Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 3 4 5 6 7 > >>

Articles avec #anticipation

Clefs des Songes

Clefs des Songes

Clefs des songes

Michel Delaporte

Edition prairial 

 

Mais que signifie donc ce rêve où un monstre cornu vous empoignait par les cheveux pour vous projeter sur des rochers ? Vous pouvez décider d’en parler à votre psy, ce qui animera une séance ou deux. Vous pouvez aussi choisir d’ouvrir la Clef des songes de Michel Delaporte.

 

Elle vous livrera la signification du rêve en une phrase très nette, et vous offrira en prime une séance de lanterne magique.

 

Ruines, tempêtes et pâmoisons, hauts-de-forme et crinolines… Avec ses apparitions évoluant en ombres chinoises sur des arrière-plans fantomatiques, cette suite de 108 images publiée en 1836 constitue l’une des expressions les plus étonnantes du romantisme en lithographie, surréaliste avant la lettre, au même titre que certains dessins de Grandville ou Victor Hugo. 

 

C’est le chef-d’œuvre d’un inconnu : Michel Delaporte (1806-1872), artiste atteint d’une maladie des yeux qui devait bientôt le rendre aveugle et le forcer à se reconvertir en vaudevilliste. Vendue à l’époque par colportage, sous forme de cartes à découper, sa Clef des songes n’existait plus qu’en deux exemplaires complets…

 

Rééditée pour la première fois sous forme de livre 184 ans plus tard, elle sera à nouveau disponible en septembre 2020. 

  

 

 13 × 20 cm | 248 pages | 20 euros

 Août 2020 | ISBN : 979-10-93699-20-2 

 

 Communiqué de presse.

Extrait en téléchargement légal et gratuit

Voir les commentaires

Couverture Elie Rigaut

Couverture Elie Rigaut

AOC 53

Aventures Oniriques et Compagnie

Nouvelles – Articles sur l’écriture – Bandes dessinées –

Science-fiction – Fantasy - Fantastique 

 

Et oui déjà 53 numéros de votre revue des genres de l’imaginaire préférée.

Déjà je veux rendre hommage a ceux et celles qui anime la revue et plus largement le Club Présences d’Esprits dont sait une des deux publications avec le fanzine « Présences d’Esprits ».

 

Une nouvelle fois cinq nouvelles vous sont offertes pour votre plus grand plaisir.

Vous passerez d’une émotion à l’autre avec cette sélection : cynisme, frissons terrifiques, rêve et indignation.

 

La couverture de ce numéro a été réalisée par Elie Rigaut .

 

Comme toujours, je ne serais que vous recommander de rejoindre notre club et de vous abonnez à AOC et Présences d’Esprits.

 

Laissez vos commentaires, vos impressions dans les commentaires de ce site.

Abonnez-vous à la newsletter, via le bouton « abonnez-vous »

 

Précipitez-vous sur ce n° d’AOC, revue indépendante. Merci de partager.

 

Illustration d’Elie RIGAUT

              

Dépôt légal : 2019

88 pages, prix : 3,50 €

Format : 13,0 x 19,8 Genre : Imaginaire

 

Numéro d'été.

AOC 53

Voir les commentaires

FÉDÉRATION  NEW YORK UNDERWATER

FÉDÉRATION  

TOME 2/3 : 

NEW YORK UNDERWATER

 

PAR ANGE ET ALAIN JANOLLE

 

Trilogie adaptée du roman d’Ange, paru au Fleuve noir. Une série de SF aux accents d’enquête criminelle. Cet album est un récit complète, on peut donc lire indépendamment chaque enquête, même s’il y a bien sûr un fil rouge entre chaque.

 

Cette série satisferont aussi bien es fans des romans d’ANGE, que de ceux qui les apprécie surtout pour leur bande dessinée, étant donné qu’il s’agit de l’adaptation d’un de leurs romans, parut aux éditions Fleuve NOIR.

 

Résumé de l’album :

Un attentat meurtrier plonge une cité sous-marine - où extraterrestres et humains collaborent sur des projets scientifiques - dans l'horreur. Qui est responsable ? Les terroristes terriens autonomistes ? Les services secrets humains ou aliens ? Et si la réponse tournait autour de Jenna, une fillette de 8 ans, au cerveau légèrement différent, dont on dit qu’elle est la prochaine étape de l’évolution de l’humanité ?

 

Album cartonné

48 pages

233 x 323

EAN : 978-2-302-07660-0

ISBN : 978-2-302-07660-0

Scénariste : ANGE

Illustrateur : JANOLLE Alain

Coloriste : DE COCK Elvire

Série : FEDERATION

Collection : Fantastique

Editeur SOLEIL

Prix : 14,50 €

 

Biographie et bibliographie des auteurs :

ANGE

Ange est le pseudonyme d’Anne et Gérard, scénaristes de BD et écrivains. Leurs œuvres les plus célèbres sont, en BD, La Geste des Chevaliers Dragons et Le Collège invisible, aux Éditions Soleil ; en roman, la trilogie Ayesha chez Bragelonne ou, en jeunesse, L’Oeil des Dieux et Le Très Grand Vaisseau (Éditions Mini Soon).

 

Tout a commencé en 1984 dans une librairie parisienne. C’est l’époque reine du jeu de rôle en France et, sous le nom de G.E.Ranne, les deux auteurs débutants participent au jeu In Nomine Satanis (par Croc), à Bloodlust et bien d’autres. Parallèlement, ce sont les premiers pas en BD (aux éditions Glénat et Vent d’Ouest), puis en roman chez Fleuve noir. Puis, vient le choix du pseudonyme Ange pour toutes leurs œuvres qui suivront chez Soleil, où ils publieront plus de 110 BD, aux éditions Bragelonne pour les romans adultes, sans oublier les oeuvres jeunesse chez Mango, Intervista, Siroz, etc. Et ce, toujours dans les thèmes liés au domaine de l’imaginaire (fantasy, fantastique, science-fiction). Sous le pseudonyme de Gaby, Gérard est aussi le scénariste de la série Les Blondes (Soleil).

 

 

 

Bibliographie BD par ordre alphabétique :

Ange & Démons

• Babel

1. Le chemin des étoiles

2. Au-delà de l’horizon

 

• Belladone

1. Marie

2. Maxime

3. Louis

 

. Les Blondes (sous le pseudonyme de Gaby)

1. Les Blondes Tome 1

2. Les Blondes Tome 2

3. Les Blondes Tome 3

4. Plus Blondes que jamais !

5. Qui dit mieux ?

6. Mises à nu

7. Les James Blondes 007

8. Le grand huit

9. Les Blondes Tome 9

10. Ca se fête !

11. Plus blondes que blondes !

12. Coucou, qui c’est ?

13. Ca porte bonheur !

14. Dans mes bras !!

15. C’est cadeau !

16. Blonde attitude !

17. Vous voulez ma photo ?!

18. Vu à la télé

19. Ca plane pour moi

20. Les Blondes Tome 20

21. Olé

22. On est tous blondes !

23. C’est tous les jours Noël !

24. Allo ?!

25. Tome 25

26. A la Campagne

27. Super Hotte

HS En ch’ti

HS Les mini-blondes

HS Les recettes

HS La compil’ des vacances

HS3 Morceaux choisis

HS4 Les blondes en 3D

HS5 En breton

HS6 Best of 3D le retour

HS7 Les Blondes 3D Tome 3

HS8 Blondes academy best of

HS9 Les Animals best of

 

• Bloodline

1. Lune rouge

2. La traque

3. Passé recomposé

4. Entre les mondes

 

. Les Cancres (sous le pseudonyme de Gaby)

1. Cancres un jour…

2. En net progrès

3. Peut mieux faire

 

• Chevaliers Dragons

 

• La Cicatrice du souvenir

1. Les évadés de Kanash

2. Le cristal de Baïn

3. Le livre d’Erkor

• Le Collège invisible

1. Cancrus supremus

2. Furor draconis

3. Astrallum

4. Duelum magickum

5. Gestus collegiem

6. Galactus destructor

7. Retournum à la terrum

8. Lostum

9. Rebootum generalum

10. Tyrannum et Mutatis

11. Sacretum Graalus

12. Grandum Ilusionum

13. Quarantum Voleurem

14. Burnem Witchae Burnem

 

• Les Crocs d’ébène (sous le pseudonyme de G.E. Ranne)

1. L’Ère du Dragon

 

• Fédération

1. Le Test

 

• La Geste des Chevaliers Dragons

1. Jaïna

2. Akanah

3. Le pays de non-vie

4. Brisken

5. Les jardins du palais

6. Par-delà les montagnes

7. Revoir le soleil

8. Le chœur des ténèbres

9. Aveugles

10. Vers la lumière

11. Toutes les mille et une lunes

12. Ellys

13. Salmyre

14. La Première

15. L’ennemi

16. La Déesse

17. La Guerre des Sardes – Partie 1

18. Arsalam (La Guerre des Sardes – Partie 2)

19. L’Antidote

20. Naissance d’un empire

21. La Faucheuse d’Ishtar

22. La Porte du Nord

23. La Mer Close

24. Les Nuits d’Haxinandrie

25. La Guerre des Ombres

 

• Les Héritiers (sous le pseudonyme de G.E. Ranne)

1. Par delà les montagnes

2. Dans les brumes du lac

 

. Jack Black

1. Le Protocole Jenner

 

• Khatedra

1. Le voyade

2. Sans retour• Kookaburra Universe

2. Taman Kha

3. Mano Kha

• Marie des dragons

1. Armance

2. Vengeances

3. Amaury

4. William

5. Les Quatre

 

• Mon dragon et moi

1. Bienvenue à jolie ville

2. Les entrailles de jolie ville

 

• Némésis

1. Level Eleven

2. Babalon Working

3. Critical Mass

4. Nanotech

5. Terminal Crash

6. Rebirth

6. Reloading Six

7. No Such Agency

8. Mirrors Glass

 

• Paradis perdu

1. Enfer

2. Purgatoire

3. Paradis

4. Terres

 

• Paradis perdu – Psaume 2

1. L’évangile selon Jacob

2. Chute libre

3. Au sud d’Éden

4. Fins

 

• Polnareff Suite de bulles

 

• La Porte des mondes

1. La muraille

2. La clef

 

• Reflets d’écume

1. Naïade

2. Noyade

 

• Le Souffle

1. De feu et de sang

 

• Tibill le Lilling

1. Salade d’Ortiz

2. Mata a ri

 

• Tower

1. Ouverture

2. Le sacrifice du fou

 

Bibliographie romans par ordre alphabétique :

Littérature          Jeunesse

AYESHA : trilogie d’epic fantasy

L’Intégrale

T1. Le Peuple turquoise

T2. La Flamme d’Harabec

T3. La Mort d’Ayesha

Le Grand Pays

Shift

 

SANG MAUDIT

sous le pseudo de G.E.Ranne :

 

La Mâchoire du Dragon

New-York Under Water

Double jeu

Chute libre

Scales – Un regard vertical (Tome 1)

Scales – Le silence est d’or (Tome 2)

L’Œil des dieux

L’arche de Noa

À mille miles de toute terre habitée

Le Très Grand Vaisseau

Toutes les vies de Benjamin

 

ALAIN JANOLLE

EST NÉ EN 1968.IL RÉSIDE EN HÉRAULT.

Il fait l’école d’arts du lycée Maximilien Vox (Paris), 4 ans de dessin : modèle vivant, nature morte, perspective, et découverte de la BD. Il obtient son CAP et BT en 1988. Il poursuit avec un an au CFT GOBELINS, section graphisme/maquette. Par la suite, il travaille dans une agence de pub et dessine pour les fanzines Scarce et Le Goinfre. Avec deux amis, ils créent la Société Trait de Plume et font de l'illustration et de l'édition, avec la sortie de deux collectifs de BD en noir et blanc, dans lesquels il dessine les aventures de Léo Piel. Dans les années 90, Delcourt lui présente Ange. Le courant passe et ça marche, mais pas chez Delcourt ! Laurent Galmot leur fait dessiner une histoire courte, « Carte Blanche », dans Gotham pour Vent d'Ouest. En 1996, le tome 1 de Némésis sort. C’est au tome 2 que la série est rachetée par Soleil.

 

Bibliographie :

Ange & Démons 2005                    

 Babel (Ange et Janolle) 2005 2016             

 Décombres 1989                            

 Filles de Soleil (Les) 2003                             

 Fédération (Ange/Janolle) 2018               2019      

 H.O.P.E. 2009    2011        

 Nemesis (Ange/Janolle) 1997 2016           

 Palma Comix     1997

                               

Autres collaborations :

Collège invisible (Le) 2003 Lettrage

Documents, Monographies, Biographies :

(AUT) Janolle     2016                      

FÉDÉRATION  NEW YORK UNDERWATER
FÉDÉRATION  NEW YORK UNDERWATER
FÉDÉRATION  NEW YORK UNDERWATER
FÉDÉRATION  NEW YORK UNDERWATER

Voir les commentaires

Moriarty  Empire mécanique

Moriarty 02.

Empire mécanique 2/2

 

PAR

FRED DUVAL

JEAN-PIERRE PÉCAU

STEVAN SUBIC

SCARLETT

 

Nous avions laissé Holmes prisonnier d’une mystérieuse femme, cette détention va lui permettre de confirmer ses doutes.

 

Je ne vous en dirais pas plus pour ne pas dévoiler la solution (provisoire) de cette enquête.

 

 

Cet album clôt le premier diptyque. Le prochain diptyque sera dessiné par Gess. Encore plus horrifique que le précédent, ce deuxième tome de ce premier diptyque, n’est pas à mettre entre toutes les mains.

 

Déconseiller aux moins de 18 ANS

 

Utiliser les commentaires

pour donner votre opinion

sur ce diptyque.

 

Pensez à vous inscrire

à la newsletter,

via le bouton « Abonnez-vous »  

 

Résumé de la série :

 

Comment Moriarty peut-il encore mettre des bâtons dans les roues de Sherlock Holmes quand ce dernier jure l’avoir vu mourir ? L’enquête se boucle et toutes les réponses sont enfin révélées.

 

Londres, 1899 : It’s raining men. Pour être plus précis, de monstrueux Hyde tombent du ciel pour causer la panique dans les rues de la capitale de la Perfide Albion. Le smog est transpercé de part en part par l’arrivée de ces musculeux monstres décérébrés et le palais de Buckingham subit lui aussi l’assaut avec violence. La reine Victoria, en réunion avec Lord Grey, doit quitter son palais sous bonne garde.

 

 

240 x 320

64 pages

Album cartonné

9782756099255

ISBN : 978-2-7560-9925-5

Scénariste : DUVAL Fred, PÉCAU Jean-Pierre

Illustrateur : SUBIC Stevan

Coloriste : SCARLETT

Série : MORIARTY

Collection : NEOPOLIS

Editions DELCOURT

15,50 €

 

Disponible en numérique.

 

 

Biographie des auteurs :

FRED DUVAL

EST NÉ EN 1965 À ROUEN.

RÉSIDE EN SEINE-MARITIME.

 

Avec le soutien de Thierry Cailleteau et Olivier Vatine, il signe en 1996 son premier album, 500 Fusils.La même année, il démarre sous le label « Série B » Carmen McCallum avec la complicité de Gess.

 

Il crée ensuite Travis, avec Christophe Quet, avant de se lancer en 2004 dans le steampunk avec une série historique, Hauteville House, dessinée par Thierry Gioux. Il s’attaque en 2010 à Jour J. En 2013, il retrouve Christophe Quet pour une nouvelle série : Wendy, tandis qu’il entame l’aventure L’Homme de l’année. Il a scénarisé cette année un polar sur le dopage dans le milieu de la pédale, Les Porteurs d'eau.

 

JEAN-PIERRE PÉCAU

EST NÉ À PARIS.

RÉSIDE EN ILE-DE-FRANCE.

Des études d’Histoire le mènent à deux années de professorat, mais il décide de changer de voie pourle jeu de rôle, en 1980. Il travaille alors pour une société d’importation de jeux de rôles, Donjons et Dragons. Simultanément, il participe à la rédaction des premiers numéros du journal Casus Belli, des récits destinés aux jeunes de 10-15 ans. Il fait ses premiers pas dans la BD avec Zentak. Suivent Little Blade, Nash et son best-seller : L’Histoire secrète.

 

En 2010, il lance avec Fred Blanchard et Fred Duval la série uchronique Jour J. À travers la BD, Jean-Pierre Pécau renoue avec sa passion pour l’Histoire.

 

Depuis cinq ans, il est le prolifique scénariste d'une quinzaine de séries dont L'Homme de l'année, Wonderball et Soleil froid.

 

STEVAN SUBIC

NÉ EN 1982 À ZRENJANIN, SERBIE,

OÙ IL VIT ET TRAVAILLE TOUJOURS.

Il commence à dessiner en 2009. Il reçoit de nombreux prix, dont cinq Grand Prix attribués à divers festivals de comics en Serbie, en Croatie et en Macédoine. En 2011, il remporte le premier prix à un concours international, organisé par la ville de Gênes, Conflicts War Balloons, décerné par un jury présidé par Sergio Toppi.

 

Sa BD gagnante, Conflitti et la suite Tracce ont été maintes fois imprimées

et récompensées, à la fois en Serbie et à l'étranger. Par la suite, il travaille avec divers magazines en Serbie et, comme illustrateur et graphiste, réalise des couvertures des magazines, des affiches promotionnelles et théâtrales. Ses oeuvres ont fait l'objet de l'exposition "Trois générations de bandes dessinées Serbes moderne" à l'Institut français de Belgrade, en 2013.

 

La même année, ses planches sont également publiés dans le livre anglais Balkan Comic Connections, une sorte d'encyclopédie en bande dessinée mettant en vedette les auteurs des Balkans. Il a travaillé avec Gianfranco Manfredi sur Adam Wild en 2014 et signe les dessins du premier tome de la série Moriarty, parue en aout 2018 chez Delcourt.

Moriarty  Empire mécanique
Moriarty  Empire mécanique
Moriarty  Empire mécanique
Moriarty  Empire mécanique

Voir les commentaires

KEPLER 62
KEPLER 62

KEPLER 62

KEPLER 62

Timo Parvela

PASI PITKÄNEN

Bjorn SORTLAND

 

Cette série en est déjà au tome 4 sur les 5 prévue.

 

Il s’agit d’une série de science-fiction, se déroulant dans l’espace, sur des planètes inconnues.

 

Plus destiné à des garçons d’une dizaine d’années qu’à des filles aussi bien par la thématique, la forme d’écriture, et les dessins. Les couleurs et le noir,  un univers proche des jeux vidéo, font de cette série une série d’actualité.

 

Des textes courts encouragent la lecture de jeunes lecteurs qui pourrait se lasser rapidement

 

À propos de ces derniers, les couleurs vives et constatées sont particulièrement aimées des jeunes.

 

Si votre enfant à manquer  les premiers numéros, procurez-les-vous auprès de votre libraire ou des plates –formes numériques pour les commander.

 

 

Pour 10 ans et plus

 

Résumé de la série :

Embarquez pour une grande aventure dans l'espace !

La suite d’une série de 6 tomes

Des romans graphiques en couleurs mêlant science-fiction et aventure, où l’illustration occupe une place importante.

 

3-Le voyage

Les vaisseaux spatiaux sont prêts à partir. À bord, ils sont 12 enfants, et il n’y aura pas de retour. Ari, Joni et Marie embarquent ensemble dans des capsules qui les maintiendront endormis le temps du voyage.

Mais Marie et Ari sont réveillés bien avant d’être arrivés. C’est le signe qu’un danger est imminent…

 

4-Les pionniers

Marie, Ari, Joni et les autres enfants ont atteint leur but. Les voici arrivés sur la planète Kepler-62e. Mais à peine installés, ils doivent faire face à de nouvelles menaces : l’un des enfants tombe gravement malade, et ils rencontrent de mystérieuses créatures. Sont-elles amicales… ou hostiles ?

 

14 x 21 cm

160 et 128 pages

12,95 € et 11,95 €

 

Biographie des auteurs :

Timo Parvela

En 1983, Timo Parvela obtient son baccalauréat. En 1988, il reçoit son bachelor en sciences de l'éducation de l'université de Jyväskylä. De 1988 à 1990 il est directeur de l'école élémentaire de Tupamäki à Petäjävesi et de 1990 à 1991 il est professeur de l'école primaire de Tyyppälä dans la municipalité rurale de Jyväskylä. De 1992 à 1996, il enseigne à l'école primaire d'Aarnivalkea (fi) d'Espoo. Depuis 1996, Timo Parvela est écrivain indépendant.

 

 

PASI PITKÄNEN

Pasi Pitkänen, né en 1984, est un jeune illustrateur finlandais. Il compte déjà plusieurs albums et livres de jeunesse à son actif, dont certains ont été primés. Il travaille par ailleurs dans l'animation.

 

Bjorn SORTLAND

Bjorn SORTLAND est né le 1 mai 1968 Bergen, dans le Sunnhordland.

 

Bjørn Sortland est considéré comme l’auteur norvégien le plus prolifique en matière de littérature jeunesse.

 

BIBLIOGRAPHIE

12 Choses à faire avant la fin du monde (Thierry Magnier, 2006)

Mystère à Venise (Oslo, 2008)

La minute de vérité (Bayard, 2015)

Voir les commentaires

Illustration: Jean-Félix Lyon

Illustration: Jean-Félix Lyon

Le Tombeau des Patriarches

Muriel Carchon

 

Le changement climatique, la physique quantique, l’intelligence artificielle et la biotechnologie sont au cœur de cet ouvrage.  Ce Récit d'événements fictifs à partir d'un point de départ historique, en l’occurrence la dégradation de notre environnement, et la développent de plus en plus important de l’intelligence artificielle.

 

Dans un univers ou les machines règnes sur la « cité », les humains rejeter dans les sous-sols avec l’armée de l’ombre une sorte de Lumpenprolétariat de 2188. 

 

XXL est l’intelligence qui régente désormais toute la planète, les humains non plus d’avenir, mais ce n’est pas ce que pense quatre d’entre eux : Mnémosyne, Xyan, Siloé et Rahm parvenir à sauver l’humanité, peut-être même d’elle-même est leur   leitmotiv.

 

Les éditions « Rivière Banche » nous permettent de découvrir ou redécouvrir des auteurs rares, au côté des « stars » de la Science-fiction.

 

Je vous recommande fortement de lire cet œuvre.

 

Pensez à laisser des commentaires.

Inscrivez-vous pour être sûr de ne rien manquer

abonnez-vous  à notre newsletter,

via le bouton « Abonnez-vous »

 

À la fin de cet article vous trouverez un extrait de cet ouvrage en téléchargement gratuit et légal.

Remerciement à Philippe Ward.

 

Hors-Collection 61.

Le Tombeau des Patriarches

ISBN-13: 978-1-61227-866-7

232 pages - 20 euros

Editions Riviere blanche

Couverture: Jean-Félix Lyon

 

Ils avaient pris pour habitude de se retrouver dans les entrepôts frigorifiques des Abattoirs de la ville. Chacun partait de chez lui, et après de multiples détours, arrivait dans ce quartier déserté depuis fort longtemps. A dire vrai, ils étaient de moins en moins nombreux à s'éloigner autant du cœur de La Cité. Ils y accédaient par d'anciens tunnels abandonnés, qui n'étaient plus utilisés pour le transport depuis plusieurs décennies.

 

 

 

En 2188, XXL domine la planète. La Terre appartient désormais aux Machines. Rares sont les hommes libres. Dans La Cité règne un ordre parfait. Le Centre de Remise en Forme, le Réservoir et le Tombeau des Patriarches rythment l'existence. En bas, dans les entrailles de la Terre, l’Armée de l’Ombre survit au pire… Dans ce monde déshumanisé, des résistants : Mnémosyne, Rahmi, Silhoé et Xyan portent en secret un rêve fou. Héritiers du Savoir, gardiens de la Sagesse et de l’antique Tradition, ces survivants encore humains parviendront-ils à vaincre la barbarie ?

 

 Biographie de l’auteure :

Muriel Carchon est née en Algérie en 1953. Pour échapper à la cruelle réalité de son exil, elle se réfugie dans le monde des livres.

 

Quand elle perd son frère, son mari (auteur de polars) Yves Carchon lui propose de coécrire un roman historique sur le peuplement de l'Algérie en 1848.

 

C'est le déclic, elle relève le défi : se lancer dans l'écriture sur la distance d'un roman.

 

Ils écrivent Les Volontaires de la Nouvelle France en 2013 et une suite, réclamée par les lecteurs, Les Moissons de l'Exil en 2014 couronné par le Prix du roman de Mazamet 2015.

 

Elle se lance enfin en solitaire dans un roman d'initiation d'un jeune garçon sur fond d'aventures au 19ème siècle : Croire en son destin et oser le vivre en décembre 2015 qui obtient le 1er Prix Littéraire de la ville de Figeac 2017.

 

CHAPITRE PREMIER 2188 — La Cité

Voir les commentaires

MÉTAMORPHOSES 1858  - DINOCAMPUS COCCINELLAE

MÉTAMORPHOSES 1858 

DINOCAMPUS COCCINELLAE

TOME 02

PAR

ALEXIE DURAND  SYLVAIN FERRET

 

Dans ce second volume, les mystères ne font que s’épaissir, tout en devenant de plus en plus horrifique, ce qui vous connaissant comme je vous connais n’est pas pour vous déplaire.

Le découpage des planches est original, il peut même être déroutant pour certains, mais ce découpage est aussi ce qui fait l’originalité de cette première œuvre pour le dessinateur et le scénariste.

Je vous conseille  fortement si vous n’avez pas déjà acquis le tome 1 de le faire, et bien sûr de lire le tome 2.

Donnez votre avis sur cette série, dite nous ce que vous en penser dans les commentaires ce site est aussi le vôtre.

Le troisième tome de la série paraîtra tout début 2020.

Réservez à un public averti.

 

Résumé de la série et de l’album :

Paris, milieu du XIXe siècle. Deux amis d’enfance enquêtent sur une fugue qui va les mener tout droit dans l’antre du mal. Deuxième volet de la série qui réinvente le genre horrifique…

Stanislas et Joseph, désormais accompagnés d’une équipe prête à en découdre, s’envolent à bord d’un dirigeable. Direction Barcelone, sur la trace du mystérieux Architecte. Pour l’avoir déjà affronté deux fois, ils savent à présent que leur ennemi n’hésitera pas un seul instant à les éliminer.

Mais comment faire front lorsque la révélation d’un ancien secret réveille de vieilles rancunes et met à mal la confiance entre les deux amis d’enfance ?

 

230 x 320

64 pages

Album cartonné

ISBN : 978-2-413-01360-0

Scénariste : DURAND Alexie

Illustrateur : FERRET Sylvain

Coloriste : FERRET Sylvain

Série : METAMORPHOSES - 1858 (LES)

Collection : CONQUISTADOR

PRIX : 15,50 €

Disponible en numérique.

 

 

Biographie des auteurs :

ALEXIE DURAND

EST NÉE EN 1973, À RODEZ DANS L’AVEYRON, OÙ ELLE RÉSIDE.

Après des études d’Histoire au Mirail à Toulouse, elle fait différents boulots qui n’ont absolument rien à voir avec ses études ni avec l’écriture. Cependant elle a toujours écrit pour son propre plaisir.

Gamine, elle lit tout ce qui lui tombe sous la main, avec une préférence pour Jules Verne et Gaston Leroux. Elle grandit également avec les histoires que lui invente sa soeur, imprégnées de passages secrets et d’héroïnes au mauvais caractère. En grandissant, Alexie est fortement influencée par science-fiction, la fantasy, ainsi que les romans d’espionnage et les policiers.

Il y a quelques années, après une longue discussion avec Sylvain Ferret, qui cherchait un(e) scénariste pour monter son projet, elle se lance dans l’écriture du scénario des Métamorphoses 1858, qui est sa première publication en bande dessinée.

SYLVAIN FERRET

EST NÉ EN 1989 À SAINT-TROPEZ,IL RÉSIDE À TOULOUSE.

Sylvain travaille comme graphiste et poseur en enseigne-signalétique. Passionné de bande dessinée depuis gamin, il a toujours dessiné et crée des projets. Ses influences sont multiples, venant du manga, du comics ainsi que de la bande dessinée franco-belge. Le cinéma tient également une place importante dans son mode de création tout comme l'animation japonaise et les jeux vidéo.

À 17 ans, il rencontre Tony Valente par le biais de son libraire qui va être une sorte de mentor pour lui durant plusieurs années. En 2016, Alexie, qui est de sa famille, lui parle de ses envies d'écriture et lui propose un scénario. Moins d'un an plus tard, le projet est signé chez Delcourt.

MÉTAMORPHOSES 1858  - DINOCAMPUS COCCINELLAE
MÉTAMORPHOSES 1858  - DINOCAMPUS COCCINELLAE
MÉTAMORPHOSES 1858  - DINOCAMPUS COCCINELLAE
MÉTAMORPHOSES 1858  - DINOCAMPUS COCCINELLAE

Voir les commentaires

Arnauld Pontier cliché : Roberto Battistini.

Arnauld Pontier cliché : Roberto Battistini.

Entretien avec

Arnauld Pontier.

 

Stéphane Dubois,

Vous sortez, aux éditions Rivière Blanche, le tome 3 de F.E.L.I.N.E. – LE VAISSEAU NOIR - Révélation, pouvez-vous nous parler de la genèse de cette série ?

Arnauld Pontier,

J’ai toujours aimé le « Pulp », notamment en BD (je ne citerai que la géniale série Cobra, de Buichi Terasawa), et plus largement les héroïnes féminines : que ce soit les super-héroïnes des revues Strange et Marvel ou, dans les films et les jeux vidéo, la ribambelle de « Barbarella » et autres Lara Croft, toutes aussi sexy les unes que les autres. Elles représentent à mes yeux la beauté, la grâce, l’intelligence, la séduction : en bref, la Femme idéalisée. Fantasme adolescent que j’ai osé, enfin, coucher… sur papier.

Par ailleurs, le film 2001 Odyssée de l’espace, de Stanley Kubrik, m’a marqué. J’avais 12 ou 13 ans lorsque je l’ai vu. Le personnage du supercalculateur C 500, «Carl » (HAL 9000 dans la v.o.) m’a quasiment paniqué. J’ai immédiatement voué une passion pour ce que l’on nomme depuis l’IA – l’Intelligence Artificielle. Je crois que j’ai lu un maximum d’ouvrages scientifiques et de SF mettant en scène des Répliquants et autres androïdes. La question fondamentale posée par ces œuvres est : Qu’est-ce qui différencie l’Homme de la machine ? Et qu’est-ce qui empêchera, demain, la machine, d’égaler, voire de surpasser l’Homme ? – NB : il faut m’arrêter sur le sujet, car sinon on en a pour des heures ! Alors, je pose au lecteur de F.E.L.I.N.E. la question suivante : qu’est-ce qui différencie ma F.E.L.I.N.E. d’une véritable femme ? Voilà. Et c’est une question essentielle. Existentielle.

Stéphane Dubois,

Justement au sujet de l’IA, vous citez à la fin de l’ouvrage plusieurs auteurs. Vous semblez penser que les IA sont un vrai danger pour l’homme, pour l’humanité ? Pour vous, c’est irréversible ?

Arnauld Pontier,

Je crois que le vrai danger pour l’Homme, c’est l’Homme lui-même. C’est une réponse convenue. S’agissant de l’IA, je ne sais pas si ce sera un danger immédiat. Ce qui est certain, c’est que cela se développe et qu’on ne pourra pas l’arrêter, et que ça modifie déjà notre « humanité », notre société.

Après la sphère strictement informatique, l’IA va changer de visage, s’intégrer à l’humain : pour réparer des handicaps physiques et mentaux par exemple. Ensuite, des robots autonomes accompliront des tâches qu’on ne pourra pas ou qu’on ne voudra plus faire. Dans l’armée, le maintien de l’ordre, l’exploration spatiale ou l’exploitation minière extraterrestre, par exemple, leur prédominance – quelle que soit leur forme – sera inévitable. On peut penser, même, que dans les hôpitaux ou les EHPAD, entre autres lieux médicalisés, des androïdes (hyperréalistes) pourraient être de formidables auxiliaires de vie. Et pourquoi pas ? Mais il faudra cadrer cette « vie synthétique », prévoir qu’elle évoluera (voire auto-évoluera). Immanquablement. Les « Lois de la robotique » d’Isaac Asimov sont une piste intéressante pour un tel contrôle. Car, à n’en pas douter, la création s’émancipera un jour son créateur, et alors…  le Terminator pourrait bien nous donner du fil à retordre.

Stéphane Dubois,

Vous pensez que cette F.E.L.I.N.E. aura combien de volumes ? Avez-vous prévu une suite ou des dérivés à celle-là ? 

Il s’agit d’une trilogie ; elle est donc achevée. Mais il est fort probable que j’utilise prochainement un personnage secondaire qui m’a passionné,  l’homme-chat, le Lyxien Noor-Jaan, pour rajouter à l’aventure – mais en marge – un quatrième volume... Ensuite, on verra où l’envie me conduira. Car je me suis attaché à l’univers et aux personnages de ma F.E.L.I.N.E….

Stéphane Dubois,

En quoi, les nombreux voyages que vous avez faits ont-ils influencé vos écrits ? Et votre connaissance des arts asiatiques ?

Arnauld Pontier,

Tout d’abord, la pratique des arts de combat asiatiques a été essentielle dans mon éducation -  j’ai commencé à l’âge de quatre ans (au Laos), et je n’ai jamais cessé de m’entraîner, tout au long de ma vie. A présent, j’enseigne des formes de « combat » plus douces comme le Tai Chi – qui est plus une méditation en mouvements mais qui demeure un art martial – et des arts de défenses plus techniques, qui font appel à l’intelligence du geste plus qu’à la force (comme le Hoshin Mo osool coréen ou le Dim-Mak chinois). L’Asie m’a également fait découvrir des odeurs et des couleurs spécifiques. Un exotisme qui représente pour moi ce qui est vivant, qui s’oppose au « terne » de nos sociétés occidentales standardisées. Une femme n’est pas seulement belle par son corps, elle l’est également par ses mouvements, ses vêtements, son odeur, ses couleurs, sa voix… Sa félinité me subjugue. Vous ne trouvez pas que « félinité » est bien plus parlant que « féminité » ? Les premières femmes que j’ai vues, enfant, se baigner nue dans la rivière ou puisant dans une jarre un peu d’eau avec une demi noix de coco pour se laver, étaient asiatiques. Félines.

Stéphane Dubois,

Vous avez également publié des romans, nouvelles, récits, poésie et contes, quelle forme de création littéraire est pour vous la plus complète, voir la plus complexe à appréhender ?

Arnauld Pontier,

Pour un lecteur d’aujourd’hui, à l’évidence, c’est la poésie qui « ne passe plus ». D’ailleurs, pour en trouver en librairies… Malheureusement. Sans doute parce qu’un poème, aussi court soit-il, synthétise finalement quelque chose d’assez long à « lire », qui vous demande du temps et de la réflexion. Qui nécessite votre implication. Et l’homme d’aujourd’hui  réclame du rapide, du « fast-food », du pré-mâché. Bien entendu, je fais ici une généralité.

En tant qu’auteur, c’est également la poésie qui me demande le plus de travail, de remise en cause.

Stéphane Dubois,

Avez-vous d’autres projets en prévision ?

Arnauld Pontier,

Une nouvelle édition de mon récit de voyage Sur Mars, paraît ce mois-ci aux éditions 1115. Une version révisée et augmentée (un premier texte avait paru en 2009). Je prépare également un nouveau roman, un post-apo, que je souhaite écrire de manière « blanche », littéraire. Privilégier l’histoire, certes, mais également l’atmosphère, en soignant la musique des mots, la scansion des phrases (comme j’ai pu le faire dans mes romans chez Actes Sud,notamment Le Cimetière des anges, ou dans ce Sur Mars sus évoqué). Enfin, je participe régulièrement à des AT de nouvelles, car j’adore écrire et lire des nouvelles. En 2019, quatre de mes textes sont d’ores et déjà retenus, chez Arkuiris et Rivière Blanche notamment. Pourvu qu’il y en ait d’autres !

Stéphane Dubois,

Quand et où nos internautes peuvent-ils espérer vous rencontrer pour des séances de dédicaces dans les semaines et mois à venir ?

Arnauld Pontier,

Je serai présent, en compagnie de Pierre Thomas, planétologue, professeur émérite à l'ENS de Lyon, à la Librairie de Paris de Saint-Etienne, le 26 mars, dans le cadre d’une soirée organisée par l’association Astronef. Il sera question de Mars. Ensuite, on pourra me retrouver à Livres en scène, à Ceyzeriat, les 04 et 05 mai ; aux Imaginales d’Epinal, du 23 au 26 mai ; aux Imagin’ères d’Angers, les 8 et 9 juin ; au Salon du livre de Pusignan, les 14 et 15 septembre, et enfin aux Aventuriales de Ménétrol, les 28 et 29 septembre. Du moins, c’est l’état de mon planning de dédicaces à ce jour.

Stéphane Dubois,

Merci d’avoir bien voulu nous accorder cet entretien.

 

Biographie et bibliographie de l’auteur :

Je suis né en septembre 1957, à Valenciennes. J'ai passé une grande partie de mon enfance à l’étranger (principalement au Laos et en Algérie) et j'ai ensuite voyagé, dans une quarantaine de pays. Depuis 2014, je vis dans un petit village de Haute-Savoie.

J'ai exercé différents métiers (disquaire, anténiste, serveur, publicitaire, testeur informatique, cadre administratif…), dont celui d’éditeur (j'ai longtemps dirigé les éditions Paris Musées, que j'ai contribuer à créer).

Depuis 2012, j'enseigne les arts chinois (Qi Gong, Tai Chi, Do In…) et  je poursuis mon travail d’écriture et de direction d’ouvrages

Depuis 2002, j'ai publié de nombreux textes : romans, nouvelles, récits, poésie et contes, en littérature générale comme en littérature de l’imaginaire.

Voici quelques points de repère :

 

1957, le 30 septembre : naissance à Valenciennes (59)

1961, départ pour Paksé (Laos)

1962, départ pour Vientiane (Laos)

1967, départ pour Béchar (Algérie)

1969, départ pour Aïn Témouchent (Algérie)

1971, retour en France, à Embrun (05) - élève au lycée Honoré Romane

1976, décembre, service militaire à Hauteville (21)

1977, mars, fin du service à Besançon -  au 27° RI

1979, faculté de Lettres modernes d'Aix-en-Provence

1981, arrivée en région parisienne...

2002, premier roman : La Fête impériale

2003, deuxième roman : La Treizième Cible et premier livre pour enfants : La Légende du jardin japonais

2004, prix Marguerite Yourcenar pour La Treizième Cible, et premier recueil collectif : Linea n° 3

2005, troisième roman : Le Cimetière des anges et deuxième livre pour enfants : Les Petits Vers

2006, quatrième roman : Equinoxe et réédition en collection Babel (poche) de La Fête impériale

2007, premier recueil de poésie : Marbre et traduction en portugais de mon premier roman, La Fête impériale : Festa Imperial - Memórias De Um Libertino

2008, cinquième roman : Le Fruit du silence

2009, premier récit de voyage : Sur Mars, récit de voyage en terre rouge, 3 recueils de nouvelles collectifs : Si elles savaient..., Codex Atlanticus n° 18 et Au nom de la fragilité

2010, 2 recueils de nouvelles collectifs : Histoires cueillies pour Haïti et Histoires d'eau.

2012, second recueil de poésie : Le monde entrebâillé

2013, sixième roman : Agharta - Le temps des Selkies (de la SF)

2014, 3 recueils de nouvelles collectifs : Le Réchauffement climatique et après..., Dimension Système solaire et Histoires de Folie.

2015, premier recueil de nouvelles personnel : Dimension Arnauld Pontier (SF et Fantastique) et 2 recueils de nouvelles collectif : Dimension New York 1 et D'écriture en écriture

2016, nouveau lieu de résidence : Thollon-les-Mémises (74), 1 recueil de nouvelles collectif : L'Art de séduire

2017, septième roman : F.E.L.I.N.E. (de la SF) et 1 recueil de nouvelles collectif : Entre rêves et irréalité

2018, huitième roman : L'Equilibre de l'extinction (FELINE 02),1 recueil de nouvelles collectif : Musiques d'outre-mondes, première publication en revue (Galaxies n°52), second recueil de nouvelles personnel : The Avenue in the Rain, deuxième publication en revue (GandahaR n°15)

A VENIR... Provisoirement

2019, neuvième roman : Le Vaisseau noir (FELINE 03), 3 recueils de nouvelles collectifs : Migrations du futur, Le Temps revisité et Etranges détectives, troisième livre pour enfants : Nicolas contre la reine de Serkle, second récit de voyage : Sur Mars - voyage en terre rouge.

Illustration Mike Hoffman

Illustration Mike Hoffman

2174. Le Vaisseau Noir

Lars Hamilton, alias Lothar Milton, ex-Conseiller général de la Fédération, Maître de l’organisation déviante Arach, responsable de trois génocides planétaires, reste insaisissable…

Mais si, grâce à ses multiples avatars, il a pu jusqu’à présent échapper à la F.E.L.I.N.E. : la Force d’Elimination, de Libération et d’Intervention Nano-Equipée, échappera-t-il au capitaine Saronis et à son extraordinaire VAISSEAU NOIR ?

Prix

18,00 € 

Référence

BL2174

ISBN-13: 978-1-61227-840-7

172 pages - 18 euros

Extrait en téléchargement légal et gratuit

Voir les commentaires

Entretien Christophe Martinolli

Entretien

avec

Christophe Martinolli

 

 

Bonjour Christophe, tu as plusieurs casquettes : scénariste, réalisateur, auteur de bandes dessinées et romancier, pourquoi ce besoin de toucher à diverses formes de création ?

 

Bonjour Stéphane, chaque histoire trouve sa place dans les différentes formes, et parfois j’ai des surprises : mon premier roman était un projet TV qui n’a pas abouti, et mon second un projet BD qui ne s’est jamais achevé. Le roman est un art où la liberté de création et de loin la plus grande : je ne suis pas dépendant d’un réalisateur, d’un budget, ou d’un dessinateur. Toutes ces formes de création sont complémentaires, et je me définis d'abord comme “Storyteller” (un mot qui n’a pas vraiment d’équivalent en français). Ces diverses formes de création commencent toutes par une page blanche. Elles s’écrivent. Ce sont des disciplines cousines, qui se ressemblent parfois, mais ne font pas appel aux mêmes centres de réflexion dans le cerveau. En bandes dessinées, au cinéma ou à la TV, j’écris pour l’image et le son seulement. Tout doit passer dans l’action, absolument tout. En roman c’est différent, la liberté est plus grande, on peut penser à la place des personnages, et décrire leur ressenti, leurs réflexions sur le monde dans lequel ils évoluent. L’idée d’écrire pour ces différentes formes c’est que je ne parle pas aux mêmes publics, même si parfois les spectateurs et les lecteurs sont les mêmes.

 

Quelle forme d’écriture tu préfères, ta formation de base est scénariste, tu as un master en scénario, je crois ?

 

Oui absolument, je crois que mon cerveau est programmé pour penser images et sons et même quand je fais de la BD ou des romans, je ne peux m’empêcher de voir le film ! La forme d’écriture que je préfère est donc, clairement, le scénario de cinéma ou de télévision.

 

 

Avec CORPS d’ÉTAT, tu as publié une trilogie très politique, et prochainement tu sors « Après l'effondrement » qui est un roman de science-fiction, pour ce grand écart, si cela en est un ?

 

Il n’y a pas vraiment d’écart, CORPS d’ETAT est avant tout une dystopie, donc un thriller politique d’anticipation. J’y narre l’anticipation d’une France plongée en dictature dans un avenir proche, avec la robotisation, l’avènement des voitures autonomes, de l’intelligence artificielle, et des prémices de l’effondrement social et politique qui menace à cause du dérèglement climatique. APRÈS L’EFFONDREMENT est clairement une science-fiction, avec comme sous-genre le Cyberpunk (qui est une dystopie et une critique d’un système politique) et évidemment le Post-Apo. La France s’est déjà effondrée, et les élites ont mené une guerre contre le reste de la population pour pouvoir s'échapper dans les étoiles avec les dernières ressources.

 

Tu  peux nous dire pourquoi tu as choisi de sortir tes ouvrages sur des plates-formes internet, quel est ton avis sur l’accueil fait par les libraires traditionnels aux petites maisons d’édition et à l’autoédition ?

 

J’ai choisi l’autoédition parce que la liberté d’expression que ce format de diffusion est sans égal. En TV, au cinéma, ou en BD je suis dépendant des attentes d’un tiers qui va avoir droit de vie ou de mort sur mes histoires. J’adore vraiment travailler en équipe et être conseillé, corrigé, mais se retrouver devant sa page blanche avec le sentiment qu’on peut écrire absolument tout ce qu’on veut est nécessaire pour conserver un équilibre entre soi et les autres. En revanche autoédition ne veut pas dire solitude : je travaille souvent avec mon co-auteur Thomas Martinetti (avec qui j’ai développé mon dernier roman), je fais relire le texte par des bêta-lecteurs, je travaille avec un illustrateur et une maquettiste pour la couverture. Je tiens à avoir conserver un haut niveau de satisfaction de mes lecteurs, de sorte qu’ils ne fassent pas la différence avec mes bandes dessinées éditées.

 

Concernant mon rapport avec les librairies traditionnelles je regrette que Amazon ne puisse pas distribuer les livres auto-édités via le circuit classique (il faut passer par un prestataire payant). J’espère que cet état de fait changera à l’avenir, il y a de véritables pépites dans l’autoédition à découvrir ! Je fais d’ailleurs parti du Club des Indés, qui regroupe plusieurs autrices et auteurs indépendants, et beaucoup d’entres nous font des dédicaces en librairies.

 

 

Dans  les genres de l’imaginaire, quelles sont celles qui t’ont marqué et influencé ?

 

Globalement, je suis très porté vers la science-fiction et l’anticipation, mais j’adore aussi le fantastique quand il est traité de manière réaliste.

 

 

Tu peux nous faire une « playlist » de ce qui tu préfères actuellement dans la Science-fiction aussi bien comme : Livres, BD, Films… ?

 

Dans le roman, je suis obligé de citer LA NUIT DES TEMPS de Barjavel (qui d’ailleurs était un scénario de film avorté !). En bandes dessinées, les oeuvres de Bilal (LE SOMMEIL DU MONSTRE, 32 DÉCEMBRE), et de Schuiten et Peeters (LES CITÉS OBSCURES) m’ont beaucoup marquées. Au cinéma, je suis un fan de James Cameron (ABYSS, AVATAR), Nolan (INTERSTELLAR), et Spielberg (liste trop longue)!

 

Merci de nous avoir accordé cet entretien.

 

 Extrait en avant-première tiré du chapitre 1 :

 

L’enfant est seul et croit reconnaître l’infirmerie dans laquelle il s’est endormi la veille. La lumière ambiante s’adapte à son réveil et éclaire un peu plus la pièce.  Les murs de ce lieu sont parfaitement blancs, ou gris. Rien ne dépasse. Tout brille. Combien de temps a-t-il dormi ? Son regard est attiré par la seule fenêtre de la pièce. Elle est noire, il n’y a rien à voir mais il a cru apercevoir quelque chose bouger grâce à sa vision périphérique développée. L’enfant est jeune mais il est doté de réflexes de survie et de chasse. À l’affût, il la fixe longuement. Soudain, ronde et bleue une planète apparaît dans le hublot pour disparaître aussitôt. Fasciné par sa rotation, il n’a pas entendu entrer une femme médecin, de chair et d’os, marcher à pas feutrés.

 

L’enfant sursaute et se met sur la défensive.

 

La femme médecin lui lance un grand sourire.

Elle connaît aussi son prénom.

— Bonjour Elon, comment vas-tu ? Bienvenue dans le Nouveau Monde.

Tu as de la chance. Ton réveil s’est bien passé ? Souffres-tu quelque part ?

 

D’abord apeuré par l’irruption de cette adulte étrangère, Elon est rassuré par son sourire bienveillant. « Oui, j’ai de la chance » se dit-il en l’observant s’occuper tendrement de lui. Ses gestes sont doux et souples. Lui est un enfant sauvage, il ne supporte pas qu’on le touche. Il faut l’apprivoiser. Elle porte une natte et ses cheveux roux sont noués à la perfection. Elle sent bon la fleur.  Elle est jolie. Elle a la peau claire, sans aucune blessure ni cicatrice. Ses yeux sont jaune et vert. Ses mains à lui, pourtant si jeunes, ont déjà tant été meurtries.

 

— Madame, est-ce qu’on sait ce qui est arrivé aux gens de la Terre ?

— Je suis confuse… personne ne t’a prévenu avant qu’on t’endorme ? Attends une seconde, j’accède à ton dossier. C’est vrai que tu es un cas très particulier, précise-t-elle avec un petit sourire en coin. Alors… Tu n’as pas encore de numéro, mais nous t’en avons attribué un provisoire. Sans ce numéro, l’intelligence artificielle de l’Arche t’aurait déjà tué. Tu as été placé ici en quarantaine. Nous te mettrons bientôt ta nouvelle puce, mais ne t’inquiète pas, ça ne fera aucun mal.

 

Elon n’est pas sûr d’avoir tout suivi, il n’a compris qu’un mot sur deux.

— En quarantaine ?

— Oui, tu ne viens pas de notre Cité. Nous t’avons recueilli ici. Tu ne t’en souviens pas ?

 

Elle marque une pause, cherche ses mots pour ne pas le blesser et atténuer la souffrance qu’il va vivre en apprenant la vérité. Les yeux vert et jaune de la femme médecin fixent longuement le regard du petit garçon.

— Elon, écoute... Ce que je vais te dire va sûrement te faire du mal, mais tu dois être avec nous, ici, dans le monde réel. Tu n’as pas été entraîné à ça et je veux absolument t’éviter une dissociation. Tu vas m’écouter bien calmement. Regarde-moi bien dans les yeux.

 

Elle marque encore une pause et parle d’une voix douce, en ne lâchant pas une seconde son regard.

 

— Les gens que tu connaissais sur Terre sont tous morts… depuis très longtemps.

— Madame, combien, combien de temps j’ai dormi ?

— Mille deux cent quatre-vingt-quatre ans, comme tout le monde ici.

 

C’est à ce moment-là qu’il s’est évanoui. Ce n’est pas tous les jours qu’on renaît, car c’est bien de cela dont il s’agit. Tous les passagers de l’Arche vivent une seconde naissance, et pour certains le choc émotionnel et psychologique est tellement intense, que même entraîné, les risques de crise cardiaque sont extrêmement élevés. C’est pour cette raison qu’une des lois fondamentales de l’Arche a été de faire partir en priorité des familles entières, sans les séparer.

 

Lorsqu’Elon reprend ses esprits, il est allongé sur un lit moelleux, dans une chambre, entouré par d’autres enfants du même âge que lui, mais en bien meilleure forme. Leur peau est rose, ou marron, sans aucune imperfection, et leurs cheveux bien coiffés, brillent. Lui n’est qu’un petit rat fripé. C’est ce qui arrive quand on n’a connu que le manque, la maladie, la faim, et les morsures indélébiles de la cruauté des hommes.

 

— Il se réveille ! Fait l’un des petits garçons, le plus courageux, avec la peau marron.

— Où, où sont les gens qui étaient avec moi ? Des adultes ! Ils m’ont sauvé, je veux les voir, maintenant ! S’emporte Elon.

 

Visiblement, la petite troupe devant lui n’a absolument aucune idée de ce qui lui est arrivé avant qu’il monte dans l’Arche. Ils se sont déjà posés mille questions à son sujet et le regardent en chiens de faïence. Il ne leur ressemble pas. C’est une évidence. Son visage, ses cheveux, et sa peau sont un parchemin sur lequel s’est écrite une histoire chaotique. Il a des cicatrices sur tout le corps. Ils échangent même des mots dont il ignore le sens. Ils sont allés à l’école quand il n’a connu que la survie. Les souvenirs douloureux affluent. Son père avait tout fait pour le sauver. Ils avaient été enlevés par des hommes sanguinaires qui comptaient le dévorer, lui et sa mère. Servir de nourriture, voilà à quoi étaient destinés les enfants sur cette vieille Terre ravagée. A cette pensée retrouvée, son ventre se contracte, un vide immense se creuse dans son corps. Ses yeux pleurent. Sa maman lui manque. Doit-il leur dire ?

 

— Tu pleures ? Fait la petite fille blonde aux yeux clairs en s’approchant de lui. Mais où est ta maman ?

 

Rien que d’entendre ce mot, sa gorge se serre encore un peu plus. Comment leur raconter ? Impossible.

— Elle est morte.

— Et ton papa ?

— Il est mort.

— Ah, c’est pour ça qu’ils t’ont mis avec nous ? Nous aussi on a perdu notre maman, elle ne s’est pas réveillée du long sommeil.

— Mon papa est encore en salle de réveil, fait l’autre.

— Les adultes, c’est plus long, précise fièrement la petite blonde, en tentant de se rassurer aussi.

 

Quand elle a dit ça, c’était comme si une partie du poids qu’il avait sur sa poitrine s'était envolé. Il n’est pas seul. Et ici, les adultes semblent être bienveillants avec les enfants. Il se sent protégé des gens méchants. Et ces enfants, si beaux, souffrent aussi comme lui dans leurs cœurs. Peut-être qu’un jour, il leur dira..

Il leur racontera... D’où il vient.

 

Sa place, ici dans cette Arche, il la doit à une grande personne : Aelys. Elle a refusé de monter dans ce vaisseau titanesque construit par plusieurs générations d’êtres humains, et a décidé de rester sur Terre pour aider les gens comme lui. Sans elle, le petit Elon ne serait pas là pour vous raconter son histoire. Est-il le seul à se souvenir de son sacrifice ? Il est désormais l’unique représentant de la majorité de l’espèce humaine, qui a été sciemment abandonnée pour qu’une toute petite minorité puisse se sauver.

 

Cette minorité est là, leurs enfants se tiennent à ses côtés, l’air pourtant si innocents.

 

En observant depuis les montagnes les gigantesques murs de la Cité-État qui abritait l’Arche, ses parents lui racontaient qu’ils étaient des monstres, qu’ils ne fallait surtout pas les envier. Qu’ils étaient pires que les rôdeurs qui voulaient les dévorer. Son père lui a juré à plusieurs reprises qu’ils étaient, eux, les derniers représentants d’une humanité bienveillante.

 

C’était avant qu’il rencontre Aelys.

 

******

 

 

 

Résumé du roman :

Dernier Départ ; Après l’effondrement :

. Une comète va annihiler la vie sur Terre.

 Aelys fait partie des élites sélectionnées pour coloniser une nouvelle planète. A l’extérieur de la base de lancement, la civilisation s’est déjà effondrée depuis cinquante ans. 

 

 Convaincue qu’elle pourra aider à reconstruire l'humanité après l'impact, Aelys s'enfuit. Sa famille n’a que trente-huit heures pour la retrouver avant le dernier départ.

 

Biographie de l’auteur :

Christophe Martinolli est scénariste, réalisateur, auteur de bandes dessinées et romancier.

 

Titulaire d'un master en scénario de l'Université Paris 8, Christophe complète sa formation à l’École Nationale Louis Lumière et au Conservatoire Européen d’Écriture Audiovisuelle.

 

Sa carrière de scénariste débute avec des courts métrages diffusés sur TV5 Monde, Youtube, et TF1, puis se poursuit avec la série jeunesse DÉJÀ VU pour France 2. Christophe travaille en étroite collaboration avec Thomas Martinetti. Il co-signe avec lui les scénarios des 3 tomes de la bande dessinée SEUL SURVIVANT, édités chez Les Humanoïdes Associés. Christophe et Thomas développent actuellement plusieurs projets pour la télévision.

 

Ses deux romans CORPS d’ÉTAT et APRÈS L'EFFONDREMENT sont auto-édités sur Amazon.

 

Originaire de Nice, il vit actuellement à Paris.

Bande Annonce

Christophe Martinolli

Christophe Martinolli

Voir les commentaires

Métamorphoses 1858

 

Métamorphoses 1858 

TOME 01 – TYRIA JACOBAEAE

PAR ALEXIE DURAND – SYLVAIN FERRET

 

Le premier tome de cette trilogie sortira le 9 janvier, le deuxième tome de la série sortira en juin 2019 et le troisième et dernier tome, tout début 2020.

 

Métamorphoses est une trilogie steampunk, elle se déroule dans un univers alternatif a la réalité, plus proche de la dystopie que de l’uchronie.

 

Pour un public averti.

 

Résumé de la trilogie :

Paris, été 1858 : au cœur de l’atmosphère étouffante des rues, une jeune couturière disparaît dans la plus totale indifférence. Son jeune frère Emile parvint à convaincre un étonnant duo, d’enquêter sur cette mystérieuse disparition : Stanislas Andrzej, détective amateur, et son ami et colocataire Joseph, médecin de profession. Stanislas voit cette enquête comme l’occasion de se refaire financièrement sans trop de difficulté, alors que Joseph, comme pour toutes les affaires dont s’occupe Stanislas, la perçoit d’un mauvais œil…

 

Alors qu’ils pensaient à une simple histoire de fugue, ils découvrent bien vite que deux autres jeunes femmes ont disparu la même semaine. Même âge, même corpulence, et même milieu populaire. Et lorsque l’une d’entre elle est repêchée dans la Seine, le corps méthodiquement vidé de ses organes, l’enquête initiale prend alors une tout autre tournure.

Qui a bien pu s’adonner à une telle abomination? Un chirurgien surement, mais un retors, un pervers.

 

Car chaque organe prélevé l’a été sur le sujet encore vivant… L’œuvre d’un fou ou d’un génie ? Et dans quel but ? Stanislas entraine Joseph dans une course effrénée contre le mal, l’étrange et le morbide jusqu’à découvrir une horrible machination bouleversant toutes leurs certitudes. Une quête qui se métamorphosera en un prodigieux voyage initiatique.

 

Date de parution : 09/01/2019  /

ISBN : 978-2-7560-9916-3 Scénariste : DURAND Alexie

Illustrateur : FERRET Sylvain

Coloriste : FERRET Sylvain

Série : METAMORPHOSES - 1858 (LES)

Collection : CONQUISTADOR

 

Biographies  des auteurs :

 

ALEXIE DURAND

EST NÉE EN 1973, À RODEZ DANS L’AVEYRON OÙ ELLE RESIDE.

Après des études d’Histoire au Mirail à Toulouse, elle fait différents boulots qui n’ont absolument rien à voir avec ses études, ni avec l’écriture. Cependant elle a toujours écrit pour son propre plaisir. Gamine, elle lit tout ce qui lui tombe sous la main, avec une préférence pour Jules Vernes et Gaston Leroux. Elle grandit également avec les histoires que lui invente sa soeur, imprégnées de passages secrets et d’héroïnes au mauvais caractère. En grandissant, Alexie est fortement influencée par science-fiction, la fantasy, ainsi que les romans d’espionnage et les policiers.

 

Il y a quelques années, après une longue discussion avec Sylvain Ferret, qui cherchait un(e) scénariste pour monter son projet, elle se lance dans l’écriture du scénario des Métamorphoses 1858, qui est sa première publication en bande dessinée.

 

 

 

SYLVAIN FERRET

EST NÉ LE 29 DÉCEMBRE 1989 À SAINT-TROPEZ IL RÉSIDE À TOULOUSE.

 

Sylvain travaille comme graphiste et poseur en enseigne-signalétique. Passionné de bande dessinée depuis gamin, il a toujours dessiné et de créer des projets. Ses influences sont multiples, venant du manga, du comics ainsi que de la bande dessinée franco-belge. Le cinéma tient également une place importante dans son mode de création tout comme l'animation japonaise et les jeux vidéo. À 17 ans il rencontre Tony Valente par le biais de son libraire qui va être une sorte de mentor pour lui durant plusieurs années. En 2016, Alexie, qui est de sa famille, lui parle de ses envies d'écriture et lui propose un scénario. Moins d'un an plus tard le projet est signé chez Delcourt.

Métamorphoses 1858
Métamorphoses 1858
Métamorphoses 1858
Métamorphoses 1858

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog