucune œuvre ne lui paraît digne de mérite.

 

La participation au concours signifie l’acceptation du présent règlement.

 

Pour tout renseignement supplémentaire, contactez Jonathan Reynolds, coordonnateur de la revue, au courriel suivant : reynolds@revue-solaris.com

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

Appel à Textes

des Utopiales

pour mars 2016

 

Un concours de nouvelles de Science-fiction est déjà annoncé pour la période  Septembre 2015-15 mars 2016.

 

Ce concours est sur le thème du travail, vous trouvez plus bas le flyer avec toutes les informations utiles.

 

A votre encrier, encre violette et plume sergent-major, bon faite pas cette tête, d’accord, d’accord, pfff à vos ordinateurs si vous préférez.

Appel à Textes des Utopiales pour mars 2016
Appel à Textes des Utopiales pour mars 2016

Voir les commentaires

Gilles Francescano devant l'exposition

Gilles Francescano devant l'exposition

Utopiales 2015

Entretien Gilles Francescano

 

Pour l’exposition L'espace d'un instant

 

Stéphane Dubois Gilles Francescano,

vous coordonnez une exposition de dessins faits par des détenus du Centre de Détentions de Nantes, comment vous êtes-vous retrouvé à la coordonner ?

Gilles Francescano

Chaque les Utopiales, nous mettons en place avec les Utopiales une relation avec les détenus du Centre de Détentions de Nantes, souvent nous envoyons un auteur présenter son œuvre et parler de la science-fiction en général. Nous avons souhaité cette année faire un travail plus long, plus approfondi, autour du dessin, en partant du postulat que tout le monde peu dessiné, s’exprimé autour du dessin.

 

L’idée était de leurs faires illustrer un texte, il fallait que cela soit un texte court, qu’il soit puisse nous parler que l’on connaît déjà, avec une approche autant science-fiction, humaniste et poétique. J’ais choisit d’une manière totalement arbitraire, des textes de Sylvie Lainé, avec qui je travaille habituellement et dont je connais bien l’œuvre, en collaboration avec Actus SF qui à offert les livres au Centre Pénitencier.

 

Les détenus étaient contents d’avoir les livres, et je suis intervenu après la lecture de l’ouvrage. L’idée était de les faire travailler autour de leurs ressentis.

 

Stéphane Dubois

Vous les avez fait travailler sur la base de «L’Opéra de Sahaya» et « Marouflage ».

 

Gilles Francescano

Ils se sont emparés des différents textes, voire des mélangeurs des deux textes. On a essayé de faire une synthèse de ce qu’ils avaient ressenti. J’ai eu de très bonne discussion avec les détenus, sur leurs ressentis, certains âpres les ateliers, sont venus me dirent qu’ils se mettaient au dessin, ayant pris beaucoup de plaisir à travailler de cette manière.

 

Stéphane Dubois

Il s’agit pour vous, d’une première expérience ce travail en milieu carcéral ?

 

Gilles Francescano

Oui, il s’agissait pour moi d’une première expérience, première rencontre, j’avais forcément un peu d’appréhension, avec les personnes que j’aurais en face de moi, je travaille beaucoup sur différents publics, mais en milieu carcéral s’était une première pour moi.

 

Dès la première rencontre, c’est le côté humain qui a été mis en avant, le fait d’être accueillis chaleureusement par les détenus, dans un milieu que l’on entend peu parler, avec leurs habitudes pour certains qui sont là depuis longtemps, leurs coutumes.

 

Beaucoup de discussions sur leurs ressentis à partir du texte, et liées à leurs propres « connaissances » du monde extérieur.

 

Stéphane Dubois

Ce groupe était composé de combien de personnes ?

 

Gilles Francescano

 

De 5 à 7 personnes, ils venaient parfois de manière aléatoire, en raison de leurs nombreuses activités, la bibliothèque est assez peu mise en valeur,  malheureusement car ils ont une très belle bibliothèque. D’expliquer la science-fiction à partir des ouvrages présents dans la bibliothèque. De pouvoir parler du festival des Utopiales, nous avons tout de suite essayé d’avoir une permission de sortie, pour certains détenus, deux d’entre eux, on put venir rencontrer Sylvie Lainé, voir l’exposition, les conférenciers, les autres intervenants, assistés à la projection de courts métrages, ils sont repartis des Utopiales enchantés.

 

Stéphane Dubois

Sur le plan graphique cela se passait comment, vous coacher, guidiez, conseiller, orienter ?

 

Gilles Francescano

Conseiller au départ, en essayant de les motiver au départ, je considère que tout le monde peut faire une belle image avec du temps, les aider à surmonter quelques difficultés. Certains dessinaient déjà, soit en bande dessinée, soit qui écrivait l’histoire de leurs vies à travers un roman.

 

Certains avaient déjà l’habitude de revenir sur leurs travaux et ont continué à travailler sur leurs dessins dans leurs cellules. À chaque nouvelle rencontre, j’avais une dizaine de nouveaux dessins.

 

L’exposition s’est donc étoffée rapidement.

 

Stéphane Dubois

Justement à ce sujet, comment la sélection s’est faite, il y-t-il eu une censure ?

 

Gilles Francescano

Au départ je ne voulais pas faire de sélection, je pensais que tous méritaient d’être montrés au vu de l’effort qu’ils avaient fourni. Les dessins peuvent être de qualité diverse en raison de la diversité des personnes, de leurs vécus, de leurs capacités. À part quelques dessins qui ont été écartés pour des raisons par exemple de nudité, nous aurions pu tous les exposer.

 

Stéphane Dubois

Quelles quantités dessins dans le cadre de cet atelier ont été réalisées.

 

Gilles Francescano

Plus d’une quarantaine de dessins ont été fait par les détenus, cette exposition après les Utopiales, vont être exposé de manière permanente dans la bibliothèque du Centre de Détention de Nantes.

 

Sylvie Lainé est venue rencontrerez dédicacer des livres, et des affiches du festival leur sont été offertes, pour les détenus qui avaient obtenu une permission de sortie pour les Utopiales, des conférenciers présents au festival les ont également rencontrés, ils ont pu assister également à une des sessions de projections de courts-métrages.

Stéphane Dubois

Certains connaissaient déjà la science-fiction ?

 

Gilles Francescano

Peu connaissaient la SF, beaucoup sont venus sans connaitre, certains voulaient juste échanger sur la SF, la littérature, sans pour autant participer à l’atelier de dessins.

 

D’autres avaient une importante connaissance de la science-fiction, soit via la littérature soit au travers du cinéma.

couverture du livre de Sylive LAINE, sur lequel les détenus on ttravaillés

couverture du livre de Sylive LAINE, sur lequel les détenus on ttravaillés

Parallèlement Sylvie Lainé est intervenue dans la partie « Femmes » du Centre de détention de Nantes.

 

Nous avons après entretien l’entretien rencontré aux Utopiales Sylvie Lainé, qui nous a confié qu’elle avait pour la première fois rencontré des femmes en détentions, que certaines d’entre elles lui avaient dit lire « que des livres parlant du réel et dur », elle nous a aussi confié le sentiment d’oppression qu’elle y avait ressenti, il lui fallait bien 20 minutes, pour franchir toutes les portes de sécurité, mais que ces rencontres avec des détenues, avait été mutuellement enrichissantes.

Voir les commentaires

1 2 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog