Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Site sur la Science-fiction et le Fantastique

1 2 3 4 5 > >>

Articles avec #bd manga (sauf festival d'angouleme)

Jean Dujardin, Opening Ceremony © Miguel Bueno, NIFFF 2019

Jean Dujardin, Opening Ceremony © Miguel Bueno, NIFFF 2019

NIFFF 2019

EMOTIONS EN CASCADE

 

Cette 19e édition a charrié son lot d’émotions avec la signature historique de la charte SWAN pour l’égalité et l’inclusion dans les festivals de cinéma. Le NIFFF est le premier festival de cinéma fantastique à conclure ce pacte essentiel. Le public a plébiscité l’Open Air dans un format augmenté qui a connu une fréquentation inégalée. La projection du mythique LOONEY TUNES marquera longtemps le public et les pavés de La Place des Halles. Les comédiens Sergi Lopez et Jean Dujardin ont chauffé à blanc les salles lors des premières suisses de 7 REASONS TO RUN AWAY (FROM SOCIETY) et LE DAIM de Quentin Dupieux. La compétition asiatique a pris son envol grâce à la présence de Miike Takashi (FIRST LOVE), grand amoureux des rives de Neuchâtel, ainsi que du Coréen Lee Won-tae (THE GANGSTER, THE COP, THE DEVIL).

 

NOUVEAU FORMAT CONVAINCANT POUR NIFFF EXTENDED ET INVASION

 

Cette édition était marquée par le rapprochement du volet spécialisé NIFFF Extended et le pluridisciplinaire NIFFF Invasion. Ces deux volets, désormais pensés comme un ensemble, ont proposé des ponts entre jeu et théorie, au travers des nombreuses installations au Temple du Bas et des symposiums. On notera la présentation futuriste du directeur de studio du mythique Weta Workshop Greg Broadmore ainsi que celle de l’historien Denis Pellerin, conservateur de la collection DIABLERIES de Brian May (guitariste de Queen)..

 

LA SUISSE EN PÔLE POSITION

 

La Suisse a brillé tout au long de ce rendez-vous estival avec des propositions riches et transversales. L’atmosphère était électrique lors des sessions de pitching du FANTASTIC WEB CONTEST III en partenariat avec la RTS. Le projet LES ENFANTS TERRIBLES de Malou Briand et Raphaël Meyer (Box Productions) remporte la session et part en production dès cet été pour une présentation exclusive en première mondiale lors de l’édition jubilé du NIFFF. Yann Gonzalez a accompagné la promotion actuelle de jeunes réalisateurs de l’ECAL avec CONTES MIROIRS DE LA JEUNESSE. On notera encore la présence de deux auteurs émergents helvétiques Blaise Harrison avec LES PARTICULES gravitant autour du CERN et du talentueux Simon Jaquemet pour DER UNSCHULDIGE.

 

LE NIFFF EN CHIFFRES

 

Cette 19e édition au budget total de 2’339’000 CHF a présenté durant 9 jours plus de 150 films au sein de 15 sections. D’une capacité simultanée de 2’135 festivaliers, les 165 projections publiques ont dévoilé 90 longs métrages, 69 courts métrages venus de 51 pays avec 21 premières mondiales, 5 premières internationales, 8 premières européennes et 51 premières suisses. Les programmes gratuits NIFFF Extended et NIFFF Invasion ont proposé 107 activités dont 41 conférences.

 

Communiqué de presse

Voir les commentaires

KILL OR BE KILLED TOME 04

KILL OR BE KILLED

TOME 04

PAR

ED BRUBAKER,

SEAN PHILLIPS

ET

ELIZABETH BREITWEISER

 

Nous y voilà avec ce quatrième volume la série ce finie.

Encore plus déjanté et fantastique que les autres volumes, les amateurs des sagas d’Ed Brubaker ne seront pas déçus par ce tome.

 

Si vous n’avez pas encore lu les 3 premiers volumes, précipité vous dessus, l’univers scénaristique et des illustrations superbes et une colorisation qui renforcez encore et approfondi les deux premiers.

 

Un cahier d’illustration de Sean PHILLIPES clôture l’album.

 

Espérons que nous aurons rapidement de nouveaux albums signés ED BRUBAKER.

 

Résumé de la série :

La Dream Team formée par Ed Brubaker et Sean Phillips confirme !

Après le succès mérité de Fondu au Noir, Kill or be Killed nous conduit sur les pas d’un homme contraint d’assassiner des criminels pour survivre.

 

Dylan s’enfonce toujours un peu plus dans les ténèbres, tandis que les forces de police de New York sont aux trousses de ce type masqué qui s’en prend aux salopards de la ville. Le justicier malgré lui finit par se rendre…

 

Mais coincé entre les murs d’un hôpital psychiatrique, il constate que le Mal et la corruption qui règnent à l’extérieur l’ont suivi là où il est maintenant…

 

Album cartonné

168 pages

190 x 284 EAN

EAN : 978-2-4130-1343-

ISBN : 978-2-413-01343-3

Scénariste : BRUBAKER Ed

Illustrateur : PHILLIPS Sean

Coloriste : BREITWEISER Elizabeth

Série : KILL OR BE KILLED

Collection : CONTREBANDE

PRIX : 16,50€

 

Ce tome est disponible en version numérique

 

ED BRUBAKER

EST NÉ EN 1966 À BETHESDA. IL RÉSIDE EN CALIFORNIE (USA).

Il est l’un des scénaristes les plus en vogue du divertissement américain. Il débute sa carrière en 1997 chez des petits éditeurs indépendants, comme Alternative Comics, avant d’être sous contrat d’exclusivité avec DC Comics. Il travaille pour le label Vertigo et commence une collaboration, qui se révèlera fructueuse, avec Sean Phillips sur leur série Sleeper (2002). Fin 2004, libéré de ses obligations avec DC, Brubaker travaille sur Captain America (qu’il a tué et ressuscité !) et Daredevil pour Marvel. En 2007, il retrouve Sean Phillips pour la série Criminal, sous le label Icon de Marvel, qui sera salué par la critique et les prix. Fort de ce succès, les deux artistes poursuivent leur collaboration avec Incognito, puis Fatale (Delcourt). Ed Brubaker collabore également avec Steve Epting sur une nouvelle série d’espionnage, Velvet. En 2016, il rejoint la prestigieuse équipe de scénaristes de la série télévisée à succès Westworld, diffusée sur HBO. Ed Brubaker a reçu l’Eisner Award du Meilleur scénariste en 2007, 2008 et 2010, de la Meilleure série en 2012 et 2016, et enfin de la Meilleure nouvelle série en 2015 pour Fondu au noir.

 

SEAN PHILLIPS

EST NÉ EN 1965 AU ROYAUME-UNI, OÙ IL RÉSIDE.

Dessinateur de génie, il travaille depuis quelques années quasiment exclusivement en collaboration

avec Ed Brubaker (Criminal, Incognito, Fatale, Fondu au noir et Kill or Be Killed).

 

BREITWEISER Elizabeth

Elizabeth Breitweiser est dorénavant la coloriste « attitrée » des séries d’Ed Brubaker, notamment Velvet

(Éditions Delcourt).

KILL OR BE KILLED TOME 04
KILL OR BE KILLED TOME 04
KILL OR BE KILLED TOME 04
KILL OR BE KILLED TOME 04

Voir les commentaires

Eiji Otsuka Séminaire professionnel de l’enseignement de la bande dessinée

Eiji Otsuka

Séminaire professionnel

de l’enseignement

de la bande dessinée

 

Date : les 27 samedi, 29 lundi, et 30 mardi juin (l’après-midi et le soir)

Lieu : A.A.A. (21, rue d’Antin 75002 Paris)

Contact et Inscription : foucault2002@gmail.com

 

 

Introduction :

Ce séminaire, ouvert à toute personne intéressée par l’enseignement de la bande dessinée en général, aura lieu dans le cadre des études d’Eiji Otsuka à l’International Research Center for Japanese Studies, le centre national des études sur la culture japonaise qui accueille des chercheurs de divers pays, comme l’étape suivante d’un projet appelé l’École mondiale du manga, un atelier réalisé partout dans le monde, qui a expliqué et fait pratiquer les techniques cinématographiques du manga aux gens souhaitant être mangaka.

 

Ce séminaire a pour but de partager et d’étudier les programmes et les méthodes d’enseignement de la bande dessinée (réunissant aussi bien le franco-belge, le comics, que le manga) en présentant ceux et celles d’Eiji Otsuka comme exemple.

 

Mais, pourquoi se pencher spécifiquement sur l’enseignement de la bande dessinée ?

 

Alors qu’il donnait des cours ou animait des ateliers sur la création d’un manga pour plusieurs universités au Japon et travaillait sur le projet international, Otsuka est arrivé à une reconnaissance de la BD que l’on ne pourrait atteindre seulement avec les lectures de livres ou d’ouvrages. Sa manière d’enseigner est une sorte de dialogue parce que le professeur tente de saisir l’intention des élèves dans les expressions de leurs oeuvres, et puis de leur donner des conseils en tenant compte de leurs intentions. Par exemple, dans ce cas, les conseils pour les créateurs est d’indiquer un emploi plus efficace de compositions de cases, de cadrages et de mis en page, par rapport à ce qu’ils veulent faire dans leurs expressions, selon leurs interprétations de scénario. S’il existe le style, il n’est que le résultat de tels tâtonnements en réalité. Cette expérience a introduit chez Otsuka l’idée que les études de la BD seraient proprement liées aux activités créatives et son enseignement.

 

Or, oublierions-nous pour l’instant cette sorte de point de vue ? On choisit et on lit les BD seulement comme le résultat crée par des styles différents comme celui de genre soit « local » (American comics, BD franco-belge et manga) soit individuel. Partant de ce constat de la consommation de BD, pensons-nous que les BD sont définitivement divisées selon les styles ? Mais, pour, d’abord, reconnaître et puis, évoluer chaque style de la BD, la communicabilité et la stimulation réciproque entre les différentes pensées de la création seraient-elles importantes ?

 

Si les mangas semblent récemment être dans l’impasse, ce serait parce qu’ils ont sérieusement cette

tendance à se fermer aux autres pensées et styles. Si nous ne faisions rien, cette situation stérile se continuera toujours. Dans ce sens, nous pouvons dire qu’Otuska vient en France pour apprendre des BD franco-belges, et de leur manière d’être créées et enseignées parce qu’il fait partie des Japonais pessimistes quant au futur du manga.

 

Si nous mettons en cause la BD au niveau concret du processus productif, nous pouvons nous concerter et nous influencer réciproquement sans apporter de jugement sur les styles respectifs. C’est une idée à quelle Otsuka est arrivée grâce à ses activités pédagogiques. Ce séminaire propose donc de partager et d’étudier ensemble la méthode de l’enseignement de la BD comme point de départ. Dans les circonstances actuelles, nous tentons de commencer par une présentation des activités de l’enseignement donné en pratique au Japon et de les comparer avec celles des participants afin de préciser les différences ou les problématiques.

 

Un des objectifs finals de ce projet est d’ainsi favoriser une nouvelle situation qui permettrait aux diverses pensées créatives et styles de communiquer et par la suite de créer un nouveau style de BD.

 

Professeur de séminaire :

Eiji Otsuka : Professeur à l’International Research Center for Japanese Studies à Kyoto et professeur invité à The University of Tokyo. Il est connu en France comme le scénariste de MPD-Psycho et Kurosagi — Livraison de cadavres aux Édition Pika. Il publie au Japon les nombreux ouvrages des critiques de manga ou de littératures de même que des ouvrages d’enseignement de la création de manga ou de scénarios.

 

Tadahiro Yamamoto : Professeur à Kobe Design University dans la section de manga. Ses spécialités sont le film et la photographie. Il a effectué plusieurs activités expérimentaux de tourner un film selon des story-boards de manga pour préciser les techniques cinématographiques utilisés dans les mangas en collaboration avec Eiji Otsuka. D’autre part il a été plusieurs fois remporté le prix comme un photographe.

 

Tatsuya Asano : Chargé de cours à Kobe Design University. À partir de septembre 2015, il sera maître assistant à Beijing Foreign Studies University pour enseigner le manga, notamment la composition des

cases. Il a publié plusieurs manga au Japon. Son intérêt actuel est une assimilation des styles de la BD franco-belge dans ses oeuvres.

 

En collaboration avec :

A.A.A. (http://aaaparis.net/Manga/),

Toulouse Manga (http://toulousemanga.fr/)

Et

Human Acadmy (http://eu.athuman.com/)

 

 

Participants :

Comme participants, nous souhaitons des professeurs de BD (d’un atelier, d’école professionnelle ou universitaire), des professeurs d’art, des dessinateurs de BD, des éditeurs de BD, et/ou toute personne

intéressée par l’activité pédagogique de la BD. La faculté de dessiner n’est pas forcément demandée aux participants.

 

La participation est gratuite. (Places limitées : 25)

 

Cible du séminaire :

En présentant, en tant qu’exemple, les activités pédagogiques déjà établies par les trois professeurs, un des cibles du séminaire est de donner aux participants une occasion de repenser et développer ensemble les méthodes d’enseignement de la BD. Mais, bien sûr que chacun pourrait participer à ce séminaire selon ses propres intérêts. Les pratiques sont sans doute profitables à vos activités créatives de manga.

 

 

Concept des cours

La méthode de l’enseignement d’Eiji Otsuka met toujours l’accent sur l’expérience. Pendant ces jours du séminaire, les participants vont connaître en pratique « les techniques cinématographiques » de manga et « la création de récits ». Pour le premier sujet, ils vont comparer le manga avec le cinéma directement, en faisant un story-board de manga («... » néime en japonais) et un tournage d’un film par leurs-mêmes, selon le même scénario. Cela leurs montrera les différences entre le manga et le film autant que les traits communs.

 

Quant à la création de récits, Otsuka leur enseignera deux points essentiels : la maîtrise de la structure de récit et la prise de conscience du thème lié inévitablement à chaque créateur lui-même.

 

Autrement dit, la création d’un récit qui se développe ultérieurement un scénario aurait deux côtés objectif et subjectif à la fois. Pour la structure de récits, les participants apprendront les manières créatives de personnages avec dé, de récits avec le tarot qui s’appuient sur la théorie de Proppe ou sur le schéma actantiel d’A. J. Greimas. C’est pour apprendre la structure de récit. Concernant la côté subjective, en utilisant un kit spécial (un livre d’images), Otsuka leur donnera une occasion de trouver un récit à l’intérieur de chacun.

 

Nous vont annoncer ce qu’il faudrait préparer avant les cours sur le site plus tard.

Pour la participation gratuite, merci de vous inscrire par courrier avec les renseignements demandés ci-dessous :

 

1 : Prénom NOM (âge)

2 : Activité (Nom d’entreprise ou d’école, si possible)

3 : Le nom de la ville et la préfecture dans lesquelles vous habitez

4 : Titre de vos oeuvres avec le nom de la maison d’édition (si possible)

5 : Adresse de votre site (si possible)

 

Contact :

Kenzo SUZUKI (Agent en France d’Eiji Otsuka) : foucault2002@gmail.com

Face Book : https://www.facebook.com/Seminaire.Otsuka.Eiji

Site : http://aaaparis.net/Manga/seminaire-de-la-bd-eiji-otsuka/

 

 

Programme du Séminaire :

 

Le 27 samedi : 14 h 00 — 20h 30

1. 14 h 00 — 15 h 30 : Introduction – qu’est-ce que le Story Manga ? .Eiji Otsuka

2. 15 h 30 — 17 h 00 : Comment peut-on utiliser le tournage (filmer des scènes pour créer un story-board) pour la création du manga ? Tadahiro Yamamoto

 

* on va faire un tournage en réalité ensemble selon le même scénario que le cours d’Asano.

 

3. 17 h 00 — 18 h 30 : La création d’un story-board de manga selon les techniques cinématographiques Tatsuya Asano

18h30 —20h30: Réception

 

Le 29 lundi : 15 h 30 — 17 h 00

 

4. 15 h 30 — 17 h 00 : La méthode sur l’atelier de création de récits à l’aide de tarots, d’un dé et

d’un livre d’images Eiji Otsuka

5. 17 h 00 — 18 h 30 : Comment peut-on utiliser le tournage (filmer des scènes pour créer un story-board) pour la création du manga ? Tadahiro Yamamoto

6. 18 h 30 — 20 h 00 : La création d’un story-board de manga selon les techniques cinématographiques Tatsuya Asano

 

Le 30 mardi : 15 h 30 – 20 h 30

7. 15 h 30 — 17 h 00 : Comment peut-on utiliser le tournage (filmer des scènes pour créer un story-board) pour la création du manga ?  Tadahiro Yamamoto

8. 17 h 00 — 18 H30 : La création d’un story-board de manga selon les techniques cinématographiques Tatsuya Asano

9. 18 h 30 — 20 h 30 : Discussion à propos des pratiques d’enseignement de la bande dessinée Animatrice : Kaori Yoshimawa

 

Ce séminaire d’Eiji Otsuka a lieu avec l’aide financière de l’International Research Center for Japanese Studies décidé par le Directeur dans le cadre du budget en 2015.

 

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

Festival BD Le Rayon Vert,

Festival BD

Le Rayon Vert,

 

Thionville/Volkrange les 9 et 10 Mai 2015.

 

 En plein cœur du Domaine de Volkrange, aux portes de la Belgique et du Luxembourg, la ville de Thionville accueille cette année plus d'une trentaine d'auteurs, dessinateurs, coloristes, illustrateurs... pour vous offrir un large panorama du 9e art.

 

Autour des séances de dédicaces et de nombreuses animations sont associés à l'événement : expositions, conférences, cosplay, battle de dessinateurs, ateliers pour les enfants... Et l'entrée est GRATUITE!!!!!!

 

La Bande Dessinée est à l'honneur mais les livres jeunesses, les livres illustrés, la BD numérique ne sont pas en reste. Tous les styles sont représentés : franco-belge, comics, manga, roman graphique...

 

Quelques invités : Stéphane Créty, Julien Telo, Stéphane Perger, Stéphane Roux, Benoît Dahan, Jean Depelley, Johann Bodin (Yoz), Olivier Weinberg, Cyril Ceyles, Xavier Fournier, Michel Borderie, Maxime Peroz, Nicolas Garlandier, Nicolas Castello, Romain Mobias, Josselin Billard, Chandre... au total une quarantaine d'auteurs.

Voir les commentaires

Les deux Affiches du Festival en opposition symétrique

Les deux Affiches du Festival en opposition symétrique

Festival de la BD de Lyon 2014 

 

COSPLAY COMIC’S ZOMBIE

 

Le Festival s’est ouvert aujourd’hui, cette journée était plus particulièrement dédiée au Comic’s.

 

Un Cosplay zombiesque y était organisé, bien sûr nous y étions et nous vous livrons les meilleures tenues de cette sympathique initiative.

 

Demain soir, nous vous livrerons quelques entretiens d’auteurs et de dessinateurs.

 

À demain donc.

COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014
COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014

COSPLAY COMIC’S ZOMBIE 2014

Voir les commentaires

Hugo Pratt  Fable de Venise Corto Maltese

Hugo Pratt  Fable de Venise Corto Maltese

 

Folio BD sort la réédition de deux œuvres de Hugo Pratt « Fable de Venise » et « Les Ethiopiques » (nous y reviendrons dans un prochain article).

 

On est très heureux de retrouver, les œuvres d’Hugo Pratt et plus particulièrement sont mythique personnage de « Corto Matese ».

 

Dans un format de poche : 14x19 cm, le seul reproche à cette collection provient justement de son format certaines déjà petites dans le format original son parfois difficile à  lire particulièrement celles situées sur la reliure.

 

Souhaitons que de nombreux albums des genres de l’imaginaire : fantastique, SF,  fantasy… suivent.

 

 

 

Résumé de l’album 

 

Le lion grec perd sa peau de serpent septentrional entre les brumes de Venise. Telle est l’énigme léguée par le Baron Corvo à son ami Corto Maltese, parti à la recherche de la Clavicule de Salomon. Mais la quête de cette émeraude légendaire n’est pas sans danger, tout comme les secrets que cache la Sérénissime…

 

Un classique de la bande dessinée, hommage inoubliable au rêve et à l’aventure.

 

 

 

Collection Folio BD n° 5748

 108 pages

 Prix : 7.65  € 

ISBN : 9782070458356

 Code Sodis : A45835

 

 

Biographie et bibliographie  sommaire

 

Hugo Pratt est né en 1927 à Rimini (Italie)

 

Il passe les premières années de sa vie à Venise puis en Ethiopie.

 

En 1945, il commence sa carrière de dessinateur de bande dessinée. Avec Ivo Pavone, Alberto Ongaro et Dino Battaglia (entre autres), il fonde le groupe de Venise. Paraît alors, L’as de Pique.

 

De 1949 à 1962, il vit et travaille en Argentine.

 

1953 :  Création de Sergent Kirk, avec Héctor Oesterheld (5 tomes)

1957 : Ticonderoga et Ernie Pike, avec Héctor Oesterheld.

1959 : Ann de la jungle

1962 : Capitaine Cormorant (édition Glénat) Fort Wheeling (éditions Casterman)

1965 : Adaptation de l’île au trésor de Stevenson

1967 : Publication du premier tome de la série Corto Maltese, la ballade de la mer salée

1969 : Publication du premier tome de la série Les scorpions du désert

1976 : Sven-l’homme des caraïbes

1977 : La macumba du gringo

1978 : À l’ouest de l’éden

1980 : Jesuite Joe

1983 : Un été indien, dessin de Milo Manara

1984 : Cato Zoulou

 

Reconnu comme l’un des maîtres de la bande dessinée, primé mondialement, Grand prix national des Arts graphiques, l’éternel voyageur s’installe à Grandvaux en Suisse.

 

1988 : publication du dernier tome de Corto Maltese, Mu.

1991 : El Gaucho, dessin de Milo Manara.

1995 : Saint Exupéry, le dernier vol. Morgan

 

Hugo Pratt est décédé le 20 août 1995 en Suisse.

Les œuvres d’Hugo Pratt sont principalement publiées en France par les éditions Casterman.

 

(Source FOLIO BD)

 

 

 

Autres titres et auteurs de la collection :

« Aya de Yopougnon » (6 tomes) par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie.

 

« Fais péter les basses, Bruno ! » par Baru.

Voir les commentaires

A.O.C N°29

A.O.C Aventure Onirique et Compagnie ,

fanzine de SF-Fantasy-Fantastique

 

Ce numéro es assez exceptionnel  étant donné que l’un des nouvelles l’est sous une forme de Bande Dessiné, les responsables regrettent que il n’en soit pas plus souvent le cas, il est vrais que la forme 8 pages en format A5 (plus une couverture) limite le nombre de cases (plus ou moins de 4 à 7 suivant les planches. N’hésite pas a envoyez pour les prochains numéros vos planches.

Il s’agit dans le cas présent d’une nouvelle de SF non dépourvu d’humour, de Tony Szabo, intitulé «  les Aventures de ROC et Stella, le Triumvirat seigneurs des mouches ».

 

Bien sûr vous retrouverez des nouvelles « littéraires » comme à chaque livraison de ce fanzine, en l’occurrence :

« La Dernière Croix » de Anne Goulard (illustration Eric Faure-Brac) une histoire de vampire assez gore.

 « Cendrillon ne dansera plus » (Illustration Virgilles) courtes nouvelles de deux pages, je n’en dirais donc pas plus.

« Le Modèle » de Réjane Durand (illustration Jean-Michel Prats)

« Acier froid sur les poumons » de Phil Becker (illustration de 570)

Couverture de ce numéro : Farah Douibi

Couverture de ce numéro : Farah Douibi

Voir les commentaires

Reed Man éditeur et auteur de bandes dessinées

Bonjour Reed Man,

Tu peux nous parler de ton projet avec « Mikros » et « Photonik » , les jeunes croient que les superhéros c’est uniquement Marvel, éventuellement DC Comics, mais en fait il y a eu et il y des superhéros français

Oui, bien sûr il y en a encore, la particularité de « Mikros » et « Photonik », c’est d’avoir été dans les années 80, les plus connus et beaucoup de lecteurs pensaient qu’ils étaient américains, c’était presque à juste titre, parce que leurs publications étaient faites dans des revues qui traduisait du matériel Marvel, et ces BD était faites pour donner le change, comme si elles étaient produites par Marvel.

Mais c’était en fait des BD lyonnaises, et faites par des artistes lyonnais.

Lyon est probablement avec la ville de Lille, les villes qui représentent le mieux le style « super-héroïques », car c’est les villes qui ont le plus importées de matériel américain.

Donc, il y avait deux superhéros : « Mikros » et « Photonik » et il y a le projet de les réunir dans une même histoire.

Oui, « Mikros » était un personnage créer par Jean-Yves Mitton  qu’il a animé sur à peu près 70 épisodes, et « Photonik » qui était un autre superhéros français une création de Ciro Tota (voir entretien sur ce site, lien en fin d’article NDLR) qu’il a animé sur une cinquantaine d’épisodes, mais Jean-Yves Mitton, a également fait une dizaine d’épisodes de « Photonik », Jean-Yves Mitton qui était et est toujours très productif a dessiné les deux, même celui qu’il n’a pas créé.

Nous sommes en train de travailler sur une bande dessinée, qu’il écrit et qu’il dessine, moi je lui fais la couleur numérique, c’est au gout du jour ce type de couleur, il s’agira d’un album de 92 pages.

C’est un récit complet, il sortira chez Delcourt en fin 2013.

C’est que ces deux personnages qui formeront une équipe ?

Ils seront ensemble avec leurs assistants, ils sont donc 6 personnages principaux.

Tu peux nous préciser qui sont ses assistants, ils sont moins connus.

« Mikros » est accompagnés de sa femme qui s’appelle Saltarella qui est une femme-sauterelle, « Mikros » est un homme-guêpe qui réduit de taille et il y a l’emblématique « Crabb » avec est un personnage avec une énorme pince avec un haut drapé d’étoiles américaines, qui es complètement irrésistibles, c’est un personnage qui a beaucoup de charisme, il plaisait énormément à l’époque et plaira encore de nos jours.

De l’autre côté avec « Photonik » dans la série de Ciro Tota, « Photonik » représente l’homme dans la force de l’âge avec deux assistants un ancien et un jeune, en fait Ciro Tota voulait représenter comme dans « Blek le Roc » le trio des trois âges de la vie, il y a Tom Pouce qui est un enfant de 12 ans environ, le Docteur Ziegel est l’ancien de plus 80 ans, qui est l’intellectuel au sens noble du terme.

Après cet album chez Delcourt, en octobre ou novembre, tu as une maison d’édition de superhéros, tu peux nous en parler ?

Organics comics est un label à compte d’auteur, qui emploi les rares dessinateurs de BD de superhéros ou approchant français et aussi des Américains, principalement des gens qui ont travaillé pour Marvel. Ils ont tous aussi un catalogue à compte d’auteur aux USA, parce qu’ils se sont aperçus qu’avec l’industrie, il se faisait un peu avoir.

Ils ont tous produit pour les plus jeunes, en parallèle avec leurs travaux pour Marvel ou DC Comics, nous sommes un collectif franco-américain.

Combien êtes-vous dans ce collectif ?

Nous sommes une dizaine d’auteurs ou d’ayant-droit, parce exemple je travaille avec la fille de Jack Kirby qui était le créateur des superhéros Marvel avec Jo Simon dans les années 40 avec qui nous avons travaillé jusqu’à sa mort, Stan Lee arrivera ensuite à Marvel.

Le fils de Joe Simon a repris le flambeau, non comme dessinateur, il est scénariste, mais il a les droits sur les « caractères » des personnages, bien sûr on parle des personnages, qui n’étaient pas des personnages Marvel.

Avec Jim Simon , on continue les personnages créer par Joe Simon jusqu’à sa mort

Merci pour cet entretien

 

Bibliographie en bandes dessinées

 

Organic Comix

The Pact 2 numéros The Pact (scénario, dessins, encrage)

 Mantras (scénario, dessins, encrage, couleurs)

 Fantask Force 1 tome (scénario, dessins, encrage) - réédition en album des épisodes parus dans Fantask et Spécial Zembla

 The Atomics 4 numéros L'Eléphant : les méandres de l'amour (scénario, dessins, encrage, couleurs) - numéro 2

 Mikros - page de sommaire du numéro 3 (encrage, couleurs)

 Mikros : Politiquement incorrect (dessins, encrage, couleurs) - numéros 3 et 4

 Bérurier Noir - page de sommaire du numéro 4 (dessins, encrage, couleurs)

 Bérurier Noir - Rebelles ! (couleurs)

 Bérurier Noir - illustration de l'article Bérurier Noir Comics (dessins, encrage, couleurs)

 Abattoir (couleurs)

 Mikros 1 tome paru sur 3 (dessins, encrage, couleurs)

 Strange 7 numéros (plus 2 numéros bis et un numéro 0) parus à ce jour Fantask Force - couverture (dessins, encrage, couleurs) - numéro 0

 Galactic Bounty Hunters - page de sommaire (dessins, encrage, couleurs) - numéro 1

 The Myth of 8-Opus - couverture (couleurs) - numéro 1

 The Myth of 8-Opus (couleurs et lettrage) - numéros 1 à 9

 Galaxy Green (couleurs) - numéro 1

 Illustration de l'article Kaos en France - numéro 1

 Stan Lee's Alexa - couverture (couleurs) - numéro 2

 Stan Lee's Alexa (lettrage) - numéro 2

 The Astrals - page de sommaire (dessins, encrage, couleurs) - numéro 2

 Godman - pin-up (encrage et couleurs) - numéro 2

 The New Fantask Force (scénario, dessins, encrage, couleurs) - numéro 2

 The Astrals (couleurs et lettrage) - numéro 2

 Astro-Dôme (lettrage) - à partir du numéro 2

 Galaxy Green - couverture (dessins, encrage, couleurs) - numéro 3

 Venturesome Motes (encrage et lettrage) - à partir du numéro 3

 Galaxy Green (dessins, encrage, couleurs) - à partir du numéro 3

 Star Cats - pin-up (couleurs) - numéro 3

 L'Archer Blanc (couleurs et lettrage) - à partir du numéro 3

 Megasauria (couleurs et lettrage) - à partir du numéro 3

 The Pact - couverture (dessins, encrage, couleurs) - numéro 3bis

 Silver Star (lettrage) - à partir du numéro 3bis

 The Pact : chapitre final ! (dessins, encrage, couleurs, lettrage) - numéro 3bis

 Fantask Force - couverture (dessins, couleurs) - numéro 4

 Hotdog Man - page de sommaire (couleurs) - numéro 4

 The New Fantask Force : épisode 3 (couleurs et lettrage uniquement) - numéro 4

 The Engine Block - pin-up (couleurs) -numéro 4

 Silver Star - couverture (couleurs) - numéro 5

 Spawn - page de sommaire (dessins, encrage, couleurs) - numéro 5

 L'Archer Blanc - couverture (couleurs) - numéro 6

 Indestructible Jayne Davidson's Club - page de sommaire (couleurs) - numéro 6

 The Fly (lettrage) - numéro 6bis

 illustrations de l'article sur The Fly - numéro 6bis

 Gilles Deray - pin-up (couleurs) - numéro 6bis

 Le Résistant - couverture (couleurs) - numéro 7

 Le Résistant (couleurs) - à partir du numéro 7

 Illustrations de l'interview Rym & Cie - numéro 7

 StarPower - page de sommaire (couleurs) - numéro 8

 

Semic

 

 Fantask 5 numéros Fantask Force (scénario, dessins, encrage)

 Spécial Zembla Fantask Force (scénario, dessins, encrage)

 Mustang Dick Demon (dessins et encrage)

 Autres éditeurs

 Pif Gadget Rahan (couleurs)

 Les Apatrides (couleurs)

 Le dernier kamikaze (couleurs)

 

 Travaux hors BD

 L'opéra des loups (Bérurier Noir) - illustrations de la jaquette et du DVD

 Univers Comics (5 couvertures)

 

 

 

Reed Man en dedicasse

Reed Man en dedicasse

Voir les commentaires

nuit catalane 

Nuit Catalane de Corentin Longrée

Artbook, comprenant en plus de « Nuit Catalane », suivit de « The Jungle », et enfin          des dessins pleines pages, toutes avec un fond fantastique plus ou moins important suivant les cas.

Le style agréable de cet Illustrateur étudiant à la CITE ARDENTE OUAIS (Belgique)

D’une 30 de pages cet artbook est imprimé au Laser, il s’agit plus d’un dossier de présentation destiné à la presse ou aux professionnels. Vous pourrez retrouver sur son site ces œuvres.

Site de l’artiste :

www.corentinlongree.blogspot.com

Ou vous retrouverez d’autres œuvres que « Nuit Catalagnes »

Pensez à vous inscrire a la NEWSLETTER et a laissé des Commentaires, sur les articles et entretiens publier sur ce blog

Voir les commentaires

1899

« Mécanhumanimal »

Enki Bilal au Musée des arts et métiers

Le Musée des arts et métiers présente, en collaboration avec 9eArt+, organisateur du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, une installation exceptionnelle associant l’œuvre  d’Enki Bilal au patrimoine scientifique et technique du Musée des arts et métiers.

Poète de l’image, cinéaste, peintre et performeur, Enki Bilal, artiste visionnaire, place l’humain, la machine, les conflits, l’animal et la planète au centre de ses préoccupations :

Ces cinq thèmes constituent la trame de « Mécanhumanimal » installation rétrospective originale, née de la rencontre entre l’univers d’Enki Bilal et une sélection d’objets rares issus des collections du Musée des arts et métiers.

Du noir et blanc à la couleur, de l’encre de chine et des hachures à l’acrylique et aux pastels, de la bande dessinée au cinéma et à l’art contemporain, l’exposition propose d’appréhender l’œuvre d’Enki Bilal, des années 1970 à nos jours. A travers un parcours éclairant l’esthétique fascinante et familière de l’artiste, forgée autour de visions fantasmées et souvent prophétiques, sciences, machines et créations se confrontent ici avec certains travaux de chercheurs du Conservatoire national des Arts et Métiers.

Cette exposition monographique se tiendra au Musée des arts et métiers, à Paris, du 4 juin au 5 janvier 2014.

(Communiqué de presse)

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>
Haut

       Site sur la Science-fiction et le Fantastique

Site sur toute la culture des genres de l'imaginaire: BD, Cinéma, Livre, Jeux, Théâtre. Présent dans les principaux festivals de film fantastique e de science-fiction, salons et conventions.

Pages

Hébergé par Overblog