Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles avec #sf

ENTRETIEN AUDREY C. Jeune Auteure

ENTRETIEN AUDREY C.

Jeune auteure de 15 ans

 

 

Stéphane Dubois,

Bonjour Audrey,

À Peine, à quinze ans tu vas publier aux éditions LouD ton premier roman.

J’ose à peine te demander depuis quand tu écris, avant ce roman tu avais déjà écrit d’autres textes. Ont-ils été publié, par exemple dans des Fanzines ?

 

Audrey,

Bonjour Stéphane.

J’écris depuis tant d’années que je ne me souviens plus depuis quand j’ai commencé. Au début, j’écrivais de simples chansons ou poèmes, dans le seul but de m’amuser, puis mon imagination est peu à peu devenue débordante. Des histoires se sont formées dans mon esprit, ne demandant qu’à être couchées sur le papier. J’ai donc commencé à écrire des petites histoires pour enfants, avant de grandir et d’améliorer mes écrits qui sont vite devenues de vraies histoires, complètes, et avec des idées bien ficelées. Avant d’avoir écrit « Le portail des mondes 1 », j’ai écrit, en effet, un autre livre. Cependant, il n’est pas encore publié, et je ne sais pas encore s’il le sera un jour. Avant, je dois le retravailler afin de le rendre plus présentable, car je l’ai écrit il y a plus de deux ans déjà, et depuis, ma plume a grandement évoluée grâce à mon éditeur et à ses conseils très pertinents.

 

Stéphane Dubois,

Tu es d’un milieu littéraire ou artistique ?

 

Audrey,

Pas vraiment. Ma mère et ma grand-mère aiment lire et m’ont vite données envie de faire de même, mais sinon, je me suis forgée ma propre passion, si je puis dire. C’est en écrivant que j’ai découvert ma passion pour la lecture, et c’est en lisant que je me passionne pour l’écriture. J’avoue que pour moi, l’un ne va pas sans l’autre. Je ne pourrais ni arrêter de lire, ni arrêter d’écrire.

 

Stéphane Dubois,

Tu es l’auteure de « Le Portail des Mondes » et à 15 ans comment as-tu trouvé cet éditeur pour ce roman ?

 

Audrey,

Avant d’être une auteure, je suis une bloggeuse littéraire depuis maintenant deux ans. Par conséquent, j’ai plusieurs maisons d’éditions et d’auteurs partenaires, dont les Editions LouD font partie. C’est ainsi que nous nous sommes connus. Après avoir écrit plusieurs chroniques pour les livres de mon éditeur, celui-ci m’a contacté en me demandant si j’écrivais, car il trouvait ma plume très jolie, surtout pour mon âge. Je lui ai dit que oui et lui ai envoyé plusieurs écrits, dont le début de « Le portail des mondes 1 », qu’il a beaucoup aimé. Après, nous avons travaillé ensemble sur la suite, tout en l’améliorant. De là est né « Le portail des mondes » tel que vous le connaissez.  

 

Stéphane Dubois,

Tu peux nous décrire sans spolier, l’univers de ton roman.

 

Audrey,

Cela va être assez difficile… L’univers de mon roman tourne autour du fantastique et de la science-fiction, pour commencer dans lequel la Terre n’est pas le seul monde existant. En effet, trois autres ont été découverts en l’an 2023 : Fiore, Mörkera ainsi que Coedena. Chaque monde est différent, mais je ne vais pas vous les décrire, je préfère que vous les découvriez par vous-même, à travers les yeux de Cassie. L’histoire se passe en l’an 2045. Ces mondes vivent en paix depuis toujours, mais des choses mystérieuses commencent à se produire dans ceux-ci. Le personnage principal Cassie, mène une vie paisible en tant que militaire, mais une fois revenue de son voyage visant à faire découvrir les mondes à un groupe de lycéens, dont sa sœur fait partie, c’est le cauchemar. Beaucoup de ses proches meurent, sa sœur se fait kidnapper et beaucoup veulent sa mort, sans qu’elle sache pourquoi.

 

Stéphane Dubois,

Tu penses à une suite, voire carrément une saga ou plus à un one-shot ?

 

Audrey,

Il est prévu que cela soit une saga, mais je ne sais pas encore en combien de tomes. Je verrai bien jusqu’où mon imagination me mènera !

 

Stéphane Dubois,

Quels sont tes projets, littéraires ou autres ?

 

Audrey,

Je n’ai pas réellement de projets. Tout ce que je souhaite, c’est continuer à vivre mes passions, c’est-à-dire la lecture et l’écriture. Après, je vous avoue que mon rêve est de vivre de ma plume, mais je ne pense pas que cela soit possible, alors je préfère profiter de ces moments, comme des instants de pur plaisir.

 

 

 

Résumé officiel:

Je m’appelle Cassie. Pour la première fois, j’accompagne un groupe d’élèves, celui de ma petite sœur Amy, dans les autres mondes afin de leur faire découvrir ces endroits merveilleux, empreints de paix et de bonheur.

 

Mais notre retour sur Terre est digne d’un cauchemar. Douleur et mort y règnent en maître.

Et ce n’est rien comparé au moment où ma petite sœur se fait kidnapper par l’un des habitants de ces mondes et que j’apprends que l’on veut ma peau à tout prix.

Mais pourquoi ?

 

Première pages du livre

 

Après avoir empoigné nos bagages, nous nous dirigeons vers la salle où se trouve le portail fixe nous permettant de nous téléporter dans les mondes. Cette grande pièce toute blanche est surveillée et protégée par une dizaine de militaires. Elle est meublée d’armoires, de chaises et de tables autour desquels des techniciens s’activent. Au centre, se trouve le portail qui ressemble à une énorme bulle de savon de couleur bleue, mais celle-ci ne s’éclate pas. Elle ondule en permanence et on ne voit rien au travers.

 

Nous avons pu créer ce portail lorsque les habitants de Fiore, les Fées, nous ont transmis leur technologie.             Ils sont arrivés sur Terre en 2023, deux mois après ma naissance, et ont chamboulé tous les repères des Terriens. Alors que nous étions persuadés d’être les seuls êtres vivants de l'univers, voilà que nous découvrions que nous avions tort.

 

Mes parents m’ont raconté qu’au début, les Terriens étaient méfiants, mais qu’ils ont fini par comprendre qu’ils ne leur voulaient aucun mal.

 

Ces êtres sont restés sur Terre pendant une année entière, le temps d’apprendre nos coutumes, la langue anglaise pour pouvoir communiquer avec nous, mais aussi pour nous faire profiter de leurs connaissances scientifiques.

 

Et, contre toute attente, ils nous ont informés qu’ils n’étaient pas les seuls êtres vivants de l’univers, qu’ils étaient en contact constant avec deux autres planètes habitées : Mörkera et Coedena, venant de deux galaxies différentes de la leur.

 

Leur technologie nous a aussi permis de construire un portail afin que nous puissions nous téléporter dans chaque monde.

 

Les années suivantes, à l’aide des Fées, nous avons aussi créé des portails portables qui ont été remis à certaines personnes haut placées.   

 

Ce sont des petits appareils ressemblant à des téléphones, mais qui permettent de se téléporter entre les mondes. Il suffit d’appuyer sur le bouton de la planète choisie pour s’y rendre en quelques secondes.

 

Personnellement, je n’en ai jamais vu en vrai. On m’a dit que les voyages avec ces appareils étaient fort cahoteux, même dangereux, comparés aux véritables portails.

 

Je regarde intensément la troupe afin de capter toute leur attention.

 

─ Maintenant, vous allez tous traverser rapidement le portail. Il est interdit et très dangereux de n’y mettre qu’une partie de votre corps. Vous risqueriez de vous retrouver sans cette partie à vie.

  

─ Il est également possible que vous ne vous sentiez pas bien à l’arrivée. Ce sera tout à fait normal. Vous allez aussi vous sentir comme hors de votre corps durant le trajet entre nos deux mondes. Mais ne vous en faites pas, cela ne durera pas longtemps.

 

 ─ Cassie ? Je me tourne vers Amy et lui intime de me poser sa question.

 

 ─ Dans quel monde allons-nous en premier ? Je demeure bouche bée un instant avant de comprendre le problème. Notre commandant ne leur a donc pas transmis l’itinéraire… Pour une question de sécurité ? Peut-être est-ce mieux ainsi.

 

─ Nous débuterons par Mörkera. Ensuite, nous irons à Fiore et nous terminerons par Coedena.

 

Ma réponse ne semble pas les enchanter. Il est vrai que notre premier arrêt est le monde le plus sombre et le moins accueillant de tous, mais cela ne veut pas dire qu’il n’en est pas moins intéressant. Et il est impératif qu’ils les connaissent tous. Je me dirige vers les techniciens et scientifiques qui se trouvent dans la salle et leur demande si nous pouvons traverser. Ils terminent de vérifier que tout est en ordre avant de nous donner leur accord en nous souhaitant un agréable voyage. Je les remercie en me retournant vers notre groupe.

  

─ J’y vais en premier et vous me suivrez à intervalles d’une minute.

Avec mon sac à l’épaule, j’avance d’un pas assuré vers le portail, sans m’arrêter.Lorsque j’entre en contact avec cette sorte de bulle de… savon, j’ai l’impression d’être en apesanteur, que plus aucune force n’agit sur moi.Mon corps tout entier est soumis à une vibration devenant de plus en plus puissante, profonde en moi, tout en s’accompagnant d’un son strident.

 

Brusquement, je sens toutes les particules de mon corps quitter celui-ci. Je me sens défaite en mille miettes, comme si j’étais toutes ces parcelles en même temps, comme si j’étais devenue la bulle d’énergie elle-même, à la fois hors de mon corps et à l’intérieur.

  

Un instant plus tard, je sens le sol sous mes pieds et m’effondre, étourdie, épuisée.

 

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Auteur, Romans, LITTERATURE, science-fiction, SF, Livres

STAR WAR au FEFFS 2017

STAR WAR

au FEFFS 2017

 

Dans le cadre du 10e Festival du Film Fantastique de Strasbourg, l’Univers de Star Ward était à l’honneur, après celui de Star Trek en 2017.

 

Une exposition est présente au CAUE jusqu’à la fin du festival, elle en vaut largement le détour comme ces quelques photos qui vous en donnent un léger et incomplet aperçu.

STAR WAR au FEFFS 2017
STAR WAR au FEFFS 2017
STAR WAR au FEFFS 2017

Mais ce n’est pas tout, la 68E IMPERIAL, association de fan de Star Ward anime le village en y déambulant dans de superbes Cosplay, dignes des professionnelles.

 

Et comme vous le voyez je suis même leur prisonnier, j’espère ne pas finir dans la  Ruche Stalgasin, comme  Obi-Wan Kenobi.

68E IMPERIAL
68E IMPERIAL
68E IMPERIAL
68E IMPERIAL
68E IMPERIAL

68E IMPERIAL

Expo Star Ward Rue Hanong

Voir les commentaires

Illustration: Mike Hoffman

Illustration: Mike Hoffman

 

L'Autre Apocalypse

 

Rivière Blanche spécialisée dans les auteurs français des genres de l’imaginaire nous offre une fois n’est pas coutume une traduction, les fidèles de cette maison d’édition souvienne sans doute de  « Le pacte des suicidés » de John Everson en 2016.

 

Entre science-fiction et sacré le lecteur sera surpris, voir carrément choqué par certains propos tenus par l’auteur peuvent allez a l’encontre de croyances, surtout par méconnaissance des textes bibliques, bien plus violentes que le roman et don des versets sont cités.  Comment des personnes qui prétendent être  fidèles à « la lettre » de la Bible peuvent recevoir ce genre de « révélations » alors que 9 sur 10 ne l’on pas lut, pas.

 

Pas plus que certains on lut le Coran d’ailleurs.

 

En plus il devra s’armer de patience, car pour une bonne compréhension de ce texte, il devra le relire plusieurs fois.

.

Dans ce roman l’auteur critique aussi bien les multinationales et leurs nombreux travers que  les religions que donc l’intolérance n’est pas le moindre. Les deux principaux personnages sont des journalistes très différents entre celui qui voit du surnaturel partout et l’autre appartenant à la presse bien plus institutionnelle, ils forment une équipe à la Scully et  Mulder du journalisme.

 

Il prône un changement radical de notre société, tout en étant très pessimiste sur l’âme humaine et sa possibilité de rédemption. L’argent, les dérives religieuses, la traite des êtres humains, la violence que nous connaissons n’encouragent pas à l’optimisme  et l’auteur dénonce ces faits avec force.

 

De trop nombreuses sectes de nos jours prônent une apocalypse sans y avoir l’air et utilisent des méthodes sectaires, je pense particulièrement aux végans. 

 

La couverture de Mike HOFFMAN est un bon reflet de ce que l’auteur décrit comme ambiance.

 

 

Pour les plus jeunes, je conseille une lecture uniquement au plus mature, et pas avant 18 ou 20 ans ou alors dans un cadre éducatif.

Vous trouverez en bas de l’article un fichier PDF, contenant un extrait en téléchargement gratuit et légal, Remerciement à l’éditeur.

 

 

Résumé du livre.

Ceci n'est pas un roman d'apocalypse comme les autres. C'est un brûlot qui empoigne tous les cauchemars de ce monde: avidité, hypocrisie, cruauté, intégrismes de tous poils. Combinant réalisme implacable, horreur, et imagination visionnaire, voici l'une de ces créations noires et lumineuses dont John Shirley a le secret. On retrouve enfin en français l'auteur mythique de La ballade de City, l'un des initiateurs du mouvement cyberpunk, toujours aussi prolifique, furieux et inspiré. Voilà L'AUTRE APOCALYSPE

 

"J’ai été le mentor de John, et j'étais impatient de voir s’épanouir tout son stupéfiant potentiel. Avec ce roman, il pulvérise toutes mes attentes." – Harlan Ellison

 

L'Autre Apocalypse

John Shirley traduit par Marie-Joelle Moll Bouyat

2156. L'Autre Apocalypse

ISBN-13: 978-1-61227-538-3

276 pages - 20 euros

 

Illustration: Mike Hoffman

 

 

Biographies et bibliographie des auteurs :

John Shirley

John Shirley, né le 10 février 1953 à Houston au Texas, est un écrivain américain. Il est connu pour avoir écrit de nombreux romans, de nouvelles ou de scripts pour la télévision, en matière de science-fiction ou de fantasy.

 

Série A Song Called Youth[

(en) Eclipse, 1985

(en) Eclipse Penumbra, 1988

(en) Eclipse Corona, 1990

Univers BioShock

Rapture, Bragelonne, 2016 ((en) Bioshock: Rapture, 2011)

Univers Halo

(en) Broken Circle, 2014

 

Romans indépendants

(en) Transmaniacon, 1979

(en) Dracula in Love, 1979

La Balade de city, Jean-Claude Lattès, coll. Titres/SF, 1982 ((en) City Come A-Walkin, 1980)

(en) Three-Ring Psychus, 1980

(en) The Brigade, 1981

(en) Cellars, 1982

(en) In Darkness Waiting, 1988

(en) Kamus of Kadizar : The Black Hole of Carcosa, 1988

(en) A Splendid Chaos, 1988

(en) Wetbones, 1991

(en) Silicon Embrace, 1996

(en) Demons, 2000

(en) ...And the Angel with Television Eyes, 2001

(en) The View From Hell, 2001

(en) Her Hunger, 2001

(en) Spider Moon, 2002

(en) Demons, 2002

(en) Crawlers, 2003

(en) Doom, 2005  Novélisation du jeu vidéo

(en) Constantine, 2005 Novélisation du film

(en) John Constantine, Hellblazer: War Lord, 2006 Novélisation du comics

Predator : Minuit à jamais, Outworld, 2007 ((en) Predator: Forever Midnight, 2006)

 

Série dérivée des films

(en) Batman: Dead White, 2006  Novélisation du film Batman Begins

(en) John Constantine, Hellblazer: Subterranean, 2006

(en) The Other End, 2007

(en) Alien: Steel Egg, 2007

(en) Black Glass, 2008

(en) Bleak History, 2009

(en) Borderlands: The Fallen, 2011

(en) Everything Is Broken, 2011

(en) Borderlands: Unconquered, 2012

(en) Doyle After Death, 2013

(en) Grimm: The Icy Touch, 2013

Dark Clouds, Lumen, 2015

(en) Dark Clouds, 2014)

 

Roman sur l'univers du jeu Watch Dogs et de son héros Aiden Pierce

 

Recueils et anthologies

(en) Heatseeker, 1989

(en) New Noir, 1993

(en) The Exploded Heart, 1996

(en) Black Butterflies, 1998

(en) Really, Really, Really, Really Weird Stories, 1999

(en) Darkness Divided, 2001

(en) Living Shadows, 2007

(en) In Extremis : The Most Extreme Short Stories of John Shirley, 2011

 

Essai

(en) Gurdjieff - An Introduction to his Life and Ideas, 2004

 

John Shirley a prêté sa plume au groupe de hard rock Blue Öyster Cult, en particulier sur leurs albums Heaven Forbid et Curse of the Hidden Mirror.

Obsession, 1982

 

Hoffman, Mike

Sa biographie

 Artiste américain, il peint, dessine et écrit depuis le début des années 80. Quelque part entre Mort Drucker et Frank Frazetta, son style a traversé les pages de Taboo, Hellraiser, Swamp Thing et Hellblazer. Se consacrant uniquement à ses projets personnels depuis l’an 2000, il a développé un univers au charme rétro indéniable et attachant.  Texte © Wetta

  

Bibliographie

Scénariste

Tombe de la terreur (La) Scénariste en 2014

  

Dessinateur

John Constantine Hellblazer (Vertigo Cult) Dessinateur de 2009 à 2011

Tombe de la terreur (La)  Dessinateur de 2014 à 2016

Batman (TPB) Dessinateur en 1995

Hellblazer (1988) Dessinateur de 2008 à 2013

 

Autres collaborations

John Constantine Hellblazer (Vertigo Cult) Encrage en 2009

Zembla (Spécial) Couverture en 2003

Hellblazer (1988) Encrage de 2008 à 2012

Voir les commentaires

Dans la forêt de Hokkaido

 

Dans la forêt de Hokkaido

 

Éric Pessan, nous offres un curieux roman à la fois thriller et de science-fiction. Cet ouvrage a la particularité d’être basé sur un fait divers, qui sait dérouler un peu plus d’un an avant la publication de ce roman, ce qui laisse peu de temps pour l’écrire et démontre de la part de l’auteur un vrai attachement à ce qui sait passez alors que lui-même était au Japon.

 

Le personnage de Julie est récurent dans l’œuvre d’Éric Pessan, en effet c’était déjà le même personnage dans : « Plus haut que les oiseaux » et « Et les lumières dansaient dans le ciel ».

 

Roman assez court de 132 pages, on le dévore d’une traite.

 

 16 ans et plus roman

 

 Lorsque Julie plonge dans le sommeil, son monde bascule. L’adolescente se retrouve dans la forêt de l’île japonaise de Hokkaido, reliée physiquement à un petit garçon de sept ans. Abandonné par ses parents, il erre seul, terrifié, et risque de mourir de froid, de soif et de faim. Quel est le lien entre Julie et l’enfant perdu ?

 

Collection Médium –

L’Ecole des loisirs

ISBN: 9782211233668  -

13,00€ -

 

Biographie

Éric Pessan (Auteur)

Adolescent, Éric Pessan aimait beaucoup lire. C’est alors qu'il a commencé, tout naturellement, à écrire ses propres histoires. L’un ne va pas sans l’autre : celui qui aime le foot a envie de shooter dans un ballon, celui qui aime le rock a envie de s’emparer d’une guitare. Un jour, bien plus tard, un éditeur s’est intéressé à ses textes. De la même façon qu'il était un... (Texte officiel)

 

 

Bibliographie

Dans la forêt de Hokkaido Médium  2017

Peebbleboy Théâtre 2017

Plus grande peur de ma vie (La) Médium 2017 

Aussi loin que possible (Grand format) Médium 2015

Cache-cache Théâtre 2015

Et les lumières dansaient dans le ciel Médium poche 2014 

Plus haut que les oiseaux Médium poche 2012 Année de 1ère parution : 2017

 

Voir les commentaires

Published by Stéphane Dubois - - Auteur, Romans, Fantastique, LITTERATURE, science-fiction, SF, Livres, Hokkaido

Dimension NEW YORK  Cyberbabel

Dimension NEW YORK

 2 Cyberbabel

 

Apres NEW YORK  1 Rétrobabylon, Philippe Ward, dirige également ce tome 2 de cette anthologie.

 

La préface est de ce deuxième tome est écrits par Didier Forray, auteur du guide New York vu du web et fondateur d’un site  sur New York.

 

Si on trouve dans cet ouvrage des nouvelles de science-fiction, d’anticipation, ce que le lecteur peut ’attendre de cet éditeur. Il y trouvera également des nouvelles de polars, parfois fantaisistes.

 

En cette période de commémoration de l’attaque sur New York du 11 septembre 2001, une très courte nouvelle d’une page et demi, nous en rappelle l’actualité.

 

Philipe Ward et les Éditions Rivière Blanche nous ont toujours offert de très intéressantes anthologies, sur des pays, ou des thèmes.     

 

Nous vous offrons, comme chaque fois que nous en avons l’occasion un extrait, en téléchargement légal, que les éditions Rivière Blanche en soient remerciées.

 

Philippe Ward

Fusée 58. Dimension New York 2

ISBN-13: 978-1-61227-641-0

516 pages - 35 euros

 

Illustration: Jean-Pierre Normand

 

 

Anthologie de nouvelles présentée par Philippe Ward

 

Textes de Paul Art, Jérôme Bertin, Anthony Boulanger & Sandrine Scardigli, Boris Darnaudet, Mathis Descamps, Serguei Dounovetz, P Etris & Sandman, Jean-Pierre Favard, Fabien Fernandez, Arnaud Guittard, Léo Henry, Raymond Iss, Manon Jean, Gulzar Joby, Jessalyn, Jean-Pierre Laigle, Piet Legay, Christian Léourier, Patrick Lorin., AF Lune, Philippe Morin, Micky Papoz, Bruno Pochesci, Barbara Sadoul, Laurent Whale,

Préface de Didier Forray

 

« Je vais à Paris, je vais à Londres, je vais à Rome, et je dis toujours : « il n’y a pas d’autre endroit comme New York ». C’est la ville la plus excitante au monde aujourd’hui. C’est comme ça. C’est tout. »  Robert De Niro

 

Cette deuxième anthologie consacrée à New York vous propose de découvrir  des nouvelles écrites par des auteurs passionnés New York. Chacun à leur manière, ils mettent en scène New York ou racontent leur amour de la Big Apple. Mais tous démontrent que New York est une ville à part, une ville qui marque tous ceux qui la visitent, en un mot le centre du monde.

 

 

Vous ne me croyez pas ? Pour réaliser à quel point le monde tourne autour de New York, je vous invite à mener cette petite expérience : chaque jour, remarquez toutes les références new-yorkaises que vous croiserez autour de vous. Ici, ce sera un t-shirt frappé du logo « I love New York ». Là, ce sera une casquette aux couleurs de l’équipe de baseball des New York Yankees, avec son N et son Y entrelacé.

 

Peut-être tomberez-vous aussi sur un bar reprenant un nom new-yorkais, une affiche publicitaire avec l’effigie de la statue de la Liberté ou la silhouette du pont de Brooklyn. Ouvrez l’œil ! New York est partout. Et à ce petit jeu, la Big Apple arrive largement devant Londres, Paris, Berlin, Sydney ou Tokyo…  

 

TABLE DES MATIÈRES

Préface de Didier Forray

Serguei Dounovetz : Bunny.

Manon Jean : Meurtre au Weaden Palace.

Jean-Pierre Laigle : Le Jardinier de Central Park.

Paul Art : Le Nègre de New York.

Laurent Whale : 5430 mètres et quelques.

Barbara Sadoul : Une Bonne Fille.

Piet Legay : Réplique Mortelle.

Jérôme Bertin : 343.

Boris Darnaudet : Mille Milliards de New Yorks.

Raymond Iss : La Poésie des Ruines.

Mathis Descamps : J’aurais pu...

P Eris & Sandman : Manhattan Project

Fabien Fernandez : Disparition.

AF. Lune : Sidney un soir d’Octobre.

Arnaud Guittard : La Cloacas de Nueva York.

Bruno Pochesci : Le Grand Trognon.

Patrick Lorin : L’Incident Wulf

Gilzar Joby : La Réussite de Kelly Dow.

Jessalyn : Elle ne dort jamais.

Anthony Boulanger & Sandrine Scardigli : Zone de Turbulences Spectrales 

Christian Léourier : Tr. 225/1 NY.

Micky Papoz : Besoin d’ailleurs ?

Leo Henry : Les Femmes-Limites de Terra Prima.

Jean-Pierre Favard : New York, New York.

Philippe Morin : Grand Central Station : Terminus.

Extrait de l'anthologie

Voir les commentaires

COMPANYs

 COMPANYs,

 

Le scénario de Lebra est à la fois complexe et subtil, et posent de vraies questions sur le devenir de l’homme face à la technologie, mais aussi sur ce que le capitalisme outrancier, ultra libéral qui ne peut mener qu’a une volonté hégémonique de quelques « Major’s Compagny » avec une perte totale d’identité des individus, qui ne sont plus des citoyens, non plus de libre arbitre, mais son « membre » d’une entreprise par qui tout passe. Qui délivre une carte d’identité d’entreprise en lieu et place de celles de citoyens. Le côté de la défense écologique de notre planète n’est pas oublié.

 

Les dessins sont quant à eux a la fois superbe et le décalage de graphisme, pour ne pas dire deux graphismes totalement opposés (mais du même dessinateur) entre deux périodes distingués, peu perturbé, mais est une idée que je trouve en l’occurrence  très novatrice.

 

Le découpage des planches est dynamique certaines pages, et très strip pour les pages concernant l’enfance du héros, ce mélange peut également être  perturbateur, mais bien trouvez.

 

Les Éditions Atypique, nous offrent un album de grande qualité, un papier comme on en voit peu de nos jours agréable au toucher, une couverture avec le titre en « creux » et une impression en ton direct rare également de nos jours et surtout à la fin de l’ouvrage, un sublime carnet avec croquis, dessins et peinture de Mankho.

 

Cet ouvrage de science-fiction qui commence le 8 jours du 8e mois de l’an 8888 est un ouvrage que j’ai beaucoup apprécié.

 

Je vous recommande donc vivement de vous le procurer auprès de votre libraire habituel, ou directement auprès de l’éditeur. À noter qu’il a bénéficié d’un financement sur, ULULE.

 

Sortie le 14 septembre

 

Résumé de l’album :

COMPANYs, c’est un Space Opera, une bande dessinée de «grosse SF» au style rétro. Dans cette vision du futur, les nations, les religions n’ont plus de raisons d’être. Les drapeaux sont supplantés par les logos des Companys. COMPANYs, ce sont des anachronismes, des combats dans l’espace, dans les airs et sur terre.

 

Les auteurs :

Dessin : Mankho (Dominique Cèbe)

Biographie et bibliographie:

Dominique Cébé (auteur provençal) est né le 20 septembre 1967. Autodidacte, il fut nominé parmi les 50 premiers au concours Alph'Art graine de Pro à Angoulême 1996. Il est l'auteur de ''Dessine-moi Yerres'' (SECM Editions, 1999), ''Aathon'', sur un scénario de Rocca (Soleil, 2002), 2 épisodes de ''Zembla'' et un de ''Gallix'', sur des scénarios de Corteggiani (Semic, 2002).

 

Edition :

> À athon, Soleil

> L’Homme à la tête de fer , Grand West édition

> Les Grands Peintres – Pieter Bruegel, Glénat

> Cinquième Canope (Le), Comics Factory

> Dessine-moi Yerres, SeCm éditions

> Roi du Monde (Le), Glénat

> Zembla (Les nouvelles aventures de), Comics Factory

 

Presse :

> Forg, Pif-Gadjet – dessin

 

 

Lebra

Biographie et bibliographie.

Né à Nice en 1980, Lebra vit aujourd’hui à Aix-en-Provence et exerce son premier métier de graphiste indépendant.  De formation artistique, il a depuis toujours réalisé des BD et scénarios à titre personnel.

 

 Dans son parcours de graphiste, il a travaillé sur des projets illustrés destinés au jeune public ou autres créations professionnelles.  Passionné du Japon, Nicolas a imaginé pour sa première BD éditée chez Atypique Édition, le super héros qu’il lui manquait.

 

Ce sera Nô, un thriller à l’approche surréaliste teinté de culture nippone.

 

Scénario & Couleur : Lebra

> Nô, Atypique Editions (Tyef, Lebra) - Sénario/Mise en Scène/Couleur

> N’ô - Acte 2, Atypique Editions (Tyef, Lebra) - Sénario/Mise en Scène/Couleur

 

COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs
COMPANYs

Voir les commentaires

Agenda Septembre Maison d’Ailleurs

Conférence « Super les héros »

 

14 septembre 2017

 

Activités adultes

 

 D’où viennent les capacités des super-héros? Peut-on rationaliser leurs pouvoirs? L’expert Roland Lehoucq répond!

 

Astrophysicien français, Roland Lehoucq publie des livres de vulgarisation scientifique en partant d’ouvrages de fiction. Il est président des Utopiales depuis 2012.

 

Un apéritif est inclus dans l’activité.

 La conférence sera suivie d’un repas « Super-héros » à l’Hôtel La Prairie pour ceux qui le souhaitent. Les participants à la conférence bénéficient de 20% de réduction. Participation à confirmer lors de l’inscription.

 

 

Jeudi 14 septembre 2017

Dès 16 ans

18h15 – 20h

 

20.- / pers. | Places limitées

 Inscription obligatoire (jusqu’au 6.9.) : maison@ailleurs.ch | 024 425 64 38

 

En collaboration avec L’Hôtel La Prairie

 

 

 

SOIRÉE

CIN&BLABLA

 

Assistez à la projection de The Zero Theorem réalisé en 2014 par Terry Gilliam, film sélectionné pour illustrer le grand thème des amours impossibles, ici traité dans l'univers de la science-fiction. Un intervenant vous invitera ensuite à prendre part à une discussion en lien avec les thèmes abordés dans le film.

 

VE 22.9.17 | 19.30 - 22.15

Entrée libre

 

Voir les commentaires

Hong Kong Arts Centre Exposition

 Hong Kong Arts Centre

Exposition

 

Et pourquoi juste lire la BD ? Pourquoi ne pas jouer avec ? C’est ce que propose « PLAY ! Hong Kong Comics Touring Exhibition », une exposition ambulante qui met en valeur l’histoire et le développement de la BD locale depuis 1960 jusqu’à aujourd’hui. La Fête de la BD de Bruxelles (Belgique)  a l’honneur d’accueillir cette exposition lors de sa première étape avant de partir pour Helsinki puis Tokyo.

 

Deux artistes, Overloaddance et Justin Wong sont également de la partie pour échanger avec vous, animer des drawings shows et vous dédicacer leurs ouvrages.

 

Présentateur : Hong Kong Arts Centre, Comix Home Base

 Sponsor: Create Hong Kong of the Government of the Hong Kong Special Administrative Region

 Hong Kong Arts Centre  www.hkac.org.hk

 Comix Home Base  www.comixhomebase.com.hk

 

 

(Communiqué de presse) 

Voir les commentaires

Exposition Star Wars 1977-2017 –

Exposition Star Wars 1977-2017 –

Exposition Star Wars

1977-2017 –

FEFFS 2017 - Caue Du Bas-Rhin

 

Après une exposition sur Star Trek en 2016, le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg et le CAUE du Bas-Rhin, nous fait redécouvrir, la Force qui à envahi la terre en 1977.

 

Du vendredi 15 septembre 2017 au samedi 23 septembre 2017 - De 09h00 à 17h00

 

De 1977 à 2017, Star Wars déborde largement de l'univers de la science-fiction, pour envahir toutes les couches sociales, réunir toutes les tranches d'âges et réconcilier tous les côtés de la  Force. Cette année, le CAUE accueillera une exposition, qui si elle reste modeste, n'en est pas moins un réel hommage à cette icône de la culture populaire qui célèbre ses 40 ans.

 

 Des maquettes, bien sûr, des affiches, mais aussi des goodies, des objets, des costumes, et un photo call très spécial. Alors, Star Wars geeks, fan freaks, ou même wookies, venez fêter avec nous l’anniversaire de cette belle saga universelle !

 

 Du 15 au 23 sept.

 

 Entrée libre

 

 De 09h à 17h

 

Caue Du Bas-Rhin 

 5 Rue Hannong

67000   Strasbourg

Voir les commentaires

Festival Numerik Games, édition 2017

Festival Numerik Games,

édition 2017 

 PROGRAMME DU 25 AOÛT 2017

 

15h00 | Place Pestalozzi

Ouverture officielle de la partie "off"

 

 

16h00 | Y-Parc

Ouverture officielle du festival

 

 

18h30-19h15 | Y-Parc

Partie officielle

Ouvert à tous

 

 

17h00 | Y-Parc

Tour guidé du festival

Gratuit

 

 

21h00 | Y-Parc

Tour guidé du festival

Gratuit

 

LE FESTIVAL

 

Yverdon-les-Bains accueillera du 25 au 27 août 2017 le Numerik Games Festival, dédié à l’exploration des différentes facettes de la culture numérique. Jeux vidéo, projets artistiques, dispositifs de réalité virtuelle, concerts, cosplay show, conférences et ateliers sont au programme pour vous en mettre plein les yeux !

 

Du 25 août au 27 août 2017, voyagez au-delà du numérique entre le centre-ville d'Yverdon-les-Bains et le site d'Y-Parc au moyen de navettes gratuites qui assureront la liaison entre les deux emplacements du festival. Vous y découvrirez également l'exposition "La mobilité du futur... vue du passé" issue du partenariat entre la Maison d'Ailleurs, Travys, la Direction générale de la mobilité et des routes, et Couleur3.

 

TOUR GUIDÉ

Un tour d'horizon de la programmation en compagnie d'un guide pour prendre le pouls du festival, des différentes scènes et activités.

 

PROJET COLLABORATIF

 

Durant toute la durée du festival, et afin que vous puissiez contribuer à documenter cette manifestation, nous vous invitons à nous envoyer vos vidéos à communication@numerik-games.ch . Vous aurez ensuite la possibilité de les retrouver, pour votre plus grand plaisir, sur la chaine YouTube de Numerik Games !

 

 

PRÉLOCATIONS

 

Vous avez encore la possibilité de réserver vos billets en ligne jusqu'au jeudi 24.8.17, à 18h00, sur le site : https://www.numerik-games.ch/

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Thêatre..

Pages

Hébergé par Overblog